Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 21:15

   Dominant la ville de Trets, faisant frontière entre le Var et les Bouches du Rhône, le massif du Regagnas se prolonge vers l'Est par le Mont Olympe, puis encore plus à l'Est par le mont Aurélien.

Curieusement le mont Olympe est assez peu connu et la confusion est  fréquente avec le "rocher de L'Olympe" qui est le point culminant du mont Aurélien.


Le mont Olympe et son prolongement naturel, le rocher de onze heures est parcouru d'un seul sentier de rando, un seul...mais quel sentier ! Une grimpette raide, verticale et demandant tout ce qu'on a dans les tripes, mais arrivé au sommet, c'est un superbe panorama qui s'ouvre devant les yeux, Trets juste en dessous, la vallée de l'Arc de Gardanne à Pourcieux et, en face, le massif de ste Victoire dans son intégralité.

carteclic pour agrandir

Nous partirons en ce matin de brouillard dans les vallées, du Regagnas, exactement du pas de la Couelle appelé par les locaux, le petit Galibier...les cyclistes comprendront.

Au programme, le pas de la Couelle, l'ermitage st Jean du Puy par les crêtes, le Perdu et rude grimpette au sommet du mont Olympe puis le rocher de onze heures, peu de possibilité de faire une boucle intéressante, donc retour par le même chemin.

mont-olympe-2012 0887 [640x480]

Dés que nous sommes sur les crêtes, la vallée de l'Arc apparaît sous le coton, le massif de la ste Victoire émerge des nuages comme une île.

Le début de parcours du pas de la Couelle jusqu'à l'ermitage est en "dents de scie", de belles montées, courtes mais toutes assez raides, des descentes mais jamais de plat.

mont-olympe-2012-0889--640x480--copie-1.JPG

Du petit sommet dominant le col de Ribière, les points forts de cette rando apparaissent

Les passages rocheux succèdent à des passages en sous bois,

mont-olympe-2012 0891 [640x480]

les crêtes dominent la vallée et souvent le sentier côtoie le vide, balisage bleu assez bien marqué.

mont-olympe-2012 0893 [640x480]

L'arrivée à l'ermitage se fait par un sentier étroit

mont-olympe-2012 0894 [640x480]

et le débouché donne une belle perspective des lieux.

mont-olympe-2012 0895 [640x480]

L'endroit est aménagé pour le pique nique et les sorties familiales dominicales, 

mont-olympe-2012 0898 [640x480]

une piste permet d'y arriver en voiture.

 Historique : Cet ermitage a été fondé au Vème siècle par St Cassien. Il a été occupé par des moines cassianites jusqu'au XVème siècle , et appartenait à l'évêché de Marseille . Il a été desservi successivement par plusieurs ermites jusqu'à la Révolution. Après la Révolution il sera vendu comme bien national ; c'est ainsi que les habitants de Trets deviennent les propriétaires d'un lieu qui leur est cher.

Dès 1793 , la fête de saint Jean est solennellement célébrée à l'Ermitage. Les ermites reviendront et fréquenteront le site jusqu'en 1891, puis le lieu sera abandonné et tombera en ruine, avant d'être mainte fois restauré et rénové. Durant la Seconde guerre mondiale, il servira de maquis pour la résistance .

Les transformations successives de l'ermitage, ne permettent plus d'imaginer de façon précise ce qu'était l'ermitage à l'origine.

 

Ce matin il n'y a encore personne quand nous faisons notre première pause "fruits secs"...seuls ? non pas tout à fait car un petit groupe de randonneurs arrive et comme c'est souvent le cas, hélas, en dérangeant la quiétude des lieux par des hauts cris et éclats de rires forcés. Je n'arriverais donc jamais à comprendre ce désir de certaines personnes de gueuler quand ils sont en pleine Nature ! Il me semble qu'il est possible de communiquer son plaisir sans crier, non ?  suis je anormal ?

 

Bien vite exaspérés, nous repartons, la pause aura été de courte durée.

mont-olympe-2012 0899 [640x480]

Sortie de l'Ermitage par la grande porte puis la piste du Perdu.

mont-olympe-2012 0901 [640x480]

Nous irons faire le détour à la tour de guet et à la grande croix du jubilé de l'an 2000,  lors du retour.

Direction le Perdu, ce plateau qui relie l'ermitage au mont Olympe, est occupé par les troupeaux,

mont-olympe-2012 0902 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0903 [640x480]

la piste est en légère descente, file en petite forêt,

mont-olympe-2012 0906 [640x480]

pour nous retrouver au pied du sentier de chèvres qui grimpe au sommet, environ 215 m de dénivelé en 800m 

mont-olympe-2012 0907 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0912 [640x480]

 

mont-olympe-2012 7369 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0913 [640x480]

 

mont-olympe-2012 7370 [640x480]

Au sommet, le sympathique cairn qui trônait a été remplacé par un panneau solaire et un relais pompier, il faudra penser à reconstruire le cairn à proximité.

mont-olympe-2012 0914 [640x480]

 

mont-olympe-2012 7372 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0915 [640x480]

Encore une demi heure de crapahut pour arriver au rocher de onze heures, le sentier en descente nous fait ravaler le sourire quand on pense qu'il faudra tout remonter après le pique nique...

Un joli passage en sous bois de yeuses marque l'arrivée au rocher de Onze heures

mont-olympe-2012 0921 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0918 [640x480]

dans la trouée de feuillages, là bas, le mont Aurélien

mont-olympe-2012 0919 [640x480]

Le rocher de Onze heures...c'est écrit dessus !

Du soleil appréciable, pas trop de vent, le coin pique nique est parfait, et en prime une vue magnifique sur les alentours, le mont Aurélien, maintenant tout proche nous dit que "c'est pour quand nous voulons" !

mont-olympe-2012 0920 [640x480]

le mont Aurélien et son sommet, le rocher Olympe

C'est le moment de penser au retour par le même chemin, mais avec les difficultés inversées, la gentille descente devient une belle grimpette pour rejoindre le mont Olympe,

mont-olympe-2012 0922 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0916 [640x480]

la rude grimpette devient une redoutable descente où le risque de déraper est réel.

mont-olympe-2012 0926 [640x480]

Nous rencontrons d'ailleurs deux autres randonneurs qui cherchent, en vain, un passage moins périlleux pour descendre.

Avec  bâtons de marche pour se bloquer et de bonnes chaussures il n'y a pas de danger, en prenant son temps et en regardant où poser les pieds, bien sûr.

mont-olympe-2012 0928 [640x480]

A proximité de l'ermitage nous faisons un petit détour pour admirer le point de vue depuis la croix géante du Jubilé de l'an 2000 qui surplombe la falaise

mont-olympe-2012 0930 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0931 [640x480]

 puis à la tour de guet et la table d'orientation et sa rose des vents.

mont-olympe-2012 0934 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0935 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0936 [640x480]

Le retour par les crêtes avec ses passages parfois escarpés

mont-olympe-2012 7392 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0940 [640x480]

 

mont-olympe-2012 0943 [640x480]

puis c'est l'arrivée au pas de la Couelle.

 

Une rando bien agréable mais  plus sportive que ce que l'on peut croire à cause de ses nombreuses grimpettes rudes mais courtes, la liaison entre l'ermitage et le mont Olympe étant la partie "promenade" de cette rando qui a été réalisée en 4h30 pour 16km (incluant la visite de la tour de guet) et présentant un cumul de dénivelé positif légèrement supérieur à 700m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 20:00

   Véro, une amie lectrice de ce blog, m'a envoyé la recette du gâteau aux pommes de sa Mémé. impossible de refuser un tel cadeau, alors la voilà en photos, car pour ce qui est de la dégustation, vous arrivez trop tard, c'était rudement bon !

 

Il nous faut :


2 pommes
2 oeufs
70 gr de beurre bien ramolli
150 gr de sucre
125 gr de farine
1/3 sachet de levure... j'en ai mis un sachet entier, pour un maximum de légèreté.

Peler les pommes et les couper en fines lamelles , je préfère les couper en petits dés

DSCF6328 [640x480]Battre les oeufs avec le sucre

DSCF6326 [640x480]Ajouter la farine et la levure, mélanger
Verser le beurre fondu

DSCF6327 [640x480]Incorporer les  pommes, mélanger.

DSCF6330 [640x480]Verser le tout dans un moule à manqué légèrement huilé à l'huile d'olive

DSCF6332 [640x480]

et passer au four chaud  à 180°c pour environ  25 min.

DSCF6334 [640x480]

Et on dit merci qui ?... merci Mémé !

 

cusiniers%20(18)

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 19:00

   C'est une rando déjà effectuée, mais à chaque fois, un point commun, une météo pas vraiment bonne.

Cette fois ci nous espérions passer au travers des gouttes, la pluie annoncée ne devait pas être pour nous, eh bien ...ce ne sera pas tout à fait exact.

Le départ se fera du parc forestier de la Gardiole, juste à l'entrée, plus exactement au débouché du vallon de Chalabran et non au parking habituel d'en haut.

De cette façon, vu le parcours prévu nous n'aurons pas à tout remonter en fin de rando, ce qui peut être sympa ....surtout s'il pleut. 

 

carte

clic pour agrandir

Direction le parking par le sentier balisé, puis descente vers la calanque d'En Vau

col-de-la-fenetre-2012 0660 [640x480]

Vers l'Est, les falaises de Soubeyranes tournent le dos au peu de soleil qu'il y a , de gros nuages arrivent.

où nous irons faire un simple aller et retour, ça va représenter un peu de distance supplémentaire mais le détour vaut le coup d'oeil.

col-de-la-fenetre-2012 0664 [640x480]

Ensuite remontée en direction du vallon de la fenêtre par un bout de piste qu'il faudra quitter dans un virage. Le retour se fera par le vallon de Chalabran, bien plus agréable pour une fin de rando que la descentnte des crêtes de l'Estret, bien sûr faire la jonction entre le grand Estret et Chalabran est une opération un peu sportive, mais nous avons le choix des passages.

La descente sur En Vau est facile, la piste forestière nous y conduit sans aucune difficulté, la dernière partie, le bas du vallon  est superbe,

col-de-la-fenetre-2012 0666 [640x480]

les falaises surplombent le chemin, les aiguilles rocheuses impressionnantes.

col-de-la-fenetre-2012 0667 [640x480]

 

col-de-la-fenetre-2012 0668 [640x480]

le doigt de Dieu

La calanque, quasi déserte aujourdhui nous offre toute sa splendeur.

col-de-la-fenetre-2012 0670 [640x480]

 

col-de-la-fenetre-2012 7307 [640x480]

A genou devant tant de beauté ...ou prise de vue ?

Quelques photos, et c'est reparti en sens inverse.

col-de-la-fenetre-2012 0675 [640x480]

Mais nous ne nous attardons pas, nous sommes juste venus voir "la mer" et c'est demi tour pour remonter vers la bifurcation avec la piste qui mène au vallon de la fenêtre,

col-de-la-fenetre-2012 0662 [640x480]

malgré un ciel mitigé, il fait une bonne température et ça "marche bien".

col-de-la-fenetre-2012 0677 [640x480]

La piste est bordée d'arbousiers qui donnent leurs premiers fruits

La piste tourne brutalement à gauche,

col-de-la-fenetre-2012 0678 [640x480]

et là, un cairn discret marque le sentier étroit qui démarre dans la végétation,

 

gagoff

Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages, sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de rando adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience necessaire.

col-de-la-fenetre-2012 0679 [640x480]

Il ya peu de passage par ici et les branches regagnent du terrain, c'est bien, j'aime ce genre de sentiers.

Assez vite la fenêtre apparait devant nous, un peu en hauteur,

col-de-la-fenetre-2012 0683 [640x480]

 

vallon coté droit [640x480]

la vraie grimpette va commencer, surtout que nous allons quitter le sentier pour aller au plus près de l'ouverture, un peu de crapahut en hors sentier obligatoirement.

col-de-la-fenetre-2012 0684 [640x480]

 

col-de-la-fenetre-2012 7327 [640x480]

 

col-de-la-fenetre-2012 0686 [640x480]

 

vallon [640x480]

 

col-de-la-fenetre-2012 0694 [640x480]

Nous laissons les sacs au bord du sentier pour grimper jusqu'à la fenêtre

col-de-la-fenetre-2012 0697 [640x480]

Au petit col juste après la fenêtre nous nous installons pour le pique nique, il fait gris, de gros nuages arrivent, nous n'aurons pas le temps de manger qu'un orage violent monte vers nous. Nous repartons, rester ici entre les falaises avec l'orage... pas bien du tout !

col-de-la-fenetre-2012 0696 [640x480]

 

col-de-la-fenetre-2012 0701 [640x480]

Les capes de pluie s'envolent, il est préférable de les enlever, tant pis.

La pluie cesse un peu lorsque nous atteignons les crêtes du grand Estret, mais le plus dur de l'orage n'est pas encore passé,

col-de-la-fenetre-2012 0708 [640x480]

je ne veux pas descendre par le pas de désescalade dont les roches mouillées sont ultra glissantes, je connais un autre passage moins raide, un peu plus loin

col-de-la-fenetre-2012 0711 [640x480]

nettement moins risqué, ça rallonge un tout petit peu mais ce n'est pas grave.

Le pas de désescalade prévu initialement est maintenant dans les nuages noirs, on distingue à peine le bas du sentier

col-de-la-fenetre-2012 0713 [640x480]

nous rejoignons le vallon de l'herbe,

col-de-la-fenetre-2012 0718 [640x480]

direction le puits de Cancel où une ruine nous abritera le temps de manger,

col-de-la-fenetre-2012 0715 [640x480]

  les gardiens, au puits de Cancel

col-de-la-fenetre-2012 0716 [640x480]

ensuite le retour par le vallon de Chalabran sera facile, même s'il pleut.

col-de-la-fenetre-2012 0719 [640x480]

Cette rando dans une partie peu parcouruue du massif des calanques nous a demandé 3h53 de marche pour une distance de 16km30 le cumul de dénivelé positif étant d'environ 660m, compte tenu de l'aller et retour à la calanque d'EnVau.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:00

   Ce lundi matin d'octobre, malgré un violent mistral annoncé nous décidons d'aller en rando dans les calanques. Au programme, écourté hélas pour cause de vent dangereux , le sentier du Président (...non pas lui, le soi disant "normal", mais plutôt le président Antoine Pellicé, des excursionnistes marseillais ), ensuite,  ce sera l'escalier des géants dans le vallon st Michel, le vallon du Miougranier, le sommet de Marseilleveyre, le passage en escalade avec câble pour remonter sur Beouveyre et descente au choix pour revenir au mont Rose.


Les rafales de vent, par effet de col, dépassent largement les 80 km/h, après concertation et à "l'unanimité entièrement unanime" de nous deux , nous décidons d'abréger les souffrances et de ne pas prendre de risques inutiles au pas de Beouveyre, donc, en haut du vallon du Miougranier ce sera retour par le même chemin puis la suite du sentier balisé rouge 1 qui contourne le vallon de st Michel et retour à la case départ en reprenant le sentier du Président dans l'autre sens ce qui aura pour avantage de profiter pleinement du vent dans la g..... et surtout du panorama de la mer en folie.  carteclic pour agrandir

Nous démarrons du petit parking au pied du Mont Rose, juste à la sortie de la Madrague Montredon. Le départ est du genre "balisage multiple" c'est un peu plus haut, passé le boulodrome et le parc aménagé que les différents sentiers se séparent. Nous restons sur le GR98 qui, sur ce tronçon, et  jusqu'à Callelongue s'appelle sentier du Président, puis après Callelongue  le GR prendra le nom de sentier des Douaniers.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0536 [640x480]

Une rude grimpette dès le départ, pour arriver en corniche au pied des falaises au profil déchiré et escarpé.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0545 [640x480]

 

escalier-des-geants-sentier-du-president 0548 [640x480]

dans le vallon de l'Escalette, le doigt de st Antoine

escalier-des-geants-sentier-du-president 0549 [640x480]

traversée d'une jolie pinède, les arbres torturés par le vent nous rappellent le bois des Walkyries, bien plus loin dans les calanques.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0550 [640x480]

  Quelques escaliers...

escalier-des-geants-sentier-du-president 7219 [640x480]

 

escalier-des-geants-sentier-du-president 7220 [640x480]

 

escalier-des-geants-sentier-du-president 0557 [640x480]

admirez le bleu du ciel (aucune retouche photo) c'est "l'effet mistral"

escalier-des-geants-sentier-du-president 0565 [640x480]

Très vite, la vue se dégage sur la rade, puis progressivement vers l'île Maïre et le village des Goudes et plus tard vers callelongue, le village calanque du "bout du monde".

Maire et tiboulen [640x480]

Au col de Bres, la vue se dégage .

Une autre plaque commémorative à Antoine Pellicé marque une nouvelle fois ce sentier.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0572 [640x480]

Un bout de sentier en descente, un peu de rocaille et c'est le fameux pas "Edgar Garrigue", seule (petite) difficulté de ce sentier emblématique.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0577 [640x480]

le vent s'engouffre violemment dans le goulet

escalier-des-geants-sentier-du-president 0584 [640x480]

Le vent est si violent qu'Yvette est obligée de marcher sur la paroi latérale...si si ! regardez la vidéo ...

Le sentier continue en façade maritime, surplombe les Goudes, puis bientôt Callelongue

les goudes [640x480]

Puis c'est la descente dans le vallon de Callelongue et début du sentier balisé jaune qui remonte le vallon de st Michel, ici le vent se fait moins sentir, le vallon est étroit et les passages en ressauts commencent.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0602 [640x480]

 

escalier-des-geants-sentier-du-president 7252 [640x480]

arrivés au pied du mur vertical, seules quelques minuscules entailles permettent une accroche.

Par facilité nous posons les sacs, j'y accroche une corde dont l'autre bout sera mousquetonné à ma ceinture et une fois en haut je n'aurai plus qu'à les hisser.

escalier-des-geants-sentier-du-president 0603 [640x480]

Yvette passe en premier

puis moi
remontée des sacs à bout de bras.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0605 [640x480]
escalier-des-geants-sentier-du-president 7258 [640x480]
et après concertation, nous continuons encore un peu dans le vallon de st Michel puis celui du Miougranier,
escalier-des-geants-sentier-du-president 0608 [640x480]
La grotte des ermites qui domine le vallon de st Michel
en direction du sommet de Marseilleveyre, mais là haut le vent est certainement "intenable" et notre projet de passer par Beouveyre est devenu impensable.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0610 [640x480]
une autre grotte, sur la gauche, je n'en connais pas le nom
escalier-des-geants-sentier-du-president 0611 [640x480]
Nous allons chercher juste sous le sommet, un abri pour pique nique, si possible au soleil.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0616 [640x480]
ici, sous ce pin ce sera bien...gros coup de zoom, la vue est superbe
escalier-des-geants-sentier-du-president 0630 [640x480]
Nous repartirons par le même chemin,
escalier-des-geants-sentier-du-president 0618 [640x480]
une belle roche percée
escalier-des-geants-sentier-du-president 0620 [640x480]
escalier-des-geants-sentier-du-president 7270 [640x480]
attention où tu mets les pieds !!!
puis, en bas du vallon de st Michel nous bifurquerons sur la droite, pour rester en corniche sur le sentier balisé rouge 1 qui nous ramène sur le GR sentier du président.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0640 [640x480]
encore de la roche percée, celle ci est aussi visible d'en bas, depuis la route des Goudes, mais assez furtivement.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0642 [640x480]
Là le vent va s'en donner à coeur joie, nous poussant à terre à chaque rafale, au mieux de sa forme il doit avoir une vitesse de 90/100 km/h.
C'est ensuite la remontée du pas Garrigue
escalier-des-geants-sentier-du-president 0643 [640x480]
et encore bousculés par le vent, la suite du parcours en sens inverse de ce matin
escalier-des-geants-sentier-du-president 0649 [640x480]
Le vent dégage le ciel, assombrit la mer et offre un panorama exceptionnel.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0653 [640x480]
Gros coup de zoom sur la Bonne Mère et la corniche.
escalier-des-geants-sentier-du-president 0647 [640x480]

rade de marseille [640x480]
la rade et l'archipel du Frioul.
Une rando écourtée mais malgré tout superbe, de 11km17 en 3h26 de marche et grimpette pour un cumul de dénivelé positif d'environ 630m.


Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 22:00

    Pour cette rando dans les collines de Pagnol, Joséphine est revenue parmi nous, tant mieux.

Ce sera une boucle concoctée par Yvette sur des sentiers qu'elle affectionne particulièrement, le col de l'amandier, la plaine de Cheylan, la source du chien, la grotte du berger, lieu de notre pause pique nique.


Le départ se fait depuis le poney club d'Allauch où nous prenons peur en voyant un groupe de randonneurs se préparer, ils sont au moins 50 ou 60, je n'arrive pas à comprendre comment il est possible de randonner dans ces conditions, mais ouf, ils ne vont pas dans la même direction que nous. Les premiers sont déjà loin que les derniers attendent leur tour pour s'engager dans le sentier ...carte

clic pour agrandir

Nous grimpons en direction de "chante colline",

grotte-du-berger 0360 [640x480]

puis par un jeu de sentiers qui coupent plusieurs fois la piste et qui passent en garrigue,

grotte-du-berger 0366 [640x480]

 

grotte-du-berger 0364 [640x480]

déviation ... on ne va tout de même pas casser une si belle toile d'araignée !

grotte-du-berger 0367 [640x480]

 

grotte-du-berger 7153 [640x480]

 

grotte-du-berger 0369 [640x480]

nous arrivons en vue du col de l'amandier.

grotte-du-berger 0375 [640x480]

Nous y passerons au large, direction vers l'Est,  la plaine de Cheylan par le petit pas du figuier, simple ressaut vite escaladé.

grotte-du-berger 0377 [640x480]

Le pounche des Escaoupres et le Taoumé sont en face de nous,

grotte-du-berger 0381 [640x480]

mais aussi la rade de Marseille

pounche et rade [640x480]

notre route, passera entre eux par la descente du vallon des Escaoupres,

grotte-du-berger 0384 [640x480]

direction la source du chien.

Les filles descendent par le sentier, moi je m'écarte un peu et je passe, hors sentier,  par le lit du ruisseau,

grotte-du-berger 7163 [640x480]

 

grotte-du-berger 0385 [640x480]

qui lorsqu'il y a de l'eau, coule entre les dalles de calcaires creusées par des siècles d'érosion.

grotte-du-berger 0386 [640x480]

Le ruisseau alimente ce qu'on appelle la source du chien, une petite résurgence fort jolie à proximité d'un minuscule barrage maçonné.

grotte-du-berger 0396 [640x480]

Pas d'eau aujourd'hui, la sécheresse de fin d'été sévit encore.

( rando et article réalisés bien avant les trombes d'eau de ce 26 octobre ! )

Plus haut, bien caché dans la végétation, le puits de Font Berguette en a encore,

grotte-du-berger 0395 [640x480]

les sources ici, dans ces collines, sont rares, l'eau était précieuse et Pagnol n'a pas résisté à nous conter une de ses plus belles fables avec Jean de Florette et Manon des sources.  " une source...ça se dit pas ! " .

Sur de grandes dalles de calcaire, des gravures, faites, semble t'il par un berger...

grotte-du-berger 0390 [640x480]

 

grotte-du-berger 0392 [640x480]

 

grotte-du-berger 0393 [640x480]

Un étroit sentier remonte vers des baumes, tout en haut des falaises , au col des Bartavelles, l'une d'entres elles est particulièrement belle, ornée de dessins et aménagée en abri de fortune, c'est la grotte du berger.

grotte-du-berger 0400 [640x480]

 

grotte-du-berger 0398 [640x480]

Un abri sous roche, petit cabanon troglodyte

grotte-du-berger 0415 [640x480]

et...lou ravi de la crèche !

grotte-du-berger 0402 [640x480]

 

grotte-du-berger 0401 [640x480]

la grotte du berger porte bien son nom, décorée de superbes dessins de cabres

grotte-du-berger 0403 [640x480]

 

grotte-du-berger 0404 [640x480]

 

grotte-du-berger 0405 [640x480]

 

grotte-du-berger 0406 [640x480]

 

grotte-du-berger 0414 [640x480]

la grotte est décorée de cabres... mais aussi de gazelles assoupies !

grotte-du-berger 0409 [640x480]

Pour le retour, nous passerons le pas deï Menoun, puis, par la large piste toute en descente, nous contournerons le massif de Grande Tête Rouge,

grotte-du-berger 0421 [640x480]

 

grotte-du-berger 0422 [640x480]

dans les buissons...à la recherche de la source du laurier

grotte-du-berger 0424 [640x480]

passage au col de puits rouge au pied du Peynaou et retour au poney club.

grotte-du-berger 0429 [640x480]

Une rando "tranquille" qui pour ses 10km100 nous a demandé 2h50 de marche , et présente un dénivelé cumulé positif d'environ 450m.

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 12:00

   Pour cette balade en Luberon, j'ai choisi une boucle dans la partie ouest du massif, le petit Luberon, à la limite des Alpes de haute Provence, d'ailleurs le circuit en question y fait une petite incursion.

Le plan des Agas, le col des Masco, la Groupatassière, des crêtes, et des panoramas sur cette partie de la Provence un peu à l'écart des flots de touristes.

 

Le tout petit et très charmant village du Vaucluse, Vitrolles en Luberon sera traversé et juste à la sortie du village, sur le coté gauche, garer la voiture. Je vais démarrer cette rando ici, le GR est assez bien balisé, l'endroit est charmant, mais difficile d'y garer plusieurs voitures. Pour les groupes, prévoir un autre départ afin de ne pas gêner les riverains.

carte

Le GR9-97 file en contrebas de la route, nous passons devant une jolie maison qui, à la fontaine, propose de l'eau potable aux randonneurs,

groupatassiere-10-2012 0296 [640x480]

je l'avais déjà signalé, c'est assez rare pour en reparler.

groupatassiere-10-2012 0298 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0300 [640x480]

dégustation des dernières mûres !

La piste devient très caillouteuse et s'élève rapidement, à la première bifurcation, nous prenons le sentier à gauche, la montée est rude mais régulière, le ravinement important

groupatassiere-10-2012 0302 [640x480]

Encore un changement de direction, à gauche,

groupatassiere-10-2012 0303 [640x480]

le vallon des Roumis et les crêtes, le GR est bien marqué, le passage en forêt est superbe.

groupatassiere-10-2012 0306 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0307 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0308 [640x480]

Arrivés sur le plateau des crêtes, changement de décor, ici c'est Boufaou, là où le vent souffle sans retenue !

boufaou [640x480]

Il est l'heure du pique nique,nous cherchons un coin sympa, au soleil timide et surtout à l'abri du vent.

Nous continuons vers l'ouest, jusqu'à rencontrer le sentier, balisage jaune qui va nous ramener plein est au col des Masco, en traversant le plan des Agas (et non agasses comme écrit sur la carte IGN )

groupatassiere-10-2012 0313 [640x480]

Sentier large ou piste étroite, mais en descente ce qui permet une marche à belle allure,

groupatassiere-10-2012 0314 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0317 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0318 [640x480]

les panoramas se découvrent peu à peu, ceux du Nord Est du Luberon, Cereste, Reillanne ...

groupatassiere-10-2012 0320 [640x480]

Au col des Mascos nous coupons la route D33 qui arrive de Vitrolles en Luberon,

groupatassiere-10-2012 0322 [640x480]

nous sommes à la "frontière" des Alpes de haute Provence, en face une piste, large contourne le massif de Piegros et file en montée régulière vers le col où la vue sur Vitrolles et la vallée s'ouvre en grand écran.

groupatassiere-10-2012 0324 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0325 [640x480]

Nous continuons vers le massif de la Groupatassière

groupatassiere-10-2012 0329 [640x480]

dont nous ferons le tour complet, à l'aller par la piste et arrivés à la citerne enterrée du DFCI nous reprenons le sentier qui monte à contresens pour passer au lieu dit "les ouvières de la Mère de Dieu".

groupatassiere-10-2012 0333 [640x480]

 

groupatassiere-10-2012 0334 [640x480]

Le tour du massif demande grimpette et ensuite descente raide pour retrouver le sentier qui va nous ramener au point de départ.

groupatassiere-10-2012 0336 [640x480]

couleurs d'automne

groupatassiere-10-2012-0338--640x480-.JPG

C'est une balade qui nous a demandé 3h15 de marche effective pour effectuer les 13km650, pour les quels il faut compter un cumul de dénivelé positif de 560m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 12:00

   Pour une rando dans le Garlaban, l'amie Joséphine avait  préparé son excellent  taboulé, une de ses spécialités, je me suis contenté de préparer le dessert.

De belles pommes, de la compote faite avec des pommes "nature" du jardin, et des raisins secs, c'est parti pour une tourte gourmande et un tantinet énergétique.

DSCF6250 [640x480]

Pour ce dessert  facile à réaliser, il faut juste quelques ingrédients de base


De la pâte feuilletée de bonne qualité, compter 2 rouleaux si industrielle.

Des pommes, 5 ou 6 selon la taille

Environ 20 cl de compote de pommes, on évitera la compote industrielle, bourrée de conservateurs et bien trop acide à mon goût. C'est si facile à faire soi même ...

Une grosse poignée de raisins secs en mélange, blonds et noirs.

De la cardamome en poudre, un peu de cassonade, un blanc d'oeuf pour la dorure.

 

Peler et couper les pommes en petits dés, quantité suffisante pour couvrir la superficie de la pâte feuilletée.

Mettre les dés de pommes dans un saladier

DSCF6224 [640x480]

saupoudrer une belle pincée de cardamome, un soupçon de cassonade, remuer et laisser les pommes s'imprégner des arômes.La cassonde faisant suer les pommes, la cardamome s'imprègnera que mieux.

Sur le fond de tarte piqueté à la fourchette, étaler une belle couche de compote, en garder un peu.

DSCF6225 [640x480]

recouvrir des pommes,

DSCF6227 [640x480]

  déposer les raisins secs en quantité désirée.

DSCF6228 [640x480]

ajouter le reste de compote

DSCF6229 [640x480]

La deuxième abaisse de pâte doit être légèrement plus petite que la première, la poser dessus,

DSCF6232 [640x480]

replier le pourtour en appuyant légèrement pour souder les deux abaisses de pâte, faire le petit trou central qui va servir de cheminée et passer du blanc d'oeuf pour dorer la tourte. Les rataillons de pâte peuvent servir à décorer.

Passer au four chaud à 170° pendant 40/50mn selon les fours.

DSCF6249 [640x480]

En rando ce sera dégusté "nature" mais en dessert à la maison, on pourra servir un excellent cidre pour accompagner cette  gourmandise.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 19:00

    Dans le massif de La Santa Bauma, en occitan provençal ou la Santo Baumo selon la norme mistralienne, il n'y a pas que la grotte sacrée, d'autres grottes, plus ou moins connues percent le massif.

La grotte aux oeufs, dont j'ai déjà parlé, la grotte de Betton, nettement plus discrète, et d'autres encore...


Sur le versant sud du massif, surplombant Gémenos, une très belle grotte ayant entrée et sortie à l'opposé, se cache dans la végétation, c'est la Grande Baume. Il faut suivre le sentier bien balisé pour y "arriver dessus", sinon elle est invisible.

C'est l'objectif de cette rando, musclée car nous partirons de tout en bas, de la vallée st Pons, monterons à la glacière du Fauge, puis le col de Bertagne, le début du plan des vaches et tout de suite, là, à gauche, un sentier dégringole entre les yeuses, coincé entre le vallon de Poucéu et le vallon du chemin de fer. Passage obligé à la grande baume, le sentier, désormais, la traverse de part en part pour redescendre avec des points de vue superbes en direction de la vallée st Pons.  carte

clic pour agrandir

Parking tout au bout du parc de st Pons, à proximité de la maison du garde, traversée de la route qui monte au col de l'Espigoulier et entrée dans la vallée de st Pons, des travaux de rénovation des ruines du Paradou puis du moulin de Foulon, montrent bien que celle vallée était industrialisée aux siècles derniers, le Fauge, petit mais vigoureux cours d'eau était la source d'énergie qui faisait vivre de nombreuses familles.

grande-baume-2012 0434 [640x480]

Cette petite vallée bordée d'arbres superbes est un lieu prisé pour les promenades dominicales.

Passage devant la cascade moussue

grande-baume-2012 0438 [640x480]

puis aussiôt je quitte le sentier balisé pour descendre dans le ravin creusé par le Fauge

grande-baume-2012 0443 [640x480]

un sentier bien marqué y passe, faisant découvrir, cascades, et végétation luxuriante.

grande-baume-2012 0445 [640x480]

Juste après le pont, le sentier remonte au niveau du plateau et nous fait découvrir l'abbaye cistercienne du XIIème siècle.

grande-baume-2012 0446 [640x480]

La suite du parcours nous entraîne vers la large piste qui monte dans le vallon du Fauge,

grande-baume-2012 0449 [640x480]

le sentier en balcon empierré, et au loin, le baou de Bertagne

puis à la première bifurcation, je prends le sentier de droite, laissant le "chemin de la glace" à gauche, ce sera pour le retour.

Passage en sous bois, puis en une courte corniche qui domine un superbe panorama

grande-baume-2012 0455 [640x480]

et après une longue montée rude et dont on ne voit jamais la fin,

grande-baume-2012 0457 [640x480]

 

grande-baume-2012 0458 [640x480]

c'est l'arrivée à la glacière du Fauge.

grande-baume-2012 0459 [640x480]

J'ai déjà parlé de cette glacière dans ces pages, ce n'est pas le premier article sur ce lieu hautement symbolique de la vie dans ces petites montagnes. La glacière du Fauge c'est ici clic.

Pour aller au col de Bertagne, deux solutions, celle proposée par le balisage et qui passe juste au dessus du vallon du chemin de fer, ou moins direct, le sentier qui file plein est vers le col du Fauge et à la première bifurcation, marquée d'un gros rocher, reprendre vers l'ouest pour retrouver le sentier naturel du col. Cette deuxième solution, plus longue mais présentant de plus beaux passages sera choisi.

grande-baume-2012 0467 [640x480]

Le col de Bertagne, en arrivant de st Pons et le monument des excursionnistes marseillais

Au col, nous pique niquons au pied d'un beau rocher, face au timide soleil qui est le bienvenu.

grande-baume-2012 0471 [640x480]

 

grande-baume-2012 0477 [640x480]

L'incontournable ti' coup de remontant aux saveurs des Antilles !

ensuite, direction le col de Cros mais juste un peu avant nous prenons le sentier qui descend vers la Grande Baume,

grande-baume-2012 0486 [640x480]

balisage jaune et poteau indicateur. Facile à trouver mais tout aussi facile à manquer !

La descente est raide, la végétation basse mais dense, la vue sur toute la vallée de Gémenos et même plus loin, est magnifique.

Le sentier s'enfonce dans une chênaie noire, ici peu de lumière, la grotte n'apparaît pas tout de suite, mais  son entrée, comme une gueule noire,  s'ouvre devant nous 

grande-baume-2012 0489 [640x480]

la grande salle est sombre et le peu de lumière qui y pénètre ne suffit pas pour apprécier pleinement la beauté de cette grotte.

La puissante torche emportée dans le sac sera la bienvenue et nous permet de nous aventurer dans les profondeurs accessibles des autres salles latérales

grande-baume-2012 0492 [640x480]

Ce qui est, je pense, le joyau de cette grotte, un superbe "lustre" de 80 cm de diamètre environ

nombreuses formations calcaires, la goutte d'eau scintille, ne pas toucher, ne pas souffler, chaque goutte d'eau qui perle construit la stalactite que nous avons devant les yeux. Un simple toucher de la main et ce sont des années de travail de la Nature qui sont balayés.

grande-baume-2012 0493 [640x480]

Le faisceau bien blanc de la lampe permet de faire ressortir les teintes naturelles de la roche, dire que je suis émerveillé est un peu faible. Ce n'est pas la première fois que je viens ici mais le plaisir est toujours intact.

grande-baume-2012 0500 [640x480]

 

grande-baume-2012 0498 [640x480]

dans le faisceau de la torche, bien cachée sous un bas plafond, une gravure "moderne"... joli le poulet !

grande-baume-2012 0504 [640x480]

La sortie de la grotte, plein ouest donne une belle lumière dans l'arrière salle

grande-baume-2012 0514 [640x480]

Le sentier reprend grosso modo la direction de st Pons, mais en suivant des crêtes rocheuses très agréables, attention toutefois par temps de pluie, ce doit être une vraie patinoire.

grande-baume-2012 0519 [640x480]

 

grande-baume-2012 0522 [640x480]

 

grande-baume-2012 0524 [640x480]

Plus bas, après un court passage au bord de la route, le tracé replonge dans le vallon pour rejoindre le "chemin de la glace", puis retour à l'intersection qui nous ramène sur la large piste du vallon du Fauge montée à l'aller.

grande-baume-2012 0525 [640x480]

à notre gauche, les falaises du Gour de l'Oule (...à explorer un de ces jours )

grande-baume-2012 0526 [640x480]

Nous ne repassons pas devant l'abbaye et filons directement dans la vallée st Pons,

grande-baume-2012 0528 [640x480]

A proximité de la chapelle st Martin, qui remarque cette belle "tête de mort" ?

il suffit pourtant de lever les yeux.

Une belle rando de plus à notre actif, un parcours de 14km180 effectué en 3h56 de marche réelle pour un cumul de dénivelé de 866m.

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 21:15

    La brandade...il existe une infinité de recettes pour la réaliser, ce plat de pauvres à été , au fil du temps, exécuté et martyrisé à "toutes les sauces" par les industriels de l'agro alimentaire.

Combien de pots de "brandade de morue" ne contiennent même pas 10% du précieux poisson ?

La recette que je propose ne prétend pas être la vraie recette, il n'y en a pas, mais une recette parmi tant d'autres qui met en oeuvre uniquement des ingrédients  de notre région.

Exit laitages, crèmes et autres produits qui étaient rares voire  inconnus chez nous aux siècles derniers.

Par contre, la part belle est faite à l'huile d'olive.

 

Choisir de la morue sèche et salée, les filets de morue sous vide, plus faciles à trouver dans le commerce sont d'un rapport qualité/prix décevant et chaque sachet contient autant d' aïgue que de merlusso.

 

Pour 500 gr de merlusso sèche

4 belles pommes de terre à chair tendre, bonnes pour la purée,

2 ou 3 oignons

2 gousses d'ail

De l'huile d'olive, de la bonne,

Un chicoulon de vin blanc, 10 cl.

Des herbes de Provence sèches et émiettées, laurier, poivre.

 

La réalisation de ce plat commence la veille, passer les morceaux de morue sous un filet d'eau puis les plonger dans un tian d'eau froide, peau vers le haut et laisser dessaler une douzaine d'heures en changeant l'eau 2 ou 3  fois.

 

La morue étant bien dessalée, la pocher en 2 fois . On ne fait pas bouillir la morue, sous peine de se retrouver avec un morceau de vieux caoutchouc à manger !  

 

Méthode pour bien pocher la morue :

Départ eau froide sans sel, porter à frémissement et tout de suite, jeter l'eau, la remplacer par de l'eau froide, ajouter une feuille de laurier et/ou un brin de romarin et reporter à frémissement, couper le feu, couvrir et laisser pocher 10 mn pas plus.

DSCF2504 [640x480]

Rincer la morue sous un filet d'eau et laisser égoutter.

DSCF2506 [640x480]

La morue sera moelleuse et fondante , la peau et les arêtes seront extrêmement faciles à ôter.  

Dans une sauteuse, mettre un fond d'huile d'olive et laisser suer les morceaux d'oignons plus ou moins finement émincés, selon les goûts, de même que les deux gousses d'ail .

Ne pas laisser brunir les oignons, en raison du  goût légèrement amer qu'ils risquent d'apporter, mouiller du vin blanc pour les laisser fondre à feu doux.

DSCF2505 [640x480]

Dépiauter le poisson ,

DSCF2507 [640x480]

l'ajouter dans la sauteuse et très délicatement,

DSCF2508 [640x480]

le travailler avec les oignons à feu doux, émietter, mélanger, malaxer, si c'est trop sec, ajouter un peu d'huile d'olive et travailler jusqu'à la consistance désirée, plus ou moins fine selon votre envie.

C'est de ce travail à la spatule en bois que viens le mot " brandade" , de brander , qui signifie branler, remuer ....

Cuire les pommes de terre dans l'autocuiseur, 15 mn après le départ du tourniquet siffleur. Les écraser au presse purée dans un cul de poule,

DSCF2516 [640x480]

 ajouter de l'huile d'olive, des herbes de Provence, pour obtenir la bonne consistance.

DSCF2520 [640x480]

Mélanger purée et compote de morue aux oignons retravailler pour obtenir cette brandade au bon goût du poisson et à la saveur de l'huile d'olive parfumée et fruitée.

Poivrer à convenance, le sel, on oublie, il en reste assez dans le poisson.

D'une grande finesse de goût, ce plat ne tolère ni lait ni crème ni beurre, ni fromage. Il en est d'autant diététique. 

Déposer dans un plat allant au four,

DSCF2521 [640x480]

bien lisser et tracer quelques sillons avec les dents d'une fourchette, pour obtenir un beau gratiné . Ne pas rajouter de fromage râpé de quelque nature que ce soit, faut pas gâcher la marchandise !

Pour les amateurs de bon gros gratiné, un peu de chapelure sera tolérée. 

Enfourner à four chaud 190° pendant 30 mn environ, stopper la cuisson quand les sillons tracés commencent à brunir.

DSCF2524 [640x480]

Servir avec une salade de votre choix, des feuilles croquantes de chou chinois pour moi . Des croutons de pain aillés seront de bon aloi pour accompagner brandade et salade.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Plats de pauvres
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 21:58

   Tout au bout du plan des vaches, dans le massif de la ste Baume, il y a une dent rocheuse solitaire. Je pense qu'il y a quelques siècles, elle faisait partie intégrante du plan, mais l'érosion a fait son travail et seule la roche dure a résisté.

Cette dent rocheuse, nous ici, on l'appelle "tour" et comme elle est particulièrement pelée, c'est une tour chauve, ou plutôt "cauvin" . Rien à voir avec la tour "de" Cauvin comme on le voit écrit ici et là.

Cette petite "rando exploration" avait à l'origine pour but, de voir si au départ des dents de Roque Forcade on pouvait aller jusqu'à la tour cauvin sans passer par le plan des vaches, mais en restant justement au pied des falaises, coté nord, grosso modo.

Nous voilà donc garés au petit parking en léger contrebas du col de l'Espigoulier et démarrons la rando en commençant à grimper au pied du doigt de Salomon, en direct par un sentier non balisé mais assez bien marqué (surtout depuis que nous y passons ...).

la-tour-cauvin 0211 [640x480]

tout au bout des dents de Roque Forcade, le doigt de Salomon

carteclic pour agrandir

Quelques "tâches oranges" disséminées dans les buissons et les aboiements de chiens, nous font penser qu'une battue au sanglier à lieu en contrebas dans le plateau de Roussargues, nous allons passer juste en périphérie.

la-tour-cauvin 0212 [640x480]

vu sous cet angle, le doigt de Salomon cache tout le massif

la-tour-cauvin 0213 [640x480]

Vue arrière sur la "zone" de Gémenos et, au loin, la rade de Marseille

Direction la base de la falaise coté nord,

la-tour-cauvin 0215 [640x480]

on a déjà essayé coté sud sans succès,

la-tour-cauvin 0217 [640x480]

le sentier assez bien marqué est tout de même étroit, parfois vertigineux et quelques passages demandent d'écarter les branches.

la-tour-cauvin 0218 [640x480]

derrière nous, les dents, superbes.

la-tour-cauvin 0225 [640x480]

en se dirigeant comme d'habitude vers le première pointe qui marque un vrai changement de direction, là, une petite grotte maintenant bien connue nous arrête toujours pour une photo ou deux, l'endroit est si beau qu'on ne se lasse pas.

la-tour-cauvin 7053 [640x480]

 

la-tour-cauvin 7056 [640x480]

Le sentier contourne la pointe, monte, descend, il faut parfois un peu s'accrocher aux branches des petits arbres pour passer.

la-tour-cauvin 0230 [640x480]

Nous laissons à notre droite, le pas de petite escalade qui permet de grimper sur le plan des vaches et continuons, à partir d'ici... nous découvrons.

Panorama falaise plan des vaches [640x480]

C'est au pied de ces longues falaises que nous voulons passer, hélas ce ne sera pas possible...pour cette fois ?

la-tour-cauvin 0233 [640x480]

Le sentier monte encore un peu puis commence à devenir de plus plus difficile à suivre, petit à petit il disparaît et nous nous retrouvons dans les broussailles.

la-tour-cauvin 7059 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0235 [640x480]

Un peu déçue ?

Que faisons nous, chercher encore un peu, ou rebrousser chemin ?

Un chasseur arrive, plutôt sympa, nous lui demandons si il y a un semblant de sentier qui continue, il nous répond que non et que nous allons nous retrouver au milieu de la battue, d'ailleurs nous entendons les chiens qui filent dans la même direction que nous.

Ne voulant pas gêner les chasseurs, la bonne cohabitation entre eux et nous, les randonneurs, ne peut se faire qu'avec un minimum de concession, nous décidons d'abandonner nos recherches et de rebrousser chemin jusqu'au petit pas d'escalade bien caché dans les arbres

la-tour-cauvin 0236 [640x480]

pour passer par le classique plan des vaches, d'ailleurs j'ai envie de retourner jeter un coup d'oeil au gouffres des mascos.

Le plan des vaches n'a jamais connu de vaches, c'est probablement une traduction phonétique du plan des mascos (masco = sorcière, en patois provençal) faite par les géographes de l'IGN.

la-tour-cauvin 0240 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0244 [640x480]

 

la-tour-cauvin 7063 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0247 [640x480]les couleurs d'automne

la-tour-cauvin 0248 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0249 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0252 [640x480]Après avoir encore une fois admiré le panorama juste au dessus des dents de Roque Forcade, nous filons vers le gouffre, je me souviens assez bien où il se trouve, nous l'avons assez cherché !

la-tour-cauvin 0260 [640x480]

Quelques photos, non je ne descendrai pas aujourd'hui mais certainement un de ces jours, corde, lampe frontale et petit matos divers sont nécessaires.

la-tour-cauvin 0264 [640x480]

la grande salle, 10/12m en dessous de nous

la-tour-cauvin 7088 [640x480]

 

la-tour-cauvin 7092 [640x480]

J'y vais....j'y vais pas ?

Le sentier balisé bleu qui traverse le plan des vaches dans sa longueur est marqué de quelques cairns dont une ligne file à gauche vers la tour cauvin, passage en garrigue, mais surtout ne pas croire que la végétation rase est à négliger, le plan des vaches est d'une grande richesse de biodiversité, autant pour la flore que pour la petite faune.

Devant nous, au gré des virages du sentier qu'il vaut mieux suivre, nous apercevons la tour cauvin, hautaine dans sa solitude.

la-tour-cauvin 0266 [640x480]

Descente par un escarpement pour retrouver le niveau de la base de la tour

la-tour-cauvin 0268 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0269 [640x480]

et par un petit pas d'escalade facile nous grimpons au sommet.

la-tour-cauvin 0272 [640x480]

 

la-tour-cauvin 7105 [640x480]

 

la-tour-cauvin 0279 [640x480]

Facile... l'escalade, mais demandant tout de même le minimum obligatoire dans ce cas là, équipement en chaussures adaptées et un tantinet d'expérience, sinon la dégringolade est assurée et certainement brutale.

Nous pique niquerons ici à l'abri du vent, sur le toit exigu de la tour cauvin, le panorama est à 360°, superbe.

Panorama bertagne et plan des vaches [640x480]

le baou de Bertagne et le plan des vaches

La descente, un peu plus délicate que la montée, comme toujours, demande beaucoup d'attention

la-tour-cauvin 0284 [640x480]

 

la-tour-cauvin 7114 [640x480]

Pour le retour nous remonterons sur le plan des vaches par le même chemin, puis au carrefour des sentiers nous filerons vers la gauche en direction du col de Cros pour redescendre ensuite vers le col de l'Espigoulier par le sentier balisé jaune qui traverse Boussigou.

la-tour-cauvin 0293 [640x480]

Au loin, sur notre gauche les falaises de Cugens nous interpellent, pouvons nous voir, d'ici le trou du vent ? Il n'est de toutes façons visible qu'au soleil de l'après midi car le matin il est dans l'ombre et devient ainsi, invisible.

Repérage des crêtes et assez vite au maxi du gros zoom de l'APN on arrive à le voir.

la-tour-cauvin-0291--640x480-.JPG

Une rando assez courte, mais un tantinet sportive avec ses quelques passages où on s'accroche avec les mains, qui nous a demandé 2h32  de marche effective pour les 8km820 et 366m de dénivelé cumulé positif.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques