Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 22:15

Les tellines préparées de cette façon, c'est plutôt un plat pour l'apéro, en été avec les potes et du vin blanc sec bien frais, mais ça marche aussi avec le Pastis.

Pour trouver des tellines, c'est facile, direction Arles, puis Ste Maries de la mer, puis la plage, ah oui, acheter un tellinier dans le village, remonter le pantalon aux genoux et racler le sable, l'eau est encore un peu frisquette  mais on s'en fout !

Sinon aller au supermarché-du-coin et acheter .

coquillage 020

Et puis, rien que de les déguster ça nous ramène pas mal d'années en arrière quand , avec les enfants, on allait camper en Camargue sur la plage de Beauduc ou des Saintes Maries de la mer. Souvenirs géants.

Quant à l'aioli, qui est d'ordinaire un plat complet made in Marseille , il ne s'agit ici que de la sauce faite à la main , ou plutot à l'huile de coude . Mais ce n'est pas un vrai aïoli, plutôt une mayonnaise fortement aillée.

L'aïoli, le vrai, c'est tout autre chose, on en reparlera l'été prochain.

Bien entendu on peut en faire un plat principal pour un repas rapide ou une entrée, en réalité...... je fais ce que je veux !

 

Les ingrédients pour déguster ce coup de soleil Camarguais :

Pour 2 ou 3 personnes maxi, sinon augmenter sérieusement les doses.

700 gr de tellines fraîches avé les coquilles ................et le sable évidemment.

huile d'olive et huile de tournesol

1 oeuf

1 CàS  de moutarde

de l'ail, 2 ou 3 gousses..... la quantité d'ail dépend de ce que vous allez faire après le repas... 

un peu de persil

de l'huile de coude, pas de robot de m....

Pour monter l'aïoli, c'est Madame qui s'y colle, fortiche qu'Elle est  !

 

Un peu de technique : 

Faire dessabler les tellines dans un tian d'aïgue fraîche, changer l'eau plusieurs fois.

DSCF4518 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le top du top c'est d'utiliser de l'eau de mer Méditerranée mais pour cela il vaut mieux être sur la plage de Beauduc, c'est nettement plus pratique que de faire les allers retours avec des seaux.

Monter l'aïoli :

dans un mortier, piler d'abord l'ail à sec,

piler l'ail [800x600 filigrane couleur aioli]

puis ajouter l'oeuf et la moutarde,

DSCN0013 [800x600 filigrane couleur aioli]

et faire couler délicatement l'huile, tout en continuant de manier le pilon. 

DSCN0016--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

Pour un goût moins fort, il est bon d'utiliser moitié huile d'olive/moitié tournesol.

DSCF4532 [800x600 filigrane couleur aioli]

Poivrer.

Faire ouvrir les tellines à sec dans une sauteuse , elles vont rendre de l'eau, laisser évaporer.

DSCF4529 [800x600 filigrane couleur aioli]

Dans un plat de service, verser les tellines refroidies et y mélanger l'aïoli, remuer vivement, ajouter un peu de persil ciselé.

DSCF4535 [800x600 filigrane couleur aioli]

.......et ça se mange tout de suite, et avec les doigts , essayez donc avec une fourchette et un couteau !

DSCF4536 [800x600 filigrane couleur aioli]

On s'en met un peu de partout, mais on s'en fiche....

ile-deserte.jpg

on est sur la plage, le vin blanc est frais, il fait chaud et pour les bougnettes, c'est pas grave, c'est tout juste si on est en maillot de bain.

Repost 0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 22:25

Cette balade c'est une de mes préférées, d'un accès facile, il est possible d'en faire une petite promenade dominicale ou une vraie rando, il suffit de choisir son circuit, la carte IGN emportée en balade permet de changer d'avis au dernier moment, plus court, plus long, plus difficile, pas de problèmes on va adapter.

Le passage en sous bois tout le long du fleuve, l'Huveaune est un fleuve, pas une rivière, est de toute beauté, hormis peut être en plein été quand le cours d'eau est atteint de ce mal chronique dans notre région, la sécheresse.

Nous l'avions fait en hiver, cette fois ci c'est au printemps avec une végétation luxuriante, de l'eau en abondance, une lumière exceptionnelle.

Les rayons du soleil traversent les branches et donnent à l'eau cette couleur fluorescente, parfois blanchâtre, parfois turquoise, la pétrification des troncs d'arbres tombés dans le cours d'eau forment de petites cascades, des gours..... arbres de calcaire , sculptures façonnées par l'eau.

Le départ peut se faire à la sortie du village de Nans les Pins, juste après l'usine "Atelier Le Tigre", en semaine se garer sur le bord de la piste RDF, il y a de la place, le week end, sur le parking devant l'usine.

carte (Copier)

clic pour agrandir la carte

En ce qui me concerne j'aime bien laisser la voiture aux Aumèdes, juste au carrefour de la piste avec le chemin des Roys.

DSCF0991 (Copier)

En ce week end des Rameaux il y a beaucoup de monde sur les chemins, dommage que beaucoup de groupes de marcheurs ne se rendent pas compte de la beauté des lieux, et de l'étroitesse du sentier.

DSCF0995 (Copier)

Depuis le point de départ, suivre la piste RDF balisage jaune doublé du balisage du GR9, jusqu'au pont qui enjambe le cours d'eau, cette rencontre est annoncée un peu plus tôt si on prête l'oreille par les bruits de l'eau dans les gours, invisible mais pas silencieuse.

DSCF0996 (Copier)

Au pont, prendre à gauche la piste qui monte et très vite , près d'un panneau "signifiant aux marcheurs de rester sur le sentier", le sentier s'enfonce en sous bois, passage de quelques troncs en travers du chemin, puis nous nous retrouvons au bord de l'eau, et là ......magique, la lumière qui filtre entre les feuillages donne à cette eau fortement chargée en calcaire des couleurs surnaturelles.

DSCF0997 (Copier)

Le sentier, rive gauche, côtoie le cours d'eau, sur plusieurs centaines de mètres, parfois de petites plages offrent la possibilité de faire trempette, bon juste les pieds car l'eau est glacée.

DSCF0998 (Copier)

DSCF1004 (Copier)

DSCF1005 (Copier)

le lit du cours d'eau bien blanc montre la quantité de calcaire qui de dépose ici

DSCF1010 (Copier)les gours

DSCF1011 (Copier)

Sur l'autre rive, un pont en bois enjambe un des bras de l'Huveaune, pour aller à la source, nous allons traverser ici, à gué,

DSCF1012 (Copier)

passer le pont et peu après en hauteur sur la gauche, la source principale apparaît, l'eau sort en un débit régulier de sous une roche moussue.

DSCF1015 (Copier)

DSCF1016 (Copier)

L'endroit est très beau et en ce dimanche, assez fréquenté.

Sur la carte j'avais repéré, une grotte, juste au dessus de la source, la grotte des Moulins, en cherchant bien j'ai trouvé le sentier très discret,

DSCF1018 (Copier)

il monte en pente raide sur une centaine de mètres pour arriver à cette toute petite grotte qui ne peut visiblement être visitée qu'en spéléo.

DSCF1019 (Copier)

DSCF1021 (Copier)

Retour sur le sentier principal,

DSCF1025 (Copier)les falaises de Caïre, en arc de cercle

suivre un balisage vert qui va nous emmener à la grotte de la Castelette,

DSCF1026 (Copier)

cette grotte célèbre par ses fouilles archéologiques et ses trous "pour spéléos" est vaste, mais complètement noire, lampe obligatoire pour profiter de la vision des stalactites, et concrétions calcaires.

DSCF1027 (Copier)

DSCF1029 (Copier)

DSCF1030 (Copier)

DSCF1031 (Copier)

C'est un cul de sac, demi tour pour revenir jusqu' au carrefour de sentiers nous permettant de grimper au sommet des barres du Caïre ( ou Cayre ) . Après une montée rude,

DSCF1034 (Copier)

DSCF1037 (Copier)

nous nous trouvons au dessus de la grotte, la vue sur la vallée de Nans est superbe.

Un groupe de marcheurs qui nous devance va nous faire changer de cap, bruyants, sans gênes ( arret en plein milieu du sentier pour discuter alors qu'une bonne dizaine de marcheurs sont derrière et ....attendent ! ).

DSCF1040 (Copier)

Je vois un sentier non balisé qui part plein est , à l'opposé, et je décide de lâcher ce groupe pénible à supporter, inutile de "s'engueuler" on est ici pour le plaisir.

DSCF1043 (Copier)

Bonne pioche, nous allons nous retrouver au dessus des falaises, sur un surplomb à pic de toute beauté, pique nique ici, sans aucune hésitation.

DSCF1051 (Copier)

Juste après le café, quand le corps hésite entre une sieste au timide soleil et l'envie de continuer la route, une voix s'élève, je dis bien une voix, pas du bruit pas un cri, non............ un air d'opéra, sublimé par la paroi de pierre qui lui donne une puissance hors du commun, la chanteuse est au pied des falaises, au centre de l'arc de cercle des falaises, bien vu et quelle voix ! bravo , d'ailleurs nous n'hésiterons pas à applaudir avec force à cette prouesse.

falaise (Copier)

Du pied des falaises, juste sur l'éboulis bien visible, une voix s'élève et enchante les lieux !

Voilà ce que j'appelle un moment sublime, la beauté d'un air d'opéra, porté par une très belle voix, dans un décor magnifique. Quelques minutes qui me réconcilient avec ce monde de fous.

Nous allons poursuivre notre parcours, retrouver le balisage du GR du chemin des Roys, redescendre pile poil où est garée l'auto.

En route, un petit détour par le tumulus de Miette, appelé aussi tumulus des Beguines,

DSCF1062 (Copier)

DSCF1065--1024x768-.JPG

DSCF1066--1024x768-.JPG

hélas de cette sépulture il n'en reste qu'un vague tas de cailloux.

DSCF1073 (Copier)

DSCF1041 (Copier)

Passage devant les divers oratoires plus ou moins restaurés et toujours ce balisage spécifique à ce sentier, la fleur de lys.

DSCF1061 (Copier)

L'oratoire de Miette, bien restauré

oratoire2 (Copier)gravure de l'oratoire

DSCF1067 (Copier)Dans notre dos, au loin la barre de la ste baume et la Grotte Sacrée.

C'est un parcours qui demande environ 3 h1/2 de marche mais auquel il faut rajouter les fréquents arrêts le long du cours d'eau, la visite de la grotte, la visite du tumulus, l'arrêt devant les oratoires, prévoir le temps de rando en conséquence.

DSCF1079 (Copier)

Le dénivelé est de 500 m environ en cumulé positif, le retour tout en descente se fait plus rapidement.

 

 

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:30

N'étant absolument pas chasseur, ni dans la forme ni dans l'esprit, c'est une viande de marcassin qui m'a été offerte. Le chasseur l'ayant chassé à l'automne, nourri de glands , de champignons et de racines (.....le marcassin, nourri de glands, pas le chasseur..... enfin, je crois ).

 Préparé selon une recette assez inhabituelle, mais néanmoins savoureuse, ce civet est étonnant de légèreté et de saveurs, attention de bien doser les ingrédients, pour ne pas en faire un salé/sucré du plus mauvais goût pour ce genre de mets.

Pour un civet de 800 gr de viande coupés en dés grossiers .

75 cl de vin blanc, j'ai utilisé un côte du Rhône.

Persil, laurier, baies roses, clou de girofle, piment d'espelette.

1 carotte

1 oignon

3 échalotes

huile d'olive

5 oranges

1 citron

1 CàS de sucre en poudre

1 CàS de vinaigre de vin "maison", en aucun cas de l'horrible vinaigre blanc .

sel, poivre. 

DSCF3070 (Copier)

Cette viande étant du gibier, une marinade est préférable à une cuisson directe.  

Marinade de la viande

Eplucher et couper la carotte en rondelles fines

Emincer oignons et échalottes

Dans un grand récipient, en verre, en terre ou en inox,  mettre la viande, carotte, oignon et échalottes, 2 gousses d'ail ciselées, baies roses,  couvrir de vin blanc.

DSCF3071 (Copier)

Laisser mariner à couvert au frigo pendant au moins 24 heures. 

Sortir la viande, l'égoutter au maximum la mettre dans la cocotte en fonte avec un peu d'huile d'olive et la faire dorer sur toutes les faces.

DSCF3083 (Copier)

Du jus de viande va suer, le retirer au fur et à mesure avec une cuillère, le réserver.

DSCF3086 (Copier)

Presser 2 oranges et 1 citron en réserver le jus.

Peler les 3 oranges restantes en détacher les quartiers. Réserver.

DSCF3085 (Copier)

Quand la viande est dorée, ajouter les légumes de la marinade retirés avec une écumoire, ajouter la moitié du jus d'orange/citron et 10 cl de marinade, le clou de girofle. Saler éventuellement.

Cuire à feu doux et à couvert pendant 1 heure environ, ajouter du jus de marinade si la cuisson devient trop sèche.

Dans une casserole faire réduire le jus restant avec 1 CàS de sucre, en faire un sirop léger, ajouter 1 CàS de vinaigre de vin, le jus de viande réservé, une pincée de piment d'espelette, porter à ébullition

DSCF3090 (Copier)

et ajouter dans la cocotte, bien remuer, ajouter les quartiers d'orange délicatement, cuire encore 20 à 30 minutes à découvert, jusqu'à obtention d'une sauce juste à peine épaissie.

DSCF3091 (Copier)

Ce civet léger aux affluves parfumées peut être servi avec des pâtes fraîches, des pommes de terre, de la polenta ou tout au accompagnement de choix.

DSCF3097 (Copier)

Le poivre sera rajouté dans l'assiette au gré de chacun mais il est nécessaire, le rajouter pendant la cuisson, est inutile en cuisson "découverte".

 

 

 

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 20:50

    Le Dalton, cargo minéralier échoué sur l'llot du phare de Planier, versant nord, est une des épaves de Marseille les plus visitées avec le célèbre Liban près de l'ile Maïre.

Sa relativement faible profondeur, entre 15 et 33 m et sa facile localisation, la rend accessible à quasiment tous les niveaux de plongée.

croquis [640x480]

Ce jour, nous ne comptions pas plonger sur cette épave, mais c'est la mer qui commande et plonger sur le Chaouen, comme prévu aurait eu pour risque de drosser le bateau contre la roche, il y a assez d'épaves par ici sans encore y rajouter mon "Corail Noir". La mer est calme, peu de vagues mais une très longue et puissante houle d'ouest se fracasse contre les rochers pointus.

Ici sur cette épave, pas de soucis, elle est dans le sens de la houle sans risque de décrocher.   DSCN6810 (Copier)

Le 19 février 1928, le Dalton a heurté l'écueil de la pierre à la bague, certainement à cause du brouillard épais ce jour là, comme aujourd'hui. Pour espérer un renflouement, son équipage à conduit le cargo le plus près possible de l'ile, à proximité du débarcadère, si l'équipage fut sain et sauf, le bateau lui sombra très vite et pour toujours. Son chargement de plomb fut ensuite récupéré par une entreprise Marseillaise spécialisée en la matière.

Mais cette épave fut surtout rendue célèbre par le Cdt Cousteau lors du tournage de son film "épaves".

La barre à roue, elle, passa à la postérité en devenant, une fois stylisée, l'emblème de la Spirotechnique ( aujourd'hui Aqua Lung ) .

barre en 1940 [640x480]

La barre à roue, telle qu'elle apparaissait encore en 1940, en 1980 il n'en restait que le moyeu, aujourd'hui plus rien, l'épave est lentement digérée par la mer.

Ce matin, le temps est gris, la mer est calme mais la longue houle fait rouler le bateau, ce qui rend la vie à bord au mouillage très inconfortable.

Comme d'habitude nous nous équipons dans l'eau puis tout de suite on se retrouve à l'ancre pour sécuriser le mouillage, pas envie de revenir à la nage jusqu'au port.

L'eau est encore bien fraiche, tout juste 13°c, ( 1° C de plus que la semaine passée, yessss !) la visibilté moyenne.

Rapidement l'épave apparait, nous sommes mouillés à moins de 50 m. Je n'y avais pas plongé depuis plus de 10 ans, entre temps celle ci s'est bien dégradée, le gouvernail tout d'abord, il était encore accroché à la poupe et planté  dans le sable, il n'y est plus, la structure métallique du bateau , bien délabrée, il n'en a plus pour longtemps pour devenir, comme son confrère le Liban, un simple amas de tôles rouillées et rongées aplaties au fond de l'eau. Dommage, mais c'est le cycle normal de la vie et mort des épaves.

DSCN6813 (Copier)

 

DSCN6818 (Copier)

Dans les entrailles de fer, du poisson, beaucoup mais petit, seuls  quelques dentis tournent autour, attendant une proie de choix.

DSCN6816 (Copier)

Placide , un chapon attend sa pitance.

DSCN6828 (Copier)

 Les gorgones ont colonisé une grande partie de la vieille coque rouillée et délabrée.

DSCN6819 (Copier)

 

DSCN6821 (Copier)-copie-1

 

DSCN6836 (Copier)

Nous allons partir de la poupe pour remonter lentement vers la proue sans l'atteindre, car nous voulons encore visiter le petit tombant qui se situe à proximité vers 25 m de fond.

DSCN6811 (Copier)

Remontée au mouillage, en toute sécurité, paliers sous le bateau.

DSCN6832 (Copier)

Une petite plongée sympa qui nous a ramené 10 ans plus tôt quand on venait ici plus régulièrement, en club.

DSCN6841 (Copier)

En surface, la brume épaisse est toujours présente, le retour vers le port de la pointe rouge se fera aux instruments, la visibilité ne dépassant pas 300 m.

L'APN que j'utilise en plongée, un vieux Nikon Coolpix en caisson étanche est en train de vivre ses derniers moments, non seulement la mise au point devient difficile, ses temps de réaction sont de plus en plus longs mais en plus le caisson commence à prendre l'eau, une belle fissure étant apparue. La fin se précipite.

46680602_p.gif

Une fissure certainement provoquée par des plongées bien  au delà de ce pour lequel il est prévu. Donné pour 43 m maxi, je l'ai emmené bien souvent à plus de 62 m, trop souvent, visiblement.

Son remplacant va arriver, il est commandé,  le caisson ira jusqu'à 60m , mais le plongeur ne rajouteras pas 50 % de plus pour autant, des "fissures" seraient à craindre là aussi, et pas que sur le caisson !


 

Repost 0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 19:00

Après une belle cueillette d'asperges sauvages ainsi que de poireaux tout aussi sauvages , j'ai eu l'envie de les cuisiner différemment de ce que je fais habituellement.

DSCF3029 (Copier)

Et si j'associais ces légumes sauvages aux fortes senteurs avec des filets de rougets , et pour que toutes ces senteurs ne fichent pas le camp dans la cuisine avant d'être dans le palais des convives, eh bien ce sera en tourte, mais pour faire un titre plus alléchant je dirais en " feuilleté ".

Malgré la quantité d'asperges sauvages cueillies, pour en faire un plat comme celui là j'ai rajouté 500 gr d'asperges violettes cultivées. 

DSCF3028 (Copier)

Pour ce feuilleté aux saveurs subtiles, il nous faut :

Une belle botte d'asperges sauvages, à défaut 500 gr d'asperges vertes.

500 gr d'asperges violettes

Un beau bouquet de poireaux sauvages du bord des chemins forestiers, ou à défaut une petite botte d'oignons frais.

2 tomates, hors saison, donc sans commentaires.

2 oignons jaunes, pas trop gros.

2 gousses d'ail

100 gr de féta, fromage de brebis.

Une dizaine de filets de rougets.

2 abaisses de pâte feuilletée, ce sera "du commerce", la pâte feuilletée n'étant pas, en ce qui me concerne,  évidente à réussir.

Les indispensables dans "ma cuisine", poivre, huile d'olive, thym émietté et moulu, vin blanc sec.

C'est parti :

Equeuter, nettoyer et laver les asperges dans de l'eau additionnée de bicarbonate de soude.

Les blanchir 15 minutes dans de l'eau bouillante salée, égoutter et les écraser pour en extraire uniquement la pulpe.

DSCF3033 (Copier)

Réserver.

Nettoyer les poireaux sauvages, enlever la première peau, les laver dans de l'eau avec là aussi du bicarbonate de soude, afin de faire "sauter" par dessus bord tous les petits bestiaux minuscules qui pourraient y trouver refuge. D'autres parts, le bicarbonate de soude  est excellent pour nettoyer les légumes cultivés d'un maximum de produits de traitement chimique.

Dans la sauteuse avec un tout petit filet d'huile d'olive, faire suer les 2 oignons émincés, ajouter les poireaux sauvages coupés en tous petits tronçons avec tout le blanc et un maximum du vert, les 2 gousses d'ail émincées finement.

DSCF3031 (Copier)

Ajouter les tomates épépinées et coupées en dés,

DSCF3034 (Copier)

un peu de vin blanc et laisser fondre les légumes, à couvert et feu moyen,

DSCF3035 (Copier)

compter 15 minutes au moins, puis ajouter la pulpe d'asperges. Saler, poivrer, remuer et réserver.

DSCF3037 (Copier)

Cuire les filets de rougets dans une poêle anti adhésive, à sec mais avec du thym émietté, coté peau en premier puis rapidement et délicatement, coté chair. Réserver.

DSCF3038 (Copier)

dans le moule à tarte très légèrement huilé à l'huile d'olive, étaler la première abaisse de pâte feuilletée, bien remonter sur les bords.

Déposer la compote de légumes, tasser un peu. Disposer les filets de rougets, des dés de féta. saupoudrer de thym, poivrer.

DSCF3041 (Copier)

Recouvrir de l'autre abaisse de pâte feuilletée, la couper pile poil aux diamètre du plat et rabattre les bords de l'abaisse inférieure pour souder les deux ensembles. Décorer de quelques stries, faire la petit cheminée centrale et  badigeonner d'un oeuf battu avec du thym moulu pour la dorure.

DSCF3042 (Copier)

Enfourner pour environ 25 minutes à 180 °C .........

DSCF3043 (Copier)

 et ne pas l'oublier dans le four, oupssss ce fut limite.

portion (Copier)

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 22:20

Avec l'arrivée des beaux jours, les blettes vont disparaître des étals, rare légume encore vendu "en saison" il va céder la place à des produits plus printaniers.

DSCF2802 [filigrane aioli couleur]

Ce n'est pas une raison pour l'oublier et pour changer , de les cuisiner d'une manière peu ordinaire, j'avais envie de sortir des gratins, tourtes et autres recettes habituelles de ces grandes feuilles.

Une recette épicée, ce qui ne veut pas dire pimentée, j'insiste, qui va changer des blettes à la crème et autres joyeusetés laitières.

De l'idée de les cuisiner aux épices, pour en arriver à une cuisson en  tajine, le pas fut vite franchi. 

Le plat à tajine, ce plat en terre cuite pourtant d'une grande simplicité structurelle, est le sommum d'un art culinaire ancestral pour faire développer aux épices tous leurs arômes.

Ingrédients :

1 botte de blettes à cardes
2 oignons
3 gousses d'ail
1 grande boîte de tomates pelées, préférable aux tomates cultivées sans soleil et sans terre en hiver. 

1 boite de fonds d'artichauts, parce que j'ai eu la flemme de nettoyer des artichauts frais.

4 pommes de terre rate, tout au moins à chair ferme.
épices a tajine
Piment d'espelette
Sel, poivre,thym émietté et moulu, bois d'inde , huile d'olive, thym en branche.

600 gr de blanc de dinde ou de poulet ou pourquoi pas, de dés de jambon.

1 CàS de miel

facultatif : une feuille de laurier, une feuille de citronnier.

préambule :
Mon plat à tajine étant en terre non vernissée, comme il se doit, il est necessaire de le remplir d'eau pour gorger la terre. Précaution inutile sur un plat vernis , mais alors, attention tout de même à ce qu'il soit "estampillé spécial cuisson" et non un plat de simple décoration acheté dans un souk, surtout dans un souk.

Préparer les blettes :

ôter les filaments et les couper en petits bâtonnets. Garder le vert et le couper grossièrement.
Bien laver le tout dans une grande bassine d'eau additionnée de bicarbonate de soude.
Faire bouillir une grande casserole d'eau salée et y plonger les bâtonnets de blettes les blanchir 10 mn.


Faire suer les oignons émincés dans très peu d'huile d'olive. Puis, ajouter la boîte de tomates pelées, l'ail émincé, la branche de thym.

DSCF3052 (Copier)

Mélanger à cette préparation le vert des blettes

DSCF3053 (Copier)

et laisser compoter à feu moyen avec 5cl de vin blanc sec,  la feuille de citronnier, la feuille de laurier.

DSCF3054 (Copier)

Quand les cardes sont prêtes les égoutter et les ajouter.

DSCF3059 (Copier)

Laisser cuire à feu moyen environ 20 minutes, le temps que le surplus de liquide réduise. Attention le mélange de légume ne doit pas être complètement sec pour un tajine.
Dans l'eau bouillante des blettes ( retirées ) mettre les pommes de terre rate et laisser cuire 15 mn, vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau, égoutter, éplucher, réserver.
Découper les blancs de dinde en dés,

DSCF3056 (Copier)

les faire sauter dans une poele anti adhésive à sec avec thym et épices à tajine, bien dorer sur toutes les faces,

DSCF3061 (Copier)

la viande va prendre une couleur jaune due aux épices.Réserver.


Montage du plat:

vider l'eau et tapisser les bords en montant un peu avec les tranches de rate.

DSCF3062 (Copier)
Déposer les légumes compotés au centre, en garder un peu.
Déposer la viande en pyramide au centre, couronner du reste de légumes.

DSCF3063 (Copier)
Entourer des coeurs d'artichauts.

DSCF3068 (Copier)
A ce stade seulement, saupoudrer d'épices à tajine, de piment d'espelette,de thym, de poivre. Inutile de le faire pendant la cuisson des légumes ces épices ne tiennent pas la cuisson "ouverte".

déposer la rituelle CàS de miel sur la viande,

DSCF3069 (Copier)

 fermer le plat à tajine de son dôme et enfourner pour 30 mn à 180 °C.

DSCF3067 (Copier)

bw43fp69as.png

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 19:00

Des épaves de Junker 88, il y en a deux dans la rade, mais celle ci est la plus intéressante, tout d'abord au titre de la plongée en elle même, mais aussi au titre de la découverte de l'épave, étant relativement entière et en tous cas parfaitement reconnaissable, contrairement à d'autres épaves d'avions gisant au large de Marseille.

Mais, car il y a un mais, la profondeur, 53 m au sommet de l'épave soit plus de  55 m au sable et la visibilité quasi nulle qui règne en ces lieux ouverts au mistral mais aussi au vent d'est et de fonds vaseux. Tous les ingrédients sont réunis pour plonger dans ce qu'on pourrait appeler de la soupe, et comme c'est profond, on y plonge pas n'importe comment.

Des règles simples et basiques sont à rappeler avant la mise à l'eau, la palanquée ne se sépare pas, les phares de plongée sont allumés en permanence, et en cas de "perte", remontée illico mais en respectant tous les paliers et vitesse de remontée sans chercher à retrouver la palanquée, parachute de signalisation obligatoire aux paliers de surface .

Ce mercredi un léger vent d'est souffle sur la rade, une brise qui ne va pas gêner la plongée, par contre , vu le mistral qu'il a fait ces jours derniers, on prendra le dérouleur de fil d'ariane pour retrouver l'ancre et remonter en sécurité le long du mouillage, la visibilité devant être, et ce sera confirmé, quasi nulle !

DSCN6785 (Copier)

photo prise APN au ras de l'eau, à gauche et à droite, les iles du Frioul reliées par une digue peu visible à cause de la petite houle, au fond Marseille et la "Bonne Mère".

junker-position.jpg

Des procédures strictes sont à observer pour ne pas se retrouver, en surface loin du bateau et entraîné par le petit vent d'est.

Ça fait un certain temps que je ne suis plus venu jeter l'ancre sur cette épave, mes repères visuels sont flous mais le GPS marine lui a meilleure mémoire que moi et au premier passage l'écho sondeur nous donne une jolie bosse au dessus du fond, nous y sommes.

Rodés à cette manoeuvre, l'ancre va descendre pile poil sur l'épave, j'arrive à suivre la descente sur l'écran du  sondeur.

Dès la mise à l'eau la mauvaise visi se confirme, plus que de la soupe, c'est de la purée, visi verticale et horizontale inférieure à 3 mètres.

Il n'y aura donc pas de photos en gros plan et même le détail sera perturbé de fines tâches blanches.

La descente dans le bleu  gris s'effectue sans problèmes, en premier une aile apparaît, c'est bon on ne l'a pas raté.

DSCN6786 (Copier)

L'ancre est posée à moins de 5 m de la queue de l'appareil, sécurisant le mouillage, je m'apercois  pourtant que depuis la position de l'ancre je ne vois pas l'épave, moins de 5 m , ça promet !

DSCN6787 (Copier)

Premiers éléments d'épave, la visi est nulle.

Le junker 88 est un avion de la seconde guerre mondiale, considéré comme un élément essentiel de la Luftwaffe, il fut équipé en bombardier, puis chasseur de nuit, avion de reconnaissance, avion torpilleur, son envergure pouvait varier de 18 à 21 m, ce n'est donc pas un gros avion.

junkers-schema.gif

 

Celui ci est plié en deux, la queue étant à l'équerre par rapport au reste de l'appareil, un moteur celui de tribord manque, mais les ailes, la verrière de pilotage, et la queue sont en assez bon état, tout au moins pour une épave de ce genre.

DSCN6791 (Copier)

dans la verrière de pilotage, bien sûr, plus de verre mais les arceaux sont en bon état., le siège du pilote, non visible sur la photo est tentant pour le plongeur que je suis mais avec tout le matériel que j'emporte, le risque d'y rester coincé est grand.

Il est tombé le 17 janvier 1943, il repose aujourd'hui sur un fond de sable et de vase dans la baie du grand Souffre, la baie qui relie Pomègues et Ratonneau, les deux îles de Frioul coté ouest, des 3 hommes d'équipage, il n'y eut aucun survivant. DSCN6792 (Copier)

 le moteur bâbord..............un peu de dégrippant et il redémarre !

DSCN6795 (Copier)

 Glauque, très glauque !

DSCN6797 (Copier)

 

DSCN6798 (Copier)

 

DSCN6800 (Copier)

Le poste de pilotage

DSCN6804 (Copier)

Un bord d'aile

DSCN6806 (Copier)

Allez, il est temps de remonter, déjà l'ordi annonce plus de 20 minutes de remontée, l'eau est à 12°C. 

Cet avion n'a pas été abattu à cet endroit mais ramené dans ses filets par un gros chalutiers qui l'a "jeté" ici dans des fonds moins importants pour récupérer un maximum de son câble de chalutage. C'est notre éminent plongeur archéologue compatriote Marseillais, Luc Vanrell qui l'a retrouvée en 1989.

DSCN6808 (Copier)

  

DSCN6809 (Copier)

La plongée sur épave me fascine depuis toujours, surtout quand les conditions ne sont pas optimales au niveau de la visi, ce qui rend la situation encore plus ténébreuse, inconsciement, je m'imagine les hommes ayant vécu ce naufrage, je vis leurs peurs, leurs dernières minutes parfois.

Souvent je me fais le film pendant la plongée, je pense qu'avant moi, et avant bien d'autres plongeurs,  des hommes ont manoeuvré ces machines, ont vécu dans ces machines, je suis persuadé qu'ils y ont laissé leur empreinte pour l'étenité. Il y a une vie dans ces morceaux de ferraille déchirés qui se désagrègent avec le temps.

Un drame reste un drame et le fait que cet avion abattu au large de Marseille fut un "ennemi" n'y change rien.

 

 

 

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 19:00

Les asperges sauvages, nous sommes en plein dans la saison, et plutôt que de les cuisiner systématiquement en délicieuse omelette, voir ici une recette d'omelette clic,  j'ai opté pour une crème nappant des pavés de saumon, sauvages eux aussi.

Un plat délicieux mais qui va demander une quantité d'asperges conséquente, sinon compléter avec de petites asperges vertes.

PXR assiette

Les outils nécessaires pour deux convives :

2 pavés de saumon sauvage sans arêtes

Une belle botte d'asperges sauvages fraîchement cueillies

10 cl de crème fraîche allégée mais semi épaisse

1 gousse d'ail

2 olives noires

12 cl de riz sauvage en mélange

sel, poivre


Rappel de quelques consignes pour la cueillette des asperges.

La colline étant la propriété de tous, on évitera de ramasser les asperges en arrachant ses racines.

Je sais bien que certains arrachent la griffe pour que personne d'autre ne passent sur "leur coin" à asperges, c'est la politique de la terre brûlée, inconcevable !

D'autant que lorsque la saison est bonne, les tiges coupées vont se reformer et produire d'autres rejets que l'on pourra cueillir à nouveau dans quelques jours, arracher la griffe c'est se priver de cette 2ème voire 3ème récolte et tuer une plante définitivement.

Pour les conserver quelques jours, une fois cueillies, ne pas les mettre au frigo mais les traiter comme un bouquet de fleurs coupées et les mettre dans un récipient avec de l'eau, tout simplement. Changer l'eau tous les jours et couper 1 cm de queue à chaque fois, elles se garderont en très bon état 4 ou 5 jours.


DSCF2952 (Copier)

la préparation:

Équeuter les asperges, ne garder que les parties les plus tendres, environ 3 à 5 cm sous la tête, les laver dans de l'eau additionnée d'une CàS de  bicarbonate de soude, tout comme les légumes de chez le maraicher.

Les faire blanchir 10 mn dans de l'eau bouillante salée.

DSCF2953 (Copier)

Avec une fourchette, les écraser en retirant les éventuelles parties fibreuses résistantes

DSCF2954 (Copier)

puis piler finement au pilon et mortier avec une gousse d'ail finement émincée.

DSCF2956 (Copier)

Ajouter un trait de crème, mélanger, saler, poivrer.

DSCF2957 (Copier)

Dans un plat allant au four déposer au pinceau un peu d'un mélange eau/huile d'olive/herbes de provence, y déposer les pavés de saumon bien enduits de crème sur toutes les faces. verser l'excédent de crème d'asperges dans le fond du plat.

DSCF2963 (Copier)

Ciseler 2 olives noires et décorer les pavés. ne pas ajouter trop d'olives pour ne pas couvrir le goût de la crème d'asperges.

DSCF2965 (Copier)

Couvrir d'une feuille de papier végétal pour cuisson , préférable au douteux papier alu, et passer au four 180°C pendant 25 mn.

DSCF2967 (Copier)

Cuire le riz 3 saveurs à la créole dans un grand volume d'eau bouillante , le temps de cuisson dépendant de ce qu'il y a sur le sachet.

DSCF2961 (Copier)

Certains riz sauvages demandent un temps de cuisson assez long 25 mn et restent toujours fermes contrairement aux riz blancs "précuits et prémâchés"  du commerce de grande marques.

DSCF2971 (Copier)

Décorer dans l'assiette avec un petit bouquet d'asperges vertes sauvages ou de culture.

Poivre dans l'assiette à convenance.

Repost 0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 21:15

Le sauté de veau aux olives est un classique du genre, mais cette version avec un soupçon de Pastis en fait un plat tout à fait particulier et qui étonnera les convives.

 

Pour environ 4 personnes il faut compter :

 

600 g de veau en morceaux pour sauté.
75 g de lardons maigres
100 g d'olives vertes dénoyautées,

2 gousses d'ail
2 oignons

farine
20 cl de vin blanc
une rasade de Pastis
laurier, herbes de provence
sel, poivre
Tomates pelées au jus en boîte, mais sans le jus qui sera conservé pour une autre recette. Des tomates fraiches épluchées seraient préférables mais pas celles que l'on trouve en hiver, mal mûries, acides, et cultivées sans terre et sans soleil.

 

Préparation :

Eplucher les oignons, les émincer.

Eplucher les gousses d'ail et les tailler en fines lamelles.

Faire chauffer une cocotte en fonte avec un fond d'huile d'olive et un peu d'herbes de Provence,  y faire dorer les morceaux de veau et les lardons, à feu vif pour bien saisir la viande.

DSCF2920 (Copier)

Ajouter l'oignon et l'ail, laisser suer les oignons 5 minutes .

DSCF2922 (Copier)

Ajouter 1 grosse CàS bombée de farine et mélanger vivement.

Verser le vin blanc, la CàS de Pastis de Marseille  

DSCF2927 (Copier)

 et ajouter de l'eau éventuellement , jusqu'à hauteur de la viande pour compléter.

Ajouter les tomates pelées sans leur jus , les olives dénoyautées, ( le plat sera moins acide sans les noyaux ) le sel éventuel.

DSCF2925 (Copier)

Laisser mijoter à couvert , en remuant de temps en temps, pendant 1h30 environ.

DSCF2931 (Copier)

A servir avec la verdure de service, laitue, chêne blonde, ou puisqu'on est en début de saison, quelques belles asperges vertes.

 

L'idée de mettre une rasade de Pastis dans du veau aux olives peut paraitre saugrenue, MAIS celui ci étant mis en début de cuisson, le peu d'alcool va s'évaporer et l'ensemble de la cocotte va prendre un léger goût anisé du meilleur effet. Surprenant et excellent.

 

Pour une très grosse fringale, il est tout à fait convenu de pouvoir rajouter quelques pennes rigate dans la cocotte.

 

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 19:00

La source du chien, un endroit du Garlaban assez étonnant. Dans ce massif apparemment aride une source sort de sous une pierre, en plein désert. En effet à cet endroit, c'est complètement pelé, un véritable désert minéral, des caillasses, de grandes dalles de calcaire forment le début du vallon des Escaoupres.

Dire que le Garlaban est aride et sec est une erreur, ce massif est truffé de sources, de puits, il est plus humide que ce qu'il parait mais il le cache bien.  Pagnol avait bien résumé la situation " une source ça se dit pas !" .

A une époque pas si lointaine, la colline était habitée et faisait vivre de nombreuses  familles , alors l'eau, la belle et précieuse eau des collines, on se la gardait !

Le parcours prévu nous fera visiter les baumes des pestiférés qui dominent la Treille puis remonter vers le massif de Tête Ronde, et s'engager dans le vallon des Escaoupres, la Source du Chien, la grotte du berger, le pas dei Menoun, le sommet de Grande Tête rouge et retour par le chemin pris à l'aller.

Pour cette balade en colline, j'ai choisi le départ d'un point que j'aime beaucoup, le theatre de la nature d'Allauch, et ce pour plusieurs raisons,

D'ici on est tout de suite en pleine colline, au bout de quelques minutes, le promeneur est dans le romarin et en saison, les asperges sauvages, mais aussi pour une raison bien plus terre à terre, un parking permet de s'y garer facilement sans avoir, pour ma part, à traverser le village.

carte

En pointillé, le raccourci pour éviter le sommet de Tête Rouge.

clic pour agrandir la carte. 

Du parking, ressortir du village sur une vingtaine de mètres et sur la gauche une piste bétonnée monte dans les arbres, passe devant quelques maisons et dépassé une BDF , la piste se transforme en large sentier,

DSCF0747 [filigrane aioli couleur]

il n'y a aucun balisage, toujours rester sur le chemin le plus évident,

DSCF0748 [filigrane aioli couleur]

La nature s'éveille, Orchis de Robert et Romarin en fleurs, mais aussi iris jaunes et violets.

 un départ à gauche sera ignoré, il ne mène qu'à un poste de chasse, plus haut un autre part à droite il tombe dans un vallon, rester en crêtes puis grimper en direction de l'antenne, en haut de Petite Tête Rouge,

DSCF0751 [filigrane aioli couleur]

là on va retrouver le balisage jaune qui arrive de la chapelle ruinée et d'Allauch pour se diriger vers le Duché.

DSCF0752 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0755 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0756 [filigrane aioli couleur]

Passage à proximité d'une habitation, que l'on va contourner par le haut,

DSCF0757 [filigrane aioli couleur]

et remontée vers le col de puits rouge,

DSCF0759 [filigrane aioli couleur]

à notre droite le massif de Peynaou se dresse, abrupt sur ce coté.

Une large piste s'ouvre

DSCF0761 [filigrane aioli couleur]

et contourne le massif de Grande Tête Rouge, on va le laisser sur notre gauche et au premier carrefour, prendre à droite et tout de suite le sentier étroit qui se cache dans la végétation, il va nous emmener pour un petit détour vers les grottes des pestiférés,  balisage jaune un peu caché au début puis bien visible quand ce n'est plus vraiment utile .

DSCF0763 [filigrane aioli couleur]

dans l'exubérance des ors de la nature les grottes apparaissent.

DSCF0776 [filigrane aioli couleur]

 remontée vers les deux grottes, en aller retour, admirer le paysage, d'ici la vue est panoramique.

Panorama 1

clic pour agrandir

Redescente sur le sentier initial,

DSCF0782 [filigrane aioli couleur]

 les deux grottes dans notre dos sont bien visibles 

DSCF0781 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0777 [filigrane aioli couleur]

 passage devant la source de Pichoun Ome

DSCF0784 [filigrane aioli couleur]

et remontée jusqu' aux abords de Grande Tête Ronde, au carrefour prendre à gauche et remonter sur la piste jusqu'au réservoir creusé dans la terre.

DSCF0785 [filigrane aioli couleur]

La terre rouge, laisse apparaître une ancienne exploitation de bauxite, la galerie de mines est un peu plus loin, sur un autre versant de Tête Ronde.

DSCF0786 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0787 [filigrane aioli couleur]

vestige archéologique ? 

DSCF0790 [filigrane aioli couleur]

Des baumes, il y en a de partout par ici, de toutes tailles.

A gauche le balisage bleu va nous emmener jusqu'à la Source du Chien, un autre sentier plus discret et non balisé passe tout simplement dans le lit du ruisseau, à sec.

DSCF0791 [filigrane aioli couleur]

Minuscules "marmites", mais trace indélébile d'une érosion séculaire.

DSCF0792 [filigrane aioli couleur]

 La source va vite apparaître ,

DSCF0798 [filigrane aioli couleur]

 le sentier continue tout droit vers le vallon des Escaoupres ou, autre solution, traverse le minuscule ruisseau pour remonter vers la grotte du berger. Nous pique niquerons ici, au superbe soleil de ce vendredi.

 Le bruit cristallin de l'eau dans le petit ruisseau est surprenant.

DSCF0795 [filigrane aioli couleur]

Imaginez des gorges en miniature , la dalle de calcaire bien compact, creusée sur 20 cm de large et 20 de profondeur par un filet d'eau perpétuel, ici et là quelques "marmites" sont creusées et retiennent une eau cristalline et pure, l'eau de nos collines.

DSCF0789 [filigrane aioli couleur]

Dommage que cette nature sauvage soit souillée par des malpropres, deux randonneuses en l'occurrence qui ont oublié leurs ordures, bien calées dans un repli de la roche, il va falloir les ramener, je ne peux les laisser là. Randonneur et "poubelaïre", deux fonctions bien trop souvent complémentaires.

DSCF0817 [filigrane aioli couleur]

La source du chien.

Avec un certain regret nous quittons ce lieu magnifique,

DSCF0796 [filigrane aioli couleur]

le sentier serpente dans les romarins et argeiras pour arriver vers la jolie grotte du berger, puis passe entre les rochers au petit col "le seuil des Bartavelles" .

DSCF0822 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0820 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0823 [filigrane aioli couleur]

Juste en dessous, la grotte du berger et son esplanade aménagée par les randonneurs.

DSCF0826 [filigrane aioli couleur]

Un dernier "coucou" et on passe de l'autre coté du vallon.

Sur le plateau direction Grande Tête Rouge bien visible sur notre gauche,

DSCF0829 [filigrane aioli couleur]

puis au Pas dei Menoun, je vais quitter la piste pour grimper par le petit sentier au sommet de Grande Tête Rouge.

DSCF0831 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF0836 [filigrane aioli couleur]

autoportrait, impossible de résister.

Y grimper n'est rien, mais en redescendre par l'autre coté est nettement plus sportif,

DSCF0840 [filigrane aioli couleur]

extrêmement pentu, caillouteux, glissant, le sentier tombe littéralement sur la piste qui me ramène au col de puits rouge.

DSCF0841 [filigrane aioli couleur]

Sur la piste, le discret cairn qui marque le départ du sentier qui grimpe au sommet de grande Tête Rouge.

 

Le retour par le même chemin, en ramassant quelques asperges sauvages .....en passant.

3h45  de marche effective, mais tranquille, le dénivelé cumulé positif est d'environ 580 m, pour un maxi à 536 m.

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques