Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:00

Bien moins connu que le massif de la ste Victoire ou que la ste Baume, ses voisins, le mont Aurélien n'en est pas moins une très belle montagnette. Peu de sentiers de randos le sillonnent, ce qui rajoute au charme d'y aller user ses semelles, on y fera que peu de rencontre, ça me va très bien.

 

J'ai déjà publié un article sur cette rando, en décembre 2009, mais celle d'aujourd'hui sera quelque peu différente et servira surtout à préparer une balade un peu plus aboutie dans ce massif.

 
Depuis  Marseille, direction Trets puis la D6 en direction de Pourcieux.
Cinq à six kilomètres après la sortie de Trets sur la D6, on va trouver un vignoble, le Château Roquefeuille, juste après, sur la droite, un petit parking derrière le rail de sécurité, voilà ça démarre ici. Altitude de départ 306 m.

carte [800x600]


DSCN1476 [640x480]

Nous allons longer le vignoble Roquefeuille

DSCN1462 [640x480]

puis après avoir traversé le canal, nous nous enfoncerons dans les bois du vallon de Pardigon,

DSCN1463 [640x480]

le balisage à suivre sera pour l'instant bleu et marqué "Aubanède" .

Au carrefour de pistes laisser celle de gauche " La Verrerie" qui sera notre retour

DSCN1464 [640x480]

et partir à droite, la piste redescend dans les pins, en cette saison les chasseurs sont présents, ne pas quitter la piste ou les sentiers.

Dans la longue ligne droite un poteau discret marque la première bifurcation,

DSCN1466 [640x480]

nous quittons la piste pour un sentier

DSCN1467 [640x480]

qui progressivement va grimper jusque sur une autre piste qui longe le pied des falaises, au passage nous remontons un cours d'eau qui en cette fin d'été est presque à sec.

DSCN1470 [640x480]

 

DSCN1472 [640x480]

 

DSCN1474 [640x480]

Contrairement à la rando précédente, une fois sur la piste nous partirons à droite pour arriver après une belle montée, à un petit col

DSCN1481 [640x480]

qui sépare le mont Aurélien du rocher de 11 heures et du mont Olympe, plus à droite.

Là un étroit sentier fortement escarpé et non balisé, longe les falaises puis arrive sur le premier sommet du mont Aurélien, c'est le rocher Olympe, à ne pas confondre avec le mont Olympe.

DSCN1483 [640x480]

Arrivé sur le rocher Olympe, derrière nous, le rocher de 11 heures et derrière le mont Olympe.

Nous pique niquerons ici, au sommet du rocher Olympe, au bord de la falaise abrupte,

DSCN1486 [640x480]

la vue est à 360° le ciel d'un bleu azur et un petit vent nous empêche d'avoir trop chaud. Parfait.

DSCN1490 [640x480]

 

DSCN1493 [640x480] Une petite croix en fer marque le sommet du rocher Olympe.

Sur les crêtes, le sentier serpente, monte et descend en "montagnes russes" sur plus de 3 kms de bout en bout, sans aucune possibilité de trouver un sentier de traverse pour raccourcir le parcours.

Nous n'irons pas, ce sera pour une autre fois, avec plus de temps devant nous.

DSCN1496 [640x480]

Au loin, le massif de la ste Victoire

DSCN1498 [640x480]

Nous redescendons du rocher Olympe

DSCN1499 [640x480]

 

DSCN1503 [640x480]

C'est tout là haut que nous étions, à 879m d'altitude.

pour reprendre la piste qui va passer devant les vestiges de Roquefeuille, ce château fort moyennageux dont il ne reste plus que quelques murs là haut sur son piton rocheux.

DSCN1504 [640x480]

 

DSCN1506 [640x480]

 

DSCN1509 [640x480]

 

DSCN1508 [640x480]La piste continue, les dénivelés s'accumulent, puis nous prenons la piste qui part vers la gauche pour revenir au lieu dit "la verrerie" et retraverser le bois de Pardigon pour revenir au point de départ.

DSCN1511 [640x480]

Cet enchaînement de pistes permet de faire une longue boucle. Le retour étant pratiquement tout en descente dans la foret.

DSCN1513 [640x480]

 

DSCN1512 [640x480]Cette balade de reconnaissance nous a demandé 4h30 de marche effective pour 17,81 kms et plus de 740m de dénivelé cumulé positif.

Mes-seances-mont-aurelien-23-09-2011--Altitude---Distance.jpg

Repost 0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 12:00

Chaudun, ce village abandonné au XIXème siècle, j'en ai déjà parlé lors de la rando faite avec mon amie Yvette, la rando qui nous a fait remonter les gorges du petit Buech jusqu'à Chaudun. c'est ici clic.

Cette fois ci, la Gazelle m'a proposé une rando, un peu plus musclée et dans le même coin,  le sentier de ronde de Chaudun, ce sentier qui, tout en altitude tourne autour de Chaudun tout là bas enfoui dans sa vallée profonde.

Ce lundi, il faisait très chaud ce qui a rendu le retour, donc la remontée depuis l'ancien village assez difficile, tout au moins pour moi. Un jour, j'ai surnommé Yvette "la Gazelle", ce surnom elle ne l'a jamais autant mérité.

Direction Gap puis le col Bayard et juste en haut du col, une petite route nous emmène au col de Gleize, point de départ de cette rando musclée.

carte--800x600--copier.jpg

Sur la piste un portique, avec force panneaux explicatifs et photos, donne quelques renseignements sur ce village déserté brutalement par ses habitants et sur la manière dont l'ONF gère cette belle forêt ressuscitée.

DSCN1259 [640x480]

Sur la piste forestière, une croix marque l'endroit où en 1896, une jeune fille du village est morte en allant chercher du secours, vivre à Chaudun au XIX ème siècle était dur, très dur.

DSCN1261 [640x480]

 

DSCN1262 [640x480]

Passé le col du Milieu, un sentier quitte la piste forestière et part sur la droite, un panneau annonce la couleur,

DSCN1264 [640x480]

ce sentier est réservé à des randonneurs qui ne craignent pas le vertige et qui devront faire preuve de prudence, ceci dit c'est un des plus beaux sentiers que je connaisse.

Cheminant à flanc de montagne pendant près de 10kms il tourne au dessus et autour de Chaudun offrant un panorama inouï.

DSCN1265 [640x480]

 

DSCN1268 [640x480]

 

DSCN1273 [640x480]

 

DSCN1270 [640x480]

Tout en bas, le gite forestier de Chaudun, bien seul, là où il y avait autrefois tout un village.

DSCN1274 [640x480]

La plus belle partie, le cirque de Chaudun est lui tout à fait remarquable,

DSCN1275 [640x480]

c'est une rando qui ne sera pas oubliée de si tôt.

DSCN1280 [640x480]

rencontre avec un jolie génisse qui ne demande qu'a se faire caresser,

DSCN1277 [640x480]

traversée de plusieurs torrents où coule très peu d'eau mais qui montrent bien par le ravinement, que par temps d'orage ils deviennent puissants et dévastateurs.

DSCN1276 [640x480]

Le cirque de Chaudun, dans sa splendeur et sa sérénité. Un endroit qui donne envie que le temps s'arrête.

DSCN1278 [640x480]

 

DSCN1281 [640x480]

 

DSCN1282 [640x480]

Le sentier toujours étroit,

DSCN1284 [640x480]

contourne la très belle roche de Fouanières,

DSCN1285 [640x480]

Le sentier de ronde enchaîne les vallées et les vallons, pour une rotation de presque 300° autour de Chaudun, l'endroit est exceptionnel.

DSCN1286 [640x480]

Soleil des montagnes....

 

Le GR93 est rejoint,

DSCN1287 [640x480]

il vient du col de Chétive et descend très abruptement sur Chaudun parmi une végétation dense de pins noirs d'Autriche et de mélèzes.

DSCN1288 [640x480]

passage sur une croupe avant de dégringoler dans la vallée.

DSCN1289 [640x480]

 

DSCN1291 [640x480]

Le pique-nique-pause-salutaire-bienvenue se fera dans cette descente sous le couvert des arbres, avec le seul bruit de la montagne, le gîte semblant occupé par un groupe de randonneurs, nous ne nous y arrêterons pas.

cahiers du sudDSCF2196

Rapide visite du monument en mémoire des habitants du village,symbolisant une des églises du village.

DSCN1296 [640x480]

 

DSCN1300 [640x480]

  devant l'ancien cimetière aujourd'hui bien abandonné.

DSCN1301 [640x480]

 

DSCN1304 [640x480]

  Maintenant il faut penser à remonter, deux choix sont possibles, soit par la piste forestière telle que prise lors de la dernière rando, ou par un sentier de chèvres gazelles qui va rejoindre le sentier de ronde, tout là haut en plein milieu du cirque de Chaudun, remontée un peu plus longue mais tellement plus belle.

DSCN1295--640x480--copie-1.JPG

Colchique dans les prés.......la fin de l'été !

La pente très rude va nous obliger à quelques haltes, malgré une ombre bienfaitrice quoique clairsemée, la chaleur est étouffante. Une jolie cascade et quelques cuvettes donnent envie de prendre un petit bain,

DSCN1309 [640x480]

 

DSCN1306 [640x480]

mais ce sera pour une autre fois, car le redémarrage risque d'être très dur, et il nous reste pas mal de grimpette encore.

DSCN1307 [640x480]

 

DSCN1310 [640x480]

Le sentier se perd ensuite dans un pré pentu, les vaches nous regardent passer sans broncher, Yvette connait bien l'endroit, car ici plus de sentier, plus de balisage, en réalité, il suffit de monter droit devant, le sentier de ronde sera coupé obligatoirement.

DSCN1312 [640x480]

A l'intersection, une pause goûter avec café et tourtons ( les tourtons d'Yvette... quel bonheur !)  sera la bienvenue, mais il faut penser à rentrer, il reste encore 6 ou 7 kms avant de rejoindre le col de Gleize, et un peu de dénivelé.

Retour par la même portion de sentier que pour l'aller, le vide étant cette fois ci notre compagnon à main droite.

DSCN1313 [640x480]

Cette rando de toute beauté, nous a demandé 5h 58 mn de marche effective pour un peu plus de 21 kms et un cumul de dénivelé positif avoisinant les 700m.

Repost 0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 14:00

Atteindre le Paradis par un sentier merveilleux, n'est ce pas un objectif que l'on pourrait qualifier d'utopique ?

 

Eh bien c'est faisable et c'est ici, dans notre belle région à peine épargnée des intempéries de cet été complètement pourri. disons que chez nous, cet été, c'est à peine moins mauvais qu'ailleurs.

Dans le cadre d'un été "normal" et caniculaire cette rando serait presque infaisable, même si une grande partie se  passe sous le couvert des magnifiques arbres de la face nord du massif de la ste Baume, les 5 kms de crêtes sont en plein cagnard , la végétation la plus haute ne dépassant pas 25 cm.

 

En compagnie de ma copine Joséphine, ( Pimprenelle pour les intimes ) une du trio des  "Gazelles" nous sommes partis de l'Hostellerie de plan d'Aups, monté sur les crêtes par le sentier escarpé du Canapé, filé plein est sur le GR9 en direction du Baou de st Cassien et du Paradis, puis descente pour reprendre le fameux Sentier Merveilleux par un sentier de "chèvres" gazelles fort peu connu et terriblement escarpé et glissant.

Un soleil timide et une température clémente nous ont bien facilité la tâche.

  carte [800x600]

Au départ de l'Hostellerie nous rejoignons le sentier du Canapé en filant tout droit vers la barre rocheuse,

DSCN1155 [640x480]

 

DSCN1156 [640x480]

là sous le couvert des feuillages un poteau indique "grotte sacrée" à gauche par le chemin des Roys, à droite par le sentier du Canapé, nous prendrons celui là, nettement plus sportif que le chemin des Roys.

DSCN1158 [640x480]

Ce sentier fut tracé ,en son temps, pour que le petit peuple puisse accéder à la grotte sacrée sans pour autant incommoder  le cortège Royal qui s'y rendait par le somptueux "chemin des Roys". Une entrée des artistes en quelques sortes, il est nettement moins entretenu et pas du tout carrossable, mais parfaitement fait pour nous.

DSCN1159 [640x480]

 

DSCN1160 [640x480]

Arrivé à une centaine de mètres de la grotte sacrée " la ste Baume" nous prenons le sentier qui grimpe allègrement vers le petit col qui débouche sur les crêtes, le col du st Pilon.

Tout du long les édifices religieux se succèdent, tout d'abord la chapelle des Parisiens, superbement restaurée, le curieux peut y trouver quelques signes mystiques taillés dans la pierre, des dates, 1630, 1740, 1865 etc.. cette chapelle a toute une histoire.... j'en ai déjà parlé.

DSCN1161 [640x480]

Les derniers hectomètres de ce sentier ont été réaménagés de manière admirable, sans ciment, sans béton, tout en pierre sèche, une merveille de vrai travail artisanal à l'ancienne.

DSCN1162 [640x480]

 

DSCN1164 [640x480]

 

DSCN1165 [640x480]

Au col un petit filet de vent assure le rafraîchissement nécessaire, c'est parfait,

DSCN1166 [640x480]

nous filons plein est,

DSCN1168 [640x480]

 

DSCN1170 [640x480]

les crêtes sont de véritables "montagnes Russes" nous passons de 952 m au col à 1148 au Joug de l'Aigle pour redescendre à 1113 m et remonter à 1136 au Baou de Régage, descente à 1010 m et remontée à 1148 encore au Signal des Béguines et ensuite longue descente dans les cailloux en direction du Pas de Vilecroze puis du Pas de l'Aï  ( passage de l'âne..en Provençal ) à 1051 m le tout sur des dalles de calcaire, ou des éboulis, un lapiaz .

DSCN1172 [640x480]

 

DSCN1173 [640x480]

 

DSCN1174 [640x480]

Le Pas de l'Aï, ce goulet étroit, c'est aussi mon passage favori, je ne sais pas pourquoi, j'adore cet endroit,

DSCN1177 [640x480]

 

DSCN1179 [640x480]

juste en dessous nous quittons le balisage jaune pour se diriger par un sentier évident mais non balisé vers le plateau du Paradis et ensuite le Baou du Paradis où culmine une croix en fer, bien seule sur son caillou.

DSCN1181 [640x480]

 

DSCN1183 [640x480]

 

DSCN1191 [640x480]

Pique nique ici, au pied de la croix, mi ombre mi soleil, juste ce qu'il faut.

Au menu, taboulé Libanais, omelette froide, melon et café. Les corbeaux nous survolent, c'est bon signe, la "civilisation" est loin.

DSCN1188 [640x480]

  Mieux qu'au resto 5 étoiles !

IMGP3997 [640x480]

tout là haut à la croix , crédit photo  Joséphine.

 

IMGP4001 [640x480]

Un "nid" bien étrange ! crédit photo Joséphine

 

DSCN1186 [640x480]

Puis comme il faut bien revenir chez nous, je propose une descente sportive et inhabituelle par un sentier très peu utilisé, assez délicat, demandant ce qu'on appelle pour un marcheur, un  "pied sûr" .Droit devant dans ce goulet qui dégringole dans la végétation...et les cailloux.

DSCN1192 [640x480]

La vitesse de descente sera faible, il est préférable de bien assurer son pas avant de continuer, égratignures garanties dans les arbustes.

DSCN1193 [640x480]

Au pied du Baou de st Cassien sous le couvert des grands arbres , un sentier horizontal , nous le prenons à gauche

DSCN1194 [640x480]

et après quelques escarpements

DSCN1199 [640x480]

nous arrivons au grand Hêtre

DSCN1203 [640x480]

qui symbolise une des extrémités du sentier Merveilleux. Long de 5,5 kms ce sentier, tracé par un chirurgien Marseillais , le Docteur Poucel, virevolte au pied des falaises jusqu'au lieu dit "les trois chênes" .

DSCN1205 [640x480]

 

IMGP4003 [640x480]

Crédit photo Joséphine

 

DSCN1207 [640x480]

Sur ce sentier, tracé dans les années 50 une plaque est vissée sur un monolithe en mémoire au Docteur Poucel et à ses amis qui oeuvraient déjà pour la défense et la protection de la Nature, ce qui, il faut bien le dire,  n'était pas très "à la mode" à cette époque.

DSCN1214 [640x480]

 

DSCN1213 [640x480]

De superbes passages en sous bois,

DSCN1211 [640x480]

ce parcours est comme presque tout le massif en zone de biotope protégé, aucune intervention humaine sur la foret n'est tolérée.

IMGP4005 [640x480]

Crédit photo Joséphine

 

Arrivé en face de la source captée du Ravel le sentier dégringole encore un peu et nous entraîne vers le parking des trois chênes, une piste large et parallèle à la route nous ramène à la hauteur de l'hostellerie où la terrasse du bar nous tend les bras !

Pour cette balade, nous avons compté 4h37 de marche effective pour 16,2 kms et 632 m de dénivelé en cumulé positif. 

Mes-seances-10-08-2011--Altitude---Distance.jpg

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 19:00

Une rando en limite du Parc Naturel Régional de Luberon, dans sa limite sud-est, le départ  va se faire aux portes des Alpes, c'est à dire dans cet étroit goulet, qu'est la cluse ( ou clue ) de Mirabeau sur la Durance.

Depuis Meyrargues, suivre la N96 en direction des Alpes, arrivé au pont de Mirabeau, laisser à droite la direction St Paul les Durance, traverser le pont et juste à sa sortie, à gauche un petit parking, c'est là ! Sinon se garer un peu plus loin sur la droite près de la chapelle ste Madeleine et revenir à pied, il y a moins de 100m.

 Le pont actuel très récent laisse la part belle au pont construit au XIXème siècle, les deux magnifiques portes sont toujours debout et toisent le pont moderne.


cahiers du sudDSCN1044

Le début du circuit se fait en partant d'ici, le long de la rive droite de la Durance.

carte [320x200]

Creusé à même la roche, la piste surplombe à sa gauche, la voie ferrée des Alpes, la Durance et ses méandres, l'autoroute des Alpes la D96 et  le canal de Provence avec la centrale hydro électrique de Jouques.

cahiers du sudDSCN1045

 

cahiers du sudDSCN1046

Malgré tout sur le sentier, et grâce à son profil , le bruit de l'autoroute n'est pas trop gênant, quant au train, ce n'est pas une ligne surchargée.

cahiers du sudDSCN1048

Le balisage jaune de très bonne qualité sera à suivre tout le long du parcours, la vue sur le Val de Durance est souvent très belle,

cahiers du sudDSCN1049

un chemin juste avec quelques montées-descentes sans importances,

cahiers du sudDSCN1051

quelques passages sous les pins, voilà de quoi se préparer à une montée rude jusqu'au pin de L'Eigoune.

cahiers du sudDSCN1053

Passons devant la bifurcation indiquant "le pin de l'Eigoune" nous sommes au lieu dit "l'Escarasson" quelques ruines sont cachées dans les arbres, ce sera notre point de retour sur cette piste.

Plus loin, d'autres ruines, "les quatre tours" puis passage sous la voie de chemin de fer, à gauche, 

cahiers du sudDSCN1054

toujours bien suivre le balisage jaune, puis quelques centaines de mètres plus loin, passage à nouveau sous la voie ferrée mais à droite

cahiers du sudDSCN1055

et ici, à la BDF, le sentier commence à grimper, entre les pins d'Alep.

cahiers du sudDSCN1056

Bien que rude cette grimpette est très agréable,

cahiers du sudDSCN1057

 

cahiers du sudDSCN1058

 

cahiers du sudDSCN1060

dès que le regard se porte sur l'arrière la vue sur le Val de Durance prend une autre perspective, 

cahiers du sudDSCN1064

Nous sommes dans une partie du massif classé en zone de protection du biotope.

Arrivé à une citerne du DFCI prendre à droite, ça va encore un peu monter, et ce n'est pas fini.

Dans la grande pinède dite "le pin de l'Eigoune" ignorer tous les sentiers et pistes qui s'y rencontrent pour prendre la piste qui monte vers la droite, passant sous un grand pin, suivre le balisage jaune, ignorer les traces vertes ou bleues.

cahiers du sudDSCN1069

 

cahiers du sudDSCN1070

La piste va grimper en serpentant, le soleil cogne, parfois un filet d'air salutaire vient nous rafraichir,

cahiers du sudDSCN1071

Tout en bas, le village de Mirabeau, il a été un des décors du film "Jean de Florette".

 

cahiers du sudDSCN1075

puis juste après avoir dépassé les premières antenne de télécom ne pas rater le sentier qui s'enfonce à gauche dans la végétation,

cahiers du sudDSCN1080

 

cahiers du sudDSCN1082

nous sommes sur le plateau du st Sépulcre et celui ci est truffé d'antennes, paraboles etc;

cahiers du sudDSCN1081

laissons le pour contourner le sommet, à partir d'ici commence la descente, celle ci va être rude, très rude, parfois juste sous la ligne HT qui monte depuis la centrale tout en bas.

cahiers du sudDSCN1083

Nous allons pique niquer à l'ombre chiche des branches basses d'un arbre rabougri,

cahiers du sudDSCN1086

le sol est constitué de plaques rocheuses de calcaire, et d'éboulis, un LAPIAZ.

 

La descente sera parfois vertigineuse, mais bien balisée, quoique si on s'écarte du chemin tracé, on va quand même se retrouver en bas...plus ou moins vite.   oupssssss .

cahiers du sudDSCN1092

  effet de la perspective en photo, il y à quasiment 300m de dénivelé vu d'ici .

cahiers du sudDSCN1095

 

cahiers du sudDSCN1097

De très beaux points de vues sur le val de Durance,

cahiers du sudDSCN1101

  la cluse de Mirabeau, et le tunnel autoroutier

cahiers du sudDSCN1100

sur la montagne de Vautubière, juste face.

cahiers du sudDSCN1088

mais la descente du lapiaz demande toute notre attention,

cahiers du sudDSCN1103

de bonne chaussures de rando sont obligatoires ainsi que des bâtons de marche, avoir trois points d'appui, ce n'est pas de trop.

cahiers du sudDSCN1104

C'est une des rares fois où la descente se fait plus lentement que la montée.

Nous arrivons (revenons) enfin aux Escarassons,

cahiers du sudDSCN1105

là,  reprise de la piste qui nous ramène au point de départ.

cahiers du sudDSCN1107

  La cluse de Mirabeau, le pont moderne se fondant entre les deux portes du pont du XIXème. Un très bel ouvrage qui a su conserver le cachet des belles constructions tout en s'adaptant à la circulation moderne.

cahiers du sudDSCN1108

  Au niveau de la cluse, le train passe en tunnel.

cahiers du sudDSCN1109

Pour cette balade à priori facile mais dont le retour est extrêmement sportif, nous avons compté 3h28 mn de marche effective, pour 13,45 kms et un cumul de dénivelé positif de 403m.

cahiers du sudDSCN1110

 


 

Un peu d'histoire

Pour traverser la Durance il fallait, en aval aller jusqu'à Pertuis et en amont remonter jusqu'à Manosque.

Le rétrécissement de la Durance au niveau de Mirabeau, où la rivière se fraye un chemin entre deux falaises de calcaire abruptes, le défilé de Canteperdrix , cluse ou clue de Mirabeau,  a donné lieu à pas moins de trois ponts successifs sur la route nationale 96.

L'ancienne route romaine qui reliait Aix à Riez passait en ce lieu et à partir de la première moitié du XIIIe siècle on utilisait des bacs à traille. Ces bacs étaient constitués de mélèze . Le passeur utilisait des pieux, cordes et câbles pour faire avancer l'embarcation.

Le « Pont de Mirabeau », homonyme de celui de Paris chanté par Guillaume Apollinaire, a eu une existence des plus mouvementées.

Celui édifié au XVe siècle fut en partie détruit quatre fois en 1440, 1635, 1843 et 1881 par une Durance déchaînée, au débit multiplié par cent. Il fut chaque fois reconstruit car son péage était lucratif.

Après deux projets de pont non retenus en 1816 et 1817, Marc Seguin évoque l'idée d'un pont suspendu en 1825. C'est Jean-François Théophile Sauzet qui s'exécute en 1831. Le pont est de type « fil de fer » sur 150 m de long pour 5,50 m de large. Les suspensions sont arrimées à deux immenses portiques néo-roman encore debout aujourd'hui (inscrit Monument historique le 6 juillet 1988). 

 

Ce pont détruit pendant la Première Guerre mondiale est remplacé par un pont d'une travée unique de 175 m de long surplombant la Durance à 14 m de hauteur et doté de deux pylônes en béton armé de 22 m de haut , l'ouvrage est achevé en juillet 1935, une sculpture et un bas relief sont exécutés par Antoine Sartorio et symbolisent les quatre départements limitrophes. On disait que le pont de Mirabeau (deuxième du nom) avait un pied dans chacun des quatre départements limitrophes (Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse) et chacun des piliers illustrait son département par une frise. Les frises sont désormais réunies au centre du giratoire, sur le côté gauche de la Durance.

Il fut reconstruit en 1947. Durant la Libération, les Alliés, voulant retarder la retraite des chars allemands, le firent bombarder sans succès par leur aviation pendant trois jours.

Finalement ce furent les résistants qui le firent sauter le 17 août 1944.

L'actuel pont moderne date de 1988.

 

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 12:20

En ce courant du mois de juillet, un fort Mistral secoue la région Marseillaise, outre la règlementation, les randos en collines en sont d'autant interdites.

Par contre dans le Vaucluse sur les contreforts du Grand Luberon, le vent est quasi nul, seule, par contre coup la chaleur sera un obstacle.


Au nord du très beau village Vauclusien de Vitrolles en Luberon, une colline se dresse, la Groupatassière, les sentiers de rando qui cheminent dans la région sont nombreux, raisons de plus pour que je "ponde" un circuit de rando adapté à nos envies du jour.La carte IGN 3243OT sera examinée, détaillée, scrutée pour au bout du compte faire un circuit un peu différent une fois sur le terrain ! Comme d'hab'.


carte [320x200]

Le départ , juste à la sortie du village se fait pratiquement dans la cour d'une ferme, le balisage du GR9 à peine visible sur le tronc d'un arbre fruitier.

 

Nous allons remonter un torrent à sec, puis bifurquer sur une piste RDF qui contourne la colline de Groupatassière par le nord, prendre un sentier qui serpente en montant dans un lieu dit "les ouvrières de la Mère de Dieu" ( si quelqu'un en connait l'origine et la signification, je prends bien volontiers ! merci ) et redescendre par un autre torrent asséché vers le GR 97 qui passe juste au dessus du petit lac de Jacquas et reour au point de départ.

Pour cette balade, la carte est indispensable, les balisages sont aléatoires hormis lorque nous sommes sur les GR, se repérer devient necessaire et pour ma part rajoute un peu au plaisir de la rando, je n'utilise le GPS que pour mémoriser avec le plus de précisions possibles le temps réel de marche, l'altitude et les cumuls de dénivelés et ma vitesse. Marcher les yeux rivés sur un écran de GPS, non merci, il y a trop de belles choses à voir........et faire fonctionner le petit neurone résiduel, quel plaisir !

cahiers du sudDSCN0972 - Copie

Peu après le point de départ sur la piste, en bordure d'une propriété on trouve un petit écriteau sympathique, ça mérite d'être relevé, là où souvent on y trouve que des interdictions.

cahiers du sudDSCN0973 - Copie

Eau potable....randonneurs servez vous ! Nous sommes en Provence et ça s'appelle "savoir vivre" !

cahiers du sudDSCN0975 - Copie

Un joli bouquet d'origan va parfumer le sac.

Plus loin la piste laisse la place au lit du torrent, de plus en plus étroit,

cahiers du sudDSCN0976 - Copie

de plus en plus pentu,

cahiers du sudDSCN0977 - Copie

parfois extrèmement raviné mais sous l'ombre salutaire des arbres.

cahiers du sudDSCN0979 - Copie

Au carrefour dit "La mine" nous prenons à gauche direction l'aire des Mascas, laissant plus loin le sentier du vallon des Roumis sur notre gauche.

cahiers du sudDSCN0983 - Copie

 

cahiers du sudDSCN0987 - Copie

Tout en haut près du parking, le sentier en contrebas de la route reçoit les restes d'un véhicule découpé en morceaux, un "coup d'assure" visiblement.

 

Au parking de l'aire des Mascas......"Deï Masco"...ou en Français de Paris, l'aire des Masques !

cahiers du sudDSCN0991 - Copie

nous remontons la route D33 sur une centaine de mètres et juste après un virage serré,

cahiers du sudDSCN0990 - Copie

Les premières mûres...

 

cahiers du sudDSCN0994 - Copie

nous prenons la piste RDF vers Piegros, en montée régulière elle nous emmène vers le sommet de Piegros, altitude 750m avec une vue splendide  sur Vitrolles et ses environs.

cahiers du sudDSCN0996 - Copie

Descente jusqu'à un carrefour de pistes et sentiers, là, prendre à droite à 90° direction "La Mine" mais 200m après en pleine descente prendre le sentier qui monte "comme un mur" sur la gauche,

cahiers-du-sudDSCN0998.JPG

direction la Groupatassière rien n'est indiqué mais on ne peut pas se tromper. La végétation locale de petit chêne et de buis laisse place aux cèdres, nous sommes près du sommet, le vent ici est violent.

cahiers du sudDSCN1001 - Copie

Bouquet mêlé de sariette et de thym.

cahiers du sudDSCN1007 - Copie

Nous sommes au lieu dit "les Ouvrières de la Mère de Dieu" altitude 785 m nous allons pique niquer ici sous les arbres avec une vue plongeante sur l'arrière pays Pertuisien.

cahiers du sudDSCN1012

 

cahiers du sudDSCN1021

Poursuivant notre route de retour,

cahiers du sudabeille - Copie

 

cahiers du sudDSCN1027

nous rejoignons la piste DFCI délaissée un peu plus tot et à la 2ème citerne nous bifurquons à droite dans un sentier qui déboule entre les arbres, c'est un torrent asséché,  qui va rejoindre tout en bas le GR97.

cahiers du sudDSCN1028

Bleu, jaune, orange barrés ! Pourtant c'est là que je vais passer, ce sentier est superbe et nous emmène en descente au lac de Jacquas.

cahiers du sudfleuret tout de suite après le lac de Jacquas, plan d'eau artificiel mais parfaitement intégré dans la nature.

cahiers du sudDSCN1031

 

cahiers du sudDSCN1032

 

cahiers du sudDSCN1034

Le GR sera ensuite suivi longuement, contournant une propriété privée, impossible de ne pas le savoir....c'est bien marqué que c'est privé.

cahiers du sudDSCN1035

 

cahiers du sudDSCN1036

jusqu'au point de rencontre avec la D33

cahiers du sudDSCN1037

que nous descendrons sur une centaine de mètres pour rejoindre l'endroit où est garée la voiture.

cahiers du sudDSCN1039

Une rando bien agréable avec pas mal de passages ombragés de beaux dénivelés, et le lac, dommage qu'on le trouve sur la fin, il aurait été le lieu idéal de pique nique. 


Il nous a fallu 3h10 minutes de marche effective pour ces 13,65 kms avec un cumul de dénivelés positifs de 489 m.


Repost 0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 19:00

Ce lundi, mon amie Yvette, une des "gazelles", m'a invité à aller faire une rando dans son Pays, une rando de qualité dans des décors superbes , le clou de cette somptueuse balade étant le village abandonné de Chaudun. Ce village a une histoire peu banale, en effet vers la fin du XIXème siècle ce pauvre village perdu dans les montagnes a été abandonné brutalement par la plupart de ses habitants qui sont partis chercher une terre plus clémente sous d'autres cieux.

Cette histoire mérite un article, j'y reviendrai.

Le rendez vous est donné à quelques kilomètres de Gap, à la sortie du tout petit village perché de Rabou, à l'oratoire de ste Roseline.

 

carte--800x600-.jpg 

Nous allons remonter sur plus de neuf kilomètres les gorges du Buech par le sentier des Bans, pour arriver à Chaudun où aujourd'hui l'ONF gère une maison forestière.

Le retour se fera en boucle en montant au col de Chabanottes et ensuite descente le long du torrent "la rivière" en passant par un autre village abandonné, Tournillon, et retour à notre point de départ. Pas de dénivelé vertigineux mais une belle distance et le tout dans un décor de rêve pour nous qui aimons le calme de la nature et la beauté de la montagne.

Traverser ces villages abandonnés, penser qu'entre ces pierres qui résistent difficilement à l'usure du temps, des gens ont vécu, se sont aimés et y sont morts, des vies entières sur plusieurs générations sont sous nos yeux, il faut être aveugle pour ne pas les voir, et sentir leur présence.

cahiers du sudDSCF2131

 

cahiers du sudDSCF2133

  Derrière nous, Rabou, son clocher .

cahiers du sudDSCF2135

  Le pas est vif, la rando s'annonce superbe.

cahiers du sudDSCF2137

 

cahiers du sudDSCF2138

Le sentier des Bans GR93-94 va être en balcon sur la quasi totalité de son tracé, dominant le torrent,

cahiers du sudDSCF2141

Passages plus impressionnants que dangereux, il faut juste regarder où on met les pieds !

cahiers du sudDSCF2142

  Fondu dans les strates de la falaise, on distingue à peine le sentier derrière nous, juste à la petite croix.

cahiers du sudDSCF2144

Changement de décor, maintenant il passe en éboulis

cahiers du sudDSCF2146

en bas, le torrent, baignade en direct si glissade !

cahiers du sudDSCF2147

 

cahiers du sudDSCF2148

puis , descendant progressivement au fond du ravin,  le GR94 part sur la gauche, nous restons sur le GR93 qui va longer le lit du torrent et nous faire passer à gué plusieurs fois, les ponts ayant été emportés.

cahiers du sudDSCF2151

Décors variés, passages "sportifs", escarpements, éboulis, sous bois, ce GR est magnifique.

cahiers du sudDSCF2155

dans la hêtraie, un tapis de feuilles amorti nos pas

cahiers du sudDSCF2156

Un passage à gué, le premier, pas le dernier !

cahiers du sudDSCF2157

  cahiers du sudDSCF2159

Un peu partout les vaches nous regardent passer en faisant sonner les clarines, parfois c'est un véritable concert.

 

Les sous bois sont magnifiques les hêtres superbes, leurs  feuilles recouvrent le sol d'une forte épaisseur formant un tapis moelleux sous les pieds du marcheur.

cahiers du sudDSCF2163-1

 

Un pommier redevenu sauvage nous offre ses fruits, à mon grand regret je ne peux en cueillir quelques unes, le poids, voilà l'ennemi du randonneur, pourtant j'imagine très bien une belle compote de pommes sauvages.

cahiers du sudDSCF2165

 

Le sentier des bans GR93, pénètre ensuite toujours en bordure du torrent, dans le bois du  Chapitre, la végétation y est laissée dans son état naturel, conservation et étude du biotope.

cahiers du sudDSCF2168

 

cahiers du sudDSCF2169

 

Plusieurs fois le Buech sera traversé à gué

cahiers du sudDSCF2173

au détour du sentier, dans un goulet, "une clue, ou cluse"  le passage se veut délicat, un câble assure le randonneur au cas où....

cahiers du sudDSCF2175

 

Un câble et un petit plancher

cahiers du sudDSCF2177

 

Encore une traversée à gué, attention.... planches glissantes !

cahiers du sudDSCF2179

 

cahiers du sudDSCF2182

  Roches torturées, c'est de la pierre pourtant, pas de la guimauve.

cahiers du sudDSCF2184

 

Passage d'un rare pont en bon état bien  que  "bombardé" par un rocher qui s'est détaché de la paroi

cahiers du sudDSCF2185

 

cahiers du sudpapillon

 

Nous approchons de Chaudun, une source aménagée en fontaine et, à proximité, les ruines d'un moulin dont la meule se trouve exposée près de la maison forestière.

cahiers du sudDSCF2186

 

La petite prairie est fleurie de magnifiques gentianes cruciata ou " gentiane croisette" .

cahiers du sudgentiane croisette

 

Un peu plus loin apparait le panneau annonçant le gite forestier de Chaudun, nous y ferons notre première vraie halte, environ 9,5 kms de parcourus dans un décor fantastique.

cahiers du sudDSCF2194

 

cahiers du sudDSCF2196

 

Un panneau explique l'exode des habitants de ce village, poussés par le risque de famine, dans cette vallée isolée , ils se seraient tous exilés dans des pays lointains, Canada et Afrique du nord.

cahiers du sudDSCF2199

Photos des derniers habitants de Chaudun

cahiers du sudDSCF2201

Ces deux photos sont reproduites à partir de celles exposées sur le panneau pédagogique, le "non recadrage" est volontaire.

 

cahiers du sudDSCF2198la meule du moulin, s'il s'agit de celle d'origine, elle est merveilleusement préservée.

 

cahiers du sudDSCF2204

La rando étant assez longue et le temps non extensible, hélas, nous ne visiterons pas les ruines, il faut penser à repartir nous sommes à moins de la mi parcours et il reste pas mal de dénivelé à franchir.

 

Direction le col de Chabanottes.

cahiers du sudDSCF2207

Petites douceurs sauvages

 

cahiers du sudDSCF2210

 

Nous avons quitté le GR93 pour une piste qui grimpe fort en serpentant dans la foret. Cette foret entièrement replantée par l'ONF n'existait pas lors de l'exode, tout au moins elle n'existait plus, les habitants ayant épuisé, par nécessité,  les ressources environnantes.

cahiers du sudDSCF2214

Des vaches nous indiquent que le col est en vue, enfin ! cahiers du sudDSCF2215

 

cahiers du sudDSCF2216

Ces demoiselles sont accoudées au comptoir, normal c'est l'heure de l'apéro !

 

Nous allons commencer la descente en cherchant un coin sympa pour le pique nique,  mais surtout au sol non recouvert de bouses !

cahiers du sudDSCF2217

 

cahiers du sudDSCF2219

Après une petite pause salutaire et très agréable, nous reprenons le sentier, il descend à proximité d'un torrent, "la rivière", qu'il faudra traverser à gué plusieurs fois.


Un autre village abandonné, moins célèbre, est caché dans la végétation, Tournillon, quelques ruines, des objets agricoles abandonnés, les arbustes recouvrent tout, la foret reprend son territoire... c'est bientot fini.

cahiers du sudDSCF2228

 

cahiers du sudDSCF2230

 

cahiers du sudpapillon2

 

cahiers du sudDSCF2236

encore un gué, encore un passage délicat,

cahiers du sudDSCF2238

encore un gué et le sentier rejoint la piste puis le chemin carrossable qui nous ramène au parking de Rabou.

cahiers du sudDSCF2239

 

Cette rando terminée sous une petite pluie fine, nous a demandé  5h15 de marche plus les arrêts, pour une distance de 19 kms et des (grosses) brouettes, le dénivelé en cumulé positif , recalculé, car le GPS a perdu les pédales sous la couverture des arbres, est d'environ 650/680 m.


Mes-seances-25-07-2011--Altitude---Distance.jpg

 

Une rando à refaire car il y a trop de belles choses à voir ...............Yvette, c'est quand tu veux !

 

123gifs001

Repost 0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 20:00

Ce vendredi 15 juillet une queue de mistral souffle encore bien fort dans la région Marseillaise, ce qui, outre l'interdiction de pénétrer dans les massifs, va nous pousser à aller chercher ailleurs quelques sentiers de rando sympathiques et si possible abrités du vent.

Un vieux topo guide de rando est feuilleté et j'y trouve une rando qui , en lui apportant quelques modifications va s'avérer interessante.


Ce vieux topo guide est bourré d'erreurs. Certaines de ces erreurs sont du fait de l'évolution des paysages au fil du temps, tel arbre donné comme point de repère a disparu ou tel chemin a été depuis belle lurette, goudronné, mais aussi des erreurs vraies, telle bergerie signalée dans une chênaie se trouve en réalité dans une pinède et les pins sont du genre centenaires ! Il va falloir faire preuve d'observation, d'orientation et la carte IGN aidant, en faire une rando sympathique. Mais l'idée de base me plait.


Cette rando dans le haut Luberon est abritée du mistral oh joie, la contrepartie va être une chaleur étouffante, surtout quand nous allons attaquer la partie la plus pentue du parcours, plus de 30° à l'ombre chiche des pins et petits chênes.

Le départ se situe à la sortie du village Vauclusien de St Martin de la Brasque, à quelques kilomètres de Pertuis, au lieu dit "Fontjoyeuse" prendre la route VC10 du Mirail et se garer à l'entrée de la zone naturelle, juste après le panneau " La Sarrière".

carte [640x480]clic sur la carte pour agrandir

 

Descriptif de la rando : passer à la source du Mirail qui alimente le fameux étang de la Bonde,puis en remontant le long du lit d'un ruisseau retrouver une première piste DFCi qui longe le bas des crêtes et par un sentier parfois rude, monter aux crêtes de Combe Plate, et retour en boucle par  une piste passant auprès des ruines de la Bastide du bois.

 

Se garer à la Sarrière puis prendre à droite la route goudronnée qui longe les vignes,

DSCF1993 [800x600 filigrane couleur aioli]

balisage jaune, mais dès que le balisage part à droite sur une piste de terre, le laisser, ce sera notre chemin de retour. Rester sur la route jusquà la fin de la partie goudronnée et là sur une esplanade, sur la gauche un balisage vert N°1 apparait ,

DSCF1995 [800x600 filigrane couleur aioli]

mais un tantinet caché dans les feuillages, en dessous le ruisseau, une pente raide y dégringole et tout de suite tourner à gauche pour faire un bref aller-retour à la source.

DSCF1997 [800x600 filigrane couleur aioli]

Partiellement captée, l'eau sort d'un long tunnel fermé par une grille

 

DSCF2001 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le balisage vert indique qu'il faut rester dans le lit pas tout à fait à sec du ruisseau, le remonter,

DSCF2002 [800x600 filigrane couleur aioli]

puis plus loin laisser le balisage vert partir à gauche, rester dans le ruisseau, passer devant une habitation troglodyte malheureusement copieusement taguée par des sauvages ( oupsss, il parait que c'est de l'art ! ) 

DSCF2004 [800x600 filigrane couleur aioli]

C'est beau non ? il parait que c'est de l'art ! il parait....c'est même un ministre qui l'a dit !


jusquà arriver à un Y formé par deux ruisseaux,

DSCF2006 [800x600 filigrane couleur aioli]

un peu d'eau y coule malgré l'été bien avancé, en face, dans la branche du Y un sentier caillouteux monte tout droit direction nord, le prendre.

DSCF2007 [800x600 filigrane couleur aioli]

Passage de virages serrés,

DSCF2009 [800x600 filigrane couleur aioli]

montée parfois rude, au premier crrefour de ce large sentier, prendre à droite pour passer devant une ruine de bergerie dans les pins, ce qui fut une très belle bâtisse n'est plus que désolation.

DSCF2010 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le sentier continue vers le nord, au prochain carrefour prendre à gauche à 90°,

DSCF2013 [800x600 filigrane couleur aioli]

ne pas tenir compte du balisage maintenant jaune et longer longuement une jolie crête arborée qui va nous emmener sur une piste large du DFCI.

DSCF2015 [800x600 filigrane couleur aioli]

En suivant cette piste par la droite nous arriverions directement à la Bastide du bois, sans passer par les crêtes, ce peut être un bon raccourci, mais 150m plus loin,

DSCF2017 [800x600 filigrane couleur aioli]

un sentier discret part dans les arbres, il va nous emmener jusqu'aux crêtes avec des points de vues superbes sur tout l'arrière pays Pertuisien,

DSCF2019 [800x600 filigrane couleur aioli]

l'étang de la Bonde avec son eau bleue,

DSCF2026 [800x600 filigrane couleur aioli]

le village de la Tour d'Aigues et des champs de vignes....plus loin, très loin, le massif de la ste Victoire.

DSCF2021 [800x600 filigrane couleur aioli]

Un paysage superbe mais aujourd'hui dans une chaleur étouffante, pas un souffle d'air ne fait remuer les branches des arbres.

DSCF2027 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF2040 [800x600 filigrane couleur aioli]

La végétation change, nettement plus de fleurs sauvages, de la lavande, des cèdres, nous arrivons sur les crêtes de la Combe Plate, le pique nique salutaire se fera sous les cèdres, à l'ombre,

DSCF2045 [800x600 filigrane couleur aioli]

les Tshirts essayant vainement de sécher au fil du petit , tout petit courant d'air.

fleur [800x600 filigrane couleur aioli]

Ici nous rejoignons  le GR97 que nous suivrons à droite jusqu'au prochain carrefour,

DSCF2055 [800x600 filigrane couleur aioli]

une piste va descendre brutalement balisage jaune, en direction de la Bastide du Bois, cette bâtisse datant du XVII ème siècle fut ensuite une bergerie où on y éleva des chèvres angora et depuis, à l'abandon elle abrite les délires de pas mal de taggeurs et autres  pervers qui n'ont qu'un seul but dans leur pauvre vie....saccager les belles choses.

DSCF2057 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF2058 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF2062 [800x600 filigrane couleur aioli]

Dans les ronces un magnifique figuier nous offre ses fruits mûrs à point,

DSCF2064 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF2067 [800x600 filigrane couleur aioli]

tiens....on partage !

 

et les amandiers de rares et sublimes amandes "princesse".

DSCF2069 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le balisage jaune se perd à nouveau ,

DSCF2070 [800x600 filigrane couleur aioli]

mais on va le retrouver plus bas dans un sentier bien caché qui part dans la forêt de pins, en direction du sud,

DSCF2072 [800x600 filigrane couleur aioli]

il va longer de loin en loin puis rejoindre la piste DFCI qui descend le long du vallon des trois collets

DSCF2075 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF2076 [800x600 filigrane couleur aioli]

jusqu'à rejondre la route prise à l'aller le long des vignes.

DSCF2077 [800x600 filigrane couleur aioli]

Cette jolie mais chaude balade nous a demandé 3h32 de marche plus les pauses, pour une distance de 11,92 kms et un dénivelé cumulé positif de 618 m.

 

Mes-seances-15-07-2011--Altitude---Distance.jpg

Repost 0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 12:00

En ce 13 juillet dans la région il est quasiment impossible de continuer les randos comme pendant tout le reste de l'année. En cause, la chaleur, souvent étouffante mais surtout l'interdiction de pénétrer dans la plupart des massifs forestiers qui entourent Marseille.

Il faut donc aller chercher les parcours de rando un peu plus loin et dans des zones qui pour des raisons diverses ne sont pas interdites, sauf cas de grand vent à plus de 60 km/h.

La face nord de la chaîne de la ste baume est de ceux là, très verte, très ombragée, cette face du massif est remarquable par la diversité et la fraîcheur de sa végétation.

Il fait chaud, pratiquement 28/29° à l'ombre, mais ici au pied du massif, un petit vent d'est souffle et surtout il amène une légère couverture nuageuse qui coupe bien les rayons du soleil.

Ce sera donc une rando principalement à couvert des grands arbres, et dans un site remarquable, d'ailleurs ce sentier s'appelle le Sentier Merveilleux , ce n'est pas pour rien.


C'est le Docteur Poucel, chirurgien Marseillais, grand et précurseur défenseur de la nature qui l'a nommé ainsi dans les années 50.

Le départ de la rando va se faire sur le très connu parking des 3 chênes, à quelques centaines de mètres de l'Hostellerie du plan d'Aups.

carte [640x480]

Prendre immédiatement la piste DFCI qui file vers l'est et suivre scrupuleusement le balisage jaune, de nombreuses pistes forestières vont dans la même direction, les ignorer pour l'instant, une d'entres elles sera notre chemin de retour.

DSCN0815 [800x600 filigrane couleur aioli]

Pendant 5 kms la pente va être régulière et douce, nous allons passer de 684 m à 906 m très facilement.

DSCN0817 [800x600 filigrane couleur aioli]

La végétation est luxuriante et en ce plein été torride les fleurs sauvages sont toujours là, c'est exceptionnel, ailleurs dans les autres massifs ce ne sont plus que "baouco"  .

DSCN0818 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0821 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0823 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0829 - Copie [800x600 filigrane couleur aioli]

La face nord du massif, très humide, favorise le développement d'une végétation rare dans notre région.

 

DSCN0834 [800x600 filigrane couleur aioli]

Même des lianes ! serait on passé en forêt Guyanaise sans s'en apercevoir ?

 

Au point le plus haut de ce sentier qui se termine en piste DFCI, sur la droite, un grand hêtre pluricentenaire, maintenant complètement mort marque la bifurcation,

DSCN0841 [800x600 filigrane couleur aioli]

prendre à droite et à couvert, le sentier toujours balisé jaune qui serpente jusqu'au Pas  de l'Aï .

DSCN0840 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

tout en restant relativement facile, ce sentier s'élève nettement plus vite, et rapidement la vue se dégage.

DSCN0843 [800x600 filigrane couleur aioli]

En bas, le village de Nans les pins, derrière, le Régagnas et le mont Aurélien, tout au fond, le massif de la ste Victoire.

 

DSCN0846 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0848 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le baoù de st Cassien qui termine à l'est le massif de la ste baume.

 

DSCN0854 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0858 [800x600 filigrane couleur aioli]

Nous prendrons le pas de l'Aï, jusqu'au pas de Villecroze, pour "la vue" . Un aller-retour de quelques minutes, uniquement pour le plaisir.

DSCN0861 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0862 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0865 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Juste avant ce passage remarquable qu'est le Pas de l'Aï ( passage de l'âne, CQFD pourquoi j'aime bien cet endroit ! )  un sentier part à gauche ne pas tenir compte de la croix barrée, à partir d'ici plus de balisage mais sentier évident, en route pour le Paradis !

DSCN0866 [800x600 filigrane couleur aioli]

passage entre de beaux blocs rocheux,

DSCN0868 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0874 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

une petite grotte aménagée en abri...en cas de pluie ?

DSCN0876 [800x600 filigrane couleur aioli]

puis descente légère vers le superbe plateau du Paradis,

DSCN0879 [800x600 filigrane couleur aioli]

le sentier continue , passage d'une clôture symbolique et arrivée au pied de la croix du Paradis, le sentier est censé s'arrêter ici !

DSCN0881 [800x600 filigrane couleur aioli]

Petite escalade jusqu'à la croix pour admirer le paysage à 360° mais le vent d'est maintenant violent me recommande de ne pas insister.

DSCN0882 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0885 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Le pique nique se fera ici, mi ombre mi soleil et abrité des rafales de vent.

DSCN0889 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

D'un accord unanime nous tentons la descente par l'étroit goulet qui tombe à pic entre les deux roches,

DSCN0890 [800x600 filigrane couleur aioli]

un semblant de sentier y laisse sa trace, allons y en cas d'impossibilité il suffira de tout remonter !

Eboulis glissants, passages dans les arbustes,

DSCN0893 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0900 [800x600 filigrane couleur aioli]

la trace est peu visible mais bien présente, ( passage emprunté par les chasseurs ?) je suis confiant, nous allons déboucher sur la piste qui tout en bas, contourne de Baou de st Cassien.

DSCN0901 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0905 [800x600 filigrane couleur aioli]

Bingo ! après 25 mn de descente quasiment verticale et hors piste, nous trouvons un sentier qui file vers l'ouest, notre direction de retour, passage sous couvert des grands arbres, sol feuillus et souple, que du bonheur !

DSCN0906 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0911 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0913 [800x600 filigrane couleur aioli]

C'est parce qu'ils poussent après les pluies que les champignons sont en forme de parapluie  (oupsss !)

 

Nous rejoignons l'esplanande où règne le grand hêtre vu à l'aller, reprise du sentier merveilleux puis à la prochaine BDF, virage à droite à 90°

DSCN0914 [800x600 filigrane couleur aioli]

pour dégringoler dans un sentier rectiligne

DSCN0915 [800x600 filigrane couleur aioli]

qui rejoint la piste

DSCN0916 [800x600 filigrane couleur aioli]

qui va nous ramener à la maison forestière des Béguines,

DSCN0917 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Gesse ou pois à bouquet [800x600 filigrane couleur aioli]

que nous contournerons (propriété privée) pour arriver au parking où est garée la voiture.

DSCN0921 [800x600 filigrane couleur aioli]

Pour cette jolie rando il a fallu compter 3 h50 de marche ( dont une partie à très faible allure) un dénivelé cumulé positif d'environ 352 m pour environ 14 kms.


Mes-seances-12-07-2011--Altitude---Distance.jpg

 

Mes-seances-12-07-2011.jpg

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 12:00

Pour ce dimanche 12 juin, je n'ai pas envie de faire des kilomètres en bagnole pour aller balader en collines, alors ce sera juste derrière la maison, au départ du vallon de la Barasse , direction le mont Lantin et plus haut, le mont Carpiagne qui domine tout le sud-est Marseillais, puis direction la jolie et préservée source des eaux vives qui nous ramènera dans le vallon de la Barasse. Une boucle dans un décor de collines dévastées par les incendies à répétition, heureusement que la roche, ici, est très belle.


carte [800x600]

Ici ne pas s'attendre à de belles forets, même typiques de chez nous, non, aucun chêne, cèdre ou même de simples pins. La végétation la plus haute ne dépasse pas 1 mètre de haut, ici tout brûle tous les 20 ans et la dernière fois c'était pendant l'été 2009, un feu parti depuis le tant décrié camp militaire de Carpiagne. Pour ceux qui ont suivi cette actualité, rappelez vous, le grand incendie de Marseille, c'est ici, dans ces collines que le feu a fait le plus de ravages.


Le départ de la rando se fera depuis le bas du vallon de la Barasse, se garer au croisement des deux pistes, et prendre celle du bas qui va passer devant le stand de tir, en cette fin de semaine, les "pistoléros" se défoulent et le bruit est assourdissant.

DSCN0519 [800x600 filigrane couleur aioli]

Mais très vite, la topographie des lieux aidant, le silence de la colline reprend le dessus.

DSCN0520 [800x600 filigrane couleur aioli]

Une bonne âme a placé un abreuvoir pour chiens, sympa non ? Les promeneurs sont invités à y verser un peu d'eau en excès au retour de rando.

Juste passé le stand de tir, le vallon apparaît, boisé et superbement vert, témoin d'un passé où ici, les arbres existaient encore.

DSCN0526 [800x600 filigrane couleur aioli]

Juste avant le carrefour du vallon de Luinant, les vestiges d'une mine, la galerie est cachée dans les arbres, quel minerai était donc tiré d'ici ? La trémie bien visible permettait le chargement des charettes. 

 

A la sortie du bas vallon, nous prendrons à gauche, le vallon de Luinant, la piste large et pentue au départ passe entre de petites falaises sculptées par l'érosion.

DSCN0529 [800x600 filigrane couleur aioli]

Puis plus loin, la pente devient moins importante , le vallon s'élargit, le soleil cogne dur.

DSCN0532 [800x600 filigrane couleur aioli]

Au carrefour du sentier qui ramène dans le vallon des Escourtines, un puits et un figuier.....avec des figues.

 

DSCN0534 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0536 [800x600 filigrane couleur aioli]

Peu avant les ruines du jas Henri , la piste se sépare, prendre à gauche, le balisage va disparaître

DSCN0542 [800x600 filigrane couleur aioli]

vestiges de restanques, souvenir d'un temps où ici, c'était habité.

 

Lire à ce propos l'excellent roman de Jean Contrucci, "le guet apens de Piscatoris" un polar Marseillais qui se passe au 19ème siècle et dont l'intrigue se joue dans ces collines de l'est Marseillais !

 

cette piste n'existe pas sur la carte, elle  se termine très vite d'ailleurs pour se transformer en sentier parfois difficile à repérer,

DSCN0543 [800x600 filigrane couleur aioli]

de loin en loin un cairn le signale,

DSCN0549 [800x600 filigrane couleur aioli]

puis brutalement, il va grimper abruptement sur les parois ouest du mont Lantin,

DSCN0545 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0546 [800x600 filigrane couleur aioli]

rien ne sera épargné, sente escarpée, passage en éboulis vertigineux,

DSCN0553 [800x600 filigrane couleur aioli]

vent violent qui nous déstabilise, pas de balisage,

DSCN0548 [800x600 filigrane couleur aioli]

les cairns sont à repérer l'un après l'autre, autant dire que si l'on veut faire "péter un chrono" ce ne sera pas ici.

DSCN0558 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0560 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0562 [800x600 filigrane couleur aioli]

Sur la gauche nous apercevons les falaises en arrondi du mont Lantin, nous allons arriver sur les crêtes , le sommet du mont Lantin à notre gauche, le mont Carpiagne à droite, une crête ventée relie les deux c'est le col du Boucar, le point de  vue est magnifique d'une part sur la mer, de l'autre sur l'intérieur des terres, le Garlaban et le massif de la ste Baume en sont les limites.

 

Enfin , le cairn qui ponctue le sommet !

 

D'ici ,  vue sur les falaises de Soubeyranes et la baie de Cassis mais le vent est vraiment violent, insupportable même.

DSCN0570 [800x600 filigrane couleur aioli]

Bien à découvert le sentier monte au sommet du mont Carpiagne, nous sommes en limite du terrain militaire, des barbelés rouillés nous le signalent.

DSCN0571 [800x600 filigrane couleur aioli]

Au sommet le vent est quasiment intenable, il souffle à 60km/h en vallée mais ici avec l'effet de col les rafales dépassent les 100 km/h. Nous allons trouver un abri idéal, juste sous un petit tombant, face à la mer et très bien abrité du mistral.

DSCN0578 [800x600 filigrane couleur aioli]

La roche porte encore les traces roses du retardant utilisé par les Canadairs.

 

planier--800x600-filigrane-couleur-aioli-.jpgLa vue vers le large et tout au bout, le phare de Planier, aujourd'hui battu par les vents.

 

DSCN0587 [800x600 filigrane couleur aioli]

Notre abri, avec vue sur la mer !

DSCN0567 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le mont Puget et l'île de Riou

DSCN0589 [800x600 filigrane couleur aioli]

Un voisin.

DSCN0592 [800x600 filigrane couleur aioli]

et même le jardin fleuri.

 

Pour la poursuite du parcours nous passons à droite de la fameuse "muraille de Chine"

DSCN0584 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0585 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le sommet de la muraille de Chine et tout en bas, Marseille, sa rade et l'archipel du Frioul.

 

cette portion de massif  abritait , juste avant le grand incendie, des aigles de Bonelli, lesquels s'ils n'ont pas péris cramés, ont émigré bien loin, mais je ne suis pas optimiste à leur sujet.

DSCN0600 [800x600 filigrane couleur aioli]

En face de nous, tout en bas le col Sabatier, qui va nous permettre de retourner vers le fond du vallon de Luinant, au Baralui exactement et rejoindre la très jolie source des eaux vives. En face le Mont st Cyr, nous n'irons pas, nous avons notre compte de grimpette.

DSCN0602 [800x600 filigrane couleur aioli]

Cette partie du parcours est extrêmement minérale, la végétation n'est plus qu'un souvenir,

DSCN0604 [800x600 filigrane couleur aioli]

nous sommes à l'endroit où le grand incendie a été le plus virulent, juste au dessus du vallon de la Panouse.

DSCN0606 [800x600 filigrane couleur aioli]

pas d'arbres, pas beaucoup de végétation mais ce décor minéral est superbe, à aucun moment nous nous croyons dans un arrondissement de Marseille !

DSCN0608 [800x600 filigrane couleur aioli]

Au col Sabatier, la beauté des roches érodées ne remplace pas la végétation............ tristesse !

 

DSCN0609 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0612 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0613 [800x600 filigrane couleur aioli]

Retour vers le fond du vallon de Luinant , en bas, les ruines du jas Henri, c'est le col de Baralui.

 

Au col de Baralui, juste au dessus des ruines du jas Henri, reprise vers la gauche du sentier qui va nous emmener à la source des eaux vives,

DSCN0615 [800x600 filigrane couleur aioli]

Deux peupliers, deux ifs, un filet d'eau, c'est la source des eaux vives, là bas, une oasis dans un décor de caillasse.

 

je remercie encore les soldats du feu qui dans cet enfer de flammes ont réussi à sauver cette oasis . Le site a été préservé sur quelques dizaines de mètres carrés, ce n'est pas un hasard.

DSCN0617 [800x600 filigrane couleur aioli]

Retour par le très beau haut vallon de la Barasse,

DSCN0624 [800x600 filigrane couleur aioli]

le long du ruisseau qui parfois se perd sous terre et réapparaît un peu plus loin.

DSCN0627 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0625 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0628 [800x600 filigrane couleur aioli]

arrivé au carrefour du vallon de Luinant, nous reprenons le bas vallon de la Barasse  et retour au point de départ.

DSCN0633 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0631 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Pour cette petite balade dans les collines de l'est Marseillais, nous avons marché 4h12 mn plus les pauses,  pour 11,44 kms et un dénivelé cumulé de 615 m.

Mes-seances-11-06-2011--Altitude---Distance.jpg

 

Mes-seances-11-06-2011.jpg

Repost 0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 16:00

Lors de notre retour, à la fin du séjour dans le village des cabanes perchées voir ici, clic, nous avions décidé de faire une petite rando avant de rentrer à la maison.

Durée, longueur et dénivelé étaient des critères importants vu le peu de temps que nous avions pour ce petit plaisir supplémentaire.

A la limite de l'Ardèche et de la vallée du Rhône le village de St Laurent du Pape nous propose ce que nous cherchons.

Un château en ruine, moins de 500m de dénivelé cumulé et un circuit d'environ 10 kms.

A  l'entrée du village ( venant de l'ouest) sur le minuscule parking de Beaumazet une voie goudronnée monte dans la colline,  traverser le hameau de Bégouir , la suivre jusqu'à un embranchement, se garer, c'est le départ et le retour de cette rando en boucle.

carte [800x600]

Prendre le chemin de gauche et suivre les indications "Pierre Gourde",

DSCF1666 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1664 [800x600 filigrane couleur aioli]

Arrivé à proximité d'une propriété privée, prendre le sentier qui s'enfonce dans la végétation, la signalétique est présente, tout en restant discrète, parfait.

DSCF1667 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1670 [800x600 filigrane couleur aioli]

Un passage à gué ne pose en cette saison aucun problème puis le sentier grimpe longuement à flanc de versant

DSCF1671 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

  DSCF1679 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

carabe des bois [800x600 filigrane couleur aioli]

filant à toute vitesse, le joli carabe des bois

 

DSCF1681 [800x600 filigrane couleur aioli]

Cachées sous les feuilles, d'étonnantes fleurs.

 

DSCF1688 [800x600 filigrane couleur aioli]

puis passant une croupe à forte pente, arrive sur une zone herbeuse,

DSCF1695 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1691 [800x600 filigrane couleur aioli]

Les ruines du château apparaissent enfin, tout là haut.

DSCF1697 [800x600 filigrane couleur aioli]

des ruines d'habitations sont sur le coté, cette colline était bien habitée aux siècles passés.

Nous arrivons sur une piste puis sur un petit groupe d'habitations agricoles, nous sommes au lieu dit " la sablière".

La château est tout en haut de la colline, normal à cette époque il devait pouvoir voir  arriver l'ennemi de loin.

L'histoire dit que pour le prix d'une volaille, les serfs pouvaient venir s'y réfugier à l'abri en cas d'attaque. Le racket n'est pas une nouveauté de notre siècle.

DSCF1700 [800x600 filigrane couleur aioli]

Pas de balisage pour y aller, mais une piste qui grimpe, y passe juste en dessous, et arrivé à la rencontre du GR42 , prendre le sentier qui se dirige vers les ruines, ne pas trop s'en approcher, elles sont instables, et c'est propriété privée.

DSCF1706 [800x600 filigrane couleur aioli]

Nous pique niquerons ici, à l'abri du petit vent d'ouest qui nous rafraichit bien.

DSCF1702 [800x600 filigrane couleur aioli]

L'endroit est magique, tout juste si le silence est troublé par le bruit du vent et le vol de quelques gros oiseaux noirs dans le ciel.

DSCF1709 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1703 [800x600 filigrane couleur aioli]

la vue est "grand angle" sur la vallée de l'Eyrieux à droite, et la large vallée du Rhône au fond.

DSCF1708 [800x600 filigrane couleur aioli]

Imposant, le lambeau de facade qui reste encore debout semble fait de dentelle de pierre.

DSCF1707 [800x600 filigrane couleur aioli]

Il nous faut songer à rentrer, on est bien ici, dommage.

chardon [800x600 filigrane couleur aioli]

Descente par le sentier puis reprise du GR 42 qui par une piste en forte pente va nous ramener exactement où est garée la voiture.

DSCF1711 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1713 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1715 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCF1714 [800x600 filigrane couleur aioli]

A noter que le parcours de montée, plus à l'ouest est bien typique de la végétation que l'on trouve en Ardèche et que celle vue en descendant, est nettement plus typée "Provence", c'est flagrant.

Nous sommes vraiment à la limite de deux régions.

DSCF1718 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Cette balade nous a demandé 2h45 de marche, la descente étant ultra rapide, pour 9,39 kms et 503 m de dénivelé positif cumulé.

 

Mes-seances-27-05-2011--Altitude---Distance.jpg

 

Mes-seances-27-05-2011.jpg

 


Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques