Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 21:30

   Retrouvance®, qu'est ce que c'est ?

  aster-des-Alpes--640x480-.JPG

Un concept de randonnée en territoires souvent méconnus ou oubliés, loin des grands flux de touristes ou de randonneurs et dans le respect de l'environnement.

Le confort n'est pas négligé pour autant, les étapes de ces randonnées ont lieu dans des gîtes propriété de l'ONF et pouvant accueillir une douzaine de personnes. Un(e) guide assure le bon déroulement des randos et un(e) logisticien(ne) se charge du ravitaillement et du transport des bagages de gîte en gîte.

 

La 2ème étape, après notre première nuit au gîte d'Agnielles va nous emmener à celui, bien plus caché de Recours.

Moins confortable, plus petit, bien dissimulé dans la forêt, il n'en reste pas moins mon préféré, juste derrière le tout  dernier du parcours, le gîte de Chaudun.

La météo s'annonce pourrie, Yvette très optimiste pense qu'il y aura des alternances d'éclaircies, mais vu les nuages noirs qui sont à l'horizon, prévoir la cape de pluie dans le sac n'est pas inutile !

carteclic pour agrandir

Direction les crêtes de la montagne de l'Aup puis le contournement de la montagne de Durbonas, les Ossaries et le col de Recours puis un peu de piste forestière, un passage en hors sentier et ce sera l'arrivée au gîte, sous une pluie qui ne nous aura quasiment pas quitté.

Agnielles--Recours 1446 [640x480]

Le sentier grimpe vers les crêtes mais les abords sont fleuris, alors, les arrêts photos sont fréquents.

Agnielles--Recours 1447 [640x480]

Orchis pourpre

Et voilà les premières grosses gouttes, ne pas attendre d'être trempé pour enfiler la cape de pluie.

Peu pratique car elle s'envole avec le vent, encombrante, elle est malgré tout d'une redoutable efficacité quand on se prend beaucoup d'eau sur la tête.

Le convoi de "bossus" redémarre (bossus car la cape recouvre le sac et nous fait une silhouette...pour le moins étrange)

Agnielles--Recours 1449 [640x480]

Cyrille très élégant, préfère le parapluie en bois, pesant...un âne mort !

Agnielles--Recours 1451 [640x480]

des fleurs toujours des fleurs, mais mouillées

Agnielles--Recours 1452 [640x480]

Phalangère à fleur de lys

Agnielles--Recours 1454 [640x480]

Oeillets des bois

Agnielles--Recours 5044 [640x480]

belle empreinte fossile

Nous arrivons au début des crêtes, avec une trés belle vue sur les gorges d'Agnielles tout en bas.

La pluie a cessé, les capes sont retirées, ouf...je peux respirer, j'ai horreur de ce "préservatif" !

Agnielles--Recours 1455 [640x480]

Montée sur les crêtes en hors sentier , mais vu la pente ce sera en zig-zag.

Agnielles--Recours 1458 [640x480]

Orobanche jaune

Les orobanches : ces plantes sans chlorophylle dépendent entièrement de plantes-hôtes pour les éléments nutritifs dont elles ont besoin : ce sont des holoparasites. Les semences d'orobanches émettent après la germination une pousse à l'aspect de racine qui se fixe sur les racines des plantes-hôtes les plus proches, et dès lors la plante reçoit l'eau et les éléments nutritifs de la plante-hôte.

Agnielles--Recours 1459 [640x480]

Orobanche rouge

séance photo à 4 pattes 

Agnielles--Recours 1460 [640x480]

 

ophrys-mouche--640x480-.jpg

Ophrys insectifera (ophrys mouche)

et comme de bien entendu, si la cape est retirée, il se remet à pleuvoir de plus belle.

Agnielles--Recours 1462 [640x480]

longue chenille multicolore à l'assaut des crêtes

Agnielles--Recours 1466 [640x480]

un peu de brouillard...pour s'amuser encore plus !

Agnielles--Recours 1467 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1469 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1472 [640x480]

Gentiane

Agnielles--Recours 1474 [640x480]

Aster des Alpes, bien détrempée

euh..non plus loin le pique nique !

Agnielles--Recours 1475 [640x480]

 

Agnielles--Recours 5089myosotis [640x480]

Myosotis

horizon complètement bouché, on continue ou pas ?

Agnielles--Recours 1476 [640x480]

frigorifiée, trempée, la tête dans les nuages, mais avec le sourire

Agnielles--Recours 1477 [640x480]

une lueur d'espoir...le vent entraîne les nuages

Agnielles--Recours 1479 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1482 [640x480]

Orpin ocre ...délicieux à croquer les petits boutons jaunes

Agnielles--Recours 1486 [640x480]

Une croupe vaguement ensoleillée nous attend pour la pause déjeuner, posons nous sans délai

Agnielles--Recours 1489 [640x480]

seuls les plus affamés auront eu le temps de manger, la pluie redouble d'intensité, nous n'aurons aucun répit.

Agnielles--Recours 1490 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1494 [640x480]

Trolls  dans les prés

Un os de bassin de bestiau et c'est carnaval !

Agnielles--Recours 1497 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1498 [640x480]

Populage des marais

comment se confectionner un "chapeau chinois"...à suivre

Agnielles--Recours 1501 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1504 [640x480]

Narcisses des poêtes

longue remontée le long d'un cours d'eau en direction du col de Recours

Agnielles--Recours 1507 [640x480]

mouillée pour mouillée autant mettre les pieds dans l'eau, splash !

Agnielles--Recours 1508 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1511 [640x480]

Trolls d'Europe

Agnielles--Recours 1514 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1516 [640x480]

arrivée au col de Recours, la pause dessert-café sera faite ici avec un peu de retard

Agnielles--Recours 1517 [640x480]

brève éclaircie, et paysages grandioses

Agnielles--Recours 1520 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1523 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1531 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1533 [640x480]Asphodèle

Un bout de piste...sans la pluie

Agnielles--Recours 1534 [640x480]

mais ça ne dure pas, dès l'entrée en forêt pour un passage hors sentier...cape de pluie !

Agnielles--Recours 1536 [640x480]

Arrivée au gîte de Recours

Agnielles--Recours 1538 [640x480]

Tous ces vieux villages étaient bâtis là où était l'eau, une fontaine sera présente devant chaque gîte, celui ci ne fait pas exception.

Agnielles--Recours 1543 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1540 [640x480]

mise en pratique de la leçon de botanique précédente, comment faire un "chapeau chinois" pour se protéger de la pluie ?

Agnielles--Recours 1542 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1544 [640x480]

Corvée de bois, allumage de la cheminée et exposition de chaussures et vêtement trempés !

Agnielles--Recours 1547 [640x480]

Ce soir, un agent patrimonial de l'ONF vient nous parler de l'action de l'ONF dans la forêt et répond aimablement à nos questions, un moment très agréable et instructif... surtout avec l'apéro !

Agnielles--Recours 1553 [640x480]

 

Agnielles--Recours 1556 [640x480]

Pour le repas, très belle salade composée...avec des fleurs comestibles, un délice

Agnielles--Recours 1546 [640x480]

et pour reprendre forces et calories, une merveilleuse soupe d'épeautre et un excellent vin rouge de Cahors amené par Bertrand dans ses bagages.

Agnielles--Recours 1559 [640x480]

Quant au dessert, il n'a pas fait un pli ! Bertrand joue même les "cure biasses" !

Agnielles--Recours 1561 [640x480]

Puis, ce sera une nuit de sommeil bien méritée, sous la couette bienvenue.

 

Un parcours de 15km450 effectué en 4h50  presque tout sous la pluie, et de nombreux arrêts photos pas toujours décomptés, le dénivelé cumulé positif étant d'environ 900 m et en négatif d'environ 600 m.

 

Le gîte de Recours par son coté rustique et son confort limité reste pour moi celui qui a le plus de charme, Chaudun étant en ce qui me concerne "hors concours" vu la charge émotionnelle qui s'en dégage.

 

Demain ce sera Recours - Rabioux , encore une belle rando en perspective, et probablement avec de la pluie le matin.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 22:12

    C'est la pleine saison des cerises alors le clafoutis devient le dessert incontournable, facile à réaliser, vite fait même, il n'en est pas moins  délicieux .


Avec des cerises Burlat complètement mûres, bien noires, c'est carrément une gourmandise, même si ce ne sont pas les cerises traditionnellement utilisées dans un clafoutis.


Normalement les cerises ne doivent pas être dénoyautées, bien que je sois persuadé que ça ne change absolument rien au goût, je ne l'ai pas fait, plus par facilité que par respect de  la tradition culinaire.

Ce dessert est un dessert rustique, et dans les campagnes, dans le temps, on ne se compliquait pas la vie à dénoyauter ces petits fruits, je pense que la vraie raison est là.


Alors en dégustant , nous ferons bien attention au dentier !


Bien lavées, séchées, les cerises sont placées dans un moule à manqué préalablement beurré. (compter 500 gr de cerises pour un moule à manqué à bord haut de 25 cm de diamètre.

DSCF3304 [800x600 filigrane couleur aioli]

Dans un cul de poule, mélanger les ingrédients de l'appareil à clafoutis :

- 125 gr de farine , pour moi de la T65 bio.

- 3 oeufs

- 50 gr de sucre en poudre.....de la cassonade de cannes .

- 60 gr de beurre bien ramolli, presque fondu.

- une pincée de sel

- 25 cl de lait tiède


Lait tiède et beurre ramolli éviterons les grumeaux de beurre.

DSCF3306 [800x600 filigrane couleur aioli]

Bien mélanger au fouet tous les ingrédients,

DSCF3307 [800x600 filigrane couleur aioli]

et verser sur les cerises, remuer pour faire remonter les fruits

DSCF3309 [800x600 filigrane couleur aioli]

et enfourner à four chaud 200° C pendant 30 à 40 mn.

DSCF3319 [800x600 filigrane couleur aioli]

Pas de cannelle, noix de muscade ou autres épices qui risquent de casser le goût subtil des cerises.

SUN.gif

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 22:45

Retrouvance®, qu'est ce que c'est ?

  aster-des-Alpes--640x480-.JPG

Un concept de randonnée en territoires souvent méconnus ou oubliés, loin des grands flux de touristes ou de randonneurs et dans le respect de l'environnement.

Le confort n'est pas négligé pour autant, les étapes de ces randonnées ont lieu dans des gîtes propriété de l'ONF et pouvant accueillir une douzaine de personnes. Un(e) guide assure le bon déroulement des randos et un(e) logisticien(ne) se charge du ravitaillement et du transport des bagages de gîte en gîte.


En Buëch Devoluy, les circuits proposés par Retrouvance sont marqués par des étapes situées dans des hameaux qui, au XIXème siècle étaient encore habités. Aujourd'hui l'ONF, initiateur du projet, a rénové certaines de ces maisons pour en faire des maisons forestières pouvant recevoir des groupes de randonneurs amoureux de Nature et de montagne .

Ces gîtes, utilisant les énergies propres, panneaux solaires et/ou pico-turbines hydro-électriques sont autonomes et respectueux de la forêt.

Le concept inédit de Retrouvance permet de mettre en valeur ces territoires souvent méconnus et de sensibiliser les randonneurs au travail de la forêt, au respect de la faune et de la flore.

Pour ce circuit dans une des plus belles régions des Alpes Françaises, il faut compter 6 étapes, chaque nuit étant passée dans une maison forestière différente.

parcours-retrouvance.jpgclic pour agrandir

 

  Rendez vous à Veynes ( Hautes Alpes ) pour cette première étape, assez courte, seulement 10 km, mais relativement pentue dès le départ.

carteclic pour agrandir

Depuis notre lieu de rendez vous, nous allons rejoindre la maison forestière d'Agnielles, notre première étape. Le temps est au beau, il fait même très chaud mais la météo locale n'est pas très optimiste pour le lendemain et encore le sur lendemain. Mais à chaque jour suffit sa peine, pour l'instant nous sommes impatients de partir en montagne, nous isoler du bruit de la ville, des infos, des élections, loins de tout, et même si le confort ne sera certainement pas celui d'un hôtel multi-étoilé, nous serons au coeur de la forêt en contact direct avec la nature et ça...ça n'a pas de prix !

Tous les participants sont à l'heure, impatients de partir en montagne le plus vite possible,  c'est de bonne augure. Le  groupe est constitué de randonneuses et randonneurs individuels qui viennent de tous horizons et à part Yvette et moi qui marchons souvent ensemble, personne ne connaît personne.

veynes---agnielles 4927 [640x480]

Cyrille notre guide fait un rapide topo et voilà notre petit groupe qui traverse le village pour rapidement se retrouver sur le GR94D qui file en grimpant vers le col de Cuberselle.

Adieu la ville, adieu la soi disant civilisation, bonjour la Nature sous toutes ses formes y compris la moins confortable.

veynes---agnielles 1370 [640x480]

Très vite le groupe se met en file indienne et les premiers contacts se nouent

veynes---agnielles 1372 [640x480]

malgré la pente rude et la chaleur, ça discute pas mal et les affinités commencent à se dessiner. Ceci dit, malgré quelques différences d'âge, d'endurance à la marche, de lieu de provenance, le groupe sera soudé et fera preuve de grandes qualités humaines tout au long de cette semaine.

 

Veynes est à nos pieds

veynes---agnielles 1376 [640x480]

c'est fou la vitesse à laquelle nous grimpons sur la croupe qui surplombe le village, Cyrille, notre guide, grand bavard devant l'éternel , est intarissable, il connaît son affaire c'est sûr, et ce sera prouvé tout au long de ce périple.

Les jours à venir nous montrerons qu'il ne sait pas rester sans parler mais chose rare, ce n'est jamais pour ne rien dire et avec humour ce qui ne gâche rien.

Panorama-1-montagne-d-Aurouze--640x480-.JPGmontagne d'Aurouze

Les amateurs de fleurs sauvages sont comblés, le Devoluy en cette saison est complètement fleuri, Yvette et Cyrille nous servent de guides botanistes, croisant leurs connaissances et nous en faisant profiter.

veynes---agnielles 1391 [640x480]

laitue sauvage

veynes---agnielles 1384 [640x480]

Melisse

veynes---agnielles-1387--640x480-.JPG

Premier arrêt au col de Cuberselle, afin que tout le monde prenne un peu ses marques et Cyrille en profite pour que nous nous présentions sommairement.

veynes---agnielles 4952 [640x480]

certains en profitent même pour croquer quelques raisins secs, histoire de prendre des forces... ou par gourmandise ! ( en réalité je ne suis pas en train de manger des raisins secs mais un morceau de champignon cru, un pissacan délicieux   )

veynes---agnielles 4988 [640x480]

Reprise du parcours dans la forêt, direction le col de Combe noire, le sentier est vallonné, jamais difficile mais demandant tout de même un peu d'expérience et d'endurance

veynes---agnielles 1403 [640x480]

 

veynes---agnielles-1398--640x480-.JPG

  Cytise

veynes---agnielles 1377 [640x480]

marguerites

veynes---agnielles 1396 [640x480]Silène et Raiponce

veynes---agnielles 4958dompte venin [640x480]

Dompte venin

veynes---agnielles-1400--640x480-.JPG

Ancolie

veynes---agnielles 1405 [640x480]Passé le col de Berthaud, le vallon d'Agnielles s'ouvre devant nous, profond, tout en bas, la maison forestière nous attend.

veynes---agnielles 1407 [640x480]

contrairement aux apparences, la seule construction en état est la maison de l 'ONF, pourtant, vu d'ici Agnielles semble un minuscule hameau, mais seul, le souvenir de son passé l'habite.

Le pan de mur vestige de l'église du village veille sur un cimetière probablement oublié de tous.

La piste forestière serpente dans la forêt et fait la liaison avec les zones bûcheronnées et les autres maisons forestières appartenant à l'ONF.

veynes---agnielles 1416 [640x480]

l'accès à notre gîte est rustique à souhait et inévitablement fleuri, le sainfoin abonde.

veynes---agnielles 1417 [640x480]

Très belle bâtisse, superbement restaurée sur ses bases, la maison d'Agnielles est une véritable invite à un séjour en forêt.

veynes---agnielles 1433 [640x480]

Après installation, petite visite des lieux, bien sûr, le cimetière est l'objet de curiosité, de toutes façons il n'y a pas beaucoup d'autres choses à voir.

Se balader en ces lieux, autrefois occupés, vivants, me laisse toujours un sentiment difficile à exprimer. Que je foule ces terres où des femmes et des hommes ont vécu ne me laisse pas indifférent.

veynes---agnielles 1427 [640x480]

La végétation y abonde mais régulièrement entretenu par l'ONF (?) le cimetière n'est pas digéré par la nature et marque encore la présence de familles qui ont vécu, travaillé, aimé mais aussi souffert dans ces hameaux de montagne.  

veynes---agnielles 1431 [640x480]seringa

veynes---agnielles 5005knautie [640x480]knautie

Leur exode a quasiment la même raison dans tous les hameaux où nous passeront, une désertification de la forêt par l'utilisation abusive des ressources quoique certainement nécessaire pour survivre dans ces vallées coupées de tout.

Ne jugeont pas trop vite, qu'aurions nous fait à leur place, nous qui sommes en train de tuer non pas la montagne du coin , mais la terre entière ?

Au cours du XIX ème siècle, l'état, par l'intermédiaire des Eaux et Forêts,  à organisé le départ de ces familles, vouées probablement à la famine, vers d'autres contrées, et commencé à organiser un reboisement de la montagne. Ce travail forestier, l'entretien de la forêt, sa gestion,  est toujours au coeur de l'action des agents de l'ONF.

Cyrille et Axelle (la logisticienne qui se charge de nous amener les repas préparés par les restaurateurs locaux et de transporter nos bagages d'étape en étape) nous sonnent le rassemblement pour l'apéro puis le repas.

gîte de ...

Repas copieux, simple mais de bonne qualité où l'ambiance de ce premier soir passé en commun se "décoince", chacun étant parfaitement mis à l'aise par nos sympathiques "encadrants" et la bonne humeur de tous.

Cyrille,  en parfait chef d'orchestre sait mettre les gens à l'aise, plaisanter sans être vulgaire, et va se montrer tout au moins à mes yeux, moi qui suis pour le moins, exigeant en ce domaine, un guide de rando en moyenne montagne exceptionnel. 

veynes---agnielles 1439 [640x480]

Le coucher ne tardera pas, demain une grosse journée nous attend d'autant que la météo prévoit de fortes pluies... et pas trop de chaleur.

Une première étape qui nous a demandé environ 3h 08 de marche effective ( et  de nombreux arrêts non comptés )  pour 10 km et 688 m  de dénivelé positif cumulé, ce parcours n'étant pas en boucle, le dénivelé négatif est à prendre en compte et se situe aux alentours de 475m.

L'objectif principal tout au long de cette semaine ne sera pas la performance mais de passer de merveilleux moments dans une nature préservée et protégée, de l'apprécier dans la bonne humeur et le respect des autres participants... en fait, tout simplement, de se donner du plaisir ! 


Ce que j'en pense, moi le sanglier des collines ?


Ma première expérience avec  Retrouvance...que du bonheur ! 

 

à suivre...1%20(61)

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 20:56

Une recette, qui en son temps, m'a été suggérée par l'amie Nina d'Istambul, voir son superbe blog , c'est ici clic , c'est donc une recette Turque au demeurant fort agréable et appréciée.

Mes envies de repas  contenant nettement moins de viande m'ont amené à "bidouiller" cette recette pour la garder tout aussi savoureuse ......mais en version exclusivement végétarienne .

J'ai donc utilisé des ingrédients apportant parfums et saveurs douces mais aussi pimentées, un excercice de style que j'aime bien relever.

 

Au premier contact, c'est d'abord, la saveur douce et légèrement sucrée des raisins et des pruneaux, puis en longue bouche comme disent les oenologues, le piment d'Espelette qui revient tout doucement, un régal pour les papilles.

Je rappelle pour les réfractaires aux divers piments que le piment d'Espelette est un piment relativement doux mais surtout extrêmement parfumé, contrairement aux piments Asiatiques ou aux merveilleux mais puissants piments Guyanais.

 

Pour ce repas tout en saveurs, il nous faut :

DSCF3560 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Poivrons rouges et verts, beaux frais et charnus, on exclura donc les poivrons d'hiver pleins d'eau et sans goût.

Tomates du soleil

oignons

Ail frais de préférence

Riz, long, blanc, non parfumé .

Raisins secs Sultanine, pruneaux d'Agen

Poudre de gingembre, piment d'Espelette, persil et basilic frais

Graines de courge bio ou mieux des pignons de pins

Des girolles  en bocaux, à défaut de frais

Huile d'olive

 

Dans cette liste vous remarquerez qu'il n'y a pas les quantités, celles ci seront à adapter en fonction du nombre de poivrons à farcir et aussi de leur taille.


J'ai cuisiné 5 gros poivrons, 3 rouges, 2 verts.

Tout d'abord et pour garnir ces 5 poivrons j'ai mélangé dans un saladier, ou un grand cul de poule,

- 300 gr de riz long blanc, naturel, et cru.

- la chair et le jus de 3 tomates dont on gardera  les parties hautes et basses pour confectionner des capuchons afin de boucher les poivrons farçis.

DSCF3567 [800x600 filigrane couleur aioli]

- 70 gr de raisins secs

- 6 beaux pruneaux d'Agen dénoyautés et émincés

-1 CàS d'huile d'olive

- Du persil frais ciselé finement

- Du basilic frais pareillement ciselé

- Une petite pincée de piment d'Espelette

-1/2 CàC de poudre de gingembre

- sel, poivre.

DSCF3569 [800x600 filigrane couleur aioli]

Mélanger et réserver.

 

Dans une sauteuse faire suer sans brunir 2 oignons jaunes finement émincés dans un peu d'huile d'olive, puis ajouter 2 CàS de graines courge ou de pignons de pins,

DSCF3563 [800x600 filigrane couleur aioli]

100 gr de girolles rincées et bien égouttées.

DSCF3566 [800x600 filigrane couleur aioli]

Laisser revenir un moment sans faire roussir et ajouter dans le saladier.

DSCF3570 [800x600 filigrane couleur aioli]

Couvrir d'un film étirable et mettre au frigo pour 2 heures au moins.

Il faut que toutes ces saveurs se mélangent bien, en effet que ce soit le basilic, le poivre, le piment ou la poudre de gingembre, leur saveur est grandement atténuée par la cuisson, alors autant les laisser diffuser ces trésors avant cuisson et parfumer durablement la farce.

 

Bien laver les poivrons dans un bain d'eau additionnée de bicarbonate de soude, les ouvrir coté pédoncule et les vider de leurs graines et nervures blanches, travailler avec soin pour ne pas percer la chair.

DSCF3561 [800x600 filigrane couleur aioli]

Les placer verticalement dans une grande cocotte, bien les caler.

DSCF3574 [800x600 filigrane couleur aioli]

Remplir les poivrons avec la farce ayant bien infusé, ne pas trop tasser ni remplir à ras bord, le riz va gonfler.

Couvrir de la capuche récupérée sur les tomates, mettre de l'eau salée dans la cocotte, au 1/3 environ de la hauteur des poivrons,

DSCF3575 [800x600 filigrane couleur aioli]

couvrir la cocotte et laisser cuire à feu moyen pendant au moins 1 heure.

Le riz sera le témoin de la bonne cuisson de ces farçis savoureux et surprenants.

 

Sortir TRES DELICATEMENT les farcis de la cocotte et les placer dans un plat de service

DSCF3577 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF3578 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

PXR cadre

Pour une grosse faim, servir un poivron rouge et un vert par convive, ce plat se suffit à lui même.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 19:00

   Avec les beaux jours, les envies de cuisiner les légumes d'été reviennent au grand galop, ce n'est pas encore la pleine saison, mais déjà se trouvent sur les étals, belles tomates, aubergines, courgettes, ail frais etc.

Ce plat très facile à réaliser demande toutefois un peu de travail, bien laver et/ou brosser les légumes dans de l'eau additionnée de bicarbonate de soude, la peau étant utilisée, autant ôter le plus possible de produit de traitement chimique.

Ce tian de légumes du soleil relativement léger peut se consommer tout seul, ou pourquoi pas en accompagnement d'une grillade.

  DSCF5554 [640x480]

 

c'est parti :

 

Pour un grand plat en terre, il faut :

 

1 belle aubergine

4 tomates

1 courgette

1 oignon

1 pomme de terre 

1 boule de mozzarella

parmesan râpé, ou,  pour un plat encore plus léger de la chapelure.

huile d'olive, thym émietté, sel, poivre.

 

L'aubergine, la courgette, la pomme de terre, l'oignon seront coupés en tranches fines, les tomates en tranches un peu plus épaisses, il faut donc prévoir nettement plus de tomates que d'aubergines.


L'aubergine, courgette, oignon, pomme de terre sont coupés en tranches fines car leur cuisson est plus longue que la tomate, laquelle coupée plus épaisse va rendre du jus et éviter que ce tian ne soit trop sec.


DSCF5556 [640x480]

L'utilisation de la mandoline est recommandée pour aller un peu plus vite et avoir tes tranches d'épaisseur égale.

Couper la boule de mozzarella en tranches fines, opération facilitée en la plaçant 1 heure ou 2 au congélateur.

 

Dans le plat allant au four, déposer un mince filet d'huile d'olives, d'eau et d'herbes de Provence, y ciseler une ou deux belles gousses d'ail frais.

DSCF5558 [640x480]

Dans le plat, disposer les tranches alternativement et verticalement, aubergine, courgette, tomate, mozza, oignon, pomme de terre, puis de nouveau aubergine etc.

DSCF5559 [640x480]

Tasser un peu les rangs, s'il reste un peu d'oignon, le hacher moyen et en disperser sur les légumes, faire de même avec une gousse d'ail supplémentaire.

DSCF5560 [640x480]

puis saupoudrer généreusement de thym émietté

DSCF5563 [640x480]

saler éventuellement, poivrer et arroser d'un très léger filet d'huile d'olive.

Passer au four pour environ 1 heure à 180° mais en deux temps

40 mn sous couvert d'une feuille de papier cuisson pour éviter un dessèchement rapide des tranches

DSCF5567 [640x480]

20 mn avant la fin, découvrir et saupoudrer en quantité selon convenance de Parmesan râpé, ou éventuellement, de chapelure.

tian cuit [640x480]

Veiller à arroser les légumes d'un peu d'eau si la cuisson semble trop sèche, mais les tranches de tomates épaisses rendent, en principe, beaucoup d'eau...

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 21:40

   Dans les jours à venir nous allons partir pour une grosse semaine de rando dans le Devoluy, abandonnant pour quelques temps nos collines marseillaises, mais avant cette petite pause estivale, nous voulions mettre à notre tableau de chasse, une rando peu connue qui nous faisait envie depuis quelques temps.

Durant les grosses chaleurs, les randos seront raccourcies, voire annulées, alors autant profiter de cette journée où le ciel est légèrement couvert pour aller promener nos chaussures sur les crêtes de la falaise de Cugens.


Quand on part de la vallée st Pons en direction du col de Bertagne, de hautes falaises sur notre droite nous accompagnent, ce sont ces falaises qui nous intéressent, et tout particulièrement un trou quelque part dans la paroi, "le trou du vent" qui laisse  peut être passer le vent mais sûrement le soleil quand celui ci commence à décliner en milieu après midi.

Pas facilement visible, il faut que plusieurs conditions soient réunies, le soleil d'après midi pour qu'il soit éclairé par l'arrière et surtout le bon point de vue, disons que depuis le sentier qui descend de la glacière du Fauge, à un moment donné il est "grand écran", sinon ce cachottier est parfaitement invisible, ce qui lui donne encore plus de charme.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0496 [640x480]

Photo prise depuis le sentier de la glacière du Fauge lors d'une rando précédente

Pour y aller nous ne monterons pas classiquement par le chemin de la glacière mais, à l'opposé du massif, nous partirons du village de plan d'Aups, puis en remontant l'intégralité du vallon de Betton, nous rejoindrons le col de Bertagne, là, le sentier balisé jaune "le Defens" sera suivi. Il va nous faire passer par un joli ressaut "le pas de Cugens" et arrivés sur les crêtes nous allons commencer à chercher ce trou du vent ! Nous avons quelques indications, mais c'est aussi en le positionnant par rapport au point de vue du sentier des glacières que nous allons cerner la zone où il se trouve et patiemment en  longeant le bord de la falaise nous allons finir par le trouver. Une faille d'environ 4 m de large dans la falaise, une arche reliant les bords de la faille et voilà le trou du vent, très difficile à voir tant que l'on a pas mis "le nez dessus" .  carteclic pour agrandir

Mais...commençons par le début, la voiture est garée sur le grand parking public et gratuit au centre du village

trou-du-vent 1257 [640x480]

face au massif de la ste Baume, nous remontons la rue marquée "Ubac" et tout au bout, nous tournons à 90° à gauche pour aller rejoindre un ou deux  gros kilomètres plus loin, la piste du vallon de Betton , elle monte en lacets dans le vallon des cèdres

trou-du-vent 1264 [640x480]

 

trou-du-vent 1260 [640x480]

capucine 

oups... Campanule (merci wiki yvette)

passe au pied de la discrète et bien cachée grotte de Betton, où nous allons y faire un petit détour

trou-du-vent 1265 [640x480]

 

Panorama 4 [640x480]

 

trou-du-vent 1275 [640x480]

 

trou-du-vent 4810 [640x480]

puis nous reprenons notre marche.

Le vallon de Betton est magnifique toute l'année, de gros arbres le bordent, les fleurs abondent et en saison, avec un peu de chance, on peut y trouver des fraises des bois.

trou-du-vent 1281 [640x480]

 

fleur [640x480]

Véronique

trou-du-vent 1283 [640x480]

le sentier est très fleuri, alors notre marche est émaillée d'arrêts photos nombreux.

trou-du-vent 1285 [640x480]

Sainfoin

trou-du-vent 1288 [640x480]

Raiponce

Puis c'est la longue descente vers la route d'accès réservé qui nous conduit au col de Bertagne marqué par le monument des excursionnistes marseillais.

trou-du-vent 1289 [640x480]

De gros nuages gris montent de la vallée st Pons tout en bas, le baou de Bertagne joue à cache cache, il ne fait plus vraiment chaud, une grosse humidité flotte dans l'air.

trou-du-vent 1290 [640x480]

Direction le sentier de la glacière, puis un peu plus bas bifurcation vers la gauche pour suivre le balisage jaune "le Défens" dont la marche est embaumée par les nombreux genêts.

trou-du-vent 1294 [640x480]

Nous filons à flanc de colline, la vue est superbe quoique limitée par les entrées nuageuses

trou-du-vent 1295 [640x480]

dans le brouillard, les barres st Martin

trou-du-vent 1300 [640x480]

le baou de Bertagne semble se battre avec le brouillard et ce n'est pas gagné !

Panorama 1 [640x480]

les falaises de Cugens

trou-du-vent 1301 [640x480]

Ici, il faut prendre à droite...vers le bas contrairement aux apparences

puis c'est l'arrivée au pas de Cugens

trou-du-vent 1304 [640x480]

une dérivation permet de l'éviter mais il ne présente aucune difficulté et sera franchi rapidement.

trou-du-vent 1309 [640x480]dans ce cas de figure, la Gazelle grimpe toujours à toute vitesse, je n'ai pas encore démarré qu'elle est déjà en haut

trou-du-vent 4850 [640x480]

Sur les crêtes, dans le léger brouillard,  notre quête commence, poursuivre sur quelques (??) centaines de mètres,

trou-du-vent 1310 [640x480]

puis un cairn sur la droite ouvre une ligne de cairns passant sur un lapiaz et ce doit être par là !

Pas si simple mais en suivant la bordure de la falaise on y arrive assez vite.

trou-du-vent 1312 [640x480]

de profil l'arche laisse deviner le trou du vent

Grosse joie de l'avoir trouvé, avec peu d'indices mais une bonne estimation de sa topographie.

Longue séance de photos 

trou-du-vent 1317 [640x480]

debout...

trou-du-vent 4859 [640x480]

 

trou-du-vent 1319 [640x480]

assis...ou couché

trou-du-vent 4862 [640x480]

Si on nous voit d'en bas depuis le sentier de la glacière, on doit crier au fou, derrière nous au moins 150m de vide !

trou-du-vent 1324 [640x480]

  puis en bas, devant le trou

trou-du-vent 4869 [640x480]

Pas de pique nique ici, dommage car on ne va pas s'attarder, les nuages arrivent et nous ne voulons pas prendre la pluie sur ces roches qui deviendraient glissantes et dangereuses.

trou-du-vent 1329 [640x480]

le pas de Cugens sera évité pour "voir" comment est le contournement puis une belle éclaircie nous incite à prendre la pause pique nique au pied du pas de Cugens sur un petit promontoire genre nid d'aigle qui nous offre une très belle vue sur les dents de Roque Forcade et le plan des vaches avec Bertagne en premier plan.

Panorama 2 [640x480]

 

trou-du-vent 1336 [640x480]

Retour au col de Bertagne

trou-du-vent 1343 [640x480]

et là descente directe sur le village par le sentier, balisage vert, du "chemin de fer" .

trou-du-vent 1344 [640x480]

Sentier quasi rectiligne en descente régulière jusqu'au plateau fleuri de la Brasque

trou-du-vent 1346 [640x480]

 

trou-du-vent 1354 [640x480]

Marguerites

trou-du-vent 1357 [640x480]

Chèvrefeuille

trou-du-vent 1358 [640x480]

Superbe cèdre juste en face de la ferme de la Brasque, partiellement en ruines.

trou-du-vent 4919 [640x480]

La ferme de la Brasque est déjà signalée en 1560, elle a été habitée jusqu'en 1970 et a donné son nom à l'un des sites miniers du plan d'Aups.

Le minerai de lignite exploité à partir du XVIIIème siècle était acheminé par une voie ferrée à voie étroite jusqu'à la vallée de st Pons, franchissant ainsi le col de Bertagne, l'exploitation s'arrête en 1863.

Les sentiers de rando , coté plan d'Aups et coté st Pons, suivant sensiblement ce tracé portent aujourd'hui l'énigmatique nom de "vallon du chemin de fer" , ce qui est  surprenant quand on n'en connaît pas l'histoire. Vu la topographie des lieux, il est difficile d'imaginer un train ici, fut il minier.

Mais les ressources humaines sont quasi illimitées quand il s'agit de faire vivre un pays, c'était déjà le cas avec les glacières, (j'en ai déjà parlé sur les articles de rando correspondants) ou avec les charbonnières. 

trou-du-vent 4924 [640x480]

aubépines en fleurs et butinées

trou-du-vent 1363 [640x480]

chrysanthèmes de Mykonos (? )

A partir de la Brasque, nous croisons la route privée qui monte aux installations militaires, et autres, au sommet des crêtes et qui nous ramène rapidement au centre du village et à la voiture.

 

Une rando-exploration qui nous a demandé environ 3h55 de marche effective pour 15km24 et un cumul de dénivelé positif de 658m.

 

Dans le village on ne peut rater un magnifique bâtiment juste un peu en hauteur au dessus de la route, c'est  l'ancien couvent.

trou-du-vent 4926Roc-Estello Ancien couvent des soeurs de B

 

Roc-Estello

 

Avant l'Ère Chrétienne, la Sainte-Baume était déjà un lieu de culte.
Le séjour de sainte Marie-Madeleine, puis de saint Jean Cassien (IVème siècle) et la venue d'une foule de pèlerins au fil des siècles, saints, papes et rois, en font l'un des plus importants sanctuaires de la chrétienté. Depuis le moyen-âge, la branche provençale du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle passe par le Plan d'Aups.
Face à ce haut-lieu de pèlerinage, le couvent de Béthanie a été édifié et confié en 1884 aux Dominicaines de Béthanie (fondées en 1865 par le père J.-J. Lataste).
Après un siècle de vie contemplative et d'adoration, les moniales ont transmis le flambeau à une association chrétienne : le « CAP », et la propriété a reçu le nom de « Roc-Estello ».
Fondé en 1974 par Geneviève Péan et le père Jean-Marie Donadeï, le « CAP » regroupe des chrétiens soucieux de transmettre les valeurs auxquelles ils croient par les activités éducatives et culturelles. En 1979, nait le « CAP de Provence », qui rachète l'ancien couvent dans un triple objectif :

ACCUEIL, RESSOURCEMENT, FORMATION


Après le décès de Geneviève Péan (inhumée dans la chapelle en 1993), le noyau responsable est érigé canoniquement en « association privée de fidèles » « Roc-Estello » par l'évêque de Fréjus-Toulon, Monseigneur Joseph Madec, confirmé par son successeur.
La grotte mariale de Roc-Estello, réalisée par le vénérable Père Vayssière et consacrée le 15 août 1924, a été officiellement jumelée avec celle de Lourdes par le Recteur des Sanctuaires et l'évêque du Var en 2004. Elle a reçu de Mgr Dominique Rey les indulgences qui en font un sanctuaire. Nombreux sont les pèlerins qui viennent chercher les grâces que Marie y répand.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 19:00

      En cette fin mai, il fait très chaud et randonner dans nos collines, c'est s'exposer à de gros coups de chaleur. Seul le massif de la ste Baume permet des randos assez ombragées, surtout sur son versant Nord.

 

Ce matin là, au départ des trois chênes, tout près de l'hostellerie du plan d'Aups, nous partons pour le Paradis, ce superbe petit plateau encaissé entre de grosses roches de calcaire, pour y aller nous prenons le sentier Merveilleux, balisage jaune, ce sentier a été tracé par le docteur Poucel, amoureux de la nature et de ce massif,  il y a de cela de nombreuses années.

Sur un gros monolithe, une plaque commémorative y a été scellée.

Long de 5 kms ce sentier chemine au pied du massif face Nord et d'Ouest en Est dans une végétation abondante et variée, jusqu'à un grand hêtre foudroyé qui sert encore de repère pour marquer la fin de ce sentier.

A ce niveau soit c'est le demi tour, soit c'est à droite toute pour grimper à travers la forêt en direction du Paradis ( non marqué et non balisé, mais connu de tous les randonneurs) ou vers le pas de l'Aï qui permet par un ressaut étroit de se hisser au sommet des crêtes. Continuer dans la même direction est interdit, il s'agit d'une zone protégée dite "sensible".

carte-copie-1.jpgclic pour agrandir

 

sentier-estruch 0649 [640x480]

sous le couvert des arbres, le sentier merveilleux porte bien son nom

sentier-estruch 0650 [640x480]

Très arboré, ce sentier permet une balade ombragée même au plus fort de l'été.

sentier-estruch 0654 [640x480]

Foudroyé depuis fort longtemps et bien décati, le grand hêtre est un symbole fort en ces lieux. Derriere lui, dans l'éblouissante lumière se trouve le Baou de st Cassien, extrémité est du massif de la ste Baume.

sentier-estruch 0657 [640x480]

L'arrivée au plateau du Paradis est féerique, des tapis de fleurs embellissent ces lieux déjà superbes par eux mêmes.

sentier-estruch 0658 [640x480]

hélianthèmes des Apennins

sentier-estruch 0659 [640x480]

Le Paradis, lui n'a jamais si bien porté son nom, il est tellement fleuri que l'on ne sait pas où marcher de peur d'écraser la végétation.

sentier-estruch 0661 [640x480]

coussin de genêt Corsica et serratules à tiges nues

Nous pique niquons ici, à l'ombre de petits chênes, mais il faut penser au retour et plutôt que de repartir en sens inverse par le même chemin, je propose de prendre un petit sentier bien discret qui semble aller en direction des crêtes, passant juste au dessus du défilé pris en arrivant.

sentier-estruch 0665 [640x480]

 

sentier-estruch 0669 [640x480]

  En effet après un petit peu d'escalade facile nous dominons le sentier par lequel nous sommes arrivés, là aussi les tapis de fleurs sont superbes, le massif de la ste Baume est un joyau à préserver.

sentier-estruch 0671 [640x480]

il nous faut marcher sur la roche, tout en bordure du vide pour les épargner.

sentier-estruch 0674 [640x480]

immenses tapis de genêts Corsica

sentier-estruch 0675 [640x480]

globulaires à feuilles en coeur

sentier-estruch 0678 [640x480]

Ancolie

Puis nous descendons le ressaut du pas de l'Aï pour revenir sur le sentier d'arrivée puis à la première bifurcation à gauche, prendre ( ce n'était pas prévu, mais...j'aime l'innatendu ) le sentier Marcel Estruch qui chemine sur plus de 5 kms, parallèle au sentier merveilleux mais 150 à 200m au dessus et radicalement à flanc de paroi, de nombreux pas de petite escalade le caractérisent, des vires aériennes, des pas équipés de chaîne pour se sécuriser, le tout au bord du vide, ce n'est pas un sentier facile.


gagoff

Attention cette partie de la rando est DANGEREUSE et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages, sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de véritables chaussures de rando adaptées ni bâtons de marche

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe, qui se doit d'être restreint au mieux.

En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience necessaire.


sentier-estruch 0680 [640x480]

Au début, ce sentier est superbe, plus loin aussi, mais l'attention sera portée ailleurs, ici on ne se laisse pas distraire sinon c'est de la casse assurée, par contre le panorama sur le plan d'Aups est magnifique.sentier-estruch 0683 [640x480]

encore quelques photos de fleurs .

sentier-estruch 0688 [640x480]

Mélisse

sentier-estruch 0691 [640x480]

asphodèle

 

Il faut parfois un peu se contorsionner, et s'accrocher...là où c'est possible.

sentier-estruch 0689 [640x480]

rare ici, un passage presque "normal"

sentier-estruch 0693 [640x480]

ce qui est à venir semble inquiétant, il est où le sentier  ?

sentier-estruch 0694 [640x480]

 

sentier-estruch 0695 [640x480]

photo ratée mais trop belles Anthyllides des montagnes ( merci wiki-Yvette pour tes infos  ! )

sentier-estruch 0698 [640x480]

oui le balisage "pointillé jaune" est toujours là !

sentier-estruch 0699 [640x480]

freinage avec les fesses, vraiment efficace !

 

Malgré les apparences, le vrai danger viendrais de l'orage qui menace, nous sommes à flanc de paroi et à 960/980m d'altitude, les orages dans la ste Baume sont spectaculaires.

 

  petit halte pour reprendre ses esprits

sentier-estruch 0704 [640x480]

puis un ressaut pas trop dur

sentier-estruch 0708 [640x480]

une pause "boire" et photo

sentier-estruch 0710 [640x480]

une autre

sentier-estruch 0712 [640x480]

c'est reparti, un regard vers l'arrière, on est passés là ?

sentier-estruch 0713 [640x480]

devant c'est pas mal non plus ce qui nous attend.

sentier-estruch 0714 [640x480]

cette petite cheminée va poser problème, la difficulté c'est qu'il n'y a pas de prise évidente

sentier-estruch 0719 [640x480]

A ton tour !

sentier-estruch 0720 [640x480]

 

  ça y est, c'est passé !

sentier-estruch 0725 [640x480]

mais la partie de plaisir est loin d'être finie, il faut encore faire l'acrobate

sentier-estruch 0726 [640x480]

Passer une vire équipée de chaîne pendulaire

Voilà du sérieux, une longue vire horizontale équipée d'une tout aussi longue chaîne

sentier-estruch 0728 [640x480]

on souffle et on se concentre, pas de regard vers l'arrière

sentier-estruch 0730 [640x480]

remonter un peu, du coup ici ça semble facile.
sentier-estruch 0731 [640x480]
une baume équipée pour le bivouac.
sentier-estruch 0733 [640x480]
longue chaîne verticale, il faut tirer avec les bras et caler les pieds contre la paroi, certainement plus facile à monter qu'à descendre, contrairement aux apparences.
sentier-estruch 0734 [640x480]
exceptionnellement je reste dessous pour aider au "décollage" et caler les pieds sur la première prise, pas facile pour qui mesure moins de 1m70.
Remarquez des noeuds sur la chaîne pour éviter qu'elle ne glisse entre les mains.
sentier-estruch 0737 [640x480]
En regardant la crête, on aperçoit au loin le col de st Pilon, nous ne sommes plus très loin de l'arrivée
sentier-estruch 0738 [640x480]
Il y aura encore une vire, équipée cette fois ci, c'est la deuxième, d'une chaîne pendulaire, mais ici, la difficulté c'est la réception qui se fait dans un renfoncement horizontal (non pas de photo ! )
Nous arrivons presque au bout de ce sentier exceptionnel, mais pris par le temps, je préfère couper court et lorsque  je trouve un semblant de sentier qui descend vers le Plan d'Aups , nous le prenons, il rejoint une piste pour bûcherons, puis en suivant les courbes de niveau arrive tout droit à la chapelle des Parisiens sur le chemin qui relie le chemin des Roys au col de st Pilon, ensuite c'est "promenade", retour aux trois chênes et à la voiture.
Ce sentier est un sentier pour randonneurs très expérimentés, ne craignant pas le vertige et aux pieds sûrs.

Malgré tout, le manque d'avertissement au début du sentier est regrettable, d'autant que faire demi tour n'est pas obligatoirement la bonne solution, en sens inverse ce sentier étant sensiblement plus difficile.


Cette rando en cette saison, est superbe, ce parcours de 15,14 km nous a demandé 6h10 de marche dont plus de 4h rien que pour le retour, il faut dire que nous sommes passés très lentement en assurant bien tous nos gestes et en prenant le temps qu'il faut.

Le dénivelé en cumulé positif est de 785m.

 

alpinisme006

 

A refaire pour apprécier pleinement !

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 19:00

   Il y a plusieurs semaines que nous n'avions pas mis la tête sous l'eau, diverses raisons en sont la cause, mais en ce dimanche de fin mai, nous sommes décidés à y aller !

Nous ne sommes que deux plongeurs, Jluc et moi..Jluc, Mthé nous accompagne mais reste sur le bateau et va réaliser le reportage photo.

Comme, par prudence, nous voulons nous limiter à une toute petite plongée et que j'avais envie de voir les fonds de la calanque de l'Escu après l'avoir vue plusieurs fois de terre et en rando, c'est l'occasion d'y aller.

Ce sera pile ou face, vu que personne ne va jamais plonger là bas, il n'y a aucun historique sur cette plongée.

Soit c'est superbe comme ce qui dépasse du niveau de l'eau, soit c'est désertique...

Ce reportage sur la plongée ne vous montrera pas de photos sous marines, l'APN sous marin étant resté à la maison, mais seulement la mise à l'eau et la sortie de bain des deux "grenouilles" inséparables engoncées dans leur vêtement de plongée semi étanche ! .

 

C'est parti, Corail Noir est mouillé dans la calanque, au pied de la superbe falaise et juste en face du renfoncement où se trouve la citerne d'eau douce, voir la rando ici, clic, pour les explications sur cette citerne.

calanque-de-l-escu 0790 [640x480]

Nous commençons à nous préparer, il fait un temps superbe, mer d'huile et soleil de plomb.

 

Petit lexique très simplifié à l'usage du néophyte :

 

Bloc : bouteille de plongée gonflée à l'air comprimé, environ 230 bars de pression initiale

Stab : gilet gonflable permettant une excellente stabilisation du plongeur à toutes les profondeurs.

Détendeur : appareil respiratoire permettant de ramener la haute pression de l'air contenu dans le bloc à une valeur équivalente à la pression atmosphérique et utilisable, quelle que soit la profondeur.

Ordi de plongée : sorte de montre mais équipée d'un calculateur gérant les paramètres de plongée, profondeur, temps, durée, paliers, température etc...

Combi : vêtement de plongée décliné en trois familles, étanche, semi étanche, humide. Dans notre cas, c'est du semi étanche en 7mm d'épaisseur.

Mano : manomètre permettant de connaître à chaque instant la pression d'air restant dans le bloc.

 

Reportage : Plongée à l'Escu ou ...J.Luc et J.Luc sont dans un bateau !


canoeanim.gif

calanque-de-l-escu 0741 [640x480]

Nous équipons les blocs de leur stab, des détendeurs, du phare et on jette par dessus bord, nous finirons de nous équiper dans l'eau, c'est nettement plus facile et confortable.

calanque-de-l-escu 0742 [640x480]

Pour finir d'enfiler la combi de plongée chacun a sa méthode,

pour moi, la bouteille d'eau savonneuse pour faire glisser...

calanque-de-l-escu 0748 [640x480]

et pour lui, le devenu rare, sac plastique, une espèce en voie de disparition qui va bien manquer aux plongeurs !

calanque-de-l-escu 0750 [640x480]

dans les deux cas, c'est grimace assurée

calanque-de-l-escu 0751 [640x480]

"faut être maso pour enfiler un truc pareil quand il fait 25°C sans vent !"

calanque-de-l-escu 0754 [640x480]

oupsss...mais où il a la tête ? J Luc, réponds moi !

calanque-de-l-escu 0755 [640x480]

Nooon ,ce n'est pas Jonathan livingstone le goéland au décollage, mais séance de fermeture mutuelle de la combi !

calanque-de-l-escu 0759 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0763 [640x480]

Ne rien oublier, l'ordi de plongée, les palmes, la cagoule, le masque...

calanque-de-l-escu 0765 [640x480]

penser à un peu cracher dans le masque pour chasser la buée

calanque-de-l-escu 0772 [640x480]

et puis hop, sourire...enfin à l'eau !

calanque-de-l-escu 0767 [640x480]

en arrière comme dans les films...( saut arrière exécuté seulement pour la photo, vu notre façon de s'équiper, le saut arrière est une absurdité).

calanque-de-l-escu 0768 [640x480]

ou en avant, calmement et en ayant un oeil sur ce qui se passe en dessous, comme il se doit.

calanque-de-l-escu 0774 [640x480]

que du bonheur ...

calanque-de-l-escu 0770 [640x480]

capelage: l'ensemble stab, bloc, détendeurs principal et secours, manomètre, phare il faut savoir où se trouve chaque élément, sans avoir à chercher.

calanque-de-l-escu 0780 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0781 [640x480]

Allez ...c'est prêt, on y va, rdv à la corde du mouillage  et descente.

calanque-de-l-escu 0784 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0786 [640x480]

l'eau très claire permet de voir les plongeurs descendre

calanque-de-l-escu 0798 [640x480]

Les fonds sous marins dans cette calanque sont faits de gros blocs rocheux empilés, ce qui devrait théoriquement, abriter une belle vie sous marine mais la faible profondeur, moins de 10 m ne permet pas la présence de poissons de belle taille, il faudrait compter au moins le double, dommage.

En allant plus au large, le fond descend lentement mais là, plus de blocs rocheux, le plancher sous marin est constitué de petits cailloux, comme du gravier et c'est désertique.

Nous resterons tout de même 45minutes sous l'eau, explorant chaque recoin, chaque faille, la clarté de l'eau a un effet pervers, les quelques poissons intéressants nous voyant arriver de très loin, surtout nos ombres.

 

Je rappelle au passage que dans tous les cas, il s'agit de plongée d'exploration pour admirer les fonds marins, équipés de bouteilles d'air comprimé le plongeur n'a pas le droit de pêcher/chasser  le poisson ou tout autre chose.

 

Fin de plongée, la faible profondeur atteinte, 18m, ne nous impose aucun palier, mais par précaution, nous ferons une petite halte de quelques minutes sous le bateau, à 3 m , accrochés à la corde du mouillage.

calanque-de-l-escu 0800 [640x480]

Réapparition...

calanque-de-l-escu 0803 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0807 [640x480]

échange des premières impressions

calanque-de-l-escu 0811 [640x480]

décapelage dans l'eau, opération inverse de la mise à l'eau

calanque-de-l-escu 0813 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0815 [640x480]

remontée à bord

calanque-de-l-escu 0820 [640x480]

ouverture de la "boîte"

calanque-de-l-escu 0826 [640x480]

ouf ! de l'air frais, pas de la "conserve" comme celui respiré dans les blocs !

calanque-de-l-escu 0827 [640x480]

gros comment ?...au moins comme ça !

calanque-de-l-escu 0828 [640x480]

maintenant il faut remonter l'équipement à bord et tout ranger

calanque-de-l-escu 0838 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0842 [640x480]

la photographe décide d'aller prendre un bain

calanque-de-l-escu 0846 [640x480]

séance café/brioche au pied de ses superbes falaises, un instant qui n'a pas de prix.

calanque-de-l-escu 0858 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0859 [640x480]

Nous repartons, mais en faisant un petit tour pour admirer les calanques,

l'Escu

calanque-de-l-escu 0850 [640x480]

Melette et ses gabians

Panorama 5 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0863 [640x480]

Nous repartons vers le port de plaisance de la pointe rouge en longeant la côte

le cirque des Walkyries

calanque-de-l-escu 0881 [640x480]

la peu connue, anse de la Piade

calanque-de-l-escu 0889 [640x480]

Podestat

calanque-de-l-escu 0893 [640x480]

la petite calanque des Queyrons

calanque-de-l-escu 0904 [640x480]

Il y a affluence à Marseilleveyre

calanque-de-l-escu 0913 [640x480]

Puis tout là haut, l'ancien sémaphore et le sentier des Douaniers GR98 en bordure de la côte

calanque-de-l-escu 0927 [640x480]

le cap des Croisettes dans la baie des singes

calanque-de-l-escu 0945 [640x480]

l'île Maîre

Panorama 1 [640x480]

puis nous laissons Tiboulen de Maïre ( appelée aussi la Tortue, vu sous cet angle on comprend mieux) sur babord pour virer dans la direction de la Pointe Rouge

calanque-de-l-escu 0953 [640x480]

en vue du port nous croisons la navette maritime

calanque-de-l-escu 0973 [640x480]

Enfin nous arrivons à l'endroit le plus délicat, le lieu d'amarrage de Corail Noir, juste entre la plage et la digue

calanque-de-l-escu 0982 [640x480]

vigilance, il faut "jongler" entre les planches à voile, les dériveurs et les baigneurs imprudents sortis nager dans le chenal, et bien sûr les Zod's de l'école de voile totalement imperméables aux règles de navigation de base.

calanque-de-l-escu 0987 [640x480]

s'enquiller entre les bateaux à l'amarre

calanque-de-l-escu 0994 [640x480]

attacher le bateau

calanque-de-l-escu 1000 [640x480]

montrer que même une "toute petite plongée" nous donne le sourire

calanque-de-l-escu 1007 [640x480]

et ramener le matériel vers les voitures, ça c'est moins rigolo 

calanque-de-l-escu 1034 [640x480]

Fin de l'épisode.

 

Maintenant il faut encore penser à rincer tout le matériel, y compris le bonhomme !

plongeur baignoire anim

Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 22:15

Lors de notre tentative du 17 janvier 2012, nous avions été bloqués par des rafales de vent inouïes et dangereuses au pied de la Candelle,  voir la rando ici, clic.

 

Avec ma complice Yvette, nous voulions trouver et passer ce fameux couloir du Candellon, carte IGN "superficielle", aucun balisage de sentier, peu de renseignements précis sur le Net, seuls quelques topo-guides relativement anciens en parlent. Alors avec notre connaissance du terrain et un peu de pifomètre, ce matin là nous sommes partis pour "nous le faire" !

Par contre nous allons l'attaquer de front, en direct, pas comme pour la tentative  précédente.

 

Direction Luminy, la trace classique des randos en calanques, c'est à dire, parking devant la fac d'architecture, puis la sortie du parc en direction du col de Sugiton, là nous suivons le GR en direction de l'est.

carte2clic pour agrandir

 

Riou

couloir-du-candellon 0534 [640x480]

Assez vite le GR prend de la hauteur, au large Riou se découvre, nous commençons à apercevoir notre cible, coincé entre le massif de la Candelle et le tout petit Candellon, le fameux couloir et accès au col par un passage aérien équipé d'une chaîne.

couloir-du-candellon 0535 [640x480]

Assez vite le GR croise le chemin du Centaure,

couloir-du-candellon 0541 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0538 [640x480]

d'après la carte c'est lui qui dans sa partie Est se rapprocherais le plus de la base du couloir, allons y, faisons même un inutile mais fort agréable détour au pied des falaises et admirer les Jumelles

couloir-du-candellon 4527les jumelles [640x480]

la Cathédrale

Panorama 1 [640x480]

autant de hauts lieux de l'escalade dans les calanques

bivouac "d'alpinistes" au pied de la cathédrale

couloir-du-candellon 0542 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0547 [640x480]

mais bien vite notre objectif reprend le dessus... Le couloir !

Reprenant le chemin du Centaure, nous passons au dessus de la tour de Pise

couloir-du-candellon 0550 [640x480]

Enfin nous trouvons un repère qui nous indique que nous sommes sur le bon parcours, le gros monolithe qu'il nous faut contourner cité dans un vieux grimoire de rando

couloir-du-candellon 0564 [640x480]

et là le couloir s'ouvre devant nous long, étroit, salement pentu il grimpe coincé entre le massif de la Candelle et son Candellon, impressionnant.

Panorama 4 [640x480]

Depuis cet endroit il nous faut redescendre dans un petit vallon coincé entre les roches, pour remonter tout le couloir

 

Terreux, truffé de ressauts, il semble bien rude mais pas dangereux, impatiente la Gazelle file devant et saute de roches en roches.

couloir-du-candellon 0575 [640x480]

il nous faut monter bien souvent en s'accrochant avec les mains

couloir-du-candellon 0580 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0581 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0583 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0584 [640x480]

 

couloir-du-candellon 4582 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0592 [640x480]

Pour prendre une revanche,  nous sortons temporairement du couloir par la droite, au pied de l'arête de Marseille,

couloir-du-candellon 4560 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0594 [640x480]

pour voir où, la dernière fois nous avons perdu de vue le balisage "spécial escalade" fait de Croix noires du sentier du C.A.F,

couloir-du-candellon 4563 [640x480]

Yvette savoure, à juste titre cette petite victoire, sur nous mêmes bien sûr, car en rando, l'adversaire c'est soi même, ses propres craintes et ses propres limites, physiques ou mentales.

couloir-du-candellon 0602 [640x480]

A nos pieds, le "torpilleur" de la calanque de Sugiton

couloir-du-candellon 0597 [640x480]

Nous saluons quelques escaladeurs prêts à grimper sur cette arête mythique,

couloir-du-candellon 0599 [640x480]

c'est ici que le grand Gaston Rebuffat a laissé sa trace indélébile, le  "pas de G. Rebuffat" étant devenu un classique de l'escalade calanquaise.

Notre remontée du couloir n'est pas finie, reste la touche finale, rejoindre le col de la Candelle en sortant par la petite paroi équipée d'une chaîne oblique.

couloir-du-candellon 0604 [640x480]

C'est reparti, retour dans le couloir

couloir-du-candellon 4580 [640x480]

re-grimpette assez courte

couloir-du-candellon 0606 [640x480]

et, ravie de mettre ce passage à son palmarès déjà chargé,  Yvette passe en premier, tout juste si elle me laisse le temps de la filmer.

 

couloir-du-candellon 0609 [640x480]

 

couloir-du-candellon 4584 [640x480]

 

Effectivement c'est plus impressionnant que difficile, la suite du parcours est maintenant classique, sentier escarpé aride et pentu, nous prenons le temps de voir où en sont nos escaladeurs

couloir-du-candellon 0614 [640x480]

ils s'amusent joyeusement sur le sommet de l'arête de Marseille et s'apprêtent à franchir "le pas" qui les mèneras sur la Candelle, un grand écart au dessus du vide.

couloir-du-candellon 0616 [640x480]

Arrivés au col nous voulions aller jeter un coup d'oeil à la cheminée du Diable,

couloir-du-candellon 0617 [640x480]

tout en haut du Val Vierge, la rando est ici, clic, ça vaut le détour, mais assez vite nous renonçons, il fait très chaud et nous avons notre compte de grimpette.

Par contre nous allons jeter un oeil au débouché du couloir entre la Candelle et le Candellon, c'est étroit, à pic mais il possible de monter jusqu'ici par cette voie, sans passer par la chaîne... quoique la chaîne c'est amusant !

Panorama 3 [640x480]

 

couloir-du-candellon 4602 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0626 [640x480]

et puis il faut penser au retour par le sentier des 13 contours, qui, s'il est relativement facile, n'en reste pas moins écrasé de chaleur en ce début d'après midi.

La température ambiante doit avoisiner les 26/27 ° sous abri, alors en plein cagnard et sans vent ...on va griller !

Pause pique nique à l'ombre presque fraiche de la Candelle, puis c'est le retour, comme prévu, le sentier des treize contours est plombé de chaleur, d'autres escaladeurs viennent de passer le pas de G. Rebuffat et filent sur le sommet de la Candelle

couloir-du-candellon 0629 [640x480]

 

couloir-du-candellon 0630 [640x480]

 

couloir-du-candellon 4609 [640x480]

Sentier sympa tout en corniche, promontoire des Américains, superbe vue sur la mer,

Panorama 2 [640x480]

Puis la descente rude au niveau inférieur, il semble que le balisage soit modifié, car nous n'avons pas retrouvé les deux options de descente, par la roche ou l'éboulis, "coup de chaleur" ou réalité, à vérifier une autre fois.

couloir-du-candellon 0631 [640x480]

la Candelle et son Candellon sont maintenant derrière nous, de cette vue nous ne voyons que la moitié du couloir, seulement sa partie supérieure, il y en a encore autant caché derrière le massif de la cathédrale.

couloir-du-candellon 0637 [640x480]

Nous suivons le GR jusqu'au col de Sugiton, repassons devant le jas ruiné, symbole d'une époque où cet endroit était exploité et habité

couloir-du-candellon 0638 [640x480]

et enfin, longue descente sur la piste qui nous ramène au parking de Luminy, assurément une superbe rando franchement sportive et certainement la dernière de la saison dans les calanques, la chaleur y étant  suffocante dès le moindre effort.

Une rando de 3h15  de marche effective et de grimpette "à 4 pattes" dans le couloir  pour environ 11km300 et 598m de dénivelé cumulé positif.

123gifs001

Dire que nous sommes ravis de cette virée ne serait pas vraiment exagéré.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 19:00

   Ce mercredi c'est en pleine forme que nous attaquons cette rando, une rando qui va enchaîner plusieurs balades déjà présentées sur ces pages.

Départ de la vallée st Pons au pied de la ste Baume, ce sera le gour de Brest, le haut du vallon de la galère, le vallon de l'étable, les crêtes de colline blanche, le col de l'Espigoulier, le tour des dents de roque Forcade, le plan des vaches et son gouffre ( plan des masques de son nom provençal, il n'y a jamais eu de vaches là haut, par contre des "masques", enfin, des sorcières, oui, certainement ) , le col de Bertagne, la descente sur la glacière du Fauge, le vallon du Fauge, l'abbaye de st Pons et retour.

Une belle rando qui va "taquiner"  les plus de 1000m de dénivelé en cumulé.

carteclic pour agrandir 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0356 [640x480]

en haut du parc, il faut traverser le pont des Tompines (le vrai, celui du XIIIème siècle, bien caché sous sa protection de bois)

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0358 [640x480]

puis c'est la rude montée du gour de Brest

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0363 [640x480]

quelques virages puis la longue ligne droite interminable et salement pentue

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0368 [640x480]

qui nous amène au pied des falaise de la Galère

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0370 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4336 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0367 [640x480]

il est tôt, le soleil passe tout juste au dessus des crêtes st Martin

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0361 [640x480]

le sentier est bordé de fleurs, il ne fait pas encore assez chaud pour que le chèvrefeuille lâche son odeur suave.

nous coupons la piste qui contourne le massif et c'est la poursuite du parcours sur le sentier qui grimpe vers les crêtes de la galère, sentier fleuri comme il se doit en cette saison.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0381 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0373 [640x480]

Aphyllantes

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0378 [640x480]

genêts

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0382 [640x480]

massif de lilas d'Espagne et de coronilles

redescend derrière pour rester longtemps à flanc de coteau tout en remontant vers les crêtes de colline blanche.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0386 [640x480]

longue montée

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4363 [640x480]

heureusement tout aussi fleuri, les arrêts photos de fleurs sont nombreux.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0387 [640x480]

lin blanc

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0392 [640x480]

carottes sauvages

Le passage en crêtes de colline blanche est toujours un superbe et impressionnant spectacle

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0403 [640x480]

le sentier passe en bordure du vide, loin en dessous, serpente la route qui monte vers le col.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0394 [640x480]

le pic de Bertagne tourne le dos au soleil, nous verrons plus tard qu'il transpire toute l'eau des grosses pluies de ces deux derniers jours.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0404 [640x480]

laitue vivace et coronille

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0408 [640x480]

hélianthème 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0410 [640x480]

hélianthème 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0414 [640x480]

tapis de genêts corse

La végétation est colorée par les multiples fleurs sauvages, et nous attire, mais ce début de rando n'est qu'un prétexte à ajouter des kilomètres à une rando dont le point fort se situe dans le contournement des dents de Roque Forcade pour se hisser sur le plan des vaches, contournement avec un petit pas d'escalade que nous voulons faire connaître à notre complice, Joséphine.

Panorama 3 [640x480]

depuis les crêtes de colline blanche, les dents de Roque Forcade et les falaises sud du plan des vaches

Au col de l'Espigoulier, les choses sérieuses commencent, traversée de la route

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0418 [640x480]

puis c'est la grimpette directe vers la base des dents à la cote 900.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0421 [640x480]

le doigt de Salomon apparaît dans tout sa majesté, nous nous en approchons au plus près

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0423 [640x480]

puis nous allons le contourner par la gauche ( nous avons exploré en son temps "par la droite" et à part de nombreuses égratignures nous n'avons rien trouvé !) .

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0424 [640x480]

le sentier très étroit suit le bas des falaises, au plus près

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0427 [640x480]

cette fois nous n'hésitons plus, pas d'atermoiements, nous filons dans la bonne direction

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0434 [640x480]

lys de st Bruno

asphodèle [640x480]asphodèle

il faut longer toutes les falaises puis, tout au bout lorsque le sentier vire brutalement à droite, prendre le temps d'admirer la jolie grotte, une petite entrée, mais à l'intérieur, une belle salle.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4420 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4424 [640x480]

 

Panorama 1 [640x480]

et filer en rude montée entre les arbres vers le pas d'escalade qui permet de passer à l'étage supérieur, l'extrémité du plan des vaches.

 

 

Un arbre aide bien au démarrage de ce pas, qui, s'il n'est ni difficile ni dangereux, pose souci aux randonneurs de moins de 1m70 au moment du décollage, c'est là qu'on remercie la présence d'une branche horizontale qui dans d'autres circonstances serait un obstacle.

On enlève les mains des poches pour pouvoir s'accrocher au rocher 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0442 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0445 [640x480]

et on termine cette ascension pour déboucher au soleil sur la roche... avec le sourire !

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0448 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0450 [640x480]

Le soleil est maintenant bien sorti, il commence à faire chaud une rude journée s'annonce, le plan des Vaches est lui aussi, merveilleusement fleuri.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4438 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0451 [640x480]

Ce ne sont pas les mêmes fleurs que lors de notre précédent et récent passage, cette fois c'est quasiment un tapis multicolore qui recouvre ce sol pourtant bien aride.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0454 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0459 [640x480]

Nous nous divisons pour essayer de trouver le gouffre des masques, nous savons vaguement qu'il se situe par ici mais où ?

Surprise, la méticuleuse et pertinente Yvette avait noté sur un bout de papier les coordonnées UTM du gouffre, en les reportant sur le GPS, ce fut d'une facilité déconcertante.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4456 [640x480]

 avec la fonction "retour" en cas de perte, c'est  la vraie nécessité d'avoir un GPS en rando, pas pour se balader, le nez collé à l'écran pendant des kilomètres en suivant la petite flèche !

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0455 [640x480]

Superbe gouffre et bien qu'il soit tout au bord du sentier, il est heureusement dissimulé, y descendre demande un bon bout de corde et remonter un peu de matos d'escalade, alors...peut être une autre fois, humm qu'il est tentant  !

Le pique nique tant attendu se fait à mi ombre au col de Cros, de l'herbe, des fleurs, une pause agréable entre amis, pas belle la vie ?

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0467 [640x480]

lin bleu

puis direction le col de Bertagne

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0475 [640x480]

au col de Bertagne, le monument des excursionnistes marseillais

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0473 [640x480]

Dame de 11 heures

la descente dans le sentier ruisselant ( les pluies abondantes des deux jours précédents n'en finissent pas de transpirer de la roche)

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0478 [640x480]

qui nous amène à l'ancienne glacière du Fauge, la source est submergée et nous pataugeons dans la boue.

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0486 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 4484 [640x480]

La suite de la descente se fait bien souvent dans l'eau, nous aurons même à traverser à gué deux cours d'eau qui alimentent temporairement le Fauge

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0499 [640x480]

 

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0496 [640x480]

le trou du vent, dans la falaise de Cugens

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0508 [640x480]

ail rose

puis par le vallon, nous arrivons à l'abbaye

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0512 [640x480]

il se fait tard et nous n'avons pas le temps d'aller jeter un oeil à sa source , elle doit bien couler, c'est certain.

Passage  par derrière pour avoir une autre vision de la cascade moussue

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0519 [640x480]

poursuite sur le sentier principal,

roque-forcade-par-le-vallon-de-galere 0524 [640x480]

le fameux platane aux 7 troncs

en ce milieu d'après midi, les touristes sont nombreux à se promener ici, et enfin retour au parking.

 

Une superbe balade dans cette partie du massif de la ste Baume qui nous a demandé 4h38 de marche effective pour une distance de 15,45 km et un dénivelé en cumulé positif de plus de 1000m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques