Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 21:10

    Les endives au jambon, voilà un grand classique, mais avec quelques cèpes dans la béchamel, le ton monte d'un cran.


Une recette facile à réaliser et qui régale les papilles.

1 endive par convive
1 tranche de jambon blanc par endive
quelques cèpes frais ou secs
environ 50 g de beurre
1 cuillère à soupe de crème fraîche

50 g de farine
50 g de Comté râpé
75 cl de lait
 Sel, poivre

Au prélalable, si les cèpes sont secs, les réhydrater soit :  10mn à tremper dans de l'eau tiède, puis rincer et recommencer 15mn dans de l'eau frémissante, rincer à l'eau froide, égoutter.

endives-jambon-et-cepes 8021 [640x480]Préparer les endives. Couper la base avec un couteau, ôter enventuellement les premières feuilles.les endives ne se lavent pas.
endives-jambon-et-cepes 8011 [640x480]Les garder entières et faire cuire dans une cocotte minute à la vapeur pendant 8 minutes. Egoutter sur du papier absorbant.


préchauffer le four th. 8 (240°C).


Dans une casserole, faire un roux en faisant fondre les 50 g de beurre.
Ajouter la farine et remuer à la spatule jusqu'à l'obtention d'une pâte brun clair. Attention de ne pas laisser brûler !
endives-jambon-et-cepes 8012 [640x480]Hors du feu, ajouter petit à petit le lait en remuant vigoureusement à l'aide d'un fouet pour éviter les grumeaux.
Remettre sur le feu et continuer ainsi tout en remuant jusqu'à ce que le liquide épaississe, couper le feu. Ajouter la crème, saler et ajouter le poivre à volonté puis les cèpes.

endives-jambon-et-cepes 8026 [640x480]Rouler les endives dans les tranches de jambon,

endives-jambon-et-cepes 8028 [640x480]

les disposer dans un plat à gratin
endives-jambon-et-cepes 8029 [640x480]Recouvrir de béchamel aux cèpes et parsemer de Comté râpé.
endives-jambon-et-cepes 8030 [640x480]Mettre à cuire au four pendant 20 minutes environ

endives-jambon-et-cepes 8032 [640x480]

bw43fp69as

 

 

 

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 21:00

  Encore une rando dans les collines de Pagnol, mais cette fois ci du coté où justement Pagnol n'a situé aucun de ses personnages.

Le très beau Grand Vallon qui surplombe Lascours, puis le sommet de Garlaban sont au programme de cette rando qu'Yvette veut reconnaitre avant d'y emmener un groupe dans les jours prochains.


La remontée des marmites du Grand Vallon ne pouvant se faire que si le temps est sec, la météo va jouer son rôle dans cette balade.

Départ de Lascours quartier l'Antique, on va se garer en évitant de gêner les riverains.

carteclic pour agrandir

 

Direction les Esparets par un chemin goudronné puis ensuite droit sur le bas du Grand Vallon,

garlaban-par-gd-vallon 7926 [640x480]

le sentier devient étroit, nous ne suivons pas le sentier mais restons dans le lit du torrent à sec, le passage y est nettement plus beau.

garlaban-par-gd-vallon 7928 [640x480]

La végétation est importante, les griffures fréquentes, manches longues en haut et en bas recommandées.

garlaban-par-gd-vallon 3598 [640x480]

Le vent souffle fort, parfois il s'engouffre entre les falaises et nous tombe dessus avec un bon coup de fraicheur subite.

garlaban-par-gd-vallon 7931 [640x480]

Ce Mistral noir entraine avec lui de gros nuages lourds mais... non pitié...qu'il ne pleuve pas, pas maintenant, pas ici dans ce fond de vallon où en cas d'orage il faut déguerpir en vitesse.

garlaban-par-gd-vallon 7933 [640x480]

Le ciel devient bien noir brutalement il me revient le  dicton local :

 

QUAND GARLABAN A LOU CAPEU , E RUISSATEU LOU MANTEU , PREN TA BIASSO ET VA T'EN LEU !

 

(quand Garlaban a le chapeau et Ruissatel le manteau...prends ton sac et va t'en loin !)


Mais en passant tout à l'heure devant le Ruissatel.... il était ensoleillé donc...pas de soucis, nous pouvons rester ! 

garlaban-par-gd-vallon 3602 [640x480]

La remontée du torrent se fait sans embûche mais en gardant un oeil sur le ciel

garlaban-par-gd-vallon 7935 [640x480]

Nous arrivons enfin aux premières marmites, ces trous où l'eau turbulente a creusé la roche créant ainsi ces grandes cuves de roche aux parois complètement lisses.

garlaban-par-gd-vallon 7938 [640x480]

C'est parti !

garlaban-par-gd-vallon 7941 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7943 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7944 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7945 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7947 [640x480]

Pour raison de sécurité, nous passons l'un aprés l'autre, règle que trop de randonneurs oublient facilement.

garlaban-par-gd-vallon 3604 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 3607 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 3608 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 3609 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7952 [640x480]

Poursuite de la remontée du vallon, la végétation est abondante, un figuier est même au milieu du torrent.

garlaban-par-gd-vallon 7953 [640x480]

un buisson de salsepareille essaie de nous accrocher

garlaban-par-gd-vallon 7954 [640x480]

mais sans succès

garlaban-par-gd-vallon 7955 [640x480]

Nous sortons du vallon par le haut pour rejoindre les corniches à gauche, direction la source de Barquieu au pied du Garlaban, le vent nous prend en écharpe et nous ne lambinons pas.

Encore environ 3km avant d'arriver à la croix de garlaban...et un peu de grimpette aussi.

garlaban-par-gd-vallon 7965 [640x480]

Petite halte au dessus du ravin de Garlaban où s'écoule le filet d'eau de la source de Barquieu

garlaban-par-gd-vallon 7969 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 3623 [640x480]

Nous montons au col de Garlaban par le sentier équipé d'un câble, mais à la montée sur sol sec, celui ci est "presque" inutile.

garlaban-par-gd-vallon 7972 [640x480]

par contre ce câble est loin d'être inutile si la roche est humide

garlaban-par-gd-vallon-3626--640x480--copie-1.JPG

Au col, oratoire en l'honneur du curé d'Ars

garlaban-par-gd-vallon 7975 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7976 [640x480]

la montée facile au sommet se termine par un coup de vent violent et glacé qui n'incite pas à y demeurer longtemps

garlaban-par-gd-vallon 7978 [640x480]

Nous redescendons presque aussitot par le coté sud-est, et en hors sentier, pour rejoindre la grotte du Papé (du Midi) juste en dessous. Prudence, les rafales de vent poussent vers le vide.

garlaban-par-gd-vallon 7980 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7982 [640x480]

Nous ferons notre pause pique nique à l'abri du vent et au soleil éphémère de l'endroit, délaissant une autre cavité normalement  plus accueillante pour la pause, celle ci  ayant été utilisée en CHIOTTE par de gros dégueulasses.

L'ombre arrive vite et nous incite à redescendre vers la source de Barquieu par l'autre sentier.

garlaban-par-gd-vallon 7985 [640x480]

garlaban [640x480]

retour par le même sentier qu'à l'aller qui nous ramène au dessus de l'entrée du Grand Vallon

au carrefour des pierres dressées,

garlaban-par-gd-vallon 7988 [640x480]

nous dégringolons vers Lascours par le chemin raide et caillouteux des Esparets qui offre une vue superbe sur les grottes du vallon

garlaban-par-gd-vallon 7990 [640x480]

garlaban-par-gd-vallon 7991 [640x480]

et les restanques tirées au cordeau qui sont fierté et renommée de Lascours

garlaban-par-gd-vallon 7992 [640x480]

Une balade qui dans cette version de parcours nous a demandé 4h07 de marche pour les 13km560 et 772m de dénivelé en cumulé positif.

hiker-01

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 21:00

     Pour faire complémenter la recette du Ti punch Antillais clic ici , je vous propose une 'tite  recette simple mais directement issue de la cuisine traditionnelle Antillaise.


Comme toujours, ces recettes de terroir sont sujettes à modifications dans chaque famille, seul l'esprit doit demeurer.


Déguster un féroce à la morue avec des amis aux Antilles est un grand moment ............surtout quand le Ti'punch a été servi avec générosité.


Le féroce d'avocat qui porte bien son nom : une purée d'avocats épicée et bien pimentée, attention ce n'est pas un Guacamole.
Chiquetaille de morue : morue juste cuite à la flamme et déchiquetée.


Ce plat DOIT être relevé, mèfi !


Ingrédients  pour 2 à 3 convives :
2 ou 3 avocats bien mûrs

2 petites tomates bien fermes
1 oignon blanc frais

400 gr de morue sèche salée
2 citrons verts ( limes)
 poivre
 épices des Antilles  coriandre, bois d'Inde
 purée de piment Guyanais à la mangue ou piment de Cayenne moulu quantité: "au goûté, stop ça suffit " !
la valeur de mon pouce ( mesure étalon) de gingembre frais, ou de la poudre de gingembre

huile d'olive
2 CàS de farine de manioc que l'on peut trouver dans pas mal d'épiceries "Orientales"..... à défaut de la Maïzena fera l'affaire.


Préparation de la morue
Laisser dessaler la morue le temps qu'il faut , mais au moins 12 h pour de morue sèche en changeant l'eau plusieurs fois

Pour ma part et afin de faciliter le nettoyage de la morue, celle ci sera pochée au préalable.

Mais avant tout mettre la hotte aspirante en marche à pleine vitesse !

Dans une grande casserole d'eau froide, déposer les morceaux de morue, 2 feuilles de laurier 2 ou 3 grains de bois d'Inde, porter à frémissement, couper le feu, couvrir et laisser pocher 5 minutes.

DSCF4036 [640x480]

C'est la seule façon de faire cuire de la morue sans que celle ci deviennent atrocement caoutchouteuse.
Refroidir en passant sous un filet d'eau, sécher avec du papier absorbant et nettoyer le poisson, maintenant arêtes et peau s'enlèvent très facilement.

DSCF4038 [640x480]

Mettre la morue dans une poele anti adhésive ou dans un wok et la griller à sec rapidement en la déchiquetant avec la spatule, dès que ça attache, couper le feu et réserver.

DSCF4041 [640x480]
Préparation du féroce  

Dans un cul de poule, mettre le jus du citron jaune et du citron vert en premier, éplucher les avocats et les déposer dans le jus, écraser les avocats avec une fourchette, pas de mixer, il doit rester des morceaux,
le jus de citron va empêcher les morceaux d'avocats de s'oxyder et de noircir.

DSCF4025 [640x480]Ajouter 2 CàS de farine de manioc, 2 CàS d'huile d'olive

DSCF4026 [640x480]les tomates bien épépinées et coupées en petits dés.

DSCF4029 [640x480]

L'oignon finement émincé

DSCF4027 [640x480]

 

DSCF4032 [640x480]

Une belle pointe de purée de piment  Guyanais .... ou le piment moulu.

DSCF4031 [640x480]

Le poivre avec les épices moulues (bois d'inde,  coriandre, ou même épices pour Massalé, ce que vous trouverez)
Eplucher et râper le gingembre frais,  râper à la râpe à fromage manuelle plate permet de retirer les fibres et de conserver la pulpe, pas de mixer qui ne va pas séparer les fibres ligneuses. Incorporer.
Plus le gingembre est frais, plus il rendra de jus, par conséquent il faudra bien lier le tout avec la farine de manioc et l'huile.
Mélanger le tout bien intimement,

DSCF4033 [640x480]Pour lier l'ensemble, rajouter huile d'olive et farine de manioc à volonté mais pas trop , on doit obtenir une bonne consistance ( style purée de pommes de terre souple )
rajouter le chiquetaille de morue,

DSCF4043 [640x480]re-mélanger le tout.
ajuster le piment en fonction des "ardeurs" des convives ,  ce plat doit être relevé, c'est un FEROCE !
DSCF4047 [640x480]La déco "feuilles de basilic et olive noire, n'est pas Antillaise, mais ça me plait !


Et ça se miamme  comment ?


en laissant macérer au réfrigérateur au moins 2 à 3 h couvert d'un film étirable,


Froid, en entrée ou à l'apéro  sur des tranches de bon pain pas trop grillé,

En plat principal et unique accompagné d'une ou deux belles et vraies tomates Roma ou Andine et de salade verte


Mais aussi en sandwich étalé dans du bon pain

 
Un plat Antillais simple,  "des familles", que vous ne trouverez pas dans les restaurants à touristes si vous allez aux Antilles et qui révèle des saveurs merveilleuses.


Et on boit quoi avec ? 


Réponse simple : de l'eau !

 

.....car avec les Ti'punchs ingurgités auparavant......un vin serait de trop et aucun n'est adapté à un plat aussi épicé....

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 20:50

    Depuis quelques temps les plongées deviennent de plus en plus rares, pas trop de disponibilité, mauvais temps, et quand je peux plonger il n'y a pas de photos car je n'ai plus d'APN en caisson étanche.


Pour patienter je ré-édite quelques photos d'archives, certaines ont été publiées lors de la parution de l'article sur la plongée concernée, d'autres ne l'ont jamais été parce que orphelines.


Photos réalisées par l'auteur dans la rade de Marseille et l'archipel des iles de Riou

Flash externe en esclave et Nikon coolpix en caisson.

plongeur baignoire anim


Arche de Planier, profondeur entre 47 et 62 m selon le coté abordé

eau chargée en particules mais bien bleue.

DSCN6362 [800x600 filigrane couleur aioli]

L'arche vue entre les superbes gorgones qui ornent son entrée.


DSCN6369 [800x600 filigrane couleur aioli]

Chapon à l'agachon, il attend sa pitance. Seul l'éclair du flash va faire ressortir sa couleur rouge, sinon en lumière naturelle du fond, il est quasi invisible tant son mimétisme est parfait.


DSCN6373 [800x600 filigrane couleur aioli]

Mostelle surprise dans sa rague, elle attend quelques secondes, puis s'enfuit.


DSCN6386 [800x600 filigrane couleur aioli]Palmipède de la famille des homopalmus, en remontée tranquille vers les eaux plus chaudes de la surface. Le trait oblique est la corde du mouillage du bateau, remonter le long du mouillage est la seule garantie d'une sortie en surface sécurisée puisque protégée par le bateau.


Pierre de Cassis, profondeur de 25 à 63m.

DSCN6326 [800x600 filigrane couleur aioli]

Sur le rocher qui se présente comme une dorsale en direction de Cassis, vers l'est , à 35 m de fond, il faut lutter contre le courant , ici violent, pour admirer ce poisson énigmatique, Le St Pierre ( Zeus Faber ).


DSCN6329 [800x600 filigrane couleur aioli]

Bien visible la tâche noire, marque indélébile des doigts de st Pierre.


DSCN6340 [800x600 filigrane couleur aioli]

Plus vers l'ouest du Grand Congloué, en limite de zone interdite, aux paliers des 9m, cette murène, elle aussi à l'affût de sa pitance.


Sur l'épave du Miquelon , peu de visi eau extrêmement turbide, ce jour peu de photos exploitables. Profondeur environ 54m sur le sable, cette épave partiellement recouverte d'un filet est un haut lieu de la plongée dans la rade de Marseille. Niveau 3 requis au minimum.

DSCN6431 [800x600 filigrane couleur aioli]

filets piégeux, particules rendant la visi difficile et bancs de poissons, voilà la plongée de m....de ce jour.

DSCN6421 [800x600 filigrane couleur aioli]

Enorme banc de bogues tout autour de l'épave et bien visible sur l'écho du sondeur.


Le couloir des gorgones, coté sud-est du Grand Congloué, ce "coup d'épée dans la roche" débute à 43 m et se termine vers 60 m, pas plus d'un mètre de large, des gorgones en ornent le passage.

Là encore de l'eau fortement chargée rendant la photo délicate voire inutile dans les plans éloignés . Seule la photo rapprochée reste exploitable.

DSCN6347 [800x600 filigrane couleur aioli]Langouste de méditerranée, et juste au dessus une jolie "dentelle de Neptune" rose et délicate.

Quelques repousses de corail rouge et anémones encroûtantes.


DSCN6349 [800x600 filigrane couleur aioli]A la sortie du couloir, 60m au sable, quelques rougets ayant perdu leur couleur vu le filtre que la profondeur provoque.

Eux aussi, fouillent le sable en quête de nourriture.


mostelle [800x600 filigrane couleur aioli]

Au sortir du couloir, le long du tombant, bien cachée dans sa rague, peureuse,  Mme mostelle attend notre départ. Tout autour le décor jaune d'or des anémones encroûtantes.


Impérial du milieu, un des trois rochers de la pointe est de l'ile de Riou, profondeur de 15 à 50 m.

DSCN6305 [800x600 filigrane couleur aioli]Comme deux commères à leur fenêtre, ces deux murènes regardent passer les plongeurs, pointe sud-ouest de l'ilot, vers 35 m environ.


doris dalmatien [800x600 filigrane couleur aioli]Limace, Doris dalmatien qui broute tranquillement, ne pas déranger.

 

A suivre......?


plongee26

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 21:00

     Les aubergines à la parmesane, voilà un plat connu, archi connu même.

Un plat savoureux et légèrement revisité  "à ma façon" .

 

La parmesane d'aubergines, c'est un plat qui fait aimer ces légumes même aux plus réfractaires, faut juste appliquer quelques règles.

- Une cuisson des aubergines sans gras, ce sont de véritables éponges quand elles aperçoivent ( même de loin ) de l'huile d'olive.

- des tranches fines coupées à la dangereuse mandoline,  fines mais fondantes, et  vu la cuisson "sèche", ce sera une cuisson sous haute surveillance.

 

Allons y , pour un plat gourmand

 

- 3 aubergines longues

- 2 oignons

- 5 tomates bien mûres

- 3 gousses d'ail

- 3 tranches de jambon...devinez.... de PARME !

- 250 gr de Mozzarella

- 125 gr de parmesan râpé 

- vin blanc sec, huile d'olive, poivre, thym, herbes de provence séchées 

 

Couper les aubergines en tranches d'environ 4 à 5 mm d'épaisseur sans les peler, avec une mandoline.
Les placer sur la plaque noire du four avec un papier de cuisson, faire cuire 10 mn pas plus et à sec.
Veiller à ce que les aubergines ne cuisent pas trop, étant sans gras elles risquent de devenir dures comme du carton. 

DSCF0189 [640x480]

Ebouillanter et peler les tomates, épépiner et les couper en dés. 

Trancher les oignons en fines rondelles avec la mandoline,les faire suer dans la sauteuse avec juste un peu d'huile d'olive et une branche de thym

DSCF0193 [640x480]

 Les rouelles d'oignon coupées à la mandoline vont se "défaire" et donner des cercles très fins.

  puis dès qu'ils commencent à devenir translucides, déglacer avec un verre de vin blanc, ajouter les tomates les gousses d'ail émincées, la branche de thym et laisser réduire pendant 20 minutes au moins. Il ne doit plus y avoir de liquide.  DSCF0194 [640x480]

  Passer cette sauce au mixer, rapidement ( sur le Thermomix, 15 secondes à vitesse 5. ) On doit obtenir une purée épaisse.

Préparer un plat allant au four , déposer au pinceau un film léger d'un mélange moitié eau et moitié huile d'olive, et saupoudrer d' herbes de provence séchées.

 

Mes herbes de Provence séchées :

en plein été quand farigoulette et pèbre d'ail sont au mieux de leur forme, je récolte au gré de mes balades en collines :

thym, sariette, origan, romarin, toutes ces herbes sont mises dans un bac, recouvert d'une moustiquaire pour l'aération et éviter les bestioles, au soleil, plusieurs jours, en les remuant tous les jours.

Quand tout est bien sec, je retire les bois, émiette bien les herbes sèches, je passe tout au mixer et hop dans un grand bocal fermé.

j'en fais une grosse quantité, pour toute l'année à venir.

Chez nous ces ingrédients sont gratuits et si on prend la précaution de ne JAMAIS totalement dégarnir un pied et de ne JAMAIS arracher les racines, c'est une ressource inépuisable de senteurs et essences aromatiques.

 

Placer une couche de tranches d'aubergines, recouvrir de sauce tomate en couche mince, DSCF0199 [640x480]

  quelques morceaux de Mozzarella, des copeaux de jambon de Parme facultatifs. 

DSCF0200 [640x480]


DSCF0202 [640x480]Recouvrir d'une autre couche d'aubergine et ainsi de suite.
La dernière couche d'aubergines sera recouverte du reste de sauce, mozzarella, saupoudrée largement de Parmesan râpé et  d'herbes de provence.

DSCF0203 [640x480]

 

DSCF0205 [640x480] Passer au four chaud 180°C pendant 30 minutes environ.  DSCF0212 [640x480]

 

 

person 047

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 21:30

 

   Une rando dans le massif des collines de Pagnol est toujours un grand classique et beaucoup de marcheurs en connaissent quasiment tous les sentiers, d'ailleurs fort peu présentent de vraies difficultés, mais, pour cette rando, nous avons souvent été en errance volontaire hors balisage, mais surtout hors sentier et en bordure de barres rocheuses.

La trace indiquée sur la carte est seulement indicative du parcours effectué, la suivre aveuglément c'est s'exposer à prendre des risques imprévus.

gagoff

Attention plusieurs  parties de cette rando sont DANGEREUSES et absolument à éviter si :

- pas assez d'expérience en rando de montagne et passages, sécurisés ou non.

- vent dépassant les 30km/h, surtout en rafales.

- pluie

- crainte du vertige

- pas de chaussures de montagne adaptées

- présence d'enfants ou d'animaux dans le groupe qui se doit d'être restreint au mieux.


En aucun cas l'auteur de ces lignes ne saurait être tfenu pour responsable en cas d'accident, cet article est un reportage, en aucun cas une incitation à la randonnée hors balisage, en passages difficiles, et dans tous les cas sans l'expérience nécessaire.

 

carteclic pour agrandir

 

Font Berguette c'est une source peu connue, souvent mal positionnée sur les cartes et encore plus souvent confondue avec la vraie source du Chien, qui d'ailleurs n'est pas exactement là où l'on croit. C'est bien compliqué tout ça...eh oui, les noms des lieux changent avec le temps et les habitudes, les emplacements disparaissent volontairement ou non, car en Provence...une source ça ne se dit pas ! ...ce qui était vrai à une époque où l'eau de ces collines était plus rare et disputée qu'un trésor. Si vous en doutez, lisez Pagnol pour le merveilleux folklore...ou Louis Ardissone pour la réalité un peu plus brute.

Nous avions entendu parler de cette source, mais jamais nous avions eu la curiosité de la trouver..un peu de recherche dans les écrits, sur le Net aussi, modenité oblige, et voilà défini le but d'une sympathique rando dans nos collines, avec d'autres recherches conjointes aussi mais de cela on en reparlera une autre fois...peut être !

Nous partons du Théatre de la Nature d'Allauch, où un petit parking permet de garer la voiture sans gêner les riverains, une piste bétonnée monte dans la colline, contourne une propriété puis se transforme en chemin large, passe devant des postes à feu, se rétrécit en sentier qui zig-zague dans les argéras et chênes kermès pour nous emmener à récupérer le sentier balisé jaune qui descend de la chapelle ruinée de ste Croix et nous dirige vers le col de Puy Rouge juste sous le superbe et difficile d'accès Peynaou.

Nous filons ensuite sur la large piste forestière, puis, bifurquons pour aller jeter un coup d'oeil aux Grottes des Pestiférés.

de tete rouge a garlaban [640x480]

                                                                                           En face de nous

                                                                                    1 la grande Tête Rouge

                                                                                    2 le Pounche des Escaoupres

                                                                                    3 le Taoumé

                                                                                    4 Tête Ronde

                                                                                    5 Garlaban

 

Une enfilade de trois grottes dont deux très rapprochées, si le promeneur a lu Pagnol,  il sait alors qu’il s’agit des Grottes des Pestiférés.

3 grottes pestiférés [640x480]

les grottes vues du pied de Tête Ronde

font-berguette 3392 [640x480]Pagnol avait conté  le récit imaginaire de cet épisode de la peste de Marseille en 1720  :

face à l'épidémie, un quartier de Marseille s'isole et s'organise autour de Maître Pancrace : visite et soin des malades, décompte des morts... Pagnol place ce récit dans la bouche du personnage de Monsieur Sylvain.

font-berguette 7598 [640x480]

Visibles de plusieurs endroits et facilement accessibles, ces grottes sont aujourd'hui, hélas, sales, encombrées de déchets et largement ornées de graffitis divers. Plaie purulante  de notre société, qu'est le non respect de la Nature et des belles choses qu' Elle nous offre.

Nous redescendons vers le sud par un sentier caché dans les broussailles

font-berguette 7602 [640x480]

font-berguette 7608 [640x480]

puis remontons vers la source de Pichoun Ome  bien à l'abri sous les arbres

font-berguette 7609 [640x480]

tout autour, de beaux restes de murs en pierres sèches stabilisant des restanques montrent si besoin était, qu'autrefois, la vie se concentrait autour des points d'eau.

font-berguette 7611 [640x480]

Plus loin, juste avant d'arriver sur la piste qui contourne Tête Ronde nous nous engageons dans l'étroit lit du torrent qui descend du vallon des Escaoupres.

font-berguette 7617 [640x480]

font-berguette 3403 [640x480]

ce ruisseau qui peut être gros en cas d'orage, est d'ordinaire un simple filet d'eau. Ce filet d'eau est par ailleurs alimenté tout en amont par la source de Font Berguette puis par la source du Chien.

font-berguette 7620 [640x480]

Quelques belles marmites creusées par le cournt montrent bien que parfois, le torrent est violent

font-berguette 3405 [640x480]

font-berguette 7622 [640x480]

font-berguette 3408 [640x480]

Nous croisons le discret sentier balisé marron qui passe au Pas du Boeuf

font-berguette 7623 [640x480]

et continuons notre remontée du lit du torrent vers la source du Chien

font-berguette 7630 [640x480]

le lit s'élargit, nous sommes sous les falaises de la Taulière où s'abrite la grotte du Berger, nous y passerons au retour.

grotte berger canadair [640x480]

la barre  de la Taulière et la grotte du berger (pointage rouge)

font-berguette 7646 [640x480]

Ce ruisseau large de quelques centimètres la plupart du temps semble éternel, si peu d'eau a réussi à creuser la roche profondément, immuable, il passe exactement au même endroit depuis combien de siècles ?

Un mini barrage planté de cannes coupe le ruisseau, nous sommes à proximité de la source du Chien qui aujourd'hui est presque sèche.

font-berguette 7649 [640x480]

le déversoir de la source

Nous continuons notre lente et belle remontée, en direction de la baume de Berguette tout là haut, la source y est tout proche

font-berguette 7653 [640x480]

Il va falloir passer entre les broussailles, se protéger des égratignures et épargner au mieux la végétation.

font-berguette 3436 [640x480]

font-berguette 7655 [640x480]

la trace jaune du tartre déposé par le filet d'eau est enfin bien visible, deux trous permettent la sortie du précieux liquide

font-berguette 3435 [640x480]

la source tout juste humide est tout proche de la baume où nous allons jeter un coup d'oeil, ces baumes se ressemblent toutes dans ces vallons, même configuration que la baume de Passe temps ou celle de Manon , un renfoncement tout en longueur sous des dalles plates, pas vraiment des grottes.

font-berguette 7667 [640x480]

Nous y faisons un simple aller retour, et en profitons pour chercher un passage pour rejoindre directement le Taoumé à partir d'ici mais cela demande un peu d'escalade et décidons de renoncer.

pounche et tete rouge [640x480]

la vue depuis la baume

font-berguette 7661 [640x480]

Nous revenons sur le sentier balisé bleu du vallon des Escaoupres au niveau où il se dirige vers la pointe du Pounche des Escaoupres

escaoupres [640x480]

le vallon des Escaoupres

font-berguette 7675 [640x480]

Nous prenons le sentier balisé jaune qui contourne le Pounche et profitons d'un rayon de soleil pour pique niquer à l'abri du petit vent.

Quittant le sentier nous errons sur la sommet du Pounche

font-berguette 7676 [640x480]

et par une étroite cheminée nous descendons d'un étage pour rejoindre en bordure de barre rocheuse, la grotte du Berger

font-berguette 3444 [640x480]

font-berguette 7679 [640x480]

font-berguette 7683 [640x480]

murets en pierres et agaves nous indiquent que la grotte est toute proche, cette corniche se prête bien aux bivouacs sauvages.

La grotte toujours aussi belle malgré les immondices est ornée de superbes dessins de chèvres et boucs.

font-berguette 7684 [640x480]

font-berguette 7685 [640x480]

font-berguette 7686 [640x480]

un abri troglodyte et un olivier complètent le tableau.

olivier grotte du berger [640x480]

Nous remontons par le pas Deî Menoun et filons vers Grande Tête Rouge, dernier sommet de notre balade.

font-berguette 7693 [640x480]

un petite grotte attire notre attention, nous y faisons un détour

font-berguette 7694 [640x480]

font-berguette 7697 [640x480]

Le cairn de Tête Rouge nous dit que maintenant...il faut descendre et que ce sera rude !

font-berguette 7698 [640x480]

tout en bas le Peynaou et le col de Puy Rouge

font-berguette 7699 [640x480]

entre petite Tête Rouge et Peynaou, un coup de zoom montre le clocher de Notre dame du Château

font-berguette 7701 [640x480]

font-berguette 7703 [640x480]

Descente par le sentier très pentu et caillouteux et retour au parking par Puy Rouge et le même sentier qu'à l'aller.

Une rando souvent hors balisage, effectuée en marchant au rythme du "pas du berger", le nez dans le thym et le romarin, les 11km75 ayant été réalisés en 4h15 pour un cumul de dénivelé positif de 580m.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 22:30

   Les tomates à la provençale, c'est le plat typique du vite faite, simplement fait, délicieux au point qu'il n'y en a jamais assez.


Les tomates à la provençale, c'est l'exemple même du plat qui en cuisine montre que le BON peut être bien acoquiné avec le MOCHE ! Le contre exemple parfait des "restos gastro" où l'esthétique et la décoration priment  sur la qualité de ce qu'il y a dans l'assiette, ne parlons même pas de la quantité...


Les tomates à la provençale c'est une recette que l'on peut qualifier de plat de pauvres, mais alors là, le  "pauvre" il se bidonne gentiment dans son coin et il se tait, selon l'adage, pour vivre heureux vivons cachés !


Rustique, simple à réaliser, il faut  très peu d'ingrédients, mais tous de très bonne qualité et vous avez LA recette qui va pouvoir accompagner tous les plats de viande ou de poisson au risque de l'occulter et d'inverser les rôles.

Mais peut aussi, tout simplement, se servir  avec des oeufs brouillés.


C'est un plat que l'on fait en grande quantité, il n'en reste jamais .

DSCF6311 [640x480]

 

Les ingrédients, il y en a tellement peu que j'en ai presque honte

Des tomates belles, mûres à point et surtout de saison, c'est une recette à oublier  l'hiver avec les tomates insipides et "industrielles" élevées sans terre et sans soleil.

De l'huile d'olive, de la chapelure (pain sec broyé) , du persil frais en abondance, 6 ou 7 gousses d'ail, un peu de sel.

Des convives aimant la vie et les choses simples (c'est le plus difficile à trouver, mais ça existe encore) .

 

Bien avant l'heure du repas, couper les tomates en deux, enlever les graines, saupoudrer un peu de sel et les poser à l'envers pour les faire dégorger pendant au moins 3 ou 4 heures....c'est très important.

DSCF6306 [640x480]

Dans un saladier mélanger une belle quantité de chapelure avec le persil ciselé, les gousses d'ail écrasées.

DSCF6308 [640x480]

Poser les tomates ouvertes vers le haut dans un plat allant au four, déposer la "farce" dans les tomates, sans pour autant les remplir, mais assez pour que ça ressemble à quelque chose.

DSCF6309 [640x480]

Arroser d'un ample filet d'huile d'olive fruitée, un reste de farce et d'huile au fond du plat n'est que mieux.

DSCF6310 [640x480]

Passer au four pour 40 minutes à 200°C environ, les tomates seront certainement flétries et avachies, le fond de plat gratiné et caramélisé....youpi c'est réussi !

DSCF6312 [640x480]

Allez on se régale les papilles !

bw43fp69as

A servir chaudes, tièdes ou froides, ces tomates là... c'est la Provence qui vous regarde au fond des yeux !

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 14:00

    Pour l'ouverture de la saison de rando dans NOS collines, ce sont les calanques qui ont été choisies. Une rando sans aucune difficulté majeure, kilométrage et dénivelés raisonnables, points de vues exceptionnels, quand même....c'est drôlement beau nos calanques !

 

carteclic pour agrandir

 

Le point de départ sera du parking situé devant la cité U de Luminy, une des entrées du parc des calanques.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7505 [640x480]

  Il y a un peu de brouillard ce matin, mais la journée sera chaude, tout l'annonce.

Le vallon de Morgiou et plus loin le cap se détachent à peine, pas un souffle d'air le brouillard va durer un peu.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7506 [640x480]

  Au sortir de parc de Luminy peu avant le col de Sugiton nous prenons à droite le sentier balisé jaune qui va passer au col des Escampons, puis plus loin au mont de Luminy

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7508 [640x480]

délaissant le GR nous restons sur le "jaune" pour  passer en hauteur, puis descente en direction du col de Morgiou pour le rejoindre avant de remonter vers le baou rond, début des crêtes de Morgiou.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7510 [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7512 [640x480]

  Une belle brume de pollution chapeaute Marseille

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7516 [640x480]

  Le baou rond que nous contournons par la droite ouvre la porte vers Morgiou à gauche et Sormiou à droite

cretes cap morgiou [640x480]

en bas, la calanque de Sormiou et plus au large, l'île de Riou

sormiou [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7521 [640x480]

  beau point de vue en bout des crêtes, juste avant d'amorcer la rude descente vers le col du Renard et le cap Morgiou

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3258 [640x480]

  devant nous l'entrée de la calanque de Morgiou, plus à gauche, l'entrée de la calanque de Sugiton

candelle [640x480]

  dans l'ouverture du Cancéou, le bec de Sormiou et la majestueuse Riou,

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7527 [640x480]

  Tout en bas le cap Morgiou, descente rude, glissades faciles.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7531 [640x480]

  pendant que les filles se "réunissent en congrès" (   piapiatent ! ) je vais faire un aller-retour rapide vers la grotte du figuier tout en dessous

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7532 [640x480]

 

grotte du figuier [640x480]

  Au col du Renard nous filons vers les vestiges du Fortin de Morgiou, mur d'enceinte surélevé, parfaitement intégré dans la roche, dans la brèche qui permet le passage, il y avait au XIXéme siècle, un pont levis.

En 1813, 200 à 300 anglais débarquent à Sormiou, et passant par les crêtes derrière le Cancéou à l'aube, viennent prendre à revers les 40 hommes  de la garnison pourtant bien armée de canons. Au fortin du col du Renard ils font une vingtaine de prisonniers, jettent les canons et les affuts à la mer, et s'emparent de 10 des 14 bateaux au mouillage .

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7537 [640x480]

  Direction le bout sud du cap où apparaissent encore les vestiges de la batterie Sud.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3272 [640x480]

  Quelques pins offrent un bel abri, ici quand souffle le vent Est ou Mistral, vaut mieux se planquer !

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7544 [640x480]

  le bout du cap, vue imprenable sur Riou et le large.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7550 [640x480]

  la calanque de la Triperie qui abrite plusieurs mètres sous le niveau de la mer, la célèbre grotte Cosquer.

calanque de la triperie [640x480]

    photos du bout du monde

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3283 [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3286 [640x480]

  le mur d'enceinte de la batterie Sud

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3276 [640x480]

  Après une pause pique nique sur le cap nous prenons le chemin du retour en faisant un détour par les vestiges de la batterie Est et les ruines de la vigie

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7547 [640x480]

  sous l'effet du soleil les pistachiers lentisques embaument

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7555 [640x480]

  mur d'enceinte de la batterie Est

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7559 [640x480]

  retour au fortin

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7538 [640x480]

  que nous laissons derrière pour revenir vers le col du Renard puis prendre à droite, le sentier balisé noir qui va, passant en balcon, nous amener à Morgiou

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7561 [640x480]

 

calanque morgiou [640x480]

    la calanque de Morgiou

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7567 [640x480]

  le sentier passe entre les célèbres cabanons,

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7570 [640x480]

  puis par le "pas du Renard" nous arrivons directement sur le port

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7576 [640x480]

où une petite merveille se fait refaire une beauté et quelques soins. 

 

Il nous faut remonter vers le col des Escampons, nous prenons les escaliers Louis XIII

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7577 [640x480]

                                                Les escaliers de sa majesté Louis XIII
Quelques marches taillées dans la pierre mais quelques marches qui ont une histoire. Pensez donc,  ces escaliers ont été creusés pour que sa majesté Louis XIII puisse aller à la pêche. C'était le 9 novembre 1622 .


Une madrague était organisée, les thons, piégés dans de grands filets, des seinches, étaient ensuite harponnés par le trident en vermeil de sa majesté. Chaque prise était saluée par les applaudissements enthousiastes d'une foule perchée sur les rochers et venue tout spécialement des quatre coins de la région.


Le Roi, cette nuit là , alla dormir au château de Mazargues. escalier [640x480]Outre cet aspect historique, l'escalier après avoir été foulé par les augustes pieds du Roy est aujourd'hui souvent caressé par les fesses des promeneurs imprudents qui ne se méfient pas de ces marches glissantes .


Puis dès sortis du village-calanque, juste sous les verticales falaises, nous bifurquons à gauche pour prendre un sentier étroit et discret, balisage jaune pointillé, qui va nous faire grimper rapidement sur les hauteurs.

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7581 [640x480]

  un passage jugé délicat où il est nécessaire de s'aider de la chaine pour se hisser, l'arrivée sur la minuscule plate forme demande à ne pas trop craindre le vertige

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3312 [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 3313 [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7584 [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7588 [640x480]

 

cap-morgiou-grotte-du-figuier 7591 [640x480]

   ce sentier remonte ensuite facilement vers le col des Escampons puis de là nous filons vers le parking de Luminy.

bruyère [640x480]

Jolie bruyère en fleur

 

Une balade agréable offrant de très beaux points de vue qui, pour les 14km400 et 600m de dénivelé cumulé nous a demandé 4h08 de marche effective et bien souvent contemplative.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 00:00

    Je n'ai plus trop l'occasion de présenter des recettes sur ce blog, mais en voici une facile à réaliser, rapide et néanmoins savoureuse.

 

Peu d'ingrédients sont nécessaires :


 N'ayant pas de canard à qui tordre le cou et surtout n'ayant pas le coeur à le faire, je me suis rabattu sur un sachet sous vide du commerce.

gesiers-de-canard-flambes 7484 [640x480]

Du Cognac et une mini brique de crème fraiche

gesiers-de-canard-flambes 7487 [640x480]

une salade chêne rouge avec la vinaigrette de votre choix

gesiers-de-canard-flambes 7486 [640x480]

un peu de sel éventuel, du poivre.....et c'est tout.


Allons y et tenons nous prêts car dans moins de 10 mn on passe à table.


Déballer les gésiers en conservant juste assez de graisse pour les faire dorer dans une sauteuse, les saisir à doré,  puis ajouter la crème... en quantité raisonnable.

Laisser épaissir un peu

gesiers-de-canard-flambes 7489 [640x480]

Une belle rasade de Cognac, une  flamme et ....on évite de mettre le feu à la maison.


Remuer pendant la flambée en agitant la sauteuse pour répandre le Cognac en feu

gesiers-de-canard-flambes 7490 [640x480]

Ajouter le poivre de Madagascar (le poivre ne se cuit pas afin de lui conserver ses arômes ! )

gesiers-de-canard-flambes 7495 [640x480]

Servir accompagné de quelques feuilles de salade.

assiette [640x480]

 

bw43fp69as

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 08:31

     Le sentier de ronde de Chaudun, nous y sommes déjà passés plusieurs fois, pour aller ou revenir de Chaudun, village abandonné dont seulement quelques ruines nous disent encore que des gens vivaient ici au creux de cette vallée profonde.

Mais, aujourd'hui nous n'irons pas au fond de la vallée, nous allons faire un aller et retour sur ce sentier qui circule en balcon à flanc de montagne.

 


Traversée de forêt, de pierriers arides creusés par de nombreux torrents, pâturages verdoyants, voilà ce que ce sentier propose. Débutant au col de Gleize il tourne autour de Chaudun nous dévoilant la vallée sous des angles variés. 

carte

  Du col de Gleize nous prenons la piste forestière qui descend sur Chaudun, puis, passé le col du Milieu, nous bifurquons à droite pour continuer sur le sentier de ronde, attention, certains passages sont délicats surtout en cette fin de saison, où les nombreux passages de vaches ont pas mal dégradé le sentier.

Aux randonneurs de s'adapter, ici les vaches sont chez elles.

Assez vite le sentier sort des bois et nous dévoile les flancs des montagnes environnantes.

sentier-de-ronde-chaudun 7276 [640x480]

Un gros coup de zoom sur la maison forestière ONF de Chaudun montre bien que cette vallée fortement encaissée est  souvent privée de soleil.

sentier-de-ronde-chaudun 7281 [640x480]

  Une belle écharpe de nuages couvre les montagnes. Un petit vent froid souffle, l'été est bien en train de s'enfuir.

sentier-de-ronde-chaudun 7278 [640x480]

  Le pic de Bure en face est à chercher dans les nuages.

pic de bure nuages [640x480]

  De nouveau un passage sous le couvert des bois, plus frais, plus sombre, mais nettement plus coloré.

sentier-de-ronde-chaudun 7284 [640x480]

  Sorbier des oiseleurs

sentier-de-ronde-chaudun 7282 [640x480]

  le sentier de ronde contourne toutes les profondes entailles faites par les torrents qui dévalent jusqu'à rejoindre le petit Buëch, en face il traverse les pâturages.

sentier-de-ronde-chaudun 7285 [640x480]

  un rescapé en cette fin de saison, un oeillet de Montpellier

sentier-de-ronde-chaudun 7286 [640x480]

  arbuste et ses fruits (inconnu ????) on dirait une cerise accrochée au centre de la feuille.

sentier-de-ronde-chaudun 7291 [640x480]

  Versants de montagne repeuplés d'arbres, ici du temps où Chaudun vivait encore, la montagne était pelée.

sentier-de-ronde-chaudun 7288 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun 7292 [640x480]

  les nombreux torrents traversent le sentier et ravinent la montagne

sentier-de-ronde-chaudun 2741 [640x480]

  nous arrivons dans la zone de pâturage, les clarines sonnent allègrement à notre passage

sentier-de-ronde-chaudun 7293 [640x480]

  la musique des clarines  ne semble pas gêner les marmottes qui s'en accomodent très bien.

marmotte [640x480]

 

marmotte debout [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun 7294 [640x480]

  Plus beaucoup de fleurs sauvages, mais les Carlines ne sont pas encore complètement desséchées

 

les dernières touffes de gentianes jaunes font le délice des vaches

sentier-de-ronde-chaudun 7329 [640x480]

  Oui, c'est la fin de l'été comme le disent si bien....

sentier-de-ronde-chaudun 7303 [640x480]

  .....les colchiques qui sortent de terre

sentier-de-ronde-chaudun 7304 [640x480]

  Brassens chantait "auprès de mon arbre je vivais heureux"...j'en connais une autre qui pourrait le chanter !

sentier-de-ronde-chaudun 7308 [640x480]

  Yvette et SON arbre !

sentier-de-ronde-chaudun 7310 [640x480]

  Le roc des Noces qui, comme son confrère le roc de la Fouanière, surplombe Chaudun, annonce la fin du sentier de ronde.

sentier-de-ronde-chaudun 7313 [640x480]

  Lis de st Bruno

sentier-de-ronde-chaudun 7316 [640x480]

  Pique nique au soleil mais à l'abri du vent, juste en face du roc des Noces, là où le GR qui monte de Chaudun, continue vers le col de Chétive.

sentier-de-ronde-chaudun 7317 [640x480]

  Il faut penser au retour, par le même parcours mais la vue se fera sous un autre angle

sentier-de-ronde-chaudun 2757 [640x480]

le torrent des Chanebières creuse une large entaille dans la caillasse, le sentier s'y accroche difficilement

sentier-de-ronde-chaudun 7320 [640x480]

 

sentier-de-ronde-chaudun 7330 [640x480]

  à gauche le pic de l'aiguille qui domine Laye, à droite le pic de Gleize, et devant nous, les pâturages.

pics de gleize et de l'aiguille [640x480]

Retour au col de Gleize, une rando magnifique, qui pour ses 20km500 et ses 450m de dénivelé positif en cumulé, nous a demandé 5h08 de marche.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans petites randonnées
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques