Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 21:00

                                         Merlusso i poumo d'amour ! 

                         Une recette de pauvres.... fut un temps.

 

Cette recette à base de morue, "merlusso" , je l'avais déjà publiée, il y a quelques mois , mais je ne peux m'empêcher de la réediter !

Ceux qui suivent mes recettes savent que la morue  est mon poisson préféré une fois cuisiné. Par contre grillés ou  au four les sparidés l'emportent mais....

 

sparidés : daurade, dorade, sar, sar tambour, sar à bec pointu, pagre, saupe ( bon celle là on va l'oublier, berkkk ! ) etc.

   

diversN1244.jpg

Un petit panaché de sars, dorades et becs pointus, et comme à la pêche on ne choisit pas vraiment il y a aussi des sévereaux.

 

Revenons à notre morue !

 

La morue aux tomates est une recette Méridionale ancienne, de la cuisine de pauvres, comme pour beaucoup de recettes d'ici, depuis les choses ont bien changé, au prix du kilo de morue sèche salée, ça devient un plat de luxe, et encore quand on en trouve. Les filets de morue "sous vide" gorgée d'eau sont d'un prix plus abordable, normal il y a 50% de flotte dans le sachet.

 

Pour ce festin il nous faut :

 

- 500 gr de morue sèche salée ou 800 gr de morue "sous vide".

- 2 gros oignons

- 4 ou 5 belles tomates bien mûres

- Du concentré de tomate à rajouter si les tomates fraiches ne sont pas des tomates "pleine terre" d'été.

Les tomates hors saison sont cultivées hors sol, hors soleil et n'ont aucun goût, alors on va renforcer celui ci avec du concentré en boite.

- 2 gousses d'ail

- 1 CàS de farine

- thym, laurier, persil,  huile d'olive exclusivement, poivre, pas de sel, la morue, même bien dessalée, s'en charge.

- 3 ou 4 belles pommes de terre à chair ferme.  

Des ingrédients peu nombreux et surtout peu chers ....à une certaine époque.

 

Je modernise cette recette en rajoutant :

 

- du vin blanc à la place de l'huile d'olive , pour faire fondre les oignons, moins de gras et plus de saveur.

- du piment d'Espelette, pour corser le goût, ce piment très fin "n'arrache pas la gueule" et apporte une excellent pointe de saveur.

- quelques olives noires qui seront dénoyautées et effilées.

 

Allez, ouste, en cuisine !

 

Faire dessaler longuement la morue en changeant l'eau 4 ou 5 fois.

- 12 à 20h pour de la morue sèche salée

- 4 h pour de la morue "sous vide"

 

Une bonne astuce est de placer les morceaux de morue sur une grille au fond du récipient, le gros sel plus lourd va aller au fond , bien sûr, éviter de remuer, la grille empêchant le contact de  la morue avec le sel.

 

Hacher les oignons les jeter dans votre plus belle  cocotte en fonte avec juste un filet d'huile d'olive et leur faire rendre eau, ensuite mouiller généreusement avec un verre de vin blanc et laisser fondre à feu doux 10 à 15 minutes.

Les oignons sont cuits quand il sont devenus translucides.

 

PXR DSCF0019

 

Peler et épépiner les tomates, les couper en dés.

 

PXR DSCN6606

 

Pour peler les tomates sans efforts, les inciser en croix au niveau du pédoncule et les jeter quelques secondes dans l'eau bouillante, rafraichir aussitot, la peau n'oppose plus aucune résistance.

 

PXR DSCN6601

 

Ajouter les tomates et le concentré éventuel ( 2 CàS ) , le thym en branche, 2 feuilles de laurier et remettre au feu,

 

PXR DSCF0024

 

laisser réduire puis ajouter une CàS de farine, remuer vivement puis mouiller de 30 cl d'eau ou mieux moitié eau / moitié vin blanc , les 2 gousses d'ail émincées et laisser épaissir.

 

Mettre une pincée ( 1/2 CàC) de piment d'Espelette, remuer et réserver le tout hors du feu.

 

Sortir les morceaux de morue de l'eau, éponger et retirer peau et  aretes avec un couteau bien aiguisé.

 

PXR DSCF0025

 

Couper en carrés de 4 à 5 cm de coté et bien fariner.

 

PXR DSCN6603

 

Huiler généreusement une poele ( à l'huile d'olive ) et faire frire les morceaux de merlusse, NE PAS OUBLIER de mettre la hotte aspirante à pleine puissance, la morue frite "embaume" la maison fortement.

 

PXR DSCN6612

 

Ajouter les carrés de morue frits dans la cocotte , les olives noires effilées  et remettre à cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes

 

PXR DSCF0031

 

Servir avec des pommes de terre cuites à la vapeur et persillées.

 

PXR DSCF0033

 

Du riz ou même des pâtes font aussi un excellent accompagnement.

 

Poivrer dans l'assiette, avec cet excellent poivre de Madagascar dont j'ai déjà parlé.

 

cadre

 

 

Pour arroser ce plat et contrairement aux idées "toutes faites" , ni vin blanc ni rosé... mais un rouge, un Bordeaux par exemple..

  

 

Remarque, et non des moindres :

 

Cette recette très ancienne est un peu rustique, c'est à mon avis ce qui fait son charme, n'oublions pas le contexte,

 un plat pas cher , et qui nourrisse convenablement toute la famille.

 

Elle figure en bonne place parmi les plus anciennes recettes Provençales citées dans la bible de la cuisine de chez nous :    LE REBOUL.

 

 reboul.jpg

 

 

L'édition que je possède, de 1999 en est la 27ème édition,  depuis 1897. Un livre de cuisine référence pour qui veut cuisiner " à la Provençale"..... 

 

 

Repost 0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 09:00

C'est une plongée que l'on fait souvent quand la météo le permet, ce samedi 17 avril nous aurions pu plonger à peu près n'importe où tellement le temp était idéal.

 

Un soleil de vrai printemps malgré une température au petit matin assez basse, juste 2°C à 7h30, mais surtout et c'est ce qui est le plus important pour ce type d'activité , une mer ultra calme, sans houle ni même une vaguelette,  juste un filet de vent venant de l'est .

 

Ce matin nous sommes 4 dans l'équipe et pour plus de confort nous prendrons les deux bateaux de notre "club de copains",  le Zod' de Patrick et ma Calypso.

Que ce soit sur le zod' ou mon timonier , à 4, c'était possible vu la mer calme mais ça aurait été "panique à bord" il faut compter tout le matériel en plus des gugusses ....et à bord , la place est comptée.

 

Une mer aussi calme et belle à Marseille, on appelle celà "bonasse" et quand c'est super beau, ça devient "bonasse pourrie" , on appelle ça aussi une tempête de beau temps !

C'était le cas ce samedi.

 

Direction l'île de Riou, sa pointe nord-est dite de Caramassagne.

 

Ce site de plongée présente plusieurs avantages, mouillage des bateaux assez facile quand on connait bien les lieux, et pour les plongeurs, une descente toute en douceur vers des zones qui commencent à faire frémir l'ordi de plongée.

 

PXR DSCN0325

 Ma Calypso au mouillage, à l'arrière, la paroi nord de Riou haute et abrupte, d'en haut les gabians nous observent !

 

Dès la mise à l'eau nous sommes dans la zone des 20/30 m et là de gros blocs rocheux détachés de la paroi de Riou sont un véritable vivier à faune aquatique, il suffit de rester calme sans gestes ni palmages brusques pour apercevoir mérous, mostelles, sars, loups, bref tout le bestiaire de nos eaux Marseillaises.

 

PXR murene

 Murène , curieuse comme toutes ses consoeurs

 

Longeant ce fond que nous garderons pour le retour afin d'y effectuer une remontée lente et agréable nous filons plein est vers le tombant, qui comme son nom l'indique "tombe" abruptement de 25 m vers largement plus de 60 !

 

PXR DSCN0343

 Gorgone, dans le courant, comme il se doit.

 

PXR DSCN0335

 Détail des polypes de la gorgone. Hélas une fois l' APN dans le caisson étanche, je ne peux plus passer en mode macro !

 

En longeant ce tombant vers le nord, nous arrivons à une petite grotte située dans la zone des 50m , il y en a une autre plus au nord encore, vers 61 m mais l'eau étant tout de même encore à 13°C, nous n'irons pas à la deuxième grotte, les paliers trop longs dans de l'eau assez froide sont trop pénibles. Nous faisons nous vieux et frileux ?

 

 

PXR gorgone faux corail

 Rose de mer ( bryozoaire ) accrochée à une gorgone.

 

Ce samedi cette grotte habituellement habitée par une mostelle de belle taille et quelques langoustes est....vide !

 

PXR DSCN3623

 La mostelle de la grotte, est elle partie en vacances ? A moins d'un braco , elle n'a pas été chassée, c'est trop profond ici, à plus de 50 m !

 

 

PXR rascasse

 Seule une minuscule rascasse veille sur le logis.

 

Dommage , mais nous ne sommes pas venus pour rien, le paysage est superbe.

 

 

PXR DSCN0336

Devant l'entrée de la grotte, un beau chapon.... que je verrais bien sur ma table !

 

Retour vers les blocs rocheux pour terminer la plongée dans ce bel aquarium et ensuite, remontée au bateau.

 

PXR DSCN0341

   

On voit bien que nous sommes au printemps, si au fond l'eau est très claire, dans la zone de zéro à 10 m de nombreuses particules en suspension sont véhiculées par le courant et rendent la visibilité difficile.

En cette période, beaucoup d'organismes marins se reproduisent , et leur véhicule pour transporter leur semence....c'est l'eau. 

 PXR DSCN0348

 Mon équipier de palanquée, ( l'autre JLuc, un passionné de biologie sous marine  ! ) en train d'examiner un massif d'anémones encroutantes jaunes.

 

PXR DSCN0345

 Anémones encroutantes

  

 Une redescente à l'ancre pour la dégager en vue du départ va me pénaliser un peu plus au niveau  des paliers et je vais devoir patienter 3 minutes à 6m et plus de 15 minutes à 3 mètres, mais bon ça va , ce n'est pas dramatique et si l'eau est froide , elle n'est pas glacée.

 

 Redescendre à l'ancre n'est pas une obligation, mais le faire et préparer l'ancre à une remontée " au bidon" sans accrocher les fonds marins, c'est préserver cette nature sous marine fragile, alors quand on peut le faire...

 

Une plongée de qualité, c'est ici qu'il y a deux mois nous avions vu une belle baudroie et ensuite en surface un banc de dauphins.

 

PXR DSCN0350

Accroché au pendeur de la bouteille de sécurité, j'attends que mon "Aladin" me donne l'autorisation de pouvoir émerger.

   

Mais se retrouver enfin à 4 est aussi sympathique, le groupe reprend vie, il ne manque plus que le 5ème qui devrait bientot enfin remiser ses clubs de golf d'hiver pour que l'équipe soit au complet. ( si tu me lis, tu t'es reconnu.... JC !) .

 

 

 

 

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 21:00

Deux belles cuisses de lapin et une petite cocotte en fonte, voilà un plat qui va mijoter longuement.

 

Il nous faut:

 

Pour deux portions XXL

deux cuisses de lapin

- 1 oignon

- 2 échalottes

- 1 boite de champignons de Paris

- 1 verre de riz  ,  mélange de 3 riz, long, blanc non étuvé, complet et  rouge .

- Moutarde, huile d'olive, poivre, thym séché et émietté,vin blanc sec.

 

 

Dans une sauteuse légèrement huilée faire dorer les cuisses de lapin sur chaque face, saupoudrer de thym séché.

 

lapin

  

puis les badigeonner généreusement de moutarde, terminer la cuisson.

 

lapin moutarde

 

Réserver.

 

Hacher l'oignon et les échalottes, dans la sauteuse, les faire fondre dans un peu de vin blanc, ne pas faire brunir.

 

Faire cuire le riz dans la sauteuse avec très peu d'huile d'olive, à feu vif, quand le riz devient translucide ajouter 2 fois la même quantité d'eau et laisser gonfler à feu doux jusqu'à disparition de tout liquide, surveiller.

 

riz pilaf

 le mélange des trois riz.

 

Dans la cocotte en fonte très légèrement huilée, mettre les oignons, les cuisses de lapin, les champignons de Paris, un demi verre de vin blanc et le riz.

 

oignon lapin

 

Faire mijoter à feu doux pendant 30 minutes, cocotte fermée.

 

remuer de temps à autre pour éviter d'accocher le fond.

 

 cadre

 

  

Repost 0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 21:48

Une crème à l'échalotte pour garnir des coquilles st jacques et un plat d'épinards frais à la crème comme accompagnement.......... voilà le menu.

 

Pour la déco, je vais utiliser des coquilles de noix fraiches déjà utilisées. Mais de petits ramequins feraient très bien l'affaire.

  

 

Le marché :

 

Par chez nous les noix de st Jacques toutes fraiches sorties de l'eau sont ......disons,  assez rares et même pourquoi pas suspectes !  alors le surgelé reste la solution .

 

Prévoir 3 à 4 noix surgelées par coquille, avec ou sans corail selon les goûts , il suffira de le repérer avec une pique en bois par exemple.


- Dans cette recette , il y en aura 4 coquilles avec corail et 4 sans, juste pour que tout le monde soit satisfait !

- 4 belles échalottes
- 1 orange, une belle Maltaise bien juteuse et parfumée fera très bien l'affaire, profitons en vite, c'est la fin de saison.
- crème fraiche semi épaisse
- un peu de maïzena
- huile d'olive
- chapelure

- Grand Marnier ,

 

liqueur

 

 

 

 

 

 

 

 

ou de la liqueur de mandarines amères "maison" ,cette liqueur à elle seule sera l'objet d'un article, tellement il y a de belle choses qui y sont liées .

 

 

 

 

 

 

 

 Méthodologie :

 

Peler et mixer finement les échalottes .

 

PXR DSCF5115


Puis, faire suer dans une pôele avec un soupçon d'huile d'olive,  ajouter 10 cl de crème fraiche semi épaisse, le jus de l'orange, 5 cl de liqueur ,

 

PXR DSCF5116

 

 remuer à feu vif, puis tout en baissant le feu au minimum, saupoudrer de maizena pour lier cette sauce .

 

PXR DSCF5127

 

 Attention, mettre la maizena peu à peu et à feu ultra bas !

Remuer, quand la consistance d'une purée est atteinte, couper le feu et réserver. C'est l'opération la plus délicate , être très attentif, ça dérape vite.

 

Dans la sauteuse et avec un filet d'huile d'olive faire dorer les noix de st Jacques ,

 

PXR DSCF5129

 

 

PXR DSCF5133

 

quand elles sont dorées et commencent à accrocher un peu au fond, déglacer avec un filet de grand marnier, faire sauter rapidement et sortir du feu.

 

Dans les coquilles vides ou des petits ramequins, déposer une CàC de sauce, 3 ou 4 noix de st Jacques selon la taille, recouvrir de sauce et de chapelure.

 

PXR DSCF5132

 

Gratiner au four pendant une quinzaine de minutes, veiller à ne pas cramer .

 

 

noix cadre

 

Accompagnement :

 

Un plat d'épinards frais  à la crème.

 

- 1,2 kg d'épinards frais
- 2 oignons
- vin blanc
- huile d'olive
- crème fraiche semi épaisse

 

Besogne :

 

Couper les queues des épinards et laver abondament les feuilles coupées grossièrement au ciseau.

 

PXR DSCF5105


Faire rendre eau dans une sauteuse, les jeter progressivement car 1,2 Kg ça fait du volume, mais ça va bien réduire, laisser évaporer à feu doux, saler ...selon les goûts.

 

PXR DSCF5107


Pendant ce temps, peler et hacher grossièrement les 2 oignons, les faire suer dans une poele avec un filet d'huile d'olive, puis dès qu'ils semblent secs, verser 10 bons cl de vin blanc pour finir de les faire fondre sans gras et surtout sans brunir.
Les ajouter aux épinards complètement réduits , remuer et ajouter 15 cl de crème fraiche, faire un "tourne-retourne" à feu vif et sortir du feu.

 

PXR DSCF5111

 

Mettre le tout dans un plat allant au four, garnir de quelques tranches de bon pain grillé et passer au four une vingtaine de minutes.

 

PXR DSCF5112

 

Pain fait main sans MàP par Mme !

 Arroser les tranches de pain grillé d'un tout petit filet d'huile d'olive, pour le goût !

 

epinards cadre


Poivrer à convenance au sortir du four.

  

assiette cadre

Repost 0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 21:00

La couronne de Charlemagne, cette avancée rocheuse toute en rondeur au dessus des vignobles de Cassis se voit de très loin et annonce le début des falaises de Soubeyranes et de son fameux cap Canaille. Voir ici clic ,la rando dans les falaises.

 

Pour cette rando de durée moyenne, 3h 40' environ, nous allons partir du rond point situé au Pas de Belle Fille ( joli programme ) petit col entre Cassis et La Ciotat.

 

PXR couronne

 La couronne de Charlemagne, vue depuis la route de Belle Fille en sortant de Cassis.

 

Pas de parking mais si les véhicules ne sont pas trop nombreux on peut se garer sur le terre plein autour du rond point.

Une rando de difficulté moyenne assez agréable qui va offrir des points de vue superbes sur La plaine de Cassis et ses vignobles, le Port, la pointe Cacaù et le mont Puget, mais aussi en contrebas la plage de l'arène, bref que du beau.

Pour nous, le soleil ne fera même pas une petite apparition, de gros nuages noirs menaceront toute la journée mais sans pluie, heureusement.

Le gros point noir de cette rando , à mon avis, c'est le bruit incessant et lancinant provenant de l'autoroute en contrebas, pendant plus de la moitié du parcours, dommage car pour le reste c'est superbe.

 

carte

 clic pour agrandir , en jaune le tracé aller-retour.

Noter la différence entre le GR sur la carte et le tracé reel.

  

Il va y avoir alternance de grimpettes rudes et de descentes tout aussi raides, donc de bonnes chaussures ayant du grip et des bâtons de marche sont conseillés.

 

Autre précision, sur la carte IGN 3245ET le GR51 / GR98 est confondu avec la piste RDF, il n'en est rien sur le terrain, c'est même très different .

 

Ne pas se fier à la carte mais suivre scrupuleusement le fléchage du GR ( rouge/blanc) au risque de passer à coté des plus beaux points de vue sur la baie de Cassis, et celà jusqu'au Pas de la Colle.

Par la RDF le parcours est nettement plus facile mais sans interet.

 

Ce parcours sera fait en une boucle avec le retour sans aucun balisage mais assez évident, il suffit de garder l'oeil sur la direction générale que l'on suit. Bien se repérer à l'aller.

 

Depuis Marseille, direction Cassis soit par la Nationale soit par l'autoroute, puis direction La Ciotat par le Pas de Belle Fille , moins d'un km après la sortie Cassis en venant de l'autoroute.

Au rond point, se garer et démarrer la large piste RDF ( Rappel : RDF = Route du Feu interdite à la circulation et fermée par une BDF, Barrière du Feu ! ) .

 

Une poteau bois du CG donne le tracé du GR 98 "les balcons de Mediterranée" le suivre jusqu'au bout de cette rando, avant de penser à revenir.

 

Montée assez sérieuse dans les pins, l'élévation est rapide l'augmentation du bruit de l'autoroute aussi pour la même raison.

 

PXR DSCF5308

  

Quelques virelets et au Pas de Julien, le GR s'engage dans un sentier abrupt  en éboulis, nous allons ainsi grimper le long des crêtes et petit à petit la baie de Cassis va s'ouvrir devant nous.

 

PXR DSCF5317

 Malgré le ciel bas et nuageux, la vue sur la Ciotat, le bec de l'Aigle à droite et l'île Verte à gauche.

  

Dans le dos, l'autoroute gronde toujours, ce n'est pas un bruit très fort mais permanent.

 

PXR DSCF5310

Tout en bas, l'autoroute au niveau du Pas d'Oullier.

 

PXR DSCF5322

 Cassis et derrière, la carrière, abandonnée maintenant.

 

Voir ici, clic la rando, la calanque de Port Pin.  

 

Enfin, nous commencons à voir la couronne de Charlemagne par le travers, bientot nous allons y être au sommet.

 

PXR DSCF5328

Devant nous, la couronne de Charlemagne, en arrière le Baou de la Saoupe et son antenne , en bas Cassis et les vignobles.

 

redescente vers le Pas du Vicaire, petit col séparant La couronne de Charlemagne et le Baou de la Saoupe puis remontée vers le sommet du Baou où trône une antenne relais gigantesque.

 

PXR DSCF5337

 Depuis le Pas du vicaire, montée vers le Baou de la Saoupe.

 

Le GR ici redescend vers le vallon de la Bécasse en suivant la route d'accès  à l'antenne, accés règlementé. 

 

PXR DSCF5349

  Himantoglosse de Robert, ou orchis géant. espèce protégée en PACA.

 

PXR DSCF5346

 La vue s'ouvre sur les falaises de Soubeyranes et le cap Canaille.

 

Arrivé au Pas de la Colle, le GR descend sur Cassis par la petite route des crêtes, nous l'abandonnons ici en traversant et prenons pile en face un étroit sentier qui va nous amener au point de pique nique, sous les premières falaises du cap Canaille.

 

PXR DSCF5357

 

Un abri taillé dans la roche par les vents sera le bienvenu, abrités du froid vent de sud-est , sans soleil mais avec une vue à plus de 180° sur la baie de Cassis.

 

Panorama 3

 clic pour agrandir

 

PXR DSCF5362

   

Pour le retour, redescente au pas de la Colle et là passer la BDF qui barre l'accès au vallon de la Bécasse ( aucune indication mais c'est évident ) par la piste RDF .

 

PXR DSCF5370

 Entre le Baou de la Saoupe et la Corniche des Crêtes, le vallon de la Bécasse.

 

Parcours en descente, nous laissons à gauche, le Baou de la Saoupe bien visible, on s'enfonce dans le vallon, puis à la 2ème piste venant de gauche, bifurquer pour la remonter.

 

PXR DSCF5377

 

Ne pas rater cette intersection au risque de se retrouver au pont de la Bécasse, au bord de la route de la Ciotat.

Devant nous à droite un tout petit mont, c'est le mont du Président, ( tout petit, non , il n'a pas mis ses talonnettes ! )

La piste RDF remonte en direction des contreforts arrières de la couronne de Charlemagne, on voit bien le sentier emprunté à l'aller, tout en haut sur les crêtes, quelques virages et plus loin, une ruine au nom prémonitoire en ces temps de grogne, la Ruine du Jas du Président ! ce n'est pas moi qui galèje, c'est sur la carte IGN.

 

PXR DSCF5383

 

Une autre intersection de piste, ne pas prendre celle qui monte mais celle qui part à droite pour tout de suite faire une grande boucle à gauche en descente, nous allons arriver à tangenter la route départementale qui descend sur La Ciotat, et faire une autre belle cueillette d'asperges sauvages.

 

Arrivé au bord de la route  prendre à gauche,

  PXR DSCF5387

 

une BDF qui barre l'accès à une autre piste et qui remonte au Pas de Julien , vu à l'aller quand le GR quitte la piste.

 

PXR DSCF5388

 

retour ensuite par le parcours commun pendant 10 mn.

 

Compter 3h 40/45 de marche mais en prenant le temps de cueillir les asperges sur le bas coté du sentier, soit un1/4 d'heure en moins pour les forçats de la rando.

 

PXR DSCF5393

 

Le départ est à 203 m d'altitude pour un point maxi à 326 m, le cumul de dénivlé positif est de 570 m.

 

 

 

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 21:00

A réaliser, une gourmandise fruitée mais avec des citrons doux et non traités.

Des cédrats Corse par exemple  seront des fruits parfaits pour ce gâteau sans laitage d'aucune sorte.

 

En ce qui me concerne, j'ai utilisé des citrons crapauds cueillis en Guyane , en forêt, clic ici pour voir ici toute l'histoire .

Ces citrons crapauds totalement naturels voire même sauvages sont assez gros, très juteux, ne sont pas acides mais très fruités. Un pur délice.

 

 

citron crapaud

 

Si on utilise des citrons jaunes ordinairess du commerce, il sera préférable de NE PAS UTILISER le zeste au risque de rendre ce gâteau trop amer.Sans compter tous les produits utilisés pour leur traitement.

 

Il faut :

 

3 oeufs
80 g de farine
100gr de poudre d’amande
80 g de cassonade, nettement préferable au sucre en poudre "blanc".

1 càc de levure chimique

2 citrons (un peu de zestes et tout le jus)

 

Allons y :

 

Préchauffer le four à 170°C.

 

Séparer les blancs et les  jaunes d’oeuf.

Battre les jaunes avec la cassonade jusqu’à obtenir une consistance mousseuse.

 

sucre oeuf

 

Ajouter la poudre  d’amande et le jus des citrons, les zestes et  battre  énergiquement,

 

appareil1

 

 puis incorporer farine, poudre à lever.

 

appareil

 

 Battre les blancs d’oeuf en neige avec un peu de cassonade, juste une CàS , bien fermes et incorporer très délicatement au mélange.

 

avec neige

 

avant cuisson

 

 Enfourner pour 25 minutes environ .

 

Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau, puis laisser refroidir sur la grille du four entr'ouvert.

 

cadre

 

Ce gâteau est délicieux servi bien froid.

 

Pour ces proportions un moule à manquer de 22 cm est suffisant.

 

Repost 0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 18:30

Après une belle récolte d'asperges sauvages, dont une partie a fini en omelette, comme il se doit, un gros bouquet sera réservé à un plat à peine plus élaboré.

 

PXR DSCF5055
Il faut :

 

- en quantité pour 2 personnes, pour un autre nombre de convives, il suffit de multiplier, diviser,  bref vous vous d...... !
-  2 pavés de saumon
- 1 belle botte d'asperges sauvages , à défaut des asperges vertes mais la même saveur n'y sera pas !
- 1 oignon
- 125 gr de tagliatelles
- 20 cl de crème fraiche

- huile d'olive, poivre, sel éventuel.

 

La besogne :

 

Si  nécessaire , enlever la peau des pavés de saumon. Astuce, s'ils sont congelés, les laisser se décongeler à température ambiante et ôter la peau quand le pavé est décongelé en surface mais pas encore à coeur, cà devient trés facile.

Les couper en "lardons" .

PXR DSCF5059


Cuire les tagliatelles 7 mn au lieu des 12 indiqués sur le paquet, la cuisson se terminant au four.


Emincer l'oignon, Le faire  suer dans une poele ou une sauteuse avec un chicoulon d'huile d'olive chaude, ne pas faire brunir.

Couper les têtes des asperges, si elles sont bien tendres quelques cm de tiges feront l'affaire également .
les ajouter aux oignons et faire sauter quelques minutes, ça va diminuer de volume...très fortement.

 

PXR DSCF5057

 

Dans un plat allant au four, arroser d'une tout petite giclée d'huile d'olive , y déposer les tagliatelles,

 

PXR DSCF5060

 

puis les "lardons" de saumon.

 

PXR DSCF5064

 

Dans un cul de poule, mélanger oignons/asperges/10cl de crème fraiche, bien remuer verser sur les pâtes et le saumon.

 

PXR DSCF5062

 

 

avant cuisson

 

Le poivre de Madagascar, sera ajouté en fin de cuisson, faut pas gâcher cet épice d'exception.

pas d'ail ni ciboulette ni aneth, pour ne pas "couvrir " le goût des asperges.

 

et enfourner à four chaud en 2 temps:

 

- 20 mn à 200°C le plat couvert d'une feuille de  papier alu.
- puis 10 mn sans la couverture de papier alu, dont 5 mn four encore très chaud mais éteint, économie d'énergie oblige.

 

c'est cuit

 

Et pour accompagner, un petit Bourgogne aligoté  bien frappé !

 

 

cadre assiette

Repost 0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 22:00

Enfin........... depuis le temps que je n'avais plus posté de recettes de gourmandises ,voilà une lacune de comblée.

Ce gâteau , facile à réaliser  donne de bons résultats et sans être noyé dans la crème il allie légèreté fondant et moelleux.

 portion1

 

Extrait d'une recette trouvée sur le net ( mais où ? il y a si longtemps ) mais traficotée à ma façon, entre autre  par le remplacement du beurre par de l'huile d'olive.

 

 Contrairement aux idées reçues, l'huile d'olive ne donne pas de goût particulier aux pâtisseries et remplace avec bonheur les grosses quantités de beurre qui sont souvent utilisées dans les recettes.

Seul le beurre entrant dans la composition de la garniture à la noix de coco sera conservé, car il participe à la "tenue" de cette garniture.

 

La préparation va se faire en deux temps :

 

Pour l'étage du bas avec les pommes


- 100g de farine
- 1 paquet de levure
- 50g de sucre
- 1 oeuf entier
- 6 cuillères à soupe de lait
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 3 belles pommes


Pour la garniture, ou l'étage supérieur à la noix de coco :


- 1 oeuf
- 100g de beurre
- 100g de sucre
- 100g de noix de coco râpés
- une poignée de pépites de chocolat noir


Préparation de la première partie :


 Mélanger la farine, le sucre, l'oeuf entier, le lait , l'huile d'olive, puis les pommes coupées en dés.

 

preparer appareil

 

Pour les pommes, les peler, couper en tranches et chaque tranche sera quadrillée pour obtenir des cubes  d'1cm de coté environ, ce qui donnera un fondant nettement plus agréable que des morceaux trop gros.

 

appareil

 

 

Huiler un moule à manqué, mettre cet appareil dans le moule et  cuire 20/25   minutes à 180° c.

 

cuisson1

 

 

Deuxième partie :


Faire fondre le beurre au micro ondes ou au bain Marie, mélanger avec le sucre, l'œuf entier,  la noix de coco râpée et les pépites de chocolat.

 

creme coco

 

 

creme coco choco

 

Sortir le gâteau du four, verser cette garniture, étaler grossièrement et remettre au four 20 minutes.

 

cadre

 

 

Bien laisser refroidir avant de vous lécher les babines.

 

 gagoff.gif

 

Ces pépites de chocolat noir achetées à l'usine de St Menet à Marseille sont de très bonne qualité, comme tout le chocolat fabriqué ici.

 

choco st menet

 

Anciennement usine Nestlé, cette usine était emblématique dans la région, les écoles venaient la visiter à la plus grande joie des élèves...et des enseignants.

 

Depuis la scandaleuse liquidation par le groupe Nestlé, cette unité de production est difficilement maintenue en vie ( et les emplois avec ! ) par la marque Net Cacao, une boutique de vente aux particuliers est ouverte dans les locaux de l'usine et je conseille à tous les Marseillais  qui lisent ces lignes d'y aller y faire un tour, le chocolat vendu est excellent et à un prix plus que concurrentiel.

Peu ou pas de pub est faite sur cette boutique mais un site internet existe, c'est ici :

 

                                          http://www.netcacao.com/site/  .

 

 

 

 

Repost 0
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 21:00

Un coin de colline, juste au dessus du charmant village de Cadolive, la grande banlieue Marseillaise si j'ose m'exprimer ainsi.
Ce mont Julien qui domine Cadolive, Peypin, Le Terme, et plus loin La Destrousse et la Bouilladisse, est un éperon rocheux, un baoù,  qui selon d'où on le prend est prometteur d'une rude grimpette.
Ce sera le cas aujourd'hui, départ de la Mairie de Cadolive, plein centre ville mais on en sera vite sorti, au prix d'un effort important mais dans un cadre sympathique.

L'origine du nom de Cadolive provient d'une transformation de patronyme : en 1654 apparaît le nom de Mario Olino dans les registres paroissiaux de Saint-Savournin, écrit Ollino en 1674. Puis, le nom est francisé en Olline en 1680 pour devenir Ollive en 1744. Entre 1702 et 1766, de nombreux membres des familles Ollive vivaient autour de l'actuel Cadolive. Enco d'Olive, (préposition provençale encò, « chez », désignant la « propriété d'Olive ») est devenu par contraction « Codolive ». Au XIXe siècle, par erreur, « Codolive » s'est transformé en « Cadolive », que l'usage a retenu pour désigner ce hameau de Saint-Savournin, avant de devenir la commune de Cadolive en 1900.

La commune prend alors pour devise Cado oulivo ven a ben (« Chaque olive réussit bien ! ») Les habitants s'appellent les Cadolivains et le Cadolivaines.

Les armoiries du village représente un brin d'olivier, surmonté par la devise du village.

80px-Blason de la ville de Cadolive (13) svg

Ce parcours, se fera en une boucle ....bouclée en 2h1/2 , donc vite fait, mais des pourcentages de montée et descente assez élevés, c'est le prix à payer pour réduire la durée du parcours.

Depuis Marseille, autoroute A52, sortie à Pas de Trets, au rond point revenir vers la Destrousse, puis direction Peypin et Cadolive, dans le village parking en face de la Mairie.

Depuis Marseille, ce n'est pas le parcours le plus court , ni le plus beau mais c'est rapide et simple.


carteclic pour agrandir si nécessaire.


Une fois l'auto garée, traverser la rue et prendre la petite rue à gauche de la Mairie remonter au bout et là tourner à droite, c'est la route de Galice que nous allons suivre monter en passant devant les jolies maisons qui la bordent, jusqu'au quartier de l'Ortolan. Le fléchage est jaune, de loin en loin mais bien visible aux endroits stratégiques, bien fait, ce qui doit être signalé.

Il est à noter que le fléchage "intelligent" des parcours de PR est rarissime, en effet , il est fréquent de trouver des balisages tous les 50m puis à un carrefour où le marcheur hésite, eh bien, il n'y a rien ! Alors que dans la grande ligne droite qui précède ou suit ce carrefour il y a une marque sur chaque caillou ou sur chaque arbre. j'exagère à peine !

PXR le mont julien
Entre les belles maisons de Galice, le Mont Julien apparait.

Au bout du chemin de Galice, après un raidillon sévère, nous arrivons à un croisement, ( 2 )  un poteau du CG 13 donne les différentes possibilités de parcours mais c'est à droite qu'il faut tourner , prendre le chemin du Jas, et une centaine de mètres plus loin, après une jolie propriété, la sente part brutalement à gauche dans les bois, et surprise.... en grimpette ! ( 3 ). Etre attentif au fléchage pour ne pas rater ce changement de direction, c'est pas tellement visible.
PXR DSCF5082

Nous allons passer, assez rapidement, en moins d'une demi heure,  de 360m d'altitude de départ à 535 m au col de Cadolive. ( 4 )
Ici, sous les arbres, ce matin le Mistraù souffle de tous ses poumons, les pins sont secoués comme des pruniers....... qu'ils ne sont pas .

PXR DSCF5086
A droite, direction "la tête du grand Puech", à gauche "le mont Julien",  fléchage mixte jaune/bleu et .....en montée, sous les pins et vent dans le dos.

Sentier agréable malgré le pourcentage de pente, vue superbe à gauche tout en bas sur Cadolive et la plaine, devant, les contreforts du mont Julien commencent à s'approcher.

PXR DSCF5089

Au débouché sur la crête,   le vent nous emporte, mais la vue est splendide, droit devant la rade Marseille de la pointe de l'Elevine ( cote bleue ) jusqu'à l'île Maïre ( Marseilleveyre ) panorama sans aucun obstacle à 180°.

PXR DSCF5125A droite, la rade sud.

Dans le dos, c'est toute la plaine de l'arrière pays qui s'offre à notre vue.

PXR DSCF5107
le massif de ste Victoire.

superbe, mais....aéré, c'est le moins qu'on puisse dire.

ici, ( 5 ) le fléchage mixte  se sépare , à droite, en bleu, "le tour du mont Julien " par  la RDF qui le contourne, et à gauche, en jaune, le sentier qui mène au sommet, encore un peu plus haut.

PXR DSCF5103
Direction le sommet ( 6 ) où le pique-nique va pouvoir être effectué avec une vue superbe à presque 360° , du soleil en plein "dans le nez" et surtout abrité du Mistraù par un gros rocher et un bel arbuste de romarin.


PXR DSCF5108
Sieston obligatoire !

A notre gauche............le vide, nous sommes pile poil au dessus de la Grotte des Voleurs qui se situe à flanc de paroi, inaccessible aujourd'hui à cause des rafales de vent à 60/70km/h.

PXR DSCF5132
PXR DSCF5124

PXR DSCF5119
Planqué derrière son caillou, cet iris profite du printemps.

La descente vers le col du Ratier ( 7 ) va se faire par un sentier en crête et aride, fléchage jaune pointillé ( les pointillés sont annonciateurs de passages....plus délicats ! )

PXR DSCF5130
PXR DSCF5133

PXR DSCF5134à gauche le sentier qui redescend à Cadolive, à droite la piste de contournement, tout droit le sommet du Ratier.

Au col délaissant toutes les directions proposées , je vais prendre l'étroite sente , fléchage noir double sens ( signifiant  aller-retour par le même chemin, ou voie sans issue ) qui grimpe au sommet du Ratier, ( 8 )  là encore vue imprenable et vent de folie,
PXR DSCF5137En arrière, le mont Julien et le sentier "jaune pointillé".

descente à travers la garrigue ( entre 8 et 9 ) ,en hors piste, vers la RDF qui contourne la colline.

PXR DSCF5147

Facile et évidente cette descente nous fait rejoindre la RDF qui sillonne tous les environs, retour au col de Cadolive par la RDF qui nous fait passer sous  le Ratier et le mont Julien.

PXR DSCF5140
PXR DSCF5153
Gros coup de zoom sur la grotte, à flanc de paroi.

Au croisement de la route de Galice et du chemin du Jas , ( 2 )

PXR DSCF5154
PXR DSCF5157
reprise de la route de Galice dans le sens contraire, et faï tira ! ( chez moi on dit : dans la descente les courges roulent ! ) et 10 mn plus tard arrivée au parking face à la Mairie.( 1 ) .


Une courte rando qui a demandé 2h1/2 de marche, dont  seulement 1 heure pour arriver au sommet du mont Julien, mais des pourcentages de pente importants, une balade pour grimpeurs entrainés.
Le cumul de dénivelé positif est d'environ 550m ! l'altitude maxi à 677m pour un départ à 360m !




 

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 21:00

Annabelle............... c'est ma nièce adorée, une jeune femme qui a décidé avec son mari de se consacrer, entres autres activités rurales, à la fabrication de fromages de chèvres naturels.
Un fromage de chèvre qui se veut être le reflet de ce que l'on pouvait déguster il y à quelques années siècles.

PXR DSCN3356

PXR_DSCN3365.JPG
Des chèvres rustiques, qui ne mangent que du feuillage et si vraiment il fait trop froid pour sortir les bêtes, eh bien ce sera du foin, mais pas de nourriture industrielle, et aucune hormone ni bidouille  permettant d'avoir du lait toute l'année. Les chèvres ont un cycle biologique, celui ci est respecté. (Annabelle  pourrait vous en parler, avec passion, bien mieux que moi ).
 

Le fromage utilisé pour cette recette est une tome dure " comme un coup de trique" vieille de plusieurs mois et conservé  dans du thym séché ( ça c'est mon idée ) il peut se déguster tel quel, une fois gratté la croute extérieure , mais sa dureté permet aussi de le raper comme du  parmesan, toutefois la comparaison s'arrete là.

PXR DSCF4968Pas engageant hein ? mais tellement bon !

Un chèvre bien dur, fort en goût, super concentré et aux senteurs de toute la Provence, on aime ou pas, c'est très "spécial" mais quand on aime................... !

Pour ce gratin, il nous faut :

- Une courge butternut, elle est encore meilleure si vous avez eu la bonne idée de la conserver au sec et à température ambiante, à la cave par exemple, pendant plusieurs semaines.
- un figatelli, cette saucisse de foie, spécialité Corse et haute en saveurs.
- 2 oignons jaunes
- 10 cl de vin blanc sec
- les ingrédients de toute cuisine sudiste, huile d'olive, thym, poivre.
- une tome de chèvre ( un pélardon des Cévennes par exemple ) ultra sec et dur comme du bois, un concentré de saveurs fortes.
Ne comptez pas sur la production de ma Nièce, c'est réduit en quantité et .....tout réservé d'avance.

La préparation :

Préchauffer le four à 200°C
Couper la butternut en deux, ôter les graines, et poser les deux moitiés de courge sur la grille, coupe vers le haut bien sûr .
La courge peut se cuire à l'eau ou  à la vapeur , mais la cuisson au four  évite de la transformer en éponge.

PXR DSCF4960
Laisser cuire une belle demi heure, tester la cuisson avec la lame d'un couteau qui doit pouvoir s'enfoncer dans la chair sans efforts.

Pendant ce temps, couper 15 à 20 cm de figatelli, inciser pour enlever la peau , couper en rondelles et jeter dans une poele, faire griller sans gras, c'est inutile, ne pas faire brûler, juste pour rendre du gras. Réserver.

PXR DSCF4962
Hacher grossièrement les deux oignons, les faire suer dans la poele ayant servi à cuire le figatelli, ne pas graisser, le gras résiduel du figatelli va suffire, puis mouiller du vin blanc.

PXR DSCF4963
Laisser fondre à feu doux jusqu'à blondissement puis ajouter le figatelli , remuer et réserver hors du feu.
Cuire les oignons dans un peu de vin blanc évite de mettre de l'huile , et va les confire avec très peu de gras, moelleux et parfum assuré.

PXR DSCF4965
Dans un plat allant au four, déposer au pinceau une fine couche d'un mélange moitié huile d'olive, moitié eau, et du thym émietté.

PXR DSCF4966
Sortir la courge du four, avec une cuillère récupérer la chair qui sera ajoutée aux oignons/figatelli, puis écrasée grossièrement à la fourchette.

PXR DSCF4975
Déposer ce mélange dans le plat, lisser,
PXR DSCF4976



PXR DSCF4973
Gratter la croute du fromage avant de le raper !   le chien Starcky va se régaler de ces rognures.... festin !


PXR DSCF4986recouvrir de chèvre rapé sec, et thym émietté.


cadre-copie-1.JPG

 Pas de sel , ou très peu,  le figatelli est suffisant à cet effet.

 Poivrer au gout de chacun au moment de servir, le poivre ne supportant pas la cuisson .

 C'est un gratin fort en saveurs, le figatelli et le fromage de chèvres ultra sec  sont  des produits "hauts en couleurs" mais la courge butternut calme un peu le jeu et permet de trouver un subtil équilibre.

Passer au four à 180° pendant une vingtaine de minutes, juste pour gratiner.

          A manger chaud accompagné d'une salade verte bien aillée.

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques