Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 19:00

Une petite précision : la GIRELLE, le poisson !


Pas le surnom donné à une jolie fille de Marseille.
Désolé, pour vous Jolies Girelles* de la Belle de Mai ou d'ailleurs, mais aujourd'hui l'article est consacré aux amours étranges de ce charmant petit poisson.
* ne pas confondre girelle et cagole... c'est grave.

La girelle, Coris Julis, est une des espèces de poisson les plus pêchées et pourtant les plus abondantes.
Il faut dire que ce petit poisson de roche est pêché   par les pescadous amateurs pour entrer dans la réalisation d'une des meilleures soupes de poissons qui soit, la soupe de poisson de roches.


Attroupement de girelles mâles et femelles, Le jeu du plongeur débutant ( et plus ancien, aussi ! )
gratter du bout des doigts la surface de la roche et attendre quelques secondes. Les girelles vont arriver pour manger les minuscules débris dégagés.

C'est une espèce qui vit entre 0,5 et 15 m d'eau, sur les roches, donc totalement à l'abri des filets et radasses ( chaluts ) des professionnels.

La girelle ne se pêche pas la nuit, ces petits malins s'enfouissant dans le sable pour y dormir.

Ce labre se nourrit de gastéropodes, de petits crustacés, et petits oursins, une vraie nourriture noble qui va lui donner une chair de première classe.
Cette espèce si abondante et qualifiée à tort de commune, vit une vie amoureuse étonnante, et fort complexe.

Les plus petits spécimens, ( 6 à 12 cm ) à la livrée brun-rouge terne, sont généralement les femelles, mais aussi quelquefois des mâles...                        Femelle, probablement, ou petit mâle, je ne suis pas allé voir  !

Les plus gros, appelées girelles royales, aux couleurs brillantes sont les mâles , exclusivement.

Mais ce n'est pas aussi simple, la girelle étant ( comme d'autres poissons ) hermaphrodite protogyne, c'est à dire qu'elle change de sexe  en grandissant, les mâles "girelle royale" sont donc TOUS nés femelles,  vous suivez toujours, parce que ça va se compliquer!

Parmi les plus petits spécimens, certains sont des mâles et qui le resteront toute leur vie, ils ne grandiront même pas, mais arriveront quand même à être reproducteurs, filous les bougres !


La vie en comunauté :


Une girelle royale ( la femelle devenue  mâle macho , pur et dur ) a un territoire, et sur ce territoire un harem, composé de femelles et aussi sans le savoir, de petits mâles, appelés mâles "primaires" mais qui ne chercherons pas à dominer le harem.
Les girelles sont très agressives entres elles, les royales cherchant à piquer le harem des autres et les femelles cherchant dans leur propre communauté à être la femelle dominante.


La taille d'un poisson n'étant pas mon critère de choix principal , cette photo est une de mes préférées.
Photo prise pendant des paliers de décompression, au sud du phare de Planier dans 3 à 5 m d'eau.

Tout ce petit monde vit dans l' harmonie de la sélection naturelle, jusqu'à ce qu'un pêcheur arrive et jette une canne à l'eau avec un hameçon et une esque.

Là, le mâle dirigeant fond sur l'appât, le gobe et fini sa vie en soupe de poisson ou en friture.

Et le reste de la communauté ?
Dame nature a tout prévu, la plus forte des femelles devient le patron , et en 2 ou 3 semaines est devenue mâle avec les testicules qu'il faut, la taille et la couleur qu'il faut.
Une mutation ultra rapide.
Sauf si le pêcheur est resté sur place et a pêché un max de poiscaille, mais le processus continue ainsi de suite.
Tout pêcheur sait que la première girelle pêchée est souvent la plus grosse sur le site de pêche.


La reproduction :

Il n'y a pas d'accouplement chez ces individus ( z'ont pas de bol, mais ils le savent pas ! ) , mais pendant la période de reproduction , d'avril à août, les gros mâles font la cour aux femelles en leur tournant autour ( tiens ça vous rappelle quelque chose ! ) , en les frôlants, et en les incitants à venir dans les zones de peu d'eau, entre 1 et 2 mètres, entrent bièvement en contact et émettent leurs gamètes.
A ce moment les mâles primaires ( les petits , vous vous souvenez, faut suivre ! ) viennent participer aux ébats en lâchant leur sperme dans cette eau et ainsi arrivent à féconder des femelles sans y être invités, et reproduire leur espèce de mâles primaires ( mâle primaire, qui a dit "pléonasme" ?  je veux des noms.).

Contrairement à d'autres labres, la girelle ne construit pas de nid,les oeufs pondus sont pélagiques, leur développement s'effectuant en pleine eau et sont disséminés le long des côtes par les courants.

Dans les zones de faible pêche ou dans les réserves, les girelles royales atteignent des tailles respectables, autour de 25 cm et les femelles y sont aussi beaucoup plus grosses.


Il existe une autre variété de girelles, la girelle paon, Thalassoma pavo, que nous rencontrons en méditerranée du nord, alors que sa zone initiale était au sud de marenostrum.


Cette girelle paon est devenue depuis quelques années une habituée de nos eaux , probablement en partie à cause du réchauffement des eaux, mais aussi à cause du ballastage des gros bateaux qui engouffrent des tonnes d'eau dans leurs cales pour ne pas être à "lège" et qui rejettent ces eaux une fois à destination.

 

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 21:25

Ben oui, je cède encore une fois à la tentation de publier ou republier certaines photos, à défaut de pouvoir plonger et en ramener de nouvelles.

En cette fin d'année, peu ou pas de plongées sont prévues, pour diverses raisons. 

Ces photos sont dans le désordre, certaines ont déjà été publiées dans les articles consacrés à la plongée où elles ont été faites, d'autres sont inédites, mais je comble ce manque d'immersion en replongeant dans mes albums.

 

DSCN0552 [1600x1200]

 Ma calypso au mouillage dans la tiragne du large, pour une plongée à la "pierre à Daniel", face sud de Riou, mouillage sur 50 m environ, pour une plongée , disons.... profonde,  de 43 à 61 m.

 

Au début de l'année 2011, CALYPSO  un timonier Ocqueteau a été remplacé, par CORAIL NOIR, un Cap Camarat plus jeune, plus rapide , et juste un peu plus grand, mais surtout très adapté à la plongée et à la pêche.

Aprés dix ans de bons et loyaux services avec moi, Calypso a, je l'espère,  continué ses sorties en mer avec son nouveau propriétaire.

 

 

PXR mola mola

Rôdant autour de la pierre à Daniel, Mola Mola, le poisson lune vient voir de près quel est cet intrus qui lâche tant de bulles dans l'eau ! Je n'en reviens pas, il va encore s'approcher au point de venir quasiment au contact. Un instant magique comme il en arrive parfois sans qu'on s'y attende. Ce Mola mola, mesure environ 1,5m de long.

 

PXR DSCN0472

Une langouste méditerranéenne, qui a dit que la Med' est pauvre ?

 

DSCN6409 [1600x1200]

 En plein milieu de la rade, 3 épaves, la Drôme, le Miquelon et le tout petit mais superbe Ker Bihan, ici, nous sommes sur le Miquelon.

DSCN6419 [1600x1200]

Se méfier de la mauvaise visibilité et des traitres filets, langoureusement accrochés à la ferraille.

 

Peu de visi à cause d'une eau fortement chargée en particules, très peu de lumière au fond qui se situe vers 53m.

Coulé en 1917 et d'une longueur de 49m ce bateau est une des plus belles épaves de la rade sud.

DSCN6431 [1600x1200]

Véritable obstacle pour les filets des pêcheurs, l'épave en est emmaillotée.

 

PXR dauphins

Ciel gris, eau grise mais une petite colonie de dauphins va nous tenir compagnie en rentrant de plongée à Caramassagne, pointe Est de Riou.

Un moment rare si près des cotes.

 PXR Copie de DSCN0273Monstrueuse, posée sur le sable, à demi enfouie, la Baudroie attend sa proie, ses leurres déployés, gueule entr'ouverte, elle est prête.

Cette rencontre a certainement été, pour moi, une des plus belles dans "mes" eaux. Voir une baudroie n'est pas si fréquent, mais pouvoir la prendre en photo sous tous les angles sans qu'elle s'en aille, et à cette profondeur, c'est un moment unique.

PXR Copie de DSCN0274

 Très difficile à apercevoir dans cette eau turbide, elle est posée sur le sable, tout au bout de la pointe Caramassagne vers 45 m de fond.

PXR Copie de DSCN0278

Allez,  encore un sourire avant que je remonte à la surface et que je te foute la paix ! Merci pour avoir accepté de poser, certains te trouveront horrible, moi je te trouve superbe !

 

Bien que je m'interdise de toucher ou déranger la faune sous marine, la seule présence du plongeur perturbe l'animal dans son biotope, c'est fascinant mais il ne faut pas insister.

Quant aux imbéciles qui leurs donnent à manger, je préfère ne pas trop dire ce que j'en pense, je vais être grossier et me mettre en colère.

 

helicechaouen

 Bien vieille photo, prise avec mon vieux Nikonos II sans flash et sous la poupe du Chaouen à Planier en 1994 . A noter que cette épave récente, (1970) s'ensable un peu plus tous les jours en culant vers le large.

Aujourd'hui ce passge sous l'étambot est impossible, le sable arrivant bien au dessus du moyeu de l'hélice.

Le Chaouen qui s'est empalé sur les rochers de l'ilot du phare de Planier ce 21 fevrier 1970 mesure 85m de long, chargé d'agrumes, la cargaison va flotter dans toute la rade. Le souvenir de citrons et oranges dérivant au gré des flots est resté dans la mémoire des "vieux"  du bord de mer.

 

murene gros plan [1600x1200]

 Une jolie murène, pas du tout dangereuse, à condition de ne pas lui mettre les doigts à portée de ses dents. Myope elle va penser que c'est du "bon à bouffer" et en cas de morsure sa dentition fortement chargée risque d'entrainer de sévères infections.

 

DSCN9174 [1600x1200]

Gorgones multicolores sur le tombant de l'île Plane, vers 40 m de fond, tout près de la grotte à Pérès mais nettement plus bas.

  

DSCN9337 [1600x1200]

Un sar surpris en plein repas, il y a des restes autour de sa bouche !

Pierre de Cassis, au palier entre 3 et 5 m.

 

DSCN9335 [1600x1200]

Flabelines mauves dans le courant, limaces grosses comme mon pouce qui illuminent les fonds marins par leur couleur.

 

Des centaines d'autres photos sont en réserve,  à suivre...

Repost 0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 10:00

Sur la face nord de l'ile Plane ( Calsseraigne, en francais, mais vu que cette ile est plate, nous ici, on l'appelle "Plane", c'est nettement plus explicite)  se trouve un petit quai en béton.

Il y a déjà quelques années, un certain Pères… et non Perez comme on le voit trop souvent écrit,  directeur de la Station Marine d’Endoume et scientifique de renommée internationale avait entrepris d’élever des éponges. L'endroit choisi, une  grotte s'ouvrant par 25m de fond et débouchant à la surface par une étroite cheminée,  est devenu aujourd'hui une plongée renommée portant  son nom.

grotte-a-peres.jpg

 

La grotte est située juste sous le quai, mais moi, pour cette plongée je préfère mouiller l'ancre du bateau de l'autre coté de l'île, dans l'anse des arches de Plane et effectuer le parcours jusqu'à la grotte en suivant le tombant, ce qui permet :

d'avoir le mouillage relativement abrité. Attention toutefois de ne pas mouiller sur les posidonies, il suffit qu'un guetteur, à l'avant du bateau, repère les taches de sables et de jeter l'ancre à l'aplomb.

d'avoir un profil de plongée progressif en descente et un retour à faible profondeur

d'entrer dans la grotte en remontant la longue langue de sable parsemée de divers objets "oubliés" là par l'équipe de scientifiques.

de revenir au bateau en gardant le tombant "main droite" et de finir les éventuels paliers dans les jolies arches qui décorent l'anse.

 

Une plongée sympa pas trop profonde ( 43 m au sable) quelquefois riche en rencontres, sars, dentis, chapons et langoustes ne sont pas rares.

Ce matin là, une brume crasse recouvre les iles, ça devrait se lever.

DSCN5617 [640x480]

Mouillage de Corail Noir

panoramic [640x480]

puis descente au large du tombant, qu'il faut contourner par l'Est pour remonter vers la grotte.

DSCN5626 [640x480]

 

DSCN5624 [640x480]

chapon aux aguets

chapon [640x480]

 

DSCN5620 [640x480]

L'eau est assez claire, mais il y a peu de lumière à cause de la petite brume qui masque la lumière du soleil.

DSCN5630 [640x480]

Dans la grotte, gisant sur le sable, beaucoup trop de corail cassé, une langouste morte coupée en deux, une autre dans son trou vivante mais privée de ses antennes, tout indique que des apprentis braconniers sont passés par là .

Il ne suffit pas de vouloir braconner, il faut AUSSI savoir le faire, bande de s........ !

DSCN5637 [640x480]

 

DSCN5632 [640x480]

 

DSCN5638 [640x480]

banc de sars "dans nos bulles"

DSCN5640 [640x480]

je joue à "cache cache" avec une castagnole dans son trou

DSCN5644 [640x480]

non pas un OVNI mais un poulpe apeuré

DSCN5648 [640x480]

qui va essayer de faire "le méchant"...j'ai même pas peur ! 

DSCN5639 [640x480]

Saupes broutant leurs algues favorites

DSCN5628 [640x480]

encore un chapon

Retour tranquille vers les arches, souvent vides de vie sous marine mais offrant des jeux de lumière que l'APN restitue difficilement.

DSCN5652 [640x480]

 

DSCN5654 [640x480]

 

DSCN5661 [640x480]

 

DSCN5663 [640x480]

poulpe se faisant "picorer" la tête par une castagnole... ne te laisse pas faire mon gars !

DSCN5667 [640x480]

C'est fini, il faut remonter. Une plonge tranquille comme on aime bien en faire quand la forme des "vieux" est moyenne ! 

 

plongee26-copie-2.gif

Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 10:00

   Voilà un site de plongée, légèrement enlargué au sud de l'île de Riou qui, il y a encore peu de temps était "inconnu" du grand public de la plongée sous marine, difficile d'en trouver le point exact car trop près de la falaise pour en tirer des amers fiables, la prolifération des GPS a mis fin à cet état de choses. Seules les conditions  de plongée limitent l'accès à ce site à préserver.

Nous connaissons cette plongée depuis plus de 15 ans, il faut s'attendre à une plongée dans le bleu, profonde et pour peu qu'on aille faire un tour jusqu'au bout de la pierre coté sud-ouest, on va passer la barre des 60m et par là même se taper des paliers interminables et ennuyeux, pendu à la corde du bateau car il est impensable pour un plongeur sensé de sortir en pleine eau, nous sommes sur le passage de toutes sortes de bateaux et en cette saison, tout particulièrement sur celui des "nègues chiens" , il faudra sortir très près du bateau, ou alors en faisant la traversée par le fond pour atterrir le long de la falaise de Riou.

 

DSCN5583 [640x480]

  Aujourd'hui samedi 28 juillet, malgré une houle puissante quoique de peu d'amplitude, c'est le temps idéal pour plonger là, pas de vent, eau à 21°C (à peine, pour une fin juillet) en surface et surtout d'une limpidité extraordinaire.

Suivez nous, on vous emmène pour une "profonde" aux alentours de 60 m !

Mes potes sont pressés d'y aller, ils tombent au fond comme des pierres.

Descente dans le Grand Bleu, mettons à profit cette longue descente pour peaufiner les réglages de l'équipement, serrage des sangles de la stab, re positionnement des différents appareillages, détendeur de secours, phare, APN  et manomètre à portée de main, etc.

DSCN5584 [640x480]

  Repositionnement de l'ancre pour la retrouver facilement, elle est sur le sable dans une anse (comme d'hab ! pas sur la roche garnie de gorgones ) vers 45 m de fond, il faudra repartir sans l'enraguer sur les roches alentours, cette précaution préalable est prioritaire.

La langue rocheuse qui descend tranquilou vers le sable à plus de 60m est creusée de trous où "normalement" la vie abonde.

Aujourd'hui ce sera, rencontre avec une belle murène, posée sur le sable, dans un trou, elle nous sort les dents mais n'est pas foncièrement dangereuse, à moins de vouloir lui caresser le museau ! En principe, elle n'aime pas ça, mais alors pas du tout . 

DSCN5585 [640x480]

  Lentement je tourne autour et m'approche.

DSCN5586 [640x480]

 

DSCN5587 [640x480]

Belle gueule de murène, comme j'aime les voir. Profondeur environ 53m.

Plus bas encore ce sont les commères langoustes qui nous attendent

DSCN5590 [640x480]

  de belle taille elles agitent leurs antennes pour nous "sentir".

DSCN5594 [640x480]

  Vision vers le haut, un banc de jeunes poissons dans le bleu , nous sommes à 58 m de profondeur, l'eau est si claire que la lumière arrive encore ici, phénomène rare. Hélas malgré notre "souhait" nous ne verrons pas arriver de poisson lune .

DSCN5595 [640x480]

  Il faut remonter bien sûr, l'ordi de plongée commence à nous compter des paliers qui feraient frémir certains moniteurs de plongée.

Un coup d'oeil au mano, pas de problème, il y a encore de l'air en abondance.

Rencontre rapide avec une autre murène, je prends la photo en passant (d'où le léger flou de "filé")

DSCN5597 [640x480]

Premier petit arrêt de la remontée à 16m pour la sécurité, puis arrivent les vrais paliers de décompression à 9m, puis de longues minutes à 6 m et trés longue attente à 3m.

Mes potes sont autour de la corde du mouillage, moi je suis sur la corde du pendeur de l'équipement de sécurité et tout derrière eux je vois une belle tâche blanche s'avancer au gré du léger courant, est ce un sac plastique qui dérive ou...?

DSCN5601 [640x480]

  Ouiiiiiiiiiiii c'en est une ! Une superbe méduse bleue, pratiquement 30 cm de diamètre accompagnée de sa cohorte de petits poissons.

DSCN5606 [640x480]

  Rhizostoma pulmo, superbe avec ses huit bras

C'est une grande méduse bleutée, dont l'ombrelle peut mesurer jusqu'à un mètre. Elle possède quatre bras qui se divisent en huit bras soudés au niveau du manubrium. Elle ne possède pas de tentacules autour de l'ombrelle.

Les gonades sont bleues chez les mâles, brunes chez les femelles.

Des petits poissons, comme des boops, des seriolas et des trachurus, s'abritent sous son ombrelle ou entre ses bras. Les extrémités de ses huit bras abritent des algues symbiotiques : les zooxanthelles, qui en échange de logement et de luminosité produisent de la nourriture dont les excédents non utilisés sont consommés par la méduse. 

C'est une espèce peu urticante.

Une variété de Rhizostoma pulmo, Rhizostoma octopus, habite l'Atlantique. Elle est assez semblable à son homologue Méditerranéenne, bien qu'à la différence de cette dernière, elle possède une couleur jaunâtre, elle est plus petite, et possède un nombre inférieure de franges. Elle est parfois considérée, avec Rhizostoma pulmo, comme une seule et même espèce.

DSCN5608 [640x480]

  Sous le charme, je me laisse dériver un moment avec elle, les coups de flashes crépitent. Profondeur 5m environ.

DSCN5609 [640x480]

  par en dessous pour profiter de la lumière qui la traverse.

DSCN5611 [640x480]

  Nos routes se croisent, alors, adieu la belle, vogue encore longtemps tu es magnifique.

DSCN5612 [640x480]

 

Ce qu'en dit le wiki :

Les méduses sont apparues sur Terre il y a environ 650 millions d'années pendant l'Édiacarien, bien avant les dinosaures, et figurent probablement parmi les premiers métazoaires.

Les méduses font partie du compartiment planctonique. Elles passent toute leur vie en pleine eau. Elles sont composées de 97 % d'eau et de 3 % de matières sèches. Les mouvements des méduses sont lents ; elles sont entrainées par les courants marins. Presque toutes les méduses sont marines, seules de rares espèces vivent en eau douce, (env. 1 %). Une méduse est formée d'une calotte appelée ombrelle et d'un axe vertical (manubrium), fixé au centre de la face inférieure. Au bord de l'ombrelle sont attachés des filaments. La contraction des fibres musculaires de l'ombrelle propulse la méduse par bonds.

Les mers arctiques abritent des méduses de 2 m de diamètre dont les filaments peuvent atteindre quarante mètres de longueur. Certaines méduses pourraient même atteindre trois mètres de diamètre, avec des filaments de dix-huit mètres (c'est le cas pour la méduse Cyanea capillata).

Les méduses se reproduisent lors de leur mort (eh bè ! ) . En effet, lorsqu'une méduse est tuée elle libère ses spermatozoïdes (si c'est un mâle) et ceux-ci se dispersent dans l'océan après avoir rencontré leur équivalent femelle. Les polypes tapissent alors le fond de l'océan. Ces polypes se développent différemment en fonction de l'espèce. Certains ne peuvent se développer qu'après un demi siècle. Plus généralement, il faut qu'un changement important intervienne (ex: changement de température, d'oxygène, coup de tonnerre) pour leur permettre de libérer les méduses ainsi formées.

 

plongee6.gif

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 12:00

   Ce samedi matin 7 juillet la mer est d'un calme absolu, c'est bonasse, de plus il fait soleil et chaud , nous décidons d'aller plonger sur un site assez éloigné,  au Sud-Ouest du phare de Planier.

planierpanoramique

C'est une plongée que nous connaissons depuis longtemps, elle a été gardée relativement confidentielle pendant de nombreuses années mais maintenant avec la prolifération des GPS elle est connue de tous les clubs de la région.

Il s'agit de trois pierres alignées sensiblement Est-Ouest sur un fond de sable d'environ 45/50m selon les endroits, la plus grande pierre est percée d'une très belle arche couverte de gorgones, et il y a peu encore, elles y étaient magnifiques.


C'est une plongée en pleine eau, "dans le bleu" qui demande un bon niveau 3 de plongée au minimum. Je pense que certains moniteurs de clubs y emmènent des niveaux 2 ce qui est assez inconscient de leur part même si pas complètement interdit selon le profil de la plongée réalisée et encadrée.

La plongée profonde, dans le bleu, demande au plongeur, une certaine assurance en matière de gestion de sa stabilisation, de sa réserve d'air et de son palmage, et ce que j'ai vu ce matin me fait écrire ces lignes, il était évident que certains plongeurs n'avaient pas les compétences requises pour plonger sur ce site, mais les lois du commerce... sont, hélas,  souvent les plus fortes.


On l'aura compris, il y avait du monde ce matin sur ce site, heureusement que la profondeur limite grandement le temps passé en plongée et de ce fait, "ça tourne" !

Mouillage de Corail Noir grâce au GPS ET  au sondeur pour poser l'ancre pile poil là où il faut, sur le sable pour ne rien détruire sur la roche mais pas trop loin de la plus grande pierre, pour ne pas avoir à trop chercher si la visi était mauvaise.

DSCN5508 [640x480]

Aujourd'hui nous aurons un ami à bord, non plongeur il assurera une forme de surveillance de surface.

L'eau est à bonne température, pas aussi fraîche que ces jours derniers, et c'est direct la descente le long de la corde pour se retrouver à l'ancre afin d'assurer le mouillage. Elle est idéalement placée, posée sur le sable bien  devant l'arche, je vais juste la reculer un peu pour éviter le raclement de la chaîne sur la roche.

DSCN4154 [640x480]

Beaucoup de plongeurs, donc faune sous marine apeurée et presque invisible, ce n'est pas encore un endroit où le poisson est habitué aux plongeurs.

DSCN5510 [640x480]

Les gorgones sont "moyennement"  belles, dommage.

L'eau est merveilleusement limpide au fond, la visibilité est grande.

DSCN5516 [640x480]

Un chapon impassible, il se croit à l'abri des regards grâce à son mimétisme, mais avec la lumière artificielle, il est comme une tâche rouge au fond de l'eau !

chapon [640x480]

 

anémone [640x480]

 

DSCN5517 [640x480]

Un beau "ventre" d'amphore, en cherchant un peu il y en a beaucoup par ici, mais chercher, c'est du temps et du temps à cette profondeur, on en a pas.

DSCN5512 [640x480]

 

DSCN5523 [640x480]

Mostelle, autant peureuse que curieuse, elle sort de son trou, regarde les plongeurs et rentre vite se cacher.

DSCN5511 [640x480]

Allez les amis, il faut remonter, hélas...on est si bien ici !

 

A cette profondeur, on ne reste pas longtemps, l'ordi  de plongée Aladin affiche très vite des paliers considérables et il faut déjà penser à la très lente remontée et aux très longs paliers, 9m, puis 6m, et enfin une vingtaine de minutes à 3m. Heureusement la température clémente de l'eau ne rend pas cette attente trop pénible.

requinOK

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 14:00

   Pour ceux qui ne connaissent pas, ce nom de grotte de la télévision doit sembler bizarre, mais je rassure tout de suite, non, les grottes sous marines au sud de l'île de Riou ne sont ni câblées Canal, ni connectées à la TNT, enfin pas encore...

Cette grotte a été nommée ainsi par les plongeurs en comparaison avec la lueur bleutée de la "petite lucarne" du temps des tubes cathodiques.

Cette grotte, je dirais plutôt un tunnel aux multiples sorties, quand on le prend par le bas en remontant du fond, laisse apparaitre une magnifique lumière bleue d'autant que  la sortie principale, quasiment rectangulaire et orientée à l'est donne vraiment l'impression d'une télé allumée sans programme. Mais, bon d'accord, c'est AVEC de l'imagination++ !

 

Ce dimanche, reprise des plongées quasiment normales, je suis seul avec Patrick et nous ne voulons pas aller trop profond, nous nous contenterons d'un " petit 48m " au pied du tombant sud .

plongeur photo anim

Mouillage dans la petite anse protégée du Mistralou, mise à l'eau de la bouteille de sécurité à 6 m de profondeur, le vent souffle à 30/40km/h, ça devrait tenir sans problèmes, mais par précaution, comme toujours nous allons directement à l'ancre, assurer le mouillage, je n'ai pas trop envie de retrouver Corail Noir jeté sur les rochers tout proches, avec les gabians moqueurs !

DSCN5446 [640x480]

L'eau n'est pas aussi chaude que prévu, un tout petit 16° en surface et tout juste 14° au fond, il faut dire que nous sommes en pleine mer, pas sur les plages de la pointe rouge où l'eau est parait-il à 22° et déjà bien parfumée aux huiles solaires !

DSCN5448 [640x480]

ballet d'Anthias

Une assez bonne visi nous attend passé la profondeur de 10m, et tout de suite nous filons vers le fond, juste au pied du tombant, à 48 m, que nous allons longer un petit peu, le bleu est prédominant à cette profondeur.

C'est au pied de ce tombant puis au pied de celui situé plus haut vers 25/27m que la vie sous marine est la plus intense , d'ailleurs très vite nous nous trouvons devant un HLM à langoustes, il y en a partout, et pas des petites !

Vous voulez de la langouste ? en voilà de la belle, et de méditerranée !

DSCN5450 [640x480]

 

DSCN5452 [640x480]

 

DSCN5453 [640x480]

Les antennes s'agitent, certaines effrayées par mon approche "au plus près" filent se réfugier dans un autre trou en émettant ce claquement caractéristique à leur fuite.

DSCN5455 [640x480]

 

DSCN5456 [640x480]

Mes intentions sont pacifistes même si au fond de moi je verrais bien une  langouste mayo dans mon assiette !

DSCN5457 [640x480]

Pas trop de vie malgré tout, une petite murène, un bébé timide, montre le bout de son museau et se renfonce au fond de son trou, dès l'éclair du flash.

DSCN5470--640x480-.JPG

 

 

DSCN5461 [640x480]

Oupss, désolé il semble que je dérange Mr Poulpe en train de faire calin-calin avec Mme !

DSCN5465 [640x480]

Mes amis les poulpes, pour moi certainement les plus belles et les plus intelligentes créatures sous marines, non je ne rigole pas, j'adore ces animaux. Je passerais des heures à les observer.

DSCN5466 [640x480]

encore un autre, tranquille, sur le pas de sa porte ! Qu'on ne me dise pas qu'il est moche, il est beau comme tout ce qui est parfaitement adapté à son cadre de vie et de surcroit, lui, il le sait.

DSCN5473 [640x480]

En remontant nous croisons un autre groupe de plongeurs, ils sont nombreux et avec certainement pas mal de débutants,  leur palmage remue beaucoup de particules, dommage, la vision dans la grotte ne sera pas totalement nette.

DSCN5471 [640x480]

Au pied du tombant du haut, la nacre ( Pinna Nobilis ) que je connais depuis quelques années n'a visiblement pas survécu au palmage violent de plongeurs excités ou en début de panique, l'endroit est sous plafond, pas facile de s'y stabiliser.

DSCN5475 [640x480]

la sortie vers le sud, moins fréquentée par les plongeurs, les poissons sont au spectacle !

DSCN5477 [640x480]

Les paliers de décompression seront faits bien à l'abri dans l'anse, à 6 puis à 3 m, respectivement.

Les bulles d'air lâchées par les plongeurs, filtrent à travers la paroi rocheuse du plafond de la grotte.

DSCN5486 [640x480]

Tranquilles, les paliers !

DSCN5480 [640x480]

Remontée sur le bateau, le vent à gagné en force, la houle fait tirer sur la corde du mouillage, un thé chaud pour se réhydrater et on ne tardera pas.

 

Une plongée assez sympa, juste pour reprendre goût aux belles profondeurs et au bleu foncé des fonds marins.

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 19:00

   Il y a plusieurs semaines que nous n'avions pas mis la tête sous l'eau, diverses raisons en sont la cause, mais en ce dimanche de fin mai, nous sommes décidés à y aller !

Nous ne sommes que deux plongeurs, Jluc et moi..Jluc, Mthé nous accompagne mais reste sur le bateau et va réaliser le reportage photo.

Comme, par prudence, nous voulons nous limiter à une toute petite plongée et que j'avais envie de voir les fonds de la calanque de l'Escu après l'avoir vue plusieurs fois de terre et en rando, c'est l'occasion d'y aller.

Ce sera pile ou face, vu que personne ne va jamais plonger là bas, il n'y a aucun historique sur cette plongée.

Soit c'est superbe comme ce qui dépasse du niveau de l'eau, soit c'est désertique...

Ce reportage sur la plongée ne vous montrera pas de photos sous marines, l'APN sous marin étant resté à la maison, mais seulement la mise à l'eau et la sortie de bain des deux "grenouilles" inséparables engoncées dans leur vêtement de plongée semi étanche ! .

 

C'est parti, Corail Noir est mouillé dans la calanque, au pied de la superbe falaise et juste en face du renfoncement où se trouve la citerne d'eau douce, voir la rando ici, clic, pour les explications sur cette citerne.

calanque-de-l-escu 0790 [640x480]

Nous commençons à nous préparer, il fait un temps superbe, mer d'huile et soleil de plomb.

 

Petit lexique très simplifié à l'usage du néophyte :

 

Bloc : bouteille de plongée gonflée à l'air comprimé, environ 230 bars de pression initiale

Stab : gilet gonflable permettant une excellente stabilisation du plongeur à toutes les profondeurs.

Détendeur : appareil respiratoire permettant de ramener la haute pression de l'air contenu dans le bloc à une valeur équivalente à la pression atmosphérique et utilisable, quelle que soit la profondeur.

Ordi de plongée : sorte de montre mais équipée d'un calculateur gérant les paramètres de plongée, profondeur, temps, durée, paliers, température etc...

Combi : vêtement de plongée décliné en trois familles, étanche, semi étanche, humide. Dans notre cas, c'est du semi étanche en 7mm d'épaisseur.

Mano : manomètre permettant de connaître à chaque instant la pression d'air restant dans le bloc.

 

Reportage : Plongée à l'Escu ou ...J.Luc et J.Luc sont dans un bateau !


canoeanim.gif

calanque-de-l-escu 0741 [640x480]

Nous équipons les blocs de leur stab, des détendeurs, du phare et on jette par dessus bord, nous finirons de nous équiper dans l'eau, c'est nettement plus facile et confortable.

calanque-de-l-escu 0742 [640x480]

Pour finir d'enfiler la combi de plongée chacun a sa méthode,

pour moi, la bouteille d'eau savonneuse pour faire glisser...

calanque-de-l-escu 0748 [640x480]

et pour lui, le devenu rare, sac plastique, une espèce en voie de disparition qui va bien manquer aux plongeurs !

calanque-de-l-escu 0750 [640x480]

dans les deux cas, c'est grimace assurée

calanque-de-l-escu 0751 [640x480]

"faut être maso pour enfiler un truc pareil quand il fait 25°C sans vent !"

calanque-de-l-escu 0754 [640x480]

oupsss...mais où il a la tête ? J Luc, réponds moi !

calanque-de-l-escu 0755 [640x480]

Nooon ,ce n'est pas Jonathan livingstone le goéland au décollage, mais séance de fermeture mutuelle de la combi !

calanque-de-l-escu 0759 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0763 [640x480]

Ne rien oublier, l'ordi de plongée, les palmes, la cagoule, le masque...

calanque-de-l-escu 0765 [640x480]

penser à un peu cracher dans le masque pour chasser la buée

calanque-de-l-escu 0772 [640x480]

et puis hop, sourire...enfin à l'eau !

calanque-de-l-escu 0767 [640x480]

en arrière comme dans les films...( saut arrière exécuté seulement pour la photo, vu notre façon de s'équiper, le saut arrière est une absurdité).

calanque-de-l-escu 0768 [640x480]

ou en avant, calmement et en ayant un oeil sur ce qui se passe en dessous, comme il se doit.

calanque-de-l-escu 0774 [640x480]

que du bonheur ...

calanque-de-l-escu 0770 [640x480]

capelage: l'ensemble stab, bloc, détendeurs principal et secours, manomètre, phare il faut savoir où se trouve chaque élément, sans avoir à chercher.

calanque-de-l-escu 0780 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0781 [640x480]

Allez ...c'est prêt, on y va, rdv à la corde du mouillage  et descente.

calanque-de-l-escu 0784 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0786 [640x480]

l'eau très claire permet de voir les plongeurs descendre

calanque-de-l-escu 0798 [640x480]

Les fonds sous marins dans cette calanque sont faits de gros blocs rocheux empilés, ce qui devrait théoriquement, abriter une belle vie sous marine mais la faible profondeur, moins de 10 m ne permet pas la présence de poissons de belle taille, il faudrait compter au moins le double, dommage.

En allant plus au large, le fond descend lentement mais là, plus de blocs rocheux, le plancher sous marin est constitué de petits cailloux, comme du gravier et c'est désertique.

Nous resterons tout de même 45minutes sous l'eau, explorant chaque recoin, chaque faille, la clarté de l'eau a un effet pervers, les quelques poissons intéressants nous voyant arriver de très loin, surtout nos ombres.

 

Je rappelle au passage que dans tous les cas, il s'agit de plongée d'exploration pour admirer les fonds marins, équipés de bouteilles d'air comprimé le plongeur n'a pas le droit de pêcher/chasser  le poisson ou tout autre chose.

 

Fin de plongée, la faible profondeur atteinte, 18m, ne nous impose aucun palier, mais par précaution, nous ferons une petite halte de quelques minutes sous le bateau, à 3 m , accrochés à la corde du mouillage.

calanque-de-l-escu 0800 [640x480]

Réapparition...

calanque-de-l-escu 0803 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0807 [640x480]

échange des premières impressions

calanque-de-l-escu 0811 [640x480]

décapelage dans l'eau, opération inverse de la mise à l'eau

calanque-de-l-escu 0813 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0815 [640x480]

remontée à bord

calanque-de-l-escu 0820 [640x480]

ouverture de la "boîte"

calanque-de-l-escu 0826 [640x480]

ouf ! de l'air frais, pas de la "conserve" comme celui respiré dans les blocs !

calanque-de-l-escu 0827 [640x480]

gros comment ?...au moins comme ça !

calanque-de-l-escu 0828 [640x480]

maintenant il faut remonter l'équipement à bord et tout ranger

calanque-de-l-escu 0838 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0842 [640x480]

la photographe décide d'aller prendre un bain

calanque-de-l-escu 0846 [640x480]

séance café/brioche au pied de ses superbes falaises, un instant qui n'a pas de prix.

calanque-de-l-escu 0858 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0859 [640x480]

Nous repartons, mais en faisant un petit tour pour admirer les calanques,

l'Escu

calanque-de-l-escu 0850 [640x480]

Melette et ses gabians

Panorama 5 [640x480]

 

calanque-de-l-escu 0863 [640x480]

Nous repartons vers le port de plaisance de la pointe rouge en longeant la côte

le cirque des Walkyries

calanque-de-l-escu 0881 [640x480]

la peu connue, anse de la Piade

calanque-de-l-escu 0889 [640x480]

Podestat

calanque-de-l-escu 0893 [640x480]

la petite calanque des Queyrons

calanque-de-l-escu 0904 [640x480]

Il y a affluence à Marseilleveyre

calanque-de-l-escu 0913 [640x480]

Puis tout là haut, l'ancien sémaphore et le sentier des Douaniers GR98 en bordure de la côte

calanque-de-l-escu 0927 [640x480]

le cap des Croisettes dans la baie des singes

calanque-de-l-escu 0945 [640x480]

l'île Maîre

Panorama 1 [640x480]

puis nous laissons Tiboulen de Maïre ( appelée aussi la Tortue, vu sous cet angle on comprend mieux) sur babord pour virer dans la direction de la Pointe Rouge

calanque-de-l-escu 0953 [640x480]

en vue du port nous croisons la navette maritime

calanque-de-l-escu 0973 [640x480]

Enfin nous arrivons à l'endroit le plus délicat, le lieu d'amarrage de Corail Noir, juste entre la plage et la digue

calanque-de-l-escu 0982 [640x480]

vigilance, il faut "jongler" entre les planches à voile, les dériveurs et les baigneurs imprudents sortis nager dans le chenal, et bien sûr les Zod's de l'école de voile totalement imperméables aux règles de navigation de base.

calanque-de-l-escu 0987 [640x480]

s'enquiller entre les bateaux à l'amarre

calanque-de-l-escu 0994 [640x480]

attacher le bateau

calanque-de-l-escu 1000 [640x480]

montrer que même une "toute petite plongée" nous donne le sourire

calanque-de-l-escu 1007 [640x480]

et ramener le matériel vers les voitures, ça c'est moins rigolo 

calanque-de-l-escu 1034 [640x480]

Fin de l'épisode.

 

Maintenant il faut encore penser à rincer tout le matériel, y compris le bonhomme !

plongeur baignoire anim

Repost 0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 20:00

Il fait beau en ce début octobre, un temps superbe, étonnant même. Un copain Martiniquais étant venu nous rendre visite à Marseille, nous décidons d'aller se faire une petite plongée pour lui montrer que , après tout, la Med' c'est pas si mal que ça !

La Med' n'a pas le renom de la mer des Caraïbes mais les fonds sont superbes , la faune luxuriante et l'eau ( est quelquefois ) d'un bleu.....azur.


Ce jour là c'est bonasse, bonasse pourrie même, ce qui en langage plus clair signifie.... "tempête de beau temps"  !


Pas un souffle d'air, pas la moindre vaguelette pour friser la surface de l'eau, avec mon pote on se dit que "le Martiniquais" on va lui en foutre plein la vue !

les3imperiaux [640x480]

Riou et ses rochers légèrement enlargués..... les Impériaux.

 

Corail noir est  vite appareillé, direction les îles, après une petite hésitation, l'ami en question ne plongeant pas régulièrement, nous allons nous contenter d'un site sympa, peu profond mais qui est un véritable aquarium....d'ordinaire.

Au large et au sud de Riou, 3 rochers sortent de l'eau, ce sont les 3 impériaux, notre choix va se porter sur celui du milieu, qui bien nommé s'appelle, devinez ....l'impérial du milieu !

Mouillage du bateau, mise à l'eau de la bouteille de sécurité dite "le biberon", équipement des bonshommes et hop, à la flotte !

DSCN1649 [640x480]

Aussi calme que l'eau d'une baignoire.

 

M.... ! dès que la tête passe sous la surface de  l'eau,....surprise aucune visi, des particules en suspension comme ce n' est pas possible, pour le bleu azur, on repassera !

DSCN1656 [640x480]

 

DSCN1651 [640x480]

Le raguage de la chaine soulève des particules qui font le bonheur des girelles.

 

Une plongée merdique, peu de vie visible, du courant qui se lève, des particules en suspension de plus en plus importantes, la météo annonce mauvais temps pour demain mais la mer anticipe, c'est bien connu  !

 

L'ami sera certainement déçu, il est poli alors il dit que non, que c'était bien ...etc etc.... mais nous on le sait, c'est une plongée.......... de MERDE !

DSCN1654 [640x480]

Bon , d'accord, on verra une belle murène,

DSCN1664 [640x480]

quelques gorgones,

DSCN1667 [640x480]

des bancs de bogues et de castagnoles,

DSCN1660 [640x480]

 

DSCN1662 [640x480]

  même, oh surprise fugitive,  un thon qui nous apercevant va filer à la vitesse de l'éclair vers d'autres proies .

 

Alors, pour rattraper le coup nous irons déjeuner dans un petit resto sympa, bien planqué dans une calanque dont l'accès ne se fait qu'à pied par le sentier des Douaniers, ou en bateau, rustique certes,  mais manger entre potes, sur la terrasse de la paillote, avec vue sur les îles et le bateau semi échoué sur la plage, ça n'a pas de prix !

imperial-du-milieu-septembre-2011 0305 [640x480]

En plein mois d'octobre, avec 30° au soleil, ça......  même en Martinique ça n'existe plus !

DSCF1561 [640x480]

Vue d'ensemble de la calanque de Marseilleveyre, photo prise lors d'une précédente rando depuis le sentiers des Douaniers.

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 22:30

Ce samedi un temps superbe en mer, c'est bonasse sur la rade de Marseille.

Tous les sites de plongée sont occupés, il n'y a plus d'arrière saison en plongée, la fréquentation est à son maximum.

Fuyant les sites trop fréquentés nous allons aller vers le grand Congloué, face sud-est, au pied du tombant, une plongée d'une exceptionnelle beauté quand la météo s'y prête et que l'eau est cristalline, on ne va pas demander en plus, d'avoir la Med' à la température de la mer des Caraïbes !

Aujourd'hui les conditions sont réunies, ici la fréquentation reste limitée, profondeur entre 41 et 62 m, ça freine certaines ardeurs et les " charters à plongeurs ".

Mouillage de Corail Noir juste à l'aplomd du début du couloir, sur plus de 40 m de fond et on s'équipe tranquillement.

Descente dans le bleu pour assurer le mouillage et surtout prévoir une remontée de l'ancre sans que celle ci joue à la charrue sur le fond de la mer. Juste un peu de bon sens et de l'organisation, qualités inhérentes à tout plongeur qui se dit autonome.

 

carte archipel

 

couloirgorgones

Ce fameux couloir aux gorgones est une curiosité naturelle, imaginons un tombant rocheux qui file de 40 vers largement plus de 60 m de fond en pente douce, mais,  en plein milieu une entaille, profonde 5 ou 6 m, large de moins de 2 et longue d'une vingtaine.

DSCN1515 [640x480]

Les parois de cette entaille, de ce coup d'épée dans la roche sont recouvertes de magnifiques gorgones qui oscillent au gré du courant.

DSCN1516 [640x480]

 

DSCN1519 [640x480]

En plus de la difficulté non négligeable d'une plongée à plus de 40 m dans le bleu, il faut que le plongeur évite d'un malheureux coup de palme de casser ces merveilles et si en plus, rasant le sable pour y passer en dessous il " n'enfume" pas ses coéquipiers en soulevant un brouillard de particules, alors là c'est tout bon.

DSCN1524 [640x480]

Nous prendrons le couloir dans le sens moins profond vers plus profond, c'est un choix qui peut être contesté mais qui permet ensuite de remonter de très bas le long du superbe tombant de Congloué.

corail [640x480]

 

DSCN1527 [640x480]

Mme langouste vient aux nouvelles !

DSCN1525 [640x480]

 

DSCN1532 [640x480]

 

DSCN1538 [640x480]

Commençant à remonter le long du tombant, quelques dentis de belle taille, surpris en pleine chasse. Admirons le regard féroce de ce magnifique poisson à la livrée gris bleue.... un vrai prédateur.

DSCN1539 [640x480]

 

DSCN1547 [640x480]

Encore plus haut, un chapon faussement insouciant mais tout aux aguets de sa future proie.

DSCN1541 [640x480]

 

DSCN1553 [640x480]

Les paliers de décompression, inévitables quand on descend à cette profondeur se feront le long du tombant dans la direction nord sud et aller retour, ce qui est nettement plus agréable que de rester suspendu à la corde du mouillage du bateau.

Une belle, très belle plongée, rare car beaucoup de conditions doivent être remplies pour en profiter au mieux.

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 21:10

Le 23 janvier 1918, le chalutier Ker Bihan, transformé pour les besoins de la guerre en dragueur de mines, coule suite à l'explosion d'une mine en pleine rade de Marseille. Plus tôt dans la matinée du même jour, le transporteur Drome à lui aussi sauté et coulé.

Les deux épaves gisent par plus de 50 m de fond à quelques encablures l'une de l'autre.

Ce jour là, avec ces deux naufrages, c'est la vie de 40 marins qui sera perdue.

Chalutier à voile et à moteur de 32m de long, c'est, à cette profondeur, compter 59m au sable, une petite épave par la taille.

En ce qui me concerne, c'est mon épave préférée, la plus belle épave de notre rade, si tant est qu'une épave soit belle.


Sa petite taille demande une bonne précision pour le mouillage, la profondeur déjà conséquente 59m au sable, et les entrailles de la coque de fer regorgeant de vie en font une plongée intéressante à plus d'un titre.

ker bihan [640x480]

Dans le bleu sombre de ses 59m, habitée par une vie sous marine intense, car peu ou mal pêchée , ce n'est pas facile à cette profondeur, il suffit d'un faible rayon de soleil pour illuminer les tôles déchiquetées du bateau.

Posée sur le sable, quasiment droit sur sa quille, l'arrière est détruit, l'avant est relativement bien conservé malgré le temps passé et les assauts de la mer, la longue cheminée est posée sur babord, dans le sable et la vase de la rade.

De nombreux filets et lignes de pêches accrochés aux superstructures montrent bien que les pêcheurs y viennent tenter leur chance, souvent en vain, en y enraguant le matériel.

DSCN1442 [640x480]

Au cours de cette dernière plongée, le ciel couvert et gris plombé ne laissera passer aucune lumière, ce sera comme une plongée de nuit.

 

Toute la féerie des couleurs, les concrétions, la faune, n'apparaîtront que dans l'étroit faisceau lumineux de nos pourtant puissants phares de plongée.

DSCN1441 [640x480]

Ce jour là l'eau est chaude, on se croirait aux Antilles, la plongée s'annonce sous de bons auspices, hélas très vite, nous allons déchanter, le manque de lumière rend l'épave quasi invisible.

DSCN1436 [640x480]

 

DSCN1439 [640x480]

Plongée surnaturelle , à chaque coup de palme, à chaque avancée, des centaines de tacauds surgissent des écoutilles et filent apeurés.

DSCN1438 [640x480]

Plus loin des anthias donnent dans la lumière des phares une note colorée à cette ambiance sinistre.

DSCN1437 [640x480]

 

DSCN1440 [640x480]

 

DSCN1443 [640x480]

Dommage, l'eau est relativement chaude, même au fond, mais nous ne verrons pas l'épave dans son ensemble, ni le gros homard caché sous la coque, pourtant, je sais où il est,  ni les gros congres qui habitent les lieux.

DSCN1445 [640x480]

Frustrés, il nous faut penser à rembobiner le fil d'ariane pour retrouver l'ancre de "corail noir" et remonter en sécurité le long de la corde du mouillage pour  faire nos longs paliers de décompression sous le bateau.

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques