Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 21:01

   Après le pas de la cabre des calanques, voici son frangin, celui du massif de la ste Baume, plus haut en altitude, d'accès plus facile, il n'en présente pas moins des panoramas splendides quoique différents.

Ce pas de la cabre, j'en ai déjà parlé, clic ici , mais cette fois ci nous allons faire une boucle un tantinet plus longue qui passera par le col puis le pic de Bertagne à l'aller, et la grotte aux oeufs au retour.


Une rando classique sans grosses difficultés hormis pour qui craint le vertige, en effet le sentier qui descend du pas de la cabre et qui file vers la grotte aux oeufs est en corniche étroite et aujourd'hui le terrain est rendu extrèmement glissant par les fortes pluies de la veille.  carte                                                                    clic pour agrandir

Depuis le Plan d'Aups, de la ferme Giniez plus précisément, nous prenons le sentier balisé jaune qui se dirige vers le vallon des cèdres et la discrète grotte de Betton.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0141 [640x480]

Après un court passage en plaine, la piste du DFCI grimpe brutalement à gauche vers le vallon des cèdres et le vallon de Betton, la suivre nous amène au bout de 5 ou 6 km au col de Bertagne.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0143 [640x480]

Le sous bois en forêt sent l'automne avec son lot d'odeurs de champignons et d'humus, quel bonheur après avoir reniflé les "senteurs" de la ville !

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0147 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0150 [640x480]

  Au col, au pied du monument des excursionnistes marseillais, nous faisons une petite pause eau et fruits secs afin de redonner du "boost"  pour la grimpette vers le pic de Bertagne.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0155 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 6963 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0154 [640x480]

Démarrage du sentier sous les pins

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0159 [640x480]

puis assez vite petite escalade de quelques ressauts,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0163 [640x480]

la vue se dégage, vers les dents de Roque Fourcade tout à l'autre bout du massif,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0162 [640x480]

et, au dessus de nous la masse imposante du baou de Bertagne impose respect.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0156 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0168 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre-6972--640x480-.JPG

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0164 [640x480]

la tour cauvin dans un trou de lumière

bertagne-et-pas-de-la-cabre-0166--640x480-.JPG

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 6967 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 6979 [640x480]

L'arrivée sur les crêtes se fait tout à proximité de la route privée qui dessert les installations militaires,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0170 [640x480]

nous la suivrons vers l'est jusqu'au point où elle s'arrête et où le GR arrivant du sud, prend la relève.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0172 [640x480]

De gros nuages noirs arrivent de l'Est, le tonnerre gronde même parfois,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0173 [640x480]

si toutefois il venait à faire orage comme c'est fréquent sur ce massif, il faudra prendre un autre chemin pour redescendre, le pas de la cabre au bord du vide sous l'orage, non merci.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0181 [640x480]

Nous pique niquerons sur les crêtes, abrité du petit vent, et regardant comment le temps évoluera afin de prendre une décision.

Les nuages ne semblent pas vouloir crever, il y a même des trouées de ciel bleu par moment et des timides rayons de soleil.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0175 [640x480]

Nous repartons sur les crêtes, cete portion de GR est escarpée, il faut parfois sauter de roches en roches,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0177 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0180 [640x480]

se faufiler entre les buissons et bientôt, le petit col apparaît, une simple dépression entre les rochers, un tracé de peinture sur la roche : Pas de la Cabre.

 

Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages, sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de rando adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience necessaire.

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 7000 [640x480]Le sentier passe coté nord de la falaise, se colle à la paroi abrupte et descend entre les roches et les quelques arbres.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0185 [640x480]

La roche est humide glissante,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0186 [640x480]

belle fougère ravivée par l'humidité de ces derniers jours

et les feuilles de hêtres ne facilitent pas l'accroche des chaussures, les bâtons de marche sont d'une belle utilité.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0188 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 7003 [640x480]

Les chênes et les hêtres sont couverts de mousses, nous sommes plein nord et ça se voit.

Dans une forte pente nous rejoignons le sentier qui passe en corniche à mi hauteur de la falaise, il arrive de la grotte sacrée et file en toute discrétion vers la grotte aux oeufs. Balisage vert timide.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 7017 [640x480]

Sans être difficile ce sentier demande beaucoup d'attention, quelques passages escarpés, des arbres en travers du sentier, sol glissant, le tout en bordure du vide. Un peu de prudence est de rigueur.

Nous faisons un tout petit détour vers les ruines troglodytes où, au XIV ème siècle un ermite, Dalmace Moner avait élu domicile.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0189 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0191 [640x480]

La poursuite du sentier nous amène après moults escarpements et arbres morts à enjamber vers un étroit défilé entre deux roches, c'est là !

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0193 [640x480]

dans ce petit défilé, la grotte aux oeufs s'ouvre à nous, dangereux de s'y aventurer trop en avant, sol en pente glissant et trou...profond.

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0196 [640x480]

D'autre part des chauves souris, des rhinolophes, espèces protégées depuis 1981 dois je le signaler ? ont élu domicile ici, alors autant les laisser en paix.

Panorama 1La légende : Autrefois, les pèlerins rapportaient des oeufs de la montagne, appelés "coucounets". C'étaient de petits reliquaires taillés dans des coquilles d'oeuf qui renfermaient un petit personnage en papier.

Le culte de la sainte est à rapprocher des cultes anciens de la triple Hécate et d'Artémis d'Ephèse. Artémis était représentée avec un grand nombre de seins. On sait aujourd'hui qu'elle portait en fait un collier pectoral couvert d'oeufs d'autruche, symbole de fécondité.
Depuis le début du culte de Madeleine, au moyen âge, le pèlerinage rend les femmes fécondes et assure le mariage aux jeunes filles.
Lors de pèlerinages, les femmes venaient y jeter leurs "coucounets" pour être assurée de fécondité.


Cette grotte marque la fin, ou presque, de notre balade, le sentier dégringole brutalement vers le plan d'Aups,

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0202 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0199 [640x480]

le sol est VRAIMENT glissant, mon fond de pantalon s'en souvient !

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0203 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0205 [640x480]

 

bertagne-et-pas-de-la-cabre 0206 [640x480]

Nous rejoignons la piste de Giniez, la proximité de la ferme et la voiture.

Une jolie balade, pas très difficile mais extrêmement belle qui nous a demandé 4h19 de marche effective pour ces 15km490 et son cumul de dénivelé positif de 593 m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 12:00

   Ce lundi 1er octobre, le très mauvais temps qui arrive par l'est nous empêche de faire la rando prévue dans les calanques, il y a un petit passage d'escalade T3 qu'il est dangereux de passer avec la roche mouillée, donc glissante. On en reparlera de cette rando, dans quelques jours. Voir ici la rando, le pas de la cabre de Marseilleveyre, clic ici.

Mais, comme nous sommes un peu têtus nous décidons d'aller dans un endroit un peu plus facile et néanmoins fort agréable, le Garlaban, la progression des nuages noirs poussés par le vent devrait éviter le massif...en principe.


Nous n'avons pas de parcours bien arrêté, alors, au gré des envies, nous allons aller sur les traces de Pagnol et de ses films.

Nous démarrons du parking où se trouve le puits de Raimu, en réalité une reconstitution un tantinet négligée du puits construit pour "la fille du Puisatier" .

traces-de-pagnol-2012 3635 [640x480]

Le large chemin passe devant le mas de Massacan

traces-de-pagnol-2012 3558 [640x480]

superbe bâtisse qui me fait toujours rêver et qui fut la maison d'Ugolin lors du tournage de Manon des Sources en 1952.

Assez vite nous sommes au col d'Aubignane, où se trouve le village construit par Marius Brouquier, ami et maçon de Pagnol, décor de cinéma, en dur, pour les besoins du film REGAIN (certainement le film que je préfère, malgré une sélection difficile ) adapté du magnifique roman de Giono.

traces-de-pagnol-2012 3560 [640x480]

La maison de Panturle (Regain)

Regardez bien, un gros pin est tombé sur un mur, et tout à résisté, ne pas oublier que c'est un décor de cinéma !

Aubignane est un village fictif sorti de l'imagination de Giono, il est amusant de constater que les cartographes de IGN ont reporté ce nom sur les cartes, de manière officielle, je suppose que c'est en hommage à Pagnol sinon leur crédibilité en prendrait un sérieux coup dans l'aile.

traces-de-pagnol-2012 3562 [640x480]

l'arche toujours debout, symbolisant l'entrée (fictive) du village

Nous ne faisons que passer au large du village, nous y reviendrons au retour en prenant le temps d'y pénétrer si la météo nous le permet.

traces-de-pagnol-2012 3563 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3565 [640x480]

Au loin, vers Allauch, le col de puits rouge et le Peynaou dans les nuages

Pour l'instant, direction le vallon de Passe Temps cher au petit Marcel et son compagnon Lili des Bellons

traces-de-pagnol-2012 3569 [640x480]

Gros coup de zoom sur le col de Tubé éclairé par une trouée dans les nuages

puis le sentier des excursionnistes marseillais pour arriver à la grotte de Manon (baume du Plantier exactement, car en fait de grotte, ce n'est qu'un surplomb) .  traces-de-pagnol-2012 3572 [640x480]

Cette grotte était l'endroit où Manon vivait avec ses chèvres.

traces-de-pagnol-2012 3585 [640x480]

 

Panorama-grotte-de-manon--640x480--copie-1.JPG

Un petit sentier discret permet de monter au dessus de la baume, sur son "toit" où, juché sur un rocher Ugolin a crié son merveilleux "Manon je t'aime" dans une tirade magnifique d'amour et de désespoir.


traces-de-pagnol-2012 3587 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3588 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 6794 [640x480]

  Là, un peu plus haut,  dans un repli de la roche, bien cachée par la végétation, la grotte du Cerf, connue seulement des amoureux de Pagnol.

traces-de-pagnol-2012 3589 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3600 [640x480]

Dans cette minuscule grotte coule un filet d'eau retenu par une vasque construite par Marius Brouquier, où Orane Demazis, M. Brouquier, M. Pagnol et R. Ledru ont laissé l'empreinte de leur main dans le mortier frais.

traces-de-pagnol-2012 3591 [640x480]

Quelques inscriptions sont encore visibles et immortalisent ces lieux.

Source Marius Brouquier

traces-de-pagnol-2012 3593 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3596 [640x480]

Nous ferons notre pause pique nique ici, dans cet endroit un peu magique, où l'âme de ces "aventuriers" du cinéma ont laissé leurs marques.

traces-de-pagnol-2012 3599 [640x480]

Les grosses entrées maritimes ont été dégagées d'un gros coup de balai donné par le Mistral, la température est tombée de quelques degrés mais le ciel devient de plus en plus pur. Nous repartons rejoindre le sentier qui traverse la piste principale du Draioulet qui monte vers le sommet, nous la descendons en direction des  barres de st Esprit et Aubignane.

traces-de-pagnol-2012 3605 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 6802 [640x480]

 

Panorama grande tete rouge [640x480]

Le Peynaou à gauche et Grande Tête Rouge dans un ciel enfin redevenu bleu

traces-de-pagnol-2012 3606 [640x480]


Panorama taoumé [640x480]

Le taoumé et sa grotte de Grosibou, refuge convoité du petit Marcel

PXR DSCF5599

la grotte de Grosibou (photo d'archives perso)

Panorama rade marseille [640x480]

La rade de Marseille enfin (presque) dégagée des nuages

traces-de-pagnol-2012 3607 [640x480]

Eh l'ami, le "sentier des scolopendres" c'est un peu plus sur la gauche du Draioulet !


Descente rapide puis là, au milieu du vallon trônent les ruines de la ferme d'Angèle, encore un décor de cinéma en dur.

En 1934, Pagnol  vient y tourner Angèle. "Entre deux parties de boules, on faisait un peu de cinéma", plaisantait-il. On plaint les pauvres machinistes qui durent traîner des caméras de 80 kilos au fond du vallon de la Douloire, où l'on peut toujours admirer la maison en pierres blanches d'Angèle. "Comme les cigales couvraient la bande-son, Pagnol avait placé un homme dans chaque pin avec une massette et, à son signal, tous tapaient pour avoir une ou deux minutes de silence".

traces-de-pagnol-2012 3610 [640x480]

Angèle, fille d'un fermier aisé, est séduite par un vaurien qui l'entraîne à la ville où il l'oblige à se prostituer. Un valet de ferme, simple d'esprit au cœur d'or, parvient à la ramener au bercail avec son enfant, mais son père la répudie...

Angèle, un extrait culte avec Fernandel dans le rôle du valet de ferme

 

A quelques pas, un panneau indique "sentier Pierre Tchernia"

traces-de-pagnol-2012 3633 [640x480]

Le Monsieur cinéma de la télévision était un admirateur et ami de  Pagnol, il semblerait que ce sentier lui soit dédié pour l'avoir tant fait souffrir lors de son escalade vers Aubignane, joli clin d'oeil.

Nous coupons à travers bois pour grimper sur la barre de st Esprit, où se trouvent les ruines d'Aubignane et en particulier la maison de Panturle.

traces-de-pagnol-2012 3612 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 6810 [640x480]

Regain, le film pour lequel j'ai construit un village disait Pagnol !

traces-de-pagnol-2012 3613 [640x480]Un gros pin tombé s'appuie sur le mur en pierres et briques, un géant prenant appui sur une ruine...

traces-de-pagnol-2012 3616 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3629 [640x480]

Nous allons vers l'arche, trônant à l'extrémité des barres de st Esprit, elle symbolisait l'entrée du village, bien sûr, derrière il n'y a rien...décor de cinéma !

traces-de-pagnol-2012 3617 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3622 [640x480]

 

traces-de-pagnol-2012 3623 [640x480]

Regain a été tourné dans de nombreux lieux de la région, ici au pied du Garlaban, à Roquevaire dans ce qui était la Gendarmerie, mais aussi dans la vallée st Pons, extrait culte de "ça a fait hop" !

 

Notre petite excursion sur les traces de Pagnol se termine, nous repartons par le sentier Pierre Tchernia, admirons un superbe pistachier lentisque

traces-de-pagnol-2012 3631 [640x480]

puis c'est la reprise du tracé de l'aller, vers le puits de Raimu.

 

Pas de calanques aujourd'hui, ce n'est que partie remise mais un grand bol de fraîcheur dans ces collines imprégnées à jamais du talent de Marcel Pagnol.

traces-de-pagnol-2012 6819 [640x480]

  Et pour terminer cet article, un aperçu de ce qu'est devenu "le château de ma Mère", après avoir été abandonné, puis pillé lors de la construction d'un lotissement de villas, il a, depuis, été complètement restauré par la ville de Marseille.

traces-de-pagnol-2012-0210--640x480-.JPG

Ce domaine fut constitué dès la fin du XVe siècle par le laboureur Guillaume Cabofigue, et c'est au XVIIe siècle qu' Henry de Buzens, écuyer de la ville de Marseille, le dénomma "La Buzine". Au XVIIIe siècle, c'était encore une bastide typique appartenant à la famille de Flotte. Mais Pierre-Hilaire Curtil, célèbre architecte-entrepreneur marseillais, qui achète le domaine en 1865, va reconstruire le château dans un style que l'on peut qualifier d'éclectique, proche de celui de Viollet-le-Duc ("Louis XIII mâtiné de romano-byzantin"). Grâce à l'eau du canal de Marseille, il est alors entouré d'un parc magnifique planté d'arbres rares qui comporte de nombreux bassins et fontaines, ainsi que de prés et de champs pour une superficie totale d'environ 40 hectares. Il est vendu en 1869 au négociant armateur Victor Régis (également propriétaire avec son frère Louis des deux autres extraordinaires demeures de Saint-Menet : La Reynarde et le Château Régis), qui le transmettra ensuite, en 1883, à son fils naturel l'industriel Joseph-Théodore Mante, beau-frère d' Edmond Rostand. Après se succéderont Jean-Charles Camous (1889), la famille Pallez qui ajoutera en 1903 une aile au château (salon de musique) (1901), Giry Leboffe en 1919, et le Crédit de France en 1936.

En 1941, Marcel Pagnol achète le domaine pour en faire une "Cité du cinéma", mais il subira malheureusement plusieurs réquisitions, sera squatté pendant de nombreuses années, et, abandonné et ruiné dès les années 1960, sera vendu en 1973 à un promoteur qui y fera construire 249 villas (le "Parc des Sept Collines").

Depuis 1995, il est la propriété de la ville de Marseille, qui en a entrepris la restauration et en a fait une « Maison des Cinématographies de la Méditerranée ». Il est inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 13 janvier 1997.

46680602 p

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 22:00

Un "pas" dans les calanques c'est un petit passage présentant quelques difficultés, il en manquait un à notre actif, celui qui depuis le parc de Pastré rejoint le col des chèvres, tout là haut.

Même si une "cabre" et une chèvre c'est du pareil au même, il n'en est pas de même pour ces passages escarpés dans les roches nues des calanques, face nord du massif de Marseilleveyre.

Passage de petite escalade classé T3 il est prolongé par deux couloirs  étroits et arrive au col des chèvres par le coté nord, tout cela dans un décor vertigineux et sublimement minéral.

 

Bon à savoir : Le balisage des sentiers dans le massif des calanques répond à des critères précis,

balisage bleu : parcours de crête principale

balisage vert : parcours perpendiculaire aux crêtes

balisage jaune et marron : parcours sécants et de raccordement

balisage rouge : parcours franchissant les crêtes en oblique

balisage noir : parcours en corniche

rouge/blanc : sentier de Grande Randonnée traversant le massif (GR 98-51)

Sur les cartes IGN au 1/15000ème il sera reporté la couleur exacte du balisage (ce qui facilite la reconnaissance d'un parcours) et 1 , 2 ou 3 étoiles en fonction du degré de difficulté.

D'autre part un numéro est affecté à chaque sentier, de manière à ne pas les confondre. Dans la rando décrite ici, nous avons utilisé partiellement, le vert 1, le bleu 1, le jaune 5 qui parfois sont eux mêmes et localement conjoints avec d'autres.

exemple: au niveau du col de la selle, le jaune2 côtoie le vert3, le rouge1, le noir5.

Des pointillés de la couleur du sentier principal représentent des variantes, des raccourcis.

A cela, on rajoutera les balisages propres aux sites d'escalade (personnage bleu et croix de st André) qui ne figurent pas sur les cartes de randonnée, mais sur les topos d'escalade.

gagoffEnfin une journée clémente au niveau de la météo, cette rando déjà annulée pour raison de forte pluie nocturne ayant rendu les rochers glissants, aujourd'hui nous pouvons la faire. Nous partons de la campagne Pastré, par le sentier balisé vert N°1 qui court le long de la clôture du parc.

carteclic pour agrandir

Le sentier vert 1 démarre dès les grilles franchies, à droite, son balisage est négligé et partiellement effacé, mais en cas de doutes, il suffit de prendre l'allée goudronnée de droite et la suivre jusqu'au bout, toujours rester le plus à droite du parc, en limite de clôture, pour arriver à la sortie du parc qui marque aussi l'entrée  des calanques au pied du massif de marseilleveyre.

pas-de-la--cabre-calanques 0001 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0004 [640x480]

Un sentier aux multiples balisages s'enfonce dans la végétation et très vite grimpe raide. Les falaises nous entourent de toutes parts, l'endroit est sombre le soleil n'arrive pas encore ici, il est trop tôt.

pas-de-la--cabre-calanques 0005 [640x480]

ruines d'une maison semi troglodyte, ayant appartenue à Pierre Puget ?

A la première bifurcation nous devons prendre à droite suivre le tracé vert mais auparavant nous décidons de prendre à gauche, balisage jaune pour aller jeter un coup d'oeil à l'entrée de la grotte Rolland, cette grotte m'intrigue, je dirais qu'elle m'attire et je n'ai pas renoncé à aller l'explorer un peu plus profond que la dernière fois. Ce n'est pas au programme, donc demi tour, et poursuite de notre ascension vers les hautes  falaises du cirque du vallon des aiguilles.

pas-de-la--cabre-calanques 0011 [640x480]

Yvette tente de redresser cet arbre qui encombre le sentier ! clin d'oeil à Pimprenelle qui se souviendra.

pas-de-la--cabre-calanques 0012 [640x480]

Une vue, entre feuillages, de la roche percée, nous y passerons tout près mais ce n'est pas au programme.

pas-de-la--cabre-calanques 0014 [640x480]

Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de rando adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience necessaire.

Le sentier grimpe entre les pins, la vue se découvre sur Marseille

pas-de-la--cabre-calanques 0015 [640x480]

Le décor arboré laisse la place à la roche nue des falaises, par ci par là des grottes nous interpellent, nous essayons de les nommer mais ce n'est pas évident.

pas-de-la--cabre-calanques 0022 [640x480]

l'aiguille "des oreilles de lapin" facilement reconnaissable.

pas-de-la--cabre-calanques 0027 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0033 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0035 [640x480]

 

Panorama pas de la cabre [640x480]

Le cirque des aiguilles, le passage est quelque part là dedans !

Un rocher attire notre regard, le topo que nous avons lu l'indique, il s'agit de " l'aiguille des oreilles de lapin" mais très vite nous nous retrouvons devant un mur, avec une petite inscription : Pas de la cabre.

pas-de-la--cabre-calanques 0036 [640x480]

Voilà nous y sommes, la grimpette va commencer, nous rangeons les bâtons de marche, sortons les mains des poches...et c'est parti.

Pas facile de placer le premier pied mais les prises sont bonnes.

puis c'est le sentier pentu en éboulis

pas-de-la--cabre-calanques 0041 [640x480]

Il ne faut surtout pas croire qu'on est arrivés, il y a encore une sacré grimpette dans un étroit sentier en éboulis, puis un couloir d'aragonite tout à fait "interressant", faire quand même attention de laisser un espace entre les grimpeurs, un caillou est vite arrivé sur la tête du suivant.

pas-de-la--cabre-calanques 0043 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0045 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6861 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0048 [640x480]

vue arrière sur Marseille

puis c'est le couloir d'aragonite

pas-de-la--cabre-calanques 0049 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6869 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6873 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0051 [640x480]

La vue s'ouvre en grand large, c'est somptueux.

Panorama col des chèvres [640x480]

Un débouché entre deux rochers et nous voilà au dessus du col des chèvres, le sourire réapparaît sur nos visages après ce petit effort. Eh oui, nous nous contentons de peu pour être heureux, juste un peu de nature, du beau temps et un panorama magnifique qui récompense d'avoir mouillé le T Shirt.

pas-de-la--cabre-calanques 0060 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6878 [640x480]

Une petite pause, une gorgée d'eau, quelques fruits secs et c'est reparti en direction du sommet de Marseilleveyre, par le sentier balisé bleu N°1, il y a encore quelques ressauts à grimper, nous les connaissons bien.

pas-de-la--cabre-calanques 0062 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0065 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6891 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0073 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0077 [640x480]

superbe bruyère en fleur

Nous sommes maintenant exposés au vent qui souffle de plus en plus fort,

pas-de-la--cabre-calanques 0071 [640x480]

le sommet de Marseilleveyre approche mais nous ne nous y attarderons pas, juste le temps de quelques photos inévitables, la croix, la ruine de la vigie, la dalle avec la gravure de feu notre "ami" Xavier Dechaux

pas-de-la--cabre-calanques 0085 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6900 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0089 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0092 [640x480]

Riou en arrière plan des ruines de la vigie de Marseilleveyre.

C'est, semble t'il cette vigie qui a donné son nom au massif :  Marseilleveyre = voir Marseille ( pour la protéger des invasions  ) .

pas-de-la--cabre-calanques 0091 [640x480]

et c'est reparti pour trouver un endroit pour la pause pique nique à l'abri du mistral.

pas-de-la--cabre-calanques 0096 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0099 [640x480]

et là la falaise nous offre l'abri escompté, face au soleil, totalement abrité du vent, vue imprenable sur le plateau  de l'homme mort, la pointe Callot, la mer et les Îles, quoi de mieux ?

Il faut bien penser au retour, on est drôlement bien là, mais nous filons en direction du pas de la Selle toujours par le sentier bleu N°1

La descente vers le col de la selle se fait en suivant l'arête rocheuse Est de Marseilleveyre,

pas-de-la--cabre-calanques 0104 [640x480]

au col nous filons vers le Nord en suivant le jaune N°2 qui passe à la curieuse grotte des goélands,

pas-de-la--cabre-calanques 0109 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0113 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 0114 [640x480]

 

pas-de-la--cabre-calanques 6925 [640x480]

puis après un long pas en désescalade,

pas-de-la--cabre-calanques 0117 [640x480]

dans le vallon des trois Gancets

pas-de-la--cabre-calanques 0120 [640x480]

et retour à Pastré par le château et la longue allée centrale.

pas-de-la--cabre-calanques 0123 [640x480]

Superbe rando, courte mais sportive de 8km600 en 2h44 de marche et grimpette effectives, présentant un cumul de dénivelé positif de  617m.


alpinisme006

Panorama pte rouge borely [640x480]Maintenant  la fête est finie, car traverser la ville est un cauchemar qui  va nous demander....beaucoup de temps et de patience.

 


Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 20:00

   Voilà une idée de tarte rapide à faire, pour un encas de dernière minute avec des ingrédients qui, dans mon cas se trouvent toujours dans le frigo.

Une tarte aux tomates et fromage de chèvres, un tantinet relevée par un fond de moutarde de Dijon classique.

 

Allons y , il nous faut :

un rouleau de pâte feuilletée de bonne qualité

3 ou 4 belles tomates

une bûche de fromage de chèvre

herbes de provence, poivre, moutarde...et c'est tout !


Bien laver les tomates, les couper en rondelles d'environ 4 à 5 mm  d'épaisseur, enlever les graines et laisser égoutter entre deux feuilles de papier absorbant, cette tarte ne supportant pas d'être dégoulinante de jus.

Etaler la pâte feuilletée, la piqueter avec une fourchette et au pinceau y déposer une fine couche de moutarde, saupoudrer un peu d'herbes de Provence

DSCF6178 [640x480]

et garnir des rondelles de tomates.

DSCF6179 [640x480]

Couper la bûche de fromage de chèvres en rondelles, déposer sur les tomates,remettre des herbes de provence, rabattre le pourtour de la tarte, pour à mon avis, une meilleure tenue et une meilleure présentation, et y passer un peu de moutarde .

DSCF6182 [640x480]

Enfourner pour 25/30 mn à 180°.

DSCF6183 [640x480]

Et voilà c'est fini, c'est bon, et on en redemande.

 

Attention, ne pas rajouter de sel, la moutarde et le fromage en contiennent plus que nécessaire.

cusiniers%20(18)

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 21:00

   Une rando classique dans les calanques, coté Cassis. En cette fin de matinée de mi septembre, il fait un très beau temps, nous allons partir du parking de la Gardiole  vers la calanque d'En Vau, par le sentier balisé traditionnel et, pourquoi pas avec baignade, mais n'anticipons pas, rien n'est moins sûr.


Le reste de la rando sera un peu selon notre envie, le choix est large mais la préférence ira à reprendre le GR qui remonte dur vers le Portalet d'En Vau, redescend sur la calanque de Port Pin et ensuite nous filerons en bord de mer jusqu'au fond du parking de la calanque de Port Miou et là nous prendrons le long sentier pierreux du ravin de Gorgue Longue qui va nous ramener à l'entrée du parc de la Gardiole, qu'il faudra remonter pour rejoindre le parking tout en haut.

carteclic pour agrandir la carte

en-vau-et-port-pin-09-2012 3506 [640x480]

à gauche, les falaises de Soubeyranes qui ferment la baie de Cassis à l'Est.

Le sentier d'En Vau hyper connu, bien balisé, est très facile à trouver et à descendre

en-vau-et-port-pin-09-2012 3507 [640x480]

les promeneurs en tongs auront certainement quelques regrets à tout remonter ce soir, reclus de soleil, de mer et de fatigue.

Ne pas oublier que dans les calanques, si on veut "aller à la mer", il faut mettre des chaussures de marche 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3508 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3509 [640x480]

Le sentier descend dans le vallon étroit surmonté d'aiguilles rocheuses vertigineuses

en-vau-et-port-pin-09-2012 3510 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3513 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3515 [640x480]

Peu avant de déboucher dans la calanque... le Doigt de Dieu .

La calanque est envahie de touristes, pourtant la rentrée a eu lieu et nous sommes en semaine, ajoutons à cela un petit vent frais qui arrive droit de la mer et  vous comprendrez que la baignade...ce sera pour une autre fois !

en-vau-et-port-pin-09-2012 3516 [640x480]

Dur de faire une photo sans avoir plusieurs dizaines de touristes sur le cliché !

après le pique nique sous les pins, nous reprenons sur quelques centaines de mètres le vallon d'En Vau

en-vau-et-port-pin-09-2012 3518 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3519 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3522 [640x480]

puis au carrefour nous attaquons  le GR

en-vau-et-port-pin-09-2012 3523 [640x480]

sentier en éboulis et fortement pentu dans un premier temps

en-vau-et-port-pin-09-2012 3525 [640x480]

puis avec des passages où "les mains doivent être sorties des poches"

en-vau-et-port-pin-09-2012 3526 [640x480]

grimpette rude mais rapide

en-vau-et-port-pin-09-2012 3528 [640x480]

qui très vite nous offre un panorama exceptionnel, dont je ne suis pas encore blasé malgré toutes ces années.

en-vau-et-port-pin-09-2012 3529 [640x480]

coup de zoom sur la fenêtre de l'eissadon

en-vau-et-port-pin-09-2012 3533 [640x480]

puis sur la candelle et son candeloun

en-vau-et-port-pin-09-2012 3534 [640x480]


en-vau-et-port-pin-09-2012 3537 [640x480]

A l'opposé, vue sur les falaises de Soubeyranes

Sur la croupe du Portalet le GR descend vers Port Pin, calanque qui n'a de port que le nom, il y a bien longtemps que plus aucun bateau n'a le droit d'accoster ici.

Dans le fond de la calanque un souvenir de construction laisse apparaître qu'il y a fort longtemps, j'étais gamin, un "estanco" offrait aux promeneurs de se restaurer, de même qu'un petit quai accueillait les bateaux de promenade en mer qui déversaient un tout petit flot de touristes, ( tout petit, car dans les années soixante venir ici n'était pas du tout à la mode ! ) .

Aujourd'hui la calanque affiche complet,

en-vau-et-port-pin-09-2012 3538 [640x480]

nous ne nous attardons pas

en-vau-et-port-pin-09-2012 3539 [640x480]

et remontons en face dans les roches, le vent de sud est souffle maintenant assez fort et dans la calanque de Port Miou voisine, les voiliers qui se sont mis à l'abri , gigotent dans tous les sens. Je pense que ce soir, les poissons seront bien nourris !

en-vau-et-port-pin-09-2012 3540 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3541 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3543 [640x480]

  en-vau-et-port-pin-09-2012 3547 [640x480]

Nous ne suivons pas le sentier balisé pour revenir sur la carrière de Port Miou mais l'ancien tracé

en-vau-et-port-pin-09-2012 3545 [640x480]

celui qui longe le bord de mer, celui ci est délicat, voire dangereux en chaussures non adaptées tellement il est glissant, la roche est lustrée par des années de passage de promeneurs, mais tellement beau .

Remonter le long de la carrière n'offre aucun intérêt,

en-vau-et-port-pin-09-2012 3548 [640x480]

nous y passerons très vite pour aller prendre le sentier bien caché tout au fond du parking, celui qui serpente tel une rivière de cailloux au fond du ravin de Gorgue Longue.

en-vau-et-port-pin-09-2012 3551 [640x480]

Sentier encaissé, normal c'est un ravin , minéral à souhait il fait "travailler" dur les chevilles.

en-vau-et-port-pin-09-2012 3553 [640x480]

Retour au parc de la Gardiole à proximité du mémorial Gaston Rebuffat,

en-vau-et-port-pin-09-2012 3554 [640x480]

il nous faut remonter jusqu'au parking, et compter encore une centaine de mètres de dénivelé.

en-vau-et-port-pin-09-2012 3556 [640x480]

 

en-vau-et-port-pin-09-2012 3557 [640x480]

balade de 14km30 en 3h30 de marche effective présentant un cumul de dénivelé positif d'environ 400m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:00

    Des recettes à base de viande, je n'en réalise presque plus, mais la viande de lapin, comme celle des volailles, reste encore à mon répertoire, même si ce n'est que de loin en loin.

Voici une recette de sauté de lapin aux pruneaux et au vin rouge, dont vous me direz des nouvelles, c'est un vrai régal.

Pour cette réalisation j'ai opté pour un lapin déjà découpé, seulement les parties avant, en fait il s'agit de 4 cuisses 

 

Les utilitaires pour cette succulente recette


En plus du lapin il nous faut :

une bonne douzaine de pruneaux d'Agen , gros et bien charnus.

vin rouge charpenté, j'ai opté pour un Merlot .

2 oignons jaunes

3 petites carottes

100 gr de lardons

5 ou 6 grains de bois d'Inde ou à défaut, du poivre en grain .

Les indispensables : huile d'olive, sel, poivre, herbes de provence, farine, feuille de laurier, sauge,cocotte en fonte.

Les quantités sont données pour 4 cuisses de lapin.

 

Dans un cul de poule, déposer les morceaux de lapin, les oignons émincés, les carottes en rondelles fines, une belle pincée d'herbes de provence, les grains de bois d'Inde, la feuille de laurier et couvrir de vin rouge.

DSCF6155 [640x480]

Fermer d'un film étirable et mettre au frigo au moins 4 heures. Garder un peu de vin, environ 20cl, pour les pruneaux.

Dans une casserole, mettre les pruneaux, le vin rouge, porter à frémissement , couper le feu et couvrir. Réserver.

DSCF6156 [640x480]

Sortir les morceaux de lapin de la marinade

DSCF6168 [640x480]

Dans la cocotte en fonte, légèrement huilée à l'huile d'olive, faire rissoler les lardons, puis ajouter les oignons et carottes sorties de la marinade et égouttés, faire revenir lentement.

DSCF6170 [640x480]

Quand les oignons commencent à blondir, ajouter le vin des pruneaux, laisser réduire un peu,

 fariner les morceaux de lapin et les faire dorer dans une sauteuse  avec juste un filet d'huile d'olive.

DSCF6171 [640x480]

 

DSCF6175 [640x480]

puis les  ajouter dans la cocotte avec  le jus de marinade, la feuille de sauge, porter à ébullition puis réduire le feu, couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant une bonne heure.

DSCF6176 [640x480]

En profiter pour dénoyauter les pruneaux, ce qui va se faire très facilement après le passage dans le vin chaud. Réserver.

Quand le contenu de la cocotte commence à prendre une belle couleur brun foncé, presque noir, sortir les morceaux de lapin avec une écumoire, puis lentement ajouter une CàS de farine, remuer avec un fouet pour homogénéiser, remettre les morceaux de lapin, ajouter les pruneaux et laisser cuire encore environ15 à 30 mn,

DSCF6185 [640x480]

la sauce doit un peu épaissir, saler éventuellement, poivrer au dernier moment.

DSCF6188 [640x480]

servir avec l'accompagnement de votre choix, Pennes Rigate, purée de pomme de terre, riz ou polenta.

viandes4

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 11:30

   C'est la reprise des randos dans les calanques, la grosse chaleur est passée, les interdictions bientôt levées.

Pour cette balade nous sommes partis vers notre lieu privilégié, la belvédère celeste de Titou Ninou, ce qui nous donnera l'occasion d'aller jeter un coup d'oeil à notre Rêveuse du pas de la Lèbre, voir la rando et l'explication ici, clic.

Le départ, classique, se fait de la petite calanque/village de Callelongue, le temps n'est pas terrible mais le vent est encore faible.

titou-ninou-septembre-2012 3422 [640x480]

 

carte.jpgclic pour agrandir la carte

Direction le GR du sentier des douaniers qui nous fait d'abord passer en corniche au dessus du village puis, oblique vers l'est pour longer le bord de mer jusqu'à Marseilleveyre.

titou-ninou-septembre-2012 3423 [640x480]

  titou-ninou-septembre-2012 3425 [640x480]

L'archipel des îles de Riou, le soleil peine à percer les nuages du matin

titou-ninou-septembre-2012 6698 [640x480]


titou-ninou-septembre-2012 3430 [640x480]

L'inévitable calanque de la Mounine

titou-ninou-septembre-2012 3431 [640x480]

 

Panorama 2 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3433 [640x480]

Tout là haut quelque part, notre destination

titou-ninou-septembre-2012 3435 [640x480]

Ben...non le ciel de Provence n'est pas toujours bleu

Arrivés à Marseilleveyre

titou-ninou-septembre-2012 3437 [640x480]

 nous prenons le sentier du plan des Cailles qui va nous conduire vers le Grand Malvallon,

Panorama 3 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3442 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3443 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3446 [640x480]

puis plus loin, plus haut nous bifurquons dans le Malvallon sud, ce sentier raidasse, caillouteux, mais absolument superbe pour qui apprécie les décors minéraux.

titou-ninou-septembre-2012 3447 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3448 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3450 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3455 [640x480]

Astrante, fleur de rocaille

La montée est rude, Yvette mène bon train, les arrêts photos sont une bonne occasion de souffler un peu .

titou-ninou-septembre-2012 3458 [640x480]

Yvette remet en place le décor de ce cairn

A notre droite, le cairn si caractéristique qui signale le sentier menant au pas de la Lèbre et accessoirement à notre Rêveuse, un rapide coup d'oeil me rassure, "Elle" est toujours là trônant sur son piton rocheux, nous allons nous approcher, ce ne sera pas un bien grand détour.

titou-ninou-septembre-2012 3459 [640x480]

Notre rêveuse sur son piton

titou-ninou-septembre-2012 3464 [640x480]

Du pas de la Lèbre, le rude sentier du Chinois venant de Podestat

titou-ninou-septembre-2012 6749 [640x480]

Podestat, tout en bas

Panorama 4 [640x480]

Reprise du sentier balisé vert N° 4 puis peu avant le sommet , sortie du balisage pour déboucher au bord de la falaise, sur notre promontoire fétiche.

titou-ninou-septembre-2012 3466 [640x480]

chaque fois, la vue que l'on a ici me laisse pantois, impossible de tomber dans la routine de l'habitude, je suis sous le charme et je crois bien ne pas être seul à ressentir cela !

titou-ninou-septembre-2012 3469 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3470 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3471 [640x480]

la vue, vers l'Est

titou-ninou-septembre-2012 3472 [640x480]

La vue, vers l'Ouest , au loin, le phare de Planier

titou-ninou-septembre-2012 6751 [640x480]

La pause pique nique sera fraîche, si ,l'endroit est assez bien protégé du Mistral, il ne l'est pas du tout du vent d'Est et celui ci commence à pousser des rafales à 40/50km/h. Vent rarement froid, il fait aujourd'hui exception, la veste coupe vent sera bienvenue, serait ce vraiment la fin de l'été ?

titou-ninou-septembre-2012 3474 [640x480]

Nous repartons après un dernier regard vers la mer, en direction du plateau de l'homme mort, sentier N°1 bleu,

titou-ninou-septembre-2012 3475 [640x480]

Le plateau de l'homme mort, le pas supérieur de Melette et le cirque des Walkyries

titou-ninou-septembre-2012 3478 [640x480]

cette partie du sentier est composée de roches calcaires fines comme des lames de rasoir, entrecoupées de lapiaz,

titou-ninou-septembre-2012 3479 [640x480]

Un petit regard vers les 3 arches en bas

sentier sinueux à souhait qui, passé le sommet Ouest dégringole brusquement vers le pas de la Selle, le vent soufflant de l'Est nous sommes ici à l'abri.

Panorama 5 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3488 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3492 [640x480]

 

titou-ninou-septembre-2012 3496 [640x480]

les pénitents des calanques...par analogie avec ceux des Mées.

Direction le pas de la Galinette par le "2 jaune", ce sentier, assez long, est superbe, coté gauche la vue sur la mer s'ouvre différemment à chaque virage (et il y en a !) coté droit, les falaises défilent, toutes aussi belles les unes que les autres.

titou-ninou-septembre-2012 3500 [640x480]

Au col de la Galinette, le sentier qui monte au pas supérieur de la Mounine nous rappelle de bons souvenirs, c'est ici, clic.

titou-ninou-septembre-2012 3499 [640x480]

vers le pas supérieur de la Mounine

La vue du sémaphore des Goudes nous indique que nous arrivons bientôt à notre terminus,

titou-ninou-septembre-2012 3503 [640x480]

nous contournons le gros rocher caractéristique

titou-ninou-septembre-2012 3504 [640x480]

  puis c'est dégringolade par un sentier en éboulis jusqu'au coeur du village.

titou-ninou-septembre-2012 3505 [640x480]

Une rando classique, de 11km700, effectuée en 3h30 de marche réelle pour une dénivelé cumulé positif de 580m environ.

Une rando où il faut prendre le temps d'admirer le panorama à chaque point de vue, et ils sont nombreux...

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 22:00

    Pas grand chose dans le frigo, pas beaucoup d'idée pour ce pique nique de rando alors je vais faire avec ce que j'ai, ce sera un "touski reste dans le frigo" .


Cette tarte aux oignons jaunes, girolles et Comté est une improvisation pure, les ingrédients étant assemblés au fur et à mesure.


Les outils pour cette tarte :

un rouleau de pâte feuilletée du commerce, mais de bonne qualité

2 oignons jaunes

1 bocal de 40 gr de girolles sèches

1 beau morceau de Comté vieux.

1 oeuf

1/2 yaourt

 huile d'olive, poivre, vin blanc sec, piment d'Espelette

 

En priorité, réhydrater les champignons secs en suivant scrupuleusement le protocole indiqué sur le bocal, à savoir dans ce cas:

plonger 10 mn les girolles dans de l'eau tiède, rincer égoutter,  puis ensuite 15mn dans de l'eau bouillante sans faire bouillir. Egoutter longuement.


Couper les oignons en hachis grossier,

DSCF6135 [640x480]

faire suer dans une poêle avec très peu d'huile d'olive, puis avant qu'ils ne dorent ajouter les girolles, un demi verre de vin blanc et  laisser mijoter à feu doux.

DSCF6137 [640x480]

Dans un cul de poule, mélanger l'oeuf, la moitié d'un yaourt nature, le Comté râpé, poivre et un soupçon de piment d'Espelette.

DSCF6139 [640x480]

Dérouler la pâte feuilletée, piqueter le fond avec une fourchette et y déposer les oignons/girolles quand tout liquide a été évaporé.

DSCF6140 [640x480]

Verser l'appareil et bien étaler.

Rabattre le pourtour,cette croûte qui une fois cuite ne sera pas souvent mangée, et la badigeonner de yaourt avec un pinceau, saupoudrer d'herbes de Provence.

DSCF6144 [640x480]

 

DSCF6143 [640x480]

Passer au four à 180 ° pour environ +/- 30mn, à vérifier selon les fours.

DSCF6151 [640x480]

Pourra se déguster froide ou chaude, en pique nique, en entrée, ou en plat principal si accompagnée d'une belle salade.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 23:00

   En cette mi septembre les réglementations de protection des forêts contre l'incendie sont toujours en vigueur, la météo annonce du mistral et seuls les massifs du Var ne sont pas totalement interdits.

Nous partons donc vers une rando sympa bien connue, les gorges du Caramy, rando déjà présentée dans ces pages, mais, l'été sec aidant nous pensons pouvoir descendre dans les gorges complètement à pieds secs et peut être même passer par le barrage. Opération possible seulement s'il n'y a pas une seule goutte d'eau, en effet certains passages vont se faire "sur les fesses" et dans le lit minimal du cours d'eau, si le peu de vase existant est humide, c'est une longue glissade assurée et chute d'autant plus rude. Nous verrons bien, dans le pire des cas, demi tour et passage par le sentier existant.

Pour pouvoir faire une boucle sympa avec la descente des gorges au retour nous partons du pont romain de Cassède à proximité de Tourves, remontons le GR99 jusqu'aux environs de Mazaugues et là nous descendons dans le lit du torrent jusqu'au barrage puis en sentier plus ou moins marqué sur la berge rive gauche retour jusqu'au pont romain.

carteclic pour agrandir la carte

Le vent annoncé ne s'est pas encore levé

gorges-du-caramy-a-sec 3372 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3373 [640x480]

nous partons du pont pour grimper par un sentier peu connu et non balisé, rejoindre le GR 99 qui passe en plaine 110m au dessus de nous.

gorges-du-caramy-a-sec 3374 [640x480]

La nature se réveille, le soleil levant fait exhaler les senteurs, pas un bruit... c'est un pur moment de bonheur.

gorges-du-caramy-a-sec 6620 [640x480]

Le GR  serpente dans la forêt de chênes et de pins, peu de dénivelé maintenant, juste quelques vallonnements, Yvette menant le train, il est parcouru à belle allure.

gorges-du-caramy-a-sec 3378 [640x480]

Une ruine de ce qui fut, à n'en pas douter, un beau mas

gorges-caramy-integrales 2372 [640x480]

en face, de l'autre coté des gorges, le Candoux et la chapelle st Probace

gorges-du-caramy-a-sec 6622 [640x480]

A proximité de Mazaugues, le site était exploité il y a quelques années par une carrière de bauxite, le sol est rouge, la déforestation intense, nous passons de la forêt provençale au désert aride en quelques minutes.

gorges-du-caramy-a-sec 3379 [640x480]

Le Caramy venant de Mazaugues, traverse la piste, un discret pont de bois marque le début des gorges, les roches du "saut du cabri" sont spectaculaires, travaillées par l'érosion elles donnent à ce décor un aspect inattendu dans cet environnement.

Premier constat le lit du Caramy est complètement sec, ce qui nous arrange dans notre projet de passer par le bas du barrage mais est dommageable pour la nature, quelques pluies seraient bonnes pour donner un peu de vigueur à la végétation.

gorges-du-caramy-a-sec 6636 [640x480]

Un vague sentier longe le lit en rive droite puis remonte un peu en hauteur, domine le barrage où nous descendons, c'est escarpé, étroit, glissant, un peu acrobatique mais ça passe.

gorges-du-caramy-a-sec 3383 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 6638 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3384 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3388 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3389 [640x480]

le barrage

gorges-du-caramy-a-sec 3391 [640x480]

Quelques marches taillées dans la roche ont certainement été aménagées pour l'entretien du barrage, nous voilà au débouché des tuyères d'échappement de l'eau, c'est sec de chez sec !

gorges-du-caramy-a-sec 3393 [640x480]

Il nous faut maintenant, il n'y a pas d'autre passage, nous faufiler entre les gros blocs charriés par le torrent, passer en dessus, nous laisser glisser sur la roche lisse, passer en dessous, escalader, chercher le meilleur passage, il faut faire preuve de prudence mais j'avoue que c'est un "sport" que j'aime bien.

gorges-du-caramy-a-sec 3395 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 6655 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3398 [640x480]

Dans les recoins, entre les gros blocs, divers détritus sont bloqués là, une roue de voiture, un wagonnet de mine, un bout de rail autant de vestiges d'une carrière morte il y a déjà longtemps.

gorges-du-caramy-a-sec 6656 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3400 [640x480]

Notre vitesse de progression est lente, mais dès que nous levons la tête nous sommes émerveillés par ces gorges, il est rare d'avoir le point de vue que nous avons, regarder les gorges en étant à la place des truites.

gorges-du-caramy-a-sec 3402 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3392 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3404 [640x480]

Par ci par là des affleurements de bauxite, en strates donnent une belle couleur à ce décor turbulent.

Enfin le chaos rocheux cesse, pour laisser la place à un lit plus large, un vestige de rail traverse encore le torrent, les piles du pont sont encore en place mais bien délabrées par les eaux tumultueuses qui roulent ici. Ce n'est pas toujours la sécheresse dans ce torrent.

gorges-du-caramy-a-sec 3405 [640x480]

Plus loin la végétation se resserre, de nombreux arbres tombés barrent le cours d'eau, quand je dis qu'ici parfois c'est violent...

gorges-du-caramy-a-sec 3408 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3410 [640x480]

Difficile de penser que parfois dans ce paisible lit de galets, l'eau est en furie

gorges-du-caramy-a-sec 3411 [640x480]

La source, rive gauche, rejette encore pas mal d'eau ce qui redonne vie au torrent, à partir d'ici.

gorges-du-caramy-a-sec 3413 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3417 [640x480]

Les quelques centimètres d'eau apportés par la source permettent aux truites de survivre, en attendant des jours meilleurs

gorges-du-caramy-a-sec 3418 [640x480]

Bientôt nous arrivons dans la partie "civilisée" des gorges là le sentier balisé qui arrive de st Probace démarre, la voie s'élargit et passe devant la ruine du mas Rimbert, jolie bâtisse en pierre avec son platane , comme il se doit.

gorges-du-caramy-a-sec 3419 [640x480]

 

gorges-du-caramy-a-sec 3421 [640x480]

devenu rare en cette fin de saison, un oeillet du poète.

Puis c'est le retour au pont de Cassède, au parking où est garée la voiture. Une jolie balade originale de 11km300 en 3h00 de marche effective, la progression au niveau du barrage étant extrêmement lente. Le dénivelé cumulé positif relativement faible doit se situer aux alentours de 250m grand maximum. Le GPS ayant perdu le signal très souvent dans les gorges,il n'y a  pas de valeur précise.


Il s'agit d'une rando présentant au niveau du barrage des passages à risques, par conséquent:

gagoff

Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages, sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de rando adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience necessaire.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 20:00

   Après une première tentative où nous avions manqué de temps pour traverser de part en part le massif de Céüse, nous avons recommencé en cette mi septembre, profitant des derniers beaux jours! Ce sera certainement notre dernière rando en Devoluy pour cette année.

Le massif de Céüse a cette particularité que son sommet n'est pas "pointu" comme les plupart des montagnes et autres massifs, il se caractérise par une superbe et très longue falaise abrupte, haut lieu de l'escalade, qui comme un diadème coiffe la massif. Le sommet, vaste plateau pelé et herbeux, est surmonté d'un point haut, exagérément appelé "pic". Il culmine à 2016m et offre une vue superbe à 360° sur tout le Devoluy et même plus au loin, le Champsaur.


Pour cette rando, nous avons décidé d'aller jusqu'au pic mais en traversant le massif de part en part, grosso modo d'Ouest en Est en réalisant une boucle passant par le pied des falaises.

carte3Dessai de visualisation du  parcours en 3D, clic pour agrandir

Le départ est  classique, depuis le petit parking juste avant le col des Guérins nous prenons le sentier GRP (balisage rouge/jaune) et en grimpette rude il va nous amener vers la piste qui ceinture le massif, "la rocade supérieure de Céüse".

ceuse-traversee 3223 [640x480]

Nous la traversons et suivons le sentier qui grimpe encore et à un carrefour, nous allons sur notre gauche suivre le "sentier des cascades".

ceuse-traversee 3225 [640x480]

Agréable sentier en légère descente il serpente à flanc de montagne dans une forêt peu dense mais très belle.

ceuse-traversee 3229 [640x480]

A notre droite les falaises, appelées les Scies, probablement à cause des stries verticales, qui colorent la roche.

Première cascade en vue,

ceuse-traversee 3230 [640x480]

sèche bien sûr, elle coule quand plus haut sur le plateau sommital le marais de Raux déborde suite aux gros orages.

Encore une cascade,

ceuse-traversee 3240 [640x480]

plus modeste, mais  qui permet au randonneur de passer par une brèche dans la falaise pour rejoindre le plateau du sommet.

ceuse-traversee 3238 [640x480]

Le diadème de roche qui ceint le massif n'est franchissable par le randonneur qu'en 3 endroits:

- son extrémité gauche, la brèche où nous sommes actuellement.

- son extrémité droite, le pas du Loup où nous passerons au retour et qui est sécurisé par deux câbles.

-au centre par une échelle scellée dans la roche, " la via ferrata" , nous ne sommes pas équipés pour passer par là, 45m de montée verticale en barreaux face à la paroi demande baudrier et longe de sécurité. Mais peut être que l'année prochaine...

Les escaladeurs, eux ont de multiples voies à leur disposition.

ceuse-traversee 3244 [640x480]

A l'issue de la brèche, où nous passons à tour de rôle afin de se protéger d'éventuelles chutes de pierres,

ceuse-traversee 3249 [640x480]

 

 

ceuse-traversee 3251 [640x480]

 

ceuse-traversee 3256 [640x480]

nous arrivons sur l'étage supérieur de Céüse,

ceuse-traversee 3257 [640x480]

 

Panorama 1 [640x480]

vers l'arrière la vue est grandiose

là, après une courte montée nous traversons la crête de Lumineuse,

ceuse-traversee 3261 [640x480]

sa source et son marais,

ceuse-traversee 3263 [640x480]

la trace balisée du sentier se perd dans la végétation rase, nous devons chercher un long moment, en errant comme d'autres randonneurs l'ont certainement fait avant nous, quelques ossements montrent bien que se perdre ici c'est sérieux !

ceuse-traversee 3262 [640x480]

Ce qui reste d'un randonneur ayant perdu le balisage !

Une longue montée sans relief nous amène vers les marais de Raux, bien secs,

ceuse-traversee 3267 [640x480]

 

ceuse-traversee 3265 [640x480]

Gros coup de zoom sur le pic de Bure et devant, la dent d'Aurouze

puis par une croupe dont la montée ultra raide nous demande beaucoup d'efforts (il est plus de midi et la faim nous gagne )  nous arrivons enfin au point culminant, le pic de Céüse, 2016m et tout au bord du vide.

ceuse-traversee 3269 [640x480]

Les équipements de la station Céüse 2000 sont plus au centre du plateau sommital et légèrement moins haut en altitude.

ceuse-traversee 3270 [640x480]

Un beau cairn marque le pic de Céüse, tout au bord de la falaise.

Nous pique niquons au soleil au bord du vide, le temps est clair, la visibilité à 360° est superbe, les planeurs partis de Tallard nous survolent en sifflant.

ceuse-traversee 3271 [640x480]

En bas, Gap et le lac de Pelleautier

ceuse-traversee 3272 [640x480]

Il faut penser au retour, nous longeons le bord de la falaise

ceuse-traversee-6593--640x480-.JPG


ceuse-traversee 3275 [640x480]

 

ceuse-traversee-6594--640x480-.JPG

pour arriver à l'autre extrémité du massif, le passage du Pas du Loup  est délicat, les parties les plus difficiles sont sécurisées par un câble qui va servir de main courante. Nous sommes déjà passés ici la dernière fois et nous nous engageons en toute confiance, ça passe bien.

ceuse-traversee 3277 [640x480]

 

gagoff

Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages, sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de rando adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience necessaire.

ceuse-traversee 3280 [640x480]

 

ceuse-traversee 3279 [640x480]

Yvette dans la descente verticale, vidéo.

puis, reprise d'un sentier en corniche étroite, là aussi, présence d' un câble pour s'assurer.

ceuse-traversee 3282 [640x480]

 

ceuse-traversee-6598--640x480-.JPG

Ensuite direction plein ouest au pied des falaises

ceuse-traversee 3284 [640x480]

dernier regard vers le fabuleux pic de Bure, nous allons maintenant lui tourner le dos

ceuse-traversee 3287 [640x480]

 

ceuse-traversee 3285 [640x480]

 

ceuse-traversee 3292 [640x480]

 

ceuse-traversee 3293 [640x480]

Nous trouvons enfin la brèche qui par une via ferrata permet de passer sur le plateau sommital

ceuse-traversee 3296 [640x480]

 

via ferrata Céüse [640x480]

La via ferrata vertigineuse.... et bien tentante

ceuse-traversee-6602--640x480-.JPG

pour ensuite,  revenir au point de rencontre avec le sentier emprunté à l'aller

ceuse-traversee 3297 [640x480]

puis descente à travers bois

ceuse-traversee 3299 [640x480]

 

ceuse-traversee 3300 [640x480]

Un passage étroit, mais...qu'on se rassure, il existe la déviation "poids lourds" .

jusqu'au parking du petit hameau où le gîte d'étape "la grange aux loups" attend le randonneur, l'escaladeur, ou simplement l'amoureux de ce massif magnifique et étonnant. 

ceuse-traversee 3301 [640x480]

Une superbe balade de 15,190 km qui nous a demandé 4h55 de marche effective pour un dénivelé cumulé positif d'environ  879m.

 

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques