Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 21:10

Pendant les froidures, faire un clafoutis aux fruits frais est contre nature, alors j'ai composé avec des fruits secs, des abricots en l'occurence.

 Il faut dire qu'ils s'ennuyaient ferme dans le placard de la cave !
DSCN7275--640x480-.JPG
Pour ce clafoutis, j'utilise:

- 400 grs d'abricots secs
- 80 grs de farine
- 100 grs de sucre cristallisé
- 3 oeufs
- une belle poignée d'amandes effilées ( 80 à 100 grs ! )
- un soupçon d'arôme d'amandes amères
- du rhum ambré de bonne qualité.
- un chouïa de beurre.

La préparation :

Tout d'abord, faire cuire les abricots dans une casserole d'eau avec une bonne rasade de rhum ( 1/2 verre ou plus ) pendant 20 mn au moins.
DSCN7276--640x480-.JPGLaisser refroidir dans l'eau de cuisson.

Ne pas hésiter à bien laisser gonfler les abricots dans l'eau et le rhum, c'est important , sinon le clafoutis va vite se transformer en véritable " estouffe gari ".

Pour l'appareil, on va mélanger dans un saladier , la farine, les oeufs entiers,

DSCN7277--640x480-.JPGles amandes effilées, le sucre
DSCN7279--640x480-.JPGet l'arome d'amandes amères.

Préchauffer le four à 180°C
Quand les abricots sont bien gonflés ,les égoutter, et  détacher les deux oreillons,
DSCN7283--640x480-.JPGcelà doit se faire très facilement, sinon ils n'ont pas assez trempé.
Dans un moule à manqué, très légèrement beurré, y déposer les oreillons et recouvrir de l'appareil.

DSCN7284--640x480-.JPG

Enfourner pour 30mn.

Ce clafoutis va se déguster tiède

cadre-abricots--640x480-.JPGet pour les gourmands, accompagné d'une boule de glace de votre choix, mais rhum/vanille pourrait bien faire un mariage heureux.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 20:00

Voilà une rando qui va nous changer un peu de nos "acrobaties" de ces dernières sorties, pas de difficultés majeures mais un parcours bien connu et néanmoins superbe, nous n'étions pas venus ici depuis le mois de mai 2011, et en cette saison la végétation et la lumière sont complètement différentes.

Départ tôt ce matin là du village de la Fève à la sortie de Plan de Cuques, il fait froid, -2°C.

carte2clic pour agrandir

Dès la voiture garée dans le petit parking du village, nous montons à travers la ruelle qui passe entre les maisons

DSCN3373 [640x480]

et nous emmène en passant au dessus du quartier des Maurins, vers le très joli col des hirondelles

DSCN3375 [640x480]

puis la piste filant en légère montée vers le massif du Garlaban, nous laisse découvrir le panorama.

DSCN3374 [640x480]

à gauche, la chaîne de l'Etoile et l'aire de la Mourre, lieu d'entraînement des canadairs, d'où sa couleur rouge donnée par les retardants.

DSCN3376 [640x480]

à droite, Marseille et la rade sortent difficilement de la brume matinale

Dans  un virage à gauche, petite pause pour admirer le paysage qui se découvre devant le cairn où est blottie une statuette de la Vierge.

DSCN3381 [640x480]

Le soleil a du mal à sortir de derrière les collines, tout est encore dans l'ombre humide et glacée de la nuit, le sol est givré et ça craque sous les pieds.

DSCN3380 [640x480]

en face de nous, la falaise haute de la Parloire, encore dans l'ombre,  où nous passerons lors du retour.

Nous quittons la piste pour prendre un  tout petit sentier à droite

DSCN3384 [640x480]

il s'enfonce dans la végétation basse puis de plus en plus raide il nous emmène vers le pas du Goy.

DSCN3385 [640x480]

 

DSCN3388 [640x480]

  les deux gazelles font les "pipelettes"

DSCN3391 [640x480]

L'arrivée à la barre coupée est une bonne raison de faire quelques photos, d'autant que quelques timides rayons solaires arrivent jusqu'à nous.

DSCN3394 [640x480]

 

DSCN3392 [640x480]

Encore un peu de grimpette dans le sentier extrêmement raviné puis c'est l'arrivée sur le plateau, nous irons faire une petite pause au puits de l'Aroumi, ça ne fait pas un gros détour et cet endroit est toujours très beau.

DSCN3401 [640x480]

 

DSCN3399 [640x480]

DSCN3404 [640x480]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit retour sur nos pas, puis reprise du sentier qui mène à une emblavure où il rejoint la large piste qui file en montant vers le col du Tubé.

DSCN3406 [640x480]

 

DSCN3405 [640x480]

La ste Victoire dans les premiers rayons du soleil.

DSCN3407 [640x480]

Aéromorphisme, les cèdres sont définitivement pliés par vent dominant, le Mistral.

DSCN3408 [640x480]

Derrière nous, un alignement de sommets bien connus

sommets--640x480-.jpg

Devant, légèrement sur la droite, le Taoumé.

DSCN3410 [640x480]

Traversée de la piste et descente dans la sente caillouteuse

DSCN3412 [640x480]

 

DSCN3415 [640x480]

qui va arriver au puits du mûrier et de là

DSCN3416 [640x480]

à la grotte sombre... la Baume Sourne.

DSCN3417 [640x480]

Il fait très sombre, comme il se doit à l'intérieur

DSCN3424 [640x480]

mais un rayon de soleil fugitif éclaire la grande salle comme un projecteur

DSCN3427 [640x480]

c'est un moment rare, il faut être là juste à cet instant unique dans la journée.

DSCN3433 [640x480]

à l'extérieur, le soleil est mainteant haut et les cades embaument

DSCN3434 [640x480]

 

DSCN3435 [640x480]

Devant nous, en dessous, le vallon de Précatori et les collines de Marcel Pagnol.

 

Continuant sur le sentier nous arrivons très vite au col situé au dessus de la Baume Sourne et Joséphine en charge d'un emplacement de pique nique part à sa recherche !

Sous les pins, au soleil, la soupe de vrais légumes très chaude sera la bienvenue pour nous réchauffer les boyaux.

Le dessert sera plus que copieux , gâteau des rois et cidre, café et pâtes de fruits.

DSCN3438 [640x480]

Il faut tout de même penser à repartir, finir de boucler ce parcours, nous reprenons la piste en descente vers la plaine de Cheylan, avec vue bien en face sur le pounche des Escaoupres

DSCN3440 [640x480]

 et, après quelques atermoiements pour retrouver le sentier

DSCN3445 [640x480]

celui ci étant caché par une emblavure récente, nous traversons la plaine de Cheylan pour arriver au pas du figuier

DSCN3447 [640x480]

 un petit escarpement rocheux qui nous amène vers un sentier qui file à main droite directement vers les falaises de la Parloire.

DSCN3452 [640x480]

Le sentier passe en balcon au dessus d'un ravin, en face, une falaise concave fait face à une autre falaise plus haute, un cri poussé ici sera multiplié par l'écho que se renvoient les deux falaises, c'est La Parloire.

DSCN3453 [640x480]

la falaise haute à droite

DSCN3454 [640x480]

la falaise basse, à gauche.

Continuant notre route, nous retrouvons le sentier qui descend au pas du Goy et à partir d'ici, le retour sera commun au parcours d'aller de ce matin, le survol d'un Canadair à très basse altitude nous rappelle que les "pompiers volants" ne sont jamais au repos.


Pour cette rando, un classique du genre, il nous a fallu 4h12 pour effectuer les 17,2 km  avec un dénivelé cumulé en positif de 680m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 18:00

Il y a longtemps que je n'avais pas présenté une petite gourmandise sur ces pages, cette fois ci il s'agit d'une tarte "vite faite" utilisant de la pâte feuilletée industrielle, mais une pâte brisée faite à la main serait nettement préférable, pour la tenue et pour la quantité de M.G contenue.


Un pot de confiture de kiwis ,deux excellentes poires Comice et c'est parti.

La confiture étant  artisanale, elle est un peu trop liquide, normal le kiwi ne se prête pas facilement à ce petit jeu, alors pour en faire un fond de tarte qui tienne la route, je vais la faire recuire à découvert un moment dans une large casserole.

DSCF4757 [640x480]

Pendant ce temps, les poires seront épluchées, puis taillées en fines lamelles.

DSCF4756 [640x480]

La pâte sera déposée dans un moule en tôle pour une meilleure cuisson, et avec son papier végétal ce qui évitera d'avoir à beurrer le moule, autant de M.G. de gagnées.

Une fois refroidie, la confiture de kiwis sera déposée sur le fond de tarte, puis, les tranches de poires.

DSCF4759 [640x480]

Un peu de cassonade saupoudrée sur les poires pour donner un peu de couleur caramel.

DSCF4760 [640x480]

Les bords de la pâte seront ramenés vers l'intérieur

DSCF4761 [640x480]

ce qui va avoir comme avantages

de donner plus de tenue quand la portion sera découpée

de donner envie de manger cette partie qui d'ordinaire est délaissée.

de rendre la tarte plus jolie en présentation, tout au moins à mes yeux.

Une étoile de badiane déposée au centre va servir de déco et dégager une très agréble odeur pendant la cuisson.

DSCF4765 [640x480]

Passer au four à 180° pour environ 45 mn , attention plus faible en température et plus longtemps si le plat à tarte est en céramique.

DSCF4767 [640x480]

Le goût frais et légèrement acidulé du kiwi est équilibré par la saveur de la poire Comice, juste rafraichie par un passage au frigo cette tarte est un délice dont on se lèche les doigts...surtout que ça coule, la confiture de kiwis !

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 22:00

Direction la calanque de Port Pin, dans le groupe des calanques de Marseille et non de Cassis, on ne le répète jamais assez, même si ce joyau jouxte la superbe cité balnéaire.

Ce dimanche 15 janvier, le temps est superbe, un beau soleil va éclairer la journée et ...miracle, pas de vent alors que nous sommes en week end !C'est bien connu le dimanche c'est le jour préféré du mistral !

Nous décidons d'une rando qui va nous permettre de faire un peu de marche rapide sur les larges pistes et sentiers qui partent du col de la Gardiole et qui mènent directement à Port Pin, via plusieurs balisages à suivre.

Port Pin, drôle de nom pour une calanque où les bateaux ne peuvent entrer !

En ce qui concerne port Miou sa voisine, là oui  d'accord, c'est plus un port de plaisance (appartenant à  Cassis) qu'une véritable calanque, mais ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a de nombreuses années, dans cette minuscule calanque de port Pin, il y avait un débarcadère pour les bateaux qui amenaient, depuis Cassis,  les promeneurs se baigner ici. Je m'en souviens fort bien, j'étais tout gosse, je me souviens aussi qu'au fond de la calanque, il y avait un petit bar-restaurant. Tout cela a disparu, seules les bases maçonnées du bistrot sont encore là. Mais bon, ne pleurons pas cette disparition, la calanque a retrouvé un petit air de nature préservée, et c'est tant mieux.


Le retour se fera par le superbe et extrêmement sauvage vallon de Gorgue Longue, sentier non balisé.

Le départ ne se fera pas du parking situé au col de la Gardiole, mais depuis l'entrée du parc, juste à l'endroit où se trouve le monument commémoratif à Gaston Rébuffat. La sortie du vallon de Gorgue Longue , donc la fin de rando étant exactement à cet endroit. 

carte2clic pour agrandir

Pour arriver ici, depuis Marseille ou Cassis c'est la route de la Gineste et juste en face de l'entée du camp militaire de Carpiagne, prendre la petite route défoncée qui descend dans le vallon, se garer à l'entrée du parc.

DSCN3265 [640x480]

De là, suivre la balisage rouge qui va nous faire grimper au col de la Gardiole en coupant les lacets de la route.

DSCN3266 [640x480]

 

DSCN3269 [640x480]

Au parking, délaisser la piste de l'Estret à droite, délaisser aussi la piste très fréquentée qui descend vers En Vau  et prendre entièrement à gauche la large piste RDF balisage jaune qui file en pente douce vers Cassis.

DSCN3270 [640x480]

 

DSCN3272 [640x480]

 

DSCN3274 [640x480]

Un peu sur notre droite, la découpe de la calanque d'En Vau, et devant, la M.F. de la Gardiole qui émerge des pins.

Rester sur ce balisage jaune jusqu'à trouver un carrefour de pistes et un balisage vert n°8b ,

DSCN3278 [640x480]

nous sommes à présent juste au dessus de Cassis et en face de nous les falaises de Soubeyranes nous imposent leur prestance.

DSCN3280 [640x480]

Sur l'eau, calme comme dans une baignoire, une poignée de voiliers cherchent, en vain, un peu de vent.

DSCN3283 [640x480]

Sur notre droite, la calanque de Port Miou s'ouvre à nous

port miou [640x480]

 

DSCN3288 [640x480]

L'entrée de port Miou

puis assez vite la piste devient horizontale et longe les crêtes d'une falaise interdite , c'est le front de taille de la carrière Solvay, maintenant fermée, elle fut célèbre pour son très beau calcaire au grain si particulier, la "pierre de Cassis".

Cette pierre a été utilisée à foison dans la région, depuis les constructions les plus nobles jusqu'aux bordures de trottoirs en passant par l'utile, à savoir la fameuse pile marseillaise ( évier taillé dans la masse ) .

pile.jpg

Piles,  qui se vendent à prix d'or aujourd'hui dans les brocantes.

Passé la carrière, le sentier vert rejoint le GR 51-98 et débouche juste au dessus de port Pin

DSCN3290 [640x480]

un sentier caillouteux à souhaits permet d'accéder à la calanque aux eaux turquoise.

DSCN3293 [640x480]

 

DSCN3294 [640x480]

Il fait beau, il ne fait pas froid et encore tout "chaud" de la balade, je décide d'aller prendre un bain !

DSCN3295 [640x480]

DSCN3299 [640x480]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN3302 [640x480]

DSCN3305 [640x480]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN3309 [640x480]

Petite baignade revigorante s'il en est, l'eau doit être tout juste à 14°  puis séchage au soleil sur les ruines de ce fameux bistroquet dont je vous parlais plus haut.

DSCN3311 [640x480]

Pique nique ici, face au soleil dans la délicieuse senteur des pistachiers lentisques

DSCN3317 [640x480]

 

sieste [640x480]

Le retour se fera par le sentier non balisé qui passe en corniche au dessus de la mer

DSCN3320 [640x480]

 

DSCN3321 [640x480]

pénètre dans la calanque de port Miou

DSCN3325 [640x480]

 

DSCN3328 [640x480]

puis longe la carrière pour arriver au parking en bout de calanque.

DSCN3330 [640x480]

 

DSCN3331 [640x480]

DSCN3335 [640x480]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière n'est plus exploitée depuis fort longtemps, mais des galeries existent encore , il y à même quelques équipements.

DSCN3338 [640x480]

Lentement, très lentement, sur ce sol stérile, la végétation revient.

Là tout au fond du parking, un sentier part entre les hautes falaises rocheuses

DSCN3341 [640x480]

c'est le début du ravin de Gorgue Longue, le balisage marron sera suivi jusqu'à une intersection et nous allons le laisser remonter jusqu'au pas des Marmots, nous continuons sur le sentier évident, en face et hors balisage.

DSCN3342 [640x480]

Ce sentier est une véritable rivière de cailloux, la pente est faible mais nous marchons dans un éboulis "à plat" sur plus de 3 km.

DSCN3343 [640x480]

Salsepareille

Peu de traces de passage, cette sente est peu connue, donc assez sauvage et minérale

DSCN3346 [640x480]

les parois calcaires nous dominent sur tout le parcours.

DSCN3349 [640x480]

 

DSCN3351 [640x480]

 

DSCN3354 [640x480]

Plus loin, un peu de végétation semble vouloir résister aux cailloux

DSCN3347 [640x480]

nous approchons de notre but, alors que de gros nuages arrivent et commencent à obscurcir le ciel.

DSCN3361 [640x480]

????

DSCN3367 [640x480]


DSCN3364 [640x480]

Enfin, l'entrée du parc est en vue, nous sommes arrivés, nous n'avons croisé personne.

Pour cette rando nous avons compté 3h02 pour 11,26 km et un cumul de dénivelé positif de 386m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 23:00

Voilà une rando qui nous tenait à coeur depuis quelque temps.

Aller à la calanque st jean de Dieu dite aussi "calanque de l'oeil de verre" ne pose aucun problème au départ de Luminy, tout juste 1h00 de marche, mais...pour continuer un peu plus loin vers le pas de l'oeil de verre et ensuite en  remontant par le début du Val vierge, aller jusqu'à la Candelle, là le sentier  présente déjà un peu plus de difficultés.

Passage de parois en s'aidant d'une chaîne, petits escarpements, aplomb vertical et vertigineux au dessus des flots et des rochers tout y est pour donner quelques frissons.

pourquoi "oeil de verre" ?

Le long de la paroi, à peu près au niveau des deux chaînes consécutives, dans la roche un gros oeil et quelques larmes rouges vous regardent. Le randonneur non averti, y passe à moins d'un mètre mais tellement attentif à la recherche de ses appuis qu'il ne le voit pas !

Ce matin là, mi janvier, toutes les conditions sont réunies, beau temps et le mistral annoncé est encore faible, et surtout , une grosse envie d'y aller voir d'un peu plus près, depuis le temps que ma complice de ce genre de rando m'en parlait, nous allons  pouvoir concrétiser et certainement dédramatiser un peu ce qu'on peut en lire dans les topo-guides.

carteclic pour agrandir

Départ de Luminy, il fait beau mais froid, tout juste 2°C au soleil, la marche rapide sur ce début de piste va nous réchauffer.

DSCF3969 [640x480]

Très vite nous arrivons au col de Sugiton, à gauche trône le mont Puget, 

DSCF3974 [640x480]

puis passant devant le jas ruiné, celui ci nous rappelle qu'il y a quelques centaines d'années, cette partie des calanque était surtout célèbre pour ses cultures en terrasses.

DSCF3977 [640x480]

la vue sur la Candelle se profile au loin, arriverons nous à grimper jusque là ? et surtout à trouver une sentier pour en redescendre, là est la question que nous ne nous posons pas encore clairement, mais qui est sous jacente.

DSCF3984 [640x480]

Vers la mer, juste en dessous de nous, le vent s'engouffre dans la calanque et fait friser la mer, le cap de Morgiou est dans une brume de mer emportée par le vent.

DSCF3982 [640x480]

Petit arrêt à la hauteur de la tour de Pise pour quelques photos de la calanque de Sugiton , du torpilleur et de cet étonnant rocher appelé le tonneau.

DSCF3995 [640x480]

 

DSCF4080 [640x480]

La tour de Pise

DSCF3998 [640x480]

le passage au pied du cirque d'Esculape, cette belle falaise vertigineuse, est assez lent, encombré d'arbres tombés en travers de l'étroit sentier, il faut enjamber et ce n'est pas toujours facile

DSCF4008 [640x480]

les troncs sont lissés par les nombreux passages de marcheurs et la glissade est toujours envisageable.

DSCF4011 [640x480]

 

DSCF4014 [640x480]

Bientôt la calanque est en vue, ses gros blocs détachés de la paroi du Val vierge baignent dans l'eau donnant l'impression d'un immense chaos.

DSCF4019 [640x480]

 

DSCF4022 [640x480]

Petite pause le temps de se préparer à la montée très raide qui va suivre

DSCF4024 [640x480]

puis c'est l'escalade, accrochés aux chaînes toutes neuves posées en remplacement d'un câble qui commençait à rouiller sérieusement.

DSCF4031 [640x480]

 DSCF4036 [640x480]

 

oeil-de-verre-et-candelle 1309 [640x480]

 

oeil-de-verre-et-candelle 1312 [640x480]

Ce n'est pas un passage très difficile mais il demande de bien repérer où poser ses pieds, et d'attendre que la personne qui est devant soit passée, ne pas prendre le risque de se recevoir un caillou sur la tête.

DSCF4038 [640x480]

 Juste derrière Yvette, l'oeil de verre nous surveille.

oeil-de-verre-et-candelle 1313 [640x480]


oeil-de-verre-et-candelle-1352--640x480-.JPG

Au tout petit balcon séparant les deux chaînes consécutives, sur la paroi, l'oeil de verre nous regarde, ses larmes de sang ne nous impressionnent plus !

oeil-de-verre-et-candelle 1317 [640x480]

Plus impressionnante que difficile cette remontée se fera sans souci, en prenant même le temps de s'arrêter pour prendre la pose photo.

Ensuite c'est la remontée du sentier nettement plus facile vers le Val vierge, laissant pour aujourd'hui de coté le passage de la cheminée du Diable nous prenons à gauche un sentier balisé noir ++ qui semble d'après la carte se diriger vers la Candelle.

oeil-de-verre-et-candelle 1321 [640x480]

Petite concertation, nous allons voir ce que ça donne , quitte à faire demi tour si les difficultés nous semblent trop importantes, passage encordés et en rappel,  par exemple .

La sente en balcon au pied de la falaise est étroite et escarpée, ne pas craindre le vertige est de rigueur, mais ça passe sans trop de craintes.

 

DSCF4045 [640x480]

Une première difficulté se présente, une vire sans visibilité du point d'arrivée, rangement des bâtons de marche qui ne peuvent que nous gêner, bien regarder où on assurera ses prises, mains et pieds, face à la paroi et tout ira bien.

DSCF4049 [640x480]

 

oeil-de-verre-et-candelle 1348 [640x480]

Ensuite le sentier étroit, parfois en éboulis et grosse grimpette

DSCF4057 [640x480]

nous emmène au pas d'Alberte là aussi marquage noir++ 

DSCF4054 [640x480]

une fois qu'on à compris comment il faut se positionner pour passer c'est facile, collé à la paroi très étroite, un pied presque à l'horizontale pour donner la poussée nécessaire au franchissement, rétablissement, sourire d'y être arrivé.

DSCF4052 [640x480]

 

oeil-de-verre-et-candelle 1328 [640x480]

 

DSCF4055 [640x480]

 

oeil-de-verre-et-candelle 1331 [640x480]

D'autres escarpement vont nous demander encore un  peu d'acrobatie,

DSCF4064 [640x480]


DSCF4068 [640x480]

 

DSCF4060 [640x480]

 

DSCF4070 [640x480]

puis nous arrivons juste au pied de la Candelle,

DSCF4072 [640x480]

c'est superbe la vue sur la mer est impressionnante, mais...le mistral est maintenant à son apogée, en bas, au loin, nous voyons la mer démontée, mais ici par les effets combinés  des caps  et des couloirs, l'accélération des rafales est au maximum, elles ont tendance à nous coucher par terre, plusieurs fois je me sens déstabilisé, il ne faut pas rester ici, en plus on se gèle !

Nous cherchons la suite du sentier, ça devient de plus en plus difficile, nous descendons un éboulis pensant que c'est par là..non,

oeil-de-verre-et-candelle 1341 [640x480]

celui ci débouche sur une falaise verticale , retour , remontée et exploration d'autres pistes, toujours sans résultat, le vent devient insupportable, la fatigue augmentée par le froid, arrive, et la solution la plus raisonnable s'offre à nous, demi tour et retour par le même chemin , il n'est pas facile mais nous y sommes passés une fois , alors pourquoi pas deux ?

DSCF4073 [640x480]

Nous nous renseignerons plus tard pour savoir si un passage pédestre existe, soit pour descendre vers le sentier du bas soit vers le GR qui passe par le haut, derrière le Candeloun.

Nous pique niquerons rapidement d'une soupe chaude, fromage, café, pâtes de fruits,  bien à l'abri du mistral glacé dans une niche creusée au soleil. Devant nos yeux le spectacle est magnifique.

DSCF4077 [640x480]

Les divers passages réputés délicats seront vite franchis, au niveau de la vire si délicate, nous rencontrons un groupe de randonneurs-escaladeurs qui nous disent que le sentier là haut a été "dé-balisé" en vue du futur Parc National des Calanques, voilà pourquoi nous ne trouvons pas notre passage qui toutefois semble devoir se faire en techniques d'escalade, pas de regrets.

Le Parc National des Calanques n'est pas encore officiellement déclaré que déjà les restrictions arrivent ! Les "cerveaux " décideurs politiques qui n'ont jamais mis les pieds dans les massifs ni sur la mer et encore moins sous l'eau commencent déjà à nous imposer leur dictature technocratique imbécile.

Le retour se fera en sens inverse de l'aller, déçus de ne pas avoir réussi à boucler ce parcours mais ravis d'avoir passé ces difficultés en toutes facilités.

 

Pour cette rando de reconnaissance, il nous a fallu 4h50 mn(*) de marche pour une distance de 13,9 km et un dénivelé cumulé positif de 826m.

(*)en comptant les allers-retours pour trouver un passage afin de boucler le parcours

Mes-seances-calanque-oeil-de-verre-13-01-2012--Altitude---.jpg

Le graphe des dénivelés, parfaitement symétrique, normal dans le cas d'un aller et retour par le même chemin.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:00

En cette saison, même par beau temps, lors de la pause pique nique en rando une soupe de légumes est la bienvenue.

Elle réchauffe un peu, hydrate et apporte ce qu'il faut d'énergie sans pour autant alourdir l'estomac.

Cette fois ci, la soupe que je vais proposer lors de notre pique nique est un velouté de ma composition .

Un velouté de potimarron aux champignons mais aussi aux noisettes.

Bon d'accord, je l'accorde, avec des noisettes, même pilées finement, le velouté perd son "velours" mais y gagne en goût et en originalité.

 

Le marché  pour  4 assiettes environ :

500 à 600 gr de potimarron lavé, épluché et coupé en dés soit environ 1 kg de potimarron entier.

1 pomme de terre

1 oignon

50 gr de noisettes entières ou en poudre.

300 gr d'un mélange de champignons forestiers/ champignons de Paris.

vin blanc, huile d'olive, sel, poivre, piment d'espelette

  DSCF4728 [640x480]

Dans une sauteuse à peine huilée à l'huile d'olive, faire suer les morceaux de potimarron, de pomme de terre, l'oignon émincé

DSCF4729 [640x480]

Ajouter un bon verre de vin blanc et laisser cuire à couvert quelques minutes.

DSCF4730 [640x480]

Dans une poele faire suer les champignons.

DSCF4733 [640x480]

Mixer finement les noisettes si nécessaire .

Tout ajouter dans la sauteuse, couvrir d'eau, saler et laisser cuire à couvert pendant au moins 20 mn, tester la cuisson du potimarron, la chair doit être tendre.

DSCF4737 [640x480]

Verser dans le bol du mixer ( Thermomix en position turbo)  et laisser mouliner finement, ajouter de l'eau si la purée devient trop épaisse, la poudre de noisette ayant tendance à épaissir l'ensemble.

Ajouter une CàS d'huile d'olive, poivrer à convenance et ajouter un soupçon de piment d'Espelette, juste une petite pincée pour remonter subtilement  les saveurs.Mélanger.

DSCF4738 [640x480]

Ajouter éventuellement un trait de crème fraîche allégée.

DSCF4741 [640x480]

Bien sûr, en rando ce velouté ne sera pas servi dans une jolie assiette avec sa déco, ce sera, hélas un peu plus rustique, bouteille thermos et bol !

Mais servie brûlante lors d'une rando inoubliable dans le froid beau temps de ce mois de Janvier...ça va le faire !

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 22:00

Ne cherchez surtout pas cette rando sur vos topo-guides, elle n'y figure pas ( pas encore... ). 

La rêveuse...une jolie femme s'étirant langoureusement en regardant le Levant, au sommet d'un petit baoù pointu qui surplombe les calanques de Marseille. 

Il y a quelques temps que je voulais sceller cette jolie statuette dans un endroit où elle serait mieux que sur une étagère dans mon bureau à prendre la poussière, alors avec ma complice des randos musclées nous avons décidé d'aller la placer là bas sur un promontoire qui sans être complètement inconnu, reste tout de même assez confidentiel.

Un endroit pas trop fréquenté par les promeneurs, juste connu des randonneurs amoureux d'endroits escarpés et encore sauvages.

la-reveuse-du-pas-de-la-lebre-1224.JPG

Le départ de cette rando pas très longue, à peine plus de 10  kms, se fera du village du bout du monde, Callelongue, bien planqué dans les calanques.

carte

Clic sur la carte pour agrandir

Ce matin le minuscule village est encore dans l'ombre humide des falaises environnantes lorsque nous partons.

DSCF3843--640x480--copie-1.JPG

La première partie du sentier des Douaniers est d'ordinaire très fréquentée, les cailloux et les rochers sont usés et arrondis, avec l'humidité de la nuit c'est hyper glissant, plusieurs alertes nous imposent de faire très très attention, on ne va pas se péter une cheville ici !

Continuant sur ce sentier (GR51-98) en longeant le bord de mer, nous voyons le soleil qui peine à ensoleiller les îles, la mer est calme, pas encore réveillée.

DSCF3855 [640x480]

Nous passons sous l'ancien sémaphore, salement tagué par des "artistes"

DSCF3846 [640x480]

puis le sentier des douaniers  s'asséchant nous pouvons accélérer la cadence.

Un arrêt vers la calanque de la Mounine

DSCF3847 [640x480]

pour quelques photos de la végétation environnante, bruyère en fleur, salsepareille,

DSCF3852 [640x480]

pistachier lentisque

DSCF3848 [640x480]

 autant de tâches de couleurs dans cet univers minéral.

35/40 minutes plus tard nous arrivons à la calanque de Marseilleveyre, le sentier passe entre la végétation et nous offre une belle vue sur notre objectif, le belvédère de Titou Ninou

DSCF3860 [640x480]

que nous atteindrons en passant non pas classiquement par le Malvallon sud mais par le rude sentier de Podestat et le pas de la Lèbre.

DSCF3859 [640x480]

Les agaves de Marseilleveyre

DSCF3864 [640x480]

Laissant la calanque de Marseilleveyre, nous continuons en bord de mer délaissant le plan des Cailles sur notre gauche ( réservé pour notre retour ) 

DSCF3870 [640x480]

puis c'est la calanque des Queyrons

DSCF3872 [640x480]

et enfin Podestat qui vient de s'enrichir il y a peu d'un petit îlot .

DSCF3878 [640x480]

Effondrement de la paroi de gauche et un gros bloc est allé se poser dans l'eau.

DSCF3877 [640x480]

C'est là entre ces roches arides que nous allons monter.

Nous ne descendons pas dans la calanque mais restons sur le GR qui la contourne par le haut et dans la grande boucle, un petit cairn au pied d'une paroi nous indique la direction à prendre.

Panorama-1--640x480--copie-1.JPG

Quittant le GR pour ce pierrier, très vite les éboulis sont là... les éboulis et la pente.

DSCF3882 [640x480]

 

la-reveuse-du-pas-de-la-lebre 1213 [640x480]

dur dur la grimpette !

Ce sentier est connu sous le nom de sentier du Chinois, en voici l'histoire, que le temps a certainement romancée.

Il y a plusieurs dizaine d'années un marin pêcheur, suite à une dispute conjugale, vint s'installer à Podestat, il y vivait en ermite dans une bâtisse qui plus tard aurait même, parait il,  accueilli "Pierrot le fou" , puis fut transformée en bar restaurant avant d'être détruite pour redonner à la calanque son aspect sauvage et naturel. Quelques traces de cette bâtisse y subsistent encore, débris de tuiles, gravas etc.

Il faut dire que celui qui vient se cacher ici, voit arriver les importuns de très loin, que ce soit par les sentiers ou par la mer, il a donc largement le temps de se mettre à l'abri dans les escarpements rocheux environnants.

François, de son vrai prénom, surnommé le Chinois à cause d'un passé militaire en Indochine, se rendait souvent au quartier de la Cayolle pour se ravitailler et seul ce sentier tracé dans les rares passages entre les falaises lui permettait de tirer au plus court sans pour autant que ce soit au plus facile.

Le sentier du Chinois infesté des pierraille part de Podestat pour déboucher 200m plus haut au pas de la Lèbre tout  près de ce havre de paix qu'est le belvédère celeste de Titou Ninou.

la-reveuse-du-pas-de-la-lebre 1204 [640x480]Je suis lourdement chargé et la progression est difficile, mais que ce soit la vue en avant dans ce décor de rocaille ou vers l'arrière avec la mer qui s'ouvre progressivement au regard, c'est somptueux.

DSCF3892 [640x480]

Un effort qui en vaut la peine.

DSCF3888 [640x480]

Petit à petit nous voyons arriver le passage qui va nous amener au pas de la Lèbre,un dernier passage demandant encore un effort et c'est l'arrivée au col.

la-reveuse-du-pas-de-la-lebre 1217 [640x480]

 

DSCF3899 [640x480]

Partis à environ 70m au dessus de l'eau à Podestat nous sommes maintenant à environ 274m .

Panorama-2--640x480--copie-1.JPG

Concertation et l'endroit du dépôt de notre "rêveuse" est choisi, un baoù pas trop facile d'accès mais pas impossible non plus et surtout d'ici la "rêveuse" pourra tout à loisir regarder la lumière du Levant et la mer.

la-reveuse-du-pas-de-la-lebre-1222--640x480-.JPG


la-reveuse-du-pas-de-la-lebre-1242--640x480--copie-1.JPG

 

DSCF3907 [640x480]

Laissant là notre amie face à son nouveau destin, nous repartons par  le Malvallon sud vers le haut, direction la tête de Melette .

Nous pique niquerons sur un balcon escarpé, face à la mer, le belvédère celeste de Titou Ninou  étant occupé par un trio de randonneurs.

DSCF3914 [640x480]

 

la-reveuse-du-pas-de-la-lebre 1249 [640x480]

Altitude, environ 350 m au dessus de la mer quasiment à pic, à nos pieds, invisible de là où nous sommes, la calanque de l'Escu voir ici la rando clic.

DSCF3915 [640x480]

Vue superbe vers l'est.

DSCF3921 [640x480]

Vers le sud ouest, un soupçon de brume grisaille le ciel.

Le retour vers la ville et ses encombrements légendaires va se faire par la descente du Malvallon sud,

DSCF3927 [640x480]

passage entre les roches découpées,

DSCF3929 [640x480]

 

DSCF3930 [640x480]

puis jonction avec le sentier du grand Malvallon,

DSCF3936 [640x480]

Le soleil de l'après midi fait sortir de l'ombre les "Pénitents des calanques".

DSCF3938 [640x480]


bruyere [640x480] une immensité de bruyère, fleurs de saison.

DSCF3943 [640x480]

 

DSCF3937 [640x480]

ensuite c'est l'arrivée au niveau de la mer au plan des Cailles puis à Marseilleveyre.

DSCF3951 [640x480]

un "cabanon" de Marseilleveyre, au débouché du plan des Cailles.

et retour par le GR comme à l'aller ce matin.

DSCF3961 [640x480]

A l'est les falaises de Soubeyranes flamboient dans le soleil couchant.

DSCF3965 [640x480]

La barge de l'INPP rentre au bercail, tirée par un remorqueur.

DSCF3966 [640x480]

Calanque de la Mounine dans le couchant

Quelques nuages bas arrivent de l'ouest et très vite l'impression de nuit tombante va se faire sentir, le soleil au couchant perçant difficilement les masses grises et plongeant les îles dans une obscurité précoce.

Une rando qui nous demandé 3h12  pour seulement 10,45 km mais 552 m de dénivelé cumulé en positif.

123gifs001

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 09:00

Sur le modèle, assez modifié toutefois, des spaghettis à la brousse et à l'ail j'ai eu envie de cuisiner une jolie courge spaghetti qui attendait tranquillement dans la cave ( courges spaghettis, butternut et muscades méritent un peu de conservation à l'abri de la lumière et de l'humidité avant consommation ) alors, de là à faire le lien il n'y a qu'un pas que je suis toujours apte à faire quand il s'agit de tester un nouveau plat en cuisine, et si le résultat est à la hauteur, ce sera présenté ici.  DSCF4706 [640x480]

Avec cette association, courge spaghetti et brousse c'est plus que mérité, alors allons y :

Une belle courge spaghetti d'environ 1,2 kg.

300 gr de brousse fraîche, si c'est du Bruccio Corse c'est encore meilleur.

Quelques morceaux de tomates séchées

ail, huile d'olive, herbes de Provence

Graines de tournesol (bio obligatoire) non salées, ou mieux des pignons de pins.

La courge spaghetti se cuisine de toutes les façons,

dans l'eau bouilante

à la vapeur

au micro ondes

au four, je préfère et de loin ce mode de cuisson car comme toutes les courges celle ci a tendance à se gorger d'eau, ce qui est acceptable pour réaliser une soupe mais pas dans cette recette.

Par contre ce n'est pas le mode de cuisson le plus économique, c'est assez énergivore... mais il faut ce qu'il faut.

 

Couper le courge en deux dans le sens de la longueur, badigeonner la chair d'huile d'olive, saupoudrer un peu d'herbes de provence

DSCF4709 [640x480]

mettre au four puissance maxi pour au moins 40mn tester la cuisson, la lame d'un couteau doit pénetrer facilement.

 

Dans une poele, jeter une belle poignée de graines de tournesol, laisser griller sans ajout de M.G attention dès que les graines deviennent juste dorées, couper le feu et continuer la cuisson en remuant, la chaleur de la poele suffisant.

DSCF4717 [640x480]

Préparer la brousse.

La mettre dans un cul de poule, saler, poivrer à convenance, y ajouter deux ou trois belles gousses d'ail  écrasées

DSCF4718 [640x480]

 les graines de tournesol,

DSCF4719 [640x480]

Des morceaux de tomates séchées finement ciselés

DSCF4720 [640x480]

bien mélanger et laisser reposer au frais jusqu'au moment de servir.

DSCF4722 [640x480]

La courge étant cuite, gratter la chair avec une fourchette pour en extraire la pulpe sous formes de longs filaments ressemblant à des spaghettis d'où son nom, les mettre dans un plat en attente jusqu'au moment de servir.

DSCF4710 [640x480]

Juste avant de passer à table :

Dans une poele à peine huilée, faire revenir les spaghettis de courge

DSCF4723 [640x480]

puis dans chaque assiette servir en creusant un puits dans lequel chacun dépose la quantité de brousse désirée. Servir avec une jolie salade verte.

DSCF4724 [640x480]

Un vrai délice végétarien .

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 18:00

Des christophines ( chayotte, chouchou, différents noms selon la provenance ) de la morue sèche salée, du piment, de la cive remplacée par de l'oignon blanc, et de l' ail, voilà des ingrédients fréquents dans la cuisine Antillaise, étant Antillais de coeur, il ne m'en fallait pas plus pour concocter une recette personnalisée.


Une recette conçue au fur et à mesure de son élaboration, méthode pifométrique  , mais comme elle a donné de bons résultats, je la valide, il ne me reste plus qu'à lui trouver un joli nom.

 

DSCF4676 [640x480]

 

Les outils pour cette recette:

 

4 ou 5 belles christophines

500 à 600 gr de morue sèche et salée, on évite la morue sous vide gorgée d'eau et insipide.

1 oignon blanc

2 gousses d'ail

laurier, petit piment frais , piment végétarien si possible, ça se trouve en épicerie Antillaise.

30 gr de beurre

3 CàS de farine,

15 cl de lait

poivre, muscade râpée.

Pas de sel, la morue même bien dessalée en apporte ce qu'il faut.

 

Dessaler la morue dans de l'eau froide pendant 24 h la peau vers le dessus, changer l'eau plusieurs fois.

La plonger dans une casserole d'eau froide avec une feuille de laurier et porter à ébullition

DSCF4678 [640x480]

dès que les frémissements de l'eau arrivent, couper le feu, couvrir et laisser pocher 5 mn, égoutter, voilà c'est fini la morue est parfaitement cuite et surtout non caoutchouteuse.

Oter la peau devient très facile, les arêtes aussi, émietter grossièrement avec la spatule en bois.

DSCF4684 [640x480]

Réserver.

 

Bien laver les christophines, les couper en deux et les cuire dans l'autocuiseur 15 mn.

DSCF4677 [640x480]

Avec une cuillère, gratter la chair et la placer dans un cul de poule, l'écraser au presse purée à main,

DSCF4687 [640x480]

Réserver.

 

Emincer finement  l'oignon blanc, prendre un morceau de piment frais selon son goût et sa force mais sans les graines . J'ai, quant à moi,  utilisé un piment d'espelette frais et vert du jardin, il ne deviendra plus jamais rouge en cette saison.

DSCF4681 [640x480]

Le piment est incontournable dans la cuisine de tendance Créole.

Faire légèrement blondir l'oignon et le piment dans un fond d'huile d'olive puis y ajouter la morue, mélanger.

DSCF4686 [640x480]

Dans un tamis fin, passer la purée de christophines qui a eu le temps de rendre de l'eau, jeter l'eau, garder la purée ( bien sûr, pas le contraire ! )

DSCF4688 [640x480]

et l'ajouter dans la sauteuse. Mélanger.

DSCF4692 [640x480]

Dans une casserole faire un roux avec le beurre et la farine puis ajouter progressivement le lait et laisser épaissir la béchamel, attention ça va vite, remuer sans cesse.

Verser la béchamel dans la sauteuse, râper un peu de noix de muscade, poivrer et mélanger encore.

DSCF4698 [640x480]

Si l'ensemble est trop liquide laisser évaporer à feu doux et à découvert un petit moment. Verser dans le plat à gratin , ne pas lisser la surface pour faciliter le "gratiné" saupoudrer de chapelure.

DSCF4700 [640x480]

et passer au four un petit quart d'heure puis sous le grill pour dorer le dessus.

DSCF4704 [640x480]

Servir chaud avec un peu de salade verte !

 

person 047

Repost 0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 18:00

En ce début janvier 2012 le mistral violent qui sévit depuis plusieurs jours nous limite dans le choix de nos randos, tous les massifs environnants sont plus ou moins exposés, mais quand ça souffle à 70/80 km/h il n'y a plus d'endroits abrités.

Ce mercredi matin le vent n'est pas encore à son maximum, nous allons pourvoir aller sur la chaîne de l'Estaque et avec un peu de chance passer le versant ouest, très exposé, avant que les grosses rafales n'arrivent, le maxi étant prévu par la météo du bord de mer en début d'après midi, et là,si tout va bien nous serons sur le versant est donc bien moins sensible aux bourrasques prévues.

Direction l'Estaque puis la plage de Corbières et là juste à l'entrée du tunnel routier du Rove, parking le long de la voie ferrée de la côte bleue, l'endroit porte un joli nom bien Marseillais, le Resquiadou.

Au programme une toute petite balade qui va nous emmener au port de la Vesse par l'intérieur du massif et retour par le sentier escarpé du bord de mer. Balisage jaune jusqu'au fort de Figuerolles, puis hors balisage jusqu'à la calanque de Figuerolles, puis bleu jusqu'à la Vesse et au retour.

carteclic sur la carte pour agrandir

Nous quittons la voiture au carrefour, puis, poursuivant sur 200m sur la petite route du Resquiadou qui contourne le tunnel, nous arrivons au début du parcours balisé en jaune, un petit pont en béton enjambe un semblant de ruisseau à sec et tout de suite le sentier grimpe à l'assaut des crêtes qui dominent la rade de Marseille, nous sommes au dessus de la voie ferrée qui sera notre compagne tout au long de cette balade et la rade ouest de Marseille s'ouvre devant nous

DSCF3705 [640x480]

encore sous de gros nuages gris mais la météo a annoncé un grand coup de mistral qui va balayer tout ça, rafraîchissant l'atmosphère par la même occasion.

DSCF3710 [640x480]

Nous restons sur le sentier principal, balisage jaune , laissant le minuscule sentier balisé bleu qui descend en direction de la mer, ce sera notre retour.

Sur les crêtes, juste devant nous, l'entrée d'un des nombreux tunnels ferroviaires qui percent le massif

DSCF3711 [640x480]

il en a fallu de la volonté pour tracer cette ligne de chemin de fer !

Le sentier poursuit vers le vallon du Coucourdier

DSCF3712 [640x480]

vallon bien exposé au mistral qui se lève, les petits arbustes ne suffisent pas pour nous en protéger

DSCF3717 [640x480]

à notre gauche, la crête de la barre de l'Algnou et ses roches calcaires sculptées par le vent.

DSCF3713 [640x480]

 

Nous rejoignons la route "Pompidou" ce scandale immobilier des années 60 .

Copie d'un article déjà écrit sur ces pages :

Cette route interdite à la circulation, qui arrive au fort est un vestige bien transformé de l'attaque sauvage de promoteurs immobiliers sous la Présidence de Georges Pompidou, ça ne date  pas d'hier !
A cette époque des promoteurs ( le bruit court que la présidence Elyséenne avait donné son aval pour ce projet "ami"  ) peu scrupuleux avaient commencé à tracer une route pour arriver en bordure de mer et y construire résidences et marinas, en toute illégalité mais avec l'appui "d'en haut".
Ce territoire est sur la commune d'un petit village , le Rove,  les élus de ce village ont réussi à venir à bout de ce projet scandaleux. Il est difficile de trouver des détails sur cette affaire maintenant ancienne mais la route est toujours là transformée en RDF et les locaux la nomment comme par hasard, " la route Pompidou !".

Une commune de quelques milliers d'âmes à pu venir à bout de crapules soutenues par les plus hautes instances de l'Etat, n'y pourrait on pas voir un certain esprit gaulois qui dans les BD se situe en Bretagne ? ...Un Astérix Méridional des années 60/70 !

Merci à eux d'avoir tout fait pour préserver ces roches du bétonnage azuréen


Les nuages, comme nous, sont pris en écharpe par les rafales de vent qui maintenant sont violentes, mais pas encore au maximum de leur puissance.

DSCF3721 [640x480]

Le bas coté de la route est bien fleuri, romarin en fleurs

DSCF3723 [640x480]

argeras

DSCF3725 [640x480]

globulaires

DSCF3726 [640x480]

Les ruines du fort de Figuerolles sont en vue, petite halte pour visiter les lieux et apprécier la vue dominante sur la rade depuis la falaise totalement à pic au dessus de l'eau.

DSCF3727 [640x480]

 

DSCF3728 [640x480]

 

DSCF3730 [640x480]

Devant nous la chaîne de l'Estaque s'étire  en direction de Niolon.

DSCF3735 [640x480]

 

DSCF3736 [640x480]

 

DSCF3738 [640x480]

 

DSCF3737 [640x480]

 

la-vesse 1086 [640x480]

vaine tentative pour essayer de redresser ce pin atteint d'aéromorphisme

la-vesse 1088 [640x480]


DSCF3740 [640x480]

 

DSCF3745 [640x480]

Les nuages résistent encore un peu aux assauts du vent.

Reprise du sentier qui contourne le fort en direction du vallon des Fontêtes, celui ci n'est pas balisé mais parfaitement évident, impossible de le rater.

DSCF3747 [640x480]

Il s'en va par mille lacets,  rejoindre la piste du DFCI du vallon des Fontêtes

DSCF3749 [640x480]

Tout en bas, la calanque de Figuerolles

nous couperons par un sentier de chèvres ( chèvres du Rove bien sûr ! )

DSCF3751 [640x480]

et assez vite le petit pont de pierre qui supporte la voie ferrée nous ouvre grande la porte de la calanque de Figuerolles

DSCF3755 [640x480]

juste au moment où passe le train de la côte bleue

DSCF3756 [640x480]

galets, mer limpide, grosse envie de se baigner, sauf que la température est plutot fraîche.

DSCF3759 [640x480]

Le passage par cette calanque n'est pas obligatoire pour aller à la Vesse mais c'est tellement plus beau que le détour et les dénivelés supplémentaires en valent la peine.

Une fois au ras de l'eau, reprise d'un sentier très escarpé qui monte raide comme un mur, pour rejoindre la sente qui en corniche va nous amener à la Vesse, notre prochaine étape.

DSCF3761 [640x480]

Le balisage est bleu, c'est celui du sentier du bord de mer,

DSCF3768 [640x480]

A peine remonté du fond de la calanque, la Vesse et Niolon apparaissent.

DSCF3771 [640x480]

 

DSCF3773 [640x480]

Le vent est violent, le sentier étroit...prudence

DSCF3776 [640x480]

 

DSCF3778 [640x480]

Le viaduc ferroviaire surplombe la calanque et le village

Arrivé dans le village, la trace s'arrête brutalement devant une grille fermée et cadenassée interdisant d'aller plus loin !

DSCF3783 [640x480]

Seuls choix possibles, la rampe de mise à l'eau (bof !) ou le "demi tour tu rentres chez toi" !

Il me semblait qu'une loi disait qu'il faut laisser une bande littorale libre d'accès ? Les sociétés nautiques sont elles au dessus de ces lois ? ici sûrement !

De toutes façons la calanque de la Vesse et son port était notre but, nous reprenons le sentier du bord de mer dans l'autre sens, le vent souffle vraiment fort maintenant, la mer commence à moutonner sérieusement.

DSCF3785 [640x480]

 

DSCF3787 [640x480]

 

la-vesse 1124 [640x480]

Nous irons pique niquer dans la jolie et nettement plus accueillante calanque de Figuerolles vue à l'aller.

Descente abrupte.

DSCF3792 [640x480]

 

la-vesse 1128 [640x480]

Fausse tentative de baignade, juste pour la photo !

la-vesse 1131 [640x480]

Pour le retour, nous resterons sur le sentier du bord de mer, passant au dessus de la calanque du Ragnon, zone que les naturistes se sont appropriée à grand renfort de marquages sur les rochers.

DSCF3805 [640x480]

Un très bel endroit, je comprends parfaitement qu'ils s'en soient désignés les gardiens.

La grotte du Ragnon, qui fut, l'objet de fouilles archéologique, domine la mer et présente un bon abri aux intempéries.

DSCF3813 [640x480]

 

la-vesse 1159 [640x480]

 

DSCF3815 [640x480]

 

DSCF3818 [640x480]

étroit goulet qui débouche au dessus de la voie ferrée

DSCF3822 [640x480]

Au loin, la mer entraînée par le mistral, se déchaîne sur le Tiboulen de Frioul

DSCF3816 [640x480]

Passage de l'autre coté de la barre de l'Algnou

DSCF3825 [640x480]

descente vers le niveau de la voie ferrée et visite rapide des galeries qui percent le rocher,

DSCF3831 [640x480]

un blockhaus domine les lieux, la pièce d'artillerie était alimentée en munitions directement de la voie ferrée par ces tunnels.

DSCF3836 [640x480]

point de vue sur la jolie et confidentielle calanque de l'Establon, dont l'accès n'est pas évident.

Remontée vers le début de notre parcours par les escaliers du fortin

DSCF3837 [640x480]

puis par le vallon qui nous ramène au point de départ,

DSCF3838 [640x480]

avec une belle vue sur Marseille-l'Estaque maintenant bien dégagée par le vent dont les rafales avoisinent les 80km/h.

DSCF3840 [640x480]

 

DSCF3800 [640x480]

Une petite balade bien "aérée" qui nous a demandé environ 2h55 de marche effective pour 9,00 km et 424m de dénivelé cumulé en positif.

 

Article associé : rando à Figuerolles, clic c'est ici.


 

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques