Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 13:02

Pour la suite de cette rando (le n°1 c'est ici clic ) je suis donc reparti du sommet du massif de Marseilleveyre, la croix qui trône ici surveille Marseille et la rade sur 360° , le point de vue est superbe mais aujourd'hui le Mistral glacé souffle en furie, rester ici c'est attraper une belle crève à tous les coups !  DSCF4487 [640x480]

Je file en vitesse en suivant le balisage bleu en direction de l'ouest pour rejoindre le col des chèvres où là je redescendrai le vallon de l'Aigle par le tracé vert , ce vallon je ne le connais pas, ce sera une première.

DSCF4490 [640x480]

En attendant je suis bousculé par le vent et parfois obligé de me tenir aux roches, ces crêtes sont assez escarpées et le vent s'en donne à coeur joie.

DSCF4491 [640x480]

 

DSCF4492 [640x480]

Au col des chèvres 

DSCF4495 [640x480]

le sentier qui tombe dans le vallon de l'Aigle est un pierrier qui s'engouffre entre les falaises

DSCF4496 [640x480]

c'est magnifique d'autant qu'au fur et à mesure de la descente, la vue s'ouvre vers l'avant.

DSCF4497 [640x480]

 

DSCF4501 [640x480]

arrive enfin la première vraie difficulté de ce parcours de retour, le Pas du Pin qui va me ramener sur les traces montées ce matin le sentier balisé rouge du vallon du Miougranier.

Assez impressionnant ce passage est à prendre avec sérieux.

gagoff

Avant de s'y engager, surtout avec un gros sac à dos, essayer de repérer où poser les pieds, où est il possible de s'accrocher avec les mains ?

Un très étroit couloir en pente raide 

DSCF4503 [640x480]

juste assez large pour s'y glisser, tombe sur une corniche, elle aussi étroite et à flanc de falaise, dessous...il y a ...un peu de vide.

DSCF4504 [640x480]

Plus spectaculaire que dangereux il n'en reste pas moins que ce genre d'acrobaties demande un peu de technique, et surtout aucune crainte du vertige.

Sur l'étroite corniche, je vois enfin l'inscription qui marque ce passage, photo !

DSCF4505 [640x480]

 

DSCF4509 [640x480]

Une fois passé, ce pas du pin semble beaucoup moins spectaculaire, mais quand même ...

Poursuite du parcours en redescendant le sentier très raide qui va me permettre de trouver le sentier du vallon de st Michel, balisage jaune, pour arriver à ces fameux escaliers des géants qu'il me tarde de connaître, encore une première !

DSCF4514 [640x480]

Le sentier passe entre de hautes falaises, les grottes sont nombreuses, petites ou plus grandes il y en a de partout, un vrai gruyère.

DSCF4517 [640x480]

 

DSCF4520 [640x480]

 

Panorama 3 [640x480]

Une superbe falaise et un pin qui fait l'acrobate pour survivre.

DSCF4531 [640x480]

Voilà, on y arrive !, il faut descendre dans cette brèche.

Au bord d'une petite esplanade je vois enfin l'obstacle, un mur absolument vertical, environ 5m de haut, taillés dans la parois quelques encoches pour les pieds et accessoirement les mains (enfin, pas vraiment "accessoirement", je dirais plutôt "obligatoirement" ) .

Pas de risques inutiles, il est hors de question que je passe ce mur en descente avec le sac sur le dos.

Je le dépose, prends la corde de sécurité que j'emporte avec moi, accroche le mousqueton à l'anneau du sac, j'ajoute mon gros APN, le bâton de marche et je fais descendre le tout lentement, j'accroche l'autre mousqueton à une petite branche souple pour pouvoir tout récupérer si des fois je ne pouvais arriver en bas.

La descente le long  de la paroi est sans problème une fois allégé du sac .

DSCF4535 [640x480]

En bas, je tire sur ma corde, le mousqueton lâche la brindille qui le tenait, je récupère le tout et c'est reparti !

DSCF4536 [640x480]

Enfin , quand je dis que c'est reparti...vu ce qu'il faut dégringoler, je ne vais pas partir en courant !

DSCF4538 [640x480]

 

DSCF4540 [640x480]

T'es bien sympa de m'attendre, mais pour toi c'est facile !

La suite du retour est encore assez délicate,

DSCF4543 [640x480]

Devant

DSCF4542 [640x480]

derrière.

forte pente, sente étroite dans la végétation et dans de gros blocs rocheux, au dessus de ma tête des corbeaux se marrent, on dirait qu'ils disent : regardez moi ce couillon, il va se casser la gueule...eh bien non !

DSCF4545 [640x480]

 

Panorama 4 [640x480]

Enfin je débouche sur la fin de ce canyon, entouré de parois verticales, la piste, maintenant large et en pente douce me ramène au village de Callelongue.

DSCF4555 [640x480]

Il fait beau malgré le vent et le froid, je suis super content de ma rando en solitaire, le comble du plaisir aurait été de partager ces moments, mais se sera pour une autre fois, j'espère.

DSCF4560 [640x480]

 

DSCF4556 [640x480]

 

DSCF4561 [640x480]

Arrivée tout au bout de l'avenue des Pébrons, prise à l'aller ( de toutes façons il n'y a qu'une rue ! )

DSCF4567 [640x480]

Une seule rue et ...une impasse !

Une rando de toute beauté qui m'a demandé 2h50 pour seulement 7,5 km mais un cumul de dénivelés positifs de 732m et des passages nécessairement effectués au ralenti !

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 22:00

Une rando solo où je vais cumuler dans le même parcours plusieurs curiosités et cela sur un assez faible kilométrage, mais en compensation il y aura un dénivelé cumulé positif assez...intéressant.

Des grottes, superbes, des vallons impressionnants et un passage de rando hors du commun pour le promeneur, les Escaliers des Géants.

Cette balade se déroule dans les calanques de Marseille, au départ du village de Callelongue.

Cet article comprenant de très nombreuses photos, je l'ai scindé en deux épisodes, le n°1 la grimpette jusqu'au sommet de Marseilleveyre en passant par les 3 grottes et le vallon du Miougranier, le n°2 sera dédié au retour par le vallon de l'aigle, le pas du pin et le vallon de st Michel, dont les célèbres "escaliers des géants".

Que du beau !

carte--800x600-.jpg Il fait moyennement froid ce matin du 13 février 2012, tout juste -2°C mais le mistral qui vient de se réveiller d'une nuit agitée va se passer les nerfs sur ma pomme  et donner une impression de froid Sibérien.

DSCF4568 [640x480]

 

 

 

 

Dans le village de Callelongue, aller tout au fond du village dans cette rue bien droite " l'avenue des Pébrons" ( un pébron... c'est un poivron en Provence, mais à Marseille c'est un surnom peu flatteur , on pourrait dire brancaci, cherchez un peu dans mon dico marseillais ! ) .

 

 

Tout au bout de cette rue principale et unique

av des pebrons [640x480]

tourner à gauche puis assez vite on s'engage dans la végétation, sur la droite les traces de balisage apparaissent, il y en a pour tous les goûts du rouge/blanc, du jaune du noir et celui qui m'intéresse, le vert .

Ce sentier vert n°1 grimpe raide comme un coup de trique,

DSCF4322 [640x480]

pas de répit pour le randonneur pour arriver  au pied du cirque formé par les rochers. 

Panorama 1 [640x480]

 

DSCF4337 [640x480]

 

DSCF4335 [640x480]

En bas tout au fond du ravin, on peut voir, les fameux "escaliers des géants" et la longue entaille dans la roche qui sera le chemin de retour.

La première grotte, on la voit depuis le village, depuis la mer même, c'est la grotte de l'Ermite.

DSCF4340 [640x480]

Pour y accéder, il faut quitter le sentier et grimper quelques escarpements, ce n'est pas difficile mais...prudence tout de même, la roche est hyper usée donc glissante.

DSCF4341 [640x480]

Un petit malin a eu la bonne idée d'y fixer un bout de sangle, c'est bien utile.

Et hop, me voilà hissé sur la petite plate forme devant l'entrée, je dépose sac et bâton de marche et équipé d'une puissante lampe (de plongée) je m'en vais jeter un oeil dans cette grotte, la dernière fois que j'y suis venu je devais avoir...16 ans !

DSCF4353 [640x480]

La voute est noircie par les fréquents feux de camp, beaucoup de graffitis gravés dans la pierre ou pire dans le calcaire des colonnes, mais surtout plus rien des stalactites ou stalagmites qui ornaient cette grotte, comme les suivantes d'ailleurs.

DSCF4343 [640x480]

 

DSCF4344 [640x480]

les grandes orgues... superbe !

DSCF4349 [640x480]

Mais pour le non spéléo que je suis, il n'y a pas beaucoup plus à visiter,

Panorama 1 [640x480]

Retour vers la lumière et la sortie, admiration devant ce panorama, le rocher des Goudes, les Lames ... ces crêtes rocheuses que l'on dirait découpées à la scie sauteuse.

Maintenant, il faut penser à redescendre, la sangle va encore bien aider .

DSCF4354 [640x480]

Poursuite du sentier balisé en vert, monter descendre, escalader c'est incessant sur ce parcours, où il n'y a aucune partie "à plat".

DSCF4357 [640x480]

 

DSCF4414 [640x480]

Accroches toi !

Très vite,j'arrive au pied des deux autres grottes, la première, la grotte st Michel d'eau douce, puis la grotte de l'ours.

DSCF4358--640x480--copie-1.JPG

 

DSCF4359 [640x480]

l'entrée, plus facile que la première annonce la couleur, ici c'est du beau !

DSCF4360 [640x480]

connue depuis certainement plus d'un siècle

DSCF4363 [640x480]

 

DSCF4364 [640x480]

 

DSCF4365 [640x480]

 

DSCF4368 [640x480]

 

DSCF4369 [640x480]

 

DSCF4373 [640x480]

spectacle un peu "effrayant" dans le seul faisceau de lampe.

DSCF4375 [640x480]

 

stalactite [640x480]

la grotte est toujours vivante, les stalactites continuent immuablement de pousser.

DSCF4386 [640x480]

 

Panorama 2 [640x480]

au sortir de la grotte, c'est un éblouissement de lumière.

Aussitôt, je vais en direction de la grotte voisine, la grotte de l'Ours, plus ou moins dissimulée derrière un gros rocher.DSCF4387 [640x480]

 

DSCF4388 [640x480]

étroite, chaotique, des galeries partent dans tous les sens, cette grotte doit être un paradis pour spéléos.

DSCF4389 [640x480]

 

DSCF4390 [640x480]

Au bout d'une vingtaine de mètres, un puissant courant d'air chaud me saute dessus, il vient des entrailles de la grotte, et comme prévu, l'APN se couvre immédiatement de buée, d'eau que dis je, il dégouline ! Le Fuji S100FS qui en a vu d'autres en Guyane ne se met pas en panne mais impossible de faire des photos convenables.

DSCF4392 [640x480]

on voit nettement la vapeur d'eau qui monte dans la galerie.

DSCF4395 [640x480]

 

DSCF4396 [640x480]

 

DSCF4405 [640x480]

 

stalactite en formation [640x480]

 

DSCF4394 [640x480]

 

DSCF4406 [640x480]

A la sortie, malgré le beau soleil le froid recouvre l'APN dégoulinant d'eau, d'une belle couche de givre , il a bon caractère cet appareil !

DSCF4407 [640x480]

Fin de la série des grottes, je reprends le sentier en direction du vallon de Miougranier puis le sommet de Marseilleveyre.

DSCF4424 [640x480]

Le sentier change de vallon (descente-remontée) passe à proximité de cette grotte bizarre qui me fait penser à une bouche grande ouverte, on y voit même la luette !

DSCF4427 [640x480]

Un peu de végétation, mais ça ne durera pas

DSCF4432 [640x480]

encore des grottes, petites mais nombreuses

DSCF4435 [640x480]

raidillon pour arriver à la petite difficulté du "pas du Pin" que je vais laisser sur ma gauche (flèches rouges = montée, vertes = retour ) , je me le garde pour le retour.

DSCF4437 [640x480]

le parcours continue dans le vallon du Miougranier, rude et longue grimpette quelques beaux points de vue mais aussi quelques ressauts ajoutant un peu de "piquant" à ce circuit.

DSCF4439 [640x480]

 

DSCF4442 [640x480]

 

DSCF4444 [640x480]

Sur le sommet, en face, la baume de la Mounine, lieu d'escalade.

DSCF4452 [640x480]

Bientôt, j'aperçois les ruines de la vigie de Marseilleveyre, elle date du XIIIème siècle et a certainement donné son nom (Provençal) au massif.

DSCF4453 [640x480]

 

DSCF4461 [640x480]

inévitable photo de Riou prise depuis un trou dans le mur.

DSCF4454 [640x480]

Sur la grande dalle de calcaire, parmi les innombrables gravures, la signature de celui qui devient "notre ami" des calanques, Xavier Dechaux, il est passé ici en 1867, 1 an  avant sa mort dans la grotte du cirque de la fontaine de Voire. clic ici .

DSCF4465 [640x480]

Depuis le point de pique nique, à gauche les crêtes et le sommet de " l'Homme mort".

Un mendiant, affamé et frigorifié, vient partager le pain avec moi

DSCF4480 [640x480]

pendant que son ou sa  complice  boit un peu d'eau versé dans un trou du rocher.

DSCF4482 [640x480]

Voilà il ne me reste plus qu'à rentrer, la suite au prochain numéro pour le parcours de retour.


Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 11:00

Une petite douceur  avec ces fruits secs si riches en vitamines, et un peu trop oubliés, ou tout au moins négligés.

Ce dessert franchement gourmand peut se déguster tiède, froid ou légèrement frais.

DSCF4949 [640x480]

 

Les ingrédients :

4 œufs
100 g de sucre +  pour le moule + pour dorer + pour le sirop
60 g de farine
beurre
25 cl de lait
10 cl de crème épaisse
1 pincée de sel fin

Pour les pruneaux au rhum :
25 à 30 pruneaux avec noyaux
1/2 verre de rhum ambré de bonne qualité
le jus d'une orange, soit un demi verre.
1 feuille de laurier
1/2bâton de cannelle
1 clou de girofle

Préparation :
Verser dans une casserole, le rhum, le vrai jus d'orange, la cannelle, le clou de girofle et la feuille de laurier. On y ajoute les pruneaux.

DSCF4950 [640x480]

Porter à ébullition et la maintenir 1 minute puis couper le feu, couvrir et laisser infuser au moins 1 heure. Si préparé la veille c'est encore mieux.

Préchauffer le four à 220 °C.
Beurrer un moule à manqué puis saupoudrer sucre.
Dans un saladier, mélanger les œufs, 100g de sucre, le sel et la farine.
Ajouter le lait en 2 fois, en battant doucement au fouet.

DSCF4952 [640x480]Ajouter la crème, mélanger.
Dénoyauter les pruneaux, puis les mettre au fond du moule.

DSCF4955 [640x480]Pour dénoyauter les pruneaux sans que ceux ci ne collent de trop sur les doigts, travailler avec les mains mouillées.

Dans la casserole avec le rhum restant, ajouter une CàS de sucre et laisser épaissir en sirop assez épais, surveiller avnt que cela ne tourne en caramel, ajouter dans le saladier, mélanger.

La cuisson ayant complètement évaporé l'alcool il n'y a aucune crainte pour donner de ce dessert aux enfants.

Verser l’appareil sur les pruneaux.

DSCF4956 [640x480]Placer au four pour 30 minutes ou plus selon le four.
Après 10 minutes, baisser la température du four à 180 °C
Après 10 autres minutes saupoudrer de sucre et poursuivre la cuisson jusqu'à son terme.


DSCF4958 [640x480]

 


gagoff

Note :

  Les pruneaux se singularisent dans le monde végétal par leur forte teneur en sorbitol (30 % des glucides), un polyol lentement métabolisé par l'organisme. L'abondance de ce composé expliquerait la faiblesse de l'indice glycémique (vitesse de digestion des glucides), tout comme la présence de bore, de fibres alimentaires et de polyphénols.

Les pruneaux contiennent de faibles quantité de fructanes (0,3 %), beaucoup moins que les raisins secs (7 %) mais beaucoup plus que les pommes, les poires et les bananes. Les fructanes sont des polymères de fructose, qui passent à travers l’intestin grêle sans être digérés et se retrouvent dans le côlon où ils subissent une fermentation par le microbiote et stimulent la flore intestinale.

Les glucides du pruneau sont digérés relativement lentement. La mesure précise de cette vitesse de digestion se fait par l'indice glycémique. Plus ce paramètre est bas, plus le glucose met de temps pour passer dans le sang. Le pruneau a un indice glycémique moyen de 52, situé au-dessus de celui du pamplemousse (25) et en dessous de celui du miel (73).

Les pruneaux sont parmi les aliments les plus riches en fibres alimentaires (6-7 % de la chair). Ces fibres se décomposent en fibres solubles (57 % des fibres totales), riches en pectines et en fibres insolubles (43 %), composées de cellulose et hémicellulose. Les fibres sont bien connues pour faciliter le transit intestinal mais elles contribuent aussi à diminuer l'indice glycémique et à baisser le LDL-cholestérol.

Les pruneaux font partie des aliments usuels les plus riches en potassium (621 mg/100 g), un peu moins que les raisins secs, et environ autant que les châtaignes et les noix. Leur teneur en zinc et fer est aussi significative.

Les pruneaux sont riches en polyphénols, composés intéressants pour leur pouvoir antioxydant.

Valeurs établies pour les véritables pruneaux d'Agen, ces valeurs pouvant être altérées par la qualité des sols de culture.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 12:00

Mercredi 8 janvier  (oupss) février, il faisait vraiment froid ce matin là quand nous sommes partis en rando dans nos calanques, à 9h00 la température à l'abri du mistralet est de seulement -3,2°C, elle ne dépassera pas 0,8°C dans la journée mais le vent lui, va prendre de la vitesse, augmentant considérablement la sensation de froid.

Qu'importe, nous y allons !


Il existe encore quelques sentiers que nous n'avons pas parcouru ( oui, ça existe ! ) et il y en a deux , pas très longs que nous voulons enfin connaitre, le Malvallon nord avec la fontaine de Brès aménagée par Xavier Dechaux en 1866 et celui qui grimpe raide pour relier le bas du grand Malvallon avec le col de la Galinette.


Au départ de Callelongue, équipement complet contre le froid !

DSCF4244 [640x480]

La courte pause pique nique se fera au belvédère céleste de Titou Ninou en ayant au préalable, en passant, vérifié que notre "Rêveuse" du pas de la Lèbre a bien résisté aux intempéries.

carteclic pour agrandir

Nous filons vers le massif,

DSCF4245 [640x480]

en partant par le sentier balisé jaune qui monte en direction du vieux sémaphore

DSCF4247 [640x480]

 

DSCF4246 [640x480]

délaissant le GR98 du sentier des douaniers.

Grimpette rude mais facile qui rapidement nous transporte sur les premiers promontoires.

Nous suivrons ainsi ce sentier "jaune n°2" jusquà la bifurcation avec le "vert N°3" peu avant le col de la Selle.

DSCF4248 [640x480]

C'est un parcours que nous connaissons bien mais les points de vues sont toujours aussi beaux à nos yeux et c'est tout juste si le froid nous fait raccourcir le temps passé à admirer le panorama.

DSCF4251 [640x480]

Arrêt rapide au croisement, truffé de grottes, avec le sentier qui monte de la calanque de la Mounine, pour se dire que "un de ces jours" il va falloir se le grimper cet éboulis qui amène au pas supérieur de la Mounine, puis en insistant un peu , au sommet de Marseilleveyre ! Même s'il "parait" que c'est un peu délicat et escarpé...

DSCF4253 [640x480]

 

DSCF4254 [640x480]

 

DSCF4256 [640x480]

Restons sur notre parcours et reprenons la route, dès qu'on s'arrête, le froid reprend le dessus.

Franchissement du joli col de la Galinette où nous arriverons par le bas lors du parcours de retour.

DSCF4257 [640x480]

  Au passage de ce col, un pin bien reconnaissable est plié sous l'effet du vent !

DSCF4260 [640x480]

Laissons la pointe Callot sur notre gauche

DSCF4261 [640x480]

pour enfin arriver à la bifurcation avec le fameux sentier du Malvallon nord, balisé " vert N° 3" nous le prenons dans le sens de la descente, il dégringole de plus de 140m en direction de la tri-furcation du grand Malvallon, du Médian et du Sud que nous remonterons.

La fontaine de Brès aux eaux gelées, ce qui n'est pas étonnant.

DSCF4263 [640x480]

est une petite vasque maçonnée pour recevoir les eaux de suintement de la roche, elle a été réalisée en 1866 par le fameux Xavier Dechaux dont j'ai déjà parlé lors de précédentes randos (voir le col de la Selle, clic) . Son nom, la date sont gravés dans la pierre.

DSCF4266 [640x480]

La descente de ce sentier est superbe

DSCF4268 [640x480]

la vue s'ouvre progressivement sur le Malvallon.

DSCF4269 [640x480]

 

Titou-Ninou-fev-2012 1757 [640x480]

 

DSCF4272 [640x480]

A l'altitude 122 m précise, le sentier jaune N°4 du Malavallon médian est remonté sur quelques mètres pour retrouver le "vert N°4 du magnifique et très minéral Malvallon sud, impossible de ne pas nous émerveiller devant ces sculptures de pierre... le bastion et sa fenêtre

DSCF4277 [640x480]

puis cette tête d'animal au regard pour le moins inquiétant.

DSCF4276 [640x480]

Plus haut nous croisons le sentier non balisé qui file vers le pas de la Lèbre et si d'ici nous voyons déjà que notre Rêveuse est toujours en place

DSCF4278 [640x480]

l'histoire de cette rêveuse, c'est ici, clic.

je veux quand même y aller voir de plus près.

DSCF4280 [640x480]

Avec les violentes rafales de Mistral qui sévissent, il serait imprudent de grimper jusqu'à elle, sur la minuscule crête, elle a bien résisté au gel et à la neige, nous sommes rassurés.

DSCF4281 [640x480]

Nous reprenons notre route vers le belvédère de Titou Ninou , où en principe, nous serons à l'abri de Mistral pour la pause.

A notre arrivée nous avons même droit à un timide rayon de soleil

Titou-Ninou-fev-2012 1767 [640x480]

mais celui ci ne durera pas

DSCF4283 [640x480]

et le vent qui va légèrement tourner commence à rendre la situation incommode.

DSCF4284 [640x480]

La pause sera de courte durée, le temps de se réchauffer avec une soupe brûlante, un bout de fromage et du pain, partagés avec un joli rouge gorge qui nous tourne autour, un café... et c'est reparti.

DSCF4294 [640x480]

 

rouge gorge [640x480]

Nous filons en sens inverse dans ce Malvallon sud jusqu'à la rencontre avec le sentier balisé " jaune pointillé 2b " la descente, mistral de face, sera rapide, il ne faut pas se refroidir.

DSCF4298 [640x480]

le "2b" au départ bien verdoyant, remonte raidasse dans les roches

DSCF4299 [640x480]

vers le col de la Galinette

DSCF4302 [640x480]

où nous sommes passé à l'aller.

DSCF4304 [640x480]

Remontée raide mais agréable,

Titou-Ninou-fev-2012 1797 [640x480]

 

DSCF4306 [640x480]

il faut parfois "mettre les mains" et ça monte d'autant plus vite.

DSCF4307 [640x480]

Reprise du sentier " jaune 2 " du matin en direction de Callelongue, sur nos traces.

DSCF4311 [640x480]

Puis c'est, de nouveau,  la vue sur le vieux sémaphore... l'île Maïre

DSCF4314 [640x480]

 

DSCF4316 [640x480]

et la descente dans les éboulis pour revenir au coeur du village de Callelongue.

DSCF4317 [640x480]

Une rando givrée avec pas mal de "montées et descentes" qui nous a demandé 3h14 de marche effective pour une distance de 10,83 km et un dénivelé cumulé en positif d'environ 750 m.

123gifs001

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 22:00

     Par ces temps de froidure, une belle soupe de pois cassés, avec ce qu'il faut dedans.

Simple et rustique, voilà de quoi réchauffer les boyaux les plus frigorifiés !


Allons y... c'est parti, d'autant que ça se prépare un peu à l'avance.  DSCF1729 [640x480]

 

Environ 300 gr de pois cassés secs et bios de préférence.
150 gr de lardons maigres à 15% de MG maxi.
1  poireau entier, on utilisera le blanc mais aussi le plus possible de vert bien nettoyé.

1/2 oignon
3 ou 4 carottes
2 gousses d'ail
sel, poivre, cannelle à râper,
1 feuille de laurier

crème fraîche, juste un trait dans l'assiette
quelques tranches de pain grillées et aillées... ou non selon les goûts


La veille faire tremper les pois dans un grand volume d'eau froide.
Les rincer
Tailler le poireau, le blanc et le vert en rouelles
Eplucher  les carottes,  et les couper en rondelles.

Emincer le demi oignon

DSCF2776 [640x480]
Dans une casserole faire bouillir les pois, les rouelles de poireaux et les carottes, la feuille de laurier, laisser cuire ensuite  à feu moyen jusqu'à cuisson des pois.
Sinon, plus rapide et tout aussi efficace, avec l'auto cuiseur, mettre tous les légumes préparés, saler légèrement, couvrir largement d'eau, laisser cuire 20mn une fois que le tourniquet tournicote !

DSCF4976 [640x480]Avec une écumoire, prendre les légumes, penser à ôter la feuille de laurier, mixer à souhait selon la consistance désirée, puis rajouter l'eau de cuisson pour donner à cette soupe qui se doit d'être épaisse la consistance désirée.

DSCF4978 [640x480]La soupe de pois cassés est un plat rustique et consistant, celle ci doit donc traditionnellement, être épaisse.

DSCF1745 [640x480]Râper de la noix de muscade, poivrer, saler éventuellement, mais les lardons, même maigres, sont salés.
Dans la poêle, faire revenir les lardons sans gras, inutile,  ils vont en rendre beaucoup puis les sécher sur du papier absorbant et les incorporer dans la soupe.
DSCF4981 [640x480]Dans chaque assiette déposer juste un filet de crème fraîche légère et ajouter deux ou trois tranches de pain grillé et frotté d'ail.
DSCF4987 [640x480]

 

bw43fp69as

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 16:00

Vendredi 3 janvier,(oupss) février, je suis parti en solo dans le massif des calanques, mais coté nord, le versant qui regarde la ville, ce qui n'empêche pas des vues magnifiques sur la rade et les îles quand on est sur les crêtes.

Je voulais faire une petite incursion dans la grotte Rolland et ensuite une belle boucle sur un sentier que je ne connaissais pas, jeter un oeil vers les grottes jumelles, appelées grottes Dechaux puisque c'est dans l'une d'entre elles que Xavier Dechaux s'est donné la mort en 1868, puis plus bas, faire  un tout petit détour vers la Fontaine de Voire.


Vers la fin du XIXéme, Xavier DECHAUX parcourait régulièrement le massif des calanques. Né à Marseille, il avait pour habitude de graver son nom suivi de la date en divers endroits du massif. On peut voir sa signature un peu partout dans les calanques, au sommet de Marseilleveyre, à la fontaine de Brès,  à la fontaine de Voire. Sa signature est vue aussi à la Grotte du Trou d’Argent sur la montagne de la Baume à Sisteron .

Xavier DECHAUX mit fin à ses jours dans une des deux grottes jumelles du cirque supérieur de fontaine de voire d'un coup de pistolet .

Une échelle lui permit de pénétrer dans la grotte, restée en place, elle attira la curiosité d'un chasseur qui, 20 jours plus tard, fit la macabre découverte.

L'affaire finit dans les journaux de l'époque et les grottes prirent le nom pour la postérité.

Je vais partir du sentier balisé en vert qui débute juste à l'entrée du magnifique parc de la campagne Pastré, entre la Pointe Rouge et la Madrague Montredon, le retour se fera au même endroit mais par un autre sentier.

carteclic pour agrandir, détails sur la carte IGN au 1/15000ème,  spécial calanques

Dans le parc, les étangs et la cascade sont gelés, il n'y a pas encore de soleil et cet endroit d'ordinaire lumineux est gris et triste.

Le sentier balisé vert passe en bordure droite du parc, et même si le balisage n'est pas trop marqué

DSCN3568 [640x480]

 

DSCN3570 [640x480]

il suffit de suivre la clôture pour arriver à une autre barrière, qui marque l'entrée dans le massif des calanques, la différence se fait rapidement sentir, la piste devient un sentier rocailleux, la pente est raide.

DSCN3571 [640x480]

 

DSCN3576 [640x480]

Passage devant quelques ruines, puis après une belle grimpette, on rejoint le sentier balisé noir N°5 qui monte en direction de la grotte Rolland.

DSCN3580 [640x480]

En haut des falaises il reste encore quelques traces des dernières chutes de neige, mais ce que je ne sais pas encore c'est qu'il y en aura d'autres dans les jours à venir !

DSCN3582 [640x480]

Bruyère en fleur et sol enneigé.

Encore de la grimpette entre les parois rocheuses puis en sous bois, et là sur une esplanade droit devant c'est le vide !

Le sentier tourne à droite et bientôt, un petit cairn signale la sente qui descend en direction de la grotte.

Au bord de la falaise, l'entrée de la grotte apparaît une dizaine de mètres plus bas, cachée partiellement par un figuier qui attend les beaux jours pour se refaire une parure feuillue.

DSCN3584 [640x480]

La descente dans cet escarpement, sans être vraiment difficile est rendu délicate par le gel, les rochers humides d'ordinaire sont couverts d'une fine pellicule de glace.

DSCN3587 [640x480]

L'entrée de la grotte est béante mais tout de suite la galerie demande à se courber, c'est assez bas de plafond, tortueux et c'est complètement noir, pas un brin de lumière n'y pénètre.

DSCN3604 [640x480]

La puissante lampe emportée se couvre instantanément de buée, dehors il fait environ -3°, dedans la température doit être autour de 25/30 ° avec une très forte humidité. Tout "fume", mes vêtements, l'APN, la lampe.

L'appareil photo censé immortaliser cet endroit se met en panne à cause de l'humidité dans le bloc optique ( ça ne serait pas arrivé avec mon Fuji S100FS le baroudeur,  mais le petit Nikon lui, il est fragile le pôvre !).

Je pénètre d'environ 30 à 40m dans le boyau, mais il me manque une lampe frontale, car j'ai besoin de mes mains pour ne pas glisser sur le sol argileux et mouillé, la chaleur est suffocante.

Devant la tranchée dans laquelle il faut descendre pour aller à la chambre du Diable, je renonce, seul et avec le sol glissant je risque de ne pas pouvoir remonter.

Note :

j'en reparlerai de cette grotte dans ma rubrique "Marseille d'autrefois", elle était déjà connue au XIXème siècle par les randonneurs buveurs d'air de la région, voici en Provençal ce que l'un d'entre eux en disait :

Daise de faire resquieto

Car dou moumèn que sias alin

Coumo es pu nègre qu'un toupin

E que li mandarias pa'n chin

Fau leu abra quauquei brouquèto

Vous asredessias pas d'un bound

Sens lume et sens pegoun

Car sauprias leù plus coumo faire

Per sourti d'aquel embouttaire !

 

Ce qui résume bien ma façon de penser quand je suis arrivé devant le trou !


Dommage mais ma curiosité étant à son maximum, je reviendrai, équipé convenablement.

En " jonglant", j'arrive à prendre quelques photos mais la buée est plus rapide que moi.

A la sortie de la grotte c'est une claque glacée qui m'attend, le vent s'est levé et il arrive droit devant, depuis le vallon de la grotte Rolland, énorme contraste de température.

DSCN3605 [640x480]

La vue est magnifique d'ici, le petit balcon en sortie de la grotte offre un panorama splendide sur toute la rade Ouest de Marseille.

DSCN3606 [640x480]

Remontée par l'escarpement, c'est plus facile qu'à descendre, et je continue mon chemin en direction du col de la Selle et ensuite direction le sommet Ouest de l'Homme mort".

Le sentier est facile, sous les pins

DSCN3611 [640x480]

quelques plaques de neige sont encore présentes et contrastent avec la bruyère en fleur.

Passé le col de la Selle, le vent que j'ai dans le dos, me pousse, et devant moi le raidillon qui permet d'accéder au sommet Ouest me semble, du coup, nettement plus facile à grimper, malgré les passages enneigés.

DSCN3617 [640x480]

Le mistral souffle maintenant assez fort, mais curieusement il ne dégage pas le ciel qui reste sale d'une brume grisâtre étrange, j'ai rarement vu cela.

DSCN3618 [640x480]

Sur les crêtes de l'homme mort, je profite d'un abri et d'un peu de soleil pour réchauffer ma vieille carcasse avec un café chaud. il fait vraiment froid !

DSCN3627 [640x480]

Le cairn qui marque le sommet Ouest de l'Homme mort.

DSCN3629 [640x480]

A droite, le passage délicat qui descend vers les 3 arches du Malvallon médian.

DSCN3632 [640x480]

Vue plongeante sur le Malvallon, malgré cette étrange brume grisâtre

Panorama 3 [640x480]

Ensuite direction le nord du versant, je quitte la façade tournée vers la mer pour celle que je connais un peu moins qui surplombe la partie sud de la ville.

DSCN3637 [640x480]

Le sentier descend de manière vertigineuse, passage au dessus de grands vallons profonds puis remonte le long des crêtes

DSCN3639 [640x480]

 

DSCN3640 [640x480]

 

DSCN3642 [640x480]

 

DSCN3644 [640x480]

pour retomber en direction de la station d'épuration de Marseille

DSCN3654 [640x480]

 

DSCN3645 [640x480]

vire vers l'ouest pour contourner "les 3 pics"

DSCN3659 [640x480]

passe en forte descente au pied d'une falaise abrupte, c'est ici que la carte m'indique que se trouvent les grottes jumelles dites grottes Xavier Dechaux, celui ci s'étant donné la mort dans l'une d'entre elles.

Je remonte en direction de ces grottes, en direct, me frayant un passage dans la végétation basse, mais en approche je m'aperçois que je ne peux raisonnablement y accéder seul et sans équipement, d'autant que le mistral souffle très fort en rafales qui me déstabilisent.

DSCN3662 [640x480]

A regret je reprends le sentier qui file tout en bas vers le cirque de la Fontaine de Voire

DSCN3667 [640x480]

un aller retour rapide à la fontaine pour y jeter un coup d'oeil, ce n'est pas sur ma route.

DSCN3670 [640x480]

La fontaine de Voire... et non d' "Ivoire".

Retour au pied des falaises par l'étroit couloir taillé dans la roche

DSCN3675 [640x480]

où en espérant trouver un peu d'abri je pique nique en vitesse, complètement congelé, la température réelle ne dépasse pas zéro degré et je suis au vent.

Poursuite du parcours en remontant le sentier balisé rouge qui surplombe le vallon de la Jarre

DSCN3681 [640x480]

 

DSCN3688 [640x480]

puis bifurcation sur le jaune vers la droite pour me diriger vers la campagne Pastré.

Panorama 1 [640x480]

DSCN3696 [640x480]

Je quitte la direction générale qui file vers le mont Cervin, le pic de Marseilleveyre , pour descendre en direction du vallon des 3 Gancets.

DSCN3698 [640x480]

Impressionnant le pic de Marseilleveyre vu sous cet angle !

DSCN3700 [640x480]

Le sentier s'engage dans un orifice au ras du sol

DSCN3702 [640x480]

qui s'avère être le débouché "haut" d'une grotte

DSCN3704 [640x480]

qui maintenant forme une sorte de tunnel donnant sur le vide .

Panorama 2 [640x480]

La sente étroite et escarpée dégringole verticalement dans le vallon c'est la "piste des goélands"...certainement parce qu'ils viennent y  prendre leur envol !

DSCN3710 [640x480]

 

DSCN3711 [640x480]

 

DSCN3712 [640x480]

Enfin après quelques beaux passages entre les rochers, le sentier arrive aux abords du parc

DSCN3722 [640x480]

la végétation change, les pins sont immenses, puis le château est en vue, de brique rose il est superbe

DSCN3723 [640x480]

Le Château Pastré:

J.B. Pastré, président de la chambre de commerce de Marseille de 1852 à 1866 et fondateur avec Paulin Talabot, de la Cie des docks, se fit construire une superbe bastide à Montredon, en plein coeur d'un immense parc de verdure.

Son architecte, le Parisien J. Danjoy, l'a voulue sobre et chic avec sa facade de brique et de pierre.

Sous le second empire, les plus grandes fêtes y furent données. Sous l'occupation Allemande, la comtesse Lily Pastré y recevait ses amis musiciens, peintres et intellectuels comme Samson François, Clara Haskil, Darius Milhaud,Ginette Neveu. Après la guerre on y vit aussi, Joséphine Baker et Edith Piaf.

Aujourd'hui le château abrite un exceptionnel musée de la faïence.

je le contourne pour prendre la grande allée d'honneur en enfilade et sortir du parc.

DSCN3729 [640x480]

Une rando givrée qui m'a demandé 3h16 de marche effective pour 11,22 km et un dénivelé positif en cumulé de 676 m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 11:00

Hier, mardi 31 janvier,  sur la Provence il a fait un temps abominable, et même si les "nordistes" vont encore nous charrier en disant que quelques centimètres de neige et quelques petits degrés au dessous de zéro, c'est de la rigolade, eh bien pour nous... NON !

Alors ce matin, mercredi, avec ma complice toujours prête quand il y a une rando "hors norme" en vue, nous sommes partis pour une balade givrée dans le Garlaban, chacun se disant au fond de soi, que s'il y avait un peu de neige se serait pas plus mal.

Au programme, départ de la ferme pédagogique de la Font de Mai, puis l'aride sentier des scolopendres, le Draïoulet et enfin le col de Garlaban, descente par le sentier des excursionnistes Marseillais, le vallon des piches, la grotte de Manon... ( la Manon des sources de Pagnol ! ) pour le pique nique sous abri et retour à la Font de Mai par le sentier du panorama.

Rien de bien extraordinaire mais avec un beau ciel bleu et du froid "comme dans le Nooord" ça change tout.

Le Garlaban sous la neige, ce n'est pas tous les jours, profitons en !

carteclic pour agrandir

La Font de Mai c'est ce vallon froid et humide qui se trouve sur la route entre Aubagne et Eoures, tout près du petit massif du Ruissatel au pied de Garlaban, en plein pays du Pagnol des films cultes mais aussi le pays du petit Marcel et de son complice Lili des Bellons, dans la gloire de mon Père.

Nous garons la voiture sur la petite route, à proximité du parc de la ferme, ce parc est superbe, c'est normal, nous sommes en Pays d'Aubagne, ici on ne rigole pas avec le patrimoine naturel et culturel.

Nous traversons le parc

DSCN3461 [640x480]

Le Mas de la Font de Mai

DSCN3462 [640x480]

Le sentier pédagogique

la température est basse et le vallon complètement à l'ombre, devant nous, sa Majesté le Garlaban arbore une très rare parure blanche

garlaban enneigé [640x480]

vu d'ici l'enneigement semble décliner depuis les fortes chutes d'hier.

DSCN3463 [640x480]

Le vallon "fume" dans les timides rayons du soleil qui peine à se lever.

Asez vite nous arrivons au puits de la Femme sans tête

DSCN3465 [640x480]

et là le sentier des scolopendres commence à grimper, oh joie, en plein soleil, il faut vite enlever une pelure pour ne pas trop transpirer car en haut c'est sûr ça va "cailler".

Cette petite pause est mise à profit pour faire quelques photos, le Ruissatel et à son pied, le mas de Massacan, la maison d'Ugolin dans Manon des sources

mas de massacan [640x480]

devant nous le pic de bec cornu qui essaie tant bien que mal de nous priver des rayons du soleil.

DSCN3473 [640x480]

Le sentier devient poudré de blanc, puis à mesure que l'on monte

DSCN3476 [640x480]

le blanc s'intensifie

DSCN3477 [640x480]

Romarins, cistes, poudrés de blanc

DSCN3478 [640x480]

Même le Taoumé se fait des cheveux blancs, heureusement pour lui, ça ne durera pas.

et arrivés au Draïoulet, tout est blanc immaculé.

DSCN3479 [640x480]

Le Garlaban enneigé sous une couche de 6 cm de belle poudreuse

DSCN3481 [640x480]

presque on regretterait de n'avoir pas emporté les raquettes.

DSCN3484 [640x480]

Sommes nous vraiment en plein coeur du Garlaban ?

DSCN3486 [640x480]Romarin cotonneux, nouvelle variété, ça vient de sortir !

Nous prenons le sentier des excursionnistes Marseillais

DSCN3489 [640x480]

nous le connaissons bien et c'est heureux car le balisage est bien caché sous la neige

DSCN3493 [640x480]

des traces de lapins, de lièvres et d'autres petits amis nous guident, au pas Garrigue

DSCN3497 [640x480]

ce petit escarpement délicat, nous devons regarder à deux fois avant de nous engager, mais la trace est tellement dans nos gènes que nous trouvons notre chemin sans problème

DSCN3505 [640x480]

la neige fraîche n'étant pas encore gelée

DSCN3502 [640x480]

l'accroche est bonne, sans risques de glissades.

La descente pour rejoindre le sentier dans le vallon des piches est rapidement faite, simplement nous aurons un regard étonné en voyant ce qui vient d'être descendu dans cet escarpement enneigé.

garlaban-sous-la-neige 1687 [640x480]

 

garlaban-sous-la-neige 1683 [640x480]

Progressivement la neige diminue pour ne plus être qu'un souvenir épars

DSCN3510 [640x480]

quelques plaques subsistant par ci par là.

DSCN3512 [640x480]

La baume de Passe Temps, en dessous, est déjà ensoleillée.

Le col Salis, finement décoré de blanc marque la frontière, plus haut...la neige, plus bas... le soleil.

DSCN3515 [640x480]

Un peu plus bas, nous quittons le sentier principal pour aller vers la baume du Plantier, appelée, grotte de Manon.

DSCN3516 [640x480]

Un cade superbe, se joue des derniers glaçons.

DSCN3522 [640x480]

 

DSCN3527 [640x480]

 

garlaban-sous-la-neige 1699 [640x480]

Un rocher plat sec et au soleil, voilà de quoi nous attirer pour une pause pique nique bien méritée.

DSCN3529 [640x480]

Ti' rhum arrangé pour l'apéro, vraie soupe de légumes brûlante, fromage, gâteau chouchou voir ici la recette, café, choco et fruits confits. Voilà le menu de ce festin dans nos collines.

Une chienne aux yeux vairons, en vadrouille, va nous tenir compagnie

tina [640x480]

elle va même nous accompagner pendant tout le reste de la balade, Tina, c'est le nom inscrit sur son collier ne cherche que caresses et gourmandises, dédaignant le morceau de pain pourtant généreusement partagé, ne mangeant que le morceau de camembert qui l'accompagne.

Nous remontons au dessus de la baume du Plantier

DSCN3530 [640x480]

passant juste sur le toit de la grotte

DSCN3531 [640x480]

là où le malheureux Ugolin criait son amour à Manon : Manon je t'aime !  pour aller à la grotte du Cerf où une petite vasque recueille l'eau de la source.

Dans la Grotte du Cerf , Marius Brouquier , maçon et ami de Marcel Pagnol , a façonné en 1934 une petite vasque
pour capter l’eau d’une source qui porte son nom .

Sur les bords de la vasque on peut voir les empreintes des doigts de Marcel Pagnol , Orane Demazis , Marius Brouquier et Roger Ledru (merci Yvette de ces précisions) .

DSCN3534 [640x480]

Yvette photographie les empreintes et Tina boit l'eau des collines.

DSCN3539 [640x480]

 

garlaban-sous-la-neige 1712 [640x480]

 

DSCN3543 [640x480]

 

garlaban-sous-la-neige 1714 [640x480]

 

DSCN3546 [640x480]

Retour sur la sente qui va nous emmener en descente jusqu'au col d'Aubignane, regard vers l'arche de pierre qui symbolisait l'entrée du village où Panturle vivait en quasi ermite ( Regain )

arche d'aubignane [640x480]

et direction la Font de mai en prenant le sentier du panorama qui domine le vallon.

DSCN3555 [640x480]

Juste avant la ferme, une aire de battage du blé, reconstituée, porte en cercle de fer cette inscription :

Dix hommes de dix familles ont traîné ici leur blé prisonnier, l’ont foulé sous les pieds des
chevaux , l’ont apuré dans le van du vent, ont broyé les graines entre les pierres plates et
sonores, ont changé le sens de la plainte, ont fait de sa chair une nourriture pour leur chair .

DSCN3558 [640x480]

Très bel hommage à ceux, qui ici, ont fait vivre ces collines pendant des siècles.

DSCN3557 [640x480]

Arrivé à la ferme de la Font de Mai, Tina nous abandonne sans un regard, elle vient de finir sa balade et rentre chez elle.

DSCN3560 [640x480]

 

DSCN3561 [640x480]

Un petit bonjour aux animaux de la ferme

DSCN3563 [640x480]

 

DSCN3564 [640x480]

Il nous reste quelques centaines de mètres à parcourir pour revenir à la voiture.

Une rando avec des passages enneigés, ce qui n'est pas si fréquent chez nous, qui nous a demandé 3 h00 de marche effective pour 11km300 et un dénivelé en cumulé positif de 506m, sans compter un grand bol d'air frais et pur !

Alors on dit : merci la Nature...

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 21:05

Les christophines, ces légumes exotiques maintenant assez bien cultivés chez nous, sont de saison, profitons en.

Après en avoir cuisiné en gratin clic ici , voilà une autre recette, sucrée cette fois ci, un gâteau.

A mi chemin entre le pudding et le clafoutis, il devrait très bien s'accommoder d'une boule de glace vanille bourbon.

 

Christophine, chayotte, chouchou plusieurs noms pour un même produit, chacun choisira celui qui lui convient.

Ce fruit une fois mûr se compose d'une chair ferme, et d'un noyau en forme (et au goût) d'amande, très tendre il peut être consommé sans problème.

D'un faible apport calorique, naturellement pauvre en sodium, ce légume peut être consommé de différentes manières, cru en salade ou  cuit à la vapeur et réduit en purée. La seule limite étant l'imagination du cuistot.

DSCF4885 [640x480]

 

La recette gourmande du gâteau au chouchou

 

2 ou 3 grosses chayottes/chouchous/christophines
100 grs de sucre
250 grs de farine
1 sachet de levure
70 grs de beurre
3 œufs
1 grosse poignée de raisins sec
1/2 verre de rhum ambré de bonne qualité
1 gousse de vanille

 

Dans une casserole, mettre le rhum et un peu d'eau, la gousse de vanille coupée en deux puis fendue dans sa longueur, enfin, les raisins secs.

Porter à frémissement, puis couper le feu, laisser infuser et gonfler les raisins.

 

Bien laver les christophines, les couper en deux et les mettre à cuire 10 mn à l'autocuiseur dans le panier vapeur.

DSCF4889 [640x480]Ensuite, enlever la peau, les écraser sans trop réduire en purée, il doit subsister de beaux morceaux qui donneront un peu de fondant à ce gâteau qui aurait tendance à devenir un peu "estouffe gàri".

DSCF4890 [640x480]

Surtout, bien égoutter les christophines écrasées pour éliminer l'excédent d'eau, ces adorables fruits ayant  la fâcheuse tendance à se gorger d'eau.
Préchauffer le four à 160/180°c, pas plus.

Dans un cul de poule, mélanger le beurre ramolli avec le sucre et les œufs

DSCF4887 [640x480]

ajouter les chouchous en purée

DSCF4891 [640x480]

puis les raisins, réserver le rhum

DSCF4892 [640x480]

Ajouter la farine, la levure

DSCF4893 [640x480]

Remettre la casserole contenant le rhum et la vanille sur le feu avec une belle CàS de sucre et laisser réduire en un sirop léger.

Ajouter dans le cul de poule, bien mélanger tous les ingrédients.

DSCF4894 [640x480]

Dans un moule à manqué beurré et fariné verser l'appareil et enfourner pour 45 mn , bien laisser dorer.

DSCF4896 [640x480]

La lame d'un couteau plantée à coeur doit ressortir quasiment sèche.

DSCF4903 [640x480]

En dessert lors d'une rando enneigée, voilà de quoi se "recharger les batteries" !





Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 21:00

  Un gratin de courge, c'est relativement banal, mais en crumble avec des graines c'est original, ça fait manger des légumes et des graines.
Et surtout c'est fichtrement bon .


Les outils nécessaires :
- un morceau de courge de 800 gr / 1 Kg environ
- 1 pomme de terre
- une saucisse de Morteau facultative pour un gratin végé.
- 2 oignons jaunes , 2 gousses d'ail
- un beau morceau de fromage, j'ai utilisé 1 st Marcellin
- huile d'olive, poivre,

pour le crumble :

parmesan, beurre, farine
- des graines de tournesol, des graines de courges ( se trouvent facilement en magasin bio ) . Elles doivent être naturelles et non grillées/salées.

La mécanique :
Peler, laver et couper en dés la patate
Peler et couper en dés de même taille, la courge.
Mettre les dés de patates,  courge, les gousses d'ail émincées, une ou deux feuilles de laurier,  dans une sauteuse avec un tout petit fond d'huile d'olive et faire dorer en remuant délicatement avec une spatule en bois.

DSCF4775 [640x480]Faire dorer la courge plutot que bouillir évite de faire partir toutes les vitamines avec l'eau de cuisson.
Dans une poele, faire blondir les oignons.

DSCF4777 [640x480]

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger les oignons et les légumes dans la sauteuse continuer à faire mijoter à feu très très doux en ajoutant un verre de vin blanc et laisser compoter à couvert.

DSCF4778 [640x480]Puis, quand les légumes sont bien cuits, écraser grossièrement au presse purée à main  ou avec une spatule et ajouter le fromage coupé en morceaux

DSCF4782 [640x480]

laisser évaporer tout liquide en laissant finir de cuire à découvert si nécessaire.
Ebouillanter la saucisse quelques minutes, puis lui ôter la peau et la couper en petits morceaux.

Faire dorer dans la poele sans ajout de M.G. avec un peu de persil haché.

DSCF4781 [640x480]Les déposer sur du papier absorbant pour enlever le maximum de gras puis les ajouter dans la sauteuse.
Mettre le contenu de la sauteuse dans un plat à gratin et passer au four un bon quart d'heure.

Pendant la cuisson du gratin, préparer le crumble aux graines :
Dans un cul de poule, mélanger 50 gr de farine, 20 gr de beurre froid coupé en morceaux, 30 gr de parmesan râpé, mélanger du bout des doigts, ça va former des grumeaux.
Dans une poele à sec faire griller une petite poignée de graines de courges et de tournesol .

DSCF4791 [640x480]Quand elle sont bien dorées, les laisser refroidir avant de les ajouter au crumble.

DSCF4792 [640x480]Quand le gratin est prêt, verser la préparation à crumble dessus et remettre au four pour 15 mn.

DSCF4793 [640x480]

 

DSCF4795 [640x480]

Servir très chaud avec une salade verte .

DSCF4796 [640x480]

Une idée de préparation de salade verte originale :
avec votre laitue ou salade quelconque, un assaisonnement fait d'huile d'olive, très peu de vinaigre  au miel , du poivre,  des croutons de pain  frottés d'ail ! régalez vous, et vos invités .

 
LES GRAINES:


Il s'agit dans tous les cas de graines ( tournesol et courges ) NON GRILLEES et NON SALEES on en trouve très facilement dans les magasins bio.

 

Les graines de courges que nous utilisons en alimentation sont décortiquées. On obtient alors l’amande de couleur verte.  
Les graines sont très nourrissantes, protéinées (20 à 30 %) elles sont riches en magnésium (Mg), en fer (Fe), en phosphore (P), en zinc (Zn) et en cuivre (Cu), en vitamines A, en thiamine (B1) et riboflavine (B2).

 

 

 



Les graines de tournesol écalées  apportent vitamines et minéraux à profusion, et sont une source d'acides gras essentiels et de phytostérols. Très bon à grignoter telles quelles, ou au petit dej, dans un yaourt, en salade, etc.








 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 22:35

Arriver au sommet de Beouveyre c'est être certain d'avoir un des plus beaux panoramas sur la rade, les îles et Marseille ville, autrement dit une vision à 360° époustouflante.

Situé aux portes des calanques, coté Marseille, c'est un endroit que j'ai toujours négligé, comme c'est dommage ! Voilà cette regrettable erreur est enfin réparée et avec ma complice des randos un tantinet musclées nous avons décidé que nous y reviendrons.

Bèou signifie beau

Veyre signifie voir, vision, vigie... au sens large

Rando musclée car pour y arriver à ce sommet et continuer cette rando il ne faut pas avoir peur de grimper, ce n'est pas de la simple balade, il y a quelques escarpements rocheux techniques, avec des à pics "intéressants" et comme nous avons poursuivi jusqu'au sommet de Marseilleveyre, il a fallu faire quelques acrobaties dont nous sommes devenus il faut bien le dire, un peu "accros".

Le départ de la rando courte en distance mais rude en dénivelé et en pourcentage de pente se fait depuis le quartier sud de la Madrague au lieu dit "le mont Rose".

Sur cette petite route qui mène aux Goudes, juste avant la calanque de Saména, sur la gauche, un départ de sentiers de randos, garer la voiture, c'est ici que l'aventure commence.

Depuis l'esplanade où trône un panneau du CG13 faisant office de plan pour les tracés de randos, nous prendrons le sentier balisé marron ( commun au départ avec le bleu, le noir, le GR51-98 !) mais l'objectif est de rester sur la trace marron jusqu'au sommet de Beouveyre, passant par le col de Moutte.

carte.jpgclic sur la carte pour agrandir.

plus de précisions sur la carte IGN spécial calanques au 1/15000e.

Le départ est surprenant, la région est aride, le calcaire brut et pourtant très vite, le sentier s'engouffre dans une très jolie végétation de pins et de quelques agaves.

DSCF4089 [640x480]

l'élévation est rapide

DSCF4092 [640x480]

au détour de chaque virage, la vue sur Marseille, la rade, et plus proche, la Madrague s'offre à nos yeux ébahis et pourtant habitués.

DSCF4094 [640x480]

 

DSCF4102 [640x480]

Gros coup de zoom sur la Bonne Mère et en dessous, la corniche.

Il faut dire que le mistral de la veille a bien nettoyé le ciel et que l'horizon est d'un bleu parfait.

Très vite les passages en escarpements arrivent

DSCF4103 [640x480]

les uns derrière les autres

DSCF4111 [640x480]

impressionnants mais pas réellement difficiles

DSCF4114 [640x480]

 

DSCF4119 [640x480]

C'est par là, qu'elle me dit ! le sourire en dit long sur ce qui nous attend.

DSCF4120 [640x480]

 

beouveyre 1545 [640x480]

  Ho hisse ! tu n'es pas au bout de tes peines .

DSCF4127 [640x480]

La vue se dégage largement sur l'île Maïre et son Tiboulen

DSCF4130 [640x480]

Très au large... le phare de Planier.

DSCF4134 [640x480]

 

DSCF4135 [640x480]

Nous arrivons sur le devant d'une pointe rocheuse, nous passons de sud en est ,

DSCF4140 [640x480]

rencontre avec la trace jaune qui arrive de Callelongue tout en bas avec l'ancien sémaphore sur son promontoire.

DSCF4141 [640x480]

Longue montée dans un éboulis

DSCF4137 [640x480]

 

DSCF4143 [640x480]

 

beouveyre 1559 [640x480]

 

DSCF4148 [640x480]

très belle vue sur le pas de la demi lune... prochaine rando ?

puis nous arrivons au col de Moutte et enfin à Beouveyre

DSCF4154 [640x480]

 une grande dalle de calcaire, avec la vue à 360°

DSCF4149 [640x480]

nous cherchons la suite du parcours avec une pointe d'interrogation, c'est "à pic" de tous les cotés, par où allons nous continuer ?

A partir d'ici nous allons suivre la trace bleue jusqu'au pas de la Selle.

Dans un mince goulet, entre deux roches dénudées, un trait de peinture bleue nous dit que c'est là...dans ce boyau prolongé par une descente le long d'un câble qu'il faut aller, avec atterrissage sur une étroite corniche .

Nous prenons le temps de nous "en mettre plein la vue" avec le panorama et nous attaquons la descente.

DSCF4157 [640x480]

 

DSCF4158 [640x480]

 

beouveyre 1575 [640x480]

 

DSCF4160 [640x480]

 

DSCF4163 [640x480]

Le sentier est étroit, l' à pic à gauche est impressionnant, mais sans grande difficulté, puis c'est la descente au col des chèvres, un long goulet étroit et escarpé, qui nous jette sur un plateau 

DSCF4164 [640x480]

 

beouveyre 1578 [640x480]

  là encore (comme tout le long de cette rando ) la vue est superbe.

DSCF4176 [640x480]

Remontée en face, un autre goulet

DSCF4171 [640x480]

 

DSCF4174 [640x480]

puis sentier en corniche, quelques escarpements où on passe avec les mains...encore

DSCF4180 [640x480]

et assez vite le sommet de Marseilleveyre est en vue, sa croix le signalant de loin.

DSCF4184 [640x480]

 

DSCF4188 [640x480]

 

beouveyre 1595 [640x480]

Juste en dessous une ruine, l'ancienne vigie qui a donné son nom à ce massif.

Cette vigie du XIIIème siècle avait été construite pour veiller sur la sécurité de Marseille face à l'invasion barbaresque.

Marseille ...veyre, la vigie de Marseille.

Les hommes de garde pouvaient ainsi surveiller plus de 100kms de côte.

Elle fut abandonnée en 1695.

DSCF4185 [640x480]

  l'échancrure dans le mur donne une très belle vue sur les îles.

DSCF4195 [640x480]

Le petit vent, un thermique de midi fait friser la mer.

Toujours en direction de l'est nous poursuivons vers le col de la Selle, pendant une centaine de mètres, dans les escarpements rocheux à répétition

DSCF4199 [640x480]

les traces bleues, rouges et jaunes sont confondues, mais il faut rester sur la bleue.

DSCF4203 [640x480]

Encore des passages en balcon, d'autres avec les mains, c'est un parcours de rando technique et physique.

Juste un peu avant le col de la Selle, en retrait d'une belle paroi verticale nous faisons la halte pique nique, face au soleil d'hiver, le dos abrité du petit vent par la roche.

DSCF4205 [640x480]

La vue est splendide cet endroit est encore bien végétal ce qui contraste avec l'aspect minéral du plateau de l'homme mort, juste en face, et de la pointe Callot qui émerge sur notre droite.

DSCF4208 [640x480]

La pointe Callot et juste derrière, l'île de Riou et son cortège d'autres îles Plane, les Congloués, etc.

DSCF4212 [640x480]

Un pied de bruyère dans son vase de roche calcaire

La reprise du sentier bleu nous fait passer par une crête vertigineuse

DSCF4213 [640x480]

 

beouveyre 1616 [640x480]

puis au col de la Selle nous quittons la trace bleue pour les traces communes jaune et vert qui vont nous emmener dans un joli sous bois de pins

DSCF4221 [640x480]

vers le début du sentier noir N°5 . Ce sentier balisé noir sera suivi dans son intégralité jusqu'au point d'arrivée.

Jusqu'au passage à proximité de la belle grotte Rolland ce sentier est une partie de plaisir, pente douce en descente, sol en terre bien recouvert d'aiguilles de pins, une véritable promenade.

Nous n'avons pas le temps de visiter la grotte Rolland , juste un regard sur son entrée

DSCF4226 [640x480]

et ensuite reprise du noir N°5, à partir d'ici ça se corse, nous allons alterner descentes raides et remontées abruptes, éboulis et escarpements se succèdent, une fin de parcours qui ne donne aucun répit au marcheur.

Le passage devant la Roche Percée nous demande une petite escalade pour profiter du point de vue

beouveyre-1630--640x480-.JPG

 

DSCF4230 [640x480]

 

beouveyre 1632 [640x480]

Contournement par le haut de cette roche puis c'est un pierrier quasi vertical qui nous attend, descente "en crabe" obligatoire, interdiction de se laisser prendre de la vitesse.

DSCF4236 [640x480]

Le sentier passe en bordure de la propriété d'une ancienne usine de traitement du plomb et coupe une cheminée rampante qui court le long de la colline vers son sommet

DSCF4239 [640x480]

les vapeurs dégagées par cette transformation du minerai étaient lâchées tout là haut juste au dessus du village de la Madrague.

DSCF4241 [640x480]

au dessus de la barre d'immeubles, les restes de l'usine et le début de la cheminée rampante, partiellement écroulée.

Cette usine est aujourd'hui fermée et le terrain "devrait" être décontaminé... "devrait"...Nous sommes en quartier sud de Marseille, au bord de la mer, la pression immobilière est intense ici.

L'arrivée se fait exactement au même endroit que le départ dans un espace aménagé à l'aplomb du mont Rose.

DSCF4243 [640x480]

Une rando courte en distance mais au parcours physique, 7,6 kms effectués en 2h50 pour un dénivelé cumulé en positif de 647m.

 


Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques