Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 21:00

Le 17 juin 1897, 6h00 du matin,  le voilier Italien en fer, de trois mats , San Domenico sort du Vieux port remorqué par  "le Marseillais" et le "Marseillais n°15", la traversée doit être de courte durée, il faut rejoindre le radoub dans le bassin National.

Le convoi progresse à une vitesse de 2 noeuds , le vent se lève, à 6h45 un coup de vent ouest-nord-ouest le couche sur le coté, le voilier en fer est à lège et avec toute sa mature haute, il chavire quille en l'air et se redresse en sombrant.

Les remorqueurs ont sauvé une partie de son équipage  qui a été ramené au Port pour les premiers soins, il y a eu tout de même deux morts repêchés à la gaffe et trois disparus.


Le "San Do" comme les plongeurs l'appellent aujourd'hui est posé droit sur le fond, intact, sa mâture présentant un éventuel danger pour la navigation a été détruite, il repose sur un fond vaseux par 32 à 34m de fond, enlargué d'environ 800m/1000m de la tour CMA-CGM, qui borde la rade nord.

L'épave est ornée d'un beau filet qui, lorsque l'eau est claire donne des effets superbes, la faible profondeur aidant.

Il est surprenant en visitant cette épave de trouver une coque complètement vide, en effet, étant un des derniers voiliers en fer, sa cale n'est absolument pas encombrée de machineries, sa poupe parfaitement nette ne présente non plus aucune hélice.

san do [640x480]

Le problème c'est de plonger sur ce site quand l'eau est claire, par deux fois en 10 jours nous y sommes allés et la visi horizontale ne dépassait pas 5 m au fond.

La première plongée fut avortée par absence de fil d'ariane permettant de retrouver, en fin de plongée, l'ancre de Corail Noir et remonter ainsi à l'abri sous le bateau , la 2ème fois, prudents, le fil fut emporté , accroché à l'ancre de Corail Noir puis déroulé et son moulinet fixé sur la structure de l'épave. Il est extrèmement dangereux pour un plongeur de faire surface dans cette zone où le passage des bateaux de pêche et de voiliers est fréquent. Même avec un "parachute" de signalisation, le plongeur est souvent invisible à la surface de l'eau. 

La descente sur l'épave nous confirme que la plongée sera sans visi, aucune possibilité de prendre des photos d'ensemble, la visi est extrèmement réduite et chaque coup de palme soulève une vase dense mais légère qui reste longtemps en suspension.

DSCN6857 [640x480]

 

DSCN6858 [640x480]

  vision lugubre d'une épave dans la turbidité ambiante

DSCN6859 [640x480]

Oublions les effets du soleil dans la superstructure, les reflets dans le filet de pêche accroché à la poupe,

DSCN6876 [640x480]

Le NetB rend "l'atmosphère" un peu moins lugubre.

la présence de bancs de poissons qui maraudent autour de ce tas de ferraille qui constitue un abri inespéré pour eux.

DSCN6873 [640x480]

 

DSCN6869 [640x480]

Plongée peu profonde, mais présentant toutes les difficultés possibles pour que la palanquée ne se disperse pas et risquer de remonter en surface " à la dérive" .

DSCN6868 [640x480]

Malgré tout dans la lumière des phares de plongée, parfois de belle couleurs apparaissent, cette épave peut être magnifique par eau claire et cristalline, ce sera pour une autre fois !

DSCN6870 [640x480]

 

DSCN6881 [640x480]

  DSCN6860 [640x480]

Limace Doris.....?

 

rouget [640x480]

Il y a de la vase, du sable, donc des rougets ... je connais un "vieux scaph' qui va saliver en pensant à des recettes de rougets !

 

DSCN6872 [640x480]richement orné de concrétions, le passage de la chaine d'ancre.

Huitres sauvages et quelques violets, sont encore bien présents sur cette ferraille.

 

La faible profondeur relative va nous faire passer pas mal de temps au fond et la remontée sera longue, plus de 19mn de paliers, heureusement l'eau n'est pas froide, 23 ° en surface c'est plus qu'il n'en faut.

Repost 0
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 21:28

La pointe Caramassagne se situe à l'extrémité est de l'île de Riou, archipel des îles de Marseille, la face nord de cette pointe est célèbre pour ses gros blocs rocheux qui gisent au fond, épars et abritant souvent une belle vie sous marine.

La profondeur modeste en fait un site de plongée relativement fréquenté, surtout en saison estivale.

Se situant entre 12 et 42 m pour la zone  dite "les pains de sucre" pratiquement tous les niveaux de plongée peuvent y accéder et découvrir des fonds encore bien protégés, le courant pouvant y être violent les gorgones sont en bonne santé, d'autant que cette face, plein nord est bien à l'ombre.paindesucre.jpg

En cette fin d'après midi, le site à certainement été pas mal visité et la faune s'est déplacée aux abris, les mérous ne seront que très fugitivement aperçus, les congres et murènes certainement planqués au fond de leur trou en attendant que tous ces curieux bipèdes palmés qui lâchent des bulles s'en aillent....enfin !


L'eau est claire, bleu azur, et oh surprise , enfin d'une température de printemps ( oui de printemps en ce début d'août ! ) un bon 21 °C, la semaine dernière sous les effets des nombreux jours de Mistral elle était à 14°C, une température de février.

DSCN1124 [640x480]

La fraîcheur ne sera trouvée que vers 37/38m de profondeur la thermocline se faisant ressentir nettement.

DSCN1122 [640x480]

Les gorgones qui couvrent les gros blocs sont belles, bien sur, elles n'aiment pas trop les eaux chaudes ! 

DSCN1127 [640x480]

Un beau denti en billebaude passe tranquillement devant moi mais prudent il reste tout de même à distance, sa gueule menaçante prête à attaquer sa proie.

denti1 [640x480]

Dans une cavité une mostelle file vite se cacher à mon approche, mais curieuse elle revient vite aux nouvelles et comme je connais son manège je l'attends, méthode de chasseur sous marin que je ne suis plus.

DSCN1131 [640x480]

Oupss, je file me cacher !

DSCN1134 [640x480]

mais comme je suis une grosse curieuse je reviens vite voir ce qui se passe !

 

Les sars naviguent encore en bancs et bien regroupés derrière leur chef de file, preuve qu'ils ne sont pas encore totalement adultes.

DSCN1138 [640x480]

Ici , gisent au fond, une bonne centaine de coquilles de BIOUS, ces bigorneaux qui sont fermés par un bel opercule, lequel est très recherché et vendu sur les étals du Vieux Port, aux touristes, hélas les braconniers ne leur laissent aucune chance. Une fois dépouillés de leur opercule ces bigorneaux sont la proie des prédateurs.

L'oeil de ste Lucie est censé porter chance à son possesseur. voir ici l'article à ce sujet clic.

DSCN1146 [640x480]

Le s....... qui a fait ça détruit la faune sous marine pour quelques dizaines d'euros ,  bravo !

devant derrière

 

Les sars dans le courant d'une rague

DSCN1144 [640x480]

 

DSCN1139 [640x480]

dans cette position pour un chasseur, le denti est cloué sur place...mais regarder et admirer toute cette vie, c'est bien aussi, non ?

 

Plongée tranquille, sans excès, juste quelques paliers à effectuer sous le bateau, la bouteille de sécurité bien accrochée à son pendeur.......... au cas où.

DSCN1147 [640x480]

 

A quoi pense un plongeur, sous l'eau ?

 

plongeursirene

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:11

Ce dimanche 26 juin, l'équipe n'est pas très en forme, pour des raisons diverses mais qui par chance "tombent" le même jour, par conséquent la prudence va nous amener à faire une plongée peu profonde, moins de 30m au sable mais ce qui ne veut pas dire pour autant "petite plongée" tout au moins par sa qualité.


Quand l'eau est claire ce qui est le cas aujourd'hui même si elle n'est pas cristalline, il y a ici un décor sous marin superbe pour qui sait "ouvrir" les yeux et se laisser emporter au gré du faible courant . Pour profiter pleinement de ce site, il suffit de se laisser guider par les rochers, les arches, les trous de lumière, les bancs de poisson. Le palmeur enragé n'a pas sa place dans cette plongée contemplative.

Plein sud de l'île Jarre un rocher "comme une dent" sort de l'eau à quelques mètres de la paroi de l'île, ici nous l'appelons la pierre de Briançon, va savoir pourquoi ? l'origine de ce nom s'étant perdu dans la nuit des temps .

DSCN0745 [800x600 filigrane couleur aioli]

Mouillage du bateau dans la petite calanque toute proche, juste 20/25 m d'eau sous le bateau, par contre au fond il y a des mattes de posidonies en veux tu en voilà, et ces posidonies qui sont le poumon de la mer, c'est fragile , alors l'ancre sera déplacée "à la main" sur une petite aire sablonneuse et exceptionnellement au moment de partir, remontée délicate et précise à la force des bras en plaçant le bateau pile poil à sa verticale.

Dès le mouillage assuré comme je viens de le décrire, direction les gros blocs de roches qui parsèment les lieux, entre les rochers de véritables canyons où les sars, les vieilles, les sarrans, partent dans tous les sens en nous voyant et reviennent illico dans notre dos. Un véritable ballet.

DSCN0747 [800x600 filigrane couleur aioli]

Bientôt la belle arche qui surplombe le sable apparait,

DSCN0752 [800x600 filigrane couleur aioli]

comme toujours avec des nuées de poissons, les jeunes sars abondent, dire que dans ces parages il y en a des centaines n'est pas exagéré, mais qu'on ne le répète pas aux chasseurs sous marins, d'abord ses sars sont encore trop jeunes, il ne font pas la "maille".

DSCN0754 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0755 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le tour de la pierre de Briançon offe dans sa partie arrière un festival de couleur, éponges et anémones encroûtantes y sont légions, et avec la lumière en contre jour c'est féerique.

DSCN0757 [800x600 filigrane couleur aioli]

La roche est percée de multiples tunnels,

DSCN0761 [800x600 filigrane couleur aioli]

dans certains, un plongeur précautionneux peut y passer mais en cette saison la flore et la faune fixée sont en plein essor et ça ne se ferait pas sans casse ! Alors on n'y va pas, les yeux suffisent largement.

DSCN0776 [800x600 filigrane couleur aioli]

Surplomb garni d'anémones encroûtantes et banc de sars en vadrouille

 

DSCN0780 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0770 [800x600 filigrane couleur aioli]

Une plongée qui ne va quasiment pas nous imposer de paliers de décompression, dans une eau relativement claire et bleue malgré les particules en suspension dues au sale coup de mistral de l'avant veille.

DSCN0782 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

poulpe [800x600 filigrane couleur aioli]

Partout présent, mon pote !

DSCN0786 [800x600 filigrane couleur aioli]

Et pour finir cette plongée en beauté, dans les posidonies, la star de ce jour : une Nacre d'environ 50 cm hors sable,  la devenue rarissime et à protéger..... pinna nobilis .

 

Sympa et de tout repos, une jolie plongée facile comme il en faut de temps en temps.

oeil de poulpe [800x600 filigrane couleur aioli]T'as de beaux yeux tu sais !!!!

Repost 0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 21:47

Une plongée moyennement connue dans la rade de Marseille, mais qui reste une très jolie plongée pour qui sait prendre le temps d'admirer les fonds sans palmer comme un malade.

corail et dentelle [800x600 filigrane couleur aioli]

Branche de corail "en fleur"  et dentelle de Neptune.

 

Tout est bien dans cette plongée, la calanque qui abrite le bateau du mistral si celui ci n'est pas trop fort, la descente dans de gros blocs, qui sont de véritables habitations à poissons, les sars les mostelles les murènes, ici il y a.....toujours !

dentelle [800x600 filigrane couleur aioli]

Dentelles de Neptune

 

Au fond, variable selon les envies du plongeur de 25m à  40 ou même nettement plus, le long d'un tombant qui est un véritable casernement à langoustes, on peut en compter plus de 30 sur moins de 10m², avec un peu de chance et d'observation, parfois aussi, des cigales de mer.

DSCN0707 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

langouste2 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

langoustes [800x600 filigrane couleur aioli]

 

sar girelle [800x600 filigrane couleur aioli]

Sar en billebaude

 

DSCN0716 [800x600 filigrane couleur aioli]

Pôvre poulpe, il vient de se prendre un coup de palme autant intempestif qu'involontaire.... et pourtant il ne fait pas la gueule !

 

DSCN0719 [800x600 filigrane couleur aioli]Plafond tapissé de repousses de corail en fleur, c'est la période de reproduction des coraux, les " fleurs"  sont des polypes.

 

La remontée, car il faut bien y penser, se fait le long d'un tombant assez pelé où quelques blocs, abritent parfois de belles pièces,

nacre [800x600 filigrane couleur aioli]

Petite mais devenue tellement rare, nacre.

 

puis enfin , la grotte elle même que l'on garde pour la "bonne bouche".

DSCN0728 [800x600 filigrane couleur aioli]

Lumineuse, peu profonde, spacieuse elle permet d'y faire les premiers paliers de décompression dans un décor somptueux.

DSCN0732 [800x600 filigrane couleur aioli]

Son ouverture principale la plus haute, située à seulement 8 m de profondeur est orientée vers le ciel, d'où une puissante lumière bleue qui y pénètre, cette grande fenêtre quasi rectangulaire lui a donné son nom, la Télévision, mais , tout au moins en ce qui me concerne, j'y trouve la grille de programmes nettement plus attractive.

DSCN0729 [800x600 filigrane couleur aioli]

Une murène, la tête bien cachée, elle se croit à l'abri , elle fait l'autruche !

 

Dans la grotte, en cherchant un peu , on y observe murènes, gros fiellas (congre), sars, anémones encroûtantes.

DSCN0733 [800x600 filigrane couleur aioli]

Anémones encroûtantes

 

Une jolie plongée, qui peu présenter un piège, celui d'une grande facilité si le plongeur se laisse descendre au sable il va aller profond trop facilement, et les paliers vont vite augmenter.

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 21:45

Ce lundi de Pentecôte, le temps en mer semble vouloir se calmer, alors, direction les îles !

Le choix va se porter sur une plongée sympa mais de profondeur modeste, je n'ai pas envie de dépasser les 40 m , peut être à cause d'une accumulation de fatigue, pas mal de randos ces derniers temps, et puis......... "le poulpe" n'est plus tout jeune.

La calanque du contrebandier sur la façade sud de Riou sera un abri parfait pour le bateau et nous, nous irons promener nos palmes, sur les gros blocs qui jonchent le fond, sur la partie droite en sortant de la calanque.

C'est un endroit où nous allons rarement, préférant le tombant de la partie gauche, mais la routine n'est pas une bonne chose.

Le temps est moyen, au large une belle brume de  mer bouche la visi, poussée par le vent elle vient vers nous.

Une plongée sans histoires, belle visi sous marine, l'eau s'est bien rafraîchie depuis le coup de mistral de ce week end, rien de plus normal.

A peine arrivé au fond, le temps de sécuriser le mouillage et de mettre l'ancre en position de départ sans arracher tous les fonds,  je tombe nez à nez avecun joli poulpe,

DSCN0654 [800x600 filigrane couleur aioli]

tranquille le pépère, seule sa tête sortant du trou, il me regarde impassible, admirez la décoration de l'entrée de son gîte, cailloux bien rangés et coquillages blancs, les poulpes sont vraiment des "gens biens" !


Plus loin, une murène fait l'autruche, sa tête bien cachée dans les algues elle pense passer inaperçue, il reste juste 1mètre de corps à planquer !

DSCN0655 [800x600 filigrane couleur aioli]

Passant la tête sous le rocher pour lui "tirer" le portrait elle va s'affoler et partir en pleine eau .

DSCN0656 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Au sable, délicatement posée sur un caillou, une minuscule rascasse prend la pose.

rascasse [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0660 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0668 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

et voilà ! la star de cette plongée, collé à la paroi, il se soulève légèrement, la lumière passe juste sous sa jupe le rendant lumineux, les tentacules joliment enroulés, il mesure, hors tentacules plus de 60cm de diamètre ! SUPERBE.

DSCN0674 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0677 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

murene [800x600 filigrane couleur aioli]

 

En sortant la tête de l'eau après quelques paliers raisonnables, surprise ! Le banc de brume est arrivé sur nous et s'enfonce dans la calanque, lui donnant un aspect irréel.

DSCN0695 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0696 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0697 [800x600 filigrane couleur aioli]

Le temps de ramener l'ancre remontée au bidon, la brume se désagrège.

 

DSCN0699 [800x600 filigrane couleur aioli]

Au cap des Croisettes, sur le chemin de retour, impossible de ne pas "immortaliser" les vigies !

 

DSCN0701 [800x600 filigrane couleur aioli]

C'est au tour du village des Goudes d'être "embrumé" .

 

Repost 0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 22:15

Ce mardi 7 juin, le temps en mer est superbe !

Alors pour cette plongée nous allons nous diriger vers l'un des plus beaux sites de plongée de la rade de Marseille, la pierre de Cassis, ainsi appelée car, de la pointe nord est du grand Congloué, vers 30 m de fond part une langue rocheuse, en direction de Cassis tout là bas sur la côte.

C'est une plongée qui, si elle est faite dans les règles, s'avère profonde, les tombants sont à pic de 30 jusquà plus de 60 m des deux cotés de cette langue rocheuse.

plonge-pierre-cassis-copie-1.jpg

Un filet perdu par un bateau de pêche était le clou de cette plongée, accroché à la pointe de la "pierre" . Désormais il n'existe plus, plombé par les concrétions il s'est déchiré et git en vrac au fond.

 

Plongée superbe, oui, mais à la condition d'avoir du beau temps et surtout aucun courant.

Le courant ici peut être extrèmement violent et tournant, une fois au bout de la "pierre", rentrer peut s'avérer délicat, palmer contre le courant sur une centaine de mètres par 30 m de fond est épuisant, quant à faire surface, trop dangereux, les nègues-chiens qui passent en surface sans respecter les signalisations des bateaux de plongée peuvent vous couper en deux.

Aujourd'hui pas de courant, ni en surface ni au fond, même pas une vague vaguelette, pas un souffle d'aire, c'est bonasse.

La visibilité va s'avérer excellente, l'eau d'un bleu limpide est , cerise sur le gâteau, un peu moins froide que ces jours derniers.

DSCN0514--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

DSCN0445--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

DSCN0453--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

 

DSCN0475--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

DSCN0508--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

Tout au long de cette belle balade sous marine peu de gros poissons, mais des bancs entiers de jeunes sars, en groupes serrés et encadrés par les "anciens".

DSCN0469--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

DSCN0490--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

DSCN0498--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

Sur les tombants, les gorgones sont magnifiques, les anthias donnent un belle note colorée.

DSCN0455--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 

DSCN0456--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

A plus de 60m il a fallu que mon coéquipier me raisonne pour que j'accepte de remonter, là bas au fond avec cette lumière, ce calme, c'est si beau.

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 20:18

    Ce samedi 21 mai, la mer comme c'est le cas depuis quelques jours est super belle et calme, on peut même dire que depuis le début de la semaine c'est "bonasse pourrie" expression bien Marseillaise qui signifie qu'il y a tellement de beau temps que c'en est tempête ! Difficile de faire mieux en terme de beau temps en mer.

 

Direction l'un des trois rochers au sud est de Riou, un des 3 Impériaux, nous choisirons celui du milieu qui présente le meilleur compromis en matière de qualité des fonds et de profondeur.   Aujourd'hui nous serons très sages, pas plus de 40 m , eh oui ça arrive , étonnant non ?

 

Dès le mouillage de l'ancre, nous nous rendons compte qu'il y a du courant, d'est en ouest ce qui de mauvaise augure pour la météo des jours à venir.

Ce courant n'est pas un courant "de folie" mais suffisant pour rendre une plongée profonde très éprouvante, nous avons fait le bon choix.

les3imperiaux--800x600-filigrane-couleur-aioli-.JPG

 Moullage sur un petit fond, 15m seulement,  nous assurons l'ancre contre un coup de vent impromptu et c'est parti pour un plongeon vers 40 m à pic du haut du tombant ouest.

DSCN0328 [800x600 filigrane couleur aioli]   

    La visibilité est correcte sans être aussi belle ( à cause du courant ) que lors de la descente autour du piton des Impériaux, c'est ici clic.

 

Près de l'ancre , un troupeau de saupes broute les algues,

DSCN0331 [800x600 filigrane couleur aioli]

 ces poissons sont souvent vendus dans les restaurants sous le nom de dorade rayée, bonjour l'arnaque ! c'est infâme au goût et parfois toxique selon les algues qui ont été dévorées. Il n'y a aucun pêcheur digne de ce nom qui à Marseille mange ce genre de poisson.

Malheureux touriste qui se laisse piéger par cette supercherie.

 

Plus loin dans une rague, un sar à bec pointu chasse en billebaude.    DSCN0332 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Une petite murène joue à cache cache avec nous, on s'approche elle rentre dans son trou, on s'éloigne, elle ressort en montrant les dents !

petite murène [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Une autre bien plus grosse se trouve coincée dans un logement bien trop petit pour elle .

DSCN0348 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Mon ami le poulpe ne m'a vu qu'au dernier moment, moi aussi ...

DSCN0353 [800x600 filigrane couleur aioli]

 d'ailleurs, par réflexe il se prendra un super coup de flash surdosé qui va le faire fuir, pardon ami , tu le sais que tu es mon pote.

DSCN0355 [800x600 filigrane couleur aioli]

    moi, le poulpe, je le trouve beau et sympathique, oui, chacun ses goûts, mais ce qui est scientifiquement reconnu c'est que c'est un des animaux marins parmi les plus intelligents, sinon LE plus intelligent, et il m'est impossible de lui faire le moindre mal.

 

Le poulpe ou la "pieuvre" comme on dit dans les reportages à sensation...... je pourrais en parler des heures comme pour tout sujet qui me tiens à coeur.

Bien sûr, il moins beau que  Flipper le dauphin mais au fond, sa revanche c'est qu'il est nettement plus malin, Lui on ne le fait pas "danser" en l'appâtant avec une sardine congelée pour amuser les  spectateurs au bord d'un "delphinarium". Je hais ces spectacles,  tant pis si ces propos ne me font pas que des amis, quand il s'agit de nature et des animaux sauvages, je ne suis pas vraiment conciliant.

 

DSCN0340 [800x600 filigrane couleur aioli]

    Une magnifique ascidie glauque ( glauque...parait il  ! moi je ne la trouve pas glauque du tout, c'est même plutôt beau )

DSCN0341 [800x600 filigrane couleur aioli]

  les tâches orangées sont de minuscules poissons

 

 Des sars en vadrouille

DSCN0356 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

Très rapide pour se cacher dans son trou, le galathée, petit crustacé aux yeux bleus

galathée [800x600 filigrane couleur aioli]

 

 De loin, zoom à fond, un mérou, superbe de taille, très loin hélas.

merou [800x600 filigrane couleur aioli]

 peureux il va se cacher et attendre mon départ, dommage.

 

    Un autre maître des eaux apparait, le denti, aux reflets bleutés, aux yeux durs et aux dents acérées,

DSCN0364 [800x600 filigrane couleur aioli]

celui là à vu et comprit que je n'étais pas un prédateur, que je ne chassais pas, il me tourne autour impassible, attendant sa proie.  Superbe il pèse au moins 3 kg.

DSCN0365 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

 

    Un filet de pêche, bien enragué va finir sa vie au fond, petit à petit à force de concrétions, il coule.DSCN0343 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

 

 La température de l'eau est bien remontée, que c'est bon de faire des plongées dans une eau qui avoisine les 15 ° C ! 

 

spo divers 028

 

 

Repost 0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 23:59

    En cette mi mai, le temps en mer est idéal pour reprendre le rythme des plongées inhabituelles.

Le Piton, c'est un éperon rocheux qui s'élève du fond vers 62/65 m au sable , son sommet culminant à environ 32m sous la surface, pas très grand, il mesure tout juste un ou deux m2.

 

 Le nom de piton lui va très bien.

 

En pleine eau, à l'est du très beau "Impérial du large" au sud-est de l'ile de  Riou, le trouver demande des amers finement observés.

le-piton--800x600-filigrane-couleur-aioli-.jpg

Il faut jeter l'ancre assez profond si on veut assurer le mouillage, jeter l'ancre sur le sommet du piton c'est être assuré d'arracher les gorgones et prendre le risque de voir le bateau partir en dérive, en effet si l'ancre décroche elle se retrouve immédiatement avec 30 m d'eau sous elle.

 

La plongée se faisant en tournant autour du piton, en partant du bas et en remontant en spirale tout autour, il est quasiment impossible de se perdre, par contre en cas de mauvaise visi ne pas retrouver la corde du mouillage est possible, dans ce cas, pendant la descente, relier le sommet du piton et la corde du mouillage avec un fil d'ariane, se qui permettra de retrouver le bateau sans avoir à émerger en pleine eau.  

 

La grosse faune aujourd'hui n'est pas présente, peut être à cause du bruit sourd et continu produit par un bateau scientifique qui , plus au large, sonde les fonds marins en aller et retours permanents, peut être, est ce le  Minibex de la Comex, difficile de le reconnaître à cette distance.

 

Descente dans le bleu profond, c'est parti !.......... pendant la descente, on a le temps de fignoler les réglages de l'équipement

DSCN0294 [800x600 filigrane couleur aioli]

l'eau est très belle, peu de particules en suspension pas de courant, il y a longtemps que nous n'avions d'aussi belles conditions.

DSCN0291 [800x600 filigrane couleur aioli]

Au fond, un petit tombant en pente douce, relie le piton au sable.

 

Le piton c'est le paradis des gorgones,

DSCN0295 [800x600 filigrane couleur aioli]

vu la profondeur et le courant habituel, ici, elles prolifèrent et peu de palmes de plongeurs viennent les casser.

DSCN0297 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0292 [800x600 filigrane couleur aioli]

Gorgones multicolores dans le faisceau du phare de plongée

 

Une plongée profonde, et longue car dans ces conditions comment avoir l'envie de remonter ?

DSCN0298 [800x600 filigrane couleur aioli]

 

DSCN0306 [800x600 filigrane couleur aioli]

Au sommet, éponges, faux corail et ......gorgones.

 

DSCN0309 [800x600 filigrane couleur aioli]

Un tunnel de petit diamètre le traverse de part en part, y passer et c'est la casse assurée des gorgones. 

DSCN0312 [800x600 filigrane couleur aioli]

Les paliers seront, " importants ", c'est le prix à payer pour quelques 17 minutes de bonheur sous marin.

DSCN0315 [800x600 filigrane couleur aioli]

  DSCN0318 [800x600 filigrane couleur aioli]

 Corail noir dans un rayon de soleil

 

 

JUS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 20:50

    Le Dalton, cargo minéralier échoué sur l'llot du phare de Planier, versant nord, est une des épaves de Marseille les plus visitées avec le célèbre Liban près de l'ile Maïre.

Sa relativement faible profondeur, entre 15 et 33 m et sa facile localisation, la rend accessible à quasiment tous les niveaux de plongée.

croquis [640x480]

Ce jour, nous ne comptions pas plonger sur cette épave, mais c'est la mer qui commande et plonger sur le Chaouen, comme prévu aurait eu pour risque de drosser le bateau contre la roche, il y a assez d'épaves par ici sans encore y rajouter mon "Corail Noir". La mer est calme, peu de vagues mais une très longue et puissante houle d'ouest se fracasse contre les rochers pointus.

Ici sur cette épave, pas de soucis, elle est dans le sens de la houle sans risque de décrocher.   DSCN6810 (Copier)

Le 19 février 1928, le Dalton a heurté l'écueil de la pierre à la bague, certainement à cause du brouillard épais ce jour là, comme aujourd'hui. Pour espérer un renflouement, son équipage à conduit le cargo le plus près possible de l'ile, à proximité du débarcadère, si l'équipage fut sain et sauf, le bateau lui sombra très vite et pour toujours. Son chargement de plomb fut ensuite récupéré par une entreprise Marseillaise spécialisée en la matière.

Mais cette épave fut surtout rendue célèbre par le Cdt Cousteau lors du tournage de son film "épaves".

La barre à roue, elle, passa à la postérité en devenant, une fois stylisée, l'emblème de la Spirotechnique ( aujourd'hui Aqua Lung ) .

barre en 1940 [640x480]

La barre à roue, telle qu'elle apparaissait encore en 1940, en 1980 il n'en restait que le moyeu, aujourd'hui plus rien, l'épave est lentement digérée par la mer.

Ce matin, le temps est gris, la mer est calme mais la longue houle fait rouler le bateau, ce qui rend la vie à bord au mouillage très inconfortable.

Comme d'habitude nous nous équipons dans l'eau puis tout de suite on se retrouve à l'ancre pour sécuriser le mouillage, pas envie de revenir à la nage jusqu'au port.

L'eau est encore bien fraiche, tout juste 13°c, ( 1° C de plus que la semaine passée, yessss !) la visibilté moyenne.

Rapidement l'épave apparait, nous sommes mouillés à moins de 50 m. Je n'y avais pas plongé depuis plus de 10 ans, entre temps celle ci s'est bien dégradée, le gouvernail tout d'abord, il était encore accroché à la poupe et planté  dans le sable, il n'y est plus, la structure métallique du bateau , bien délabrée, il n'en a plus pour longtemps pour devenir, comme son confrère le Liban, un simple amas de tôles rouillées et rongées aplaties au fond de l'eau. Dommage, mais c'est le cycle normal de la vie et mort des épaves.

DSCN6813 (Copier)

 

DSCN6818 (Copier)

Dans les entrailles de fer, du poisson, beaucoup mais petit, seuls  quelques dentis tournent autour, attendant une proie de choix.

DSCN6816 (Copier)

Placide , un chapon attend sa pitance.

DSCN6828 (Copier)

 Les gorgones ont colonisé une grande partie de la vieille coque rouillée et délabrée.

DSCN6819 (Copier)

 

DSCN6821 (Copier)-copie-1

 

DSCN6836 (Copier)

Nous allons partir de la poupe pour remonter lentement vers la proue sans l'atteindre, car nous voulons encore visiter le petit tombant qui se situe à proximité vers 25 m de fond.

DSCN6811 (Copier)

Remontée au mouillage, en toute sécurité, paliers sous le bateau.

DSCN6832 (Copier)

Une petite plongée sympa qui nous a ramené 10 ans plus tôt quand on venait ici plus régulièrement, en club.

DSCN6841 (Copier)

En surface, la brume épaisse est toujours présente, le retour vers le port de la pointe rouge se fera aux instruments, la visibilité ne dépassant pas 300 m.

L'APN que j'utilise en plongée, un vieux Nikon Coolpix en caisson étanche est en train de vivre ses derniers moments, non seulement la mise au point devient difficile, ses temps de réaction sont de plus en plus longs mais en plus le caisson commence à prendre l'eau, une belle fissure étant apparue. La fin se précipite.

46680602_p.gif

Une fissure certainement provoquée par des plongées bien  au delà de ce pour lequel il est prévu. Donné pour 43 m maxi, je l'ai emmené bien souvent à plus de 62 m, trop souvent, visiblement.

Son remplacant va arriver, il est commandé,  le caisson ira jusqu'à 60m , mais le plongeur ne rajouteras pas 50 % de plus pour autant, des "fissures" seraient à craindre là aussi, et pas que sur le caisson !


 

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 19:00

Des épaves de Junker 88, il y en a deux dans la rade, mais celle ci est la plus intéressante, tout d'abord au titre de la plongée en elle même, mais aussi au titre de la découverte de l'épave, étant relativement entière et en tous cas parfaitement reconnaissable, contrairement à d'autres épaves d'avions gisant au large de Marseille.

Mais, car il y a un mais, la profondeur, 53 m au sommet de l'épave soit plus de  55 m au sable et la visibilité quasi nulle qui règne en ces lieux ouverts au mistral mais aussi au vent d'est et de fonds vaseux. Tous les ingrédients sont réunis pour plonger dans ce qu'on pourrait appeler de la soupe, et comme c'est profond, on y plonge pas n'importe comment.

Des règles simples et basiques sont à rappeler avant la mise à l'eau, la palanquée ne se sépare pas, les phares de plongée sont allumés en permanence, et en cas de "perte", remontée illico mais en respectant tous les paliers et vitesse de remontée sans chercher à retrouver la palanquée, parachute de signalisation obligatoire aux paliers de surface .

Ce mercredi un léger vent d'est souffle sur la rade, une brise qui ne va pas gêner la plongée, par contre , vu le mistral qu'il a fait ces jours derniers, on prendra le dérouleur de fil d'ariane pour retrouver l'ancre et remonter en sécurité le long du mouillage, la visibilité devant être, et ce sera confirmé, quasi nulle !

DSCN6785 (Copier)

photo prise APN au ras de l'eau, à gauche et à droite, les iles du Frioul reliées par une digue peu visible à cause de la petite houle, au fond Marseille et la "Bonne Mère".

junker-position.jpg

Des procédures strictes sont à observer pour ne pas se retrouver, en surface loin du bateau et entraîné par le petit vent d'est.

Ça fait un certain temps que je ne suis plus venu jeter l'ancre sur cette épave, mes repères visuels sont flous mais le GPS marine lui a meilleure mémoire que moi et au premier passage l'écho sondeur nous donne une jolie bosse au dessus du fond, nous y sommes.

Rodés à cette manoeuvre, l'ancre va descendre pile poil sur l'épave, j'arrive à suivre la descente sur l'écran du  sondeur.

Dès la mise à l'eau la mauvaise visi se confirme, plus que de la soupe, c'est de la purée, visi verticale et horizontale inférieure à 3 mètres.

Il n'y aura donc pas de photos en gros plan et même le détail sera perturbé de fines tâches blanches.

La descente dans le bleu  gris s'effectue sans problèmes, en premier une aile apparaît, c'est bon on ne l'a pas raté.

DSCN6786 (Copier)

L'ancre est posée à moins de 5 m de la queue de l'appareil, sécurisant le mouillage, je m'apercois  pourtant que depuis la position de l'ancre je ne vois pas l'épave, moins de 5 m , ça promet !

DSCN6787 (Copier)

Premiers éléments d'épave, la visi est nulle.

Le junker 88 est un avion de la seconde guerre mondiale, considéré comme un élément essentiel de la Luftwaffe, il fut équipé en bombardier, puis chasseur de nuit, avion de reconnaissance, avion torpilleur, son envergure pouvait varier de 18 à 21 m, ce n'est donc pas un gros avion.

junkers-schema.gif

 

Celui ci est plié en deux, la queue étant à l'équerre par rapport au reste de l'appareil, un moteur celui de tribord manque, mais les ailes, la verrière de pilotage, et la queue sont en assez bon état, tout au moins pour une épave de ce genre.

DSCN6791 (Copier)

dans la verrière de pilotage, bien sûr, plus de verre mais les arceaux sont en bon état., le siège du pilote, non visible sur la photo est tentant pour le plongeur que je suis mais avec tout le matériel que j'emporte, le risque d'y rester coincé est grand.

Il est tombé le 17 janvier 1943, il repose aujourd'hui sur un fond de sable et de vase dans la baie du grand Souffre, la baie qui relie Pomègues et Ratonneau, les deux îles de Frioul coté ouest, des 3 hommes d'équipage, il n'y eut aucun survivant. DSCN6792 (Copier)

 le moteur bâbord..............un peu de dégrippant et il redémarre !

DSCN6795 (Copier)

 Glauque, très glauque !

DSCN6797 (Copier)

 

DSCN6798 (Copier)

 

DSCN6800 (Copier)

Le poste de pilotage

DSCN6804 (Copier)

Un bord d'aile

DSCN6806 (Copier)

Allez, il est temps de remonter, déjà l'ordi annonce plus de 20 minutes de remontée, l'eau est à 12°C. 

Cet avion n'a pas été abattu à cet endroit mais ramené dans ses filets par un gros chalutiers qui l'a "jeté" ici dans des fonds moins importants pour récupérer un maximum de son câble de chalutage. C'est notre éminent plongeur archéologue compatriote Marseillais, Luc Vanrell qui l'a retrouvée en 1989.

DSCN6808 (Copier)

  

DSCN6809 (Copier)

La plongée sur épave me fascine depuis toujours, surtout quand les conditions ne sont pas optimales au niveau de la visi, ce qui rend la situation encore plus ténébreuse, inconsciement, je m'imagine les hommes ayant vécu ce naufrage, je vis leurs peurs, leurs dernières minutes parfois.

Souvent je me fais le film pendant la plongée, je pense qu'avant moi, et avant bien d'autres plongeurs,  des hommes ont manoeuvré ces machines, ont vécu dans ces machines, je suis persuadé qu'ils y ont laissé leur empreinte pour l'étenité. Il y a une vie dans ces morceaux de ferraille déchirés qui se désagrègent avec le temps.

Un drame reste un drame et le fait que cet avion abattu au large de Marseille fut un "ennemi" n'y change rien.

 

 

 

Repost 0

Profil

  • Jean Luc
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales.
La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées.
La cuisine,la lecture,la photo, la pêche  et le jardinage sont mes activités plus calme
  • passionné par la plongée sous marine, je suis aussi un amoureux des collines Provençales. La plongée et la rando sont mes activités sportives preferées. La cuisine,la lecture,la photo, la pêche et le jardinage sont mes activités plus calme

Le Bureau

  ROMAN

Le grand secret

 gd secret

 

Si vous avez envie de  tenter l'aventure d'une plongée sous marine en mode spéléo avec tous les frissons que cela comporte, mais bien calé dans un fauteuil et en 191 pages, me faire parvenir

 

   un chèque de  20 euros TTC , port compris

Jean Luc Fontaine

130 vallon des Escourtines

13011 Marseille

Dédicace personnalisée sur demande.

plus de détails ici :

***********************************************************************
  

Indice Atmo : vue d'ensemble

 

 

Rechercher Un Article ?

Visiteurs présents sur le site

Compteur Global

 

 

 

 

 

Randos et plongées

 Petites randos dans nos collines et ailleurs..

 

Hautes Alpes :

Champoléon : le refuge de tourond

Champsaur : Le col de Moissière

Champsaur : le col de Gleize

Valgaudemard : Les cabanes de Prentiq 

Valgaudemard le refuge des souffles

Valgaudemard le refuge du pigeonnier

Valgaudemard, les sources des Doux

Devoluy: le village de Chaudun

Devoluy: le sentier de ronde de Chaudun

Devoluy, sentier de ronde  de Chaudun et fouanières

Les pénitents des Mées

Devoluy: la petite Céüse

Devoluy: le col de Tournillon

Devoluy: la roche de la Fouanières

Devoluy: le pic de Céüse

Devoluy: Céüse, le pas du loup

Devoluy, le roc de Rimat

Devoluy, la tête des Ormans

Devoluy, la tour carrée

Devoluy, la chapelle de la Crotte

Gapençais, crêtes de Charance 

Gapençais, le Cuchon

Devoluy la boucle de la Souchière

 

Retrouvance en Buëch Devoluy :

1ère étape, Veynes - Agnielles

2ème étape, Agnielles - Recours

3ème étape, Recours - Rabioux

4ème étape, Rabioux - Les Sauvas

5ème étape, Les Sauvas - Chaudun

6ème étape, Chaudun - Rabou 

 

Massif  du Garlaban :

Tête rouge et le Taoumé

Tête rouge et le Taoumé 09/2011

La Grotte de Grosibou au départ d'Allauch

Le puits de l'Aroumi 

Le puits de l'Aroumi au départ de la Fève

La baume sourne

La source de Barqieu et le Garlaban 2

Le Pic du Taoumé par le vallon de Précatori

Le sentier des scolopendres

Garlaban,  la source du chien

Le col de Tubé au départ de lascours, 1ere partie

Le col de Tubé au départ de Lascours, 2ème partie

La parloire mai 2011

La parloire janvier 2012

Le Mont du Marseillais 

La grotte de Manon et

le sentier des scolopendres

La grotte du berger

Sur les traces de Pagnol

Le domaine de Pichauris

La grotte du Midi ..ou du Papé

Lascours, le grand vallon

Le vallon de Passetemps

Grand vallon et grotte du papé

Grottes et marmites du grand vallon 

Lascours, le grand vallon 

La croix de Garlaban face sud.

Nocturne, la croix de Garlaban

Font Berguettes

Marmites du grand vallon

Grosibou par Lascours 01-2014

Baume Sourne 12-2013

L'eau des collines-grotte de l'étoile 02 2014

Lascours, gd Vallon 03 2014

Lascours gd vallon et grotte du Papé 05 2014


 

Massif de l'Etoile :

L'aire de la Moure

Notre Dame des Ange, ....près de Marseille
La grotte des fées et le Baoù Traouqua

Le mont Julien et le Ratier

La tête du grand Puech

La grotte de la Vierge

La tête du Gd PUech 01-2014

 

Massif de la ste Baume :

Le balcon des Encanaux

Le col de Bertagne

La glacière du vallon du Fauge

La crête de la Lare 

Le plan des Vaches par les dents de Roque Forcade 2012

Le joug de l'aigle

La source de l'huveaune

Les sources de l'Huveaune 2  

Le circuit de la Taurelle 

La grande Baume par bertagne

Le jas de Miqueoù

le chemin du blé

Les quatre chênes 

Le balcon des Infernets 

Le signal des Beguines 

Le col de Bertagne et la grande baume 2

Rougiers, Castrum st Jean et les 4 chênes 

Le vallon des cèdres

La croix du Paradis

Le Paradis et le sentier merveilleux

Le vallon de la galère

Le balcon des Infernets et le torrent des Encanaux 

Le tour de Roussargues

Le pas de Cugens

Le gouffre du plan des masques 

Les dents de Roque Forcade, autre parcours

Le vallon de l'Aigle

Le pas de la Cabre

La grande Baume

La tour Cauvin

Falaises de Cugens, le trou du vent

La grande Baume 2013

Le Cruvelier et le Brigou 

Le jas de Sylvain

Le plan des masques

le sentier Marcel Estruch

Le trou du vent 02 2014

Le jardin suspendu 03 2014

La neige au Paradis 03 2014

Le tour du pic de Bertagne 03 2014

Du pas de la cabre au Paradis 06 2014

Le ravin des Encanaux 06 2014

Le sentier marcel Estruch 05 2014

La voie Gombault 04 2014 

 

Massif de Luminy, les calanques, Cassis :

Les falaises de Soubeyranes 

Port pin et le ravin de Gorgue longue

La calanque de Morgiou

Le tour du mont Puget

Le vallon de la fenêtre

Les falaises du Devenson

Le cap Morgiou

Grand Malvallon, les 3 arches    

La couronne de Charlemagne

Le Malvallon sud et le belvédère celeste

Le plateau de l'homme mort
Le plateau de l'homme mort 2013

La calanque des pierres tombées

Le pas de l'oeil de verre, la Candelle

La rêveuse du pas de la Lèbre

La calanque de l'Escu

Le col de la selle et grotte Rolland

Beouveyre

Falaises du Devenson et l'Eissadon

Rando givrée, belvédère de Titou Ninou février 2012(1)

Belvédère Titou Ninou fevrier 2012(2)

Les 4 pas :  demi lune, escaliers des géants...

sommet de Marseilleveyre(1) les 3 grottes

Sommet de Marseilleveyre (2) les escaliers des géants

Le col de la Selle, les grottes Dechaux

La cheminée du Diable

Le cirque des Pételins

La traversée du mont Puget

Les 3 arches du Malvallon 2012

L'anse de Melette

Le couloir du Cadellon

Calanques de l'Escu et Melette

Les falaises du Devenson et de l'Eissadon

Le vallon de la fenêtre 2012

L'escalier des géants

Le pas de la Cabre

En Vau et Port Pin

Le cap Gros

Le belvédère d'En Vau

Le couloir du Candeloun

Les 4 grottes du rocher st Michel

Le sommet de Marseilleveyre

Le plateau de Cadeiron

Le sentier du chinois

Sentier Garrigue et cap Gros 

Le vallon de l'herbe et cap Gros

Le tour de la grande Candelle

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Cap Gros, le saut du chat

Les trois pas...

La tête de Melette 

Couloir du Candelon intégral

Les crêtes de soubeyranes

Le cirque de mestrallet

Le vallon de l'herbe

Le tour de la Candelle

Titou Ninou à la belle étoile

Cap Morgiou grotte du figuier

Le vallon de Mestralet

Titou Ninou nov 2013
Creche troglodyte

Creche troglodyte suite 01 2014

Le Mt Puget et le couloir du Candelon 01-2014

La grotte de l'Ours 01-2014

Titou Ninou, la crèche suite

sommet Marseilleveyre 01-2014

calanque de l'Escu 01-2014

au fil de mes envies 12-2013

Beouveyre 12-2013

La cheminée Lacroix 01 2014

Mont Puget et couloir du candelon 01 2014

La grotte de l'Ours 01 2014
Les falaises du Devenson 02 2014

Au dessus de Sormiou 03 2014

Le pas de la demi Lune et Marseilleveyre 03 2014

La grotte de la colonne 03 2014

La croix du Malvallon 03 2014 

Le cirque de Melette-walkyries 06 2014 

Le renard des calanques 

 

Les massifs de Marseilleveyre à Aubagne :

La source des eaux vives

Le balcon des Escourtines

Le Montounier et la chapelle St André

Le Mont St Cyr

Le four à cades de revers de boquié

Le Baoù de la Candolle

Le balcon des Escourtines et la source des eaux vives - juste au delà de mon jardin

Le Douard et les gorges de la petite ste Baume  

Notre dame de Julhans

Le mont Lantin et le mont Carpiagne

Le mont Lantin et la source des eaux vives

Le vallon de Gendame

Le cabanon du Marquis 01-2014

 

Massif de Regagnas et mont Aurélien :

L'ermitage de st Jean du Puy

Le sommet du Regagnas  

Le rocher Olympe du mont Aurelien

le Mont Olympe

Le plateau de la Serignane

Le mont Olympe et le rocher de 11 heures

Le rocher de 11 heures

pique nique à st Jean du Puy 12-2013

 

Massif et Parc naturel du Luberon :

La foret de cèdres

La combe de Sautadou  

Le tour du Roumagoua 

Oppede le vieux, versant nord

La source du Mirail

Le pin de l'Eigoune

La Groupatassière

Le plan des Agas

Les moulins du Veroncle

La combe de Vaumale 04 2014

 

Massif de ste Victoire :

Le pic des mouches

Le pic des Mouches version plus longue

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le sentier Imoucha et les cretes de costes chaudes

Le Prieuré et la croix de Provence

Le Garagaï

Refuge Baudino au départ du parc des 2 aiguilles

D'un barrage à l'autre

L'ermitage st Ser

De st Ser au pas du Clapier

Le pic des mouches au départ de Puyloubier

Le pic des mouches par st Ser

Le gouffre de Garagaï

La croix de Provence par la marbrière

Refuge Baudino nov 2013

Le vallon de la Tine 03 2014

Le gouffre de garagaï 04 2014

Le pic des mouches 04 2014   

 

Le Verdon :

Le sentier des pecheurs

Le sentier des pêcheurs 2012

La chapelle ste Maxime, la draille des vaches

Le lac de ste Croix, le tour du Defens 

 

Divers :

Guillestre et la rue des masques

Raquettes à Risoul

Var, Lou gro Cervo

Var, La grotte du Garou

Var, Les gorges du Caramy

Var, les gorges du Caramy depuis le barrage

Var, le vallon du rocher des abeilles
Les crêtes de Roque Menourque 

La calanque de Figuerolles, cote bleue

Le mont Concors

Mazaugues, les ruines de Touchou

Le Puy ste Réparade, la Quilho
St Esteve Janson, le chateau

Notre dame des Anges...dans le Var

Vaucluse, le mur de la peste

Cote bleue, calanque de la Vesse

Alsace, mont ste Odile, le mur païen

Guyane, le sentier Rorota

Le village troglodyte de Calès

Port d'Alon, sentier du littoral

Le Mourre d'Agnis

La grotte du Mounoï Var

Var , le chateau du Diable 05 2014

Var, les gorges du Destel... l'intégrale 04 2014


Corse :

La boucle de l'Acciolu

Le sentier du facteur de Girolata

Le refuge d'Ortu

La punta di Bonassa

 

Andorre :

Le lac d'Angolaster

Le col de Juclar

Les lacs des salamandres  

Les lacs de Meners

Les lacs de Siscaro

Le circuit nature de Canillo 

 

Ardèche :

Le chateau de Pierre Gourde

Le sentier du vigneron

Le tour de Girond

Le chateau de Rochebonne

 

Lozère :

Eglazines et st Marcellin

Les echelles de Cinglegros, le pas de l'Arc

Causse Méjean corniches de la Jonte

 

 

 

 

 Plongées en Méditerranée :

 

1ère plongée de l'année 2009
La pierre de Briançon

L'île Moyade
Au phare de Planier
La calanque des Contrebandiers

Cadaquès, Massa d'Or
L'épave du Donator
L'épave du Chaouen
Le grand Congloué
La grotte de la Télévision
L'impérial du milieu
L'île de Riou
La pointe Caramassagne

La pierre à Daniel
Pointe Caramassagne 02/2010
La grotte de la télévision 03/2010
Quelque part vers Planier

Caramassagne, la grotte 04/2010  

Le tombant de la boulegeade 

Le tombant de la boulégeade 2

Au sud ouest de Planier  

Planier, Mola mola
L'épave du Ker Bihan

La pierre de Cassis  

La pierre à Daniel(2)  

Plongée...dans mes archives photos

Ma dernière chasse sous marine

Le couloir des gorgones

Zeus faber, un poisson de légende 

Grand congloué, les bankaws  

2011 la calanque du contrebandier

06/2011  La pierre de Briançon

2011 La grotte de la télévision

08/2011 Caramassagne

08/2012 la grotte à Peres

08/2012 la pierre à Daniel

08/2012 l'arche de Planier

06/2012 la grotte de la télévision

06/2012 la calanque de l'Escu

03/2014 Riou pte Caramassagne 

02/2014 calanque du contrebandie

07 2014 dans le bleu, calanque du contrebandier 

06 2014 la pierre de Cassis 

06 2014 la cap nègre 

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Gites et chambres d'hotes

Coups de coeur

 

Quelques sites que je recommande :

 

Jacques Testa artiste peintre.

 

Ely Boissin artiste peintre et plongeur .

 

Les dessins de RB 

 

Glibert Thomas, le peintre des calanques