Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 21:00

 

Cette semaine avec mes fidèles gazelles nous avons décidé de nous faire une rando presque " à domicile", sans avoir à prendre la voiture et faire des kilomètres, une rando dans les collines qui bordent Marseille sur sa partie sud-est.

Le départ se fera  depuis le fond du chemin du vallon des Escourtines , un panneau du CG13 bien malmené par des vandales indique toutes les randos possibles.

Ensuite, nous  grimperons au dessus de la forêt communale de la Penne sur Huveaune et après...lisez la suite pour le savoir !

Le beau temps étant revenu temporairement nous avons eu une journée superbe, étonnant, même ici en Provence pour un 16 novembre.


Le départ de cette rando se fait dans le froid humide du vallon des Escourtines, balisage jaune du CG13.

Sortie est de Marseille, quartier ( ici on dit village ) de la Millière, juste avant de changer de commune, à la frontière entre Marseille et La Penne sur Huveaune.

carte.jpg

clic pour agrandir

Ce vallon est froid et humide car très encaissé et exposé plein nord, mais très vite nous le quittons au niveau du grand pin qui marque la séparation des sentiers. Nous prenons à gauche, la sente qui monte raide en direction de la Candolle, ce baoù qui surplombe le village de la Penne sur Huveaune et surtout sa très belle, et fort bien entretenue, forêt.

DSCN2295 [640x480]

Yvette qui inaugure son nouveau Canon

La grimpette est rude et progressivement nous emergeons dans le soleil qui rase les collines,

DSCN2293 [640x480]

 

DSCN2292 [640x480]

petit à petit la vue se dégage,

DSCN2297 [640x480]

sur le vallon puis plus large sur Marseille et la vallée de l'Huveaune, le massif du Garlaban, Aubagne et même au loin dans la petite brume, le massif de la ste baume.

DSCN2298 [640x480]

Le passage en balcon juste sous la Candole est toujours aussi beau,

DSCN2302 [640x480]

dommage que ce spectacle soit un peu gâché par le bruit incessant de l'autoroute qui monte jusqu'ici.

DSCN2303 [640x480]

 

DSCN2304 [640x480]

Là sous un abri végétal bien humide, une belle touffe de fougères, ça dénote dans cet environnement sec et assez minéral.

Un escarpement rocheux,

DSCN2308 [640x480]

et nous voilà au sommet de la Candolle, 400 m d'altitude et un soleil magnifique, la journée s'annonce bien.

Mont-Lantin-et-eaux-vives 0092 [640x480]

Un aimable vététiste nous prendra en photo tous les trois........filou,  j'en profite un peu.

Nous reprenons le sentier qui descend sud-est vers le plateau bien arboré qui domine le camp militaire de Carpiagne, nous sommes en limite de terrain militaire, restons sur la piste qui maintenant file plein sud en direction du premier sommet.

DSCN2312 [640x480]

Ce sommet, contrefort est du mont Lantin, se gagne en remontant un long sentier désertique et assez pentu, nous commençons à voir les ravages encore nets du grand incendie de 2009.

falaises [640x480]

De ce sommet la vue sur la mer et les falaises de Soubeyranes est panoramique, dommage qu'un peu de brume en cache les couleurs.

fleur de rocaille [640x480]

Fleur de rocaille, un peu de couleur dans ce monde de calcaire

Direction le mont Lantin par la crête,

DSCN2318 [640x480]

le balisage se fait discret mais difficile de se tromper, ici nous n'avons pas beaucoup de choix.

Beaucoup de panneaux, soit pour raison militaire soit pour raison de chasse au gros gibier, nous sommes en territoire armé, Mèfi !

DSCN2320 [640x480]

Un très beau gouffre, profond et obscur, attention danger, car non protégé.

DSCN2325 [640x480]

Le mont Lantin et sa couronne rocheuse apparaît enfin, nous le contournons par le sud, pour ensuite aller faire notre pause pique nique juste là sous la dentelle de calcaire, au soleil, à l'abri du petit vent, il y a même un rocher plat pour faire office de table.

DSCN2326 [640x480]

Merci Joséphine, tu n'as pas perdu le coup d'oeil pour trouver le bon coin.

DSCN2328 [640x480]

 

Au menu de cette rando

 

Apéro : rhum arrangé... juste un doigt

grosse salade de pennes rigate aux tomates fraîches-basilic-3 fromages

clémentines

gâteau marbré

chocolat salé (étonnant et délicieux)

Café

Siestounette au soleil...trop courte

Pas-envie-de-repartir... une belle dose.

 

DSCN2329 [640x480]La vue se dégage sur les falaises et le Cap Canaille

L'heure tourne et nous avons encore un sacré bout de chemin à faire, alors, je fais sonner le clairon  et nous repartons, mais c'est dur  !

DSCN2330 [640x480]

Sentier en montagnes russes,

DSCN2334 [640x480]

 

DSCN2335 [640x480]

La bruyère abonde, encore un peu de couleur.

puis au col Boucar

DSCN2336 [640x480]

nous prenons à droite le sentier salement raviné par les dernieres grosses pluies pour rejoindre le col de Baralui, où traversant le haut du vallon de Luinant

DSCN2339 [640x480]

nous reprenons un sentier etroit qui va nous emmener à la jolie source des eaux vives.

Mont-Lantin-et-eaux-vives-0154--640x480-.JPG

La source, bien signalée par les deux survivants du grand incendie.

DSCN2342 [640x480]

Vu la saison elle coule bien et mérite amplement son nom puisque tout le vallon de la Barasse sera descendu en longeant le ruisseau qui par endroit nous obligera à mettre les pieds dans l'eau.

DSCN2349 [640x480]

 

DSCN2344 [640x480]

Au carrefour, nous retrouvons le bas du vallon de Luinant

DSCN2351 [640x480]

nous remonterons celui ci sur 300m environ, pour prendre à gauche le sentier qui grimpe rude en direction de la crête rocheuse qui nous surplombe,

DSCN2353 [640x480]

ce sera la dernière grimpette de ce circuit qui n'en manquait pas.

DSCN2355 [640x480]

Pas moins de 110 m de dénivelé en quelques minutes, le vallon de Luinant semble descendre à vue d'oeil.

DSCN2357 [640x480]

 

DSCN2359 [640x480]

Direction le plateau des Escourtines tout en bas, passage devant la ruine de la bergerie des Escourtines et son chêne qui trône en plein milieu

DSCN2360 [640x480]

et dégringolade dans le vallon des Escourtines humide et glissant pour revenir au point de départ.

 

Une rando taillée sur mesure, qui nous a demandé environ 4h 45 de marche effective pour un dénivelé cumulé en positif de plus de 730m et une distance de 15 kms.

Pour cette rando cartes IGN série bleue au 1/25000ème 3245ET et 3145ET.

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 21:05

Il est des massifs où les randonneurs ne vont pas trop souvent, allons donc savoir pourquoi ?

Le mont Olympe, appelé aussi  "le promontoire des Dieux" tout comme son confrère le mont Aurélien tout proche font partie de ceux là, il faut dire que les circuits de randos qu'ils proposent sont limités dans les choix mais en contrepartie, ces sommets offrent des parcours "sportifs" et des points de vue incomparables.

Le mont Olympe 819 m, à ne pas confondre avec le sommet le plus haut du mont Aurélien, le rocher Olympe 849 m , les accès à ce sommet sont limités, et son ascension est une des plus sportives que je connaisse dans la région.


Pour cette rando , nous partirons du Pas de la Couelle, ce col situé sur la petite route reliant le village de st Zacharie dans le Var à Trets, dans les Bouches du Rhône. Ce col, est appelé ici, le "petit galibier" parlez en aux cyclistes du coin, ils vous diront pourquoi !

carte [800x600]en pointillé rouge la partie "sportive". clic sur la carte pour agrandir si nécessaire.

Du petit Galibier nous rejoindrons par les crêtes, l'Ermitage de st Jean du Puy, voir la rando ici, clic, puis par une piste très agréable nous arriverons au pied du mont Olympe, là les choses sérieuses commencent .

Un départ directement de l'ermitage nous aurait permis de pousser jusqu'au rocher de 11 heures, ce sera pour une autre fois.

Ce parcours, à quelques variantes près se fait en aller-retour, pas de boucle de longueur raisonnable possible.

Dès la voiture garée, partir par le sentier balisage bleu qui monte vers l'est en direction des crêtes,

DSCF2925 [640x480]

 

DSCF2926 [640x480]

laissant le massif du Régagnas derrière nous, le balisage bleu sera suivi en totalité du parcours.

DSCF2927 [640x480]

à gauche Trets et au loin la ste Victoire,

DSCF2929 [640x480]

à droite St Zacharie et le massif de la ste Baume.

Passages escarpés,

DSCF2939 [640x480]

montagnes russes jusqu'à l'ermitage,

DSCF2935 [640x480]

de belles traversées de pinèdes,

DSCF2940 [640x480]

 

DSCF2942 [640x480]

 

DSCF2944 [640x480]

puis à nouveau les crêtes et la gifle du vent qui souffle fort aujourd'hui.

DSCF2949 [640x480]

L'arrivée à l'ermitage se fait à couvert des pins et des chênes, l'endroit est superbe et oh surprise, presque désert, ce qui esr rarissime.

DSCF2953 [640x480]

La chapelle fermée aujourd'hui est modeste mais très bien entretenue.

DSCF2954 [640x480]

Une piste permet aux voitures , y compris les gros 4x4 fumants noir et motos pétaradantes jouant au Dakar, d'y venir, sauf en période de gros risque de feu, c'est une promenade diminicale très appréciée.

L'ancien four à pain est utilisé pour les barbecues des promeneurs,

DSCF2959 [640x480]

tables bancs en bois ou en pierre abondent.

DSCF2958 [640x480]

Une fontaine, eau non potable.

DSCF2956 [640x480]

Au loin le baoù de Bertagne et les dents de Roquefourcade.

Nous avons encore du chemin à parcourir, nous ne nous attarderons pas.

Direction le mont Olympe qui au détour de virages commence à nous montrer son baoù culminant à 819 m.

DSCF2971 [640x480]

En enfilade, en arrière plan d'une jeune vigne, le mont Olympe, le rocher de 11 heures et le mont Aurélien.

La piste forestière est très agréable, traversant des chênaies clairsemées, avec une très belle vue sur les collines avoisinantes .

DSCF2966 [640x480]

Rencontre sympathique

DSCF2968 [640x480]

 

DSCF2970 [640x480]

 

DSCF2974 [640x480]

Ici les ravages de l'incendie de 1989 sont encore bien visibles

Bientôt, la large piste laisse la place à un sentier qui va en se rétrécissant mais surtout en augmentant la pente, le sommet est tout proche mais nous sommes 250m ( d'altitude ) en dessous !

Grimpette rude, un premier palier pour souffler en contemplant le point de vue, voire même en reconstruisant un cairn, histoire de se donner une bonne raison de s'arrêter.

DSCF2975 [640x480]

 

DSCF2978 [640x480]

reprise du sentier, des sortes d'escaliers sont taillés dans la roche friable,

DSCF2979 [640x480]

puis la sente passe en balcon,

DSCF2989 [640x480]

la pente se durcit et enfin un gros cairn indique une arrivée proche,

DSCF2990 [640x480]

l'altimètre indique 810 m, ouf, bientôt arrivé.

DSCF2987 [640x480]

tracé approximatif du chemin parcouru, il faudra commencer à penser au retour !

Sur le sommet un pilier marque le point haut. La vue y est superbe sur presque 360°.

DSCF2994 [640x480]

Une grande faille sépare le sommet en deux,

DSCF2992 [640x480]

nous irons pique niquer sur l'autre partie, des buissons nous protègerons du vent froid et nous permettrons de rester au soleil.

DSCF2999 [640x480]

Pique nique en balcon au dessus du vide, j'adore.

DSCF3005 [640x480]

Pour le retour, c'est chemin en sens inverse,

DSCF2991 [640x480]

la descente sera délicate il vaut mieux regarder où on met les pieds et assurer son pas,

DSCF3016 [640x480]

les bâtons de marche sont ici totalement indispensables.

DSCF3015 [640x480]

 

DSCF3019 [640x480]

Nous étions là haut.

Le retour à l'ermitage sera sans encombres, et la piste très facile permet de remonter un peu la moyenne

DSCF3023 [640x480]

Nous prendrons un peu de temps pour re-visiter l'ermitage,

DSCF3026 [640x480]

 

DSCF3027 [640x480]

la croix du jubilé, 

DSCF3024 [640x480]

La croix du jubilé de l'an 2000 qui domine la Haute Vallée de l'Arc a été installée lors de la traditionnelle fête de St Jean le 1er mai 2000. Cette croix métallique de 8 mètres de hauteur , installée en contrebat de la chapelle de St Jean du Puy, a pu être érigée grâce aux "Amis de l'Église " qui ont oeuvré pendant 3 ans pour que ce projet aboutisse. Lors de son inauguration cette croix fut bénie par Monseigneur Claude Feidt , Archevêque d'Aix et d'Arles .

 

la tour de guet

DSCF3029 [640x480]

 

DSCF3030 [640x480]

 

DSCF3032 [640x480]

 

DSCF3033 [640x480]

La belle table d'orientation avec sa rose des vents de Provence

DSCF3040 [640x480]

ensuite nous éviterons un petit peu les crêtes pour passer en contrebas sur un sentier sous les pins,

DSCF3042 [640x480]

et au col de Ribierre de nouveau grimpette pour passer deux petits sommets et enfin descente finale sur le petit Galibier.

DSCF3046 [640x480]

Une rando pas très longue, 13,4 kms pour 586 m de dénivelé cumulé en positif en 4h01 de marche effective, mais un passage plutôt sportif et délicat où il est obligatoire d'être bien équipé en chaussures ayant du grip.

Mes-seances-mont-aurelien-12-11-2011--Altitude---Distance.jpg

 

 

 

Repost 0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 20:00

Un plat de lasagnes, voilà de quoi combler une bonne faim et sans viande pour l'aspect diététique, on en mange toujours trop.

Accompagné, par exemple, d'une salade de feuilles de chou chinois bien craquantes, et voilà un repas fort agréable.

 

Il nous faut :


Environ 800 gr d'épinards frais

5 cl pas plus de crème fraîche semi épaisse légère

Un paquet de lasagnes précuites

1 oignon

Et puisque la saison des tomates est terminée, autant utiliser une boîte de tomates pelées plutôt que ces tomates d'hiver, insipides et gorgées d'eau , cultivées sans terre et sans soleil.

Les tomates en boîtes sont, pour des raisons économiques, cueillies en pleine saison et par conséquent souvent de bonne qualité.

Herbes de Provence, j'ai utilisé un bouquet d'origan frais, seul survivant dans le jardin  des dernières grosses pluies.

Huile d'olive sel, poivre, ail.

Emmental et Parmesan râpés.

 

Laver longuement les feuilles d'épinards dans une bassine d'eau additionnée de bicarbonate de soude, ce qui aura pour effet, de les nettoyer des produits de traitement et de leur redonner le cas échéant , un peu de vivacité.

Rincer, équeutter et passer à l'essoreuse à salade pour les égoutter.

Emincer un oignon et le faire suer dans la sauteuse juste huilée,

DSCF4353 [640x480]

dès qu'ils sont translucides ajouter progressivement les feuilles d'épinards,

DSCF4355 [640x480]

remuer et compléter, ça réduit très vite.

Laisser réduire à feu doux et à couvert puis quand tout semble bien cuit, compter 10/15 minutes, ôter le couvercle et laisser évaporer l'eau rendue. Surveiller pour ne pas tout cramer ! ajouter une CàS de crème fraiche épaisse mais légère  pour lier un peu les épinards, remuer et couper le feu.

DSCF4357 [640x480]

Réserver.

Dans une poêle anti adhésive, verser les 3/4 d'une grosse boîte de tomates pelées au jus, une gousse d'ail émincée finement, les herbes de Provence,

DSCF4356 [640x480]

laisser réduire en remuant tout le temps.

Dans le plat à gratin, déposer une petite épaisseur de sauce tomate,

DSCF4358 [640x480]

puis une première couche de plaques de lasagnes,

DSCF4359 [640x480]

étaler une couche d'épinards,

DSCF4360 [640x480]

encore des lasagnes et ainsi de suite jusqu'à épuisement des épinards, terminer par des lasagnes qui seront noyées sous le reste de sauce tomate.

DSCF4362 [640x480]

Si ce plat est préparé à l'avance, couvrir d'un film étirable et placer au frigo.

DSCF4363 [640x480]

Au moment du repas, couvrir à parts égales, d'Emmental pour le gratiné et de Parmesan pour le goût.

DSCF4377 [640x480]

Passer au four pour environ 45 minutes à 180°C

DSCF4378 [640x480]

 

DSCF4383 [640x480]

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 20:00

Les cakes salés, ce n'est pas trop ma spécialité, bien que j'aime ça, je n'y pense jamais.

Un cake donc, aux courgettes pour la légèreté et le moelleux, car, si il y a des cakes que je déteste ce sont ceux qui s'apparentent à des blocs de sciure compressée , , la cuisson sera donc "tip top" ni trop peu et pas assez cuit à l'intérieur, ni trop... et sec comme un coup de trique.

Il n'y a pas de secrets, il faut surveiller ! quant à moi, je préfère un tantinet "manque de cuisson " que trop sec, chacun ses goûts !

 

Les outils nécessaires :

 

2 courgettes
200 g de fromage de chèvre frais
150 g de farine bio T65
3 oeufs
un petit verre de lait environ 10 cl.

Emmental bio râpé
1 sachet de levure ou son équivalent en bicarbonate de soude alimentaire.

Piment d'Espelette, une pincée, juste pour relever

huile d'olive, 1 grosse Cuillère à soupe

herbes de provence, à volonté

sel éventuel mais le fromage de chèvre et l'emmental en contiennent assez.

Un péton de beurre pour le moule


Eplucher et couper les courgettes en dés.

DSCF4292--640x480-.JPGEn ce qui me concerne, les courgettes n'étant pas "du jardin" elles sont lavées et épluchées, tous les produits de traitement  sont en surface.

C'est un peu plus long, sans changemnt de goût notable et certainement plus sain.

Les faire cuire dans une sauteuse légèrement huilée, ce sera préférable pour le goût à une cuisson à l'eau. .
Dans un cul de poule, mélanger farine, oeufs, lait, sel, poivre, un soupçon de piment d'Espelette, un chicoulon d'huile d'olive.

DSCF4293--640x480-.JPG

Dans un saladier, mélanger les courgettes bien cuites avec le chèvre écrasé et les herbes de provence, remuer sans trop réduire les courgettes en purée.

DSCF4294 [640x480]

Ajouter du fromage râpé, le  sachet de levure, mélanger le contenu des deux saladiers

DSCF4295--640x480-.JPG

et déposer dans un plat à cake beurré et fariné.

DSCF4296--640x480-.JPG

Enfourner à 190° pendant 40 minutes.

DSCF4297--640x480-.JPG

Surveiller la cuisson à coeur en plantant régulièrement  la lame d'un couteau.

DSCF4298 [640x480]

Il va bien sur un peu se dégonfler une fois refroidi, mais il va garder tout son moelleux et pourquoi pas, faire un bon repas de pique nique rando !

 

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 22:30

La grotte des fées, j'en vais déjà parlé dans un article précédent, mais pour cette rando, si j'ai décidé de reprendre ce parcours il a un peu été rallongé en distance et légèrement augmenté en dénivelé, en échange il nous a offert un point de vue superbe pour le pique nique.

Le départ se fera du très joli village de Cadolive, dans le quartier perché de l'Ortolan. En venant de Marseille, à la sortie du village de Cadolive prendre à gauche la nouvelle route qui grimpe vers le mont Julien, un lotissement de villas, puis très vite on arrive au dessus du vieux village, se garer sans gêner le voisinage, le départ du sentier est ici, bien caché entre une jolie villa et...le local réceptacle des containers à ordures ! 


NEXT06L'origine du nom de Cadolive provient d'une transformation de patronyme ,  en 1654 apparaît le nom de Mario Olino dans les registres paroissiaux de Saint-Savournin, écrit Ollino en 1674. Puis, le nom est francisé en Olline en 1680 pour devenir Ollive en 1744. Entre 1702 et 1766, de nombreux membres des familles Ollive vivaient autour de l'actuel Cadolive. Enco d'Olive, (préposition provençale encò, « chez », désignant la « propriété d'Olive ») est devenu par contraction « Codolive ». Au XIXe siècle, par erreur, « Codolive » s'est transformé en « Cadolive », que l'usage a retenu pour désigner ce hameau de Saint-Savournin, avant de devenir la commune de Cadolive en 1900.

La commune prend alors pour devise Cado oulivo ven a ben (« Chaque olive réussit bien ! ») Les habitants s'appellent les Cadolivains et le Cadolivaines.

Les armoiries du village représente un brin d'olivier, surmonté par la devise du village.

80px-Blason de la ville de Cadolive (13) svg

 

DSCN2154 [640x480]

Là, à droite de cette jolie villa, le sentier discret monte au col de cadolive, boueux et raviné par les dernières pluies, il est en piteux état. balisage jaune.

carte googleclic sur le tracé, pour agrandir si nécessaire.

Ce parcours va demander de passer plusieurs petits sommets avant d'arriver à la tête du grand Puech, puis de là nous redescendrons en direction du massif de Baù Traouqua, sans trop de possibilités de réaliser une boucle de distance raisonnable, nous reviendrons par le même chemin sauf un contournement des derniers sommets ce qui permettra de limiter le dénivelé tout en rallongeant  quelque peu la balade.

A cause des dernières pluies le début du sentier fort pentu est boueux et creusé par le ruissellement de l'eau,

DSCN2155 [640x480]

 

DSCN2157 [640x480]

 

DSCN2158 [640x480]

 

DSCN2160 [640x480]

Devant nous le mont Julien, voir la rando ici, clic.

plus haut en arrivant au col de Cadolive, les caillasses naturelles de nos collines reprennent le dessus et les sentiers redeviennent "normaux".

Dès arrivé au col, nous prenons à droite la sente qui grimpe rude et tout droit,

DSCN2162 [640x480]

cette belle montée rectiligne va nous emmener à un premier sommet,

DSCN2165 [640x480]

qui permet d'avoir une vue superbe sur Marseille d'un coté et sur la vallée de l'autre, les toits de Cadolive laissent  ressortir le rouge des tuiles dans la verdure, au loin le massif de ste Victoire et son sommet le pic des mouches.

DSCN2176 [640x480]

Droit devant nous , nous comptons les petits sommets qui composent ce massif de l'Etoile dont le sommet majeur se situe là où sont posées toutes les antennes et relais de télévision qui arrosent Marseille.

Un replat, un baoù

DSCN2177 [640x480]

et là, cachée dans la végétation, la grotte des fées. Pas très grande, humide, dans une niche, là où lors de la dernière rando il ya avait un Bouddah , est posée une photo, des bougies,

DSCN2180 [640x480]

ce lieu est étonnant, qui vient ici comme en pélerinage ? mystère.

DSCN2181 [640x480]

Par contre, au pied de la niche, un sac bleu , qu'est ce ?

DSCN2182 [640x480]

ma curiosité prend le dessus et je l'ouvre.... stupeur ! Il s'agit, ni plus ni moins d'une poubelle...bande de dégueulasses !

DSCN2183 [640x480]

Je ne peux pas le laisser ici, je vais  jouer à l'éboueur et ramener ce sac de merdes jusqu'aux containers à ordures.

Le calme et la beauté des lieux ont raisons de ma colère mais il ne faut pas que j'en prenne un en flag, il risque d'entendre parler en Marseillais celui là... ou celle là car "être dégueulasse" n'est pas l'apanage des seuls hommes.

DSCN2186 [640x480]

Le sentier passe juste au dessus de la grotte,

DSCN2188 [640x480]

et débouche sur un sommet désertique,

DSCN2190 [640x480]

d'ici on peut mesurer ce qu'il va falloir redescendre puis remonter et encore une fois pour arriver à la tête du grand Puech.

Au détour d'un rocher tout en bas c'est mantenant les toitures du village de st Savournin, que l'on apercoit.

DSCN2191 [640x480]

Nous allons retrouver la piste du DFCI qui monte à la tour de guet, la suivre sur moins de 100 m et prendre le sentier, trace bleue qui part sur le coté gauche,

DSCN2203 [640x480]

tout de suite le décor change, escarpements rocheux,

DSCN2206 [640x480]

étroits défilés,

DSCN2209 [640x480]

roches sculptées par l'érosion,

DSCN2210 [640x480]

 

DSCN2217 [640x480]

Tout en bas, coloré en rouge par les retardants, l'aire de la Mourre, zone d'entrainement au largage pour les  pilotes de canadairs.

Encore un petit effort et nous voilà au sommet du grand Puech, le cairn et la borne géodésique en marquent l'emplacement,

DSCN2222 [640x480]

plus à droite la tour de guet, nous irons y passer au retour, maintenant direction le Baù Traouqua,

DSCN2226 [640x480]

descente entre les rochers,

DSCN2231 [640x480]

tiens, là bien caché dans les broussailles, un joli balcon pour le pique nique,

DSCN2230 [640x480]

nous viendrons ici, en revenant, si personne ne le squatte avant nous.

En bas le village semi perché de Mimet, plus loin et plus au nord, la chaine de la ste Victoire.

DSCN2232 [640x480]

 

DSCN2233 [640x480]

 

DSCN2235 [640x480]

au loin la pointe est de la ste Victoire

Nous voilà rendus au Baù Traouqua,

DSCN2238 [640x480]

plus loin, le col ste Anne et encore plus loin, le Pilon du roi où nous irons pour une prochaine rando.

Nous revenons vers notre balcon de calcaire, au soleil confortablement installés pour le pique nique.

DSCN2242 [640x480]

 

DSCN2245 [640x480]

 

DSCN2249 [640x480]

Pour le retour nous irons jeter un oeil vers la tour de surveillance du feu puis,

DSCN2251 [640x480]

nous reprendrons le même sentier

DSCN2254 [640x480]

mais une fois revenus sur la piste nous prendrons un sentier secret qui dégringlole plein nord passe à flanc de colline, descend, remonte mais reste en sous bois et s'il rajoute un peu de distance, évite de remonter les deux sommets, du début dont celui de la grotte.

Comment passer par dessus un arbre couché en 4 leçons !

leçon n°1 : enjamber

DSCN2259 [640x480]

Leçon N°2 : réaliser un beau retourné !

DSCN2260 [640x480]

Leçon N°3 : un peu de voltige...

DSCN2261 [640x480]

Leçon N°4 : être contente de la manoeuvre et ....avoir de l'humour.

DSCN2262 [640x480]

Passage devant les ruines du Castellas,

DSCN2265 [640x480]

toujours aussi mystérieuses,

DSCN2266 [640x480]

bien cachées dans les pins.

DSCN2268 [640x480]

puis reprise du sentier principal

DSCN2272 [640x480]

et retour au quartier de l'Ortolan.

DSCN2276 [640x480]

Une très agréable balade en "montagnes Russes" qui nous a demandé 3h34 mn de marche effective pour 10,2 kms et un dénivelé cumulé en positif d'environ 620m.

Mes séances 29-10-2011, Altitude - Distance

Repost 0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 20:00

Je viens, il y a maintenant quelques jours, de récolter mes pâtissons du jardin, cette histoire serait banale sauf que...

Mon jardin est partagé en plusieurs parties comme souvent c'est le cas , mais l'une d'entres elles est totalement réservée à toute cette petite faune qui fait que les fleurs sont pollinisées, que les plantes se reproduisent, que la vie existe.... les insectes de tous poils, si l'on peut dire, y sont les bienvenus.

Quelques mètres carrés qui vivent en totale liberté, la "mauvaise herbe" veut y pousser ? qu'elle y pousse, elle y meurt ? c'est la vie !

Des abeilles sur les quelques fleurs sauvages du printemps ? tant mieux !

Des guèpes ? laissons leur cet espace !

Des sauterelles, des chenilles, des vers ? ... vous l'avez compris , ce bout de territoire est totalement et volontairement laissé à l'état  naturel, arrosé quand il pleut, en sècheresse le reste du temps.

Ayant dans la partie  potager planté mes semis de pâtissons , j'ai donné le reste des graines inutilisées en pâture aux oiseaux sur ce bout de jardin. L'été se passe, les pâtissons du potager grandissent, font de belles feuilles, de très belles fleurs mais de fruit ? que nenni ! rien !  que dalle ! pas un petit , tout petit bout de pâtisson en vue, mais des feuilles, des fleurs, de quoi nourrir un gros herbivore !

Las je me résigne quand je m'aperçois que deux très belles plantes vigoureuses survivent allègrement sur le terrain dit "sauvage", je m'approche, de quoi s'git il ? et là, stupeur, deux pâtissons de belle taille se cachent sous des feuilles nettement plus grosses que ma main !

Les caprices de la nature....... tu veux planter, tu sèmes, tu arroses, tu engraisses la terre ( bio hein ! ) tu surveilles, et......tu pleures !

Et là, à l'abandon, sans une goutte d'eau de tout l'été, deux beaux pieds de pâtisson ont donné chacun un beau fruit, bien blanc, tout beau !


C'est l'un d'entre eux qui va être torturé ce soir !

DSCF4334 [640x480]

vu de dessus

DSCF4335 [640x480]

dessous

DSCF4337 [640x480]

de profil,

quelques photos, pour ceux qui ne connaissent pas ce beau et délicieux produit de saison.


Je vous propose une recette tout à fait intuitive, réalisée avec ce que j'ai trouvé dans mes réserves, et pour le coup, certainement inédite mais néanmoins délicieuse.

 

L'outillage :

Un beau pâtisson blanc

un oignon

100 gr de féta (fromage de brebis frais)

Une belle poignée de pignons de pins

1 oilve noire pour la déco

huile d'olive, vin blanc sec, sel, poivre, chapelure

indispensables : poudre de gingembre, piment d'espelette, herbes de provence... en quantité selon vos goûts mais utiles pour relever et parfumer ce farci.

 

C'est parti !

S'il n'est pas bio, bien laver le pâtisson, puis le plonger tout entier 15 mn dans une casserole d'eau bouillante.

Pendant ce temps placer les pignons de pins "à sec" dans une poêle anti adhésive ( céramique pour moi ) et les faire dorer,

DSCF4339 [640x480]

attention couper le feu dès que les premiers pignons brunissent, le seul contact avec la poêle encore brûlante suffira pour les dorer à point.

Découper délicatement la tête du pâtisson puis le creuser en essayant de ne pas le percer, réserver la chair.

DSCF4342 [640x480]

Oui, il y a un trou, je vais le colmater avec une rustine taillée dans la tête du pâtisson ! 

Hacher assez grossièrement l'oignon, le faire suer dans la sauteuse tout juste huilée à l'huile d'olive

DSCF4340 [640x480]

puis y ajouter la chair du pâtisson

DSCF4343 [640x480]

arroser d'un verre de vin blanc sec et laisser cuire à feu doux et à couvert, le temps de bien les compoter , soit environ 10/15 minutes.

Puis, hors du feu ajouter les pignons, la féta, la poudre de gingembre, le piment d'espelette, les herbes séchées et moulues, sel poivre.

DSCF4345 [640x480]

bien mélanger en écrasant le tout en purée avec une cuillère.

Farcir le pâtisson

DSCF4347 [640x480]

 

DSCF4348 [640x480]

je sais, ce n'est pas facile, celui ci n'ayant aucune "tenue" .

Bien bomber la farce

DSCF4350 [640x480]

saupoudrer de chapelure poser l'olive et passer 15 minutes au four à 180°C.

 

la peau du pâtisson, très fine et bien cuite se mange sans problème.

DSCF4352 [640x480]

Servir sur un lit de salade ou avec du chou chinois "pé tsaï" en vinaigrette légère.

 

person 047

Repost 0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 21:55

Le belvédère céleste, c'est un des noms donné par les randonneurs qui connaissent cet endroit, mais il est nettement plus connu sous le nom de belvédère de Titou Ninou.

Calé entre ciel et mer ce belvédère est un enchantement de la nature, mais comme toute bonne chose, il se mérite. A environ 340m au dessus du niveau de la mer, adossé à une petite falaise c'est un coin de paradis que les randonneurs de la région se communiquent de bouche à oreille.

Eh oui, ne figurant sur aucune carte, d'accès non balisé, il faut se donner un peu de peine pour le trouver.


Il a une histoire, vers 1938 deux familles Marseillaises,  les Rouix et les Chaps venaient ici contempler l'horizon avec leurs enfants Titou et Ninou, les randonneurs amateurs de beaux points de vue, d'espace et de vue "grand angle" sur le large, perpétuent cette tradition en donnant le nom de "belvédère Titou Ninou" à cet endroit magique.


Avec Yvette, la gazelle des collines, nous avions envie de le trouver cet endroit, depuis déjà un certain temps. Ce jour là une météo aussi exceptionnelle qu'inattendue nous a décidés.

Le départ va se faire de ce village dont j'ai déjà parlé dans ces lignes, le village du bout du monde... Callelongue.

Il est 9h38, le soleil a du mal à passer au dessus des collines, il va tout de même y arriver et nous donner une des plus belles journées de la saison.

DSCN2073 [640x480]

Il a beaucoup plu la veille, tout est encore bien mouillé, les touristes encore couchés et sceptiques sur le temps de cette journée.

Traversée du village et tout de suite, le sentier des Douaniers qui est commun sur cette portion de parcours avec le GR98. rapidement nous nous élevons au dessus de la calanque découvrant ce panorama mille fois admiré mais dont on ne se lasse jamais, Maïre, Tiboulen, les Farillons.

DSCN2075 [640x480]

Le passage du petit cap est délicat la roche usée par de nombreux passages est extrêmement glissante à cause de la forte pluie de la veille, cheminement sous le vieux sémaphore,

DSCN2076 [640x480]

contournement de la jolie et amusante calanque de la Mounine ,

DSCN2077 [640x480]

tunnel végétal

DSCN2081 [640x480]

et c'est l'approche de la calanque de Marseilleveyre en faisant un tout petit détour par l'ancienne batterie de l'Estaou de Bocque.

DSCN2078 [640x480]

l'ancienne batterie de l'Estaou de Bocque, et le "Théatre"

DSCN2079 [640x480]

Pas de descente ni d'arrêt sur la plage de la calanque, nous sommes comme des enfants impatients de trouver "notre" belvédère, alors on enchaîne avec le plan des Cailles,

DSCN2082 [640x480]

ce plateau encaissé entre les falaises et qui préfigure le superbe Grand Malvallon, lequel donne ensuite naissance au Malvallon Médian voir la rando des 3 arches c'est ici, clic, et au Malvallon sud qui grimpe vers la partie est du plateau de l'homme mort voir la rando ici, clic.

Ce sentier  est superbe, les falaises percées de grottes,

DSCN2087 [640x480]

parfois en éboulis, la pente bien que rude est régulière,

DSCN2088 [640x480]

 

DSCN2100 [640x480]

les roches découpées nous attirent dans le contre jour du soleil qui perce avec difficulté entre les parois encaissées des têtes de Malvallon.

 

DSCN2096 [640x480]

 

DSCN2097 [640x480]

 

DSCN2091 [640x480]

 

DSCN2101 [640x480]

Nous faisons un tout petit aller et retour sur le sentier qui dégringole vers Podestat,

DSCN2102 [640x480]

Le petit cairn qui signale le début du sentier de chèvres qui dégringole vers la calanque de Podestat.

juste pour admirer la vue sur les îles puis reprise de notre parcours pour une pause pique nique bien mérité sur le belvédère de Titou Ninou.

DSCN2104 [640x480]

Le beau temps est exceptionnel pour cette saison, jamais on ne se croirait fin octobre,

DSCN2108 [640x480]

le soleil darde ses rayons, pas un souffle de vent,

DSCN2109 [640x480]

 

DSCN2112 [640x480]

calme absolu, nous dominons l'archipel de Riou sur plus de 180°.

DSCN2115 [640x480]

L'esplanade est aménagée par les randonneurs amoureux de la nature

DSCN2116 [640x480]

et soucieux de la préserver, plantations d'iris, table et bancs en pierre nous accueillent.

le-malvallon-sud-et-titou-ninou 1937 [640x480]

La renommée de cet endroit est méritée, un joyau qu'il nous faut conserver.

Panorama 1 [800x600] [640x480]

Du belvédère, la vue panoramique...

DSCN2122 [640x480]

A regrets nous quittons ce coin paradisiaque pour continuer notre périple

DSCN2128 [640x480]

 

DSCN2130 [640x480]

en remontant en sens inverse tout le plateau de l'Homme Mort  vers l'ouest,

DSCN2131 [640x480]

Sur le plateau la vue est possible au nord sur Marseille, au sud sur l'archipel et les calanques.

DSCN2132 [640x480]

Il suffit de tourner la tête pour se rendre compte que nous sommes à un jet de pierres d'une ville de presque 1 million d'habitants.

DSCN2133 [640x480]

 

DSCN2135 [640x480]

 

DSCN2136 [640x480]

puis passage au pas de la Selle et ses escarpements rocheux en descente

DSCN2139 [640x480]

et ensuite retour par le sentier qui va nous ramener au col de la Galinette ( que de jolis noms ! ) .

DSCN2141 [640x480]

Ce sentier en hauteur offre à chaque détour un magnifique panorama sur les îles, sur les calanques mais aussi sur les falaises situées encore plus haut qui dominent l'archipel de Riou.

DSCN2146 [640x480]

 

DSCN2144 [640x480]

Bientôt le sémaphore est en vue,

DSCN2147 [640x480]

 

DSCN2148 [640x480]

ce qui annonce une arrivée proche,

DSCN2149 [640x480]

confirmée par le rocher de st Michel d'eau douce .

DSCN2153 [640x480]

Le panorama s'ouvre sur la calanque,

DSCN2151 [640x480]

la route qui y mène, et les innombrables voitures qui y sont garées. En ces périodes de vacances scolaires, beaucoup de touristes sont venus chercher du soleil par ici.


Une rando d'environ 12 kms effectuée en 4h10 en prenant largement le temps de chercher notre route et en admirant le panorama, un dénivelé cumulé en positif de 570m. Une balade superbe qui va laisser d'excellents souvenirs.parcours--640x480-.jpg

Repost 0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:00

Depuis quelques temps je voulais emprunter ce sentier, qui au départ de la vallée st Pons, monte jusqu'au col de l'Espigoulier.

Quand on connaît un peu la topographie des lieux, tout de suite on se prend une petite suée en pensant à la pente qu'il va falloir grimper ! Du raidasse !

A la sortie est de Marseille direction Aubagne puis le joli village de Géménos au pied coté sud du massif de la ste Baume, là une superbe vallée, avec son parc aménagé, nous attend. Le départ aura lieu d'ici, juste depuis le parking.

Mais justement pour couper la difficulté de ce sentier, j'ai pensé le rallonger de quelques kilomètres pour mieux digérer le pourcentage de pente. Nous prendrons donc, au premier tiers du parcours une piste DFCI qui contourne le massif de Grande Tête et arrive au col de l'Espigoulier et les fameuses dents de Roque Fourcade voir la rando ici, clic, par un vallon encaissé et sinueux, le vallon de la Galère.

carte [800x600]

Au bout du parking, juste après la maison du garde, prendre à gauche le long du Fauge et passer le pont sur le cours d'eau. Ce pont en bois cache et surtout, protège des dégradations, le vrai pont des Tompines, celui du XIIème siècle, celui qui permettait de traverser le Fauge quand la route D2 et le  pont actuel n'existaient pas.

DSCN1996 [640x480]

Passé le pont, prendre à gauche et redescendre le sentier, en suivant le balisage jaune, attention il vire à droite à 90° très vite et là les choses sérieuses commencent.

DSCN1998 [640x480]

 

DSCN1999 [640x480]

Au passage, cueillette de quelques arbouses, un peu sèches, elles manquent de pluie.

Nous allons monter par le vallon du Gour de Brest,

DSCN2003 [640x480]

la pente est rude, le sentier parfois en éboulis, parfois en petits escarpements, la vue arrière s'ouvre à chaque pas.

DSCN2010 [640x480]

Laissons tous les sentiers qui partent de coté, celui évident et balisé sera suivi jusqu'au carrefour avec la piste qui passe juste sous la falaise de la Galère, laquelle est bien visible depuis longtemps avec sa grotte.

DSCN2011 [640x480]

Nous sommes au col de Brest.

A cet endroit nous quittons le balisage jaune du sentier ( ce sera notre chemin pour revenir ici ) pour suivre la piste vers la gauche elle va contourner le massif de Grande tête pour s'engouffrer dans le vallon de la Galère que nous suivrons jusqu'aux crêtes, là nous prendrons la piste qui file vers le nord en direction du col de l'Espigoulier.

DSCN2015 [640x480]

Les pistes DFCI ne sont pas balisées, en cas de médiocre connaissance des lieux, la carte IGN 3245ET est conseillée.

DSCN2016 [640x480]

 

DSCN2019 [640x480]

Gémenos, juste en dessous, et plus loin la zone commerciale et industrielle.

DSCN2027 [640x480]

 

DSCN2029 [640x480]

 

DSCN2042 [640x480]Pique nique au col de l'Espigoulier, juste sous les dents de Roque Fourcade.

DSCN2035 [640x480]les dents de Roque Fourcade

DSCN2037 [640x480]Plus loin, le baoù de Bertagne

Au col, nous récupérons le balisage jaune celui que nous avons quitté au col de Brest, nous le prendrons pour le retour, faisant ainsi une jolie boucle.

DSCN2046 [640x480]

  Le sentier remonte sur les crêtes des Collines Blanches ,

DSCN2048 [640x480]

nous offrant de très beaux points de vue, puis descend dans le vallon de l'étable ,

DSCN2054 [640x480]

 

DSCN2055 [640x480]

 

DSCN2056 [640x480]

remonte assez sec pour passer une crête

DSCN2058 [640x480]

et revient vers les falaises de la Galère vues à l'aller et le col de Brest.

DSCN2062 [640x480]

La petite grotte sous les falaises du col de Brest

Revenus au col, nous suivrons la piste qui file sous les Collines Blanches en descente

DSCN2063 [640x480]

 

DSCN2064 [640x480]

 

DSCN2065 [640x480]

pour croiser la route D2  et reprendre juste en face la piste qui longe le vallon du Fauge

DSCN2067 [640x480]

arrivant à l'Abbaye du XIIème siècle,

DSCN2068 [640x480]

 

DSCN2069 [640x480]

la vallée de st Pons et sa cascade moussue

DSCN2070 [640x480]

 

DSCN2071 [640x480]

et, enfin le parking.

Une belle boucle, des changements de direction qui permettent de varier les plaisirs, en réalité une bien jolie rando qui nous a demandé 4h03 de marche effective pour 15 kms et environ 700 m de dénivelé positif en cumulé.

Mes séances ste baume 23-10-2011, Altitude - Distance

Repost 0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 22:00

Un classique, certes, mais aussi un plat assez vite fait, et qui en s'appliquant un peu, bien souvent plaît à tout le monde.

 

Les outils nécessaires:

pour 3 belles escalopes de dinde ou de poulet.

3 échalotes

15 cl de crème fraîche semi épaisse et légère

Des champignons, j'ai utilisé une petite boîte de champignons de Paris et un reste de girolle en bocaux.

Des baies roses bien parfumées

Les indispensables : huile d'olive, sel, poivre

En accompagnement, un médaillon de riz blanc nature.

 

Ce plat étant assez vite fait, mettre à cuire le riz à la créole avant de commencer la préparation.

Hacher finement les échalotes et les mettre à dorer avec la viande dans une sauteuse très peu huilée à l'huile d'olive ( pour mémoire, je n'utilise exclusivement que de l'huile d'olive et jamais de beurre dans la confection de plats salés ) .

DSCF4301 [640x480]

Séparément, dans une poêle, faire suer sans gras les champignons bien rincés et égouttés.

DSCF4299 [640x480]

Quand la viande est prête, ajouter les champignons,

DSCF4304 [640x480]

la crème et les baies roses, remuer vivement et laisser réduire.

DSCF4306 [640x480]

Couper le feu juste avant que la crème ne commence à brunir.

 

Servir avec le médaillon de riz nature.

DSCF4308 [640x480]

 

bw43fp69as

Repost 0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 21:55

Non sur Aioli, vous n'aurez pas de recette à base de soda au cola !

Si un jour une telle recette apparait sur mon blog, je pense qu'on pourra penser à me mettre au repos dans un asile !

 

La coca, pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une sorte de tourte ou de chausson à la frita... et la frita c'est : poivrons grillés , tomates, oignons .

La coca est un plat du sud , mais du sud qui se trouve de l'autre coté de la Med', en fait c'est une spécialité "pieds noirs" qui par la force des choses est devenue "un peu de chez nous" ! 

DSCF0623 [640x480]

  On va d'abord se préparer une belle pâte brisée aux herbes de Provence, façon "moi même" c'est à dire qu'il faut prévoir

300 gr de farine T65 bio

150 gr de beurre bio pour une pâte résistante au transport dans un sac de rando, ou mi beurre mi huile d'olive, ou tout à l'huile d'olive. Plus il y aura d'huile en remplacement du beurre, plus la pâte brisée sera diététique et parfumée mais de moins en moins résistante aux manipulations... à voir. 

Pour servir à table, pas d'hésitations, 100% huile d'olive.

Une grosse pincée d'herbes de Provence de mes collines

1/2 CàC de sel

10 cl d'eau

Passage dans le bol du Thermomix et 1 mn en position "épi" , ou façonnage habituel à la main.

DSCF4280 [640x480]

Bouler le pâton et le placer dans un sac plastique alimentaire au frigo une heure ou deux.

 

Pour une coca suffisante pour 4 personnes, il faut :

3 poivrons rouges

3 poivrons verts

3 tomates mûres à point

1 oignon.

1 blanc d'oeuf, pour la dorure du chausson

sel, poivre, huile d'olive

 

Laver soigneusement puis placer les poivrons au four pour les griller,

au four [640x480]

quand ils sont bien boursouflés  et cramés, les placer immédiatement et encore chauds dans un grand sac congélation, bien fermé. Laisser refroidir.

Eplucher les poivrons va devenir très facile ( non épluché c'est moins digeste ), les couper en fines lanières.

DSCF0791 [640x480]

Réserver.

Dans la sauteuse juste huilée, y jeter l'oignon  émincé et les tomates épluchées ( juste ébouillantées et refroidies aussitot elles seront très facilement épluchées).

Laisser réduire puis ajouter les poivrons et laisser encore réduire pour avoir une belle compote de légumes. Saler, poivrer.

DSCF4279 [640x480]

Etaler le pâton le façonner au rouleau,

DSCF4283 [640x480]

puis déposer de la farce seulement sur la moitié,

DSCF4284 [640x480]

afin de replier l'abaisse de pâte et fermer le chausson.

DSCF4285 [640x480]

Passer la roulette pour souder les bords et peindre d'une couche de blanc d'oeuf pour la dorure.

DSCF4286 [640x480]

Passer au four à 180° pour environ 20 mn.

DSCF4290 [640x480]

Voili voilou, il n'ya plus qu'à la déguster chaude, froide, à table, en pique nique, mais toujours avec plaisir.

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques