Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 17:00

Le grand archipel des iles de Marseille se termine vers l'est par la majestueuse ile de Riou ( Riou = La Reine ) qui est elle même entourée de plusieurs ilots, je cite l'ile Moyade au sud-ouest de Riou, les Impériaux ( ils sont trois ilots, le large, le milieu et de terre ! ) situés au sud-est et de l'autre coté de Riou, au nord-est les deux Congloués, le petit et le grand.

 

Tous ces ilots sont des "spots" de plongée, les fonds y sont magnifiques et quelquefois ...profonds pour la plongée en scaphandre autonome "à l'air".

   

De la pointe est de Riou appelée pointe Caramassagne et en direction des deux Congloués s'étend une zone interdite à la plongée, et au mouillage des bateaux.

 

  congloue-NB.gif

 

Ce triangle interdit protège dans ses profonfeurs une épave antique et une partie du chargement, c'est l'épave dite "Cousteau".

 

Les plongées au Grand Congloué se font donc obligatoirement coté est , on y trouve 3 plongées relativement profondes mais superbes.

 

 La pierre de Cassis, c'est la plongée de ce samedi 26 juin 2010, un site que l'on ne peut aborder que par beau temps et de préférence sans courant marin, pour plus de sécurité.
Quand on fait les choses en plein, c'est une plongée profonde vers 62 m au sable, qui va nous emmener loin du bord,  et il est exclu de refaire surface en pleine eau et juste dans le passage des bateaux.

 les conditions sont :
- mer relativement calme pour un mouillage en sécurité du bateau
- pas trop de courant pour ne pas se retrouver en dérive dangereuse
- si possible une bonne visibilité pour apprecier tout la beauté de ces fonds
- des compagnons de plongée sur lesquels on peut compter.


Le couloir à gorgones, une plongée fabuleuse dans un étroit couloir taillé " à la hache" et garni de gorgones fragiles. On entre dans le couloir vers 40m , on en sort vers 56 !


 Les Bankaws, une profonde, juste pour le plaisir de descendre, peu de choses à voir le tombant est assez pelé.

 

l'épave du Grand Congloué :

 

C'est à partir de 1952 que la fouille  du Grand-Congloué,  a été réalisée dans la rade de Marseille par l'équipe de plongeurs du commandant Cousteau sous la direction scientifique du professeur Fernand Benoit, directeur des antiquités de Provence.

Il fallut aux spécialistes plus de 25 ans d'études et de polémiques pour mettre en évidence la présence de deux épaves partiellement superposées et distantes dans le temps de près d'un siècle :

L'épave du Grand-Congloué 1 date du tout début du IIe siècle av. J.-C. Sa cargaison était composée pour l'essentiel de 400 amphores à vin gréco-italiques et d'un lot de 7000 pièces de vaisselle campanienne. Une trentaine d'amphores grecques complétaient ce chargement.

 L'épave du Grand-Congloué 2, datant de la fin du IIe siècle ou du tout début du Ie siècle avant J.-C., contenait plus d'un millier d'amphores vinaires romaines de type Dressel 1A. Des études récentes ont définitivement démontré que ces amphores venaient de Cosa en Étrurie, l'actuelle Toscane.

 

les2conglou-s.jpg

  les deux Congloués vus en arrivant de Marseille ( image d'archives personnelles )

 

 Ce samedi 26 juin 2010, nous ne sommes que deux à bord, le temps est correct, peu de vent, juste une petite houle d'est , l'eau se réchauffe un peu.

 

Le temps presque idéal pour aller trainer nos palmes dans les profondeurs de  la prestigieuse "Pierre de cassis", au fait, pourquoi ce nom ?

L'extrémité nord-est du Grand Congloué se prolonge sous l'eau sur une centaine de mètres de longueur et à une trentaine de mètres de fond par une barre rocheuse qui s'étire en direction de Cassis, quasiment au bout, une sorte de pain de sucre remonte encore d'une dizaine de mètres vers la surface.

Il y a encore quelques années, au bout de ce promontoire, un filet de pêche y était accroché, sous l'eau il drapait le bout de cette pierre de concretions multicolores.

 

On va mouiller ma Calypso un peu enlargué du bord, si le vent tourne , vaut mieux ne pas taper le rocher, l'ancre sera jetée sur un fond de 45m.

Bien sécuriser l'ancre quand nous allons descendre mais aussi prévoir de pouvoir la remonter au guindeau marseillais sans s'enraguer ni arracher les gorgones du fond. Un travail prioritaire dès que nous serons en bas.

 

PXR DSCN0482

 Face nord du Grand Congloué. la zone interdite débute juste à la poupe du bateau.

 

L'ancre posée dans un creux, au bord d'un tombant , il faudra tirer vigoureusement plein nord pour la remonter sans encombres.

 

plonge-pierre-cassis-copie-1.jpg

  les deux parcours interressants de cette plongée, à des profondeurs différentes.

 

Descente le plus rapidement possible vers le fond, le long du tombant,

 

PXR DSCN0485

 bancs de castagnoles et anthias dans le bleu et la lumière du soleil.

 

au sable on va flirter avec les 62m tout au bout de la pierre

 

PXR DSCN0489

 Vu du fond, dos collé au sable, la pointe où se trouvait le filet.

 

et amorcer la remontée pour revenir sur la dorsale du rocher ,

 

PXR DSCN0488

 gorgones jaunes

 

PXR DSCN0494

 Mon frère le poulpe....

 

finir les paliers dans la zone exposée plein nord, et si l'air ne manque pas dans les bouteilles nous irons faire un petit tour en limite de zone interdite.

 

PXR DSCN0495

 

Cette zone étant extremement poissoneuse, il n'est pas rare d'y rencontrer en cette saison des bancs de très gros dentis, ces carnassiers aux reflets bleus,

 

denti-gros-plan.jpg

 Gros denti, photo archives personnelles,( 2009)  cette fois ci impossible de les photographier, trop loin !

 

 ou même des barracudas de mediterranée, en plus bien sur de la faune habituelle des environs de Riou.

 

plongeepierre-de-cassisN9328.jpg

  Vestige "oublié" de la campagne archéologique de 1952.

 

Dans les environs il arrive qu'avec un peu de chance on "tombe" sur de la vaisselle Campanienne échappée de l'épave et baladée au gré des tempêtes.

 

 PXR_DSCF0573.JPG

  Coupe campanienne vue 1

 

PXR_DSCF0575.JPG

 coupe campanienne, vue 2

 

 PXR_DSCF0578.JPG

coupe campanienne , vue 3

 

PXR_DSCF0579.JPG

 un plat, cassé, dommage !

 

Une plongée profonde qui va nous imposer des paliers conséquents mais effectués le long du tombant, au milieu des bancs de sars qui se refugient sous une rague horizontale  à 3,5 m de fond, juste au dernier de nos paliers... la nature fait bien les choses parfois.

 

PXR DSCN0500

  Sars bien à l'abri des pecheurs dans leur rague  ! Impassibles ils se laissent photographier, approchez donc avec une arbalète, ils vont détaler à grande vitesse .

 

 

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 21:30

Un condiment assez relevé mais très savoureux pour ceux qui n'ont pas peur d'avoir la sueur venir subitement inonder leur front, et la rougeur envahir le visage !

Spécialité de Guyane et arrangée à ma façon !


Pour un petit bocal de 210 ml, bien suffisant pour le moment il faut : 

½ oignon

1 gousse d’ail

1CàS de cassonade (sucre de cannes roux en poudre)

1 peu de rhum ambré de bonne qualité, mais rien plutôt que l'infame  rhum de cuisine.

1 CàC de pâte de piment fort du commerce ( top du top purée de piment à la mangue de Guyane )

1 morceau de racine de gingembre gros comme mon pouce ( je l'ai déjà dit c'est ma mesure étalon )

5 CàS de moutarde dite de Dijon

poivre moulu

curry en poudre

1CàC de vinaigre de vin maison ( ou de bon vinaigre de cidre  du commerce )

Ouvrez la parenthèse:

Pour se fabriquer son propre vinaigre de vin c'est super fastoche, il faut:
un flacon qui restera ouvert à l'air mais pas aux mouches ( quoique les mouches !!!) donc fermé avec un tampon d'essuie tout; que vous remplirez pour démarrer le processus d'un bon 1/2 litre de vin rouge au choix.
entreposez votre flacon à l'abri de la lumière et dans un endroit  tempéré .

dès quelques jours vous verrez se former une espèce de peau qui va flotter dans le bocal, c'est gagné vous avez la "Mère".
Plus votre vin est naturel plus vite la mère se formera ( un bon test pour le pinard ! ).

chaque fois que vous buvez du vin rouge, ne buvez pas tout, et versez le reliquat dans le bocal. la Mère va grossir au fil du temps et le vin se transformera en vinaigre.
Vous en aurez rapidement pour faire cadeau aux voisins.



NE JETEZ PAS LA MERE ET NE BOUCHEZ PAS LE FLACON HERMETIQUEMENT, c'est cette peau qui va perpétuer le processus de fabrication et en plus ça marche tout seul, vous n'avez qu'à puiser du vinaigre de temps à autre et refaire le niveau avec vos restes de vin rouge ( ben non faut pas tout boire !) vous voilà  avec votre vinaigre qui n'a strictement rien à voir avec l'acide citrique aromatisé et coloré du commerce. D'ailleurs le goût n'est pas vraiment le même.

Si la mère prend trop d'ampleur, la couper en deux et se séparer du surplus ( poubelle = dommage, don aux amis qui ont aimé, etc. ).

fermez la parenthèse.


La suite:

 

 



râper le ½ oignon à la râpe à fromage ( tous petits copeaux )

écraser la gousse d’ail façon Marseillaise, en la râpant entre les dents d’une fourchette



 



Dans une casserole mettre :



 
L’oignon râpé,
la gousse d’ail écrasée,
1 CàS de sucre roux « cassonade »
1 CàS de rhum,
1 CàC de purée de piment ,
une pincée de curry

 



 








Porter au feu et remuer constamment pour ne pas attacher, laisser blondir l’oignon.

Il ne doit plus avoir de liquide .

 

 








Verser dans un bol, y ajouter le gingembre râpé à la râpe à fromage grille fine pour séparer la pulpe des fibres ,











ajouter la moutarde 5 bonnes CàS,
1 CàC de bon vinaigre de vin,
encore 1 CàC de rhum,
du poivre moulu,

 

Bien mélanger le tout et mettre dans votre petit bocal et à conserver au frigo.

 








Laisser quelques jours pour que les saveurs se marient et utiliser en condiment  pour les viandes grillées, ( côte de porc à la confiture par exemple ) et chaque fois que la moutarde vous parait forte mais sans saveurs.



Repost 0
Published by jluc le pechou - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 21:30

Ce n'est certes pas une recette de boisson Marseillaise, mais en tant qu'amoureux des Antilles, ce petit cocktail ultra simple à réaliser mais demandant des ingrédients rigoureusement sélectionnés , ne pouvait échapper à une parution sur ces pages.

Il me doit d'annoncer la couleur, c'est un alcool assez fort , et par conséquent il ne faut pas en abuser etc etc.


Traditionnellement, un Ti' punch ( traduire petit punch) chacun se le réalise pour soi même, quand vous allez au resto ou chez des amis, et que vous commandez un Ti' punch on vous met sur la table:
la bouteille de rhum agricole ( on va y revenir)
une soucoupe avec un vrai citron vert et un couteau.
du sucre de canne en poudre ou liquide.
un verre à ti'punch.
c'est tout, pas d'eau , surtout  pas de glaçons. 

A vous de vous le préparer en dosant comme vous le désirez.

Le rhum , aprés maints essais ( hic ! ) le rhum de Martinique est de loin le meilleur, il est d'ailleurs dommage que le SEUL rhum encore fabriqué traditionnellement aux Antilles  sort d'une petite distillerie située  dans le village de Carbet et  soit quasi introuvable en Métropole; le rhum des rhums ! ( bon on va pas se fâcher on parlera pas du prix , mais tout se mérite). 

Quand on a gouté celui là on peut oublier les rhums "traditionnels" de Guadeloupe, et de Guyane, ou de madagascar . je ne parle même pas des infames alcools à bruler de Jamaique et autres contrées.


Mais presque tous les rhums Martiniquais ou Guyanais sont de très bonne qualité .

 

Bon assez de bla bla, la recette :

dans un verre à Ti'punch verser une dose de sucre de cannes liquide ( ou une cuillère à café de sucre en poudre ) soit 4 à 5 mm .

DSCN5061.jpgune bouteille rectangulaire le caractérise et il y a marqué NEISSON sur l'étiquette ! mais nooon je ne l'ai pas dit !

 


4 à 5 fois le même volume de rhum N...... ( non je ne l'ai pas dit !)

Quelques gouttes de citron vert .

Méthode pour extraire le jus de citron:

 


-prendre un citron le rouler entre la main bien à plat et la table pendant une bonne minute, le couper en deux et piquer la chair avec la pointe du couteau et serrer entre deux doigts pour exprimer le jus ! ( vous serez étonnés de la quantité de jus qui va venir )


Les erreurs a eviter :

- utiliser du rhum ambré même de bonne qualité, le Ti punch c'est exclusivement au rhum agricole blanc.

- utiliser du citron jaune, celui qu'on connait en metropole, funeste erreur ! berk pas de citron c'est mieux.

- y mettre de la glace ou de l'eau.

- ajouter jus de fruits ou autres ingredients, autant réaliser directement un punch Planteur ( recette à venir, si vous êtes sages ! )

 

ce n'est pas une boisson rafraichissante c'est un petit cocktail dynamisant et sublimement aromatisé qui se déguste à petites gorgées en laissant monter les aromes de canne à sucre, de lime ( citron vert ) .....et d'Antilles.

 

à prendre a l'apéro ou en digestif, bien calé  dans un fauteuil si c'est au bord de la mer ou en pleine nature c'est encore mieux.

 


 

 

-admirer par transparence le jeu des liquides en présence, puis remuer le tout avec l'outil adapté c'est à dire un bois Lélé Martiniquais ou une touillette guyanaise .












-
dernière étape et non des moindres : déguster par petites gorgées le précieux nectar en fermant les yeux pour se retrouver sur la plage de l'anse couleuvre ou sur la plage face au rocher du Diamant !

attention quand même, ça déménage , mais quels arômes !

 

ça peut très bien servir de "potion magique " pour les pique niques en randos ! ceux qui suivent ce blog savent de quoi je parle....

Petit paradis, l'anse couleuvre.

plage face au Diamant.

On repart quand ?



  

Repost 0
Published by jluc le pechou - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 20:00

 

La recette de la Gardiane, la vraie, c'est comme pour toutes les recettes anciennes, " de bonne femme" chacun dans sa famille a la sienne et chacun affirme détenir la vérité !

 

Bon, ces choses là étant dites voici ma mienne à moi , la base de cette recette provenant quand même du REBOUL... la bible .

 

Le marché :

 

- 1 kg de viande de taureau , coupée en bourguignon , si cette viande présente des morceaux gélatineux, ce n'est que mieux, ne pas les enlever, de même que le gras éventuel.

S'il venait à y avoir beaucoup de gras, ( alors ce serait du boeuf et pas du taureau ) l'enlever juste avant de servir mais le laisser pour la cuisson.

- 150g de lardons
- 75 cl de bon vin rouge

- 1/2 verre marc de Provence parfumé ( Garlaban ) ou du Cognac.

- 2 oignons frais blancs
- 3 gousses d'ail

- 4 jeunes carottes 

- huile d'olive
- thym
- 2 feuilles de laurier

- sarriette

- persil
- poivre

- du riz , un mélange de riz rouge, sauvage et blanc .

 

ET une cocotte en fonte, que je préfère au plat en terre seulement pour des raisons affectives ! Il est hors de question de mettre sur le feu le poêlon en terre qui me vient de ma Mémé ! ah non alors. Et si je le casse ! Bougre de massacan !

 

Sur les conseils de mon ami Gérard, le vieux scaphandrier-épicurien,clic ici,  cette gardiane très comparable à une daube Provençale ne sera pas marinée dans le vin au risque de faire hurler les soi disants "puristes" mais c'est sans regrets que j'adopte cette méthode.

 

Lire son livre " à table scaphandrier" clic ici,  excellent, j'en ai déjà parlé dans ces colonnes.

 

Cette méthode qu'on s'applique à perpétuer , date d'une époque où la viande était, disons, dans un état de fraicheur avancé, et cette longue marinade dans la vin et le vinaigre était nécessaire.

Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, et la Gardiane n'en sera que plus légère, digeste et savoureuse.

 

 

Par conséquent, pas de marinade . 

 

La viande étant découpée la faire dorer dans une sauteuse à peine huilée mais avec les lardons qui vont rendre du gras odorant, la viande de taureau étant par nature peu grasse.

 

dorer viande

 

Il faut pouvoir faire dorer la viande sur toutes les faces, pour cela il faut de la place dans la sauteuse, ne pas hésiter à faire deux "voyages" .

 

Une fois bien dorés, jeter la viande et les graillons de lardon dans la cocotte en fonte.

 

Couper les oignons , en cette saison je n'utilise que des oignons frais bien plus doux et parfumés, ajouter dans la cocotte.

Les carottes, épluchées, coupées en rondelles, dans la cocotte.

Une branche de thym frais, 2 feuilles de laurier, le persil ciselé, dans la cocotte.

les gousses d'ail émincées à l'économe, dans la cocotte.

On remue un peu tout ça pour mélanger.

Recouvrir le tout de vin rouge, un bon Côtes du Rhône par exemple, ajouter le 1/2 verre de Marc de provence.

 

a cuire

 

Porter à ébullition à feu vif et à découvert, puis baisser le feu au maximum placer un éventuel diffuseur pour la cuisson au gaz et laisser mijoter à couvert pendant au moins trois heures ( oui, 3 HEURES ! ), pour une recette plus rapide, aller au fast food ! ).

De temps en temps, vérifier que rien n'attrape et qu'il y a toujours du liquide, sinon  rajouter de l'eau , compléter par du vin ne sert à rien.

 

Au bout de ce temps, qui est un minimum, on peu commencer à envisager de manger , si la sauce qui entoure la viande est encore bien liquide, augmenter un peu le feu et découvrir pour laisser réduire.

 

Ne jamais oublier que la Gardiane ne sera jamais trop cuite, sauf si elle venait à cuire à sec.

 

cocotte en fonte

 

Deux  méthodes existent pour épaissir la sauce si on a pas le temps de laisser cuire au delà du nécessaire.

 

 ajouter 1 ou 2 CàS de farine ou de maizena pour épaissir la sauce, je n'aime pas, ça va donner un léger goût fadasse qui , à mon avis, dénature la Gardiane.

La meilleure et la plus ancienne façon de rendre la sauce plus onctueuse si le temps est compté c'est de râper une belle tranche de pain  dur, mélanger et refaire bouillir un instant, c'est le seul moyen de ne pas dénaturer le goût très fin de la gardiane.

 

Mais la sauce doit être onctueuse, sans avoir besoin de ces artifices.

 

Pendant ce temps cuire le mélange de riz à la Créole, avec la branche de sarriette, égoutter et servir !

 

 Attention le riz rouge et le riz sauvage sont très longs à cuire, ce n'est pas du riz pré-cuit, pré-maché et pré-digéré . Bien se fier aux indications portées sur l'emballage mais  15 minutes au moins seront nécessaires.

Ce riz méritant d'être ferme sous la dent, cuisson délicate.

 

La sarriette ayant perdu ses feuilles dans l'eau ne pas les jeter mais les mêler au riz pour plus de saveurs et de jolies couleurs.

 

cadre

 

Poivre de Madagascar à volonté mais  seulement une fois dans l'assiette.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 21:20

Ce petit fleuve est mythique à Marseille, il traverse la ville de part en part, et a été pendant des années un véritable égout à ciel ouvert et le déversoir de toutes les industries de la vallée de l'Huveaune.

C'est aujourd'hui un cours d'eau relativement propre, sauf en cas de gros orages mais ce problème est très "marseillais".

Nous sommes la seule grande ville de France à avoir des problèmes insolubles.

Fermer les plages lors des gros orages d'été  est la réponse de notre Mairie aux problèmes de pollution alluvionnaire.

 

Voici ce que dit le Wiki à propos de ce fleuve :

 

L'Huveaune prend sa source dans la grotte de Castelette, commune de Nans-les-Pins (Var), à 590 m d'altitude au fond d'un cirque pittoresque, sur le versant nord de la Sainte-Baume.

La longueur de son cours est de 48,4 km. L'Huveaune draine un bassin de 373 km² couvrant la Sainte-Baume occidentale et une partie de la chaîne de l'Étoile, l'ubac du massif de Saint-Cyr, et le bassin marseillais.

Parmi ses affluents provenant de la Sainte-Baume, on notera:

- le Peyruis à Saint-Zacharie,

- la Vede alimentée par d'abondantes sources dans le ravin des Encanaux,

- le Fauge provenant du parc de Saint-Pons près de Gémenos alimenté par une belle source,

- le ruisseau du Rioux venant de Saucette.

 Provenant de la chaîne de l'Étoile :

- le Merlançon rejoint l'Huveaune au pont-de-Joux,

- et le Jarret, qui prend sa source tout au nord de la commune d'Allauch, rejoint le fleuve à Marseille dans le quartier de Sainte-Marguerite.

La haute vallée de l'Huveaune, en amont d'Aubagne, est encore relativement rurale, avec les villages de Saint-Zacharie, Auriol, Roquevaire et Pont-de-l'Étoile.

 La basse vallée de l'Huveaune est marquée par une forte urbanisation et une ancienne industrialisation, traversant Aubagne, La Penne-sur-Huveaune et les quartiers est et sud de Marseille.

L'huveaune se jette dans la Mediterranée vers la plage de la Vieille Chapelle près de la Pointe Rouge.

 

Les sources de l'Huveaune oui, LES sources car ce petit fleuve a plusieurs points de départ, tous situés dans un périmètre restreint et avec plus ou moins de débit selon la saison.

 

Il est étonnant de voir à quel point le contraste est grand entre ces sources superbes et la mauvaise renommée de ce cours d'eau.

 

Je pense que la rando aux sources de l'huveaune est incontestablement une des plus belles du proche pourtour Marseillais, d'autant qu'il est possible de donner encore plus de cachet à cette rando en faisant un petit détour à la non moins magnifique grotte de la Castelette toute proche.

 

J'ai composé cette rando en examinant soigneusement la carte IGN et ainsi par un jeu de divers sentiers, je propose :

- de remonter aux sources par la rive gauche ( toutes les randos des divers guides proposent la rive droite, funeste erreur ! ) bien plus belle que l'autre mais au parcours un peu plus long aussi.

- de jeter un coup d'oeil à la grotte de la Castelette et ses stalactites ( du moins ce qu'il en reste )

- sauter par dessus la barre de la Caïre pour rejoindre le plateau du Plan d'Aups et de là revenir au point de départ par le chemin des Roys !

 

Départ  à la sortie du village de Nans les pins.

 

Sortir du village par la D80 direction ste Baume puis après la sortie du village, dans un virage à gauche serré, quitter la D80 pour le chemin qui file tout droit un panneau indique " Usine Le Tigre" passer devant cette usine, la route devient une piste, se garer au collet des Aumèdes,  petit panneau indicateur  et barrière BDF. (1) .

 

carte

 Clic sur la carte pour agrandir.

  

Laissons la piste qui monte à gauche c'est le chemin des Roys qui nous ramènera ici, pour partir droit devant sur une piste ombragée et en cette saison ...fleurie.

 

PXR DSCF6122

 

PXR DSCF6124

 

Balisage jaune confondu avec le balisage rouge/blanc du GR9, bien rester sur cette piste au double balisage, ne pas se laisser tenter par les sentiers qui partent à gauche, ils amènent vers la rive droite du cours d'eau nous allons prendre sa rive gauche.

 

PXR DSCF6125

 

Rive droite ou gauche se dit en considérant le sens du courant du cours d'eau, donc si on remonte aux sources par la rive gauche c'est sur le coté droit qu'on marche CQFD ! faut suivre....

 

Les sources de l'Huveaune :

 

Arrivé au pont qui enjambe le cours d'eau lieu dit "le réservoir" ( il est juste au dessus sur un promontoire ) prendre la piste RDF qui part à gauche, (2) au bout de quelques dizaines de mètres, un sentier signalé par un timide cairn s'enfonce dans la foret, s'y engager, nous arrivons au bord de l'eau, le sentier va suivre le cours d'eau jusqu'aux sources.

 

PXR DSCF6128

 

Tout le long ce sera un enchainement de petites cascades, des centaines , appelées gours, des branches et autres végétaux concretionnés par le calcaire en sont la cause en formant de petits barrages.

 

PXR DSCF6129

 

 

PXR DSCF6134

 

Plus loin, à gauche on va apercevoir une passerelle en bois qui traverse un bras du cours d'eau venant de gauche, ici il faut traverser

Pour passer sur l'autre rive, pas de passerelle ni pont, ce n'est pas nécessaire, il y a beaucoup d'eau ce vendredi 18 juin suite aux orages catastrophiques dans le Var et pourtant nous pouvons traverser à pied sec, les gués sont nombreux et faciles à passer.

Remonter le cours d'eau qui dévale de la pente et à moins de vingt mètres, la source est là au pied d'un rocher, un gros trou laisse échapper une eau pure et limpide en grande quantité. (3).

 

PXR DSCF6137

 la source principale

 

C'est la source principale, il y en a deux autres à ma connaissance, peut être plus.

 

La deuxième source et la grotte de la Castelette:

 

De cette source, un sentier, balisage vert, part en montant sous les arbres, en le suivant nous arriverons à la grotte de la Castelette.

 

PXR DSCF6142

 Au dessus, la barre rocheuse des Caïres, il faut la franchir pour continuer ce parcours.

 

PXR DSCF6143

 

La pente est forte tout le parcours est sous les arbres, c'est superbe.

 

PXR DSCF6144

 

 Arrivé à un replat, dans les rocs, un trou d'eau c'est la 2ème source, une exurgence. (4)

 

 PXR DSCF6147

  La 2ème exurgence, plus calme que la principale.

 

La grotte est inratable, le sentier y amène direcetement et s'arrete là ! (5)

 

PXR DSCF6151

l'entrée naturelle de la grotte. 

 

Cette grotte dont l'entrée naturelle est assez étroite s'ouvre sur des concrétions calcaires dont certaines ont bien souffert, dommage, les stalactites brisées sont légion, d'autres commencent à repousser.

 

PXR DSCF6161

 Gros stalactite cassé, quelques repousses.

 

C'est un très beau terrain de jeu pour les spéléos, un puit artificiel en permet l'entrée pour les passionnés de cette pratique, une exploration de 1880 m de long et 86m de dénivelé avec des passages dans l'eau, vasques et voutes noyées.

 

PXR DSCF6153

 

Ce cours d'eau souterrain à son débouché, plus bas est une autre source de ce petit fleuve.

 

PXR DSCF6164

 

Je vais me contenter de la première salle déjà fort belle, sans lampe ni équipement je ne m'aventurerais pas plus loin. Je n'ai ni l'équipement ni l'entrainement nécessaire.

Seul le flash de l'APN me guide.

 

Retour sur le sentier qui nous a amenés ici, sur 200m environ pour prendre à main droite un étroit sentier qui grimpe rude sur le coté, un cairn en marque le départ , un poteau signalisateur cassé git au sol, dans les fourrés, marquage très timide par un point bleu. (6)

S'y engager.

 

les crêtes de la Caïre :

 

Tout au long, le marquage va être fantaisiste, rouge puis vert, puis point bleu etc. on trouve de tout mais pas de risques de se tromper il n'y a pas d'autres issues .

 

PXR DSCF6173

 

Le sentier sort des bois et on commence à s'élever sur les crêtes de la Caïre, suivre le sentier principal, le balisage vert semble avoir prédominé il ne reste plus que lui.

Sur le plateau plein sud, la paroi de la chaine de la ste Baume et , percée dedans la grotte sacrée, d'ici c'est bien visible. (7) Suivre le sentier qui zigzaguant entre les chênes verts, file globalement dans cette direction, le sud.

Au croisement avec une piste RDF, à droite, une citerne du DFCI , prendre la RDF en direction de l'est jusqu'à retrouver le balisage rouge/blanc du GR9 "chemin des Roys" qu'il faut suivre vers le nord-est, tournant  le dos à la chaine de la ste Baume.

 

PXR DSCF6183

 

Le pique nique se fera ici, sur l'herbe et sous les chênes, aucun bruit si ce n'est le chant des oiseaux. (8)

 

Il est possible de ne pas emprunter cette RDF et de rester sur le sentier initial qui va nous emmener à l'Hostellerie de la ste Baume où nous pourrions reprendre le GR9, " chemin des Roys" mais ce détour est inutile à moins d'avoir envie de s'arreter  à l'Hostellerie avec les nombreux touristes.

 

Le chemin des Roys :

 

Ce chemin a été aménagé au XIVème siècle pour permettre les nombreux pèlerinages à la basilique et à la grotte sacrée, il est ponctué de 7 oratoires dont 4 seulement sont encore entiers quoique restaurés.

 

PXR DSCF6190

 

Ce chemin a été longtemps le seul accès au plateau du Plan d'Aups au départ de Nans les pins.

Le balisage de cette portion du GR9 est fait d'une fleur de lys bleue.

Passage devant le plus célèbre des oratoires de ce chemin, l'oratoire de Miette ( Mireille en Provençal ) ,

 

PXR DSCF6192

 l'oratoire de Miette

 

PXR DSCF6193

 

 très beau chemin alternant les passages entre les rocs, et les sous bois abondament fournis de ce massif.

 

PXR DSCF6205

 Vue sur le vieux Nans, prochaine balade ?

 

Forte descente entre les chênes, traversée de la route D80 , et retour au collet des Aumèdes pile poil là où est garée la voiture.

 

PXR DSCF6213

 

Pour cette superbe rando aux multiples facettes, il faut compter 2h1/2 pour rejoindre le plateau et à peine plus d'une heure pour descendre par le chemin des Roys.

 

Le départ est à 460m d'altitude, le point le plus haut est à 702m mais le cumul de dénivelé positif sera tout de même de  667 m.

 

 

 

 

 

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 18:00

Une recette de gratin qui va utiliser des restes quelquefois négligés, les seuls composants "nobles "étant la saucisse de Morteau et le Roquefort.

 

Lors d'une précedente recette j'avais conservé les cardes des blettes et cuisiné seulement les feuilles, c'est ici.. les oreilles d'anes clic !

 

Des poireaux dont le blanc va être utilisé pour une autre recette vont nous donner les beaux morceaux bien verts et tendres que beaucoup trop de cuisinier(e)s négligent et foutent à la poubelle. Dommage, si les poireaux sont bien frais, le vert est délicieux.

 

collage

 

J'ai concocté un petit gratin pour utiliser ces cardes décongelées et le vert des  poireaux, pour celà il faut rajouter :

 

- 100 gr de Roquefort ( celui qui marche seul...et sans efforts ! lol  )

- un verre de lait

- 1 CàS de farine

- 1 oeuf entier

- 1 belle saucisse de Morteau

- 1/2 verre de riz

- 10 cl de vin blanc sec

- Du thym de la sarriette, de l'huile d'olive, du poivre et un peu de sel eventuellement.

 

Bien laisser décongeler les tiges de blettes et les laisser égoutter

Couper le vert des poireaux en rouelles et les laisser tremper dans de l'eau pour bien les laver , du sable est souvent présent entre les différentes strates.

 

Dans la sauteuse avec une lichette d'huile d'olive, faire suer les poireaux puis déglacer avec le vin blanc et laisser fondre à couvert et à feu doux, ne pas faire roussir.  

 

Cuire la saucisse de Morteau dans une grande casserole d'eau bouillante avec un brin de sarriette; laisser cuire 15 minutes, ce qui va bien la dégraisser.

 

cuire morteau

 Encore chaude enlever la peau comme une vieille chaussette, puis la trancher en rondelles pas trop épaisses. Réserver.

 

Pendant ce temps, préparer la sauce roquefort :

 

dans un bol, écraser les 100 gr de ce merveilleux fromage avec le petit  verre de lait  

Passer au micro ondes pour fondre le fromage puis incorprer la farine, fouetter pour homogeneiser et cuire au M.O pour épaissir.

Laisser refroidir et ajouter l'oeuf entier, fouetter à nouveau, réserver.

bechamel au roquefort

  

 

 

Cuire le riz pilaf :

 

dans une casserole mettre une belle CàS d'huile d'olive, faire chauffer, jeter le riz en pluie et laisser cuire jusqu'à ce que le riz devienne translucide,

 

riz pilaf

 

puis ajouter 3 bons verres d'eau et laisser cuire à découvert 18 minutes. Egoutter, Réserver.

 

 Montage du gratin :

 

Dans la sauteuse, mélanger, les blettes, les poireaux, le riz,

 

legumes et riz

 

Verser une partie des légumes dans le plat à gratin à peine huilé ( au pinceau )

Déposer les tranches de saucisse

Recouvrir du reste de légumes

Verser la sauce Roquefort en la faisant pénétrer.

 

gratin 2

 

Couvrir de parmesan rapé ou de Grana Padano.

 

Comme toujours le poivre sera ajouté dans l'assiette, celui ci ne supportant pas les fortes températures, et ceci est d'autant plus vrai quand il s'agit de poivre rare et de qualité en provenance de Madagascar, moulu à la main.

Du sel il y en a dans la saucisse, dans les fromages, je n'en rajoute que dans l'eau qui doit cuire le riz ou la saucisse, c'est largement suffisant.

 

PXR DSCF0514

 

Tout étant déjà cuit, le passage au four sera seulement nécessaire pour gratiner.

 

Compter 15 mn à four chaud à 180°C

 

Un régal !

 

 

 

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 21:00

   

 Lu aux z'infos sur le net, l'incroyable aventure de cet appareil photo dans son caisson étanche.

 

Le 16 mai dernier dans la Caraïbe, sur un quai de marina à Key West, un homme trouve ce qu'il pense être un déchet, le sortant de l'eau il s'aperçoit vite que c'est un appareil photo numérique dans son caisson étanche, un Nikon rouge vif.

Malgré la présence d'algues et autres concrétions, le tout semble être en excellent état.

 

Travaillant pour les gardes cotes, cet homme se met en quête de retrouver le propriétaire.

 

capitaine

 

 note perso, déjà cette démarche est remarquable, plus d'un aurait préféré le garder pour lui.

 

.... mais la suite vaut aussi son pesant de cacahuètes.

 

Pour cette démarche, seules les photos contenues sur la carte mémoire sont utiles, celles ci montrent deux personnes s'apprêtant à plonger  et près d'eux, quelques autres personnes. 

Se tournant par le biais du net, vers une communauté de plongeurs, il espére que quelqu'un puisse identifier au moins une des personnes présentes sur les photos.

 

Des indices sur les photos semblent démontrer que l'appareil est parti de l'ile d'Aruba au Honduras .

 

Sur ces données,  un chercheur en physique océanique de Miami affirme que cet appareil a bien pu effectuer ce voyage au gré des courants, la flottabilité du caisson aidant.

 

bouteille-a-la-mer.gif

 

Réduisant considérablement son champ d'investigation, l'enquêteur va vite être contacté par quelqu'un ayant reconnu une des personnes présentes sur les photos, c'est ainsi que ce petit Nikon est revenu à son propriétaire au bout de plusieurs mois et en ayant parcouru plus de 1800 kms au fil de l'eau.

 

L'obstination d'une personne et la magie du net ont été efficaces.

 

Mais CE N'EST PAS TOUT, l'analyse d'une vidéo contenue dans la carte mémoire semble montrer que c'est une tortue marine qui ayant coincé le caisson dans une nageoire a grandement participé à ce long voyage, là ça devient carrément incroyable !  

tortue_013.gif

L'article dans son intégralité c'est ici : Le voyage du Coolpix clic.

 

La vidéo tournée par la tortue, c'est ici clic.

 

tortue_046.gif

 

Je dis souvent que j'emmène mon Coolpix à des profondeurs pour lesquelles il n'est pas conçu, et ce sans aucun problèmes et depuis plus de 8 ans.

 

Prévu pour résister à 43m maxi il vient quelquefois avec moi à plus de 60 ! sans rechigner.

 

diversF3944.jpg

celui là, c'est le mien sur son support en inox fait maison et avec ses mousquetons....j'ai pas envie d'aller le chercher a Key West , ni même seulement de l'autre coté de la Med !

 

 

Je vois que si cet appareil a des défauts, il a une qualité, sa solidité !

 

 plongeur-photo-anim.gif

Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 18:30

Ce vendredi, je ne savais pas trop où aller poser les chaussures de rando.

En fouinant dans mon jeu de cartes IGN, je retrouve la trace de la rando du mont Julien près de Cadolive, je cherche quelque chose dans le coin et je vois "la grotte des fées" ... connais pas .

C'est à l'opposé du mont Julien à partir du col de Cadolive, puis le tracé file vers la tête du grand Puech, une inspection minutieuse me permet de voir qu'un sentier semble permettre un retour partiellement en boucle, préférable à un simple aller-retour, mais surtout va "escamoter" le passage de 2 sommets sur 3.

Donc, un aller en passant par toutes les crêtes et un retour légèrement plus plat ou moins pentu, au choix, mais nettement plus long.

 

Le départ se fait depuis le quartier de l'Ortolan à Cadolive.

Sur la D7 qui traverse Cadolive en direction de St Savournin, la  petite route de l'Ortolan part sur la gauche et monte en lacets, la suivre jusqu'au bout et se garer sur les bas cotés en essayant de ne pas gener les riverains.

A gauche à une dizaine de mètres, jouxtant l'entrée d'une propriété , un sentier , balisage jaune, part en montant dans le sous bois.

 

carte

 en pointillé bleu les variantes pour le retour. clic pour agrandir la carte.

 

 

Parcours identique à la rando du mont Julien clic ici , jusqu'au col de cadolive que l'on atteint après 10/15 minutes de grimpette sous les arbres puis en balcon.

Belle vue sur cadolive en contrebas et sur les falaises du mont Julien en face.

 

PXR DSCF6038

 

Au col, le balisage jaune/bleu qui part à gauche sera délaissé au profit du bleu qui monte raide à droite.

Un poste à feu pour la chasse marque bien l'emplacement.

 

PXR DSCF6043

 le col de Cadolive

 

Grimper parmi les pins, les argeras toujours bien rester sur la trace bleue, ne pas tenir compte d'un départ balisé en point bleu , ce sera notre retour.

 

fleurs sauvages

 

Un premier promontoire donne une vue superbe sur le vallon de Figuière et au loin sur la rade de Marseille aujourd'hui masquée par les nuages bas.

 

PXR DSCF6051

Eh toi là haut, tu ne vas pas nous chanter la tyrolienne ... Nooon.... pitié.

 

 PXR DSCF6047  

 

Le sentier passe bien en crête maintenant, la falaise à pic est à main droite,

 

PXR DSCF6058

 

dans un virage serré à droite, un trou dans les rochers, c'est l'entrée de la grotte des fées.

 

PXR DSCF6059

 

Je n'ai aucune précision sur cette appellation mais à l'intérieur, dans une niche, trône un Bouddah, des bougies et quelques offrandes de nourriture... étrange.

 

le bouddha

 

 

PXR DSCF6060

 

 

PXR DSCF6069

 

je n'y ai pas vu les fées, dommage . parait qu'elles ont mignonnes quand elles y sont ...!

 

Le sentier contourne la grotte, passe juste au dessus, grimpe au sommet et redescend vers un autre vallon pour remonter raide sur un autre sommet . Le cumul de dénivelé va être conséquent.

 

fleurs sauvage2

 

Petit détour vers une autre entrée de toute petite grotte ...sans interet,

 

PXR DSCF6075

 

redescente dans un autre vallon et montée vers la tête du grand Puech, le sentier va tangenter sur une centaine de mètres la piste RDF qui monte à la tour de surveillance .

 

PXR DSCF6071

 Derrière nous, le mont Julien et le sommet de la grotte des fées.

 

Il est possible d'y aller par la piste mais le sentier qui s'enfonce dans les sous bois est superbe, quelques passages en escarpements rocheux faciles donnent même  un gout d'aventure .

 

PXR DSCF6082

 

PXR DSCF6083

 

 

PXR DSCF6090

 

Arrivée sur le grand Puech, ses antennes GSM et sa tour de surveillance incendie.

 

PXR DSCF6093

 le cairn indiquant le sommet du grand Puec, 778m, j'ai volontairement décadré pour ignorer les antennes GSM.

 

Une très belle tour vraiment bien entretenue, le vent d'est soufflant assez fort nous incitera à nous mettre à l'abri pour le pique nique, d'autant que quelques gouttes de pluie viennent paresseusement s'écraser au sol.

 

PXR DSCF6095

 ces tours sont un mal nécessaire, la surveillance des feux de forêts est essentielle.

 

derrière la tour, une terrasse joliment agencée va temorairement nous accueillr , le pique nique se fera ici, abrité du vent et avec une très belle vue sur la vallée et le massif de ste Victoire.

 

 

PXR DSCF6097

 

PXR DSCF6050

 

 

pour le retour, prendre la même sentier en sens inverse,

 

PXR DSCF6107

 

 puis au moment où le sentier quitte la piste RDF, un étroit sentier part à gauche en contre sens, il dégringole le long du versant nord.

 

PXR DSCF6073

 Le cade surchauffé par le soleil délivre des senteurs puissantes de résine.

 

PXR chenille

  beurkkk !

 La descente est importante, 200m de dénivelé en moins de 15 mn ! aucun balisage mais il est évident et garder toujours la direction la plus à droite aux bifurcations.

 

PXR DSCF6078

 les toits de tuiles de st Savournin

 

Sous les chênes, les pins, passage en balcon au dessus du village de st Savournin,

 

PXR DSCF6108

 

puis il oblique vers l'est longeant le versant, remontée sur le sentier prit à l'aller, et quelques mètres plus loin sur une grande plaque rocheuse le tracé balisé avec un point bleu part à gauche vers l'est, le prendre, on va arriver devant une ruine de ce qui était probablement un chateau fort ( ruines du Castellas ) seul vestige, une tour et un mur d'enceinte qui se perd dans la végétation.

 

 

PXR DSCF6111

les ruines de Castellas.

   

Reprise du tracé bleu prit à l'aller et retour au col de cadolive et à la voiture.

 

chèvrefeuille

 chèvrefeuille

 

Un très beau parcours, le passage à la grotte des fées est un point fort, les vues panoramiques aussi.

Pour un départ à 472 m d'altitude, une arrivée au grand Puech à 778m mais avec le passage de deux sommets à 667 et 698m et des descente en vallon à 500m le cumul de dénivelé est de 866 m pour l'aller et le retour.

 

Pour cette balade de fin de saison ( les massifs sont interdits en été pour cause de risque d'incendie ) il nous a fallu 2 h10 pour l'aller et 1h50 au retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 22:00

 Les beaux jours amènent leur lot de légumes du soleil, tomates, aubergines, courgettes, oignons frais, poivrons et même si certains sont encore des produits de serre, il est tentant de commencer la saison d'été.

 

Une ratatouille............. à l'huile d'olive exclusivement, comme il se doit.

  cadre legumes

 

 Le marché :

 

- 2 aubergines
- 2 courgettes
- 2 poivrons (1 rouge, 1 vert) n'ayant pas de poivron vert, j'ai utilisé deux rouges.
- 5 tomates
- 3 oignons frais

- 10 olives noires dénoyautées
- 3 gousses d'ail
- les indispensables : thym, huile d'olive, sel poivre


Préparation :

 

Laver les légumes, couper les aubergines et les courgettes en tranches un peu épaisses (1 cm)  sans les éplucher.

Détailler ensuite ces tranches en bâtonnet de la même épaisseur (1 cm) Couper ensuite ces bâtonnets de façon à vous retrouver avec des petits cubes de légumes.

 

aubergines

 

Entailler les tomates en croix, les ébouillanter 2 mn puis rafraîchir aussitôt, alors les peler sans difficulté et ôter les pépins si vous le désirez.

 

Couper en petits dés.

 tomates

Emincer les oignons frais avec le plus de vert possible.

 

oignon frais

 

Trancher finement les gousses d'ail, émincer les olives noires qui seront dénoyautées.

 

Ajouter une branche de thym et mettre une belle rasade d'huile d'olive  dans la sauteuse et laisser rendre eau à tous les légumes, puis laisser mijoter 25 bonnes minutes a feu moyen. Surveiler et remuer pour éviter d'accrocher au fond de la sauteuse. Rajouter de l'huile d'olive si necessaire.

 

a cuire

 

Je ne supporte pas la peau des poivrons, donc ceux ci seront cuits séparement au four :

 

Placer un papier de protection sur la plaque du four, poser les poivrons juste lavés

 

poivron au four

 

et les laisser cuire à four trés chaud. Lorsque la peau est cramée,

 

poivrons cuits

 

les sortir et les placer dans un plat qui sera tout de suite fermé par un film étirable. Laisser refroidir.

 

sous film

 

Lorsque les poivrons sont froids, les peler devient un jeu d'enfant , épepiner et couper en petits tronçons,

 

 

detailler poivrons

ils vont rejoindre les autres légumes dans la sauteuse.

 

*Les autres, ceux en trop, termineront dans un tian avec huile d'olive, ail écrasé, persil ciselé, poivre.

Une fois marinés au frais ce sera une excellente mise en bouche pour un apéro festif.

 

tous les legumes

 

Il est possible de la consommer :

 

  nature et chaude

tatatouille

 

 avec un oeuf au plat posé au dessus, directement dans l'assiette.

 

 de casser le nombre d'oeufs suffisant pour les convives et de les brouiller dans la ratatouille chaude.

 

 de s'en servir de légumes d'accompagnement avec une viande, des côtes d'agneau par exemple, juste passées à la poele sur un lit de thym émietté et sans matière grasse.

 

cotes agneau

 

La ratatouille apprécie d'être réchauffée. 

 

 cadre assiette

 

Repost 0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 18:30

 

Ce site de plongée, en pleine eau, à une centaine de mètres de la face sud de l'île de Riou, est l'un des plus beaux de la rade.

 

La raison en est simple :

 

Sur un fond de sable, à 42 m de fond, un rocher part d'est en ouest sur 40 m de long environ, forme une espèce de piton qui remonte haut vers la surface puis bifurque plein sud et descend allègrement vers 60 m de profondeur, pour finir en un petit tumulus couvert de gorgones.

 

Cette zone entre le piton et la partie sud , c'est notre terrain de jeu .

 

C'est une plongée profonde, en pleine eau, le courant est rare par ici mais la houle peut être très forte quand elle arrive du sud et frappe avec rebond sur la paroi de Riou.

 

C'est un site bien préservé, les clubs commerciaux y viennent rarement, pour des raisosn évidentes de rentabilité.

 

Mais pourquoi, la pierre à Daniel ?

 

Ici on a tendance à donner le prénom de celui qui l'a trouvé à un site de plongée et le Daniel en question, ancien directeur de plongée d'un club célèbre des Goudes passait son temps libre comme pas mal d'entres nous , à chercher des "spots" de plongée.

Ce Daniel, un des meilleurs plongeurs de Marseille nous a laissé celui ci.

 

Pas facile à trouver se site se mérite, une petite erreur de positionnement  du bateau et la plongée va se résumer à un aller retour dans le bleu .

 

La sortie de l'eau des plongeur devant se faire soit en rejoignant la cote par le fond, soit très près du bateau.

Sortir la tête de l'eau ici en pleine saison estivale c'est risquer de se retrouver coupé en deux par un nègue chien qui passe à toute vitesse à coté du bateau de plongée arborant pourtant le pavillon adéquat, et en connaissance de cause, le périmètre de sécurité.

 

 Mais qui respecte ce pavillon ?

 

De ce pavillon blanc et bleu, on m'a même dit, tiens il manque le rouge !

 

 Alignement de ma Calypso, GPS et sondeur enclenchés, l'autre JLuc dans la baille de mouillage, prêt au largage de l'ancre à mon top, et hop c'est parti !

 

PXR DSCN0470

 La calanque des pierres tombées et la paroi de Riou, abrupte et dentelée elle culmine à 220 m de haut.

 

La mer aujourd'hui est calme, l'eau s'est un peu réchauffée.

 

Descente le long de la corde du mouillage, sécurisation de l'ancre et nous filons vers le sud, au plus profond, pour une remontée progressive puis ensuite le long de la corde. Procédure impérative même si faire les paliers le long de la corde est ennuyeux.

Sans être cristalline l'eau n'est pas trop turbide, la visi horizontale est d'au moins 20 mètres Mais c'est profond et la luminosité est faible.

 

PXR DSCN4108

 

Beaucoup de vie autour de cette pierre qui est à la fois un abri et un garde manger pour les poissons.

Sars, mostelles dans les trous, pas vu de congre aujourd'hui mais ils sont là c'est sur.

 

Langouste dans une rague au ras du sable vers 57m , une belle !

 

PXR DSCN0472

 celle là, grosse comme elle est, je l'inviterais bien à table, avec un peu de mayonnaise.

 

Des loups tournent au dessus de nous.

 

Des rougets "z'énormes" fouillent le sable

 

PXR DSCN0476

 

superbes gorgones "bien en chair"

 

PXR DSCN0474

 

A genoux sur le fond de sable, bien calé, je scrute le bleu en pensant : " ce serait bien qu'un Mola Mola arrive" !

et là, comme par enchantement, je le vois il va me passer  devant à 5 ou 6 mètres, je vise, déclenche, hop c'est dans la boite, je n'ai pu faire qu'une seule photo le vieux Nikon étant lymphatique, mais elle est bonne !

 

PXR mola mola

 vite, il passe, son oeil me surveille, au moindre mouvement brusque de ma part  il détale comme une fusée.

 

Ces gros bestiaux placides sont un peu notre distraction , en rencontrer un nous embelli la plongée.

 

* le vieux Nikon , je me plaints souvent de la lenteur de cet appareil mais il a des excuses :

 

- il n'est plus tout jeune presque 8 ans de bons et loyaux services ( ce qui pour un APN est exceptionnel )

- c'est une ancienne génération donc lent et 3,2 Mp seulement.

- mais son caisson pourtant prévu pour 40 m maxi, je l'emmène couramment à 60 comme aujourd'hui quelques fois plus, et sans qu'il me fasse le moindre reproche !

Ni fuite, ni blocage.

 

Mon ordi Aladin pro me dit que j'ai déjà 27 mn de remontée à prévoir dont 3 mn de paliers à 9 m, on ne va pas exagérer, on va attaquer une remontée très lente mais régulière.

 

PXR DSCN0473

 Gorgone et un banc de menu fretin derrière.

 

Un arrêt de 3 minutes à 16m pour la sécurité et c'est reparti.

 

PXR DSCN4164

 

Il est certain que c'est une plongée pour amateurs de plaisirs sous marins  forts et intenses mais courts. Passer plus de temps aux paliers qu'à explorer, pas tout le monde l'accepte et c'est tant mieux, ce site n'en sera que mieux préservé.

 

 

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques