Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 19:30

    Le vin de noix est certainement le plus connu et peut être le plus ancien de tous les apéritifs, et bien qu'il en porte le nom ce n'est pas un vin fait avec des noix mais une macération de noix vertes dans du vin et un l'alcool fort.

Les recettes abondent, chacun estimant que la sienne est la vraie et la meilleure. Ce qui au fond n'est pas faux, ces deux critères étant parfaitement relatifs.

 

Bien que largement en retard sur le moment idéal pour cueillir les noix destinées à ce breuvage, (à la st Jean) il est encore temps si celles ci sont encore bien vertes et surtout pas trop dures.

Pour environ 1,5 à 2 litres de produit fini il faut compter :

Une douzaine de noix vertes non traitées, puis, juste lavées avec de l'eau additionnée de bicarbonate de soude et  surtout pas épluchées, elles seront coupées en 4 ou grossièrement écrasées selon leur degré de maturité.

DSCF3329 [800x600 filigrane couleur aioli]

Les jeter dans un bocal de belle contenance, y mettre aussi

1 gousse de vanille coupée en deux dans le sens de la longueur

1 clou de girofle

1 zeste d'orange non traitée

de la noix de muscade râpée.

DSCF3330 [800x600 filigrane couleur aioli]

ajouter le contenu de 2 bouteilles de vin rouge soit 1,5 litres, j'ai utilisé du Cahors, ou tout vin rouge bien charpenté

25 à 50 cl cl de marc de Bourgogne, ou du Cognac ou, à défaut, de l'eau de vie.

40 gr de sucre, j'ai utilisé de la cassonade de canne en provenance directe des Antilles.

DSCF3331 [800x600 filigrane couleur aioli]

Bien mélanger


Placer à l'abri de la lumière et laisser macérer 40 jours environ, un peu plus si le goût des noix n'est pas assez prononcé.

DSCF3340 [800x600 filigrane couleur aioli]

Et maintenant, le plus difficile reste à faire................attendre !

 

Remuer régulièrement, puis filtrer plusieurs fois.


Le filtrage du vin de noix est la phase la plus pénible de sa fabrication, le filtre se colmatant rapidement il faut en changer souvent, et attention, ça tâche !

 

Mettre en bouteille et laisser vieillir en cave le plus longtemps possible, au moins 3 mois, et pour ceux qui désirent un vin de noix plus fin, filtrer encore une fois au bout de ce temps, un dépot normal se formant au fond de la bouteille.

 

DSCF3784--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 19:00

    Lou pèbre d'aï, ( poivre d'âne ) s'appelle AUSSI sarriette, mais chez nous c'est Pèbre d'aï ! Et surtout ne pas confondre avec le thym.


Cette plante aromatique de la famille des lamiacées se récolte sur les bords des chemins en Provence, elle se cultive aussi, assez bien, dans les jardins.
DSCF3337 [640x480]        
A propos de la sarriette, le wiki nous dit :

Les feuilles et les sommités fleuries sont digestives, stimulantes, antiseptiques et antiputrides. Elles seraient aussi vermifuges. D'importantes études scientifiques ont été menées dans les années 1970 et 1980 par une équipe dirigée par le professeur Pellecuer, de l'université de Montpellier, pour démontrer l'activité bactéricide et antiparasitaire de l'huile essentielle de sarriette (Satureja montana L.). Les résultats de ces études ont permis de classer l'essence de cette plante aromatique parmi les huiles essentielles majeures (indice aromatique supérieur à 0,45).

Vu les bienfaits de cette plante, allons y .

Dans la même série que le vin des Isles, je vous propose un vin parfumé pour des apéros de qualité.
Bien frais, ce vin parfumé à la sarriette est un petit plaisir subtil.

Une recette ultra simple, mais qui demande là aussi des ingrédients de bonne qualité.
Le choix du vin, dans ce cas aussi se sera un vin blanc, le même que celui utilisé pour le vin des Isles, vous savez, le fameux vin "pute", celui qui sans être un grand vin , arrive à se marier avec tout.
DSCN8535 [640x480]Trouver de la sarriette, là, je reconnais que pour les non Méridionaux, ça risque d'être plus difficile, car il nous en faut un joli bouquet , et je ne suis pas sûr que ça pousse n'importe où.
Dans nos collines ce n'est pas aussi répandu que le thym et le romarin mais quand il y a un pied, il en a plusieurs.

Je rappelle , au passage, que la cueillette de ces plantes , doit se faire dans le respect de ce que la Nature nous offre.
C'est à dire, ne pas arracher la plante, et ne pas la ratiboiser complètement. Quand on aura dépouillé un pied du tiers de ses feuilles au maximum, on en cherche un autre mais on ne prend pas tout. Il s'agit de la survie de la plante.


Dans un grand bocal fermant bien , y placer un bon paquet de branches de pèbre d'aï, éviter d'y mettre trop de bois et penser à rincer la sarriette sous un filet d'eau et de bien l'égoutter avant d'y ajouter le vin.
DSCN8531 [640x480]4 ou 5 grains de poivre de Sichuan ou de bois d'inde vont en renforcer le goût poivré .
DSCN8532 [640x480]Laisser infuser tout celà à l'abri de la lumière et au frais pendant un bon mois, remuer de temps à autre et ouvrir le couvercle pour vérifier qu'il n'y a aucune fermentation ce qui risque d'arriver si la sarriette est mal égouttée.
DSCN8533 [640x480]Dans un mois, filtration en deux fois avec un filtre à café et ajout d'un bon 1/2 verre de marc de Provence le Garlaban ( Un vieux marc  de Bourgogne fais bien l'affaire aussi , quoique moins parfumé ) et le sirop de sucre, à doser selon votre goût, mais pas trop .
Mettre dans une jolie bouteille et garder au frais.


Et puis voilà pour la "petite histoire", trouvé sur la toile et non vérifié ( .....mais ça peut venir ! )

La sarriette réveille le satyre


Puisque son nom latin est "satureja" il n'en fallait pas davantage pour tracer son cheminement. Durant des siècles, la sarriette a été considérée comme l'herbe de l'amour pour aiguillonner les ardeurs du corps. Ses vertus furent colportées avec emphase par Martial dans ses épigrammes et par Aemilius Macer dans son traité sur De Herbarum Virutibus. Le célèbre herbaliste français Maurice Mességué suggérait la sarriette au lieu du ginseng pour aider les couples à retrouver leur félicité congugale. Saupoudrez-en généreusement sur tous vos plats, disaient-ils, vous n'en serez que plus heureux.

Par contre, dans le cas d'un homme impuissant ou d'une femme frigide, il recommande de frotter la base de l'épine dorsale avec une décoction de sarriette et de fenugrek. Aujourd'hui encore, son essence est utilisée en aromathérapie pour combattre les insuffisances sexuelles. D'ailleurs, son nom latin Satureja signifie herbe à satyre.

 

Une autre méthode consiste à faire couler lentement le long de l'épine dorsale une décoction de sarriette et de fenugrec.

boire une infusion de sarriette avant d'aller au lit réchauffe, dit-on,
la femme frigide et redonne du tonus à l'impuissant...

Préparation

  1. faire chauffer 600 ml d'eau;
  2. ajouter 3 c. à s. de graines de fenugrec et continuer l'ébullition pendant 5 min.;
  3. ajouter 2 poignées de sarriette fraîche;
  4. retirer du feu et laisser infuser pendant 1 heure;
  5. filtrer et réchauffer sans faire bouillir. Boire 2 tasses de cette infusion avant d'aller au lit et appliquer en compresse chaude dans le bas des reins


Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 00:00

   Lors de notre rando au pic de Charance,clic ici,  nous n'avions pas parcouru les crêtes en totalité, il restait le sommet le plus haut et le plus au sud de la montagne de Charance, le pic du Cuchon .

Cette fois ci nous partirons à l'opposé, depuis la route qui mène au village de Rabou et grimperons directement au Cuchon pour relier le pic puis la brèche de Charance et  revenir au point de départ par la forêt et le sentier qui longe le canal du Drac.

 

gagoff

Attention la partie de la rando en crêtes est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne 

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de montagne adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

 

carteclic pour agrandir

 

Cuchon 7119 [640x480]

  Sur la D503 à la hauteur de Basse Corréo, un parking permet de garer quelques voitures, un pont enjambe le canal du Drac, départ ici.

La montagne de Charance s'étire devant nous et contrairement aux apparences, ce n'est pas le pic de Charance qui culmine mais le Cuchon.

Cuchon 7118 [640x480]

  D'entrée, le sentier annonce la difficulté, montée ultra raide, peu de lacets et une pente par endroits supérieure à 60%. 800m de dénivelé sont prévus en moins de 4km.

Cuchon 7127 [640x480]

  Varié mais toujours raide, le sentier qui mène au Cuchon se mérite.

Joubarbe [640x480]

  Joubarbe en fin de floraison

Cuchon 2522 [640x480]

 

sauge des prés [640x480]

  Sauge des prés

Cuchon 2518 [640x480]

 

Cuchon 7128 [640x480]

  derrière nous, les falaises de Céüse rando ici clic et le lac de Pellautier

Cuchon 7129 [640x480]

  à gauche le pic de Bure aride et majestueux.

Cuchon 7122 [640x480]

  Un peu de verdure, quelques passages sous les arbres et c'est le coteau verdoyant...mais pentu le bougre !

Cuchon 7130 [640x480]

  beaucoup de lavandes odorantes

Cuchon 2531 [640x480]

  Quelques rochers annoncent enfin notre arrivée sur les premiers sommets

Cuchon 7132 [640x480]

 

Cuchon 7136 [640x480]

Enfin sur les crêtes mais avec les nuages qui montent de la vallée et buttent sur la paroi

Cuchon 2553 [640x480]

  et là.....SURPRISE...

Edelweiss [640x480]

  de rares Edelweiss

Edelweiss gros plan [640x480]

  Gros plan sur les étoiles cotonneuses

Cuchon 7142 [640x480]

  mais le Cuchon se fait languir, il faut encore monter, les crêtes sont étroites quoique moins sportives que du coté nord

Cuchon 7145 [640x480]

  tout en bas, le village de Rabou et le sentier des Bans, rando ici clic.

Oeillets de Montpellier [640x480]

  les derniers oeillets de Montpellier.... fin de saison là aussi.

Cuchon 7146 [640x480]

    encore un effort, nous flirtons avec les nuages

Cuchon 7149 [640x480]

  et voilà le cairn qui marque le sommet de la montagne de Charance, et un sourire de contentement après l'effort.

Cuchon 7164 [640x480]

 

Cuchon 2560 [640x480]

  Petite pause mais comme il fait frisquet, nous repartons bien vite, direction le pic de Charance, un peu plus bas et maintenant bien caché par les nuages

Cuchon 7165 [640x480]

  Une éclaircie et un parapente vole en dessous de nous

Cuchon 7172 [640x480]

 

Cuchon 7173 [640x480]

 

Cuchon 7175 [640x480]

  la brèche qui permet par un sentier rocailleux et pentu de revenir en passant par la forêt

Cuchon 7176 [640x480]

  Hétraie où nous ferons notre pause pique nique, de courte durée car une pluie fine commence à tomber, pas de quoi nous affoler, puis plus forte elle nous oblige à lever le camp et à sortir les vêtements de pluie

Cuchon 7177 [640x480]

  retour délicat sur un sentier pentu et rendu glissant par la pluie

Cuchon 7178 [640x480]

 

Cuchon 2567 [640x480]

  au pied de la forêt nous retrouvons le canal du Drac et l'étonnante écluse de l'Oeuf

Cuchon 7179 [640x480]

  nous filons plein sud le long du canal

Cuchon 7182 [640x480]

  au pied de la montagne

Cuchon 7184 [640x480]

  mais une accalmie nous incite à faire un petit détour (et ajouter environ 100m de dénivelé !) par le Replat, belle clairière dans les pins avant de rejoindre le parking.

Cuchon 7186 [640x480]

Une rando d'environ 11km500 en 4h10 et affichant un cumul de dénivelé de presque 900m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 16:30

  Il s'agit encore d'une rando en Devoluy, notre région fétiche en été quand ce genre d'activité devient difficile autour de Marseille à cause de la trop forte chaleur et des interdictions qui vont avec.

Lors de notre périple avec Retrouvance nous étions passés aux abords de cette chapelle perdue dans la hêtraie, juste un peu en hauteur au dessus des gorges du petit Buëch.

Cette fois ci nous partirons de Rabou, superbe village rescapé de l'exode de la fin du XIXème siècle qui a touché les villages alentours, Chaudun, Luvie, Berthaud et beaucoup d'autres encore.

 

Cette petite boucle offre un bel échantillonage de ce que nous recherchons, passages aériens, torrents à traverser, sentier par endroits délicat et vertigineux, du dénivelé sans plus, le tout complété par un très beau paysage varié.

gagoff

Attention cette rando présente des passages DANGEREUX et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne 

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de montagne adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.


carteclic pour agrandir

Ayant traversé Rabou nous allons nous garer sur le parking qui donne accès aux différents sentiers de randonnées, un bel oratoire dédié à Ste Roseline  en marque l'emplacement

chapelle-de-la-crotte 7039 [640x480]

Le sentier des bans, superbe sentier en balcon, suspendu on ne sait trop comment au dessus du petit Buëch

chapelle-de-la-crotte 7043 [640x480]

Parfois c'est à se demander par où nous allons passer !

chapelle-de-la-crotte 7053 [640x480]

sensibles au vertige s'abstenir, toutefois s'il est impressionnant, le sentier ne présente ici aucun danger réel.

chapelle-de-la-crotte 2408 [640x480]

puis c'est la descente raide et caillouteuse pour rejoindre les rives du torrent

chapelle-de-la-crotte 7055 [640x480]

 

chapelle-de-la-crotte 7057 [640x480]

où il faudra traverser à gué,

 

il est possible en s'assurant du bâton de marche de passer à pieds secs....

chapelle-de-la-crotte 2421 [640x480]

ou....

chapelle-de-la-crotte 7062 [640x480]

de se déchausser pour ne pas mouiller les très jolies " Asolo Ladies" roses et neuves

chapelle-de-la-crotte 7063 [640x480]

puis de les laisser tomber dans l'eau ...

chapelle-de-la-crotte 7065 [640x480]

et de passer pieds nus !

 

lol.gif

Le balisage du sentier GR94B je crois, a été effacé et n'existe plus, remplacé par ce type de balisage (?)

chapelle-de-la-crotte 7067 [640x480]

Rude grimpette assez longue puis beau panorama sur la montagne de Barges

chapelle-de-la-crotte 7068 [640x480]

Les ruines de Berthaud apparaissent, quelques murs, beaucoup de pierres, une sensation que la vie a existé ici, et qu'elle n'est pas tout à fait éteinte, ne serait ce que par le poids culturel de cet endroit.

chapelle-de-la-crotte 2429 [640x480]

C'est ici dans ces ruines devenues anonymes qu'est né Dominique Chaix, voici ce qu'on trouve sur ce personnage hors du commun.

Dominique Chaix est né le 8 juin 1730 à Rabou dans les Hautes-Alpes, où les ruines de sa maison natale, la ferme Berthaud, sont encore visibles dans les gorges du Petit Buëch. 

A l'âge de 13 ans, le jeune Dominique commence l'apprentissage du latin ; en 1746, ses parents l'envoient poursuivre ses études au collège tenu par les Jésuites à Grenoble; là, il est hébergé dans la famille de Claude François Bruno Siblot, en contrepartie de quoi il sert de précepteur auprès des enfants. Ordonné prêtre en 1755, l'abbé Chaix est nommé vicaire à Gap, attaché au chapitre de la cathédrale sous l'épiscopat de Pierre-Annet de Pérouse. Il est notamment chargé de célébrer la messe au Couvent de la Charité, un pensionnat de jeunes filles dont la mère supérieure entretient un jardin de plantes médicinales.

En 1758, il est nommé curé des Baux, petite paroisse de 150 âmes proche de la Roche-des-Arnauds. Ses charges pastorales lui laissant beaucoup de temps libre, l'abbé Chaix s'adonne durant la belle saison à la botanique, il herborise dans la région, ramène chaque année une cinquantaine de plantes rares ou inconnues des botanistes qu'il met en culture dans son jardin de 800 m2, avant de les mettre en herbier pour libérer la place pour d'autres plantes. L'hiver, il part plusieurs semaines en tournée de prédication dans des paroisses plus peuplées. C'est ainsi qu'au Noyer en Champsaur, en 1765, il fait la connaissance du jeune Dominique Villars, de 15 ans son cadet.

Une profonde amitié liera bientôt ces deux hommes passionnés de botanique et deux ans après cette rencontre, l'abbé Chaix refusera la cure de Gap que lui propose le nouvel évêque, François de Narbonne-Lara, afin de pouvoir continuer ses chers travaux botaniques. En 1769, Chaix et Villars entreprennent leur première grande herborisation ensemble, dans la région de Gap, les montagnes autour des Baux, Rabou et Chaudun, le Col Bayard, et au-delà du Drac, jusqu'Ancelle et Orcières. Ils en reviennent avec moult spécimens d'herbiers, graines et plantes vivantes pour le jardin de l'abbé. L'année suivante les voit repartir pour un nouveau périple qui les conduira du bas du Valgaudemar, vers La Chapelle, la vallée du Drac Blanc, Champoléon, Orcières, jusqu'au Champsaur. Le reste de la saison, ils travaillent indépendamment, chacun dans sa région, une journée entière étant nécessaire pour aller des Baux au Noyer. En 1771-1772, Villars entre à l'École de chirurgie de Grenoble ; l'abbé Chaix n'a plus guère l'occasion de voir son ami, mais il entame une longue correspondance avec lui : il lui écrira en effet 170 lettres en 27 ans, la dernière à peine deux semaines avant sa mort.

L'abbé Dominique Chaix est mort le 21 juillet 1799 aux Baux, des suites d'une crise d'apoplexie survenue la veille alors qu'il célébrait la messe.

L'herbier de Dominique Chaix est conservé au Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance

chapelle-de-la-crotte 7071 [640x480]

entre les branches, les cheminées de Luvie

chapelle-de-la-crotte 7072 [640x480]

Montée, descente, la hêtraie s'ouvre devant nous

chapelle-de-la-crotte 7074 [640x480]

en fond, la dent d'Aurouze.

Traversée d'un autre petit gué, le torrent de la Crotte

chapelle-de-la-crotte 2432 [640x480]

Tant pis, je mouille les chaussures neuves !

chapelle-de-la-crotte 7079 [640x480]

pour enfin arriver  à proximité de la chapelle de la Crotte de Berthaud, dernier vestige d'une ancienne chartreuse incendiée au milieu du XVe siècle, tout autour, les ruines abondent.

chapelle-de-la-crotte 7083 [640x480]

Chapelle sous la protection de ste Roseline

chapelle-de-la-crotte 7084 [640x480]

je veux, comme il se doit, faire sonner la cloche, mais la cordelette cède...

chapelle-de-la-crotte 2440 [640x480]

qui sera remplacée par un bout de ficelle, travail de haute voltige...vu l'échelle de fabrication artisanale trouvée dans la chapelle!

chapelle-de-la-crotte 2442 [640x480]

Tout autour de la chapelle, la forêt est magnifique, les arbres jouent avec la lumière pour donner des ombres dignes d'un film d'épouvante.

chapelle-de-la-crotte 7087 [640x480]

ce qui ne semble pas impressionner Yvette, amoureuse de ces  arbres.

chapelle-de-la-crotte 7088 [640x480]

 

chapelle-de-la-crotte 2446 [640x480]

Nous repartons en sens contraire, mais sur l'autre rive de la vallée du petit Buëch, direction Moissière, balisage jaune, ancien et timide.

Le sentier passablement écroulé demande un contournement par le haut.

chapelle-de-la-crotte 7089 [640x480]

pique nique de midi sous les arbres, mi ombre, mi soleil.

chapelle-de-la-crotte 7090 [640x480]

Pour la suite....le compteur de dénivelé tourne !  retour  très vallonné.

chapelle-de-la-crotte 2451 [640x480]

traversée du torrent de Conode

chapelle-de-la-crotte 7094 [640x480]

de nombreux arbres bloquent le passage, celui ci est tombé il y a peu, le feuillage est encore vert

chapelle-de-la-crotte 2469 [640x480]

Sur une plateforme, quelques vestiges rouillés de l'actvité humaine dans ces forêts

chapelle-de-la-crotte 7095 [640x480]

 

chapelle-de-la-crotte 2756 [640x480]

Faisant face au sentier des Bans du parcours "aller" , il y a quelques passages délicats à franchir.

chapelle-de-la-crotte 7100 [640x480]

 

chapelle-de-la-crotte 2473 [640x480]

 

chapelle-de-la-crotte 7105 [640x480]

parfois avec les mains

chapelle-de-la-crotte 7109 [640x480]

à 4 pattes même !

chapelle-de-la-crotte 2475 [640x480]

Puis c'est la longue descente sur Moissière et la traversée du petit Buëch pour remonter (encore135m de dénivelé) à Rabou

chapelle-de-la-crotte 2479 [640x480]

 

chapelle-de-la-crotte 7112 [640x480]

dont le clocher émerge de la croupe verdoyante

chapelle-de-la-crotte 7113 [640x480]

Un autre oratoire et nous revoilà au parking.

chapelle-de-la-crotte 7114 [640x480]

Une rando d'environ 14km en 4h00 de marche effective pour un cumul de dénivelé de 636m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 19:00

   

Il s'agit d'un article déjà ancien que je réedite car complètement de saison comme me l'a rappelé à juste titre mon amie Lylou, son blog ici, clic .

 


Le vrai titre de cet article devrait être : soupe glacée de pêches blanches au champagne et aux épices . Ce serait un peu long mais nettement plus précis.

 

Une soupe pour un dessert rafraîchissant et au multiples saveurs exotiques, à classer dans la catégorie : FINES TUERIES GOURMANDES !

 

Bien sur, le champagne ne sera pas du "haut de gamme" vu ce qu'on va lui faire subir, je ne veux pas de représailles de la part des amateurs de ce délicat breuvage, un entrée de gamme sera suffisant voire même un bon "blanc de blanc".

 

Les pêches, clé de voûte de ce dessert doivent être irréprochables, mûres à point et parfaitement saines ...et blanches pour la saveur.

 

C'est parti pour un peu de bricolage :

 

Pour deux personnes, il nous faut les outils suivants :

 

- une 1/2  bouteille de champagne

- 5 ou 6 pêches blanches

- 200 gr de sucre en poudre

- Anis étoilé ( badiane )

- Bois d'inde ou poivre de Sichuan en grains

- 1 beau bâton de cannelle

- 1 gousse de vanille

 

Pour éplucher les pêches, il y a deux solutions,

 

- soit elles sont mûres à point et c'est sans problème avec un couteau tranchant

- soit elles sont un peu vertes et il suffit de les ébouillanter 1 minutes...comme pour éplucher les tomates.

 

Les couper en 2 puis en quatre et enlever la peau , facile, propre, rapide, ensuite tailler en quartiers pas trop fins. 

cahiers du sudpeches blanches

Réserver.

 

Dans une casserole verser 1/2 bouteille de champagne ( pour 5/6 pêches environ ), puis 200 gr de sucre, une gousse de vanille fendue.  cahiers du sudchampagne Porter jusqu'à frémissement, y ajouter, 3 étoiles de badiane , 5 ou 6 grains de bois d'Inde ou de poivre de Sichuan,  un beau bâton de cannelle coupé en deux. ( la cannelle moulue perd trop vite son arôme, surtout en cuisson ). 

cahiers du sudsirop

Laisser cuire à faible ébullition pendant une dizaine de minutes, ajouter les morceaux de pêches blanches et continuer la cuisson 10 minutes. 

cahiers du sudsirop et peches Couvrir et laisser infuser jusqu'à refroidissement. 

cahiers du sudcuire Dans de grands bols, mettre les quartiers de pêches, délicatement, puis verser le jus jusqu'à recouvrir. 

cahiers du sudDSCF3792 S'il reste du jus dans la casserole, le faire réduire en un sirop toujours avec les épices, puis verser ce sirop dans les bols.

Décorer éventuellement avec une étoile de badiane et un morceau de bâton de cannelle. Couvrir d'un film étirable et placer au frigo 2 ou 3 heures.

cahiers du sudDSCF3794  Servir très frais. Aucun vin n'est conseillé en accompagnement..... inutile.


Peut se servir avec une boule de glace vanille mais là.....gourmandise !

 

Fin, délicat, rafraichissant et parfumé, ce dessert ravira les palais délicats.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 12:00

   Dominant Gap et sa vallée, une belle montagne s'étire en affichant des crêtes découpées au rasoir.

La rando d'aujourd'hui sera de partir du col de Gleize au dessus du col Bayard et de longer ces crêtes sur un sentier balisé il y a peu par l'A.B.R.G (Amicale des Randonneurs Baliseurs Gapençais) .


Sentier marqué avec quelques passages présentant un certain danger et très bien balisé (entre autre qualités de ce balisage,  la difficulté est indiquée au moment du départ et non une fois arrivé sur place, ça semble évident et pourtant...) .

Direction le pic de Charance et retour par un sentier en contrebas coté Gap.

carteclic pour agrandir

Du col de Gleize nous trouvons tout de suite le sentier...facile, il n'y a qu'à chercher celui qui monte raide vers les crêtes !

cretes-de-charance 6923 [640x480]

Très beau sentier mais qui annonce la difficulté. Les pentes sont en ligne droite, pas de lacets pour en atténuer les effets et les crêtes sont étroites, nous verrons plus loin que c'est vraiment le cas !

En vue le pic de Gueyzinière...

cretes-de-charance 6924 [640x480]

 

ail rose [640x480]

ail rose en abondance

cretes-de-charance 6926 [640x480]

grimpette rude mais tout compte fait, agréable.

cretes-de-charance 2294 [640x480]

 

Catananches bleues [640x480]

Catananches bleues

cretes-de-charance 6931 [640x480]

le cairn du pic, derrière en fond, le mont Aurouze.

Mais ce n'est pas fini, droit devant la tête de Guizière en point de mire.

remarquez la largeur des crêtes !

cretes-de-charance 6933 [640x480]

les passages délicats....c'est ici ! sensibles au vertige s'abstenir.

cretes-de-charance 6934 [640x480]

rocailles avec de bonnes prises, passages taillés à coups de serpes

cretes-de-charance 2300 [640x480]

être gazelle a du bon !

cretes-de-charance 6936 [640x480]

pour atteindre la fine lame des crêtes

cretes-de-charance 2304 [640x480]

Nous allons cheminer ainsi sur queques dizaines de mètres avec une jambe coté Gap, une jambe coté Rabou

cretes-de-charance 6939 [640x480]

 

cretes-de-charance 6940 [640x480]

pour arriver sur la tête de Guizière

cretes-de-charance 6942 [640x480]

 

Orpin---a-petales-dressees---640x480--copie-1.JPG

Orpin (à pétales levées?)

cretes-de-charance 6943 [640x480]

tout en bas le petit, mais superbe, village de Rabou et le sentier des bans (c'est pour bientot) .

campanule aglomérée [640x480]

Campanules aglomérées

cretes-de-charance 6952 [640x480]

descente sur le col de Guizière

Scabieuse [640x480]

Scabieuse et quelques invités au pique nique

cretes-de-charance 2322 [640x480]

 

Joubarbe [640x480]

Joubarbe surplombant la vallée de Gap

cretes-de-charance 6954 [640x480]

Au col, petite pause.

cretes-de-charance 6958 [640x480]

Tiens un drôle de champignon ! (cekoidonk?)

ou plutôt serait ce une balle arrivant en ligne droite du golf du col Bayard ?

cretes-de-charance 6967 [640x480]

Arrivée à la brèche de Charance par où nous passerons au retour

cretes-de-charance 6968 [640x480]

Rencontre avec une adorable chienne très affectueuse, Freya, qui porte des lunettes de montagne, non par snobisme mais par nécessité, ce qui lui donne un super look de baroudeuse.

cretes-de-charance 2347 [640x480]

Pour monter au pic de Charance, nous avons deux possibilités, un sentier plus long et moins raide ou l'autre ?

Devinez....le plus dur bien sûr, aucune pitié pour le vieux !

cretes-de-charance 6971 [640x480]

Chacun porte sa croix, c'est bien connu, mais dans ce cas c'est peut être l'inverse !

cretes-de-charance 2348 [640x480]

je crois bien que c'est la croix qui me supporte !

mont aurouze [640x480]

Vue panoramique sur le mont Aurouze et nous repartons.

cretes-de-charance 6976 [640x480]

Après avoir fait le tour du pic pour revenir à la brèche de Charance nous nous engageons dans l'étroit défilé pour entamer le parcours de retour

quoi [640x480]

Inula bifrons (merci Annette ! )

cretes-de-charance 6978 [640x480]

Un trou dans le rocher offre une jolie vue sur Gap

Oeillet des bois [640x480]

Oeillets des bois

cretes-de-charance 6979 [640x480]

 

Ail à fleur de narcisse [640x480]

Ail à fleur de Narcisse...superbe

cretes-de-charance 6981 [640x480]

bon...tu viens ???? ...c'est looong !

Camomille inodore [640x480]

Camomille inodore

Descente dans une très belle hêtraie, où nous ferons la halte pique nique à l'ombre, il nous reste 300m de dénivelé à remonter...par un sentier heureusement en pente régulière et mi ombragé.

Noisettes [640x480]

Noisettes

Mélampyre [640x480]Mélampyre des bois

cretes-de-charance 7001 [640x480]

nouveau passage en forêt puis longue remontée facile vers le col de Gleize

Lavande [640x480]

Lavande

cretes-de-charance 7004 [640x480]

retour au col de Gleize et sa cabane de bergers, fin de la rando.

 

Une rando de 12km600 réalisée en 4h30 de marche avec un dénivelé cumulé positif d'environ 880m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 19:00

    Une rando de nuit, en partie à la seule lueur de la lampe frontale, ça vous tente?

Dans ces conditions il faut, à mon avis, aller sur un parcours ne présentant que des difficultés moyennes, car celles ci seront multipliées par 5 au moins à la nuit noire et connu, car le balisage n'est plus aussi évident à apercevoir.

 

 

Pour cette balade j'ai opté pour la montée à la croix de Garlaban par le très beau sentier des Dansaïres au départ de Lascours.

Situé plein est derrière le massif ce départ est très vite dans l'ombre du couchant.

Pas de coucher de solei spectaculaire mais des jeux d'ombres qui modifient ce paysage pourtant fort connu. 

carteclic pour agrandir


  Rando en solitaire avec un sac super léger, de l'eau, car même la nuit il fait encore très chaud, une lampe frontale et une torche puissante au cas où.

Il est presque 21h quand je démarre sur le sentier, dans les maisons environnantes, c'est soirée terrasse, apéro et barbecue.

nocturne-en-garlaban 6671 [640x480]

  La montée du sentier des Dansaïres est assez raide, et pierreuse, la vision est tout à fait différente qu'en pleine lumière, méfiance.

nocturne-en-garlaban 6672 [640x480]

  Il y a encore un peu de lumière mais le jour décline très vite, le soleil est passé derrière les crêtes depuis longtemps.

nocturne-en-garlaban 6673 [640x480]

  Les cigales prennent un peu de repos après avoir chanté toute la journée, des chants d'amour avec cette chaleur suffocante.....quelle santé !

Derrière moi le sentier prend quelques couleurs rougeoyantes mais pas pour longtemps

nocturne-en-garlaban 6674 [640x480]

  Enfin, arrive le vallon de Garlaban qui s'ouvre au pied de la source de Barquieu, encore un effort.

nocturne-en-garlaban 6676 [640x480]

  Au niveau de la source (tarie avec la canicule) je décide de monter au col de Garlaban en prenant le sentier équipé d'un câble, il y a encore un tout petit peu de lumière, j'en profite maintenant car au retour ce sera trop dangereux.

Le flash de l'APN devient indispensable

nocturne-en-garlaban 6678 [640x480]

nocturne-en-garlaban 6679 [640x480]   la portion câblée, c'est étonnant comme les repères changent quand il n'y a presque plus de lumière

  Au col il fait quasiment nuit, les lumières de la ville commencent à briller malgré un peu de brume de pollution.

nocturne-en-garlaban 6680 [640x480]

Renvoyant un dernier éclat de lumière la croix blanche apparait, tout là haut

nocturne-en-garlaban 6681 [640x480]

 

nocturne-en-garlaban 6682 [640x480]

  Une pause pour boire tout près de l'oratoire dans la nuit, et la grimpette redémarre, je vais suivre le sentier coté gauche, il est en pierrier mais la blancheur des cailloux m'évite d'allumer la frontale.

nocturne-en-garlaban 6683 [640x480]  nocturne-en-garlaban 6684 [640x480]

 

nocturne-en-garlaban 6685 [640x480]

  Une grosse dizaine de minutes pour monter et la croix n'est plus visible il faut un bon coup de flash pour "l'allumer".

nocturne-en-garlaban 6687 [640x480]

  Aubagne, Pont de l'Etoile et tout le réseau autoroutier scintillent.

nocturne-en-garlaban 6692 [640x480]

  Petit pause pour attendre la nuit complète, parler aux étoiles imperturbables tout là haut dans le ciel dégagé et je redescend frontale allumée.

Il est inutile et même dangereux de s'éclairer fortement, en effet les yeux doivent s'habituer à l'obscurité, je passe donc en mode "petite puissance, une seule led allumée"  et puis une rando de nuit c'est pour profiter de la nuit me semble t'il !

Je file par le sentier qui contourne la tête de Garlaban pour revenir à la source de Barquieu, j'y vois 4 à 5 m devant pas plus, autant dire que je fais attention où je mets les pieds, ici ça dégringole vite.

nocturne-en-garlaban 6695 [640x480]

  J'enquille le sentier de ronde qui file vers le Grand Vallon, je le quitterai au carrefour qui permet un retour au point de départ, attention de ne pas le rater sinon, outre l'allongement du parcours je serai obligé de faire du goudron pour revenir à la voiture ! beurk !

nocturne-en-garlaban 6703 [640x480]

  Le voilà le cairn, à droite toute! 

direction le vallon des Dansaïres tout en bas.

nocturne-en-garlaban 6708 [640x480]

Les petits animaux de la nuit sont de sortie, les araignées tendent leur toile au milieu du sentier, j'en ai plein les cheveux et j'en mange ma part !

Qui n'a jamais fait de rando de nuit ou du matin tôt ne connait pas le bonheur de se manger les fils tendus en travers du chemin.

nocturne-en-garlaban 6709 [640x480]

Les lumières de Lascours en bas annoncent une arrivée proche.


La lune cette grosse feignasse ne m'éclaire pas, elle a fait une "grasse matinée du soir" et ne se lève que depuis peu, il est plus de minuit et c'est encore le noir total.

nocturne-en-garlaban 6710 [640x480]

 

Une balade de seulement 8km avec un dénivelé de tout de même 622m, en écoutant les bruits de la nuit, et en prenant le temps de faire des ombres et étoiles, ses amies.

 

La rando de nuit pour être pleinement satisfaisante, ne s'adresse qu'aux amoureux de la Nature discrets et attentifs.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 13:00

   Le sentier de ronde de Chaudun, un de nos parcours favoris.

Favori par la beauté de ce cirque qui surplombe la vallée du petit Buech au niveau de sa source, favori parce que l'histoire du village abandonné de Chaudun ne peut laisser insensible, favori parce que toujours différent selon la saison et toujours aussi beau.

carteclic pour agrandir


Le départ se fait classiquement du col de Gleize, par une piste forestière qui dévale vers le village, l'endroit est habité par les troupeaux de vaches. Curieuses et pas du tout farouches elles aiment bien faire un brin de conversation avec le randonneur.

Aucun risque à cotoyer ces dames, pas de gestes brusques et tout se passera bien, attention quand même à ne pas se prendre une grosse bouse fraîche sur les pieds, ces dames sont très "natures", il est préférable de rester en face du museau. 

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6604 [640x480]

Salut les filles !

Passé le col du milieu nous quittons la piste principale pour prendre à droite l'étroit sentier qui surplombe le cirque de Chaudun. Très fleuri, les arrêts seront fréquents.

Vesce blanchâtre [640x480]

Vesce cracca

Rhinanthe [640x480]

Rhinanthe

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6627 [640x480]

Longtemps en corniche le sentier domine la vallée

Campanules [640x480]

Campanules

Silène neflé [640x480]

Silène enflé

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6629 [640x480]

au détour d'un virage, on peut apercevoir tout en bas, les ruines de la chapelle st Jacques, probablement où fut établi le premier village de Chaudun bien avant le XVème siècle.

Scabieuses [640x480]

Scabieuses

Aster des Alpes [640x480]

Asters des Alpes (trop belles ces fleurs)

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6634 [640x480]

la "bio" en action

lis martagon [640x480]

Lis martagon.. pas encore tout à fait ouvert

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6635 [640x480]

de passage aride, le sentier rentre sous le couvert de la végétation

Raiponce [640x480]

Raiponce

Cytise [640x480]

Cytises qui commencent à fâner

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6639 [640x480]

pour arriver au dessus des pâturages, nous délaissons à gauche le sentier des cascades qui d'ici descend à Chaudun par le torrent.

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6642 [640x480]

rencontre amicale, voire...câline.

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6643 [640x480]

Le bisou...le bisou !

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6651 [640x480]

Nous allons descendre sur la maison forestière par un sentier oublié (mais pas par nous !) et peu tracé qui passe devant le superbe roc de la Fouanière

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6652 [640x480]

recherche permanente de la trace, ce sentier n'a visiblement plus été emprunté depuis longtemps, nous y étions passés l'an dernier il était encore bien visible.

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6654 [640x480]

Joubarbe fleurie

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6655 [640x480]

en vue du roc de la Fouanière nous cherchons en vain si un nid d'aigle n'y serait plus...

joubarbe à toile d'araignée [640x480]

Joubarbe à toile d'araignée

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6657 [640x480]

Le roc de la Fouanière

ail à tête ronde [640x480]

Ail à tête ronde

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6661 [640x480]

Tout en bas nous devons traverser à gué le torrent, le pont n'est plus qu'un souvenir ancien

Fraise des bois [640x480]

petite dégustation de fraises des bois et pique nique au bord du torrent...baignade dans l'eau glacée mais revigorante.

reprise du parcours et arrivée à Chaudun, la maison forestière de l'ONF marque l'emplacement de ce village qui a été vendu à l'état Français et abandonné par ses habitants en 1895.

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6662 [640x480]

le cimetière et une reconstructon du porche d'église

chaudun-sentier-de-ronde-2013-6282--640x480-.JPG

chaudun vers 1880 [640x480]

le village vers 1890

Nous ne perdons pas de temps ici, nous reprenons la piste pour remonter au col de Gleize, de lourds grondements se font entendre dans les gorges du petit Buëch, de l'orage en vue ?

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6663 [640x480]

La longue remontée nous impose une pause  au col de Chabanottes, mais celle ci sera de courte durée, l'orage arrive, nous mettons les capes de pluie, et filons.

chaudun-sentier-de-ronde-2013 6664 [640x480]

Orage de montagne avec ses violences et ses accalmies...

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 21:30

Les figues fraiches dégustées à l'ombre du figuier, tout le monde le sait, c'est ce qu'il y a de mieux.

Pour autant, quand ces fruits fragiles et succulents abondent, ne pas se gêner pour les cuisiner.

Une belle tarte gourmande, est ce que ça vous tente?

 

Il nous faut :

une abaisse de pâte feuilletée
8 ou 10 belles figues bien mûres
120 g de poudre d'amandes ou mieux d'amandes fraichement broyées
3 cas de cassonade
2oeufs
miel
sel
rhum ambré
lait en poudre facultatif
crème fraiche, ou yaourt nature, 5cl

DSCF7147 [640x480]couper les figues en gros morceaux, les faire revenir dans une poele avec un morceau de beurre et une CàS de miel, une pincée de sel.

D'abord coté chair au fond de la poele, ensuite coté peau.

Quand elles sont cuites et avant que les morceaux ne se decomposent, les sortir de la poele et réserver.


Préparer le fond de tarte:


Mélanger 2 oeufs entiers, les 120 g de poudre d'amande, 1 CàS de cassonade, la crème

DSCF7151 [640x480]déposer les figues refroidies sur la pâte recouverte de lait en poudre
DSCF7146 [640x480]


DSCF7150 [640x480] Déglacer le  caramel qui reste dans la poele avec un peu de rhum, attention de ne pas flamber, verser ce jus épaissi sur les figues.


Verser le contenu du cul de poule sur les  figues, chair vers le haut.

DSCF7156 [640x480]Saupoudrer de la cassonade restante et enfourner pour 25/30 mn à 180°

DSCF7157 [640x480]

DSCF7158 [640x480]

cusiniers%20(18)

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 17:00

   Pour cette rando en solitaire, je voulais aller admirer le coucher et le lever du soleil depuis le superbe belvédère céleste de Titou Ninou.

Le départ aura lieu depuis la village de Saména, au pied du Mont Rose, ne voulant pas laisser la voiture toute la nuit sur le parking où se garent la plupart des randonneurs qui vont de ce coté ci des calanques.

carteclic pour agrandir

Mon objectif, suivre le sentier balisé bleu1 qui traversant le massif d'ouest en est file en direction du cap Morgiou.

Sans aller jusque là je vais le quitter au plan de Coulon pour rejoindre Titou Ninou vers le sud. Le retour se décidera...le lendemain matin.

Le sentier "bleu" appelé corniche bleue jusqu'au sommet de Beouveyre, est à mon avis, le plus beau des sentiers de ce coté ci des calanques, mais pas le plus facile. Nombreux ressauts, passages raides et glissants.

rade ouest [640x480]

Vue sur la rade coté ouest avant de plonger derrière le massif

rando-titou-ninou-de-nuit 6440 [640x480]

quelques ressauts pas très évidents avec le lourd sac que je me trimballe

rando-titou-ninou-de-nuit 6443 [640x480]

vue plongeante sur les quartiers sud aux pieds du massif.

rando-titou-ninou-de-nuit 6444 [640x480]

Arrivé sur le sommet de Beouveyre, les îles réapparaissent derrière l'imposant massif du rocher st Michel, la grotte du même nom est visible (fleche jaune)

roc st michel [640x480]

descente prudente du passage sécurisé par un câble et direction le sommet de Marseilleveyre, les couleurs prennent un ton orangé, provoqué par le soleil couchant, du plus bel effet.

rando-titou-ninou-de-nuit 6456 [640x480]

le vigie de Marseilleveyre, et la croix qui surplombe Marseille et la rade sud

rando-titou-ninou-de-nuit 6457 [640x480]

Riou et Plane par la "fenêtre" de la vigie en ruines

rando-titou-ninou-de-nuit 6460 [640x480]

direction le col de la Selle, puis le sommet ouest du plateau de l'Homme Mort, encore un peu de grimpette sous une chaleur accablante en cette fin de journée.

rando-titou-ninou-de-nuit 6463 [640x480]

 

rando-titou-ninou-de-nuit 6467 [640x480]

Je traverse rapidement le plateau aux roches acérées puis arrive enfin au plan de Coulon pour apprécier les calanques "sud-est" sous la lumière du couchant.

rando-titou-ninou-de-nuit 6469 [640x480]

Titou Ninou est maintenant à l'ombre, je vais m'y installer pour la nuit au bord de la falaise à 327m au dessus de la mer.

Bien entendu, aucun feu ne sera fait, aucun détritus ne restera sur place après mon départ, ni même la moindre trace de mon passage... comme toujours.

rando-titou-ninou-de-nuit 6472 [640x480]

les îles dans le mordoré du couchant, la mer est exceptionnellement plate.

les iles au couchant [640x480]

 

rando-titou-ninou-de-nuit 6475 [640x480]

 

rando-titou-ninou-de-nuit 6480 [640x480]

Nuit paisble malgré l'inconfort, sous les étoiles, à rêver... à leur parler peut être un peu.

 

Il est 5h30, il fait jour même si le soleil n'est pas encore apparu, je vais aller le voir surgir de derrière les collines depuis le sommet de la tête de Melette, je remballe et c'est parti.

rando-titou-ninou-de-nuit 6516 [640x480]

Le cirque des Walkyries, magnifique.

cirque des walkyries [640x480]

Me voilà installé, et parfait synchronisme, IL apparait, timidement d'abord

rando-titou-ninou-de-nuit 6524 [640x480]

"autoportrait" , je vais prendre mon petit dej' ici, trop bien !

rando-titou-ninou-de-nuit 6533 [640x480]

le disque rouge dans son intégralité, bientot il monter dans le ciel et imposer à tous une véritable fournaise.

rando-titou-ninou-de-nuit 6530 [640x480]

Grande concertation avec moi même, par où revenir?

L'envie d'une baignade me prend et malgré l'allongement conséquent du parcours sous le soleil je me dirige vers le Malvallon sud pour pouvoir me baigner dans la calanque de Marseilleveyre

rando-titou-ninou-de-nuit 6541 [640x480]

probablement en train de sécher, une...CIBOULETTE Allium sphaerocephalon...merci Annette !

 

Rochers escarpés et mystérieux du Malvallon sud

rando-titou-ninou-de-nuit 6548 [640x480]

 

malvallon sud [640x480]

 

rando-titou-ninou-de-nuit 6549 [640x480]

il tient comment là haut lui ? même l'arbrisseau fait un point d'interrogation.

rando-titou-ninou-de-nuit 6552 [640x480]

Arrivée sur le bas du Malvallon vers le plan des Cailles sinistré depuis l'incendie de février, traversée des squelettes des pins qui faisaient la beauté de ces lieux. Je hais les imbéciles et les inconscients...

rando-titou-ninou-de-nuit 6554 [640x480]

Personne sur la plage, vite un plongeon (il est où le maillot? rire) dans l'eau presque tiède.

rando-titou-ninou-de-nuit 6557 [640x480]

en compagnie d'un cormoran très occupé à chercher sa pitance.

cormoran [640x480]

Je ne vais pas m'attarder, randonner en plein caganrd avec cette chaleur est très difficile.

rando-titou-ninou-de-nuit 6569 [640x480]

les superbes agaves des cabanons de la calanque

rando-titou-ninou-de-nuit 6570 [640x480]

Direction Callelongue par le sentier des douaniers, vue rapide sur la calanque de la Mounine

rando-titou-ninou-de-nuit 6571 [640x480]

l'île Maïre et ses farillons

rando-titou-ninou-de-nuit 6572 [640x480]

le village-calanque tout en bas, je vais m'y arrêter pour chercher un peu d'eau afin de remplir ma gourde, puis direction le vallon de Callelongue pour revenir à Saména par le sentier du Président.

rando-titou-ninou-de-nuit 6573 [640x480]

Le sentier du président est maintenant complètement au soleil..dur dur.

rando-titou-ninou-de-nuit 6578 [640x480]

le village des Goudes

les goudes [640x480]

passage de la seule difficulté de ce sentier, le pas Edgard Garrigue

rando-titou-ninou-de-nuit 6581 [640x480]

puis la longue remontée vers le col de Brès

rando-titou-ninou-de-nuit 6583 [640x480]

en vue du doigt de st Antoine, la fin du parcours est proche.

rando-titou-ninou-de-nuit 6584 [640x480]

Arrivée au pied du Mont Rose

rando-titou-ninou-de-nuit 6585 [640x480]

et au point de départ de tous les sentiers.

rando-titou-ninou-de-nuit 6586 [640x480]

Une balade dont les 16km500 ont été parcourus en 5h30 avec un cumul de dénivelé de 940m en positif.

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques