Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 19:00

    Voilà , pour cette période festive une entrée chaude qui devrait ravir les papilles, à condition de prévoir des portions raisonnables.

Bien qu'il y ai des pommes dans la recette, ce n'est pas un sucré/salé. Les pommes vont alléger cette tourte fine et fondante et apporter un peu de fruité.

 

 

Pour 8 tourtes individuelles de 12 cm environ :

 

un bloc de 500 gr de foie gras environ
3 pommes un peu acides

3 abaisses de pâte feuilletée de 25/30 cm environ.

Porto rouge

fleur de sel
poivre 

petits moules individuels

1 oeuf

piment d'Espelette,  très peu. 

 

Préparation :

 

Dans l'abaisse de pâte feuilletée, couper des cercles avec un bon centimètre en plus du moule individuel choisi.

DSCF1885--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Couper les pommes en tranches fines, la mandoline est parfaite pour avoir des tranches d'épaisseur identiques ce qui est important pour une cuisson uniforme.

DSCF1857--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Couper le foie gras en tranches plus épaisses, peu importe si il y a des débris.

DSCF1859--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Foncer chaque moule en remontant bien les bords .

Garnir la pâte d'une couche de tranches de pommes , éviter de les faire trop se chevaucher et combler les espaces avec des rataillons de pommes .

DSCF1890--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Couvrir de foie gras, les débris couvriront les vides.

DSCF1895--filigrane-aioli-couleur-.JPG Saler légèrement, poivrer un peu, ajouter juste une pointe de couteau de piment d' Espelette.

Arroser avec une larme de Porto, juste une lichette .

Couvrir d'une autre couche de pommes

DSCF1899--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Tailler des rondelles plus petites que les premières dans une abaisse de pâte feuilletée

DSCF1905--filigrane-aioli-couleur-.JPG

couvrir et rabattre les bords, appuyer un peu pour les coller.

Faire un trou au centre qui permettra à la vapeur de s'échapper.

Avec le dos d'une fourchette, dessiner quelques rayures décoratives sur la surface de la pâte.

Dorer au pinceau avec un oeuf.

DSCF1908--filigrane-aioli-couleur-.JPG

Enfourner à thermostat 160°C pour 25  minutes environ, surveiller la cuisson ,  puis finir à 200° pour bien dorer la croûte juste au moment de servir.

 

 Si ces tourtes ne sont pas consommées immédiatement, les précuire à four 160° jusqu'à léger doré de la pâte. Laisser refroidir et mettre au frigo en les couvrant d'une feuille de  papier cuisson, pas de film étirable trop étanche qui va les rendre molles.

Peu avant le service enfourner pour une dizaine de minutes à 200° C.

 

DSCF1915--filigrane-aioli-couleur-.JPG

  Servir avec une salade au vinaigre balsamique.

 

Pour le vin j'ai préféré servir un Riesling cuvée particulière , plutôt que les sempiternels mais néanmoins délicieux Sauternes.

 

 

  nouvel an boissons013

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 21:00

   Le colombo c'est un mélange d'épices en poudre, la composition varie légèrement selon qu'il s'agit de colombo fort ou doux mais aussi selon les pays, en Guyane le colombo, en principe c'est du musclé !

Cette sauce épicée est traditionnellement  cuisinée avec du porc, du poulet, ou du poisson, mais la voie est ouverte à l'imagination de chacun.

La poudre de colombo est composée de :   paprika, cumin, coriandre, noix de muscade, gingembre, poivre, cardamome, anis étoilé, clous de girofle, graines de moutarde et safran, les proportions sont variables et tous ces ingrédients sont réduits en poudre.

 

Pour cette recette j'ai utilisé

900gr de sauté de porc.

1 citron vert
1 oignon
persil, ciboulette, thym , 2 ou 3 cebettes (oignons frais jeunes)
2 gousses d’ail
2 CàS de poudre de colombo
6 grains de bois d'Inde

2 carottes
1 courgette
1 pomme de terre
1 feuille de citron crapaud facultatif

1 piment antillais ou de la purée de piment, 1CàC
2 CS d'huile d’olive
Sel et poivre

rhum blanc agricole de Martinique

 

Vu qu'en métropole certains ingrédients ne sont pas faciles à trouver, voici quelques "tuyaux".

 

Le citron vert ( lime ) se trouve dans toutes les grandes surfaces, ne pas utiliser de citron jaune, c'est complètement différent.

La poudre de colombo se trouve dans les rayons de produits "exotiques", du massalé martiniquais fait l'affaire, bien que nettement moins relevé.

La feuille de citron crapaud, ce n'est pas la peine de chercher, c'est introuvable, même en Guyane ce n'est pas évident et c'est une idée à moi pour renforcer la saveur de la lime. C'est une variété de citrons encore à l'état sauvage pour la plupart.Voir l'article ici, clic ! 

     Les pépins des citrons ramenés de cette escapade ont été germés et plantés, l'arbre prospère sous notre climat mais ne produit pas de fruits, hélas !

    Froisser une feuille de ce citronnier entre les doigts et les garder embaumés de fraicheur citron pour de longues heures !

Purée de piment de Guyane de préférence ou un piment frais guyanais (rayon produits exotiques).

Attention si on utilise ce genre de piment frais,  ne pas toucher une muqueuse après l'avoir manipulé  et ne pas le couper en morceaux dans la préparation.

Le bois d'Inde pourra être remplacé par du poivre de Sichuan

 

Allons y : 

Faire mariner les morceaux de porc dans un saladier avec un gros verre de rhum, le jus de citron vert, les grains de bois d'Inde, la feuille de citron crapaud coupée en morceaux, les gousses d'ail ciselées, l'oignon émincé. Couvrir et laisser au frigo quelques heures.

DSCF6470 [640x480]

  DSCF6473 [640x480]

DSCF6482 [640x480]

On va éplucher et couper la pomme de terre en gros morceaux, les carottes en rondelles et les courgettes en tranches pas trop fines, les cébettes émincées seront complétées par un morceau de poireau.
DSCF6483 [640x480]Dans une cocotte faire chauffer 2 CàS d'huile d'olives puis y faire revenir les morceaux de porc égouttés ( garder la marinade).

Quand la viande est dorée, la retirer avec une écumoire et dans la cocotte, ajouter les cebettes, les aromates et verser le jus de marinade avec tout le contenu de récipient, et 2 CàS de poudre de colombo, la CàC de purée de piment.

Mélanger et remettre la viande, la sauce va prendre une belle couleur ocre et embaumer la maison.

DSCF6489 [640x480]

Mette les légumes coupés,

DSCF6490 [640x480]

saler éventuellement, et laisser cuire à feu doux une grosse heure, couvercle posé sur la cocotte mais laissant échapper un peu de vapeur.

Ajouter un peu d'eau éventuellement en cours de cuisson si nécessaire.

DSCF6496 [640x480]

La sauce doit être onctueuse, la viande fondante.

assiette [640x480]

Le colombo se sert traditionnellement avec du riz blanc nature.

cuisinier043

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 19:00

   Quelques coings rescapés des attaques de vermine, mais pas assez pour une utilisation quelconque, des cornouilles qui dorment au congélateur en attendant mon bon vouloir, il fallait prendre une décision, alors j'ai décidé de faire une pâte de fruits avec tout cela en y ajoutant deux pommes grises pour faire bonne mesure.

Tous les fruits sauvages, cornouilles, cormes, arbouses, mûres, prunelles, grattes culs, etc,  seront toujours meilleurs utilisés après passage au congélateur, à moins bien sûr de vouloir les consommer frais et non cuisinés.

Au programme, pâte de fruits mélangés, et avec les jus de cuisson, gelée de coings/pommes et gelée de cornouilles.

Une partie de cuisine gourmande en deux épisodes.

La pâte de fruits, saine gourmandise d'autrefois remplacée, hélas,  chez nos jeunes par tout un tas de sal...... industrielles gavées de mauvais sucre et surtout de mauvais gras sans compter les additifs et colorants en tous genres.

 

Préparation des coings et des pommes

Les coings et les pommes seront lavés et coupés en morceaux grossiers, ne pas éplucher ni ôter les pépins et trognons.

Les jeter dans une marmite ajouter de l'eau en bonne quantité, presque à couvrir et porter à ébulition jusqu'à ce que les fruits, surtout les coings soient cuits.

DSCF6384 [640x480]

Passer au tamis sans les écraser et récupérer séparement, jus de cuisson et fruits cuits.

DSCF6388 [640x480]

DSCF6390 [640x480]

Le jus sera réservé pour la confection de la gelée, les fruits pour la pâte de fruits.

Passer les fruits cuits à la moulinette à légume, grille moyenne, celle ci laissera passer la chair des fruits et retiendra les parties dures, graines et trognons. Réserver la purée obtenue.


Préparation des cornouilles

Les laver et les jeter dans la bassine à confiture avec de l'eau à presque les couvrir,

DSCF6385 [640x480]

comme pour les coings, porter à ébulition et laisser cuire jusqu'à ce qu'elles soient molles sans pour autant se déliter.

Passage au tamis sans écraser

DSCF6386 [640x480]

récupération du jus de cuisson qui sera réservé pour la gelée.

DSCF6391 [640x480]

Passer les fruits au moulin à légume grille grosse

DSCF6389 [640x480]

en effet les noyaux seuls seront à jeter, et ils sont assez gros et durs pour ne pas être écrasés.


La pulpe de fruit obtenue sera mélangée à celle des coings et pommes dans la bassine à confitures.

DSCF6392 [640x480]

Peser la purée de fruits mélangés et ajouter autant de sucre cristallisé, avec les coings pas besoin de sucre "spécial confiture" la pectine est contenue en abondance dans ce fruit et dans les pommes.

DSCF6393 [640x480]

Cuire le mélange, pour 1,3 kg de fruits préparés et autant de sucre il faut compter environ 30 mn de cuisson à feu soutenu, remuer en permanence avec une spatule.

La pâte de fruit sera estimée prête quand, avec la spatule ou la louche, la purée  se sépare en blocs et commence à prendre une teinte foncée.

voir la vidéo...encore 5 mn de cuisson et c'est prêt.

verser dans un plat en une couche d'épaisseur 1,5 cm maximum, laisser refroidir puis, démouler et retourner la pâte de fruit pour un séchage à l'air...le temps qu'il faudra, celle ci ne devant plus "péguer" aux doigts.

DSCF6403 [640x480]

Couper en bâtonnets et ranger entre des feuilles de papier cuisson dans une boîte non étanche. Il est possible de saupoudrer de sucre, mais c'est superflu si la pâte de fruits est bien sèche.

cuisinier043

Pour la gelée de fruits, c'est ...à suivre !



Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 21:40

  Le civet de lapin c'est un classique de la cuisine provençale, la recette présentée ici est extraite du livre "la cuisinière provençale", appelé tout simplement par les connaisseurs, Le Reboul, 27 ème édition de 1998.

La première édition de cette "bible" de la cuisine datant de 1897.

 

Certains ingrédients seront un peu plus adaptés à la vie d'aujourd'hui, sans pour autant trop dénaturer ce grand classique.

 

Le marché :

Un lapin entier coupé en morceaux et avec le foie

2 oignons doux

150 gr de lardon ou de poitrine

1 gros verre de vin rouge charpenté

vrai vinaigre de vin

thym, ciboulette, laurier, sel poivre

huile d'olive, 1 gros verre (15cl) de bouillon de viande, farine

ne pas oublier...du temps et de la patience, ce plat n'est pas "vite fait".

 

Le lapin étant coupé en morceaux, retirer le foie et le réserver au frais.

DSCF6379 [640x480] mettre la viande dans une terrine avec un filet de vinaigre de vin, un gros verre de vin rouge, un peu de thym, ciboulette, une feuille de laurier, un oignon coupé en gros morceaux, j'ai ajouté quelques poireaux sauvages pour le parfum et une touche personnelle.

DSCF6380 [640x480]

DSCF6382 [640x480]

Bien remuer le tout pour imprégner la viande qui ne doit pas être recouverte totalement.

Couvrir et garder au frais quelques heures.

Dans une cocotte en fonte, faire fondre 150 gr de lardons

DSCF6405 [640x480]

y ajouter les morceaux de viande égouttés, un oignon haché, laisser dorer

DSCF6408 [640x480]

 puis verser le contenu de la marinade que l'on va laisser réduire.

 

Avec une écumoire, sortir la viande, la réserver.

 

Dans la cocotte ajouter 2 CàS de farine que l'on va bien délayer, assaisonner, thym, ciboulette, verser le bouillon

DSCF6416 [640x480]

remettre la viande et laisser cuire à tout petit feu sans bouillir jusqu'à épaississement léger de la sauce.

 

Sauter le foie dans une poêle

DSCF6410 [640x480]

puis l'écraser à la fourchette

DSCF6413 [640x480]

et l'ajouter au contenu de la cocotte pour lier la sauce.

Cuire à feu doux jusqu'au moment de servir.

DSCF6411 [640x480]

Servir avec de la polenta gratinée, des pâtes ou tout simplement des pommes de terre à la vapeur et au persil.

assiette [640x480]

 

viandes4

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 12:00

     C'est une recette déjà publiée, sous une autre forme, mais je rappelle que les oreilles d'ânes ne sont pas les oreilles de ces charmants et adorables quadrupèdes, auxquels je ne pourrais faire aucun mal , mais ce sont des épinards sauvages, ainsi appelés à cause de la forme des feuilles  qui en rappelle les oreilles typiques de ces animaux.

Ce plat, traditionnel du Champsaur, mérite qu'on s'y attarde même s'il ne correspond plus aux "standards diététiques" de notre époque. Par contre les nombreux gourmets-gourmands seront satisfaits.

Il n'est pas besoin de cuisine sophistiquée pour contenter les palais les plus délicats et exigeants.

 

Les oreilles d'ânes , il est évident que l'on en trouve pas beaucoup en faisant son marché, encore moins à la superette du coin, alors on va faire comme tous les restaurateurs du Champsaur, on va utiliser soit des épinards frais soit du vert de blette.

 

Le goût ne va pas trop changer mais ce n'est plus un plat de pauvre, les variantes que l'on peut trouver dans les restaurants à touristes du Champsaur s'en éloignent même un peu trop parfois, surtout au niveau du prix à payer.

 

Le marché pour ce succulent plat :

 

- 2 kg de blettes dont on ne va utiliser que le vert, ou des épinards frais.

- 2 oignons

- des restes de pâtes blanches ou quelques plaques de lasagne ou mieux, des crêpes bien blanches...

- de quoi faire une petite béchamel : 25 cl de lait, 25 gr de beurre , 2 CàS de farine.

- 20 cl de crème fraîche épaisse

- Fromage râpé, j'ai utilisé du Comté

- poivre, sel, vin blanc  et un soupçon d'huile d'olive en remplacement de beurre pour la cuisson des feuilles. 

 

Il va sans dire que le Champsaur étant une région laitière, dans la recette initiale, la crème est entière et le beurre pas du tout allégé, quant à ma chère huile d'olive, elle y était complètement inconnue.

Ayant vu de belles bottes de blettes sur l'étal, j'ai immédiatement "cliqué" sur "oreille d'ânes" , trop bon, on fera régime une autre fois.   DSCF2615 [filigrane aioli couleur]

Séparer les feuilles vertes des blettes et les cardes, ne pas les jeter, elles resserviront.

Les cardes seront nettoyées, tranchées en bâtonnets, blanchies et congelées pour une autre recette.  

Déchirer les feuilles en morceaux et les laver, les essorer dans l'essoreuse à salade.

Mettre un tout petit peu d'huile d'olive ou de beurre dans la sauteuse et faire réduire les feuilles,

DSCF2617 [filigrane aioli couleur]

ça va beaucoup réduire, on va continuer la cuisson avec un peu de vin blanc.

Quand c'est bien réduit , ajouter 10 cl de crème fraîche épaisse et bien mélanger,

DSCF2618 [filigrane aioli couleur]

 laisser frémir et réserver hors du feu.  

Emincer finement les oignons , faire suer dans la même sauteuse, sans ajouter de gras, puis ajouter aux feuilles .  

Couvrir le fond du plat à gratin avec les plaques de lasagne, du mieux possible.

DSCF2619 [filigrane aioli couleur]

On peut utiliser un reste de pâtes, des tagliatelles par exemple, ou réaliser rapidement quelques crêpes bien blanches.

Etaler une couche de légumes 

DSCF2620 [filigrane aioli couleur]

  Une autre couche de lasagnes  

Encore une couche de légumes,

DSCF2621 [filigrane aioli couleur]

 terminer par les lasagnes.  

Préparer la béchamel, 

- faire fondre le beurre dans une casserole

- Ajouter 2 CàS de farine et fouetter pour réaliser un roux

-Mettre le lait et l'incorporer au mélange, remuer tout le temps et surveiller ça va très vite, sortir du feu dès que la bonne consistance est obtenue, c'est à dire pas trop épaisse, juste crémeuse.

Bien couvrir de béchamel,

DSCF2622 [filigrane aioli couleur]

puis un filet de crème fraîche,

DSCF2623 [filigrane aioli couleur]

et recouvrir de Comté râpé.  

DSCF2624 [filigrane aioli couleur]

Couvrir d'une feuille de papier cuisson, préférable au toxique papier alu . 

DSCF2625 [filigrane aioli couleur]

Passer au four pas trop chaud, 140/160° C pendant 45mn .  

Quand c'est cuit et juste doré, ôter le papier et gratiner 10/15 mn, à 200°C.

DSCF2631 [filigrane aioli couleur]

C'est un plat chargé en produits laitiers, beurre, crème , béchamel, Comté, mais on est dans le Champsaur, en montagne, il faut du "solide" !  

 

J'ai servi ces oreilles d'ânes avec une épaisse tranche de jambon à rôtir, enduite de moutarde et d'herbes de Provence.   DSCF2627 [filigrane aioli couleur]

 

DSCF2632 [filigrane aioli couleur]

 

 

ane_018.gif

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 21:28

Par ces temps de froidure quoi de plus agréable lors d'un retour de rando ( oui, il vaut mieux attendre d'être arrivé à la maison ! ) qu'un bon vin chaud avec tout plein de bonnes épices.

Le problème avec le vin chaud...............c'est le vin !


Le vin chaud, pour moi, c'est au VIN BLANC ! non pas que je sois sectaire mais  l'odeur de vinasse  dégagée par un vin rouge qui chauffe me soulève le coeur.

L'idéal c'est avec cet excellent vin blanc d'Alsace, l' Edelzwicker par exemple, mais allez trouver ça , ici, chez moi à Marseille !
Pour  combler cette lacune j'ai utilisé un Côte du Rhône blanc, pas mal du tout, pas trop sec, pas  moelleux, pas trop fruité... je vous avais déjà parlé de ce qu'on appelle un vin "pute"
*

*
surnom grivois donné par les restaurateurs, à un vin  qui va avec tout ! ...........eh bien voilà !

un côte du Rhône blanc, ou un Bourgogne aligoté mais si vous en trouvez, un Edelzwicker, là c'est le vin parfait pour ce vin chaud.

Pour deux Mazagrans de vin chaud il faut compter :

- deux verres de vin blanc
- un demi verre d'eau
- un morceau de bois de cannelle
- deux clous de girofle
- deux étoiles de badiane ( anis étoilé )
- deux grains de bois d'Inde, facultatif vu la rareté.
- une râpure de muscade
- une demi gousse de vanille fendue en deux
- une grosse CàS de miel
- une tranche d'orange coupée en 4 et pelée ( sauf si celle ci est non traitée )

mettre le tout dans une casserole et laisser chauffer.

PXR DSCF4634

Au premier signe d'ébullition baisser le feu au minimum et laisser "cuire" 15 bonnes minutes. Le vin doit à peine frémir.

filtrer à la passoire fine, mais récupérer les morceaux d'orange et boire bien chaud.

cadre

Réchauffement du corps et du moral garantis .

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 20:00

   Véro, une amie lectrice de ce blog, m'a envoyé la recette du gâteau aux pommes de sa Mémé. impossible de refuser un tel cadeau, alors la voilà en photos, car pour ce qui est de la dégustation, vous arrivez trop tard, c'était rudement bon !

 

Il nous faut :


2 pommes
2 oeufs
70 gr de beurre bien ramolli
150 gr de sucre
125 gr de farine
1/3 sachet de levure... j'en ai mis un sachet entier, pour un maximum de légèreté.

Peler les pommes et les couper en fines lamelles , je préfère les couper en petits dés

DSCF6328 [640x480]Battre les oeufs avec le sucre

DSCF6326 [640x480]Ajouter la farine et la levure, mélanger
Verser le beurre fondu

DSCF6327 [640x480]Incorporer les  pommes, mélanger.

DSCF6330 [640x480]Verser le tout dans un moule à manqué légèrement huilé à l'huile d'olive

DSCF6332 [640x480]

et passer au four chaud  à 180°c pour environ  25 min.

DSCF6334 [640x480]

Et on dit merci qui ?... merci Mémé !

 

cusiniers%20(18)

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 12:00

   Pour une rando dans le Garlaban, l'amie Joséphine avait  préparé son excellent  taboulé, une de ses spécialités, je me suis contenté de préparer le dessert.

De belles pommes, de la compote faite avec des pommes "nature" du jardin, et des raisins secs, c'est parti pour une tourte gourmande et un tantinet énergétique.

DSCF6250 [640x480]

Pour ce dessert  facile à réaliser, il faut juste quelques ingrédients de base


De la pâte feuilletée de bonne qualité, compter 2 rouleaux si industrielle.

Des pommes, 5 ou 6 selon la taille

Environ 20 cl de compote de pommes, on évitera la compote industrielle, bourrée de conservateurs et bien trop acide à mon goût. C'est si facile à faire soi même ...

Une grosse poignée de raisins secs en mélange, blonds et noirs.

De la cardamome en poudre, un peu de cassonade, un blanc d'oeuf pour la dorure.

 

Peler et couper les pommes en petits dés, quantité suffisante pour couvrir la superficie de la pâte feuilletée.

Mettre les dés de pommes dans un saladier

DSCF6224 [640x480]

saupoudrer une belle pincée de cardamome, un soupçon de cassonade, remuer et laisser les pommes s'imprégner des arômes.La cassonde faisant suer les pommes, la cardamome s'imprègnera que mieux.

Sur le fond de tarte piqueté à la fourchette, étaler une belle couche de compote, en garder un peu.

DSCF6225 [640x480]

recouvrir des pommes,

DSCF6227 [640x480]

  déposer les raisins secs en quantité désirée.

DSCF6228 [640x480]

ajouter le reste de compote

DSCF6229 [640x480]

La deuxième abaisse de pâte doit être légèrement plus petite que la première, la poser dessus,

DSCF6232 [640x480]

replier le pourtour en appuyant légèrement pour souder les deux abaisses de pâte, faire le petit trou central qui va servir de cheminée et passer du blanc d'oeuf pour dorer la tourte. Les rataillons de pâte peuvent servir à décorer.

Passer au four chaud à 170° pendant 40/50mn selon les fours.

DSCF6249 [640x480]

En rando ce sera dégusté "nature" mais en dessert à la maison, on pourra servir un excellent cidre pour accompagner cette  gourmandise.

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 20:00

   Voilà une idée de tarte rapide à faire, pour un encas de dernière minute avec des ingrédients qui, dans mon cas se trouvent toujours dans le frigo.

Une tarte aux tomates et fromage de chèvres, un tantinet relevée par un fond de moutarde de Dijon classique.

 

Allons y , il nous faut :

un rouleau de pâte feuilletée de bonne qualité

3 ou 4 belles tomates

une bûche de fromage de chèvre

herbes de provence, poivre, moutarde...et c'est tout !


Bien laver les tomates, les couper en rondelles d'environ 4 à 5 mm  d'épaisseur, enlever les graines et laisser égoutter entre deux feuilles de papier absorbant, cette tarte ne supportant pas d'être dégoulinante de jus.

Etaler la pâte feuilletée, la piqueter avec une fourchette et au pinceau y déposer une fine couche de moutarde, saupoudrer un peu d'herbes de Provence

DSCF6178 [640x480]

et garnir des rondelles de tomates.

DSCF6179 [640x480]

Couper la bûche de fromage de chèvres en rondelles, déposer sur les tomates,remettre des herbes de provence, rabattre le pourtour de la tarte, pour à mon avis, une meilleure tenue et une meilleure présentation, et y passer un peu de moutarde .

DSCF6182 [640x480]

Enfourner pour 25/30 mn à 180°.

DSCF6183 [640x480]

Et voilà c'est fini, c'est bon, et on en redemande.

 

Attention, ne pas rajouter de sel, la moutarde et le fromage en contiennent plus que nécessaire.

cusiniers%20(18)

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:00

    Des recettes à base de viande, je n'en réalise presque plus, mais la viande de lapin, comme celle des volailles, reste encore à mon répertoire, même si ce n'est que de loin en loin.

Voici une recette de sauté de lapin aux pruneaux et au vin rouge, dont vous me direz des nouvelles, c'est un vrai régal.

Pour cette réalisation j'ai opté pour un lapin déjà découpé, seulement les parties avant, en fait il s'agit de 4 cuisses 

 

Les utilitaires pour cette succulente recette


En plus du lapin il nous faut :

une bonne douzaine de pruneaux d'Agen , gros et bien charnus.

vin rouge charpenté, j'ai opté pour un Merlot .

2 oignons jaunes

3 petites carottes

100 gr de lardons

5 ou 6 grains de bois d'Inde ou à défaut, du poivre en grain .

Les indispensables : huile d'olive, sel, poivre, herbes de provence, farine, feuille de laurier, sauge,cocotte en fonte.

Les quantités sont données pour 4 cuisses de lapin.

 

Dans un cul de poule, déposer les morceaux de lapin, les oignons émincés, les carottes en rondelles fines, une belle pincée d'herbes de provence, les grains de bois d'Inde, la feuille de laurier et couvrir de vin rouge.

DSCF6155 [640x480]

Fermer d'un film étirable et mettre au frigo au moins 4 heures. Garder un peu de vin, environ 20cl, pour les pruneaux.

Dans une casserole, mettre les pruneaux, le vin rouge, porter à frémissement , couper le feu et couvrir. Réserver.

DSCF6156 [640x480]

Sortir les morceaux de lapin de la marinade

DSCF6168 [640x480]

Dans la cocotte en fonte, légèrement huilée à l'huile d'olive, faire rissoler les lardons, puis ajouter les oignons et carottes sorties de la marinade et égouttés, faire revenir lentement.

DSCF6170 [640x480]

Quand les oignons commencent à blondir, ajouter le vin des pruneaux, laisser réduire un peu,

 fariner les morceaux de lapin et les faire dorer dans une sauteuse  avec juste un filet d'huile d'olive.

DSCF6171 [640x480]

 

DSCF6175 [640x480]

puis les  ajouter dans la cocotte avec  le jus de marinade, la feuille de sauge, porter à ébullition puis réduire le feu, couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant une bonne heure.

DSCF6176 [640x480]

En profiter pour dénoyauter les pruneaux, ce qui va se faire très facilement après le passage dans le vin chaud. Réserver.

Quand le contenu de la cocotte commence à prendre une belle couleur brun foncé, presque noir, sortir les morceaux de lapin avec une écumoire, puis lentement ajouter une CàS de farine, remuer avec un fouet pour homogénéiser, remettre les morceaux de lapin, ajouter les pruneaux et laisser cuire encore environ15 à 30 mn,

DSCF6185 [640x480]

la sauce doit un peu épaissir, saler éventuellement, poivrer au dernier moment.

DSCF6188 [640x480]

servir avec l'accompagnement de votre choix, Pennes Rigate, purée de pomme de terre, riz ou polenta.

viandes4

Repost 0
Published by Jean Luc - dans Miam miam glou glou
commenter cet article

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques