Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 20:57
Petits Mensonges Entre Amis

Mon petit dernier vient juste de sortir d'impression.

PETITS MENSONGES ENTRE AMIS

Recueil de sept petites histoires qui se déroulent dans la Provence du temps jadis, totalement inventées mais ayant toutes un fondement réel.

Le titre aurait pu être simplement "Raconte moi des histoires" ou plus poétiquement "contes pour veillées au coin du feu" .

...Tout commença le jour où, rentrant d'une belle randonnée dans le mystérieux massif de la Ste Baume, je pensais à ces hommes, les travailleurs de la glace des siècles passés.

Dans ce massif, l'harassant labeur des hommes a fourni de la glace domestique aux habitants aisés des villes voisines pendant plus de deux siècles, nous l'avons trop vite oublié.

De la glace naturelle, fabriquée en hiver, dans des bassins avec l'eau des sources et stockée jusqu'à la belle saison dans ces immenses puits recouverts de paille et de terre.

Les hommes se livraient une bataille acharnée pour profiter de cet or blanc, beaucoup y laissèrent leur vie, le charroi de la glace était lucratif mais dangereux.

J'ai eu envie d'écrire un petit récit pour rendre hommage à ces travailleurs de l'impossible. "La bataille de la glace" était née...il suffisait de la mettre en forme sur papier.

Mais, cette vieille Provence est une terre de trésors, pas de ceux qui rendent riches, mais de trésors issus d'un patrimoine oral fait de légendes, de croyances, de rites ou plus simplement de galéjades, il n'y avait qu'un pas à faire pour que d'autres contes viennent s'y ajouter.

Au sommaire

  • La Cantatrice...histoire vécue.
  • Le chêne et la Bergère...histoire d'un amour impossible.
  • L'amour et la Peste...belle histoire d'amour pendant la terrible peste de 1720.
  • Toine, le pistachié des collines...galéjade de nos collines.
  • La magie de la grotte aux œufs...légendes et mystères de la Ste Baume.
  • Le chinois des calanques...un ermite dans les calanques, histoire presque vraie.
  • La bataille de la glace...au XVIIème siècle, glaces et sorbets sont "mets de Princes".

******

La Provence, terre de cartes postales, c’est ce que l’on peut penser en feuilletant les pages de papier glacé des guides touristiques.

Que le promeneur aille parcourir les sentiers magnifiques de nos calanques, ou musarder dans les collines qui encerclent Marseille, il nous racontera toujours des histoires de ciel bleu azur nettoyé par le Mistral, de soleil intense, de chant des cigales et de l’enivrante senteur de nos garrigues.

Celui qui est venu chercher du repos, nous racontera des histoires de pétanque, de pastis bien frais, de siestes à l’ombre du figuier.

Pourtant...

Il fut un temps, pas si lointain, en tous cas pas encore oublié de nos mémoires, où ce pays était aride et sec, l’eau rare et précieuse, « une source, ça ne se dit pas » Marcel Pagnol, la vie des paysans difficile. Les croyances païennes venues du fond des âges, allaient bon train, menant la vie dure aux hommes de Dieu.

Grattons un peu le vernis de cette fameuse carte postale et partout apparaît, en filigrane, cette présence des esprits dans nos collines.

Esprits pas toujours maléfiques, nous sommes en Provence, que Diable !

Le massif de la Ste Baume en est le plus bel exemple, cette montagnette ayant eu une vie mystérieuse et magique bien avant l’arrivée de la Sainte Marie Madeleine.

Ce recueil de petites histoires, parfaitement imaginaires, donc des mensonges, se pose en des lieux existants et connus, où, un lecteur un peu curieux qui irait se renseigner auprès des anciens, se dirait...

...mais oui, tout ce que je viens de lire a existé !

Petits mensonges, oui peut-être, mais en êtes-vous certains ?

A la lectrice, au lecteur, de savoir où se situe le vrai et le faux.

Ce recueil de contes et légendes, 227 pages en format 15x21, est disponible à la vente auprès de l'auteur au prix de 18 euros, frais de port compris.

Et avec plaisir, dédicace personnalisée sur simple demande.

Published by Jean Luc
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 22:11
Mon dernier roman - LA CLUE

LA CLUE

Auteur Jean Luc Fontaine

Mon nouveau roman vient tout juste d'être édité.

372 pages au format 15x21 cm.

L'histoire débute à la fin du XIXème siècle et se termine (quoique ?...) en 1975 en passant par Les Hautes Alpes, Marseille et l'Amérique du sud.

La Clue, un village de bûcherons, abandonné par ses habitants condamnés à la famine.

Mauricette, une jeune bergère qui veut sortir de la condition féminine de cette fin de siècle dans laquelle elle se sent prisonnière.

Elzéard, un bûcheron amoureux jusqu'à la folie de la jeune bergère.

Batiste, son frère, parti chercher du travail à la ville.

Marie, la fille de Mauricette, qui revient au village abandonné pour se cacher de l’envahisseur allemand pendant la guerre.

Odette, Miguel, Louis et quelques autres sont les personnages mis en scènes dans ce roman qui se veut être un hommage à tous ceux qui luttent pour que vive la montagne dans le respect de la Nature.

Un roman qui oscille entre fiction romanesque et dure réalité.

extrait 1 :

Assise sur son caillou à l’ombre claire d’un alisier au feuillage argenté, Mauricette, du haut de ses onze ans, surveille son troupeau d’un œil distrait.

Tout juste une demi-douzaine de vaches qui broutent les dernières touffes d’herbe et trois veaux sous leurs mères qui feront un peu d’argent et peut-être, si tout va bien, de la viande pour les fêtes.

Grosse responsabilité qu’est la sienne, ce troupeau et un petit lopin de terre cultivé en potager, c’est toute la richesse de sa famille, une des moins pauvres du hameau cependant, car comprenant beaucoup de garçons en âge de bûcheronner.

Une main d’œuvre précieuse, avoir des garçons solides et capables de monter en forêt est ici, une vraie richesse.

extrait 2 :

1938, étang de Berre

Dans une gigantesque gerbe d’écume, l’hydravion se pose sur le plan d’eau.

Les petits bateaux de pêche se sont éloignés pour laisser place à ce nouveau moyen de transport considéré, ici, comme l’enfant du pays.

En effet, le premier hydravion est né sur l'étang de Berre il y a quelques années, tout droit sorti de l’imagination sans limite d’un fou d’aéronautique, l’ingénieur Fabre.

A l'époque son hydravion que les gens du pays avaient surnommé le moustique, hésitait entre mer et ciel et s'était contenté de quelques sauts de puces.

Alors, maintenant que ce monstre ultra rapide fonctionne et transporte de riches passagers, la fierté des habitants du pourtour de l’étang prend le pas sur la gêne grandissante qu'il occasionne.

La foule est nombreuse sur les berges, autant pour voir cet engin révolutionnaire, que pour admirer les riches passagers qui en descendent.

Dans un dernier hoquet de ses quatre énormes moteurs à hélice, le grand oiseau de bois et de fer, fini sa course en glissant sur l’eau, fait un demi tour et se stabilise.

Un luxueux canot à moteur tout en acajou et cuivres rutilants s’approche, une dizaine de passagers, aidés par un personnel bienveillant, descendent par la coupée et se frottent les yeux, éblouis.

Le soleil inonde le plan d’eau, le ciel est d’un bleu azur très pur, hier encore le mistral soufflait si fort qu’on ne savait pas si l’hydravion attendu pourrait se poser sans difficulté.

Le Mistral qui s’est encore déchaîné ces jours derniers a balayé la fine couverture de pollution qui couvrait l’étang de Berre et a redonné au ciel de Provence sa couleur naturelle.

Ce vent qui rend fou les provençaux, a montré que sans lui, cette région n’aurait pas cette lumière qui a fait le bonheur de peintres célèbres.

Superbement élégante, Marie refuse la main galamment offerte par un officier et s’engage sur la petite passerelle.

Ce n’est pas son premier voyage en aéroplane, et encore moins en bateau.

Vêtue d’une robe Worth d’après-midi, en crêpe noir et blanc, chapeau assorti, manchettes et ceinture en cuir laqué noir finement rehaussées d’un cordonnet de soie vermillon, elle revient dans le pays de ses racines.

Extrait 3 :

Batiste et les quatre autres résistants sont massacrés à coups de crosse, à grands coups de bottes dans le dos et les côtes, ils sont en sang.

Menottés, encadrés par des SS qui leur crient des ordres en allemand, ils sont dirigés rapidement dans les sous-sols du bâtiment.

Le grand chef de la Gestapo locale, le SS-Obersturmführer est là, rigide dans ses bottes, une schlague bat nerveusement contre son mollet.

A peine les cinq hommes sont dans la pièce, qu’il leur en assène des coups cinglants en plein visage.

L’interrogatoire va pouvoir commencer, le chef des SS a un mauvais rictus aux lèvres, il va bien s’amuser avec ces terroristes.

Les insultes pleuvent, les coups de schlague ponctuent chaque question.

Aucun ne parle.

*************************************************************************************************************************

Pas encore disponible sur les sites de ventes par internet, il est possible de le commander ici au prix de 23 euros frais de port compris.

Dédicace personnalisée sur simple demande.

ou par mail : calypso13@sfr.fr

Le Grand Secret est toujours disponible ici clic.

soit en format poche, soit en 2ème édition au format 15x21 cm.

Published by Jean Luc
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 21:46

     Face sud de Riou, juste un peu  enlarguée, la plongée sur la pierre à Daniel  est ce qu'il  nous faut aujourd'hui. (Daniel P.  est celui qui a découvert ce très beau site, il y a maintenant plusieurs années.


A cause de plusieurs jours de mistral violent, il y a du fort courant dans la plupart des sites de plongée interessants, sauf ici car c'est profond et sans remontée brutale à proximité. Revers de la médaille, c'est une plongée "dans le bleu" et il faut sortir impérativement sous le bateau ou alors loin, le long de la côte. En cette saison, les nègues chiens sont de sortie et rares sont ceux qui veillent à respecter les règles de sécurité autour des bateaux de plongée, sortir en pleine eau est très dangereux.

 

FILE0004 [640x480]

  Corail noir est mouillé pile poil là où il faut et la petite équipe se prépare

FILE0003 [640x480]

  (photos prises avec la mini caméra dont l'objectif est optimisé pour la prise de vues sous marines, alors forcément dans l'air, ça déforme un peu !


Nous descendons d'une seule traite le long de la corde du mouillage sur le fond de sable à -43 mètres pour assurer l'ancre du bateau et la préparer  pour une remontée sans risque d'enraguage. Eh oui... il vaut mieux y penser en début de plongée !


Pas trop de vie sous marine, mais un beau chapon

tête de chapon [640x480]

  et beaucoup plus bas, vers -57mètres à la pointe sud de la pierre, c'est le royaume des langoustes, les antennes dépassent des trous, un peu comme les paraboles sur les façades des immeubles... 

langouste [640x480]

  au cours de la remontée très lente, une murène sera surprise à l'agachon, dans son trou 

tête de murène [640x480]

  Descendre à 57m et y rester un peu va nous demander de longs paliers de décompression à 9m, à 6m et 3m un total de 35mn pour remonter du fond et pouvoir sortir de l'eau en toute sécurité  ! C'est long et fastidieux, mais c'est le prix à payer pour ce type de plongée.

 

Bien sûr, sars, anthias et mostelles sont là...mais revivons en quelques petites minutes le meilleur de cette plongée de plus d'une heure.

 

un clic sur le petit rectangle en bas à droite pour passer en "plein écran" et "échap" pour revenir en mode normal.
plongee24.gif
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:30

    Le pic de Céüse en arrivant du col des Guérins, nous l'avions déjà faite cette rando, en septembre 2012 c'est ici clic, mais dans l'autre sens.


Au delà de la rando en elle même nous voulions jeter un coup d'oeil au parcours de via ferrata, et bonne surprise, celui ci a été remis à neuf en 2013... il n'attend plus que nous !

pic-de-ceuse-22-07-14 9913 [640x480]

attention0

Attention cette  rando peut être DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages aériens sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de rando adaptées 

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

 

Départ des Guérins et grimpette à travers les bois jusqu'au pied de la célèbre falaise, haut lieu d'escalade.

carteclic pour agrandir

la majestueuse paroi striée est devant nous, dans la première partie, plus de 700m de dénivelé nous attendent, pratiquement sans aucun répit jusqu'au pic à 2016m.

pic-de-ceuse-22-07-14 1258 [640x480]

en face de nous, Les Scies, grandes rayures colorants la falaise, l'eau chargée d'oxydes divers y a laissé sa trace.

pic-de-ceuse-22-07-14 1260 [640x480]

Jusqu'au pied des falaises, le sentier monte régulièrement, en forêt  ombragée et fraîche

pic-de-ceuse-22-07-14 9866 [640x480]

Un gros nuage poussé par le vent vient sur nous, il nous rattrape

pic-de-ceuse-22-07-14 1264 [640x480]

alors qu'en face, Petite Céüse est dans le soleil du matin

pic-de-ceuse-22-07-14 1266 [1024x768]

beaucoup de fleurs ici encore

pic-de-ceuse-22-07-14 1267 [640x480]

ail rond

pic-de-ceuse-22-07-14 1269 [640x480]

Nous filons vers le pas du Loup, tout au bout des falaises vers l'Est

pic-de-ceuse-22-07-14 1273 [640x480]

Catananche blanche, (caerulea alba)

pic-de-ceuse-22-07-14 9875 [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 1277 [640x480]

Sauge

le sentier cricule en balcon, nous passons devant la brèche où grimpe le parcours de via ferrata , 40m à la verticale, interdiction de l'utiliser à la descente.

pic-de-ceuse-22-07-14 1280 [640x480]

Nous laissons la voie de via ferrata avec regrets et continuons à progresser vers le pas du Loup,

pic-de-ceuse-22-07-14 1278 [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 1283 [640x480]

Joubarbe

pic-de-ceuse-22-07-14 1282 [640x480]

le nuage arrive sur nous avec un vent glacé

pic-de-ceuse-22-07-14 1284 [640x480]

Lis martagon

pic-de-ceuse-22-07-14 1286 [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 1287 [640x480]

Campanules agglomérées

pic-de-ceuse-22-07-14 1288 [640x480]

il fait de plus en plus frisquet, le vent dans le dos nous pousse , mais nous glace aussi !

pic-de-ceuse-22-07-14 1290 [640x480]

Asters des Alpes

pic-de-ceuse-22-07-14 9896 [640x480]

le mieux c'est de prendre le temps de se poser et mettre la veste,  le sentier est certainement très peu fréquenté ici, les lazers et les gentianes jaunes occupent le passage.

pic-de-ceuse-22-07-14 1291 [640x480]

à l'approche de la difficulté du pas du Loup, sur une rocaille, une superbe edelweiss tient compagnie à des campanules

pic-de-ceuse-22-07-14 1293 [640x480]

Edelweiss.... ON NE TOUCHE PAS !

pic-de-ceuse-22-07-14 1296 [640x480]

virage serré à gauche, grimpette raide et le câble nous attend, long passage étroit et vertigineux, sans toutefois présenter des difficultés majeures

pic-de-ceuse-22-07-14 9902 [640x480]

puis montée à la verticale,

pic-de-ceuse-22-07-14 1299 [640x480]

où il faut "sortir les mains des poches"

pic-de-ceuse-22-07-14 1300 [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 9905 [640x480]

 nous débouchons sur le vaste plateau incliné et désertique, la prairie est en fleur, les nuages sont bloqués par la falaise et restent plus bas...pour le moment

pic-de-ceuse-22-07-14 9920 [640x480]

  les herbes folles partagent le terrain avec les asters, les oeillets et...les edelweiss

pic-de-ceuse-22-07-14 1303 [640x480]

parterre d'edelweiss

pic-de-ceuse-22-07-14 1310 [640x480]

puis tout là haut après une belle grimpette le long de la falaise, le cairn qui marque le sommet, 2016m, les derniers pylones de remonte pente de la station de ski sont derrière nous.

pic-de-ceuse-22-07-14 1312 [640x480]

les nuages bloqués par la paroi totalement verticale, attention, ici c'est VRAIMENT à pic !

pic-de-ceuse-22-07-14 1314 [640x480]

nous ferons notre pause pique nique au bord du vide, adossés à un rocher qui nous protège du vent frais, face au vide ou plutôt face à une mer de nuages !

pic-de-ceuse-22-07-14 1315 [640x480]


Le temps se dégage enfin,  le soleil éclaire les crêtes découpées

pic-de-ceuse-22-07-14 1321 [640x480]

et permet d'apprécier le superbe panorama

pic-de-ceuse-22-07-14 9935 [640x480]

Continuant notre route nous descendons une prairie qui va nous emmener au débouché de la fameuse via ferrata de nos envies

pic-de-ceuse-22-07-14 9939 [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 1323 [640x480]

gros bouquet de gentianes jaunes

pic-de-ceuse-22-07-14 1324 [640x480]

Epiaires

pic-de-ceuse-22-07-14 1326 [640x480]

le point d'arrivée de la via ferrata, un panneau en interdit la descente. Sens unique, montée seulement ! j'imagine devoir se croiser dans cette situation ! 

pic-de-ceuse-22-07-14 1328 [640x480]

descente dans le vallon d'Aiguebelle, superbe et fleuri

pic-de-ceuse-22-07-14 1329 [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 1333 [640x480]

Centaurée des montagnes

pic-de-ceuse-22-07-14 9960 [640x480]

à l'approche des ruisseaux qui arrivent des marais de Raux, nous sortons du sentier pour aller profiter de la vue au bord des cascades, presque à sec

pic-de-ceuse-22-07-14 1339 [640x480]

direction les crêtes de Lumineuse où un sentier descend dans le ravin pour rejoindre le sentier en contrebas des falaises

pic-de-ceuse-22-07-14 1344 [640x480]

Gentiane croisette

pic-de-ceuse-22-07-14 1346 [640x480]

la descente est sportive

pic-de-ceuse-22-07-14 1347 [640x480]

quelques pas sont équipés de cordes pour aider, mais je suis sceptique sur la qualité du système d'amarrage  (trop tranchant) qui rapidement coupera les cordes

pic-de-ceuse-22-07-14 9968 [640x480]

pour le moment tout est neuf, mais ...

pic-de-ceuse-22-07-14 1349 [640x480]

plus bas je préfère ne pas utiliser et passer par moi même

pic-de-ceuse-22-07-14 9969 [640x480]

après avoir rejoint le sentier nous arrivons au bas de la cascade du torrent d'Aiguebelle

pic-de-ceuse-22-07-14 1355 [640x480]

la seule encore un peu en eau

cascade [640x480]

 

pic-de-ceuse-22-07-14 1356 [640x480]

les deux autres sont sèches, ou presque, seule une baigneuse attend que l'eau remonte !

pic-de-ceuse-22-07-14 1357 [640x480]

retour dans le bois des Guérins et vue sur le col, encore 3km en descente et nous sommes arrivés.

pic-de-ceuse-22-07-14 1358 [640x480]

Rando d'environ 16km comprenant quelques passages délicats, et un cumul de dénivelé avoisinant les 900m au total.

alpinisme005

Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 13:37

    Une plongée d'après midi, une mer assez calme, chaude, et aussi étonnant que cela puisse être, peu de monde sur et sous l'eau, nous ne serons que tous les deux, mon binôme et moi sur ce site de plongée portant archi connu et facile d'accès. 

FILE0001 [640x480]

 

Combien de plongeurs qui vont voir cette vidéo vont baver d'envie?

Nous aurons droit en fin de plongée à un spectacle rare.

 

Tout commence de la manière la plus classique, descente sur un fond de 20/25m entre de gros blocs rocheux tout en hauteurs, d'où le nom "pains de sucre" sur la face nord de Riou, tout près de la pointe Caramassagne.

Des sars à foison, les jeunes nés au début du printemps ont commencé à grandir mais ont encore le besoin du groupe et ne s'en détachent pas, ce qui nous donne des bancs entiers de ces poissons argentés se déplaçant mollement au fil du courant et s'abritant de roches en roches lors de notre approche.

sars--640x480-.jpg

 

Nous descendrons jusqu'au pied du tombant qui relie Riou au Grand Congloué, une grotte située à 51m de fond, balayée par le courant omniprésent elle y loge quelques mostelles, en remontant nous affolerons un groupe de mérous, impossible de les filmer, ils vont filer comme de vraies fusées, sauf un, mais de loin et juste pour le clip vidéo.

 

Et là, en remontant vers la zone des 6m pour y effectuer des paliers longs et fastidieux, au dessus de nos têtes, un énorme banc de barracudas de méditerranée nous cache les rayons du soleil.

barracuda [640x480]

J'en ai déjà vu des "barras" dans ces eaux, mais c'est rare et jamais autant d'un coup...

 

Superbe spectacle que ces redoutables prédateurs qui semblent somnoler, eux aussi, sont des adeptes de la sieste on dirait !

 

un petit rectangle en bas de la vidéo à droite permet de passer en mode plein écran, ne pas s'en priver.
Le barracuda Méditerranéen (Sphyraena viridensis) est un poisson de forme allongée et cylindrique, il mesure  de l’ordre de 50 cm à 1 mètre mais peut atteindre jusqu’à 1,5 mètres.

Sa tête est finement pointue avec une mâchoire inférieure plus allongée et impressionnante de par sa dentition acérée et ses gros yeux, bien visibles.

Le barra est de couleur argentée avec une série d’une vingtaine de stries noires sur le dessus de son dos. Sa nageoire caudale en forme de V est de couleur jaune.


Le barracuda est un poisson carnassier et un redoutable prédateur. Il se nourrit de poissons, poulpes, seiches et crustacés, il chasse à l’affût et fond sur sa proie d’un bond brusque.


 
méduse [640x480]
plongee26
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 22:30

    Le sentier de ronde de Chaudun est LE grand classique de nos randos d'été en Devoluy, encore bien fleuri malgré l'avancement de la saison et les chaleurs qui vont avec, son décor changeant et son relief particulier en font une rando incontournable.

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1155 [640x480]

  Asters des Alpes

Départ du col de Gleize à 1696m d'altitude, nous irons au village abandonné de Chaudun par le sentier de ronde dans son  intégralité, laissant de coté, une fois n'est pas coutume, la descente par "notre" sentier du ravin de Chanebière, sentier confidentiel, facile à perdre et fortement pentu mais complètement sauvage.

Pour cette fois ci nous suivrons le sentier de ronde jusqu'à la rencontre avec le GR qui arrive du col de Chetive et qui descend sur Chaudun par une très belle croupe suivie d'un très beau sous bois, tout cela en forte pente, plus de 400m de dénivelé en 3kms...

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9765 [640x480]

  Passé la "porte d'entrée" de la piste de Chaudun, nous passons le col du Milieu puis dans un virage nous prenons le sentier de ronde dit aussi "sentier des falaises".

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1161 [640x480]

  Orobanches

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1171 [640x480]

  La première partie de ce sentier est en balcon, tout au bord de falaises vertigineuses,  et bordé de fleurs sauvages toutes plus belles les unes que les autres, demandant de nombreux arrêts photos

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1180 [640x480]

  Centaurée scabieuse

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1175 [640x480]

  Ail à feuilles de narcisses

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1177 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1166 [640x480]

  Raiponce

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1163 [640x480]

  Grande gentiane jaune

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1184 [640x480]

  environ 400m plus bas, dans une trouée de la végétation, Chaudun et la maison forestière de l'ONF, le gite d'étape de Retrouvance... gros coup de zoom.

Le sentier passe en sous bois, admirons la courbure des troncs d'arbres.

L'arbre tout jeune est couché par la neige sur le versant pentu, puis à la belle saison il se redresse, cherchant la lumière, ainsi de suite jusqu'à ce qu'il soit assez grand pour garder la tête hors de la neige...

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9795 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1183 [640x480]

  Oeillet (oeillet superbe?)

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1187 [640x480]

  Rhinante crête de coq

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1188 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1189 [640x480]

  Gentianes acaules

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1191 [640x480]

  Pulsatille en train de grainer

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1192 [640x480]

  Nous arrivons dans la partie "montagne à vaches" fin des falaises mais un sentier tourmenté qui traverse plusieurs ruisseaux descendant des montagnes et se retrouvant dans le petit Buêch, certaines ravines ont encore des vestiges de névé, pourtant il fait largement plus de 25°C.

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1193 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1194 [640x480]

  Avec l'habitude nous savons où nous allons voir des marmottes, elles seront en contrebas du sentier guettant l'intru et donnant l'alerte d'un grand coup de sifflet

marmotte1 [640x480]

  puis là, une autre surveillant son petit (en haut à gauche de la photo)

marmottes2 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9812 [640x480]

  Après un salut et un brin de causette avec le  berger, nous croisons les vaches, par petits groupes espacés, elles sont partout.

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1205 [640x480]

  Yvette pose pour la photo inévitable dans "SON" arbre

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1210 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1213 [640x480]

  Joubarbe

sentier de ronde [640x480]

  panoramique du sentier dans la montagne à vaches

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9823 [640x480]

  Nous approchons de la fin du sentier de ronde, la traversée des bouquets de genets, se fait dans un nuage de pollen odorant

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1216 [640x480]

  C'est ici que s'arrête le sentier pour laisser place au GR qui descend sur Chaudun

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1217 [640x480]

  longue croupe qui surplombe la vallée de Chaudun à notre droite et le ravin de Chanebière à gauche

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9828 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1222 [640x480]

  Phalangère à fleur de lis

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1226 [640x480]

  Campanules agglomérées

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1233 [640x480]

  Rhapontique mauve... en toupet

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1234 [640x480]

  A travers les feuillages, gros coup de zoom sur le porche commémoratif du cimetière de Chaudun

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1235 [640x480]

  Gentianes croisettes

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9843 [640x480]

  Arrivés dans la vallée de Chaudun, au bord du torrent de Chanebière, nous le traversons pour aller faire la pause au bord de l'eau fraïche

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1237 [640x480]

  juste après l'ancien pont ruiné, notre piscine ....

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1238 [640x480]

  Longue pause, et peu de motivation pour remonter, car une rando à Chaudun signifie que le retour, c'est de la grimpette...

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1240 [640x480]

  Aujourd'hui j'ai proposé de remonter par le redoutable mais superbe sentier des cascades. Nous ne ferons pas le petit détour vers la maison forestière, nous y étions la semaine dernière et remontons directement.

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1241 [640x480]

  Très vite (façon de parler...vu la vitesse de remontée) nous ne voyons plus que les toitures de la maison forestière, puis après un beau passage en sous bois nous arrivons aux cascades

grande cascade [640x480]

  la grande cascade, combien de haut...100m?

passage à gué et suite de la remontée, rude sous un cagnard de plomb !

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 9853 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1248 [640x480]

  Sauge

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1249 [640x480]

  La pente s'adoucit quand nous arrivons au sortir du ravin, le sentier suit tant bien que mal le ruisseau

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1250 [640x480]

  obligeant parfois, suite à un effondrement, de faire un large détour à moins de s'embourber les chaussures...

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1252 [640x480]

  Nous rejoignons, non sans peine, le sentier de ronde et retour en sens inverse vers le col de Gleize, encore 5 petits kms...

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1253 [640x480]

  puis c'est le tronçon des falaises

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1254 [640x480]

  Entre le col du Milieu et le col de Gleize, les vaches ont investi les lieux, broutant impassiblement et dédaignant l'APN !

sentier-de-ronde-chaudun-07-14 1256 [640x480]

Une rando magnifique de presque 23 km pour un cumul de dénivelé de 702m.

hiker-01

Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 21:22

   Le sentier des bans, au départ du tout petit et charmant village de Rabou est un de mes parcours préférés en Devoluy, non seulement ce sentier passe en balcon vertigineux très au dessus du petit Buëch mais en prime, plus loin en longeant le torrent, on arrive au village abandonné de Chaudun. Que du beau.

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9668 [640x480]

Il est tôt, un vent violent et glacé me fait penser que j'aurais peut être été plus prudent de me couvrir un peu, mais bon, c'est parti et je ferai avec.

Les gros nuages porteurs de pluie et de grêle de la veille sont chassés à grand coups de rafales, tout n'est pas négatif. 

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1003 [640x480]

Derrière nous, Rabou sur son promontoire rocheux au dessus des gorges 

Départ à 1205m d'altitude, le sentier grimpe allègrement puis longe une falaise incroyable complètement à la verticale des gorges du petit Buëch, cet endroit est extraordinaire. 

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1010 [640x480]

  creusée sous un surplomb rocheux la sente serpente au gré de la falaise, ce matin il vaut mieux ne pas faire le malin au bord du vide, les fortes rafales de vent nous rappellent vite à plus de raison

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9598 [640x480] sentier-des-bans-chaudun-07-14 1015 [640x480]

  Il fait vraiment froid pour la saison, tout juste 8 ou 9°  encore "rafraichis" par le vent.

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9599 [640x480]

  Virage serré à gauche et brutalement la sente descend dans les gorges, passages rocailleux lacets serrés.

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1020 [640x480]

  en bas dans un rayon de soleil, le petit Buëch...

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1025 [640x480]

  devant nous des roches ciselées, ce sont les cheminées de Luvie

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1028 [640x480]

  Quasiment au niveau du torrent nous délaissons les sentiers qui partent à gauche au col de Conode, à droite au col de Tournillon, pour filer tout droit en suivant le GR 93 qui longe le torrent jusqu'à Chaudun en traversant plusieurs fois le cours d'eau...mouillage de pieds assuré vu la quantité de pluie de la veille!

Petit bois de hêtres et étroite plaine probablement cultivée en verger autrefois, du temps où il y avait de la vie au bord du torrent

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1037 [640x480]

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1041 [640x480]

  Céphalanthère rouge

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1043 [640x480]

  Dans les bois nous cherchons les ruines du village de Luvie, elles sont bien là, témoins d'un passé agricole dans ces gorges

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1044 [640x480]

 

gentiane jaune [640x480]

  Fleur de gentiane jaune (celle dont les racines sont utilisées pour fabriquer les liqueurs du même nom)

traversée du premier gué, celui ci ne posera aucun problème, il y a très peu d'eau, il s'agit d'un affluent du petit Buëch

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9619 [640x480]

  Puis c'est l'entrée du bois du Chapitre, très beau sous bois laissé volontairement en état "naturel" par l'ONF.

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1049 [640x480]

  quelques fraises des bois seront dégustées

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1053 [640x480]

  puis nous arrivons dans la zone où les gorges commencent à se resserer

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1055 [640x480]

  les fleurs abondent

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1057 [640x480]

  Melampyre des boissentier-des-bans-chaudun-07-14 1061 [640x480]

  Lis martagon

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9648 [640x480]

  arrive le goulet étroit de la Clue, endroit où les habitants des siècles passés avaient construit un barrage pour retenir les grumes avant de les libérer pour "livraison".

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1064 [640x480]

  passage étroit, un câble aide si nécessaire, la roche est souvent glissante d'humidité

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1066 [640x480]

 

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9653 [640x480]

  un gué nous fait traverser le torrent, il y a de l'eau mais les rochers permettent un passage à sec, à condition de jouer les équilibristes 

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1071 [640x480]

  aussitôt passés sur l'autre rive qu'il faut à nouveau retraverser

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1073 [640x480]

  ayant la flemme de dégainer mon bâton de marche je m'aide d'une planche qui faisait partie de la passerelle emportée par les crues

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9658 [640x480]

  des fleurs, encore et toujours, cette partie du parcours est superbe

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1076 [640x480]

  Phalangère à fleur de lis

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1078 [640x480]

  un autre gué, cette fois ci Yvette se décide et se déchausse, 

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1083 [640x480]

  tandis que je cherche un autre passage plus en amont...héhé

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9668 [640x480]

 

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1087 [640x480]

  très belle orobanche sous les feuillages

et puis encore un gué traversé "en danseuse" ...

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1091 [640x480]

  non, je ne vais pas "plonger" ...ça passeà sec

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9673 [640x480]

  Avec toute cette eau la fontaine qui se trouve sur le sentier en aval de Chaudun, déborde et éclabousse le sentier

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1096 [640x480]

  Ici se trouvait un moulin, seule la meule entière et en bon état le signale, sinon quelques pierres visiblement taillées par la main de l'homme...vestiges.

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1097 [640x480]

 

aster papillon [640x480]

  Asters des Alpes

lis martagon (2) [640x480]

  autre  Lis martagon...superbe 

arrivée à Chaudun,  la maison forestière de l'ONF qui reçoit "Retrouvance", pour la dernière étape voir ici clic, est la seule maison (reconstruite) de ce village qui fut vendu par ses habitants au XIXème siècle.

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1106 [640x480]

  Je vais directement au cimetière, seul vrai vestige du village abandonné , un porche commémore l'égise qui le surplombait

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1116 [640x480]

dans la partie basse du cimetière, la croix, superbe, je ne viens ici que pour cette croix  (ce n'est pas vraiment exagéré tellement je la trouve belle) chargée de symboles

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1112 [640x480]

  Nous prenons la piste qui va nous "remonter" au col de Chabanottes, longue piste aux multiples virages presque tous identiques

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1119 [640x480]

  un écureuil traverse le chemin et rompt la monotonie de cette grimpette

ecureuil [640x480]

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9695 [640x480]

Raiponce [640x480]

  Raiponce hémisphérique

Raiponce en épi [640x480]

  Raiponce en épi

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1126 [640x480]

  les plus de 300 m de dénivelé ont été franchis en un temps record, ouf, bien contents d'être arrivés, on va pouvoir faire la pause pique nique..si on trouve un endroit abrité des rafales de vent

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1122 [640x480]

  superbe prairie fleurie

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1127 [640x480]

  vue sur la vallée du torrent "la rivière"

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1128 [640x480]

  Descente raide sur une croupe qui nous ramène au village abandonné de Tournillon,

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9700 [640x480]

Orchis géantes [640x480]

  Orchis

l'arbre creux et troué nous indique que nous arrivons aux ruines du village, là, dans les ronces et la végétation envahissante

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1136 [640x480]

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9704 [640x480]

  murs écroulés depuis des dizaines d'années, charpentes pourries, la Nature mange le village peu à peu

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1146 [640x480]

  Un linteau gravé attire le regard...

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1140 [640x480]

  une date, "1766", un symbole gravé ressemblant à la croix gardiane ( c'est pourtant loin la Camargue) , des initiales, un  "E et un illisible"

coeur-croix [640x480]

  le sentier longe le torrent la Rivière et plusieurs gués faciles seront encore à passer.sentier-des-bans-chaudun-07-14 1149 [640x480]

sentier-des-bans-chaudun-07-14 1151 [640x480]

  Campanules

sentier-des-bans-chaudun-07-14 9721 [640x480]

Une longue rando de plus de 20 kms avec un cumul de dénivelé d'environ 760m.

Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 18:00

     Ceux qui suivent ce blog diront, encore une plongée dans cette calanque?

Ben oui ! quand le vent de Sud Est est fort comme ce dimanche de début juillet, il n'y a pas beaucoup de sites de plongée où on peut laisser le bateau au mouillage sans surveillance à bord et encore faut il prendre certaines précautions.

 

Les spots de plongée abrités vont être pris d'assaut par les nombreux bateaux, alors nous arrivons tôt et le mouillage dans la calanque se fait sans problème, laissant le bateau suffisamment enlargué pour ne pas risquer de cogner la roche si le vent tourbillonne.

 

FILE0021 [640x480]

L'entrée de la calanque avec ses rochers ciselés comme des lames de rasoir.

Plongée en eau très claire, voire cristalline plus bas dans les profondeurs.

La vidéo qui résume cette plongée en eaux chaudes va nous emporter vers 42m de profondeur, la sortie de la calanque formant un couloir sous marin qui entraîne le plongeur jusqu'au sable du fond.

Nous aurons l'occasion de voir virevolter un Triptérygion aux couleurs éclatantes, corps jaune, tête noire, un mâle en période de reproduction, ce poisson minuscule, moins de 8cm, ne s'éloigne pas de son territoire de plus de deux mètres.

tripterygion delaisi [640x480]

Puis lors de la remontée, nous ferons une halte dans la zone des 20/25m de profondeur pour entrer dans une grotte, celle qui a servi de sujet à mon roman "Le Grand Secret" clic ici, c'est en visitant cette grotte archi connue que l'idée du roman m'est venue.

gd secret

DSCN6642 [filigrane aioli couleur]

vidéo résumé de cette plongée

En revenant faire nos longs paliers de décompression dans la calanque, je dérange un banc de saupes qui file devant moi.

A propos :  La saupe n’est pratiquement plus consommée sauf en France, en Israël et en Tunisie. Ces 3 pays sont les seuls où l’on décrit régulièrement des cas d’ichthyoalleinotoxisme méditerranéens.

 

L' Ichtyosarcotoxisme désigne les intoxications alimentaires dues à l'ingestion de poissons ayant accumulé des toxines dans leur chair, leur peau ou leur viscères. Ce terme est issu du grec : ichtyos pour poisson, sarcos pour chair et toxicon pour poison.


En effet, la saupe peut provoquer chez celui qui la consomme des hallucinations. Ces propriétés hallucinogènes sont utilisées dans l’Océan Pacifique par les mélanésiens et polynésiens lors de rites religieux. De telles utilisations étaient également décrites en Méditerranée durant l'empire romain.

Les saupes ne sont pas toxiques toute l’année mais uniquement durant certaines périodes ce qui fait suspecter le rôle de toxines d’algues ingérées par les poissons, et pullulant à certaines période.
Depuis son introduction en Méditérranée, la saupe a tendance à accumuler dans son organisme les toxines produites par la Caulerpa taxifolia.Il est donc recommandé de la vider dès qu'elle est pêchée et de retirer la peau noire qui enveloppe les entrailles.
Certains poissonniers et restaurateurs la commercialisent sous le nom flatteur  de Dorade rayée, ce qui n'est pas loin de l'arnaque pure et simple, mais bon, l'acheteur devrait bien se douter que de la dorade à 5 euros le kg, c'est louche !

Saupes [640x480]

Fin de plongée, retour à la surface dans une mer qui commence à gonfler, le vent monte en puissance, la mer se creuse, un autre bateau vient d'arriver et de larguer sa cargaison de plongeurs.

Il est temps de rentrer et vu l'état de la mer, on va se faire remuer la pulpe du fond !

FILE0022 [640x480]

 

plongee6

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:35

    En plein Luberon, tout près de Gordes, les gorges du Véroncle, renferment un patrimoine industriel historique  remarquable, vestige des efforts de l'homme dès le XVIème siècle pour mettre en valeur une nature sauvage et rebelle.

moulins-du-veroncle-06-14 9309 [640x480]

Depuis le barrage des étangs au pied du village de Murs, jusqu'au hameau des Cortasse très en aval, plusieurs moulins à farine sont disposés au fil du ruisseau.

moulin à eau [640x480]

Ces moulins sont de type horizontal, des canalisations naturelles ou bâties  amènent l'eau dans une conduite forcée, le canon (2),  qui va accélerer le débit de l'eau laquelle  va actioner un roudet (4) (roue à aubes rudimentaire) entrainant un axe, le bassègue (5) qui met en rotation une meule de pierre. Les grains seront broyés entre la meule courante (9) (celle qui tourne) et la meule dormante (10), la finesse de la mouture étant réglée par le meunier en agissant sur l'écartement des deux meules par un ingénieux système de leviers (8).

les meules [640x480]

Le réseau hydraulique est impressionnant, réservoirs pour stocker l'eau de pluie, béals tortueux bâtis au plus près de la roche, conduites d'évacuation des eaux "de travail" etc.

 

Le visiteur un tantinet curieux va rester pantois devant la qualité et la quantité du travail accompli ici, et ce, mais à l'époque c'était normal, sans violer la nature ni la défigurer.

 

Le moulin Cabrier et le moulin Jean de Mare sont les plus représentatifs,  ils témoignent de l'ingéniosité des familles Vaudoises du XVIème siècle. Un certain Michel Serre, dit Marro de Cabrières d'Avignon fut torturé par l'inquisiteur en 1553 qui "lui a faict brûler sous les piezds jusques sept fagots".


Le barrage des étangs, tout près de Murs, de type barrage masse retenait l'eau pour alimenter le plus régulièrement possible les moulins en aval.

 

Une grande partie de ces gorges est propriété privée, il est donc important pour que le visiteur puisse en profiter longtemps, de respecter les lieux et la tranquilité des riverains, le moulin des Grailles en est le plus bel exemple, le GR passant juste devant le porche de la maison habitée, un bonjour amical mais discret aux propriétaires dans le jardin ou sur le pas de la porte, est un bon signe de "savoir vivre".

 

 

attention0

Attention certaines parties de la rando décrite sont difficiles et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en passages aériens et verticaux, mais contournement possible

- pluie ou risque d'orage, nous sommes dans le lit d'un torrent..Danger absolu !

- pas de chaussures de rando adaptées, roches glissantes.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

 

Nous débuterons cette rando découverte du patrimoine depuis le minuscule parking sur le bord de la D2 en sortie de Gordes. Le GR file vers les gorges et rapidement nous arrivons au début du parcours des moulins à la hauteur du moulin des Grailles transformé aujourd'hui en habitation privée.

Plus haut, après avoir plongé dans les gorges par un passage équipé d'une échelle, se trouve le moulin de Cabrier qui  nous permet encore de voir son système technique ingénieux.

moulins-du-veroncle-06-14 0827 [640x480]

 

moulins-du-veroncle-06-14 0830 [640x480]

  l'arbre d'entrainement, ou bassègue, qui plonge dans la cavité où se trouve le roudet et sort au dessus pour entrainer la meule courante.

moulins-du-veroncle-06-14 0836 [640x480]les deux meules, la courante au dessus et la dormante en dessous

deux types de meules pouvaient être utilisées, soit en calcaire monolithique de la région, "molasse"

moulins-du-veroncle-06-14 0829 [640x480]

meule en molasse

soit en silex importé, dans ce cas elles seront en plusieurs morceaux assemblés par du fer.

moulins-du-veroncle-06-14 9318 [640x480]

  la bouche d'échappement de l'eau, retour vers le ruisseau

contournant le moulin nous remontons vers son système d'alimentation en eau

moulins-du-veroncle-06-14 0837 [640x480]

la resclause, retenue d'eau en pierre de taille est alimentée par un béal taillé à même la roche

moulins-du-veroncle-06-14 0843 [640x480]

le sentier de randonnée utilise ce béal pour remonter un peu plus en amont sur le cours du ruisseau

moulins-du-veroncle-06-14 9332 [640x480]

En contrebas du moulin, ne négligeons pas les immenses marmites creusées par le cours d'eau, érosion naturelle ayant créé un décor surréaliste d'arches et de cavités où la lumière joue sa symphonie.

moulins-du-veroncle-06-14 0858 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 9324 [640x480]

une autre marmite à escalader, une échelle en fer est en place

moulins-du-veroncle-06-14 0872 [640x480]

Il est assez facile de cheminer dans les superbes gorges, le lit du ruisseau est complètement à sec, il en serait bien autrement après un bel orage.

moulins-du-veroncle-06-14 0883 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 0891 [640x480]

chacun choisi son passage, Yvette préfère passer en hauteur en suivant le balisage, moi je reste dans le creux du ruisseau

moulins-du-veroncle-06-14 0892 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 9352 [640x480]

carabe des bois [640x480]

Un carabe des bois, très bon coureur il chasse ses proies à la course.

 

le sentier sort du fond des gorges pour passer en latéral par une longue montée, puis, par un pas de désescalade équipé de câble, nous revenons au plus près de cours d'eau

moulins-du-veroncle-06-14 9374 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 0904 [640x480]

le lit est de plus en plus large, les falaises de plus en plus hautes, nous sommes dans le canyon, au Grand Méandre

moulins-du-veroncle-06-14 0916 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 0918 [640x480]

l'arche brisée

moulins-du-veroncle-06-14 9386 [640x480]

Puis c'est le moulin Jean de Marre 2 qui apparait

moulins-du-veroncle-06-14 0919 [640x480]

ce moulin est appelé "gruaire", il fabriquait la fine fleur de la farine

moulins-du-veroncle-06-14 0921 [640x480]

datant du XVIème siècle il a été restauré au début du XIXème, comme en témoigne le porche gravé et, au vu des vestiges, devait aussi servir d'habitation à l'année, c'était une très belle bâtisse sur plusieurs étages.

moulins-du-veroncle-06-14 0941 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 0932 [640x480]

le lit du ruisseau est très étroit, les lacets du cours d'eau ont creusé la roche sur les cotés

moulins-du-veroncle-06-14 0944 [640x480]

puis c'est le moulin Jean de Mare 1 celui ci devait aussi servir d'habitation à l'année, sur le porche est gravé 1727 mais il a certainement été bâti au XVIème siècle et restauré au XVIIIème.

moulins-du-veroncle-06-14 0947 [640x480]

le sentier balisé part sur la gauche et s'éloigne du lit du Véroncle, mais en eaux basses ou à sec, il est possible de continuer sachant qu'il va y avoir un passage assez délicat, voire difficile pour certains.

Nous arrivons tout près de l'aven de Cata, un gouffre dans le lit du ruisseau probablement en relation avec l'exurgence de Fontaine de Vaucluse, d'ailleurs un trou noir et "sans fond" est bien visible au milieu d'une mare verdâtre.

moulins-du-veroncle-06-14 0950 [640x480]

l'aven de Cata

le sentier passe sur le coté gauche, une roche extrèmement glissante entourée de vase est équipée d'une corde pour aider au passage

moulins-du-veroncle-06-14 0949 [640x480]

attention...ça glisse !

et emmène le randonneur au pied du canon d'alimentation en eau du moulin qui existait ici, il n'en reste rien d'autre que ce canon lisse et quasi vertical de 5 à 6 m de long et à peine 50/60cm de large, c'est par ici qu'il faut passer, il n'y a aucune autre possibilité (sinon de faire demi tour).

moulins-du-veroncle-06-14 9419 [640x480]

Une corde à noeud aide bien, Yvette passe la première, les épaules touchent, le sac râcle la pierre, il faut caler les pieds au mieux et...tirer sur les bras. Claustrophobes s'abstenir !

moulins-du-veroncle-06-14 0951 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14-0954--640x480-.JPG

en ce qui me concerne, ça coince un peu aux entournures mais bon...ça passe !

moulins-du-veroncle-06-14 9426 [640x480]

nous ferons la pause ici, sur une margelle de moins d'un mètre de large au dessus de l'aven

moulins-du-veroncle-06-14 0955 [640x480]

la suite du sentier nous emmène rapidement au moulin de Charlesse et, peu après, le sentier qui avait évité l'aven de Cata revient dans les gorges.

moulins-du-veroncle-06-14 0958 [640x480]

bien que très ruiné il témoigne encore d'un passé chargé d'histoire, en cherchant dans les pierres, on retrouve des vestiges de la machinerie

moulins-du-veroncle-06-14 0961 [640x480]

Plus loin encore, et dans cette partie les gorges n'en ont plus que le nom car nous sommes presque en plaine, se cache le moulin de Dévissé qui comportait trois étages, la chambre des eaux, la chambre des meules et au dernier le logement du meunier mais servant aussi de grenier à grains.

moulins-du-veroncle-06-14 0964 [640x480]

le linteau porte la date 1573.

moulins-du-veroncle-06-14 0966 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 9444 [640x480]

quelques centaines de mètres plus loin, nous arrivons tout en haut du Véroncle, au moulin des étangs, inaccessible car privé et habité, il est surmonté du barrage des étangs aujourd'hui comblé et quasi à sec. Deux énormes murailles de pierre retenaient les eaux pour réguler le débit du ruisseau.

moulins-du-veroncle-06-14 0979 [640x480]

le sentier rejoint la piste DFCI qui mène à Murs, nous n'iront pas jusque là, allongement de parcours autant inutile que pénible,quand on vient de parcourir ce genre de sentier admirable, marcher sur la piste encagnardée est désagréable au possible.

Changement de direction et retour en direction du point de départ en suivant en enchainement de sentiers qui traversent le bois d'Audibert.

moulins-du-veroncle-06-14 0989 [640x480]

vue sur les falaises de Lioux

moulins-du-veroncle-06-14 0988 [640x480]retour au moulin des Grailles en "récupérant " le GR qui vient de Joucas

moulins-du-veroncle-06-14 0990 [640x480]

moulins-du-veroncle-06-14 0992 [640x480]

le très beau moulin des Grailles, superbement transformé en habitation.

1%20(61)Une très belle rando dans un décor chargé de l'histoire de notre région, en cherchant un peu on pourrait, je crois,  entendre le travail et les cris des meuniers.
faune.jpg

Pour ce circuit dont il existe une grande quantité de variantes surtout pour le choix du retour, nous avons parcouru environ 13km avec un cumul de dénivelé de 400m en privilégiant les gorges et l'étude des moulins plutôt que d'aligner les kilomètres.

 


Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 18:32

    Une rando de plus dans ce superbe massif de la ste Baume, ce circuit nous l'avons déjà parcouru notamment en mars 2014 avec de la neige sur le sentier qui longe les crêtes.

En cette mi juin nous espérons encore y rencontrer les petits troupeaux de boucs et chèvres sauvages mais aussi des fleurs, ce versant du massif étant particulièrement fleuri du fait de son orientation.

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0751 [640x480]

Du pas de la Cabre au Paradis c'est presque la totalité des crêtes qui seront parcourues, en tous cas la partie la plus belle, ,celle qui évite les antennes et autres bâtiments qui se trouvent du coté De Bertagne, plein Ouest.

carte

Départ du petit parking des trois chênes et tout de suite, il est tôt, direction le chemin des Roys qui grimpe raide vers la grotte sacrée Marie Madeleine.

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0752 [640x480]

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0753 [640x480]

Nous n'irons pas à la grotte et passerons juste en dessous des bâtiments du monastère par un sentier discret qui nous fera rejoindre le sentier balisé du pas de la Cabre.

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0754 [640x480]

Sous couvert d'une belle végétation, nous montons vers les crêtes,

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0765 [640x480]

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0760 [640x480]

le sentier du pas de la Cabre permet de superbes vues quasi aériennes sur le Plan d'Aups

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0769 [640x480]

les fleurs attendues sont au rendez vous

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0766 [640x480]

Camomille

Campanule [640x480]

Campanule

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9016 [640x480]

En arrivant au pas de la Cabre, la couverture de végétation disparait dégageant la vue.

Orobanche à odeur de girofle [640x480]

Orobanche à odeur de girofle

Une fois sur les crêtes changement de direction nous repartons plein Est en longeant le bord de la falaise jusqu'au col de st Pilon

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0774 [640x480]

la brume de mer vient de se lever, dégageant la vue

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0775 [640x480]

la grande tâche noire au bas de la photo...un champ de panneaux solaires, il "parait" que c'est écologique de raser forêt et garrigue pour y implanter ces panneaux, alors que des hectares de toitures plates dans les nombreuses zones industrielles et commerciales y pourvoieraint plus efficacement (mais aussi plus coûteusement ! C.Q.F.D.) .

Nous délaissons le GR pour rester au plus près de la bordure des falaises, une sente marquée permet d'y cheminer sans piétiner la végétation basse.

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9022 [640x480]

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0779 [640x480]

La chapelle du st Pilon, dédiée à Marie Madeleine,

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9036 [640x480]

Sur la crête à cinq cents mètres du col de Saint-Pilon et à 994m d'altitude, surplombant la grotte de la sainte Baume, cette chapelle construite en 1618, restaurée en 1795 et 1835 a remplacé le Saint Pilon, colonne surmontée de la statue de Marie Madeleine érigée en 1493.

Les anges élevaient Marie Madeleine sept fois par jour de la grotte sur cette crête pour prier .

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0781 [640x480]

Au col de st Pilon (le st pieloun, ou st pic) nous prenons le GR jusqu'au faux joug de l'Aigle où là nous prenons "notre" sentier, celui qui longe la falaise au plus près jusqu'au pas de Vilecroze, ce sentier offre un gouffre qui sera bientôt l'objet d'une visite

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9042 [640x480]mais oui que je vais y aller... bientôt !

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0785 [640x480] et une source située au fond d'une petite grotte, cette source abreuve, quand il y a de l'eau, les chèvres sauvages du massif. Ce matin, pétoules et forte odeur de bouc y règnent.

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0786 [640x480]

le sentier est en bordure de falaise, sans être difficile, demande néanmoins de ne pas être sujet au vertige et d'avoir un "pied sûr" car certains passages sont délicats.

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0795 [640x480]

Raiponce [640x480]Raiponce

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9062 [640x480]

Orchis pyramidal [640x480]Orchis pyramidal

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0797 [640x480]

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0798 [640x480]pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9075 [640x480]Jonction avec le sentier jaune au pas de Vilecroze, nous le quittons au pas de l'Aï pour rester à nouveau en bordure de falaise jusqu'au Paradis où nous arrivons par un passage de petite désescalade
pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0806 [640x480]

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9078 [640x480]

Pause pique nique ici comme pour beaucoup de randonneurs

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 9080 [640x480]

Pour le retour, nous revenons vers la piste parallèle au sentier merveilleux par une sente discrète qui nous ramène au vieux hêtre foudroyépas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0807 [640x480]

pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0810 [640x480]pas-de-la-cabre-au-paradis-juin-2014 0811 [640x480]Le vieux hêtre foudroyé, passage quasi obligé pour rallier le Paradis, combien a t'il vu passer de randonneurs ? il en est certainement mort d'épuisement !

1%20(61)

Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques