Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 22:30

C'est encore un plat tout simple mais qui demande le petit plus pour ne pas être trop fade.

Ici, le petit plus c'est le fond de moutarde diablesse et le fromage de brebis.

 

  Pour 4 personnes environ:

 

- 2 gros poireaux ou, bien sur, 3 plus petits;
- 4 pommes de terre
- une boite de champignons de Paris mais si vous avez des cèpes c'est encore mieux.
- 2 oignons paille
- deux ou trois belles gousses d'ail
- 20 cl de vin blanc sec
- le petit chicoulon de marc de Provence , du merveilleux Garlaban et ce sera top !
- 150 gr de fromage de brebis
- quelques grains de bois d'Inde mais vu la rareté on doit pouvoir s'en passer.
- poivre, huile d'olive , thym, .........comme d'hab dans mes recettes.
- 1 CàS de ma moutarde diablesse ou de moutarde de Dijon, mais.......


Allons y :





Emincer les oignons et l'ail.













Couper les poireaux en rondelles en conservant tout ce qui est bien tendre dans la partie verte. Quel gaspillage de jeter ce qui a le plus de saveur dans le poireau.
Quand on arrive au vert, tronçonner d'abord dans le sens de la longueur pour pouvoir le laver plus facilement, c'est un vrai piège à terre.






Dans la sauteuse juste un peu huilée avec de la bonne huile d'olive chaude, faire suer les légumes , les oignons, les poireaux, les champignons et  l'ail. Ne pas oublier la branche de thym ni l'éventuel et arômatique bois d'Inde.
Dès qu'ils ont rendus leur eau, verser 5 à 10 cl de vin blanc et laisser réduire à feu moyen jusqu'à assèchement de la sauteuse, si les légumes ne sont pas bien fondus, rajouter du vin et continuer la cuisson.




Quand les légumes sont bien fondants, verser une rasade de Garlaban et remuer vivement pour bien mélanger, laisser évaporer l'alcool et éteindre le feu, couvrir. Il ne doit plus y avoir de liquide dans la sauteuse.

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur, les éplucher et les couper en rondelles en essayant de ne pas trop les casser.






Dans le plat à gratin verser 1 CàS d'huile d'olive, 1 CàS d'eau, 1 CàS de la moutarde diablesse, bien mélanger et badigeonner le fond du plat.













Y déposer une couche de patates, couvrir de légumes , puis une couche de patates et de nouveau les légumes.












Couper le fromage en morceaux et garnir le dessus des légumes.













Saupoudrer de chapelure  ( broyer des biscottes ou du pain grillé industriel ) .
Vu que c'est Madame qui fait le pain au levain, il n'y a jamais de pain dur à la maison.







Poivrer genereusement et enfourner pour un petit quart d'heures à four chaud 200°C.



      Un gratin sympathique qui se passe fort bien de viande.



 

Repost 0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:14

Le riz aux courgettes, un plat tout simple , juste un peu fadasse si il n'y a pas le petit plus pour le relever.
Quelques lardons sans gras , une cuisson au vin blanc, le riz parfumé avec du thym et voilà un plat ordinaire, plus tout à fait .....ordinaire.


ce qu'il nous faut pour 3 personnes environ:

- deux verres de riz rond.  La mode est au riz long, c'est une grave erreur, à mon avis, le riz rond bien ordinaire est parfait dans ce genre de plat.
- deux courgettes longues
- 150 gr de lardons sans gras
- un fromage de St Marcellin
- un oignon
- un chicoulon d'huile d'olive
- 10 cl de vin blanc sec
- du poivre, pas de sel, les lardons s'en chargent.
- du thym en branche et en fleur si possible.







Laver, eplucher grossièrement les courgettes qui seront coupées en tranches.



Emincer l'oignon







Dans la sauteuse avec un fond d'huile d'olive chaude , commencer par faire rendre eau aux courgettes, puis y ajouter les lardons et l'oignon haché, une branche de thym.

Mouiller de 10 cl de vin blanc sec.

Laisser réduire à feu doux, jusqu'à ce que les courgettes soient bien fondantes sans être cramées.








Pendant ce temps, cuire le riz à la créole.

Ne pas oublier de mettre une branche de thym dans l'eau salée, le riz sera délicieusement parfumé.

Egoutter.











Détail du riz rond, parfumé au thym.

les feuilles de thym se sont détachées de la branche et se sont collées au riz.













Couper le St Marcellin en morceaux.













Quand le riz est cuit, le verser dans la sauteuse avec les légumes et refaire chauffer à feu doux en y ajoutant les morceaux de St Marcellin .

Laisser fondre le fromage en remuant avec délicatesse pour mélanger les ingrédients.












Préparer un plat au four avec un tout petit fond de mélange d'huile d'olive et d'eau , poivrer.














Verser les légumes et le riz  dans le plat, éventuellement, saupoudrer d'un peu de parmesan , poivrer et enfourner pour 20 minutes à four chaud 200°C.







 

Repost 0
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 23:00

Un gâteau, facile à preparer, vite fait, vite cuit, et surtout,  vite mangé !

Mais ce qui n'exclut pas qu'il soit à lui seul une belle gourmandise.


La préparation de base est celle du gâteau au yaourt, soit:

- un pot de yaourt nature si possible fait maison, c'est si simple et si bon !
le pot de yaourt servant de mesure, on continue
- 2 pots de sucre, moitié sucre blanc, moitié cassonade.
- 1 pot et demi de farine
- 1 pot et demi de maïzena
- 1/2 pot d'huile d'olive.
- 1 sachet de levure chimique.
- 3 oeufs
- une boite d'ananas coupés en dés, de l'ananas frais c'est mieux.
- extrait de vanille
- du rhum ambré vieux.
- un peu de caramel à ma façon !

La mécanique :

Dans un saladier ou un cul de poule, casser les oeufs, ajouter le sucre, le pot de yaourt, mélanger.

Petit à petit, ajouter la farine et la maïzena,la levure chimique ,l'huile d'olive, la vanille et 2 CàS de rhum.

Bien mélanger jusqu'à disparition de grumeaux éventuels.

Huiler à l'huile d'olive un moule à manqué avec un tampon de papier absorbant.

Y verser la moitié de la préparation, et y déposer la moitié des morceaux d'ananas

continuer avec le reste de la préparation et des ananas .

Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 30 mn.

Si le dessus du gâteau brunit trop vite, le couvrir d'un papaier alu, la cuisson est terminée quand une lame de couteau plantée dans le gâteau ressort sèche.

Une fois le gâteau cuit, préparer le caramel spécial, à savoir ,
dans une petite casserole y mettre :

- 3 CàS de sucre cassonade,
- 2 CàS de rhum ambré vieux
- 1 CàS d'eau.

Faire chauffer et laisser bouillir jusqu'au début de caramélisation.

Attention , surveiller la cuisson en faisant le test de la goutte comme pour une confiture,

dès que la goutte de sirop semble épaissir, stopper la cuisson et arroser le dessus du gâteau.
Il vaut mieux un caramel trop liquide que trop dur.




Pendant la cuisson du caramel, bien mettre la hotte aspirante en marche car les vapeurs de rhum vont envahir la maison et si c'est très arômatique c'est aussi très alcoolisé ! Bonjour les vapeurs.

Il est necessaire d'utiliser un TRES BON RHUM, voir ici, car nous allons conserver que les arômes, l'alcool étant vaporisé, alors autant que les arômes soient naturels et pas les arômes chimiques des rhums pour patisserie ou cuisine.


Avec de l'ananas bien parfumé et le caramel au rhum, ce gâteau se suffit à lui même, pas de boule de glace ni crème.


Repost 0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 22:30

Les asperges sauvages cueillies lors de la rando au mont St Cyr n'ayant pas été suffisantes pour réaliser un plat à elles seules, j'ai réalisé une "moit-moit" comme on dit chez moi pour la pizza.
moitié asperges sauvages .
moitié asperges blanches.
Largement parfumée au thym frais et en fleur de mes collines .


Pour la garniture

- 500 g d'asperges  du commerce
- un bouquet d'asperges sauvages
- 80 g de parmesan râpé
- 1 yaourt nature
- 3 oeufs
- 20 cl de crème fraîche

- poivre  
- une abaisse de pâte brisée.

Eplucher les asperges blanches , couper la queue dure et fibreuse.
Les faire cuire à la vapeur, 3 mn à l'auto cuiseur dès que le tourniquet se manifeste, ne pas attendre qu'il siffle à toute vapeur.







Pour les asperges sauvages, un lavage à l'eau vinaigrée, puis tailler en tronçons en allant  de la tête vers la tige, s'arrêter quand la tige devient dure.
Emincer deux belles gousses d'ail.










Faire revenir avec très peu d'huile d'olive les tronçons d'asperge et l'ail dans une poele avec une branche de thym.


Jeter le bois du thym, les feuilles se sont détachées toutes seules et réserver.








dans un saladier , mélanger les oeufs , le yaourt, la crème, poivrer généreusement, effeuiller une branche de thym.

y rajouter les tronçons d'asperges sauvages aillés et refroidis. Laisser infuser un moment.







 





Sur le fond de tarte y déposer une couche de parmesan rapé , ou du Grana Padano puis les asperges blanches cuites et découpées en tronçons.










Verser le contenu du saladier, saupoudrer très génereusement de thym effeuillé.


Saupoudrer d'une autre couche de parmesan.







Passer au four chaud à 200°C pendant 30/35 mn .





A déguster accompagné d'une belle salade verte aillée et à l'huile d'olive.

Repost 0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 22:00
Il y a trop longtemps que je n'avais pas proposé de gourmandises, un petit manque qui va être comblé....

A dire vrai, une goumandise réalisée avec des "restes de fond de tiroir".

- Une pâte brisée perdue au fond du congel
- Un sachet de dés de mangue surgelés en train de prendre leur retraite au fond du même congel.
- une poire fraiche, William rouge, qui n'aurait pas attendu demain pour être mangée.
- un peu de confiture d'arbouses de mes collines, et de cet hiver.
- le reste se trouve dans tous les frigos normalement constitués.

Dérouler la pâte brisée, la piqueter avec une fourchette et étaler une fine couche de confiote d'arbouses.

Je sais que ce n'est pas vendu dans le commerce, vu que ce n'est pas un "produit noble" mais c'est une excellente confiture qui ne coûte que le prix du sucre et qui ne contient aucun anti machin E quelque chose !
Faite avec de vrais fruits sauvages murs à point et gorgés de saveurs au moment de la récolte.

On peut dire que c'est du rustique, voire une confiture de pauvre.
C'est tellement rustique les arbouses, qu'il faut se battre avec les oiseaux pour en avoir sa part, c'est dire....

Peut se remplacer par une confiture exotique du genre confiture de mangue ou de goyave que l'on peut trouver dans toutes les grandes surfaces.

Répartir les dés de fruits , j'ai opté pour une approche progressive de la mangue. Donc dés de mangue sur le pourtour et dés de poire William en allant vers le centre.

La mangue et la poire vont très bien ensembles, tout en étant très différentes en terme de saveur.

L'appareil sera fait en mélangeant dans un saladier :
- 2 oeufs
- 100 gr de sucre cristallisé
- un trait d'extrait de vanille
- 20 cl de lait


fouetter tout celà et verser sur les fruits, saupoudrer génereusement de canelle.

enfourner 25 mn à 200°C , j'ai laissé terminer la cuisson dans le four chaud mais éteint.


                                                                MIAMMMM !





Repost 0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 22:30



Un petit clin d'oeil de "sous la mer" , juste deux photos.

Cette jolie langouste qui fait à juste titre le Vé de victoire, non elle n'est pas "à l'envers" , c'est juste que cette langouste est nichée dans une ouverture sous l'aile d'une épave d'avion .



Pour les curieux, l'avion ,c'est un Messerschmitt 109, un chasseur Allemand abattu le 7 mars 1944 après un combat aérien, à proximité du phare de Planier à Marseille. Profondeur : 45 m.

Et ce charmant et gentil poulpe bien à l'abri dans son trou.



Repost 0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 23:12

Encore une recette de morue, mon poisson préféré.
Recette extraite d'un livre de cuisine des Régions, Nissarte pouir ce qui concerne cette préparation.
On est au bord de Marenostrum et si la langue Régionale diffère un peu, les recettes sentent toujours le thym, le romarin, et l'huile d'olive.
Allez zou on y va  !


La merlussa ai pouòre


• 400 grammes de morue
• 1 kilo de beaux poireaux
• huile d'olive, romarin, laurier
• une cuillerée à soupe de farine
•  une bonne rasade  de Pastis
• bouillon de volaille
• demi verre de vin blanc
• une pincée de paprika doux
• poivre





Laissez tremper la veille les filets de morue dans l'eau froide 
Après dessalage, la faire pocher en deux fois .

Vider l'eau dès la première apparition de l'ébullition et reporter en cuisson départ eau froide, puis 10 mn d'ébullition modérée avec romarin et feuille de laurier.
Attention, ébullition en eau juste frémissante, sinon gare au morceau de "caoutchouc saveur morue".


 



Rafraichir la morue sous l'eau froide et égoutter.


La couper en morceaux , les rouler dans la farine













Mettre à frire, dans une poele avec un soupçon d'huile d'olive.













 A cuisson dorée,  flamber  avec la dose généreuse de Pastis et réservez.









 

Nettoyer les poireaux, les couper en  rouelles de 2 centimètres. Les jeter dans une sauteuse avec de l'huile d'olive chaude , romarin et laurier

Laisser rendre eau en remuant.

Ensuite, arroser d'un bouillon de volaille et d'un demi verre de vin blanc sec.

Laisser réduire jusqu'à disparition du liquide, à feu doux.


 





Versez votre préparation dans un tian , ajouter les morceaux de morue, poivrer , saupoudrer d'un peu de paprika doux.











Arroser d'un trait de Pastis, saupoudrer de chapelure et finir par un trait d'huile d'olive.








enfourner  au four chaud durant 10 minutes.


Le Pastis est très important pour parfumer cet excellent  plat Nissart.



                                                                           Servez très chaud.

Repost 0
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 21:00
Une recette pour faire accepter, sans problèmes, les courgettes aux plus récalcitrants.

Il nous faut, pour tromper l'ennemi :

- 4 courgettes
- 150 gr de fromage de brebis ou de la fetta.
- quelques olives noires
- du thym
- 2 oeufs
- 50 gr de farine + 50 gr de maïzena
- 2 dcl de lait
- une belle poignée de pignons de pins
- l'inévitable huile d'olive ( très peu en réalité )

Allons y :

Peler "un coup sur deux" les courgettes, et les débiter en tranches assez fines.

Les faire suer leur eau dans une sauteuse avec un chouïa d'huile d'olive et une branche de thym, les laisser bien dorer.

Réserver dans un plat à gratin.

Dans un saladier , mélanger farine et maïzena, le lait, les oeufs battus, poivrer et épicer généreusement.


Ecraser à la fourchette 150 gr de fromage de brebis et émincer une poignée de belles olives noires,

ajouter au mélange et remuer au fouet .

Dans la sauteuse qui a servi aux courgettes, sans ajouter de gras, faire rapidement dorer les pignons, apprécier au passage les effluves qui se répandent dans la maison.

Attention, un fois le feu éteint sortir immédiatement les pignons de la poele, sans quoi ils vont continuer à cuire et brûler !

Les jeter tout de suite dans l'appareil à clafoutis pour arrêter leur cuisson.

Verser cet appareil sur les courgettes,

enfourner à four déjà chaud à 200°C pendant 30 mn environ.


           A déguster avec gourmandise et une belle salade verte.





Repost 0
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 21:00
C'est une recette de BLOGA2  du 17 fevrier qui m'a donné l'idée, "les cuisses de canettes au cidre" , je m'en suis un peu inspiré mais je l'ai largement dévoyée, à ma façon.

Rendont à César , ce qui lui appartient ,
et c'est ici .

Pour ma part, voilà ce que j'ai fait :

Imaginez des blancs de poulet, ou mieux des cuisses, confites  en cocotte dans du cidre complètement réduit en une sauce onctueusement caramélisée.

Pour celà il faut :

-  Le nombre de blancs ou cuisses de poulet dont vous avez besoin.
-  Une bouteille de cidre brut.
-  Du miel.
-  De ma gelée de romarin  sucrée ou non , à défaut, une tisane de romarin très concentrée.
-  Une branche de romarin.
-  poivre, paprika doux.
C'est tout .

La réalisation simplissime :

Faire ramollir le miel au micro ondes , une CàS rase environ par cuisse de poulet .
Le mélanger à la gelée de romarin en le battant avec une fourchette.


Badigeonner les morceaux de poulet avec ce mélange.

Déposer le poulet dans une cocotte en fonte , noyer de cidre à mi hauteur du poulet , environ.
Ajouter une branche de romarin frais, du paprika doux.

Puis quelques grains de bois d'Inde ou à défaut, du poivre EN GRAINS.

Si l'on n'a pas de gelée de romarin faire une tisane très concentrée et l'ajouter au cidre, un demi verre, pas plus.
Pour le romarin , si vous n'en avez pas on peut en trouver facilement dans une pharmacie/herboristerie.

Chez nous , c'est dans la colline, y'a qu'a se baisser, et encore, pas toujours !
Faire bouillir à gros bouillons puis baisser le feu et laisser mijoter cocotte couverte pendant 2 heures, au moins.

A surveiller régulièrement pour ne pas cramer, rajouter du cidre si nécessaire, mais la cuisson doit être très lente.
Le poulet doit avoir une surface croustillante  et le cidre complètement réduit à l'état de caramel onctueux.
Poivrer généreusement une fois cuit.


J'ai servi ce poulet accompagné des poireaux aux pruneaux ( recette Grecque de Mary Athènes pour son jeu ) et en boisson, le reste ( bien peu en fait ) de cidre.

Bien sûr c'est un repas que l'on dit "en sucré/salé" , donc il faut aimer, mais toutes ces saveurs se marient parfaitement .

Tout est facile à préparer, voire rapide, seules les cuissons du poulet comme des poireaux aux pruneaux sont des cuissons longues et à couvert , mais qui permettent aux saveurs de s'harmoniser et de se concentrer.

                                          Un super miam !







Repost 0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 21:00

Moyade, et Moyadon, deux petits ilots dont un tout juste affleurant de la surface de la mer ( un récif ) hauts  lieux de la plongée Marseillaise.

Nous y allons rarement car très ( trop ) fréquenté par les clubs de la région.

                                         
Ilot Moyade à peine enlargué de Riou, plein sud.

Profondeur, environ 12 m à l'endroit de la prise de vue, 46 m de l'autre coté de l'ilot.

Aujourd'hui la météo n'était pas particulièrement mauvaise mais la houle croisée et nerveuse n'était pas propice à y faire plonger des niveaux débutants surtout si ceux ci doivent  faire beaucoup de surface pour rejoindre le bateau.

Vu le peu de plongeurs sur le site, c'était donc une plongée adaptée à notre petite forme de ce samedi.

Il  y aura toutefois  quelques photos interessantes, l'eau étant claire comme du cristal dès 20m de fond.

Vers 35 m , ces belles gorgones dans le petit courant, au loin à droite des prédateurs ( gros dentis ) sont en train de chasser.

 Au fond , coté large, profondeur 46 m au sable, une murène en action de chasse.

Photographier une murène, n'est pas rare mais entièrement visible hors de son trou et de jour , là on est dans le "pas trop fréquent" .
Grosse murène tigrée d'environ 1,5 m , surprise en plein agachon .

 

Si le plongeur, n'approche pas sa main , la murène n'est absolument pas dangereuse, c'est elle la plus effrayée, par contre , commettre l'erreur d'approcher les doigts de sa gueule sera un acte que le plongeur va regretter amèrement.

Les morsures de murène sont extremement graves de par la disposition des dents qui sont là pour déchiqueter la proie et vu qu'elle se brosse rarement les ratounes ( grosse négligée qui pue de la gueule ! ) l'infection est obligatoire.
On peut s'approcher de très près des fiellas et murènes ( serpents ) mais JAMAIS les doigts à portée de la gueule.
Un doigt bien blanc sous l'eau est une proie bien tentante pour ces grands myopes.


Tiens,  puisqu'on parle du congre, photo facile, le fiellas est une star qui aime poser ! surtout quand il est bien à l'abri dans son trou.
Beaucoup moins gros que celui photographié la semaine dernière ( moins de la moitié ).

Le fiellas, sûr de sa puissance et de son impunité quand il est dans son trou est le chouchou des photographes.

Dans de plus grandes profondeurs ( plus de 40 m ) il est souvent colocataire du trou avec un homard, complémentarité oblige.


Infiniment plus petit, un bestiau de la famille des limaces , ici un Doris dalmatien, taille réelle, 4 cm environ.

espèce endémique à la méditerranée, se nourrit d'éponges-pierres. Peut mesurer jusqu'à 7 cm.

Juste en dessous, l'espèce de groupement de tubes transparents,
                                         agrandissement de détail de la claveline

c'est une petite claveline, famille des tuniciers.

L’animal est transparent comme du verre et les côtes branchiales sont toujours visibles.

Les individus pédonculés sont réunis par des stolons et forment des colonies parfois importantes.


Plus de renseignements sur ces bestioles sous marines ,  clic ici, "plonger en mediterranée",   pour ne pas plonger comme une valise, selon les propres termes de son auteur.





Et j'en profite pour rappeler aux éventuels plongeurs débutants ou non,  qui visualisent cette page que l'on NE TOUCHE JAMAIS un poisson ou un animal quelconque sous l'eau.

Sa peau est revetue d'un mucus qui LE PROTEGE des infections, le toucher même seulement l'effleurer c'est ôter ce mucus et l'animal risque d'être atteint de maladies que le plongeur lui aura  transmis !

De même que l'on ne doit pas les nourrir, ils se débrouillent très bien tous seuls et savent parfaitement équilibrer leur alimentation sans notre intervention. ( on n'est pas les plus doués en la matière ! ).
J'ai vu des plongeurs nourrir des mérous avec des oeufs durs et des restes de côtes de veau ! ABERRANT.
Action quasi généralisée aux Iles Medes en Espagne par les clubs, pour attirer les mérous vers les plongeurs.

Les mérous y ressemblent plus à des vaches qu'à des poissons.

Sur un
article précedent, je fustigeait certains randonneurs, VTTistes, chasseurs, aujourd'hui c'est le tour de certains plongeurs.

Ch'uis pas sectaire.




Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques