Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 21:00

Parmentier sans pommes de terre ! pffff, n'importe quoi !

 

Alors on va l'appeler tout simplement gratinou de lentilles corail à la viande, mais c'est moins accrocheur pour le titre !

DSCF2111 [filigrane aioli couleur]

Pour connaitre tous les bienfaits de la lentille en général, clic ici :

 

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=lentille_nu

 

 Un plat assez complet qui, par ces temps de froidure, permet tout comme le vrai hachis Parmentier de nourrir le bonhomme, et avec du chaud........... Caler le bide !

 

Les lentilles corail très vite cuites (10 mn) seront épaulées par des oignons et des carottes, pour en limiter l'effet "estouffe gàri".


Pour un plat de 4 personnes, le marché :

 

La partie "parmentier" :

1 oignon
1 carotte
300 g de lentilles corail bio.
75 cl d'eau
2 oeufs
1 cube de bouillon de viande

huile d'oilive

 

Émincer oignons et carotte, les faire revenir  avec un soupçon d'huile d'olive dans la sauteuse, puis juste avant le premier brunissement de l'oignon, mouiller de 3/4 de litre d'eau et ajouter les lentilles corail et le cube de bouillon emietté.

DSCF2113 [filigrane aioli couleur]Couvrir et laisser cuire jusqu'à absorbtion de tout liquide.

Ensuite, ajouter les oeufs battus en omelette avec des herbes de Provence, laisser cuire 10 minutes en remuant tout le temps.

DSCF2114 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF2119 [filigrane aioli couleur]A noter que la couleur de cette lentille passe du corail au jaune fluo pendant la cuisson, ce n'est pas la balance des blancs de mon APN qui part en vrille.

Réserver.


La partie  hachis à la viande :

400 g de viande de boeuf que l'on va hacher
1 échalotte
2 gousses d'ail ciselées
1 carotte
200 gr de champignons de paris égouttés
2 grosses cuillères à café de concentré de tomate
1 tomate coupée en petits cubes
sel, poivre , assaisonnement ( un soupçon de piment d'Espelette va très bien passer ).


Couper finement tous les ingrédients, mettre à chauffer dans la sauteuse,

DSCF2123 [filigrane aioli couleur]

 ajouter le concentré de tomate, le sel et le poivre et laisser mijoter quelques minutes pour bien laisser évaporer tout liquide.

 

Montage du plat:

 

Mettre une épaisse couche de légumes au fond du plat, 

DSCF2125 [filigrane aioli couleur]

une couche de hachis,

DSCF2127 [filigrane aioli couleur]

une autre couche de légumes,

DSCF2128 [filigrane aioli couleur]

saupoudrer de fromage rapé, du Comté par exemple, puis saupoudrer de chapelure.

DSCF2132 [filigrane aioli couleur]
Mettre à four chaud pendant 10 mn puis au grill juste pour dorer le dessus.

DSCF2134 [filigrane aioli couleur]

Accompagné d'une salade verte, c'est un repas complet et copieux.

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 19:00

Tiens, une soupe chez Aioli ! c'est rare, mais pourquoi pas ?

 

Les courges et potirons sont des produits de saison pour moi incontournables et pour une fois que j'ai envie d'une soupe, faut en profiter.

 

Gratinée au Comté, ça va le faire !

  DSCF2090--filigrane-aioli-couleur-.JPG

A noter que l'achat d'un potiron entier permet de réaliser de belles économies quant au prix au kilo. Tant que celui ci est entier, il se conserve parfaitement bien dans un endroit sec et tempéré. Une fois entamé, le reste sera épluché, taillé en dés, et congelé dans des sacs adaptés. Il n'est pas necessaire de les faire blanchir ce qui va les gorger d'eau inutile.

 

 

Le marché pour 4 belles assiettes :

 

environ 1 kg de potiron épluché et coupé en dés

1 oignon

1 pomme de terre

2 cubes de bouillon de viande

3 ou 4 feuilles de sauge, important pour le goût.

Quelques grains de bois d'Inde, ou du poivre en grain mais c'est moins "fruité".

Un morceau de Comté à râper

les incontournables : huile d'olive, sel , poivre.

 

Dans la sauteuse juste un peu huilée à l'huile d'olive, jeter la courge coupée en dés,

DSCF2092--filigrane-aioli-couleur-.JPG

et l'oignon grossièrement coupé. Faire cuire quelques instants  puis ajouter la pomme de terre coupée en dés, 75 cl d'eau et les cubes de bouillon, les feuilles de sauge, le bois d'Inde.

DSCF2096--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Couvrir et laisser cuire environ 20/25 mn à feu modéré.

Planter une pointe de couteau dans un morceau de patate pour verifier la cuisson.

Ôter les feuilles de sauge , les grains de bois d'inde.

 

Passer le tout finement au mixer pour obtenir un beau velouté.

 

Remettre dans une casserole,

DSCF2097--filigrane-aioli-couleur-.JPG

 ajouter des petits morceaux de jambon,

DSCF2101--filigrane-aioli-couleur-.JPG

l'équivalent de 2 tranches , laisser réduire jusqu'à la consistance voulue mais ce velouté doit être assez épais pour pouvoir y déposer le fromage râpé sans que celui ci ne coule au fond du bol !

bols--filigrane-aioli-couleur-.jpg

Peu avant le service, râper un peu de muscade sur la soupe, rectifier l'assaisonnement, remplir bols ou assiettes râper le fromage et gratiner au grill jusqu'à apparition d'une belle croûte dorée.   DSCF2104--filigrane-aioli-couleur-.JPG

 

 

 

 

 

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 19:00

Ce 1er janvier 2011, nous avons décidé de le passer au sommet du massif de ste Victoire, le Pic des Mouches un des deux plus hauts pics de cette barre montagneuse qui partage nord-sud le pays Aixois .

Pour aller au Pic des Mouches plusieurs possibilités, soit au départ de Puyloubier au pied du massif, coté sud, soit et c'est le parcours le plus prisé au départ du col de Portes coté nord, clic ici pour la rando.

Pour ce coup ci, j'ai voulu augmenter un peu la distance et décidé de partir d'un point assez éloigné, du départ de la piste de Malivert , pile poil à l'endroit où la D223 qui arrive de Pourrières devient la D10 qui mène à Vauvenargues. ( flèche jaune sur la carte)

 

Ciel gris plombé, brume sur toute la vallée, nous pensions être seuls à venir ici ce jour, belle erreur, si nous étions parmi les premiers arrivés au sommet, nous n'étions pas seuls sur le coup de 13 h00, certains venant même festoyer avec foie gras et vin rouge.

 

Sortir de Pourrières, direction Rians, au carrefour avec la D223 prendre à gauche et suivre la route, à un carrefour de piste forestières indiqué "La Gardiole" , la D223 devient D10, à gauche un parking et des barrières DFCI défoncées par les 4x4 des "baroudeurs" locaux . Vu les traces au sol, les tous terrains de tous poils ne sont pas génés par la règlementation interdisant leur accès au massif.

Se garer.

carte1 [1024x768]

Prendre la piste qui monte pratiquement en parallèle avec la D10, c'est la piste de Malivert, en alternance de ressauts et plats, la montée est malgré tout régulière, aucun balisage jusqu'à l'oratoire de Malivert.

DSCF9621 [filigrane aioli couleur]

Le paysage de garrigue est commun à ce qu'on trouve dans la région, ce matin pas un bruit, on dirait que même la nature a du mal à se réveiller, seules les senailles des chèvres du Puits d'Auzon sont perceptibles.

DSCF9622 [filigrane aioli couleur]

Carrefour de piste continuer tout droit, celle venant de droite descend au parkig sur la D10 ,

DSCF9626 [filigrane aioli couleur]

 quelques minutes aprés nous sommes à l'oratoire de Malivert,

DSCF9631 [filigrane aioli couleur]

Cet oratoire fut érigé au XVII ème siècle lors des voeux faits pour la peste de 1631 ( puis de nouveau  pour celle de 1720, bien plus meurtrière ).
Il était un point de rencontre pour les troupeaux en transhumance entre la Camargue et les Alpes

  

devant nous la piste dégringole sur Puyloubier, ce sera notre chemin de retour. A droite, le sentier se dessine entre les arbres, ici le balisage GR9 est bien visible on va le suivre jusqu'en haut.

DSCF9633 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF9635 [filigrane aioli couleur]

 Un cairn étonnant, chacun y ajoute sa pierre. 

DSCF9640 [filigrane aioli couleur]

 Passage devant le Baù Nègre, vue splendide sur la vallée de l'Arc, sauf aujourd'hui où tout est endormi dans la brume basse.

DSCF9642 [filigrane aioli couleur]

Le sentier, bien suivre le tracé GR et délaisser la trace plus évidente faite par les randonneurs qui "doublent" les traces par facilité, d'autant que cette deuxième trace évite tous les superbes points de vue du sommet ! bsurde. Alors évitons de se comporter comme des moutons et même en rando faisons fonctionner la cervelle. DSCF9643 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF9644 [filigrane aioli couleur]

Passage devant l'impressionant gouffre de Garaguaï de Cagoloup ( ça ne s'invente pas ! ) , une glissade ici et c'est plusieurs centaines de mètres de chute libre. Les parapentistes, absents aujourd'hui,  le savent bien. DSCF9648 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF9656 [filigrane aioli couleur]

 Encore un petit effort et on arrive à la table d'orientation qui à 1 mètre près indique le sommet du Pic des Mouches, altitude 1010 m, rivalisant avec le baù des Vespres lui aussi à cette altitude et plus à l'ouest sur le massif. DSCF9655 [filigrane aioli couleur]

Photo pour réaliser la carte des voeux, apéro au Ti'Punch, pique nique , café chaud . 

DSCF9659--filigrane-aioli-couleur-.JPG

 

DSCF9660 [filigrane aioli couleur]

 Devant, semblant plus haut en altitude, le Bau de l'aigle et tout au fond, la croix de Provence. 

DSCF9661 [filigrane aioli couleur]

 La température frisquette, 4 ou 5° et petit  Mistralet nous donnent le signal du retour ,

DSCF9664 [filigrane aioli couleur]

par le GR9 sur les crêtes  

DSCF9666 [filigrane aioli couleur]

 puis à l'oratoire continuer vers le sud sur le GR qui dégringole sur Puyloubier, attention ne pas rater le carrefour où part à gauche et à 90°  le sentier PR jaune qui descend dans le Grand Vallon,

DSCF9667 [filigrane aioli couleur]

après la citerne des chasseurs, c'est tout plat, et bien balisé jaune jusqu'à la ruine de la ferme de Pallière.

DSCF9671 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF9682 [filigrane aioli couleur]

La ruine de Pallière .DSCF9686 [filigrane aioli couleur]

 Le parking où est garée l'auto est maintenant à moins de 20 minutes.

DSCF9687 [filigrane aioli couleur]

 Cette balade nous a demandé 4h1/4 de marche plus les arrêts, peu de "montagnes russes, donc dénivelé cumulé positif proche du dénivelé brut soit 560 m et tout en descente pour le retour, et comme je dis toujours, dans la descente les courges roulent !

Au départ du col de Portes il aurait fallu presque 2 h de moins.

 

 

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 19:00

Croustade .....pour ne pas employer le trop Anglo saxon "crumble", les Québécois, souvent bien plus francophones que les Français, ont remplacé crumble par croustade et je trouve que c'est tant mieux !

Ceci dit ce plat n'a rien de Québécois , c'est même plutôt un "touski",  il me restait au congel des cotes de blettes blanchies et congelées, alors autant les cuisiner avant de les y oublier.

 

Et en plus, c'est drôlement bon !

 

A noter, que les cotes de blettes peuvent être remplacées par des cotes de chou chinois Pe Tsaï ou des endives.

 

Le marché, du genre" en cherchant bien au  fond du frigo" :

 

1 bon kilo de cotes de blettes uniquement le blanc.
2 oignons
4 ou 5 tranches de jambon cru fumé de la forêt noire
maïzena, 2 ou 3 CàS
1 cube de bouillon de viande
100 gr de farine
100gr de poudre d'amandes
100 gr de beurre en pommade
100 gr d'emmental râpé
Sel éventuel, poivre, un soupçon de piment d'espelette

 

Les cardes :
Séparer feuilles et cardes des blettes, couper les cardes en morceaux de la taille d'un doigt, bien les laver et les faire blanchir 10 minutes. rafraîchir aussitôt.
Bien les égoutter, ne pas hésiter à les presser un peu pour exprimer toute l'eau.
Avec la mandoline tailler les oignons en fines rondelles qui vont se détacher en ficelles très fines, les faire rendre eau dans la sauteuse avec un filet d'huile d'olive puis les laisser fondre en ajoutant un peu de vin blanc et couvrir à feu doux .

DSCF1802--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Il faut compter 10 mn pour avoir une belle compote d'oignons.
Il ne doit plus y avoir de liquide dans la sauteuse.

 

La sauce liante :
A défaut d'une copieuse béchamel, je vais faire plus léger.

Laisser fondre un ou deux cubes de bouillon de viande dans 35 cl d'eau chaude et une pincée de piment d'Espelette, ajouter progressivement la maïzena en remuant bien, laisser épaissir.... attention ça part vite.
Dans la sauteuse contenant les oignons, ajouter la sauce liante,

DSCF1805--filigrane-aioli-couleur-.JPG

les cardes et le jambon fumé bien dégraissé et coupé en lambeaux.

DSCF1807--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Saler à convenance, poivrer un peu, et quelques herbes de Provence;

DSCF1809--filigrane-aioli-couleur-.JPGBien mélanger le tout, déposer dans un plat à gratin, et laisser refroidir.

DSCF1811--filigrane-aioli-couleur-.JPG

 

La croustade:

 Dans un cul de poule, mélanger 100 gr de farine, 100 gr de poudre d'amandes, 100 gr d'emmental râpé, et 100 gr de beurre rendu bien mou.
Malaxer du bout des doigts pour obtenir un beau tas de grumeaux.

DSCF1813--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Quand le plat de cardes est refroidi, déposer le crumble ( déposé à chaud, le beurre va fondre tout de suite ) .

DSCF1814--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Pour une utilisation ultérieure garder au froid.

Au moment du repas, passer au four pour 25 minutes environ à 180°C. DSCF1817--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Repost 0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 19:00

 

La morue Provençale c'est un plat ancien et qui pouvait se classer dans les plats de pauvres....à une certaine époque, tout  ayant bien changé, aujourd'hui ce plat revient nettement plus cher, du moins pour de la bonne morue sèche et salée. Les filets sous vide, s'ils restent abordables en prix n'ont pas vraiment la même qualité, d'autant que gorgés d'eau il faut en prévoir au moins le double en poids.

Bien que typique cette recette n'en est pas moins figée et sur ce blog il y en a au moins 3 versions un tantinet différentes.

 

Un peu moins de bla bla et des actes !

 

Pour cela il nous faut :

 

1 beau morceau de morue sèche,  grand comme une main , par personne.


à faire dessaler le temps voulu , au moins 12h et en changeant l'eau plusieurs fois.

Le trempage se fait peau tournée vers le haut, et la morue placée sur une grille, c'est la chair qui est salée, alors le sel non dissout va tomber au fond du récipient !

 

pour deux personnes environ :

 

3 belles tomates , elles ne  sont pas belles les miennes mais elles ont du jardin et en plein hiver !DSCF1820--filigrane-aioli-couleur-.JPG

 ( j'ai fait mûrir "au noir" les dernières tomates vertes du jardin , autant dire des rescapées , presque surgelées .)

 

1 gros poivron vert congelé en saison ( facile de congeler des poivrons d'été, les laver, ôter le pédoncule, couper en deux ôter les graines et ciseler en lanières, un sac adapté et hop au congel.) Les poivrons qu'on trouve en hiver sont vraiment trop mauvais, que de la peau et de l'eau.
2 oignons
2 gousses d'ail
du romarin, deux feuilles de laurier, 2 feuilles de sauge
Un peu de mie de pain qui remplacera avantageusement la farine pour lier la sauce, ça marche aussi bien et le goût en est moins ....farineux .

un peu de concentré de tomates pour rougir cette sauce .

Du sel, trés peu la morue est encore bien salée, du poivre, dans l'assiette, les épices ...au choix.

 

Les oignons, je préfère les couper à la mandoline en fines rondelles,

DSCF1823 [filigrane gambria]

 les cercles vont se détacher et former des ficelles, l'oignon va fondre bien plus vite  et en plus, je trouve que c'est joli !

 

éplucher et détailler les tomates.

DSCF1824--filigrane-gambria-.JPG

.  

pour éplucher TRES FACILEMENT une tomate, l'inciser en croix au pédoncule,

puis, la tremper 10 secondes dans l'eau bouillante et la plonger tout de suite après dans de l'eau froide.....c'est magique !

les couper en petits morceaux., épepiner éventuellement.

 

Faire fondre les oignons dans une sauteuse, sans aucun gras mais trés vite les arroser d'un bon 1/2 verre d'eau ou de vin blanc sec, les laisser fondre à couvert et feu doux attention, jamais à sec.

 

 L'oignon bruni devient légèrement amer ce qui ne va pas avec la morue, cette sauce doit être douce et onctueuse, juste relevée par le poivron vert et les épices éventuelles.

 DSCF1825--filigrane-gambria-.JPG

Ajouter les lanières de poivron vert encore congelé, aucune importance, il faut du liquide pour cuire tout cela.

Quand c'est déjà bien réduit, ajouter les tomates avec 2 gousses d'ail  émincées , et mettre à cuire jusqu'à évaporation de l'eau rendue par les tomates.  

DSCF1826--filigrane-gambria-.JPG

Y incorporer gros comme un oeuf de mie de pain, une belle CàS  de concentré de tomates, remuer et  laisser épaissir à feu doux.  

DSCF1832--filigrane-gambria-.JPG

Quand la sauce est bien épaisse et liée, verser le tout dans une cocotte en terre, qui sera aussi le plat "qui va à table" . Ajouter une demi douzaine d'olives noires, pas plus, pour éviter de couvrir le goût des légumes et du poisson.

DSCF1836--filigrane-gambria-.JPG

 

Pendant ce temps, pocher la morue

DSCF1829--filigrane-gambria-.JPG

La placer dans une grande casserole d'eau froide avec laurier, sauge et romarin, porter à ébullition départ eau froide, mais ATTENTION, au premier bouillon, couper le feu, couvrir et laisser pocher 10 minutes.

C'est la seule façon de ne pas avoir un morceau de morue qui ressemble à un vieux pneu ! Une des raisons du désamour porté à ce délicieux poisson, mon préféré, sans aucun doute .

Sortir la morue, égoutter et ôter la peau et autres arêtes.  

DSCF1827--filigrane-gambria-.JPG

Détacher en gros morceaux et intégrer dans la cocotte en terre. Si cette préparation doit être servie sous peu laisser mijoter à feu très doux avec un diffuseur de chaleur. sinon réchauffer le contenu de la cocotte 10 minutes avant de passer à table.

  DSCF1840--filigrane-gambria-.JPG

 

Pour les pommes de terre "oeil de perdrix" :

 

Cette délicieuse et rare pomme de terre j'en avais déjà parlé avec la recette de la Daurade en papillotte, c'est ici clic .

 

DSCF1789 [filigrane gambria]

 

Laver et brosser les pommes de terre oeil de perdrix, ne pas éplucher, les placer dans un plat avec couvercle allant au micro ondes , mettre 1 cm d'eau au fond 2 belles CàS d'huile d'olive, des herbes de provence, du poivre.

DSCF1845--filigrane-gambria-.JPG

Placer le couvercle et cuire environ 15 minutes à plein puissance pour des calibres 35/40. Bien sur ce temps est à adapter au calibre des pommes de terre et à la puissance du MO, surveiller.

On va retrouver toute la finesse exceptionnelle de cette pomme de terre longtemps oubliée et la saveur de l'huile d'olive . Un délice.  

L'oeil de perdrix est cuite quand, sous la pression du doigt, elle s'écrase comme un fruit  mûr.

 

  DSCF1851--filigrane-gambria-.JPG

 

 

Repost 0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 22:30

Pour la rando, le Garlaban , c'est un peu le prolongement de mon jardin, juste au delà.

En fait , de mes fenêtres , je ne le vois pas mais la maison étant à flanc de colline juste de l'autre coté de la vallée,  il me suffit d'aller tout en haut du jardin et l'enfant du pays Aubagnais s'offre à mes yeux.

Quelques annnées de rando en colline font que je le connais un petit peu.

Et pourtant, imaginez ma surprise et mon étonnement quand une amie, Yvette, une randonneuse , passant de temps à autres sur mon blog me demande si je connais le sentier des scolopendres ? Le cul par terre ! non, connais pas !

Renseignements pris et lecture de la carte, je le trouve, en plus une fois sur place c'est super facile.J'en ai seulement conclu que ma carte n'était plus tout à fait à jour, il n'y est pas dessus.

 

Un sentier raide et caillouteux ( les scolopendres, ça ne vit pas sur la plage... enfin pas ici ! ) qui aborde le Garlaban par sa face sud, celle complètement rugueuse, désertique et abrupte.

 

Allons y :

 

Le départ va se faire depuis le parc aménagé de  " la Font de Mai " .

Sur la petite route reliant Aubagne à Eoures , débute le chemin de la "font de Mai", en principe, vu l'étroitesse de ce chemin et la circulation , il est impossible de se garer ( un parking, sur la route d'Eoures permet un accés piéton au parc ) mais en ce samedi 4 décembre, il fait un temps mitigé et froid et il y a peu de monde.

carte.jpg

clic sur la carte pour agrandir

 

La Font de Mai c'est un parc, une ferme pédagogique, un écomusée et la possibilité de louer un âne baté pour des balades à l'heure ou la 1/2 journée.

DSCF9010 [filigrane gambria]

La rando débute ici, traverser le parc par le sentier du bas, celui à gauche en entrant, et longer la route qui se trouve juste en dessus, puis bifurquer à droite et emprunter une piste qui serpente dans le vallon plein ouest , vers le col d'Aubignane, où nous n'irons pas.

DSCF9012 [filigrane gambria]

La ferme et l'écomusée, dans une superbe oliveraie

 

Un carrefour, la piste, grimpe à droite, en haut du raidillon un poteau du CG13 donne les indications, suivre " le sentier des scolopendres" ou " grotte de Manon " .

DSCF9016 [filigrane gambria]

Les références à Pagnol seront fréquentes, nous sommes ici sur ses traces;

S'engageant en sous bois on arrive très vite à un puits, le " puits de la femme sans tête " là un autre poteau indique clairement la direction.

DSCF9017 [filigrane gambria]

Le sentier se resserre, puis commence à grimper en lacets raides, dans le dos, le rocher du Bec Cornu se détache superbement,

DSCF9022 [filigrane gambria]

au loin on apercoit dans les arbres le Mas de Massacan ( la maison de Ugolin dans Manon des sources , V.O ) .

DSCF9021 [filigrane gambria]

 Au loin, le mas de Massacan

 

DSCF9020 [filigrane gambria]

 Derrière nous, le Ruissatel

 

DSCF9018 [filigrane gambria]

Trés belle et rapide montée, DSCF9023 [filigrane gambria]

entre les pans écroulés d'une ruine, le Bec Cornu

 

DSCF9024 [filigrane gambria]

 

au gré des lacets, la vue s'étend du Pin vert à Aubagne jusqu'au dessus de la Treille, à l'opposé.

DSCF9030 [filigrane gambria]

Malgré le vent, un beau nuage de pollution stagne sur la ville.... non ce n'est pas de la brume

 

DSCF9037 [filigrane gambria]

 Le col de puits rouge et le sommet de "grande tête rouge", au dessus d'Allauch et la Treille.

 

DSCF9039 [filigrane gambria]

 Difficile de résister à la tentation de regarder le panorama qui s'étend sur toute la rade de Marseille.

 

Au sommet ou plutot arrivé sur le  plateau du Draioulet , le  mistral qui souffle glacé et violent nous prend de face, toute la traversée du plateau se fera dans ces conditions, température 1,2 ° C  à l'abri du vent ! Bonnet et écharpe sont les bienvenus.

 DSCF9042 [filigrane gambria]

La croix au sommet et la  face sud du Garlaban, les plissements de la roche m'ont  toujours fait penser à un morceau de chamallow torturé.

 

DSCF9047 [filigrane gambria]

  Autoportrait, en plein vent glacé.

 

 

DSCF9049 [filigrane gambria]

On atteint ensuite la piste principale, qui monte depuis le col d'Aubignane et 15 minutes plus tard le col de Garlaban est en vue, on va se trouver un coin ( bien caché et que je connais ) à l'abri du vent, sur une restanque en pierre et face au soleil et au loin...la mer.

  DSCF9050 [filigrane gambria]

Assis dans le thym et le romarin surchauffés par ce soleil d'hiver les senteurs nous ennivrent.

 

Le retour se fera par la descente du vallon des Piches, le sentier dit "des excurtionnistes Marseillais". descente rude au début

DSCF9055 [filigrane gambria]

puis ensuite régulière et facile. Juste aprés le col de Salis marqué sur un rocher,

DSCF9059 [filigrane gambria]

 prendre le petit sentier qui file vers la gauche en remontant, il mène droit à la grotte du Plantier, appelée plus simplement grotte de Manon.

DSCF9060 [filigrane gambria]

C'est dans cette baume, que Pagnol y a tourné les scènes inoubliables de Manon des Sources, c'est sur le plat qui surplombe la baume que Ugolin a lancé à la face du monde : " Manon je t'aime !"

 

 

Scène d'anthologie.

 

 

grotte de manon [filigrane gambria]

Les stalactites de glace façonnées par le vent hérissent le plafond de la baume.

  DSCF9063 [filigrane gambria]

Reprise du sentier  qui descend maintenant dans la vallon de passe temps, cher au petit Marcel dans "la gloire de mon Père et le chateau de ma mère" .

 

Arrivée au col d'Aubignane, le village décor imaginé par Pagnol est toujours là, l'arche de l'entrée du village toujours debout;

Suite du parcours par la piste principale qui descend vers la mas de massacan mais à la première BDF ( barrière du feu ) située à gauche prendre la piste qui descend dans le vallon de fond de Mai

DSCF9072 [filigrane gambria]

Une aire de battage du blé,  en pierre .

 

et retourner au puits de la femme sans tête et juste aprés rester à gauche pour revenir au point de départ en passant par le sentier panoramique.

DSCF9073 [filigrane gambria]

 

DSCF9076 [filigrane gambria]

 

DSCF9075 [filigrane gambria]

 

DSCF9077 [filigrane gambria]

Une très belle rando, merci Yvette de me l'avoir soufflé à l'oreille , qui nous replonge dans le monde de Pagnol et dans cette garrigue qui arrive à nous ennivrer de senteurs de thym et romarin , même en plein hiver.

soleil dans les branches [filigrane gambria]

Pour cette balade il faut compter 3 heures, la descnete par le vallon des Piches étant plus rapide mais nettement plus longue que la montée, le temps d'aller et de retour sont identiques à 5 mn près. les pauses sont  à rajouter comme toujours.

Le cumul de dénivelé positif est d'environ 490 m pour un maxi à 714m.

 

 

 

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 22:05

Encore un coup à se faire crier dessus ! Horreur,  il arrache les yeux des perdrix et en plus il les étouffes !  Sauvage.

Mais noooooooooooooon,  l'oeil de perdrix c'est une variété ancienne de pomme de terre et comme tout ce qui est "légume oublié" elle revient à la mode et c'est tant mieux.

Sortons un peu du formatage alimentaire auquel les entreprises de l'agro alimentaire nous ont habitués, d'autant que l'hiver est propice à se genre d'experience, panais, toutes les courges, oeil de perdrix, vitelotte, topinambours, choux divers et j'en oublie.

Osons la différence surtout quand les saveurs sont au rendez vous.

 

Cette petite pomme de terre est absolument délicieuse et va vite faire oublier les "patates" habituelles même celles  dites nouvelles.

De tout petit calibre , la taille variant du 28 au 45 mm , absolument pas farineuse, elle se consomme de préférence avec la peau soigneusement nettoyée et à l'étouffée, soit en papillotte soit à couvert au micro ondes.

DSCF1789--filigrane-gambria-.JPG

Pour lui conserver tout son goût subtil et fin seule l'huile d'olive peut relever le défi mais de la bonne, fruitée, accompagnée d'un  soupçon d'herbes de provence.

 

Pour aller avec ces tubercules j'ai opté pour une daurade de pêche sauvage, une DAURADE ( donc royale ) pas une DORADE.

DSCF1782--filigrane-gambria-.JPG

Reconnaitre la daurade c'est facile, museau busqué, et surtout la bague dorée qui relie les deux yeux.

Grillée, au four ou en papillotte la daurade c'est un met de roi .

DSCF1784--filigrane-gambria-.JPG

Et on oublie la fade dorade grise ou pire ce que les restaurateurs arnaqueurs de touristes appellent dorade rayée qui n'est autre que la vulgaire saupe, que personnellement je rejette à l'eau si j'en prends une en pêche. berk ! La saupe ne broute que la vase du bord et est parfois toxique.

 

Les ingrédients pour un succulent repas ,assez léger diététiquement, un peu plus cher que la moyenne pour le porte monnaie  :

 

1 daurade sauvage de 250/350 gr par personne

1 ou 2 tomates

1 citron non traité ou alors on enlèvera l'écorce.

4 à 6 pommes de terre "oeil de perdrix" par personne selon le calibre

huile d'olive, herbes de provence, poivre, sel éventuel, fenouil sec en branche, graines de fenouil , pastis.

 

Vider ou faire vider le poisson, mais surtout ne pas l'écailler , il n'en sera que plus moelleux ( quelle hérésie d'écailler le poisson qui va griller ou aller au four ! ) de toute façon la peau du poisson, bof... moi je mange pas .

 

Dans une grande feuille de papier cuisson , j'ai utilisé de l'alu par défaut , poser 2 ou 3 branches de fenouil sec ( celui ramassé à la st Michel se garde tout l'année et il borde tous les chemins de Provence et d'ailleurs )  .

Par dessus poser le poisson, dans l'ouverture lui faire couler un chicoulon d'un mélange composé d'huile d'olive, de quelques gouttes de pastis et de graines de fenouil et un peu de poivre, placer citron et tomate en rondelles. Saler éventuellement.

 

Fermer la papillotte  et placer au four pour 25 / 30 minutes attention de ne pas déssecher ce poisson de choix, il vaut mieux ouvrir la papillotte pour espincher que de le laisser se dessecher comme un stockefish

DSCF1790--filigrane-gambria-.JPG

Pendant ce temps, laver et brosser soigneusement les pommes de terre, les placer dans un plat allant au micro ondes, les arroser d'un bon centimètre d'aïgue de 2 ou 3 belles CàS d'huile d'olive, d 'herbes de provence, et  poivre.

DSCF1793--filigrane-gambria-.JPG

Couvrir soit d'une feuille de papier ou du couvercle idoine et cuire entre 13 et 19 minutes selon le calibre des tubercules et à puisance maxi. A couvert, c'est très important.

 

La durée dépendant directement de la taille des pommes de terre et de la puissance du M.O.

 

La cuisson de l'oeil de perdrix est à point , quand, sous la pression du doigt il est mou comme un fruit mur.

   DSCF1794--filigrane-gambria-.JPG

 

Léger et délicat ce plat est un régal.

 

  DSCF1797--filigrane-gambria-.JPG

 

 

  Servi avec un verre de vin blanc de Cassis et là, on passe dans un autre monde ! 

 

Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 20:00

La Vitelotte, appelée aussi « Négresse » ou « Truffe bleue », est une variété de pomme de terre originaire du Pérou qui a la particularité d'avoir une peau et une chair violette. C'est une variété ancienne qui n'est plus cultivée que par quelques exploitants en France.

Cette couleur se conserve à la cuisson. Cette variété est tardive et de rendement relativement faible comparé à celui des variétés modernes. Les tubercules, de forme oblongue, bosselée, aux yeux demi-enfoncés, ont une peau assez épaisse, ce qui facilite leur conservation.

Très utilisée en cuisine pour la décoration, elle étonne toujours par cette couleur très particulière. 
Très prisée des gourmets , son goût légèrement sucré rappelle les marrons ou la châtaigne.
 
Elle est particulièrement savoureuse quand on la cuit à l’étouffée, mais elle convient aussi très bien à la préparation de purée pour de délicieux mets hauts en couleur.

  DSCF1676--1600x1200-.JPG

Pour cet écrasé c'est la surprise de la couleur que je vais mettre en avant pour mes convives.

Les noix brisées mais non réduites en poudre, apporteront une saveur et un croquant innatendus.

 

Ceux qui suivent mes articles savent mon attirance pour la viande de lapin, ses qualités gustatives alliées à ses qualités nutritionnelles en font pour ma part, une viande de choix.

DSCF1685--1600x1200-.JPG

 

Le marché pour ce repas : (2-3 personnes environ)

 

400 gr de vitelottes

Une douzaine de noix entières, on va éviter les cerneaux "tout prêt" en sachet,  au goût rance bien trop fréquent.

Lait 1/2 écrémé

Huile d'olive, sel, poivre.

 

Une cuisse de lapin par convive

Moutarde de Dijon,

Herbes de provence, poivre, huile d'olive

2 oignons

1 bocal de girolles

vin blanc

 

Eplucher et bien laver les vitelottes, les cuire 13 minutes à l'autocuiseur.

Dans un plat creux, les écraser grossièrement à l'écrase patates.DSCF1682--1600x1200-.JPG

 et ajouter du lait froid  jusqu'à obtention d'une consistance  légèrement plus liquide que celle désirée, attention, la vitelotte est lente à se gorger de liquide, il faudra peut être y revenir à deux fois pour obtenir la bonne onctuosité qui sera finalisée pour le goût et la douceur par un bon trait d'une excellente huile d'olive fruitée. Ajouter les cerneaux de noix grossièrement brisés ,

avec-les-noix--1600x1200-.jpg

 saler, poivrer bien mélanger ne pas hésiter à goûter pour rectifier l'assaisonnement  et réserver dans le plat de présentation.

Strier la surface de cette purée grossière et y déposer un cerneau entier.

De petites cocottes individuelles en ce qui me concerne.

  caquelons-de-puree--1600x1200-.jpg

 

 

Bien enrober les cuisses de lapin d'un mélange de moutarde et d'herbes de provence, les mettre dans une cocotte en fonte et les laisser dorer, ajouter un peu d'huile d'olive éventuellement,  DSCF1686--1600x1200-.JPG

les sortir et réserver.

 

Hacher gros les oignons et les faire suer dans la même cocotte avec un soupçon d'huile d'olive, ajouter les girolles, laisser rendre eau.

DSCF1693--1600x1200-.JPG

Sur le lit d'oignons et champignons poser les cuisses de lapin et arroser de 10 cl de vin blanc,

ajouter-vin-blanc--1600x1200-.jpg

porter à ébullition puis , tout de suite, baisser le feu, couvrir et laisser cuire pendant 30  minutes en remuant de temps en temps. Ajouter du vin blanc ou un peu d'eau si la cuisson se fait trop à sec.

 

Peu avant le service, les cocottes de vitelottes seront  passées  au grill pendant une quinzaine de minutes.

 assiette--1600x1200-.jpg

Servir le lapin sur son lit de légumes accompagné de l'écrasé de vitelottes.

 

 

 

 

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 21:00

Les épinards frais , ça fait partie de ce que je ne peux m'empecher d'acheter quand j'en vois de beaux sur les étals. Avant même de réflechir à la façon dont ils seront cuisinés , je prends.

 

Et ce coup ci avec une paire de saucisses de Montbéliard, voilà de quoi avoir un repas tout simple mais qui , en ce qui me concerne, me fait oublier une cuisine trop sophistiquée et souvent prétentieuse.

 

le marché :

 

1 kg d'épinards frais en branches.

2 oignons

1 boite de champignons de Paris............... à défaut de cèpes ou autre délicieuseté.

creme fraiche légère ................ juste un peu, mais on peut s'en passer.

2 saucisses de Montbéliard

Fromage à raclette , pour son fondant............ juste quelques tranches, un reste...

Poivre de Madagascar et huile d'olive.............  ingrédients incontournables dans ma façon de cuisiner.

Sel éventuel.

 

 Equeuter et laver les feuilles d'épinards, couper en deux les trop grosses feuilles.
les essorer à l'essoreuse à salade pour enlever le plus d'eau possible.


Dans la sauteuse faire suer les oignons hachés gros, et ajouter les épinards au fur et à mesure qu'ils réduisent.

epinards [1600x1200]
Ajouter les champignons de paris et laisser réduire à couvert et à feu doux, avant de sortir du feu ajouter une lichette de crème légère, saler, poivrer à convenance et faire juste un tourne-retourne.

DSCF1661 [1600x1200]

Ebouillanter 10 minutes les saucisses de Montbeliard, elles seront nettement moins grasses, les couper en rondelles .

  saucisses a l'eau [1600x1200]

Dans le plat à gratin déposer une couche de légumes, une couche de rondelles de saucisses, une autre couche d'épinards, le reste de saucisse,   epinards et saucisse 1 couche [1600x1200]

couvrir de tranches de fromage à raclette, un peu de chapelure.

plus chapelure [1600x1200]

Tout étant déjà cuit, ce plat peut se préparer à l'avance et patienter au frigo, ce qui peut être bien pratique.

 

Passer au four à 180° environ pendant une vingtaine de minutes pour réchauffer à coeur, fondre le fromage et gratiner la chapelure.

  DSCF1675 [1600x1200]

Quand on a goûté aux épinards frais, il est difficile, et pour moi impossible, de revenir aux épinards en boite au goût de résidu de tonte de gazon , et même aux surgelés, malgré le travail demandé pour équeuter et nettoyer.

 

Repost 0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 22:00

Une recette savoureuse, le goût des pruneaux se mariant très bien à la viande blanche du lapin, les coings ajouteront une note fruitée intéressante.

 

Le lapin est une viande blanche alliant un goût délicat et plusieurs qualités nutritionnelles. Elle a tout à fait sa place dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Sa consommation permet, entre autres, un apport important en protéines et en acides aminés essentiels tels que la lysine, la leucine et l’arginine.

De plus, cette viande présente un faible taux lipidique et est une source appréciable de vitamine B3, de vitamine B12, de phosphore et de sélénium.

 

Le lapin aux pruneaux, à ma façon, c'est ici :

 

INGREDIENTS

 

1 lapin de 1,2 à 1,5 kg

2 tranches de poitrine fumée
Une vingtaine de  pruneaux
1  poireau,  le blanc et tout le vert utilisable
2 coings, conservés à la cave ou congelés frais.
2 oignons
moutarde
maïzena
10 cl de vin blanc
5 cl de crème liquide
huile d'olive
Poivre , herbes de provence, sel au céleri


 PREPARATION


Le lapin sera coupé en morceaux qui seront badigeonnés d'un mélange de moutarde et d'herbes de provence.

DSCF1711 [1600x1200]
Dans la vieille cocotte en fonte un peu "culottée", déposer les tranches de poitrine, un filet d'huile d'olive et faire dorer les morceaux de lapin, procéder en plusieurs fois si la cocotte n'est pas suffisamment grande pour pouvoir tourner et retourner les morceaux de lapin.

DSCF1714 [1600x1200]
Les sortir et réserver.


Laver et couper le poireau en rouelles, éplucher et couper le coing en dés, émincer les oignons.

DSCF1708 [1600x1200]
Déglacer la cocotte avec un fond de vin blanc, et tout de suite y jeter les légumes,

DSCF1716 [1600x1200]

Faire revenir un instant sans brunir les oignons puis rajouter le lapin, 10 cl de vin blanc, 10 cl d'eau, du sel au celeri, porter a ébullition puis au premier bouillon, baisser le feu, couvrir la cocotte et laisser cuire 30 minutes.

DSCF1717 [1600x1200]
Pendant ce temps, dans une casserole mettre les pruneaux, couvrir d'eau et porter à ébullition, puis couvrir et couper le feu, laisser gonfler 10 minutes.

 

Sortir les morceaux de lapin, saupoudrer d'herbe de Provence et les réserver  dans le four chaud par exemple.

lapin cuit [1600x1200]
Dénoyauter les pruneaux encore chauds, c'est nettement plus facile, les ajouter dans la cocotte avec 1 à 2 CàS de maïzena selon la consistance désirée de la sauce, 5 cl de crème légère , laisser cuire un moment jusqu'à épaississement désiré.

DSCF1720 [1600x1200]

 

Servir le lapin réservé et  couvrir de sauce.

DSCF1727 [1600x1200]

 

pour une grosse fringale, un accompagnement de farfalles ou des pennes fera très bien l'affaire.

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques